Vous êtes sur la page 1sur 9

Réunion-débat

mercredi 13 juin 2018 à 18h30


"Aixois, où va vraiment votre argent ?"
Animateurs : Lucien-Alexandre Castronovo et Edouard Baldo

Introduction
I. Contexte comparatif Etat / collectivités territoriales
II. D'où vient l'argent ?
III. Où va votre argent ?
IV. Affaires juridiques et autres
V. Quels choix politiques et quels équilibres de justice au service de tous Aixois ?
VI. Débat

INTRODUCTION

L'argent public, c'est quoi ? Evidemment, tout le monde pense d'abord aux impôts, oui, les nôtres qui alimentent les
caisses de l'Etat et des collectivités territoriales.
Il y a les impôts directs sur les revenus, la taxe d'habitation et le foncier. On parle alors de contribuables. Pour la
TVA, qui est un impôt indirect plus sournois, on parle de redevables. Pourtant, la TVA représente à elle seule un peu
plus de la moitié des recettes fiscales nettes de l’État, 52,9% et les recettes de l'impôt sur le revenu 25,2%.
Impôts directs ou indirects, tout le monde en paie, même les enfants quand ils achètent quelque chose !
Qu'en est-il pour les impôts municipaux aixois ? Ils sont aussi de deux ordres, les impôts locaux et les taxes et droits
divers pour bénéficier des services publics ou assimilés.
Alors, deux questions se posent : combien cela rapporte et que fait-on de cet argent ? C'est l'objet même du thème
de notre réunion.
Tout le monde a vu ces affiches sur les panneaux publicitaires dans nos rues qui évoquent une médaille d'or de la
gestion décernée à la Ville d'Aix-en-Provence. Pour l'anecdote, elle vient d'une officine privée qui recherche des
partenariats intéressés avec des collectivités et des entreprises. Elle a chargé un stagiaire pendant un mois pour
établir ce classement qui n'a pu échapper à l'influence des élus. Donc, question objectivité et neutralité, on est loin du
compte. Cette initiative fait partie des outils de propagande de la mairie. La médaille d'or n'est au mieux qu'une
médaille en chocolat, et même pas de Puyricard !
Pour les informations qui vont suivre, il a fallu s'en tenir à des repères en espérant qu'ils soient éclairants. S'il fallait
tout détailler, une jounée ne suffirait pas !
Pour suivre plus facilement, je vous ai fait remettre un petit document.

I. COMPARATIF ÉTAT / COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Qu'est-ce qu'un budget ? Quelle est sa structure et quelles marges fournit-il pour agir ?
Il faut commencer par quelques données de contexte.

Contexte comparatif des populations et des budgets


Pour les collectivités territoriales, le ratio fonctionnement/investissement
est respectivement 2/3 et 1/3
France PACA CD BdR Métropole Pays d'Aix Marseille Aix
Habitants 67 M 5,9 M 2M 1,9 M 414.756 864.000 145.563
329,6 Mds
recettes
Budgets 241,9 Mds 2,5 Mds 2,7 Mds 2,8 Mds 180,5 M 1,5 Mds 297,5 M
déficit
-86,7 Mds
Fonctionnement 1,7 Mds 1,7 Mds 1,879 M 34 M 1 Md 197,5 M

Investissement 800 M 1, 1 Mds 571 M 146 M 445 M 89,3 M

La métropole est devenue la première collectivité de la région en termes de budget.


Comme on peut le voir, en moyenne, le rapport entre fonctionnement et investissement est 2/3 et 1/3 sauf pour le
CD13.
II. D'OÙ VIENT L'ARGENT DU BUDGET MUNICIPAL ?

Tout est consigné dans les documents qui sont présentés en conseil municipal chaque année. Ce sont 3 actes
fondamentaux qui signent la gestion et la ligne politique de la majorité en place : le Budget primitif de l'année en
cours, qui est précédé du Rapport d'orientation budgétaire. Ces deux documents sont obligatoirement présentés
avant fin mars.
Puis, avant fin juin, le Compte administratif de l'année civile précédente qui arrête les comptes et, le cas échéant,
permet de savoir si la commune a dégagé un excédent positif pour établir un Budget supplémentaire.
NB : La loi exige que les collectivités présentent des budgets en équilibre sinon la commune est mise sous tutelle par
le préfet. Paradoxe, l'Etat n'applique pas cette règle qu'il impose aux collectivités !
Faisons encore parler les chiffres. Mais d'abord le détail du budget d'Aix.

