Vous êtes sur la page 1sur 45

THEORIE DE COMMUNICATION

Chapitre 1
Théorie de l’information
La théorie de l’information a été créée par C. E. Shannon dans les
années 40. Il s’agit d’une théorie mathématique qui se préoccupe des
systèmes d'information, des systèmes de communication et de leur
efficacité.

•Elle fournit une mesure quantitative de la notion d'information


apportée par un message (ou une observation).

26/12/2017 N.Ouaaline 2
Théorie de l’information

Les systèmes de communication s’intéressent aux moyens de


transmettre une information depuis la source jusqu’à un utilisateur
à travers un canal.

La nature de la source peut être très variée. Il peut s’agir par


exemple d’une voix, d’un signal électromagnétique ou d’une
séquence de symboles binaires.

Le canal peut être une ligne téléphonique, une liaison radio, un


support magnétique ou optique.

26/12/2017 N.Ouaaline 3
1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

Il existe deux structures générales de systèmes de


transmission, ceci est du au fait qu’il y a deux types
d’information.

• L’information analogique

• L’ information numérique
1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

Les supports de transmission


De nombreux supports sont utilisés en transmission de
données :
les supports avec guide physique (câbles, fibres, ...) et les
supports sans guide physique (ondes radio, ondes
lumineuses). Pour donner une idée, de la qualité des
supports, disons que les câbles électriques à paires
torsadées sont les moins fiables, suivis par les câbles
coaxiaux. Les fibres optiques offrent actuellement le
meilleur compromis fiabilité/performance.
1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

C'est un mode de communication utilisé depuis très


longtemps notamment dans la technologie téléphonique.
Il s'agit en effet d'une activité beaucoup moins
consommatrice de ressources, tant financières que
technologiques que la transmission numérique. On n'est
pas tout à fait prêt à pouvoir s'en passer.
1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

C'est un mode de communication utilisé depuis très longtemps


notamment dans la technologie téléphonique. Il s'agit en effet
d'une activité beaucoup moins consommatrice de ressources,
tant financières que technologiques que la transmission
numérique. On n'est pas tout à fait prêt à pouvoir s'en passer.
1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

Source Dest.

Transducteur Transducteur

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique
Son
Lumière Dest.
Source Température
Vitesse
Accélération
Transducteur Déplacement Transducteur
Force
...

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

Source Microphone Dest.


Photodiode
Capteur CCD
Thermocouple
Capteur piézo
Transducteur Potentiomètre Transducteur
Jauge de cont.
...

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

Source Dest.
Pré-ampli.
(C. Anal.-Num.)
(codage)
Transducteur (modulation) Transducteur
(filtrage)
Amplification
(de puissance)

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

Source Dest.
Ligne bifilaire
câble coaxial
fibre optique
Transducteur guide d ’ondes Transducteur
espace libre
ionosphère
canal sous-marin

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

Source Ampli. réception


Dest.
filtrage
(démodulation)
(décodage)
Transducteur (C. Num.-Anal) Transducteur
Amplification
(de puissance

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
A-information analogique

Source Dest.

Haut-parleur
Transducteur Visualisation Transducteur
Asservissement
Commande de procédé
Calcul

Emetteur Canal Récepteur


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

Terminaux informatiques
(ou autres)

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

Equipements Terminaux de
Traitement des Données

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


Contrôleur de communications
Source/collecteur de données
1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

Equipements deTerminaison
de Circuit de Données
=
Modem

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

Interfaces numériques

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

Interfaces analogiques

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission

B-information numérique

Ligne de transmission

ETTD ETCD Canal ETCD ETTD


1. Structure générale d ’une chaîne de transmission
B-information numérique
La communication entre système informatiques s’effectué via des liaisons. Les
principaux éléments sont définis par les recommandations de l’UIT-T Union
Internationale des Télécom secteur Télécommunications.

- ETTD : Equipement Terminal de Traitement de Données, peut être un


ordinateur, terminal, une imprimante, il est situé à l’extrémité de la liaison.

- ETCD : Equipement de Terminaison de Circuit de Données, peut être un


modem, un multiplexeur ou un concentrateur, il a deux fonctions principales :

• L’adaptation du signal à la ligne entre ETTD et la ligne de transmission.


• La gestion de liaison comprenant l’établissement, le maintien et la libération
de la ligne.

