Vous êtes sur la page 1sur 34

BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4

BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Synthèse de filtre
analogique

4 avril 2005 Page 1 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Sommaire :

Sommaire :-------------------------------------------------------------------------------------------------2
Introduction-----------------------------------------------------------------------------------------------3
I. Etude du filtre---------------------------------------------------------------------------------------4
1. Calcule de l’ordre du filtre----------------------------------------------------------------------------- 4
2. Fréquence de normalisation--------------------------------------------------------------------------- 6
3. Détermination des différentes cellules du filtre----------------------------------------------------7
a. Etude du premier étage : (1 + p)----------------------------------------------------------------------------------7
b. Etude du deuxième étage : (1 + 0.618p + p²)-------------------------------------------------------------------8
c. Etude du troisième étage : (1 + 1.618p + p²)------------------------------------------------------------------10
II. Simulation du filtre----------------------------------------------------------------------------12
1. Simulation structurelle :------------------------------------------------------------------------------ 12
a. En utilisant les valeurs théoriques :-----------------------------------------------------------------------------12
b. En utilisant les valeurs normalisées :--------------------------------------------------------------------------15
2. Simulation fonctionnelle------------------------------------------------------------------------------ 18
3. Valeurs normalisées------------------------------------------------------------------------------------ 21
4. Routage du circuit-------------------------------------------------------------------------------------- 22
5. Réalisation et test du circuit---------------------------------------------------------------------24
a. Réalisation :--------------------------------------------------------------------------------------------- 24
b. Test de validation de la carte :----------------------------------------------------------------------- 25
6. Etude sous MAXIM-------------------------------------------------------------------------------29
7. Filtres à capacités commutées------------------------------------------------------------------32
a. Principe--------------------------------------------------------------------------------------------------- 32
b. En conclusion-------------------------------------------------------------------------------------------- 33
Conclusion------------------------------------------------------------------------------------------------34

4 avril 2005 Page 2 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Introduction

Notre étude porte sur la réalisation d’un filtre audio passe bas défini par les
spécifications suivantes :

o Amax = 0.4 dB
o Amin = 50 dB
o Wp = 2*pi*4 000 rad/s
o Wa = 2*pi*18 000 rad/s

On désire que ce filtre présente une réponse de Butterworth.

Les objectifs sont :

o Etudier ce filtre et proposer une réalisation en utilisant des structures de Sallen Key.
o Simuler ce filtre à l’aide du logiciel PSPICE. On fera une simulation fonctionnelle,
puis une simulation structurelle. Utiliser l’ensemble Isis-Ares pour effectuer le
routage.
o Réaliser ce filtre sur circuit imprimé et vérifier que sa réponse impulsionnelle rentre
bien dans le gabarit.
o Effectuer le test de ce filtre en utilisant des composants MAX274 de Maxim. Utiliser
le logiciel de synthèse MAX274EVKIT.
o Proposer une autre réalisation du filtre en utilisant un filtre à capacités commutées,
avec une présentation de cette technologie.

Le matériel à notre disposition :

o Logiciel PSPICE.
o Logiciel Isis Ares.
o Logiciel MAX274EVKIT.
o Composants commandés chez Radiospares.
o Matériel de réalisation de circuits fourni par l’école.

4 avril 2005 Page 3 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

I. Etude du filtre

1. Calcule de l’ordre du filtre

On appelle filtre de Butterworth, un filtre dont la transmittance est définie par :

1
T ( jw ) =
2n
�w �
1+ � �

�w0 �

Avec :
 n : ordre du filtre
 w/w0 = pulsation normalisée

On peut obtenir l’ordre d’un filtre de Butterworth par le calcul suivant :

� � 2 n 1/ 2 2n
w � � � �
w � �
A = 20 log �
1+ �

� � = 10 log �
1+ � � �
�w � � � �w � �
� �0 � � � �0 � �
2n
� � w
A /10 w
10 = 1+ �

� � w =
� 0 1/ 2 n
w0
� � 10 A /10 -1�

� �

4 avril 2005 Page 4 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

On peut donc calculer deux w0 distinctes correspondant aux extrémités du gabarit :

wP
w 01 = 1/ 2 n

10 A max/10 -1�

� �
wA
w 02 = 1/ 2 n

10 A min/10 -1�

� �

On en déduit ensuite la valeur de l’ordre n :

2n
�wp � 10 A max/10 - 1
� � =
�wa � 10 A min/10 - 1

Donc on obtient :

n =
log �

� ( )(
10 A max/10 -1 / 10 A min/10 -1 �

� )
(
2log w P / w A )

Application numérique :

n =
log �

� ( )(
100,4/10 -1 / 1050 /10 -1 �

� )
2log ( 4 /18 )

n = 4, 6

Sachant que l’ordre d’un filtre est un entier, on prendra un filtre d’ordre 5.

4 avril 2005 Page 5 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

2. Fréquence de normalisation

On sait que l’on a deux w0 distinctes correspondant aux extrémités du gabarit :

wP
w 01 = 1/ 2 n
10 A max/10 -1�

� �
wA
w 02 = 1/ 2 n
10 A min/10 -1�

� �

Application numérique :

2p � 4000
w 01 =
1/ ( 2�5)
100,4 /10 -1�

� �

w 01 = 31814 rad/s

2p � 18000
w 02 =
1/ ( 2�5)
1050 /10 -1�

� �

w 02 = 35790 rad/s

w +w
Donc w = 01 02 = 33802 rad/s
0 2

La fréquence de coupure du filtre sera de


33802
f0 =
2p

Donc f0 = 5380 Hz

4 avril 2005 Page 6 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

3. Détermination des différentes cellules du filtre

On sait que c’est un filtre d’ordre 5


Les coefficients des fonctions de butterworth nous donnent donc :