Composition du budget principal d'Aix hors eau et assainissement (Compte administratif 2017) :
297.542.309,08 euros
Fonctionnement : 197.224.954,73
Investissement : 89.333.358,86

Comme je l'ai dit précédemment, on voit que le rapport est de 2/3 et 1/3.
Maintenant, quelles sont les masses significatives du budget Aix dans ces deux sections ?

FONCTIONNEMENT
Recettes 2017

On peut constater que la fiscalité directe représente 64,2% contre 10,6% pour les impôts indirects.

Rappel des taux :


Taxe d'habitation : 18,94%
Taxe foncière sur les propriétés bâties : 17,64%
Taxe foncière sur les propriétés non bâties : 12,37%

A propos de la pression fiscale, la municipalité parle d'une préservation du pouvoir d'achat des Aixois. J'ai à plusieurs
reprises montré que ce n'est pas tout à fait vrai, puisque chaque année elle augmente les taxes et droits divers en
moyenne de 3%, ce qui est plus que l'inflation. Cette augmentation représente jusqu'à près de 5 M€, qui s'ajoute aux
recettes de base déjà acquises.

La part des impôts indirects et autres (dont le produit des jeux) représente 10,60% des recettes. De 2016 à 2017,
l'accroissement a été de +7,8%.

Si l'on voulait introduire un peu plus d'équité, comme la loi l'autorise, on pourrait au moins estimer ce que
rapporteraient les divers paliers d'une majoration de la surtaxe sur les résidences secondaires sachant qu'il il y en a
3613 à Aix qui fait partie des communes en zones tendues. Mais la mairie s'y oppose car elle dit ne pas vouloir
pénaliser les possédants !
Détail des principales recettes
Poste impôts indirects et autres produits directs

Recettes institutionnelles (dotations et compensations de l'Etat)

Poste autres produits et cessions d'actifs

A noter pour 2018, l'apport de la recette exceptionnelle de 15M€ dans le cadre de la transaction avec la société du
Canal de Provence. Hélas, c'est un fusil à un coup. La part gratuite de l'eau fournie par le Canal de Provence sera
désormais payante et le risque pour les Aixois à un moment ou à un autre est de voir le prix de l'eau augmenter.
Edouard reviendra sur cette arnaque.
Cessions d'actifs (chaque année !)
La cession d'actifs, en clair, c'est la vente de biens communaux : en 2017, elle a représente 1,6M€ (1.585.313€
exactement). Pour mémoire, elle déjà était de 1.228.689 en 2015, puis de 3.566.388 en 2016. Edouard vous en
parlera. Là encore, Edouard vous livrera les détails de cette braderie du patrimoine

INVESTISSEMENT
Recettes 2017

Prévues pour un montant total de 87.162.900€ en mouvements réels, les recettes ont été réalisées pour
48.427.387€, soit un taux de réalisation global de 55,6%.

En 2014, c'était 77,64% en recettes d'investissement et 81,72% en dépenses d'investissement.


En 2015, c'était 67,23% en recettes et 74,71% en dépenses.
En 2016, pour les recettes, c'était 67,33% et en dépenses le taux de réalisation global était de 72,79%.

A l'ex-CPA, ces taux sont plus hauts, entre 80 et 85%. Allez y comprendre quelque chose alors que c'est la même
équipe qui dirige !

III. OÙ VA VOTRE ARGENT ?


FONCTIONNEMENT
Dépenses 2017
Dans les dépenses, on intègre celles qui sont contraintes par la loi, celles des services municipaux et des structures
de service public telles par exemple le CCAS, les crèches.