- La jonction (interface numérique et analogique) : Constitue l’interface


entre ETTD et ETCD.
Éléments de transport de l ’information
Liaison de Données

Circuit de Données
Communications

Communications
Contrôleur de

Contrôleur de
Source Source
de Canal de transmission Modem de
Modem données
données

ETTD ETCD ETCD


ETTD

• Canal de Transmission : coaxial, paires torsadées, FO, RTC …


• ETTD Équipement Terminal de Transmission de Données
• ETCD Équipement Terminal de Circuit de Données
• Modem Modulateur / Démodulateur
Théorie de communications 23
Différentes formes de liaisons
• Point à point

• Multipoint

• Point à Multipoint

• En boucle ou anneau

Théorie de communications 24
Supports de Transmission
Types Bande passante Utilisation
Paires Torsadées > 100 KHz Téléphonie, LAN
Coaxial >100 MHz Téléphonie, LAN
Fibres Optiques > 1GHz LAN, MAN et WAN
Faisceaux Hertziens Variable (nature et LAN, MAN
fréquence)
Satellites X canaux > 10 MHz WAN
LAN : Local Area Network
MAN : Metropolitan Area Network
WAN : Wide Area Network

Théorie de communications 25
Définitions
• Unité de Fréquence du signal :
– Hertz (Hz) : 1/T (T : période du signal)
• C'est le nombre de périodes (ou d’oscillations) par seconde
(qui se décline kHz, MHz, GHz …)

– Fréquence Longueur d'ondes


– 30/300 kHz Ondes kilométriques
– 30/300 MHz Ondes métriques
– 3GHz/30GHz Ondes centimétriques
– 30GHz/300GHz Ondes millimétriques

Théorie de communications 26
Définitions
• Bande Passante (Hz) :
– Caractérise tous les supports de transmission, c’est la bande
de fréquences dans laquelle les signaux sont correctement
reçus
BP = F maximale - F minimale
– Définit pour un rapport de puissance (Pe/Pr) en dB
10 log (P émission / P reçue) ≤ N
– Par convention, on prend N = 3 soit 50 % de "perte"
– Exemples :
• Sensibilité de l’oreille dans la bande de fréquence 20 à 20000 Hz
• Caractéristiques Haut parleur Hi-fi : 30 à 18000Hz
• Bande passante du téléphone 300 à 3700 Hz (4000 Hz ± 300 Hz)
Théorie de communications 27
Définitions
• Le débit binaire (D) caractérise plus une liaison au
niveau réseau informatique (bits/s ou bps) :
– formule de Shannon
• Est une fonction directe de la bande passante (BP) :
D = BP log2 (1 + S/N) S/N = signal/bruit
– C’est la quantité maximale d’information transmissible sur
une voie
– exemple : nos lignes téléphoniques
• BP ≈ 3400 Hz
• S/N ≈ 1000 => Débit binaire maximal théorique ≈ 34000 bits/s

Théorie de communications 28
Définitions
• Notion de spectre
– Le phénomène vibratoire le + simple : la sinusoïde
– Sinusoïde parfaite, le spectre d'énergie se représente par une raie
– Signal réel => étalement autour de la fréquence F théorique (F±∆f)
– Signal binaire => étalement de raies qui se chevauchent => spectre
continu
énergie
Densité du signal
d'énergie

∆f Fréquence
Fréquence
Théorie de communications 29
Largeur de bande
Transmission de Données et bande Passante
• Le spectre du signal à transmettre doit être compris dans la
bande passante du support physique :-)
• La transmission des signaux binaires engendre un spectre de
fréquence étroit => mauvaise utilisation du support de
transmission sur un support à large bande passante .
• On a recours aux techniques de Codage, de Modulation et
de Multiplexage pour pallier ces problèmes
– Adaptation des signaux au support
– Rentabilisation de l’utilisation du support

Théorie de communications 30
Nature de l’information transportée
Émetteur Récepteur
Transmission des Données

Support de transmission
Modem Modem
ETTD ETCD ETCD ETTD

Numérique Analogique Numérique

1 0 11 1 0 11
Élément binaires (bits) Élément binaires (bits)
Propagation des ondes - Électriques paires métalliques,
coaxial
- Électromagnétiques milieu aérien
- Lumineuses milieu aérien, fibre
optique Théorie de communications 31
Types de transmissions
 Transmission analogique :
 Signal analogique (radio, TV, téléphone…)
 Signal numérique (ordinateur)

 Transmission numérique :
 Signal numérique (Bande de Base)
 Signal analogique (MIC*)
 MIC : Modulation par Impulsion et Codage (Pulse Coding
Modulation)

Théorie de communications 32
Types de transmissions : Définitions
• Signal numérique :
– L'amplitude varie en ne prenant que des valeurs discrètes par
intervalle.
• Signal analogique :
– L'amplitude varie de manière continue dans le temps, les
valeurs étant différentes à chaque instant.
– Un tel signal n’admet pas de discontinuité.
• Différence entre Type de signal et Type de données.
– Un signal analogique peut résulter du codage de données
numériques ou analogiques, et réciproquement

