Vous êtes sur la page 1sur 2

Synthèse (240 mots 1h10’)

À l’issue de la dernière réforme du collège du 10 Avril 2015, qui devrait entrer en


vigueur pour la rentrée de 2016, les polémiques ont été nombreuses, surtout parmi les
spécialistes des matières affectées et parmi nombreux parlementaires de droit et du
centre. En conséquence, il serait convenable d’éclaircir ces changements.

D’une part, les élèves pourront bénéficier d’un accompagnement personnalisé, qui
entraînera 1 heure de soutien pendant chaque année du collège, excepté en 6 ème où ils
auront 3 heures de soutien hebdomadaires. En plus, ils auront 5 heures par semaine
d’enseignements pratiques interdisciplinaires, dans lesquelles des spécialistes de
différentes matières pourraient enseigner dans un même cours. Ils pourraient aussi
choisir un thème parmi les plusieurs options proposées.

D’autre part, les changements les plus controversés ont été les suivants. Par rapport au
latin et au grec, vu le faible nombre d’élèves qui choisissaient cette route et le taux
élevé d’abandon, les autorités ont décidé d’annuler leur enseignement et, en
revanche, les intégrer dans l’enseignement du français et dans la matière de « Langues
et cultures de l’antiquité ». En ce qui concerne l’annulation des classes bilingues, la
décision a été prise pour réduire les inégalités qu’elles entrainaient. Désormais tous les
élèves à partir de la 5ème devront apprendre une 2ème langue. Finalement, l’histoire de
l’islam restera obligatoire et le colonialisme européen deviendra une matière pendant
que l’histoire du christianisme et des Lumières apparaîtront seulement dans les cours
d’histoire de la France.
Essai argumenté : (240 mots 35’)

Chers homologues,

Je vous écris afin de partager avec vous mon profond mécontentement par rapport à
la disparition de l’enseignement des Lumières au collège. En ce qui me concerne, je ne
suis qu’une enseignante d’anglais mais vu la gravité de la situation je n’ai pas voulu
m’empêcher d’en parler.

Je suis convaincue que personne ne sous-estime l’importance de cette période de


l’histoire de France. En fait, s’il y avait quelqu’un pas assez convaincu de son
importance, nous pourrions simplement leur rappeler que c’était à cette époque-là
que la Déclaration des Droits de L’homme est née, un référent pas seulement pour la
République française mais pour le monde entier. Nous pourrions leur rappeler aussi
que c’était en ce moment là que les piliers de la république ont vu la lumière, c’est-à-
dire, que les valeurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité se sont agrippées à nos
âmes.

Cela dit, le besoin d’enseigner aussi notre passée coloniale est indéniable. Bien sûr
que nous devons faire de cette matière un incontournable dans l’enseignement
obligatoire, mais n’est il pas vrai qu’en enseignant toutes les deux matières on pourrait
montrer aux enfants le paradoxale contraste entre la naissance de notre célèbre
devise et la naissance de l’esclavagisme ?

Nous avons la responsabilité de montrer l’histoire aux enfants de façon objective et


équilibré et c’est pour cette raison que je défends l’enseignement de toutes les deux
matières de façon obligatoire.

Centres d'intérêt liés