Vous êtes sur la page 1sur 3

Synthèse

Dans ce travail nous avons effectué le dimensionnement


d’un réseau d’assainissement pour trios sous basin versant les
résultats de nos calculs ont montré que les diamètres calculés sont
faible (0,1226m et le diamètre calculé le plus important au niveau de
l’exutoire) . raison pour laquelle nous étions entrain de choisir le
diamètre minimum suggère en assainissement domestique en
l’occurrence, le D200mm pour l’ensemble des conduites du réseau

Toute fois, nous signalons que les conditions d’auto curage si ils
sont vérifier point de vu vitesse >0,6 .

Pour l’ensemble du réseau ,ils ne le sont pas en matière du taux de


remplissage de toutes les conduites . ceci dit, pour atténuer le
problème du taux de remplissage pour l’auto-curage nous proposons
ceci qui suit :

1 DIMINUER la pente pour augmenter la hauteur dans les


conduites ,principalement dans les basins 1 et 2 sans dépasser les
0,5% . quant à la pente du 3eme basin ne peut être diminué car elle est
déjà trop faible

2 Réduire le diamètre suggéré au D150,ce qui normalement


augmenter les vitesses sans qu’elles dépassent les 1,5 m/s , et
augmenter également les hauteurs d’auto curage

En autre, nous pouvons maintenir les mêmes résultats de


dimensionnement tant que l’auto-curage en concernant la vitesse
reste vérifier

Enfin ,ce mini-projet nous a montré les difficultés de


dimensionnement des réseaux d’assainissement que nous pourrons
rencontré sur terrain ,raison pour laquelle nous considérons ce travail
très bénéfique et nous espérons que nos résultats et suggestions
sont correctes et fondés
Qu'est-ce que l'assainissement ?

L'assainissement a pour objet l'évacuation des eaux


usées et des eaux pluviales par des dispositifs compatibles
avec les exigences de la santé publique et de
l'environnement. L'assainissement a pris une importance
considérable au cours des 20 dernières années et s'inscrit
aujourd'hui dans la politique de développement de la
protection de l'environnement

De quelles eaux s'agit-il ?

Lorsque l'on parle d'assainissement, on vise aussi bien


les eaux usées que les eaux pluviales (eaux de pluie) même
si ce sont les premières qui méritent le plus d'attention en
terme de retraitement et de prévention de la pollution.

Le terme « eaux usées » désigne à la fois les eaux vannes (l'eau


des toilettes) et les eaux grises (lavabos, cuisine, douche, lave linge...).
Ces eaux ne peuvent être rejetées en l'état dans la nature car elles
contiennent des micro-organismes potentiellement pathogènes,
nocifs. On pense aux matières organiques mais aussi aux produits
chimiques que nous utilisons comme les lessives, les produits
d'entretien, etc....

Si ces eaux ne sont pas traitées, c'est-à-dire nettoyées,


elles vont polluer les sols et peuvent être à l'origine de
nuisances environnementales et de risques sanitaires
significatifs. Le comble, c'est qu'elles vont polluer les eaux
souterraines, donc les réserves en eaux. Elles doivent donc
être « nettoyées » pour prévenir les risques de pollution