Vous êtes sur la page 1sur 32

I.

Trouble auditif < dossier TROUBLES DE L’AUDITION

Le problème des troubles auditifs


5 millions de personnes sont victimes de troubles auditifs en France.

[Siemens]

La moitié a moins de 55 ans

 Les troubles de l’audition ne sont pas réservés aux plus de 65 ans, ils apparaissent en effet
pour moitié chez les moins de 55 ans, généralement autour de 40 – 50 ans.
 36% des plus de 65 ans ont des problèmes d'audition.

Les troubles sont repérés et traités beaucoup trop tard :

 En moyenne, 8 ans s'écoulent entre les premiers symptômes de troubles et le premier rendez-
vous chez un spécialiste.
 1 personne sur 2 ne fait jamais contrôler son audition.
 Parmi les personnes âgées, seulement 30% d'entre elles sont conscientes d'avoir une gêne
auditive.

Les causes de ces troubles

Quelles sont les causes d'un problème auditif ?

 Le bruit qui nous entoure : nous vivons dans un environnement trop sonore : musique, bruits
urbains, bruits au travail...
 L’âge : on parle de presbyacousie.
 L'hérédité : qui explique 2/3 des surdités.
 Les causes médicales :
o maladie génétique
o traumatismes
o tabac
o certains antibiotiques ototoxiques
o tumeurs de l'oreille
o maladies développées par la mère pendant sa grossesse (rubéole, toxoplasmose)
o otites répétées, oreillons, méningite
o réanimation du nouveau-né à la naissance
o maladie de Menière

1
Les acouphènes sont des bourdonnements (style ce que l’on entend en sortant d’un concert ou
d’une boite de nuit !) qui deviennent rapidement très gênants. Ils sont plus ou moins bien tolérés
selon la sensibilité de votre oreille.

Conséquences des troubles auditifs


Les personnes concernées ont du mal à comprendre les paroles des autres et se sentent, par
conséquent, isolées.
Cela peut entraîner des problèmes avec les proches : fatigués et énervés de devoir toujours répéter
des mots ou phrases, la colère peut parfois prendre le dessus...
Les victimes de troubles de l'audition se replient donc sur elles-mêmes.

Nos conseils pour éviter ces troubles

 Pour éviter ce genre de souffrance, il est important de faire évaluer votre audition dès que vous
ressentez une gêne.
 Les centres d’audition vous permettent de faire un bilan très performant et gratuit.
 Il est très simple de prendre un rendez-vous, pas de liste d’attente comme parfois chez le
médecin.
 Ainsi, vous pourrez être pris en charge rapidement, et recevoir les soins nécessaires (prothèses
implantables, appareils auditifs...).

Diagnostic troubles de l’audition


En moyenne, 8 ans s'écoulent entre les premiers symptômes de troubles et le premier rendez-vous
chez un spécialiste... C’est bien trop ! Pendant ces années, la situation ne s’améliore pas, bien au
contraire.

Signes de troubles de l’audition :

 Vous entendez, mais vous ne comprenez pas tous les mots distinctement.
 Vous avez une sensation de coton lorsque les mots vous parviennent à l'oreille.
 Vous demandez souvent aux autres de répéter.
 Vous parlez fort.
 Vous augmentez tout le temps le volume de votre téléviseur ou de votre radio.
 Vous vous sentez vite fatigué quand vous êtes dans un endroit bruyant.
 Vous ne parvenez pas à entendre le bruit des aiguilles de votre montre.
 Vous ne comprenez pas toujours tout au téléphone.
 Quand vous êtes dans un groupe de plus de 2 personnes, vous avez du mal à suivre la
conversation.

Nos conseils pour éviter ces troubles

N’attendez pas que la situation soit irréversible pour consulter :

 Même lorsque vos troubles auditifs sont légers, votre cerveau perd l’habitude de percevoir
certaines fréquences car l’oreille ne les lui transmet plus.
 Conséquence : votre cerveau perd sa capacité à comprendre les mots…
 Faire travailler votre oreille sans appareil ne vous aidera pas à retrouver de meilleures
capacités d’audition.

2 options pour votre diagnostic : orl ou centre d’audition

 Consulter un ORL : vous devrez avant passer par votre généraliste qui vous aiguillera vers un
ORL
 Réaliser un bilan gratuit et immédiat dans un centre d'audition

2
o Les centres d’audition vous permettent de faire un bilan très performant.
o Il est très simple de prendre un rendez-vous, pas de liste d’attente comme parfois chez
le médecin.
o Ce bilan est très instructif voire même ludique : les centres sont équipés des appareils
dernier cri et vous font écouter toutes sortes de bruits parfois même dans une salle
type studio d’enregistrement.
o Ce bilan est gratuit.

Âge et troubles de l’audition

Principe des troubles d'audition et de l'âge

 Moins de 3 ans :
o Si la surdité apparaît avant l'apprentissage de la parole, on parle de surdité pré Comentariu [A1]: En position d’hyperonyme ;
linguale ou surdité de naissance. par inférence : synonyme de trouble d’audition da
l’intitulé de la section
o Cette surdité est diagnostiquée par un ORL aux alentours des 6 mois de l'enfant.
o Si votre enfant ne semble pas réagir lorsqu’il y a un bruit fort, s’il ne sursaute pas, il
est prudent d’aller consulter.
 De 4 à 18 ans :
o Si la surdité apparaît après l'apprentissage de la parole, on parle de surdité post
linguale.
o Elle peut survenir jusqu'à l'âge adulte (40 ans).
 Après 60 ans :
o Si la surdité apparaît après 60 ans, on parle de presbyacousie.
o C’est l’équivalent de la presbytie (yeux) pour les oreilles.
o Il s'agit d'une usure de l'oreille interne.
o Les mots sont alors difficilement perceptibles.

Troubles de l’audition : nos conseils

N’attendez pas que la situation soit irréversible pour consulter :

 Même lorsque vos troubles auditifs sont légers, votre cerveau perd l’habitude de percevoir
certaines fréquences car l’oreille ne les lui transmet plus.
 Conséquence : votre cerveau perd sa capacité à comprendre les mots…
 Faire travailler votre oreille sans appareil ne vous aidera pas à retrouver de meilleures
capacités d’audition.
 Faites par exemple un bilan gratuit dans un centre d’audition.

www.guide-de-l-auditif.com/systeme_auditif/trouble_auditif

Typologie textuelle.
 Texte tout public directif (publicitaire : faire vendre des prothèses auditives), à forte
composante informative (pour les destinataires d’origine1).

Terminologie :
 variation de la désignation (troubles auditifs/ troubles de l’audition/ troubles d’audition). Comentariu [A2]: Ajouter des vatriantes à la
 relation entre surdité et trouble auditif : hyponymie (surdité = hyponyme de trouble auditif), vedette ; marquer la source en note

ou carrément synonymie ? – voir section « Principe des troubles d'audition2 et de l'âge ».

1
Taux d’information nouvelle nul pour le spécialiste, mais fort élevé pour le profane.
2
Rappel : les variantes sont des synonymes terminologiques qui désignent le même concept et entretiennent les
mêmes relations de souche conceptuelle que le terme vedette.

3
II. Surdité, troubles de l’audition

Définition
Causes
Troubles (symptômes)
Examens (diagnostic)
Options thérapeutiques
En savoir plus

Définition
La surdité est encore aujourd’hui associée à un déficit intellectuel ou à une faible capacité mentale.
Pourtant, entendre et comprendre ne sont pas la même chose. Celui qui n’entend pas bien (perte
auditive, partielle aussi, voire surtout, pas seulement totale ; syn. de déficience auditive, perte auditive)
est obligé de poser des questions, mais cela n’a rien à voir avec un manque d’intelligence.
Cette mauvaise image empêche souvent les gens concernés d’être pris au sérieux en ce qui concerne
leurs troubles de l’audition. De nouvelles études prouvent que jusqu’à 10% des Suisses souffrent de
troubles de l’audition. Une autre statistique montre qu’un Européen sur sept n’entend pas bien.
Pourtant, moins de 14% des personnes touchées dans l’Union Européenne portent un appareil auditif.
Une mauvaise capacité auditive dégrade la qualité de vie et pose des problèmes sociaux, privés et
professionnels. Les appareils auditifs modernes aident à apaiser les symptômes, à réduire les troubles
de l’audition et à rétablir la capacité auditive. Souvent, d’autres interventions médicales sont
nécessaires pour diminuer ou ralentir la perte d’audition, voir même pour permettre une guérison.

Causes
Il existe principalement deux formes de troubles de l’audition: celle liée à la conduction des ondes
sonores et celle liée à la perception de ces ondes (troubles de l’oreille interne). De plus, il peut y
avoir des formes combinées. La majorité est due à des lésions de l’oreille interne, causées par du
bruit ou par la vieillesse.

Troubles de l’audition liés à la conduction de l’onde


Lors d’une perte auditive due à une mauvaise conduction, l’onde sonore est atténuée dans l’oreille
moyenne. Tous les sons donnent l’impression d’être moins forts que dans la réalité.

Causes de maladies ou de lésions de l’oreille externe:


 Bouchon de cire
 Corps étranger dans le conduit auditif
 Inflammation

4
Causes de maladies ou de lésions de l’oreille moyenne:
 Epanchement du tympan (accumulation de liquide dans l’oreille moyenne, souvent vue lors
d’une inflammation de l’oreille moyenne chez l’enfant)
 Inflammation de l’oreille moyenne
 Perforation du tympan
 Cholestéatome: inflammation chronique durant laquelle un amas d’épithélium plat s’accumule
dans les cavités de l’oreille moyenne et du mastoïde*. Il en résulte une destruction de l’os voisin
et une dégradation des structures environnantes, comme par exemple des osselets auditifs. Le
cholestéatome est composé en grande partie de cholestérol. * Le mastoïde est une petite pointe
osseuse située au bas de l’os temporal, derrière l’oreille.
 Otosclérose (Accumulation de substances osseuses dans l’oreille interne)
 Blessure de l’oreille moyenne suite à une fracture crânienne
 Malformations

Troubles de l’audition liés à la perception de l’onde ou surdité de l’oreille interne


 Surdité de vieillesse
 Conséquence du bruit et des ondes sonores
 Traumatisme crânien ou cérébral
 Infections virales (ex. : complications d’oreillons, rougeole, grippe, varicelle ou fièvre de
Lassa)
 Inflammations de l’oreille interne à cause de bactéries
 Surdité brutale
 Maladie de Menière
 Névrite vestibulaire (défaillance des nerfs de l’équilibre engendrant des vertiges)
 Médicaments Lésions congénitales ou acquises à la naissance

Autres causes
Maladies des nerfs auditifs (inflammation, tumeur)

Troubles de l’audition liés à la conduction de l’onde


Lors d’une perte auditive due à une mauvaise conduction, l’onde sonore est atténuée dans l’oreille
moyenne. Tous les sons donnent l’impression d’être moins forts que dans la réalité.

Causes de maladies ou de lésions de l’oreille externe:


 Bouchon de cire
 Corps étranger dans le conduit auditif
 Inflammation

Causes de maladies ou de lésions de l’oreille moyenne:


 Epanchement du tympan (accumulation de liquide dans l’oreille moyenne, souvent vue lors
d’une inflammation de l’oreille moyenne chez l’enfant)
 Inflammation de l’oreille moyenne
 Perforation du tympan
 Cholestéatome: inflammation chronique durant laquelle un amas d’épithélium plat s’accumule
dans les cavités de l’oreille moyenne et du mastoïde*. Il en résulte une destruction de l’os voisin
et une dégradation des structures environnantes, comme par exemple des osselets auditifs. Le

5
cholestéatome est composé en grande partie de cholestérol. * Le mastoïde est une petite pointe
osseuse située au bas de l’os temporal, derrière l’oreille.
 Otosclérose (Accumulation de substances osseuses dans l’oreille interne)
 Blessure de l’oreille moyenne suite à une fracture crânienne
 Malformations

Troubles de l’audition liés à la perception de l’onde ou surdité de l’oreille interne


 Surdité de vieillesse
 Conséquence du bruit et des ondes sonores
 Traumatisme crânien ou cérébral
 Infections virales (ex. : complications d’oreillons, rougeole, grippe, varicelle ou fièvre de
Lassa)
 Inflammations de l’oreille interne à cause de bactéries
 Surdité brutale
 Maladie de Menière
 Névrite vestibulaire (défaillance des nerfs de l’équilibre engendrant des vertiges)
 Médicaments Lésions congénitales ou acquises à la naissance

Autres causes
Maladies des nerfs auditifs (inflammation, tumeur).

