Vous êtes sur la page 1sur 3

Séance sur la Constitution : ON NE PARLE PAS QUE DE LA CONSTITUTION FRANCAISE


Il s’agit de théorie du droit, donc des exemples du monde entier sur les concepts expliqués.

C’est pourquoi on en parle avec un « c »minuscule. 


Document n°3 du TD : « Constitution » dans Le dictionnaire du droit constitutionnel, de De Villiers.


- « constitution » est un mot polysémique, et il faut utiliser ensemble les différents sens.#
#
#
———————————————————————————————————————————

- sens « descriptif » 

# = historiquement : c’est la forme d’organisation, l’autorité interne d’une société (exemple :
# comment le dirigeant accède au pouvoir). 

# = renvoyait à un « type d’ordre », d’organisation dans un corps politique

# = c’est l’Etat moderne (= de la période des « Temps modernes » = de la Renaissance à fin
# des années 1800) et sa société politique organisée qui a le premier aussi bien illustré cette
# définition. 

# = on a pu alors qualifier la constitution de « système politique », de « constitution réelle ». 


#
#
#
———————————————————————————————————————————#
- sens « normatif » #
# = idée de contrainte, d’obligation

# = «  constitution  » ne désigne pas seulement un état de fait mais un ordre qui doit se
produire, donc se rapproche du sens de « droit » : 

# # # # # # - un ensemble de règles juridiques (ou non juridiques),
# # # # # # - écrites (ou non écrites), 

# # # # # # - qui donne une organisation politique, 

# # # # # # - des principes de structure de cette obligation, #
# # # # # # - reconnaitre des institutions, 

# # # # # # - prescrire des obligations et procédures.

# = comment cette contrainte est légitimée ? par l’idée de volonté.

# = comment la volonté est traduite ? 

# # # # # # - de manière implicite : c’est un « legs de l’histoire ».
# # # # # # constitution coutumière comme en Grande Bretagne
# # # # # # (et pourtant quand même contraignante pour le #
# # # # # # gouvernant).

# # # # # # - de manière explicite : 

# # # - par la monarchie : le monarque # # - par la démocratie : le peuple#
# # # octroie un texte constitutionnel # # est réputé avoir voulu la#
# # # # # # # # # Constitution, c’est le «  pouvoir
# # # # # # # # # # # constituant »

#
#
———————————————————————————————————————————

- sens « écrit » #
# = des courants de pensée étaient du même avis : pour donner un sens obligatoire, il faut
que la constitution soit écrite ( protestantisme + rationalisme + certains dans la démocratie)#
# = exemple américain important : 1787 = «  une constitution doit être écrite et consignée
dans un document solennel » (c’est aussi le sens formel que l’on explique après) => en France on
reprend l’idée en 1789.

#
#
#
———————————————————————————————————————————

- sens « matériel » et sens formel » #
- matériel # = le contenu d’une constitution = l’ensemble des règles sur lesquelles les
gouvernants s’appuient pour exercer l’autorité au nom de l’Etat.

# # = alors c’est difficile de délimiter le contenu (écrit, non ecrit, etc.)

# # # -> les règles rattachées aux institutions + les droits et libertés essentiels des
! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! individus#
# # # # # # # <=> constitutionnalisme libéral moderne#
# # = le sens matériel peut même impliquer que certaines de ces règles soit
hiérarchisées (alors qu’on est déjà en haut de la pyramide). 


- formel # = « un acte écrit consigné dans un acte solennel unique » = la Constitution fédérale
américaine et la Constitution Française sont deux exemples car elles rassemblent chacune en un
seul document tous les textes du sens « matériel ». ALORS QUE la Constitution du Royaume-
Uni n’est pas formelle : a beaucoup de règles coutumières + les quelques textes écrits ne sont pas
rassemblés dans un seul document. #
# # = le nom du document peut varier : Constitution en France, Loi fondamentale en
Allemagne par exemple. 