Poste autres dépenses courantes de fonctionnement


Poste subventions, participations et contingents

Les subventions pour la vie associative culturelle et sportive relèvent directement de la politique menée par la
municipalité.
En 2017, elles ont représenté 3.332.830 sur les 17.857.810 de l'ensemble des subventions aux associations et autres
personnes de droit privé, soit seulement un 1/6 ème.
En 2016, la somme totale était de 18.384.550€. En 2017, il y a donc eu une baisse de 526.740€. Il faut savoir que
depuis plusieurs années, les associations voient leurs subventions remises en cause et diminuées de 10 à 15%, y
compris les plus petites associations éducatives, sociales et culturelles qui œuvrent pour la proximité dans les
quartiers.
INVESTISSEMENT
Dépenses 2017

Là encore, en 2017, prévues pour un montant total de 111.929.278€ en mouvements réels, elles ont été réalisées
pour 81.760.451€, soit un taux de réalisation global de 73%.

Regardons deux exemples d'investissements pluri-annuels (2017) :

- le plan de rénovation des écoles hors les aides du Conseil départemental dans le cadre des travaux de proximité :
303.479€. En 2016, c'était 360.000€. Il y a donc une baisse. Ce n'est évidemment pas à la hauteur des besoins. Pour
mémoire, les parents d'lèves étaient venus manifester au CM en juin dernier.
- la voirie (centre-ville et quartiers) : 1.343.253€. Vous avez sans doute remarqué le mauvais état dû à la
détérioration des rues, les déformarions et les trous sur les chaussées et les trottoirs. Je ne parle pas des secteurs
actuellement en grands travaux. J'évoque une quantité de rues qui semblent laissées à l'abandon et posent parfois
des problèmes de sécurité. Et lorsque des interventions sont faites, elles le sont par petits bouts ou par rafistolage.
IV. AFFAIRES JURIDIQUES ET AUTRES
Procès sanctions pénalités

René Dosière, maintenant ancien député


"Il y a sans doute encore beaucoup d'améliorations à apporter au fonctionnement des collectivités locales.
Par nature, du fait de leur ampleur et de leur diversité, elles concentrent tous les risques de corruption : elles
représentent un budget général de 250 milliards d'euros par an, dont 50 milliards d'investissements soumis à
des marchés publics, c'est-à-dire à des appels d'offres. J'ajoute que 1 500 élus locaux, maires et présidents de
collectivité disposent d'une voiture avec chauffeur et d'un train de vie supérieur à celui d'un parlementaire.
Or, ces collectivités ne sont soumises à aucun contrôle, sauf une fois tous les quatre ans en moyenne par la
Cour des comptes, qui n'a aucun moyen de sanction... Il est donc nécessaire, parce que les risques potentiels
sont nombreux, d'améliorer la législation les concernant."

V. QUELS CHOIX POLITIQUES ET QUELS ÉQUILIBRES DE JUSTICE AU SERVICE DE TOUS LES AIXOIS ?
Comment est utilisé le budget par la municipalité ?
Est-ce un modèle de justice au service ce tous les Aixois ? ou crée-t-il des disparités.
Leurs besoins quotidiens sont-ils vraiment pris en compte ?
Pourquoi les citoyens sont-ils tenus à l'écart des décisions qui les concernent ?
Comment retrouver les bons équilibres pour un développement dynamique assurant une vraie cohésion
géographique, urbanistique, économique, sociale, culturelle, éducative et démocratique ?
La gestion de l'argent public est une chose sérieuse.
La municipalité se contente de faire une gestion comptable. Sa gestion politique est orientée tel que nous l'avons
décrite.
J'ai pu estimer, par exemple, que 40% des dépenses sont dévolues au centre villle qui compte seulement 10% de la
population aixoise (15.000 habitants). Ce qui veut dire que les 60% restant vont aux autres 9/10èmes (quartiers et
villages (130.000 habitants) !

Je n'hésite pas à qualifier Maryse Joissains de maire des riches, j'allais dire des triches, au fond, oui aussi
des triches.

Pour information, il y a 2200 agents municipaux.


V'hello JCDecaux : pénalité de 1,9 M€ pour rupture unilatérale du contrat par la Ville
Aix en bus : budget 242 M€ => surcoût : 28 M€ (DSP 2012-2019) dù aux dysfonctionnements du réseau dès sa mise
en place
coups ratés : vente parkings et vente HLM
VI. DEBAT