Troubles (symptômes)
L’ampleur et la forme de la perte auditive dépendent de la cause. Dans toutes les formes pourtant, les
sons et les bruits sont perçus de façon atténuée. D’autres troubles peuvent s’y ajouter, comme par
exemple des vertiges.
(…)

http://www.santeweb.ch/

Typologie textuelle.
 Texte informatif tout public.

Terminologie : analyse conceptuelle ‘trouble’ vs ‘symptôme’ (voir note de bas de page à la fin de
l’intitulé suivant).

Surdité = perte auditive (totale ou partielle)


Il ne faut pas confondre anaphore discursive (trouble auditif, trouble d’ l’audition, trouble tout court=
employé à la place de perte auditive et synonymie terminologique)

Dans la plupart des références consultées, cependant, le concept de ‘trouble’ n’est pas envisagé en tant que
‘symptôme’, ce pourquoi l’on peut parler de signes de troubles de l’audition, comme dans le texte I de notre
corpus illustratif, voire de symptômes des troubles auditifs, comme dans le texte ci-dessous, que nous citons ci-
contre in extenso :

Symptômes des troubles auditifs

Les troubles auditifs ne surviennent pas brutalement, les symptômes se développent lentement. Vérifie par
toi-même si tu connais l’une des situations suivantes :

6
Nécessité de faire répéter des phrases
On manque des mots ou des phrases entières parce que l’on ne les comprend pas ou qu’on les mélange dans
la conversation. Il se peut aussi que l’on entende anormalement fort les sons graves (appareils électriques,
circulation), si bien que le langage devient plus difficile à comprendre.

Difficultés lors des conversations


Si des bruits de l’environnement perturbent la conversation avec d’autres personnes, il peut apparaître des
difficultés de compréhension.

Problèmes de compréhension du langage


Chez de nombreuses personnes malentendantes, la perte de l’audition est nettement plus marquée pour les
sons aigus que pour les graves. C’est pourquoi les consonnes à fréquence élevée qui sont importantes pour
la compréhension du langage (par exemple C – S – F – Z) sont souvent moins bien comprises que les
voyelles à basse fréquence (par exemple A – E – I – O – U).

Sensation de malaise et stress


Les personnes qui ont des problèmes d’audition se sentent mal à l’aise, parce que les difficultés de
compréhension perturbent la participation à la vie sociale. La crainte permanente de mal comprendre les
choses est source de stress. De son côté, ce stress empêche de bien se concentrer - il s’établit donc un cercle
vicieux, ce qui débouche souvent sur un repli de la vie sociale.

Difficultés à comprendre les enfants


En général, la voix des enfants est d’une tonalité plus haute et donc plus difficile à comprendre.

Nécessité d’augmenter le volume sonore de la télévision ou de la radio


Alors que pour tes compagnons «il y a un bruit d’enfer», tu trouves que le volume de la télévision te
convient bien – un signe que tu dois prendre au sérieux.

Connais-tu ces symptômes ? Si oui, tu dois impérativement consulter un médecin ORL pour faire contrôler
ton audition. La survenue de ces symptômes ne traduit pas nécessairement un problème grave, mais les
troubles de l’audition, tout comme ceux de la vision, doivent être corrigés précocement. Seules les
personnes qui entendent et comprennent parfaitement ont de l’assurance dans la vie quotidienne, réussissent
dans leur vie professionnelle et peuvent profiter sans restriction de leurs loisirs, des sports et de leurs
hobbies.
Source: "Stop Tinnitus" - une campagne de prévention d'AXA © 2009
http://www.earplugs.ch/fr/symptome.html

7
III. Comment l’audiologiste évaluera-t-il mon audition?

Le but de l’évaluation complète de l’audition est de vérifier l’acuité auditive. En présence


d’hypoacousie (perte auditive), il précisera la nature et le degré de celle-ci. En cabine insonore, le
client répond à chaque fois qu’il perçoit une tonalité, même si l’intensité de celle-ci est très faible.
L’intensité à laquelle le client entend à peine chacun des sons, nommé seuil audiométrique, est
représenté[e]3 sur l’audiogramme.
L’audiogramme est un graphique ayant deux échelles : celle des fréquences (hauteur du son) qui
s’étend de gauche (son grava) à droite (son aigu), et celle de l’intensité (force du son) qui se lit de
haut (son faible) en bas (son fort. Le client répète ensuite des mots pour mesurer le pourcentage
de la capacité d’identification de la parole dans diverses situations d’écoute, c’est-à-dire dans le
silence, avec présence de bruit, avec lecture labiale, etc. A l’aide d’un impédancemètre, le
clinicien effectue la tympanométrie pour s’assurer de la bonne mobilité de la chaîne tympano-
ossiculaire. La vérification des réflexes acoustiques et, au besoin, l’administration de potentiels
évoqués auditifs du tronc cérébral permettent de vérifier, entre autres, l’intégrité du nerf auditif.
Les émissions oto acoustiques sont de plus en plus utilisées pour mesurer objectivement et plus
spécifiquement l’intégrité des cellules ciliées externes de la cochlée.

Ma philosophie lors de la sélection d’aides électroacoustiques (appareils) en présence


d’hypoacousies…

Les difficultés de communication peuvent devenir un élément de stress. L’amplification fournie


par la prothèse auditive permet à la parole et aux bruits environnementaux amplifiés de devenir
potentiellement des éléments d’assourdissement.

http://www.centredacouphene.ca/Hypoacousie_files/Hypoacousie.pdf

IV. SURDITES ET ACOUPHENES


" Attention à vos oreilles"

Par le Docteur Jacques Grosbois et Michèle Le Pellec, auteurs du livre: Surdités, acouphènes et
troubles de l'audition.

1. Le déficit auditif concerne tous les âges

Il concerne actuellement 6% des 15-20 ans, 9% des jeunes adultes dans la tranche des 20-34 ans
et 18 % dans celle des 35-44 ans. Mais 2/3 des personnes de plus de 65 ans souffrent de
presbyacousie. Mais les caractéristiques de prévalence de la génération passée sont en train de se
décaler vers les jeunes générations, la génération baladeur/boites de nuit. Déjà, en France, 30 000
à 50 000 adolescents et jeunes présentent des altérations graves du système auditif. Seulement un
quart des malentendants emploient une aide auditive. Aujourd'hui encore, l'image de l'aide
auditive est associée à la vieillesse ce qui incite peu les malentendants à afficher leur handicap. A
contrario, les enfants, sourds profonds franchissent facilement cette barrière, l'aide auditive leur
ouvrant la communication au monde.

3
Faute de langue dans le texte spécialisé : accord de proximité avec le terme seuil audiométrique, plutôt qu’avec
le nom recteur intensité (dans la définition de ce terme).

8
Anatomie de l'oreille (détails)

2. L'audition est notre principal moyen de communication

La surdité a une incidence très importante sur la psychologie du malentendant entraînant une
véritable pathologie de la communication. Ainsi, on constate très vite, chez les personnes âgées Comentariu [A3]: Contexte du surdité = perte
qui deviennent malentendantes, une tendance au repliement sur soi, à l'isolement, entraînant un totale ?
véritable désintérêt de la vie relationnelle. Pour les plus jeunes, ce sont les difficultés
professionnelles qui constituent le principal handicap.
L'oreille étant aussi un sens d'alerte, le déficit peut contribuer à rendre l’individu inquiet car
vulnérable. Cette défaillance impose une attention soutenue à l’environnement.

3. Les causes du déficit auditif sont multiples.

Elles peuvent être présentes à la naissance ou acquises au cours de la vie (maladies, traumatismes,
sources sonores puissantes). Mais le vieillissement de l'oreille, souvent inéluctable, dégrade
progressivement la qualité de la perception.

4. L'évaluation et la mesure de la baisse auditive.

L'oreille est un organe sensoriel très complexe et l'origine du déficit peut se situer à différents
niveaux. C'est pourquoi une mesure précise, effectuée par un opérateur qualifié, est un préalable
qui permet de faire une évaluation correcte de la perte. Cela conditionne les possibilités de
traitement, de réhabilitation ou de correction.
L'arsenal des outils d'investigations progresse avec l'exploration des oto-émissions acoustiques, en
particulier pour le diagnostic des surdités profondes dès la naissance. Les potentiels évoqués
permettent de préciser le niveau du déficit chez l'enfant ou de vérifier le fonctionnement du nerf
auditif.
L'examen principal reste l'audiométrie subjective qui permet d'évaluer la perte auditive en faisant
écouter des sons au patient sur différentes fréquences. L'audiométrie vocale, qui vérifie la
reconnaissance des mots, permet quant à elle l'évaluation de la compréhension du message. Ce
test est particulièrement important chez les personnes (en général âgées) présentant une
presbyacousie. Des déformations du signal sonore initial entraînent des confusions entre des mots
voisins (bouchon/cochon, souper/toupet, bouda/gouda etc..)
L'audiométrie se traduit par l'établissement d'un document, souvent normalisé, où les courbes
retranscrivent l'ensemble des caractéristiques de l'audition de la personne. A partir de cet
audiogramme, le professionnel pourra évaluer les possibilités de traitement ou de correction du
déficit. Cet examen est donc capital dans la stratégie de la correction de la perte auditive. Une
erreur d'interprétation de ce bilan peut avoir des conséquences dramatiques par un choix de
traitement inadapté.

9
Audiogramme

5. Les principales causes des pertes auditives

Les surdités de naissance constituent une catégorie spécifique qui nécessite des prises en charge
lourdes après un dépistage précoce. Le vieillissement de l'oreille aboutissant à ce qu'on appelle la
presbyacousie est un phénomène inéluctable dont on pourra seulement atténuer la gène par une
aide auditive adaptée.
Entre ces deux pôles, on retrouve toutes les maladies de l'oreille moyenne (tympans, osselets)
avec en particulier les fréquentes otites de l'enfant qui peuvent aboutir à des surdités invalidantes,
mais réversibles avec un traitement adapté. Dans certains cas, des complications peuvent entraîner
des atteintes persistantes. Ainsi, l'otite séreuse, fréquente chez l'enfant, nécessite la pose d'un
aérateur trans-tympanique (Yo-yo, tube) pendant plusieurs mois. Chez l'adulte, on pourra
retrouver des séquelles importantes d'infections chroniques avec destruction plus ou moins
importante de l'oreille moyenne entraînant une surdité.

Aérateur trans-tympanique en place (yo-yo)

La vie moderne est un grand pourvoyeur de surdités par les traumatismes sonores auxquels elle
nous expose dans nos vies professionnelles (bruits d'usines, fréquences de résonance des
machines tournantes), personnelles (baladeurs, discothèques, bricolage) ou en cas d'évènements
ponctuels (explosions, bruits stridents). Les fractures du crane (accidents de voiture ou de sports à
risque) peuvent également entraîner des surdités définitives.

6. Les traitements

La découverte d'un déficit auditif conduira le médecin à envisager un traitement adapté. Les
maladies de l'oreille moyenne, en particulier les otites, feront appel à des traitements médicaux.
Pour certaines pathologies, la chirurgie sera nécessaire et pourra apporter une amélioration
conséquente du déficit, voire ramener une audition tout à fait normale.
Dans le cas d’une atteinte de l'oreille interne (nerf) ; on ne pourra que proposer des systèmes
électroniques de compensation : aides auditives pour la presbyacousie, implants cochléaires pour
les surdités profondes. Comentariu [A4]: Surdité +adjectif indiquant l
caractère total de la perte auditive (surdité totale,
surdité profonde) c’est que le terme même de surd
ne désigne pas la perte totale (du moins, sauf scéna
du renforcement pléonastique)

10
Implant cochléaire

7. Les acouphènes

On classe les acouphènes en deux catégories:

 les acouphènes objectifs qui sont des perceptions auditives anormales d'un bruit réel, interne
au corps
 les acouphènes subjectifs qui sont des sensations auditives perçues en l'absence de toute
stimulation sonore.

Statistiquement, 95% des acouphènes sont subjectifs.