Théorie de communications 33
Transmissions analogiques par modulation
d’une onde porteuse
• Le spectre des signaux modulés est centré sur la fréquence
porteuse
• Largeur du spectre = largeur du spectre des signaux à
transmettre => transmission par transposition de fréquence
• La porteuse n’a d’autre rôle que de transporter les signaux
dans la bande passante du support
• Ne véhicule aucune information en elle-même, seule sa
modulation a une signification
• L'opération de modulation / démodulation du signal est
réalisée par un Modem

Théorie de communications 34
Transmissions analogiques
Utilisation des différentes modulations
• Modulations d’amplitude :
– Radiodiffusion monophonique
– Téléphonie
• Modulation de fréquence :
– Radiodiffusion stéréophonique, télédiffusion
– Téléphonie
• Modulation de phase :
– Transport des signaux numériques sur circuits téléphoniques
– Faisceaux hertziens
– Liaisons satellites
Théorie de communications 35
Transmissions analogiques Formes des ≠
modulations
• Modulations d’amplitude (2 valeurs d'amplitude) :

• Modulation de fréquence (2 fréquences) :

• Modulation de phase (phase en d° variable):

Théorie de communications 36
Modulation d’un signal
• Un signal S est caractérisé par :
son amplitude A, sa fréquence F, et sa phase , tel que :
S(t) = A sin (2 F t + )
• Le signal est transporté sous la forme d’une onde
faisant varier une des caractéristiques physiques du
support :
– Tension électrique
– Onde radio-électrique
– Intensité lumineuse

Théorie de communications 37
Modulation d’un signal
• La porteuse P se présente sous la forme d’une onde de base
régulière
P(t) = Ap cos (2 F tp +  p)
• Translation du signal dans la bande passante du support
• On fait subir des déformations ou modulations à cette porteuse
pour distinguer les éléments du message
• => 4 types de modulations :
– Modulation d’amplitude, de fréquence, de phase (synchronisation)
– Modulation combinée (ex.: d’amplitude et de phase)

• Nombre de modulations/s = f (BP) du canal de transmission


Théorie de communications 38
Effets de la modulation

• La modulation est la transformation d’un message à


transmettre en un signal adapté à la transmission sur un
support physique ou à la législation
• Transposition dans un domaine de fréquences adapté au
support de transmission
• Offre une meilleure protection du signal contre le bruit
• Possibilité de transmission simultanée de messages dans
des bandes de fréquences adjacentes pour une meilleure
utilisation du support (multiplexage)

Théorie de communications 39
Modulation et Débit binaire :
Définitions
• Rapidité de Modulation RM (signal numérique) :
RM (bauds) = 1 / T

• Le débit binaire D (bits/s) = Q . RM


• T: période de modulation
• ∆ : durée d'un bit du signal modulé
• Q = ∆/T : nombre de bits codé par intervalle de modulation T
• Remarque :
– Q = 1 (modulation simple), le débit binaire (bits/s) est égal
à la rapidité de modulation (bauds)
– Par abus de langage, on parle de débit en bauds avec Q = 1

Théorie de communications 40
Modulation et Débit binaire :
Exemples
• Exemples de modulation de la porteuse en fréquence
:
– avec 2 fréquences (F1 = 0, F2 = 1)
Période de modulation T = transport d’1 bit
=> RM (bauds) = 1 / T = D (bits/s)

– avec 4 fréquences (F1= 00, F2= 01, F3= 10, F4=


11)
Période de modulation T = transport de 2 bits
=> RM (bauds) = 1 / T - D (bits/s) = 2 x 1 / T
D = 2 x RM
Théorie de communications 41
Multiplexage
• Objectif :
– Optimiser l’usage des canaux de transmission
=> transmissions simultanées d'un maximum
d’informations
• Principe :
– Traiter le signal pour concentrer des flux d ’origines
diverses sous forme d ’un signal composite unique =>
signal multiplex
• 3 techniques coexistent :
– Multiplexage en fréquences
– Multiplexage temporel
– Multiplexage temporel
Théorie de statistique
communications 42
Multiplexage: équipements

Multiplexeur/ Multiplexeur/
M M Dé-multiplexeur
Dé-multiplexeur

Voies ou ETCD Canal de


Portes Transmission

Théorie de communications 43
Multiplexage en fréquence
• Principe:
– Découper la bande passante d’un canal en plusieurs sous-bandes
– Chaque sous-bande est affectée à une voie de transmission

AAAAAA AAAAAA F1
BBBBBB BBBBBBB F2
B CCCCCCC F3

CCCCCC
C
Théorie de communications 44
Multiplexage temporel
• Appelé souvent TDM (Time Division Multiplexing)
• Principe :
– Des bits ou (des octets) sont prélevés successivement sur les
différentes voies reliées au multiplexeur pour construire un train de
bits (ou d’octets) qui constituera le signal composite

AAAAAA
BBBBBB CC BB AA CC BB AA CC
B
t
CCCCCC
C Chaque intervalle de temps (IT) est affecté à une voie
Théorie de communications 45