# # = BONUS => dans la Constitution de la Veme République, le «  bloc de
constitutionnalité » a progressivement débordé de la Constitution formelle du 4 octobre 1958. 


- si je compare les sens « matériel et formel »

le sens matériel et formel se correspondent ( « matchent ») globalement. 

# # = MAIS, il y a des règles qui d’un point de vue matériel sont constitutionnelles
mais ne sont pas inscrit formellement dans le texte constitutionnel, mais plutôt dans des lois
organiques et ordinaires (comme l’élection du Parlement et du Sénat).

# # = et on trouve des règles qui sont inscrites formellement dans le texte
constitutionnel mais qui ne sont pas au sens matériel constitutionnelles ! (ex : en Suisse, la
Constitution dit qu’il y a interdiction de saigner un animal de boucherie avant de l’avoir étourdi). 


———————————————————————————————————————————

- sens « souple » et sens « rigide »#
# - constitution souple : une simple loi peut modifier la Constitution <=> une constitution
formelle n’a donc pas toujours une valeur juridique supérieure aux autres règles de droit dans un
ordre juridique donné .

# - constitution rigide : une loi spéciale doit être votée pour modifier la Constitution (avec des
exigences de vote supérieures à celles d’une loi ordinaire) = cette loi spéciale est donc une loi
constitutionnelle au sens formel (=elle va faire corps avec le texte constitutionnel d’origine). 


===> IMPORTANT : fait appel a diverses parties du cours : on a voulu une constitution rigide dans
de nombreux Etats pour résister aux changements brutaux qu’un nouveau dirigeant voudrait. =>
donc on donne à la constitution, par son aspect rigide, un caractère suprême (cet aspect est
donc un marqueur du CONSTITUTIONNALISME : suprématie de la Constitution/ primauté) . 

+ On croyait que la «  balance des pouvoirs  » suffisait autrefois => on a donc ce système rigide
aujourd'hui qui aide à asseoir la primauté => par quels mécanismes ? le contrôle de
constitutionnalité des lois en particulier = LA JUSTICE CONSTITUTIONNELLE. 


# - il y a des degrés de « rigidité » : 

# # # - certaines procédures pour voter une loi spéciale sont lourdes ( comme #
# # # aux USA ; ou en France , article 89 de la Constitution ) #
# # # - certaines procédures impliquent le vote du peuple obligatoirement 

# # # # (référendum obligatoire ou nouvelle élection parlementaire)

# # # - d’autres impliquent le vote du peuple de manière facultative 

# # # # (référendum facultatif France)

# # # - ou bien sans le peuple, juste les parlementaires avec de nouvelles
exigences plus dures que pour les lois ordinaires (Portugal)


——————————————————————————————————————————


- sens « vivant »

# = même s’il existe un texte solennel de base, il est complété par d’autres éléments : 

# # - les textes secondaires ( ex : lois organiques ) 

# # - les règles non écrites (juridiques = coutumes ; politiques = conventions) et les
pratiques des acteurs visés par la constitution : cela donne le « vrai visage » de la constitution, et
il est délicat en théorie du droit constitutionnel d’établir le statut juridique de ces règles. ( ex : le
président de la République n’est pas censé se présenter à l’Assemblée nationale pour parler,
pourtant M. Sarkozy l’a fait). 

# # - la jurisprudence ( influence la signification des textes ) : source de plus en plus
importante du droit constitutionnel. 



=> ON VOIT DONC PAR LES SENS DONNÉS PAR CE DOC.3 QUE LA DÉFINITION DE
C O N S T I T U T I O N N ’ E S T PA S F O R C É M E N T «  N O R M E S U P R E M E  » ( d o n c l e
constitutionnalisme n’est pas le caractère indiscutable d’une constitution !!! ) MAIS PLUTOT
UN « ORDRE CONSTITUTIONNEL ».