La majorité des acouphènes objectifs a une origine vasculaire. Ils sont souvent pulsatiles : ce sont
des bruits réels liés au passage du sang dans les vaisseaux. Ils suivent le rythme cardiaque, en
même temps que le pouls. Ce bruit a une tonalité de souffle régulier. Il est souvent majoré par
l'augmentation de l'activité physique ou certaines positions de la tête. Les acouphènes objectifs
sont parfois détectables au stéthoscope par le médecin et peuvent être traités dans certains cas.
En ce qui concerne les acouphènes subjectifs, l’origine la plus fréquente est la cochlée ou oreille
interne. Mais elle peut se situer à n’importe quel niveau des voies auditives, depuis la cochlée
jusqu’au cerveau. Ceux-ci sont en général décrits comme des sifflements aigus, un sifflet, un
grillon ou un bruit de cigales. Ils sont souvent permanents et variables en intensité selon l'état
psychologique.
Le stress, l'anxiété, la fatigue, l'énervement ou encore des bruits environnants importants
augmentent souvent l'intensité des acouphènes. Au contraire, une situation plus calme, détendue,
non stressante, atténuera l'acouphène. De même, une activité cérébrale agréable et prenante
diminuera considérablement leur perception.
Les acouphènes subjectifs liés à l'atteinte de l'oreille interne représentent 80% des acouphènes
pour lesquels les patients consultent. Ces acouphènes sont très souvent de tonalités aiguës à type
de sifflement continu. La fréquence la plus souvent présente est le 4000 Hz. Cependant la tonalité
peut être différente, des graves aux aigus. On peut également observer des acouphènes multi-
fréquenciels à type de souffle. La caractéristique de ces acouphènes de l'oreille interne est qu'ils
sont en général permanents. Dans certains cas d'affections aiguës, ceux-ci peuvent cependant être
transitoires. La perception permanente de ce bruit anormal, ressentie, soit comme un bruit venant
de l'extérieur, soit comme un bruit interne (sifflement dans la tête), est souvent mal acceptée. Le
patient cherche désespérément le moyen d'arrêter ce bruit parasite qui l'obsède jour et nuit.
Différentes lésions ou dysfonctionnements de l'oreille interne peuvent être responsables des
acouphènes. Malgré tout, il existe quasiment toujours un déficit auditif de perception associé. Il
s'agit principalement de baisses de perception sur les fréquences aiguës. Ainsi, on peut considérer
dans une certaine mesure que l'acouphène existe du fait de la baisse auditive.

8. Les traitements des acouphènes

La grande difficulté du traitement des acouphènes est que les patients considèrent leur trouble
comme purement organique, relevant de traitements médicamenteux ou chirurgicaux. Le patient
acouphéniques veut être débarrassé de ce bruit intempestif qui l'ennuie continuellement, et
considère de façon très négative l’idée d’avoir à supporter ce bruit parasite toute sa vie.

11
Les possibilités de traitement des acouphènes subjectifs sont complexes du fait de la nature même
des acouphènes. Si l'acouphène a son origine dans des insuffisances ou perturbations circulatoires
au niveau du labyrinthe et en particulier de la cochlée, les médicaments vaso-régulateurs pourront
être efficaces, en particulier pour les acouphènes récents. Dans certaines cas, certains
tranquillisants peuvent avoir un effet bénéfique sur la perception de l'acouphène.
Ces traitements permettent de rompre le cercle vicieux qui s'installe : acouphènes –> angoisse->
insomnie-> fatigue -> acouphènes.
Compte tenu de la contribution majeure des fonctions cognitives supérieures à la perception de
l'acouphène, les traitements qui favorisent la mise en place des mécanismes cérébraux
d'habituation sont de plus en plus proposés.
En thérapie des acouphènes, "habituation" ne signifie pas que l'on s'habitue, au sens de
"s’accommoder de", ou "s’habituer à", voire "se résoudre à". L’habituation est un phénomène
naturel qui implique des réseaux de neurones et permet de modifier les réponses apprises aux
stimulations sensorielles et les émotions qu’ils induisent grâce à l’apprentissage.
Les pratiques expérimentales de psychologie qui amènent progressivement le cerveau à ces
habituations relèvent d’une discipline plus générale appelée Thérapie Cognitive Comportementale
(T.C.C.).
Cette discipline se fixe comme objectifs :
• La modification directe des comportements et des pensées;
• La modification des conditions de déclenchement;
• La modification des comportements;
Par ailleurs, les phénomènes d'habituation peuvent être mis en place par un stimulus extérieur. les
traitements basés sur les masqueurs d'acouphènes utilisent cette voie d'action.
La T.C.C. a également pour but d’amener le patient à objectiver son acouphène et la gêne qu’il
occasionne par rapport au reste de sa vie, dans d’autres registres de l’existence.
Dans une T.C.C, le sujet est véritablement acteur dans l'élaboration des stratégies alternatives qu'il
met en place avec le praticien. Le questionnement de celui-ci permet d'amener le patient à prendre
conscience de son acouphène et des comportements que cela induit chez lui, à l’évaluer
objectivement par rapport à d’autres gênes, à définir les caractéristiques d’un mieux être et à
élaborer des procédures d'adaptation voire de substitution pour atteindre l’objectif fixé. D'une
part, cette contribution volontaire et engagée du patient est un aspect important pour la réussite de
la thérapie, d'autre part, son bénéfice premier est que le patient sort d'une relation subie avec son
acouphène.
L’objectif final est donc que le patient puisse gérer sa perception et en minimiser les
conséquences, voire l'éliminer dans la majeure partie des circonstances. Cette modification de la
cognition peut prendre plusieurs mois.
Force est de constater cependant que les personnes âgées, qui constituent près d'un tiers des
patients, auront beaucoup de mal à s'astreindre au suivi nécessaire, voire aux séances de groupe
que la thérapie préconise. Par ailleurs, ces traitements long et coûteux ne sont pas toujours
reconnus. De ce fait, ils ne sont pas assez pris en charge par les organismes sociaux.

9. Les aides auditives

L'explosion de techniques électroniques et de traitement du signal bouleverse le paysage classique


de l'aide auditive, dominée par l'image du Sonotone, amplificateur analogique basique de nos
grands-pères. Les audioprothésistes d'aujourd'hui doivent mettre en œuvre des aides d'une
extraordinaire complexité, qui nécessitent l'utilisation d'un ordinateur de programmation et de
réglage.
Patients, médecins, audioprothésistes, personnes au contact des malades sont loin d'avoir mesuré
tout l'intérêt que ces techniques peuvent avoir pour permettre une meilleure audition. Et la course
permanente entre les majors pour implanter de nouveaux algorithmes issus directement de la
recherche universitaire, repoussent les limites des aides auditives et rendent le suivi encore plus
délicat.

12
Les aides auditives

Mais à l'évidence, la nouvelle frontière de l’aide auditive se situe au niveau des centres nerveux
auditifs, dans la façon dont les différentes parties du cerveau concourent à la reconnaissance des
différents messages sonores transmis par la cochlée. L'audition est un sens qui naît de
l'apprentissage et nécessite un entretien permanent. Les prothèses cochléaires implantées chez des
jeunes enfants démontrent que cet apprentissage peut se faire même lorsque les signaux transmis
au cerveau sont très différents du signal naturel. C'est le cerveau qui se structure pour élaborer une
reconnaissance adaptée.
L'amélioration des connaissances en neurologie – par exemple dans le domaine de la
reconnaissance des phonèmes - permettra d'adapter le traitement du signal aux capacités restantes
de l'oreille en prenant en compte, voire en stimulant la capacité d'adaptation du cerveau. Elle
permettra ainsi de compenser de nouveaux déficits auditifs, en particulier les recrutements
importants. Mais la qualité d’écoute sera encore loin du son parfait de l’écoute musicale d’une
oreille intacte.

10. La prise en charge et la prévention

Dans l'ensemble des pays industrialisés, des organisations d'aide et d'assistance aux malentendants
sont organisées, en particulier pour l'intégration des jeunes sourds dans le monde du travail, et la
prise en charge des soins. Le langage des signes, qui divise souvent les associations, reste toujours
controversé. Il isole de ceux qui ne le pratiquent mais permet de mettre en relation ceux qui le
pratiquent.
La prise de conscience du caractère irréversible des dégradations de l'audition et des conséquences
de celles ci, tant en termes de coûts sociaux ou médicaux, qu’en termes de limitations
professionnelles qu'elles impliquent, imposent la mise en place d'une politique de prévention et de
protection des individus. Elle impose aussi la mise en place d’une législation sur le bruit assortie
d'un arsenal de sanctions, tant pour les individus que pour les entreprises. Dans tous les pays, ces
lois sur le bruit se mettent progressivement en place, accompagnées d'un arsenal de mesures.

LIVRE
Dr. Jacques Grosbois – Michèle Le Pellec , Surdités, acouphènes et troubles de l'audition,
Éditions Option Santé-Québec – distributeur DG Diffusion France – 157 p.

http://www.objectifbeaute.com/Bienetre/surdite-acouphene.php

13
V. Le cycle infernal de l’acouphène

Entendre en permanence un sifflement dans ses oreilles, c’est l’enfer que vivent de nombreuses
personnes atteintes d’acouphènes. Des traitements peuvent améliorer ce symptôme pénible, mais
ils sont longs et difficiles.

Rares sont les personnes qui n’ont jamais éprouvé, à un moment ou à


un autre, une sensation de sifflement ou de bourdonnement à
l’intérieur de l’oreille. Il s’agit d’acouphènes, symptôme banal et vite
oublié lorsqu’il se manifeste de manière transitoire. Mais chez
certaines personnes les acouphènes sont permanents et peuvent
devenir un véritable cauchemar. Plusieurs millions de personnes en
souffriraient en France, dont 150 000 sous une forme sévère.

Subjectifs ou objectifs ?
Deux types d’acouphènes peuvent être distingués :

 Les acouphènes objectifs sont très rares. Ils sont liés à un bruit réel et mesurable, produit par
une anomalie dans la région de l’oreille interne, qui contient l’organe de l’audition, la cochlée.
Il peut s’agir d’une malformation vasculaire, de contractions musculaires ou de lésions de la
cochlée elle-même. Une correction chirurgicale est parfois possible, permettant de supprimer
les acouphènes ;
 Les acouphènes subjectifs sont, au contraire, extrêmement fréquents. Ces sons fantômes
n’ont de réalité que dans le système auditif des personnes qui les perçoivent. Ils se
développent plus volontiers après 50 ou 60 ans et semblent souvent associés à la répétition
d’expositions sonores et à la surdité liée au vieillissement (presbyacousie). Ils peuvent
apparaître aussi à la suite d’un traumatisme sonore brutal ou d’un traumatisme crânien.

Ces acouphènes subjectifs pourraient être dus à des lésions des cellules ciliées, les cellules de la
cochlée qui perçoivent les vibrations sonores. En ondulant sous l’effet des vibrations, les cils
transmettent un signal au nerf auditif. En cas d’acouphènes, les cils bougeraient en l’absence de
sons et transmettraient ainsi un signal erroné permanent au nerf auditif. L’anomalie pourrait
également se situer à l’intérieur de la synapse entre les cellules ciliées et les fibres nerveuses du
nerf auditif.
Hypertrophie du cortex
Si les acouphènes prennent naissance dans l’organe de l’audition, c’est dans le cerveau que cette
information va être traitée et prendre sa signification. Perçus comme un phénomène dangereux ou
déplaisant, ces sons vont paraître de plus en plus intenses à mesure qu’ils se répètent et resteront
présents à la conscience.
A la longue, la zone du cortex qui traite cette information va s’hypertrophier. Si au contraire ils
sont négligés, les acouphènes finiront par ne plus être perçus. C’est l’habituation.
Deux types d'appareils auditifs
Comme on ne dispose encore d’aucun traitement pour supprimer la cause même des acouphènes
subjectifs, le traitement va chercher d’abord à favoriser cette habituation. La première étape est de
comprendre que l’acouphène n’a pas de gravité en soi : le son perçu ne risque pas de détruire
l’oreille et n’est pas le signe d’une lésion importante.
En cas de baisse de l’acuité auditive, le port d’une aide auditive classique suffit souvent à
améliorer voire à supprimer les acouphènes, en rétablissant une bonne audition, qui va masquer
ces bruits parasites. Dans le même temps, cette aide favorisera une véritable réorganisation du
cerveau, marquée par le développement des zones auditives auparavant peu sollicitées.
En l’absence de baisse importante de l’acuité auditive, il est possible de porter une prothèse qui
génère un bruit de fond de faible intensité qui tend à diminuer la perception de l’acouphène. Le
but est d’entraîner une habituation simultanée au son produit par l’appareil et à l’acouphène. Mais

14
l’amélioration est lente à apparaître, puisqu’elle nécessite plusieurs mois de port quotidien.
Néanmoins, les études cliniques témoignent de résultats importants.
Il est conseillé d’associer le port de ces appareils à un soutien psychologique pour atténuer les
pensées négatives associées aux acouphènes.
Rééduquer le cerveau
Une autre technique semble prometteuse. Elle consiste en une véritable rééducation cérébrale, par
l’écoute de sons générés par ordinateur. Les patients doivent s’entraîner à distinguer des sons très
voisins, dans les fréquences proches de celles de l’acouphène.
Le but est d’agir sur la plasticité cérébrale pour que peu à peu la zone du cortex auditif sollicitée
par les acouphènes perdent de son importance au profit des territoires environnants.
Des bruits intolérables
L’hyperacousie est une augmentation de la sensibilité à des sons modérés. Certains bruits comme
le tintement d’un couvert sur une assiette peuvent paraître intolérables. Ce trouble apparaît
souvent après un traumatisme sonore et évolue généralement vers l’apparition d’acouphènes. Il
doit être distingué du phénomène observé chez les personnes ayant un déficit auditif, qui ont une
intolérance à des sons d’une intensité légèrement supérieure à celle de leur seuil de perception.
Ces hyperacousies peuvent être améliorées par les mêmes prothèses génératrices de sons que
celles utilisées dans les acouphènes. Le son doit très faible au début, puis augmenté
progressivement. Par ailleurs, les personnes atteintes doivent savoir que, plutôt que de s’isoler de
tout bruit, en portant des bouchons d’oreille, par exemple, il est conseillé d’avoir un
environnement sonore modéré.
Dr Chantal Guéniot

Le site de l’association France Acouphènes dispense de très nombreuses informations sur les
acouphènes. Totalement indépendante, elle est animée par des bénévoles souffrant eux-mêmes
d’acouphènes ou d’hyperacousie. Forte de quelque 3 000 adhérents à la fin de l’année 2001,
l’association est actuellement présidée par Sylvianne Chery-Croze, directrice de recherche au
CNRS.
France Acouphènes
BP 9212
69264 Lyon Cedex 09
http://www.france-acouphenes.org/
Ce portail est entièrement consacré aux problèmes des acouphènes : infos, actualités, forum…
rien ne manque !
http://www.acouphenes-info.com/
Ce site dispense des informations sur les acouphènes et présente une technique propre à certains
appareils auditifs permettant de réduire ces sifflements.
http://www.acouphene.com/

http://www.doctissimo.fr/html/sante/audition/sa_5503_acouphenes.htm

15
VIa. Vulgaris médical. Hypoacousie
Introduction

La surdité est la diminution de l'acuité auditive.


On parle de surdité lorsqu'un individu se plaint d'une hypoacousie importante ou très importante.

Généralités
L'organe de l'audition est constitué d'un appareil de perception et d'un appareil de transmission. Pour
cette raison, on décrit deux types d'hypoacousie : l'hypoacousie de perception et l'hypoacousie de
transmission.
Classification
1) L'hypoacousie de perception se caractérise par une diminution de l'acuité auditive dans laquelle la
transmission est bonne, mais la perception est défectueuse.
 Causes :
 lésion de la cochlée, qui est l'organe de l'audition situé dans l'oreille interne.
Dans ce cas, le sujet souffre d'une presbyacousie (c'est-à-dire d'une
hypoacousie par vieillissement), d'une fracture du rocher (os situé à la partie
interne de l'os temporal) ou de la maladie de Ménière (s'accompagnant de
sifflements et de vertiges).
 prise de médicaments toxiques : antibiotiques du type aminoside, aspirine et
diurétiques (médicaments augmentant la sécrétion des urines)
 atteinte des fibres nerveuses situées dans le nerf auditif et permettant de
transmettre l'influx nerveux qui, une fois analysé par le cerveau, sera perçu
comme un son. Dans ce cas, il est nécessaire de rechercher un neurinome de
l'acoustique qui est une tumeur bénigne du nerf auditif, une infection à type de
méningite cérébro-spinale ou un accident vasculaire dû à une thrombose
artérielle (obturation d'une artère) ou un spasme (à l'origine d'une fermeture
du calibre d'un vaisseau)
 une lésion des voies auditives centrales (partant de l'oreille interne et allant
jusqu'à l'encéphale).
 L'hypoacousie de perception se diagnostique grâce à un audiogramme, qui consiste en une
évaluation en décibels de la perte auditive. Le décibel est l'unité égale à 1/10 de bel. Ce n'est pas une
dimension au sens strict du terme : en effet, le décibel exprime le rapport entre deux grandeurs et
notamment deux intensités sonores (symbole : dB). On utilise une technique d'audiométrie qualifiée
de supraliminaire (plusieurs tests sont nécessaires pour étudier le réflexe stapédien, qui concerne
l'étrier (osselet de l’oreille moyenne), qui permet de différencier les atteintes de la cochlée de celle du
nerf auditif).
 Traitement
 Quand l'hypoacousie de perception est due à un neurinome, il est nécessaire
d'envisager une intervention chirurgicale dont le but est l'ablation de celui-ci.
En effet, sa localisation proche du tronc cérébral (zone du système nerveux
située en arrière du cervelet et juste avant la moelle épinière) impose cette
intervention chirurgicale.
 Quand il existe une fracture du rocher, le traitement est chirurgical en
présence d'une paralysie faciale ou bien quand il existe une communication

16
entre les méninges (membrane de protection du système nerveux central) et
l'oreille.
 En cas d'intoxication médicamenteuse, c'est essentiellement la prévention qui
doit être mise en avant.
 Les prothèses auditives dites d'amplification, ou amplificatrices, sont posées
quand il existe une hypoacousie de perception et essentiellement quand celle-
ci est gênante, c'est-à-dire quand il y a perte d'audition supérieure à 30
décibels.
 La maladie de Ménière, les accidents vasculaires et les infections nécessitent
un traitement médicamenteux.
 Les spasmes vasculaires aigus de l'artère auditive interne, ainsi que
l'hypoacousie de perception survenant brutalement, nécessitent une
hospitalisation et un traitement par voie parentérale (perfusion).
2) l'hypoacousie de transmission.
Elle est consécutive à une diminution de l'acuité auditive due à une atteinte du conduit auditif externe
de l'oreille externe ou de l'oreille moyenne, c'est-à-dire la partie qui contient les osselets.
Causes
 Otites chroniques susceptibles d'infecter le tympan, associées ou pas à une
atteinte des os.
 Otospongiose (diminution de vibration de l'étrier).
 Otite aiguë touchant plus spécifiquement les enfants.
Examens Complémentaires
Le test de Rinne (mis au point par l'allemand R. Heinrich, né en 1819 et mort en 1868) est une épreuve
qui permet, grâce à un diapason placé d'abord devant l'oreille, puis ensuite contre l'apophyse mastoïde
(os situé derrière le pavillon de l'oreille), d'évaluer le degré d'atteinte de l'oreille moyenne (oreille
située immédiatement derrière le tympan) ou de l'oreille interne.
C'est la vibration d'un diapason placé à quelques centimètres de l'oreille du patient qui permet
d'apprécier si ce dernier perçoit bien la transmission des sons par voie aérienne.
Puis le diapason est placé contre l'os mastoïde du patient, ce qui permet de tester s'il perçoit bien la
transmission osseuse des vibrations.
Durant la séance, l'O.R.L. se renseigne auprès du patient en lui demandant ce qu'il perçoit.
Quand il existe une hypoacousie de transmission, l'épreuve est considérée comme négative. Dans ce
cas, la transmission par voie aérienne est diminuée, ce qui traduit une anomalie de l'oreille moyenne,
du tympan et des osselets.
L'examen du tympan et de l'oreille externe (conduit auditif externe) est possible grâce à un appareil
muni d'une loupe et d'une source lumineuse : l'otoscope.
La manométrie, qui consiste à mesurer la souplesse du tympan, et l'audiogramme sont également
utilisés. L'audiogramme classe l'hypoacousie de transmission selon sa gravité en : légère, moyenne ou
sévère.
Traitement
■ Antibiotiques.
■ Paracentèse : elle consiste en une ponction destinée à évacuer un liquide séreux (liquide de
sécrétion des muqueuses) ou purulent (contenant du pus) collecté derrière le tympan.
■ En présence d'une otite moyenne aiguë qui récidive : ablation de végétation (adénoïdectomie)
■ Pose d'un aérateur transtympanique : le yoyo.
■ Tympanoplastie : réparation du tympan et des osselets chez quelques patients.
■ En cas d'otospongiose : remplacement de l'étrier par une prothèse. Cela s'effectue sous anesthésie
générale à l'aide d'un microscope adapté.

17
Vulgaris décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette encyclopédie autre que purement informative.

VIb. Vulgaris médical. Cophose

Synonyme : surdité totale


Terme issu du grec kophos : sourd.
Terme désuet qui désigne une variété de surdité se caractérisant par une atteinte
irréversible et par une lésion des structures nerveuses et sensorielles de l'oreille interne
ou du nerf auditif lui-même. On distingue la cophose unilatérale (d'un seul côté) ou
bilatérale (de deux côtés).
Causes
Elles sont multiples :
 congénitale
 inflammation
 traumatisme (par fracture du rocher)
 processus infectieux (otite aiguë, chronique) tels que les oreillons
 intoxication
 tumeur (neurinome du nerf acoustique)
 dégénérescence

Remarque
La cophose unilatérale de l'enfant est généralement découverte vers l'âge de 7 à 9 ans
c'est-à-dire quand l'enfant commence à se servir des téléphones. L'examen
audiométrique et otorhinolaryngologique pose diagnostic. Il existe une perturbation
stéréophonique (difficulté à localiser un son ou une voix dans l'espace). La cophose
n'entraîne pas de handicap important et le développement psychomoteur est normal.

Traitement
Protection de l'oreille qui n'est pas atteinte

Prévention
Éviter de traumatisme sonore.
Prévention des infections otorhinolaryngologiques.
Chez l'adulte il est nécessaire d'effectuer l'orientation professionnelle de façon à ne
pas exposer le sujet un certaine nuisance sonore.
La prise de certains médicaments et tout particulièrement chez antibiotiques otoxiques
(toxiques pour l'oreille de les aminosides en particulier) doit être évitée.

Vulgaris décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette encyclopédie autre que purement informative.

18
VIc. SURDITE. INTRODUCTION.
La surdité est une affection fréquente, elle touche en moyenne un Français sur douze.
Définitions : hypoacousie et surdité ?
L'hypoacousie est une diminution de l'acuité auditive.
Lorsque l'acuité auditive diminue de façon très importante ou disparaît complètement, on parle de surdité. Comentariu [A5]: Enoncé définitoire

L'organe de l'audition est constitué de deux parties : Alternative à la définition de l’OMS qui oppose
déficience auditive à surdité (perte totale)
- un appareil de perception,
- et un appareil de transmission.
Il en découle deux formes d'HYPOACOUSIE.
Schéma du fonctionnement de l'oreille d'après R. Pujol INSERM Montpellier
· HYPOACOUSIE DE PERCEPTION
Il s'agit d'une diminution de l'acuité auditive dans laquelle la transmission est conservée mais la perception,
défectueuse.

Causes et symptômes
L'hypoacousie de perception est due soit à une lésion de la cochlée (organe de l'audition situé dans l'oreille
interne), soit à une atteinte des fibres nerveuses dans le nerf auditif ou sur les voies auditives centrales (qui
partent de l'oreille interne et vont jusqu'à l'encéphale).
Une atteinte de la cochlée peut avoir différentes causes.
Le sujet peut souffrir :
- d'une presbyacousie (hypoacousie par vieillissement), - d'une fracture du rocher (partie interne de l'os Comentariu [A6]: Contexte pour presbyacousi

temporal),
- ou de la maladie de Menière qui provoque des sifflements et des vertiges associés.
Les bruits émis à plus de 90 décibels (traumatismes sonores) et la prise de médicaments toxiques (certains
antibiotiques, aspirine, diurétiques) peuvent aussi léser la cochlée.
Quand les fibres nerveuses dans le nerf auditif ou sur les voies auditives centrales sont atteintes, il faut
rechercher principalement un neurinome de l'acoustique (tumeur bénigne du nerf auditif), une infection
(méningite) ou un accident vasculaire (thrombose artérielle ou spasme).
Diagnostic
Le diagnostic de l'hypoacousie de perception repose sur un audiogramme (évaluation en décibels de la
perte auditive) tonal et vocal.
Traitement
Si l'hypoacousie de perception est due à un neurinome, l'ablation chirurgicale de celui-ci pourrait
s'imposer du fait même de sa situation contre le tronc cérébral.
Pour une fracture du rocher, le traitement peut être chirurgical en cas de paralysie faciale ou de
communication entre les méninges et l'oreille.
L'essentiel du traitement dû à des médicaments toxiques doit être fondé sur la prévention de tels accidents
par un emploi juste et contrôlé de ces médicaments.
Une prothèse auditive amplificatrice est proposée lorsque l'hypoacousie de perception devient
socialement gênante (perte auditive supérieure à 30 décibels). De nouvelles prothèses implantables

19
chirurgicalement peuvent également traiter ce type de surdité.
La maladie de Menière est traitée médicalement. En cas de vertige invalidant, des injections dans l'oreille
moyenne peuvent être proposées.
Lorsqu'elle est provoquée par un spasme vasculaire ou inflammatoire, l'hypoacousie de perception survient
brutalement et nécessite un traitement médicamenteux en urgence.
· HYPOACOUSIE DE TRANSMISSION
Il s'agit d'une diminution de l'acuité auditive due à une atteinte de l'oreille externe ou de l'oreille moyenne (qui
contient les osselets).
Causes et symptômes
Les causes d'une hypoacousie de transmission sont surtout les otites chroniques (cholestéatome), qui
peuvent affecter le tympan et/ou les osselets, et l'otospongiose (un des osselets, l'étrier, vibre de moins en
moins jusqu'à devenir immobile).
Les otites aiguës touchent plutôt les enfants, l'otospongiose touche surtout les femmes.
Diagnostic
Une hypoacousie de transmission se diagnostique par un examen acoustique qui se fait au diapason (test
de Rinne), complété par une otoscopie (examen du tympan avec un microscope), par une tympanométrie
(mesure de la souplesse du tympan) puis par un audiogramme.
L'audiogramme permet de classer l'hypoacousie de transmission, selon sa gravité, en légère, moyenne ou
sévère.
Traitement
Le traitement de l'otite aiguë, fondé sur des médicaments antibiotiques, est parfois accompagné d'une
paracentèse (perforation chirurgicale du tympan).
En cas d'otite moyenne aiguë récidivante, le traitement peut comprendre une ablation des végétations
(adénoïdectomie), voire la pose d'aérateur transtympanique (yoyo ou T-tube).
Dans les autres cas, le traitement est souvent chirurgical : tympanoplastie (opération du tympan et/ou des
osselets) pour otites chroniques ou remplacement de l'étrier par une prothèse pour l'otospongiose, sous anesthésie
générale et sous microchirurgie (avec l'aide d'un microscope opératoire).
http://www.entorl.com 4

VII. Les surdités brusques idiopathiques.

Résumé
Propos. – Les surdités brusques idiopathiques collspéc ? TC ? sont des surdités neurosensorielles sans
cause déclenchante reconnue au moment de leur installation. L’atteinte neurosensorielle est
habituellement cochléaire, mais certaines lésions rétrocochléaires (tumorales de l’angle
pontocérébelleux, dégénératives, ou ischémiques du névraxe) peuvent se révéler ainsi. La prise en
charge vise à rechercher une cause et à instaurer un traitement en urgence. Lorsqu’aucune cause
n’est trouvée, on pose le diagnostic de surdité brusque idiopathique. Habituellement l’atteinte est
cochléaire. La physiopathologie de cette atteinte sensorielle est encore inconnue. Il est très

4
La partie ent- venant de l’équivalent anglais d’ORL : Ear-Nose-Throat.

20
probable que plusieurs causes soient possibles, leur point commun étant une altération de la
boucle de rétrocontrôle de l’organe de Corti.
Actualités et points forts. – Il est fort probable que parmi les causes, une réactivation de virus
neurotropes et/ou une ischémie cochléaire soient fréquentes. Quelle que soit la cause, le traitement
doit être instauré en urgence et comprendre une corticothérapie à forte dose. Tout autre traitement
n’a jamais prouvé formellement son efficacité. On cherche ensuite, dans un second temps moins
urgent, à éliminer une atteinte rétrocochléaire, telle qu’une tumeur de l’angle pontocérébelleux,
notamment chez le sujet jeune.
Perspectives et projets. – Un des objectifs actuels est de pouvoir déterminer les cas d’ischémie
cochléaire de façon mini-invasive, notamment par vélocimétrie laser doppler, afin d’optimiser le
traitement. Sur le plan thérapeutique, la protection acoustique précoce est bénéfique en cas
d’ischémie cochléaire, au moins chez l’animal. Son efficacité en cas de surdité brusque, toute
étiologie confondue, est en cours d’évaluation, dans un projet multicentrique.

Abstract
Purpose. – Sudden idiopathic deafness is a sensorineural hearing loss with no recognized causes
at the time of onset. The impairment site is usually localized in the cochlea, but some cases of
retrocochlear lesions (e.g., cerebellopontine angle tumors, degenerative neural diseases, neuraxial
ischemic lesions) can induce sensorineural deafness. The medical management of patients
presenting with sudden deafness aims at detecting a causal mechanism, and at administering
emergency therapeutic drugs. The diagnosis of idiopathic sudden deafness can be definitely made
when no causes are found. Usually, the impairing mechanism involves the cochlea. The
pathophysiology of this sensorineural alteration is still unknown. It is most likely that several
mechanisms are associated together, their common point being an impairment to the feedback
loop of the organ of Corti.
Current knowledge and key points. – It is very likely that reactivation of neurotropic viruses
and/or cochlear ischemia are frequent etiologies. Whatever the cause, the treatment is to be
administered urgently, and consists of a high-dose corticotherapy at the least. Other treatments
have never really proven to be effective. It is secondarily checked that no retrocochlear
pathological processes, such as a cerebellopontine angle tumor, is present, in particular in young
people.
Future prospects and projects. – One of the current objectives is to determine when cochlear
ischemia is involved, in a mini-invasive manner, such as with laser Doppler flowmetry, so that the
treatment can be optimized. From a therapeutic point of view, early acoustic protection has been
proven to be effective in cases of cochlear ischemia in small laboratory animals. Its efficacy in
case of sudden deafness, non-exclusive of other causes than ischemia, is being assessed in a
multicentric project.
Mots-clé: surdité; cochlée; ischémie; vélocimétrie laser doppler; neurinome de l’acoustique
Mots-clé: sudden deafness; cochlea; ischemia; laser Doppler flowmetry; acoustic neuroma

Source : T. Mom, P. Avan et L. Gilain (2002) – „Les surdités brusques idiopathiques”, La Revue de
Medecine Interne, Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS, résumés en libre accès sur:
www.sciencedirect.com.

Documentation d’appoint : voir si les surdités brusques idiopathiques relèvent des pertes
totales ou des pertes partielles aussi.
Voir :
https://www.researchgate.net/publication/279656285_Les_Surdites_Brusques_Idiopathiques_
Facteurs_Pronostiques

21
Corpus comparable roumain (à élaborer).

I. Hipoacuzia – o problemă de interes mondial

Se estimeaza ca 500 de milioane de oameni sufera de o forma de hipoacuzie. Se previzioneaza ca


acest numar va creste cu 200 milioane pana in 2015.
Pe parcursul ultimilor 20 de ani, cateva studii europene au obtinut rezultate variate in cercetarea
hipoacuziei la adulti, in functie de metodele aplicate. Conform acestor rezultate, statisticile privind
hipoacuzia in Europa sunt urmatoarele:
16,9% din populatia europeana sufera de hipoacuzie usoara
4,6% sufera de hipoacuzie moderata
0,9% sufera de hipoacuzie severa sau profunda HS=HP ? HS<HP ?

In Statele Unite se estimeaza ca 1 persoana din 10, sau aproximativ 29 milioane persoane sufera
de hipoacuzie.

Deloc surprinzator, incidenta hipoacuziei creste odata cu varsta. Institutul Regal National la Surzilor
(National Institute for Deaf People – RIND, 2003) a constatat ca peste 90% din rezidentii Regatului
Unit cu o varsta de peste 80 de ani sufera de o formă oarecare de hipoacuzie. Totusi varsta nu
reprezinta singura cauza a hipoacuziei.

Consecinte economice si psihosociale ale hipoacuziei


Hipoacuzia este o afectiune grava care poate ridica probleme sociale si economice semnificative
pentru persoane, familii si comunitati.

Impactul economic
Numai o treime din persoanele hipoacuzice au varsta pensionarii. Majoritatea sunt fie scolari, fie
incadrati in munca. Cercetarile din SUA au dezvaluit ca hipoacuzia poate avea un impact negativ
asupra veniturilor unei familii de pana la, in medie, 12.000 dolari SUA pe an, in functie de
gravitatea hipoacuziei.

La adulti, in functie de gravitatea sa, hipoacuzia ingreuneaza adesea obtinerea si pastrarea unui
loc de munca. Atat copiii cat si adultii pot fi victimele stigmatizarii si izolarii sociale datorită
hipoacuziei. S-a dovedit ca hipoacuzia netratata afecteaza negativ relatiile interpersonale si
familiale, poate conduce la instabilitate emotionala, pierderea respectului de sine si chiar depresii si
paranoia.

Un studiu detaliat desfasurat in Statele Unite estimeaza ca, in SUA, costurile sociale ale hipoacuziei
severe sau profunde se ridica la 297.000 dolari SUA per persoana de parcursul vietii persoanei
respective. Cea mai mare parte din aceste costuri o reprezinta pierderea productivitatii muncii,
estimata la 67% din costurile totale.

Impactul psihosocial
Hipoacuzia este un handicap invizibil. In cea mai mare parte din timp ea se dezvolta incet si
nedureros. Persoanele hipoacuzice traiesc intr-o lume in care ceilalti se asteapta ca ele sa auda
normal. Ele pot fi ridiculizate, ignorate sau pot deveni tinta constata a furiei si frustrarii familiei,
colegilor sau chiar a strainilor.

Pacientii pot nega existenta problemei, devenind in acelasi timp tot mai incapabili sa inteleaga
conversatii. Neintelegerile afecteaza relatiile interpersonale atat in viata privata cat si la locul de
munca.

Incercarea de a se preface ca nu exista nicio problema supune pacientii unui stres semnificativ. Ei
sunt predispusi izolarii, temandu-se de situatiile jenante.

Impactul psihologic negativ in timp al hipoacuziei este evident. Cu cat mai grava este hipoacuzia,
cu atat mai mare este posibilitatea ca pacientii sa sufere consecinte sociale negative precum stari
de nervozitate, pierderea respectului de sine, instabilitate emotionala si chiar depresie si paranoia.

Vestea buna este ca, multumita progreselor tehnologice, aproape 95% din persoanele care sufera
de hipoacuzie neurosenzoriala pot beneficia de ajutorul oferit de modelele de aparate auditive
existente.

22
OMS confirma ca aparatele auditive corect instalate pot imbunatati capacitatea de comunicare
pentru cel putin 90% din persoanele hipoacuzice.

Cercetarile au dovedit ca folosirea aparatelor auditive are un efect pozitiv asupra multor aspecte
ale vietii:
 capacitate sporita de a castiga venituri din munca (in special in cazurile grave de
hipoacuzie)
 imbunatatirea relatiilor interpersonale (in special in cazurile de hipoacuzie usoara -
moderata), inclusiv a relatiilor de intimitate si ameliorarea comunicatiilor disfunctionale
 reducerea discriminarilor la care sunt supuse persoanele hipoacuzice
 reducerea nervozitatii si furiei
 reducerea incidentei depresiilor si a simptoamelor depresive
 imbunatatirea stabilitatii emotionale
 reducerea senzatiilor de paranoia
 imbunatatirea starii generale de sanatate si reducerea incidentei durerilor
 imbunatatirea activitatilor sociale
Vestea proasta este ca, in ciuda efectelor pozitive recunoscute pe care aparatele auditive le au
asupra calitatii vietii, 75% din persoanele diagnosticate cu hipoacuzie aleg sa nu faca nimic in
privinta asta! Doar un mic procent din persoanele ce pot beneficia de aparate auditive si
achizitioneaza unul (SUA, Canada 22-23%).

Varsta medie a persoanelor care poarta pentru prima oara un aparat auditiv este apropiata de 70
de ani, in ciuda faptului ca majoritatea (65%) din persoanele cu hipoacuzie au sub 65 de ani; si
aproape jumatate din persoanele hipoacuzice au sub 55 de ani.

Cauze si consecinte ale hipoacuziei

Exista doua cauze principale ale cresterii incidentei hipoacuziei la nivel global:
 expunerea crescuta la zgomote excesive la munca, in mediu si in timpul liber
 hipoacuzia progresiva cu inaintarea in varsta5, impreuna cu schimbarile demografice ale
populatiei imbatranite

Hipoacuzia poate fi cauzata de probleme ale urechii externe, ale urechii mijlocii sau ale urechii
interne. Pentru fiecare dintre ele cauzele hipoacuziei sunt diferite.

Cauzele hipoacuziei in…


… urechea externa? … urechea mijlocie? … urechea externă interna?

Printre problemele tipice se Perforarea timpanului, infectii Majoritatea problemelor auditive


numara acumularea cerumenului sau lichid in urechea mijlocie si sunt provocate de vatamarea
si infectiile canalului auditiv (de otoscleroza (calcifiere in jurul structurilor din urechea interna.
ex. „urechea inotatorului”). scaritei cu limitarea capacitatii Printre cauzele tipice se numara

5
FORMULATION roumaine étrange: care progreseaza odata cu…

23
de miscare) reprezinta cauzele inaintarea in varsta, expunerea
cele mai comune. Multe dintre excesiva la zgomot,
problemele urechii externe si medicamentatie medicatie toxica
mijlocii pot fi tratate prin pentru sistemul auditiv si rani la
medicamentatie sau chirurgie. cap. De regula, aceste procese
Atunci cand tratamentul este nu sunt reversibile insa ele pot fi
ineficient, hipoacuzia poate fi remediate [xenism : tratate,
remediata cu aparate auditive. vindecate ; atenuat, diminuat ]
intr-o foarte mare masura cu
ajutorul aparatelor auditive.

Gradul hipoacuziei

Intre cele doua extreme – a auzi bine si a nu auzi nimic – exista mai multe grade de hipoacuzie.
Majoritatea hipoacuziilor sunt usoare sau moderate. Totusi, hipoacuzia usoara nu este chiar
„usoara”: o pierdere auditiva de doar 25 dB ridica probleme semnificative persoanelor respective –
de ex. ascultarea conversatiilor. OMS foloseste urmatoarea scara de hipoacuzii, pe baza careia a
emis recomandari privind tratamentul:

Gradele 2, 3 si 4 sunt considerate drept hipoacuzii cu reducere grava a capacitatii auditive.


Gradul hipoacuziei Valoarea audiometrica Performanta Recomandari
ISO corespunzatoare
0 – Lipsa hipoacuziei 25 dB sau mai putin Deficiente auditive
(urechea mai buna) inexistente sau foarte
mici. Capacitate de a
auzi soapte
1 – Hipoacuzie usoară 25 – 40 dB (urechea mai Capacitate de a auzi si Analize. Poate fi necesar
buna) repeta cuvintele rostite un aparat auditiv
la intensitate normala la
distanta de 1 m
2 – Hipoacuzie 41 – 60 dB (urechea mai Capacitate de a auzi si In general se recomanda
moderata buna) repeta cuvintele rostite aparat auditiv
cu voce ridicata la
distanta de 1 m
3 – Hipoacuzie severa 61 – 80 dB (urechea mai Capacitatea de a auzi Sunt necesare aparate
buna) cateva cuvinte atunci auditive. Daca nu exista
cand sunt rostite tare in aparate auditive
urechea mai buna disponibile, se pot
exersa labiolectura si
limbajul semnelor
4 – Hipoacuzie profunda 81 dB sau peste Incapacitatea de a auzi Aparatele auditive pot
inclusiv surzenie (urechea mai buna) si intelege chiar si ajuta la intelegerea
cuvintele strigate cuvintelor. Sunt
necesare si alte masuri
ajutatoare. Labiolectura
si limbajul semnelor
sunt esentiale
(Valorile audiometrice ISO reprezinta valorile medii la 500, 1000, 2000, 4000 Hz.)

0 – lipsa hipoacuziei
1 – hipoacuzie usoara

24
2 – hipoacuzie moderata
3 – hipoacuzie severa
4 – hipoacuzie profunda inclusiv surzenie

Impactul hipoacuziei asupra intelegerii vorbirii


Hipoacuzia nu inseamna numai un auz deficitar – ea reduce si capacitatea de a intelege vorbirea.
Vorbirea consta din vocale si consoane exprimate [sunete emise ? produse ?] la frecvente diferite si
la intensitati diferite. O ureche sanatoasa inregistreaza cu usurinta aceste sunete. Atunci cand
intervine hipoacuzia, devine necesara o intensitate mai mare.

Dar volumul nu este singura problema a persoanelor hipoacuzice. Hipoacuzia localizata in urechea
interna (hipoacuzia neurosenzoriala) afecteaza foarte adesea in special capacitatea de a sesiza
[distinge? Percepe?] sunetele de inalta frecventa. Aceste sunete de inalta frecventa (de ex. „s”, „f”,
„sh” si „t”) joaca un rol esential in capacitatea de intelegere a vorbirii. De aceea persoanele care
sufera de acest tip de hipoacuzie adesea spun: „te aud, dar nu inteleg ce spui”.

Consoanele fricative „s”, „f”, „sh” si „t” sunt mai „moi” fata de pragul auditiv normal si din acest
motiv nu pot fi intelese de persoanele ce nu aud frecventele ridicate. Astfel se pierd informatii
lingvistice importante.

prag auditiv spectrul vorbirii

Hipoacuzia neurosenzoriala

Din urechea interna, nervul auditiv transmite informatii catre creier. Hipoacuzia provocata de ? o
ureche interna deficitara se numeste hipoacuzie neurosenzoriala. Aceasta apare atunci cand
receptorii microscopici din celulele ciliate sau cilii din cohlee sunt deteriorati sau degenerati.

Aproximativ 95% din persoanele cu deficiente de auz sufera de hipoacuzie neurosenzoriala. Atunci
cand ea se datoreaza [conotatii pozitive !] doar procesului de imbatranire, se numeste
prezbiacuzie. Aceasta se manifesta prin dificultati in intelegerea vorbirii mai degraba decat
pierderea perceptiei volumului.

Hipoacuzia neurosenzoriala combina pierderea intensitatii, pierderea fidelitatii frecventelor,


pierderea domeniului dinamic si pierderea fidelitatii temporare.

25
Pierderea fidelitatii Pierderea fidelitatii temporare

Pierderea domeniului dinamic Pierderea domeniului dinamic

Hipoacuzia neurosenzoriala este ireversibilă. Insa majoritatea pacientilor vor auzi mai bine cu
aparate daca exista auz rezidual. Utilizarea aparatelor auditive poate fi o etapa esentială in
ajutarea pacientului sa restabileasca relatiile sociale care-i vor spori bunastarea sau chiar mai mult,
il vor proteja de la bun inceput impotriva consecintelor psihosociale negative.

Hipoacuzia de transmisie
Hipoacuzia generata de o problema localizata in urechea externa sau mijlocie se numeste
hipoacuzie de transmisie. Doar 5% din populatie sufera de hipoacuzie conductiva [syn !] datorita
cerumenului, perforarii timpanului, afectiunilor congenitale, otitei sau ereditatii.

Otoscleroza provoaca hipoacuzie de transmisie. Adesea ea este o afectiune ereditara in care


oscioarele nu transmit sunetul in mod corespunzator. De asemenea hipoacuzia de transmisie poate
fi provocata de o trauma craniana grava (de ex. accident auto).

Combinatia dintre hipoacuzia neurosenzoriala şi hipoacuzia de transmise se numeste hipoacuzie


mixta. Capacitatea aparatelor auditive de a remedia deficientele in cazul hipoacuziei transmisie sau
al celei mixte depinde de la un caz la altul [rédaction négligée pour la langue commune !].

Source RO : Audionova, Centre de aparate auditive, Auzul si hipoacuzia.


http://www.audionova.ro/auzul-si-hipoacuzia/hipoacuzia

I. Tulburari de auz - hipoacuzia, surditatea

Pierderea auditiva afectaza aproximativ 10% din populatia globului.

Hipoacuzia poate aparea indiferent de varsta. Hipoacuzia reprezinta diminuarea acuitatii auditive
(cu cel mult 20 decibeli). Atunci cand acuitatea auditiva este diminuata foarte mult sau dispare
complet, vorbim de surditate.
Surditatea reprezintă urmarea unui deficit funcţional sau organic instalat la nivelul unuia dintre
segmentele aparatului auditiv. Ea nu are efect defavorabil asupra dezvoltării psiho-fizice a
persoanei, prin ea însăşi, ci prin neînsuşirea limbajului ca mijloc de comunicare şi instrument
operaţional pe plan conceptual.

Gradul pierderii auzului este stabilit cu ajutorul audiometriei tonale. In functie de acesta,
hipoacuzia este clasificata in patru categorii: usoara, moderata, severa sau profunda, fiecare
corespunzand unui grad diferit de pierdere tonala si avand repercursiuni diferite asupra invatarii
limbajului la copil.

Auzul este indispensabil copiilor pentru dezvoltarea armonioasa a limbajului. Prin urmare,
hipoacuzia, in functie de gradul pierderii auditive, va perturba mai mult sau
mai putin comunicarea si gradul de dezvoltare a limbajului, precum si integrarea sociala a copilului.

Gradele de hipoacuzie sunt: usoara, medie, severa si profunda. Cele mai multe pierderi de auz sunt
de la usoara la medie.

Hipoacuzie usoara : imposibilitatea de a auzi sunetele de intensitate mica (ex. Soaptele, fosnetul
frunzelor), dificultatea intelegerii vorbirii in medii zgomotoase.

Hipoacuzie medie: imposibilitatea de a auzi sunete de intensitate mică si medie (ex. Sunetul
telefonului, a soneriei), o dificultate în înţelegerea vorbirii în liniste si mai alea in condiţii de
zgomot.

Hipoacuzie severă: unele sunete de intensitate mare (ex. zgomotul motorului de la masina, alarma

26
puternica) sunt percepute dar comunicarea fara un aparat auditiv este imposibila.

Hipoacuzie profundă: unele sunete la o intensitate extrem de mare (ex. Ciocan pneumatic, motor
de avion) sunt percepute insa comunicarea fara un aparat auditiv este imposibila.

Cauze si simptome

Cauza care sta la baza hipoacuziei se poate afla la diferite niveluri ale sistemului auditiv. Hipoacuzia
de perceptie este cauzata fie de o leziune a cohleei (organul auzului situat in urechea interna), fie
de o atingere a fibrelor nervoase din nervul auditiv sau pe caile auditive centrale (care pornesc din
urechea interna si merg pana la encefal). O atingere a cohleei poate avea diferite cauze: subiectul
poate suferi de o prezbiacuzie (hipoacuzie prin imbatranire), de o fractura de stanca (partea
interna a osului temporal) sau de boala lui Meniere care provoaca suieraturi si ameteli.

Zgomotele emise cu o intensitate de mai mult de 90 decibeli (traumatisme sonore) si luarea de


medicamente toxice (antibiotice ca: aminozida, aspirina, diuretice) pot de asemenea sa lezeze
cohleea. Atunci cand sunt afectate fibrele nervoase din nervul auditiv sau caile auditive centrale
trebuie cautat, in principal, un neurinom acustic (tumora benigna a nervului auditiv), o infectie
(meningita cerebrospinala) sau un accident vascular (tromboza arteriala sau spasm).

Tratament

Daca hipoacuzia de perceptie este cauzata de un neurinom trebuie facuta ablatia chirurgicala a
acestuia chiar daca acesta este situat langa trunchiul cerebral. Pentru o fractura de stanca,
tratamentul poate fi chirurgical in caz de paralizie faciala sau de comunicatie intre meninge si
ureche. In esenta, tratamentul in cazul unor medicamente toxice trebuie sa fie bazat pe prevenirea
unor astfel de accidente, prin intrebuintarea rationala si controlata a acestor medicamente. O
proteza auditiva amplificatoare este pusa in cazul cand hipoacuzia de perceptie devine jenanta
(pierdere auditiva mai mare de 30 decibeli). Boala lui Meniere, o infectie sau un accident vascular
sunt tratate cu medicamente. Atunci cand hipoacuzia este provocata de un spasm vascular acut al
arterei auditive interne, boala survine brusc si necesita un tratament de urgenta sub perfuzie.

http://www.medicalls.eu

II. Hipoacuzia - handicapul de auz

Auzul reprezinta unul dintre simturile fundamentale ale omului. Alterarea functiei auditive
produce tulburari in orientarea pacientului in mediul inconjurator, dar mai ales dificultati de
comunicare cu semenii. Scaderea auzului, denumita si surditate sau hipoacuzie, nu este de
fapt o boala ci un simptom ce poate avea cauze multiple.
Surditatea copilului constituie o preocupare aparte a medicinii deoarece, spre deosebire de
adult, pierderea de auz suferita la o varsta frageda influenteaza profund si grav formarea
intelectuala si psihologica a copilului.
Copilul surd traieste cu un sentiment de frica si de izolare
Surditatea copilului se manifesta in principal prin semne generale care trebuie cunoscute atat
de familie, cat si de alte persoane, care se ocupa de ingrijirea si educarea copiilor. Acestea
sunt reprezentate prin tulburari de limbaj, tulburari de dezvoltare intelectuala si tulburari
psihoafective. Copilul care este surd nu poate acumula bagajul de cuvinte necesar vorbirii si
nu-si formeaza automatismele nervoase necesare limbajului. Defectiunea de vorbire este cu
atat mai severa cu cat surditatea copilului se instaleaza mai devreme. Surditatile congenitale si
cele aparute dupa nastere, pana la varsta de 2 - 3 ani, care este varsta de insusire a
limbajului, produc surdomutitate.
In lipsa auditiei, care este suportul unei anumite forme de gandire, copiii surzi nu-si pot forma
si dezvolta gandirea conceptuala, lipsindu-le reprezentarea acustica a cuvintelor vorbite.
Copilul surd are un sentiment de izolare, evenimentele la care asista i se par incoerente, de
neinteles pentru el, anturajul i se pare strain si ostil. Copiii cu hipoacuzie usoara pot fi
descoperiti la scoala prin greselile pe care le fac la scrisul dupa dictare.
Testarea auzului cu aparatura speciala din spitale permite stabilirea tipului de
surditate
Surditatile copilului pot fi genetice si negenetice, se pot manifesta de la nastere, fiind vorba in
acest caz de surditati congenitale, sau se pot manifesta tardiv, dupa un interval de timp
variabil. Prezenta surditatii si la alti membri ai familiei constituie un element de mare valoare
in stabilirea unei cauze genetice. Cele mai frecvente cauze negenetice, care pot produce

27
surditatea la copil sunt: prematuritatea, traumatismul obstetrical, rubeola materna, sifilisul
congenital, hipotiroidia, administrarea de medicamente ototoxice (Gentamicina, Neomicina,
Kanamicina, Streptomicina), boli infectocontagioase (tusea convulsiva, rujeola, varicela,
meningoencefalita). Un interogatoriu atent al mamei poate decela cauza surditatii copilului.
Testarea auzului cu aparatura speciala din spitale permite stabilirea tipului de surditate,
gravitatea acesteia si orientarea asupra tratamentului. Examenul auditiv la sugari si la copiii
mici este foarte dificil din cauza posibilitatii reduse de cooperare, cat si din cauza starii de frica
indusa de manevrele si aparatele de testare.
Tratamentul cel mai bun
Tratamentul este in primul rand profilactic, prin combaterea tuturor cauzelor posibile. O latura
importanta a terapiei este reprezentata de reeducarea in centre speciale, mai ales in sensul
castigarii sau mentinerii limbajului, rezultatele depinzand de o buna colaborare intre logoped si
ortofonist. Unele cazuri pot beneficia de tratament medicamentos sau chirurgical, iar in alte
situatii protezarea aditiva sau implantul cohlear pot compensa functia auditiva in raport cu
indicatia otologului.
Rezultate bune se obtin cand parintii se prezinta la medic cu copilul dupa primele semne care
pot sugera o scadere a auzului. Cu cat vin mai tarziu, cu atat tratamentul este mai indelungat,
mai costisitor si cu rezultate functionale mai slabe.
dr. Georgiana Ilie
medic specialist O.R.L.
http://www.auz.ro

III. Pierderea auzului, o problema cu multe solutii!

Prin surditate se intelege scaderea usoara sau grava, unilaterala sau bilaterala a acuitatii
auditive, mergand pana la cofoza - adica abolirea completa a auzului.
Surditatile pot fi tranzitorii sau definitive, usoare, medii sau grave, unilaterale sau bilaterale, de
transmisie (cauza este localizata la nivelul urechii externe sau medii) sau de perceptie (cauza este
localizata la nivelul urechii interne si/sau la nivelul sistemului nervos periferic sau central).
Surditatea de transmisie are loc cand vibratiile sunetelor nu ajung din aer in osul urechii mijlocii
asa cum ar trebui. Daca se intampla ca drumul sa fie blocat de ceara, unele sunete se pierd. Daca
este fluid inauntrul urechii mijlocii, unde se afla si oasele, ca fluidul dintr-o infectie, auzul este slab.
In aceste cazuri, auzul nu se pierde in totalitate, dar se pierde claritatea si volumul sunetelor. Cu
alte cuvinte, sunetele se percep distorsionat.
Surditatea de receptie senzoriala are loc atunci cand nervul auditiv, care pleaca din urechea
mijlocie spre creier, nu reuseste sa conduca informatia.
Mai exista si surzenia mixta (caz relativ frecvent si inca subdiagnosticat in Romania, mai ales in
mediul rural).
Cauze
Surditatea de transmisie este cauzata de orice intervine in transmiterea sunetului din urechea
externa in cea interna. In ordinea frecventei, cauzele sunt:
infectii ale urechii mijlocii (otita medie acuta); colectarea fluidului in urechea medie; dop de ceara;
perforarea membranei timpanice; otoscleroza;
Surditatea de receptie senzoriala este cauzata de:
batranete; traume acustice; infectii virale ale urechii interne; anumite medicamente frecvent
utilizate (aspirina, chinina, diverse antibiotice); infectii virale ale nervului auditiv; meningita virala;
tumoare cerebrala.
Boli grave ale urechii
Infectiile sunt cauzate de fluide sau mucoasa in interiorul urechii. Daca urechea este supusa
presiunii, timpanul nu mai este atat de flexibil pe cat ar trebui. In timp ce urechea se vindeca,
fluidele se retrag sau sunt absorbite de corp. Capacitatea de a auzi poate fi afectata de aceasta
infectie si poate reveni la nivelul initial sau nu, dupa ce dispare infectia. Otoscleroza este o cauza
obisnuita de surzenie. Desi, in trecut, oamenii au crezut ca este cauzata de boli, ca febra purpurie,
pojar si infectiie ale urechii, de fapt, acestea nu au nicio legatura cu dezvoltarea acesteia. Este o
boala ereditara in care fragmente din urechea mijlocie si inferioara dezvolta excrescente ca niste
buretei ososi. Meningita este o inflamatie a membranei numita meninge, care inconjoara creierul si
coloana vertebrala. Singura nu cauzeaza surzenie, dar, din moment ce creierul este atat de
aproape de urechi, uneori inflamatia meningelui poate cauza inflamarea urechii inferioare, ducand
la surzenie.
Rani frecvente ale urechii medii si interne
Perforarea timpanului

28
Pierderea auzului poate fi un rezultat la aparitia unei gauri in timpan. Din fericire, acesta se poate
vindeca singur, desi dureaza cateva saptamani sau luni. In timp ce se vindeca, urechea trebuie
ferita de apa si alte rani. Daca nu se vindeca singur, este nevoie de interventie chirurgicala.
Pierderea auzului depinde de marimea gaurii din timpan.
Cum poate fi perforat timpanul:
• Obiecte straine (cum ar fi agrafele) care sunt impinse prea mult in canalul urechii;
• Exploziile care cauzeaza presiune asupra urechii;
• Accidente rutiere, lupte, accidente sportive.
Distrugerea nervului auditiv
Afectarea nervului auditiv poate fi cauzata de o rana sau o boala. Aceste rani pot avea loc in
accidente rutiere sau cazaturi.
Rezultatul: sunetele nu mai sunt transmise din ureche spre creier.
O cauza comuna de surzenie este expunerea continua sau repetata la sunete puternice. De aceea,
cantaretii de rock sufera o pierdere a auzului dupa o perioada. De obicei, o singura expunere nu
are consecinte, dar repetarea experientei duce la pierderea auzului si, cu timpul, la surzenie.
Tratament
Bineinteles, tratamentul depinde de cauza pierderii auzului, medicul specialist ORL vazand de
fiecare data un tratament etiologic. O infectie bacteriana a urechii mijlocii poate fi tratata cu
antibiotice, blocajele urechii mijlocii si superioare pot fi curatate, perforarea timpanului se rezolva
chirurgical, iar osul afectat de otoscleroza poate fi inlocuit, in ultima instanta, cu unul artificial.
Daca nu exista niciun tratament pentru surzenie (mai ales in cazul batranetii), este necesar un
aparat auditiv, tipul de surzenie nemaifiind in aceasta situatie concludent. Orice blocheaza canalul
auditiv poate cauza pierderea auzului. Dopul de ceara este ceva comun si se rezolva rapid la un
cabinet medical, cu apa calda pompata cu o seringa in ureche.
Este bine sa curatam urechea cu betisoare de vata?
Nu. Urechea are un mod natural de curatare. De exemplu, daca ai picura cerneala pe timpan,
picatura va iesi la suprafata in cateva saptamani. Betisoarele nu fac decat sa impinga ceara si mai
adanc si sa formeze dopurile. Si daca nu e nici macar o deschizatura cat o gamalie de ac, auzul
este diminuat.
Sfaturi utile
Daca doriti sa preveniti aparitia unei afectiuni a urechii, este indicat sa respectati urmatorii trei
pasi:
1. Curatati urechea prin spalarea orificiului extern al urechii cu degetul infasurat intr-o panza de
bumbac umezita, fara a patrunde in partea profunda a conductului. Nu folositi pentru scarpinatul
urechii bete, unghii ascutite sau orice alt obiect care ar putea produce leziuni ale tegumentului.
Investigati si tratati din timp orice durere la nivelul urechii sau scadere a auzului, pentru a preveni
aparitia unor afectiuni cronice cu lezarea aparatului auditiv.
2. Nu ascultati muzica tare, mai ales la casti. Nu va asezati la concerte langa boxe - traumele
sonore pot duce la pierderea treptata a auzului.
3. In cazul calatoriilor cu avionul, al schimbarilor bruste de altitudine - sporturile extreme - sau al
scufundarilor la adancimi mari, exista riscul barotraumei - lezarii urechii prin diferenta de presiune.
Pentru a preveni acest lucru, cascati sau inghititi in sec de cateva ori si folositi decongestionante
topice de tipul oximetazolinei, fenilefrinei cu o ora inainte de eveniment.
Caseta: Perforatia membranei timpanice reprezinta o contraindicatie absoluta pentru scufundatori,
existand riscul dezorientarii, vertijului sau varsaturii. Mare atentie, deci, cand inotati!

Otoscleroza - osificarea progresiva a labirintului


Incepe la articulatia dintre talpa scaritei si fereastra ovala care blocheaza aparatul de transmisie a
sunetelor (surditate de transmisie). Cu timpul, leziunile progreseaza la urechea interna - melc
(surditate mixta) si apoi de perceptie (leziunii ale urechii interne). Boala are caracter familial,
aparand mai des la femei. Incepe in adolescenta, stabilizandu-se pe la 50 de ani, la o ureche, dar
curand apare si la cealalta. Bolnavii vorbesc soptit. Sunetele pure (la concert) sunt auzite mai bine
decat vocea. In zgomot, aud mai bine. Cu timpul nu mai aud decat sunetele tari, trebuind sa
priveasca buzele vorbitorului.
Chirurgical, se poate indeparta tesutul osos in exces care impiedica miscarile scaritei. Se poate
folosi si proteza auditiva.
Tratamente... de la bunica
Uleiul de migdale este bun pentru toate bolile de urechi, dopuri de ceara (dupa ce se tin picaturile
in ureche cu un dop de vata, se pulverizeaza apa calda cu ajutorul unui pulverizator) sau slabirea
auzului. Se vor consuma: migdala dulce, varza, argila. Sucul de varza si lamaia sunt indicate
pentru instilatii repetate in urechi. Se face o solutie alcoolica de propolis 30% in amestec cu ulei de
masline sau porumb 1/4. Se agita bine si se introduce in ureche o mesa de tifon imbibata in
emulsie, o data la 2 zile pentru 36 h, 10-12 aplicatii. Se introduce in ureche un tampon cu vata
subtire si lung, inmuiat la un capat in ulei de ricin cald (tamponul trebuie sa ajunga cat mai

29
aproape de timpan). Se tine de seara pana dimineata. Dupa 4-5 zile apare rezultatul. Vitamina A in
hipoacuzie consecutiva unor modificari ale urechii interne. Se vor bea sucurile urmatoare:
morcov, sfecla si spanac; hrean ras (1-2 lingurite), lamaie (dizolva mucusul); morcov, telina si
patrunjel (circulatia in vasele sangvine va fi buna); morcov, telina si ridichi (vindeca mucoasele si
elimina mucusul dizolvat de hrean). Nu se consuma lapte, paine si amidon.
Pentru surditate si vajait se foloseste ulei de musetel: se face un macerat din flori proaspete de
musetel in ulei de masline intr-o sticla bine inchisa, tinuta la soare 3 saptamani. Se iau 50-100 ml
de ulei strecurat, se pune intr-o craticioara la foc mic, pe o tabla groasa. Peste uleiul incins se pun
3-4 rondele de ceapa de apa dulce, potrivit de groase. Se lasa sa se caleasca putin, pana se
inmoaie ceapa. Se da craticioara la o parte cateva minute, se strecoara uleiul si se pune intr-o
sticluta bine inchisa si se pastreaza la rece. Seara, se incalzeste putin ulei si se pun 5-6 picaturi
calde in ureche. Stati culcat pe o parte 5-8 min. Astupati urechea cu un mic tampon de vata. Se
repeta operatia timp de 6-8 zile. Vajaiala dispare, iar auzul revine treptat. Acest ulei este bun si
pentru dureri reumatice articulare. Se frectioneaza locul afectat cu bitter suedez, apoi cu ulei de
musetel. Ceapa de mare (Urginea maritime, cultivata de horticultori) impreuna cu uleiul de musetel
combat surditatea.
Concluzii
Orice tulburare a auzului trebuie rapid si prompt diagnosticata, investigata audiometric, tratata
specific si urmarita in evolutia sa de catre medicul specialist ORL. PROTEZAREA AUDITIVA abuziva
si/sau incorecta sau ignorarea tulburarilor de auz creeaza multe probleme pe viitor, caci surditatea
este progresiva si, de cele mai multe ori, cand pacientul o sesizeaza, ea este deja medie sau grava.
EXTREMA ATENTIE LA TRATAMENTELE adresate copiilor! Multe dintre ele, folosite cu seninatate in
prezent, sunt OTOTOXICE si pot determina surditatea peste ani, la varsta scolara sau la
adolescenta!. ATENTIE LA ZGOMOTE puternice si de lunga durata: la locul de munca, la discoteci,
restaurante etc. Surditatea va aparea dupa 5-7 ani si va fi progresiva, greu de stopat si tratat. Ca
exemplu vezi Phill Collins, Joe Satriani, Beethoven, Wagner etc. Medicul ORL-ist este cel care pune
diagnosticul, trateaza si urmareste evolutia surditatilor, ajutat de un departament de
AUDIOMETRIE competent si bine utilat.
Text: Diana Geacar
Coordonator dosar: Dr. Alin Popescu
http://www.farmaciata.ro

IV. « Doctore, îmi tiuie urechile »6

(LE PARISIEN)

Ţiuit, vâjâit, duduit... Acufenele, aceste zgomote permanente în urechi, împiedică peste 2,5
milioane de persoane să profite de linişte şi incomodează, sporadic, alte 4 milioane, notează, într-o
ediţie recentă, cotidianul francez Le Parisien. Imposibilitatea de a dormi, de a privi la televizor, de a
se plimba în oraş, de a suporta gălăgia făcută de propriii copii... Este o adevărată suferinţă a
urechii interne, ce face dificil până şi cel mai mic gest al vieţii cotidiene. Acufenele sunt cu atât mai
greu de suportat, cu cât nu există încă un tratament.
Pentru a putea trăi mai confortabil cu aceste zgomote în urechi, şi pentru a regăsi calmul interior,
acufenicii nu au altceva de făcut decât să... uite de ele. Pe întreg teritoriul Franţei, joi, 11 martie,
cu prilejul Zilei naţionale a Auzului, numeroşi specialişti le-au făcut teste de auz vizitatorilor şi i-au
informat despre căile de prevenire a acestor zgomote parazite. Iată, în continuare, care ar fi
acestea.

- A ÎNVĂŢA SĂ UIŢI DE ACUFENE

"Nu trebuie să ajungem să fim obsedaţi de acufene", recomandă dr. Martine Ohresser, autoarea
cărţii "Sifflements et bourdonnements d'oreille (acouphènes)" /Ţiuituri şi vâjâituri în urechi
(acufene), apărută la Editura pariziană Odile Jacob/. "De îndată ce începe ori se amplifică - după o
emoţie, un stres -, trebuie să învăţăm să-i spunem 'nu', să facem altceva. Acestea sunt nişte
tehnici care pot fi învăţate în cadrul terapiei comportamentale".
Trebuie, de asemenea, evitată tăcerea - ea este principalul inamic al acufenicului -, ce face să fie
percepute ţiuiturile; astfel, vor fi puse CD-uri/casete ca fundal sonor /ciripit de păsărele, zgomot de
valuri ce se sparg de ţărm, fond sonor din pădure/ şi se va dormi pe o pernă muzicală.

- MEDICAMENTE PENTRU UŞURAREA ACUFENELOR

6
Text tradus din limba franceza. Trimis in 30.03.2004 de medfam.

30
Unele preparate farmaceutice psihotrope, cum ar fi benzodiazepinele, sunt prescrise pentru
acufenele foarte invalidante, care fac ca oamenii să fie complet debusolaţi. Vasodilatatoarele, ce
favorizează oxigenarea ţesuturilor, sunt utilizate în cazul acufenelor cauzate de un traumatism
sonor, dar sunt rareori utile atunci când este vorba de acufene cronice. De asemenea, /în Franţa/
sunt comercializate aparate auditive /nerambursate de Asigurările sociale franceze/, cum ar fi
aparate ce produc sunete pentru mascarea acufenelor.

- DUPĂ UN TRAUMATISM SONOR, CONSULTAŢI DE URGENŢĂ UN MEDIC!

Dacă, după un concert sau o seară petrecută într-o discotecă ori după utilizarea prelungită a unui
aparat ce face zgomot în timpul funcţionării, ţiuiturile din urechi durează mai mult de 24 de ore,
mergeţi repede la ORL-istul dv! El vă va prescrie un tratament de urgenţă - vasodilatatoare sau
corticoide - ce va trebui luat imediat pentru a vă proteja urechea internă.
"Urechea internă a fost lezată de intensitatea sonoră la care a fost expusă, povesteşte dr. Martine
Ohresser. Dacă este prima oară când vi se întâmplă aşa ceva, lucrurile vor reveni la normal în
următoarele 12-24 de ore, dar dacă vă expuneţi regulat la asemenea zgomote, tulburările pot
deveni ireversibile şi se poate instala o scădere a acuităţii auditive". Pentru informaţii suplimentare,
ziarul parizian de mare tiraj oferă numărul de telefon A zur 0.810.413.810 şi site-ul www.audition-
infos.org.
***
Acelaşi ziar inserează şi articolul intitulat "/Simt,/ în cap, un zgomot de oală de fiert sub presiune".
Este vorba de povestea adevărată a unei franţuzoaice, Dany Dupuy. În casa ei, nu se aude nici un
zgomot. Copiii săi au învăţat să nu asculte muzică la un volum prea ridicat, soţul ei, să nu utilizeze
bormaşina, iar ea nu scoate aspiratorul decât cu buşoanele filtrante ce estompează zgomotul.
Femeia este acufenică de trei ani. A început să audă ţiuituri în urechi la câteva ore după ce a fost
victima unui accident rutier, în care a suferit un traumatism cranian. "Atunci, medicii nu au acordat
prea multă atenţie acestei chestiuni, povesteşte Dany Dupuy. Mi-au spus că avea să dispară în
următoarele 24 de ore. Numai că /zgomotul din urechi/ a continuat să se amplifice. Aveam senzaţia
că am o oală de fiert sub presiune ce clocotea la maxim în urechile mele - era insuportabil".
Dany descoperă, atunci, infernul vieţii de zi cu zi. "Nu mai suportam nici un zgomot, adaugă ea, am
fost nevoită să îmi încetez activitatea profesională". Dacă nu şi-a reluat până acum cariera de
profesoară de litere la Liceul Rambouillet din Epernon /în departamentul Eure-et-Loir/, Dany a
învăţat, în schimb, să trăiască cu acufenele. "Aceasta este singura soluţie, întrucât problema este
ireversibilă..., spune femeia, oftând. Medicamentele vasodilatatoare pe care le-am luat o vreme nu
mi-au oferit nici o ameliorare.
În schimb, am mers să consult un specialist în acupunctură, iar efectul a fost extraordinar. O,
zgomotul nu a încetat, dar a scăzut în intensitate. De îndată ce creşte, fac eu însămi şedinţe de
digitopunctură - apăsări cu degetul pe tâmple şi mă simt mai bine".
I-a fost necesar un an pentru a se obişnui cu noul ei univers sonor. "În societate, rămâne o jenă
serioasă, căci am şi o pierdere de auz asociată", explică femeia. În prezent, Dany activează ca
voluntară în cadrul Asociaţiei France Acouphenes, singura de acest gen din Franţa. "Din această
cauză, îmi este greu să aud o persoană care îmi vorbeşte - trebuie să mă concentrez asupra
vorbelor ei. Fie noapte, fie zi, zgomotul este mereu prezent, aceasta este situaţia. Nu voi mai şti
niciodată ce este liniştea."

31
V. Diagnosticul de hipoacuzie de transmisie le copil si adult

Dr. Sebastian Cozma, medic specialist ORL,


Spitalul Clinic de Recuperare Iasi, ompartimentul Audiologie,
asist. Univ., UMF „Gr. T. Popa”, Iasi

Abstract - Deafness represent a big part of the complaints in the otological practice in hospital or
privat cabinets. The etiologies of the hearing impairements are very various and the correct
diagnosis is a very complex one which must include, anytime is possible, the follow informations for
each ear: the type, the degree and the etiology of the hearing loss. In the evaluation strategy for
deafness we can benefit nowadays, besides clinical and paraclinical classical methods (the speech
and instrumental accumetry, the puretone audiometry, the speech audiometry, the impedancemetry
etc.), of some newer clinical methods for our country: the acoustic otoemissions, the brainstem
evoked auditory response etc. In consequence, the audiological exam consist in a complex
evaluation including multiple tests. These have to be concordant in order to increase the diagnosis
precision.
The adult auditory evaluation can be made in good conditions, excepting some special situations
(neuropsychiatric diseases, plurimalformative syndroms etc), while the child auditory evaluation has some
particularities depending of the age group. For exemple, in childs under 4-5 years old the anamnestic data are
very poor, subjective tests cannot be made often, or its have just an orientative value and the collaboration for
objective tests is dificult, usualy needing sedation. Many of the cases with conductive hearing loss can be cured
with a medical or surgical treatment and that is why the correct diagnosis is so much important.
Keywords: conductive hearing loss, diagnosis, exploration.

Rezumat: Mare parte a cazuisticii ORL din practica otologica de spital sau de cabinet este reprezentata de
hipoacuzii. Cauzele lor sunt foarte variate, iar diagnosticul corect este unul complex care trebuie sa cuprindă,
ori de cate ori este posibil, următoarele informaţii diferenţiate pentru fiecare ureche in parte: tipul hipoacuziei,
gradul acesteia si eventual cauza. In procesul de evaluare a hipoacuziilor beneficiem in prezent, in afara
metodelor clinice si paraclinice clasice si bine cunoscute (acumetria fonica, acumetria instrumentala,
audiometria tonala liminara, audiometria vocala, impedancemetria etc.), de metode mai recent intrate in uz
clinic in tara noastră - metodele audiometrice obiective: otoemisiunile acustice, potenţialele evocate auditive
etc. Aşadar, examenul audiologic consta de fapt intr-un bilanţ ce include multiple teste a căror concordanta
creste precizia diagnosticului enunţat.
Evaluarea auditiva a adultului se face de obicei in condiţii bune, exceptând unele situaţii speciale (afecţiuni
neuro-psihiatrice, sindroame plurimalformative etc.), pe când explorarea copilului are anumite particularitatea
[sic! particularităţi] în funcţie de grupa de vârsta. De exemplu, la copiii sub 4-5 ani, datele anamnestice sunt
precare, probele subiective deseori nu pot fi efectuate sau au doar un caracter orientativ, iar colaborarea pentru
testele obiective este dificila, de cele mai multe ori necesitând sedare. Multe dintre cazurile cu hipoacuzii de
transmisie pure pot fi vindecate prin tratament adecvat medical sau chirurgical, de aceea diagnosticul corect
este deosebit de important.
Cuvinte-cheie: hipoacuzie de transmisie, diagnostic, explorare.

Revista Medic.ro nr. 35, VI 2007, pp. 52-57,


http://content.yudu.com/Library/A1i8bf/Medicro35/resources/52.htm

32