B5 ( p ) = ( p + 1)( p ² + 0.618 p + 1)( p ² + 1.618 p + 1)

a. Etude du premier étage : (1 + p)

1
On a H ( p) =
(1 + p )
1
H ( jw) =
w
(1 + j )
w0
Or on sait que :
1
w0 =
RC1

Donc on obtient :

4 avril 2005 Page 7 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

1
C1 =
RW0

Application numérique :

On a fixé : R = 3, 3 KW

1
Donc : C =
1 3300�33802

C1 = 8, 96 nF

b. Etude du deuxième étage : (1 + 0.618p + p²)

4 avril 2005 Page 8 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

1
On a H ( p) =
1 + 2RC2 p + R²C2 C3p²

1
Or on sait que ici : H ( p) =
1 + 0,618p + p²

Donc par identification, on obtient les 2 équations suivantes :

w
1) j �0, 618 = j 2 RC2 w
w0
0, 618
Donc C2 =
2 Rw0

w2
2) 2 = R C2C3 w
2 2

w0

1
Donc C3 =
R 2C2 w02

Application numérique :

On a fixé : R = 3, 3 KW

0, 618 1
C2 = C3 =
2 �3300 �33802 3300 �2,77 �10-9 �338022
2

C2 = 2, 77 nF C3 = 29 nF

4 avril 2005 Page 9 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

c. Etude du troisième étage : (1 + 1.618p + p²)

1
On a H ( p) =
1 + 2RC4 p + R²C4 C5 p²

1
Or on sait que ici : H ( p) =
1 + 1,618p + p²

Donc par identification, on obtient les 2 équations suivantes :

w
1) j �1, 618 = j 2 RC4 w
w0
1,618
Donc C4 =
2 Rw0
w2
2) 2
= R 2C4C5 w2
w0
1
Donc C5 = 2
R C4 w02

4 avril 2005 Page 10 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Application numérique :

On a fixé : R = 3, 3 KW

1, 618 1
C4 = C5 =
2 �3300 �33802 3300 �7, 25 �10 -9 �33802 2
2

C4 = 7, 25 nF C5 = 11 nF

Donc en tenant compte des condensateurs de découplage, on obtient le schéma suivant :

4 avril 2005 Page 11 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

II. Simulation du filtre

1. Simulation structurelle :

On va étudier la réponse en « gain » du montage que nous proposons et vérifier s’il respecte
bien les consignes exigées.

Dans une première partie, nous utiliserons les valeurs calculées précédemment, puis nous
normaliserons la valeur des condensateurs par rapport celles proposées dans le marché. Les
résistances ayant déjà été fixées à 3.3 KHz.

a. En utilisant les valeurs théoriques :

Rappelons, pour commencer, les capacités des condensateurs :

N° de la cellule 1 2 3
Ordre 1 2 2
C1: 8.96 C2 : 2.77 C4 : 7.25
Capacités (nF)
- - C3 : 29 C5 : 11

Le Schéma est le suivant :

4 avril 2005 Page 12 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Remarque :
Nous avons rajouté deux condensateurs de 100nF C10 et C11 reliées aux alimentations +12V
et -12V des amplificateurs opérationnelles.
Ces capacités dites « de découplage » permettent de protéger l’alimentation des AO.

Pour cette étude fréquentielle, nous utilisons un générateur VAC (en entrée) configuré
comme suit :

Nous désignons
une composante
continue nulle.

On réalise une simulation en mode « AC Sweep » et on observe le résultat en entrée et en


sortie :

Le type de pente
choisi est donc:
« La Décade »

4 avril 2005 Page 13 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

On obtient :

-0

-50

-100

-140
39.0Hz 100.0Hz 300.0Hz 1.00KHz 3.00KHz 10.0KHz 30.0KHz 99.8KHz
VDB(R1:1) VDB(U3A:OUT)
Frequency

La courbe « rose » représente la pente à la sortie du filtre.


On vérifie si les résultats correspondent à la théorie :

 Fréquence de coupure :

La fréquence de coupure du circuit se trouve à -3 dB.


Il faut donc pointer un curseur en ce point sur la courbe du graphique pour y lire sa
valeur.

Effectuons un zoom de courbe au voisinage du -3 dB:

-5.0

-10.0

-15.0

-18.3
3.19KHz 5.00KHz 7.00KHz 8.49KHz
VDB(R1:1) VDB(U3A:OUT)
Frequency

4 avril 2005 Page 14 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

A -3 dB la fréquence est de 5.380 KHz qui correspond la


fréquence de coupure théorique f 0

 Passage dans le gabarit :

On vérifie les conditions imposées :

�f p = 4 KHz � �f a = 18KHz �
 � �& � �
�Amax = 0.4dB � �Amin = 50dB �

- On pointe sur une fréquence égale ou tendant par une valeur inférieure vers f p et on
vérifie que la valeur lui correspondant soit supérieure à - 0.4 dB

- On pointe ensuite sur une fréquence égale ou tendant par une valeur supérieure vers
f a et on vérifie que la valeur lui correspondant soit inférieure à - 50 dB

f �0.4 KHz Les conditions sont


A �0.11dB < 0.40dB Respectées

f �18.05 KHz On est bien dans le


gabarit
A �52dB > 50dB

Les conditions imposées pour ce projet sont donc respectées 

b. En utilisant les valeurs normalisées :

Les capacités normalisées que nous avons choisit sont indiquées dans le tableau suivant :

N° de la cellule 1 2 3
Ordre 1 2 2
C1: 10 C2 : 3.3 C4 : 4.7
Capacités (nF)
- - C3 : 33 C5 : 10

4 avril 2005 Page 15 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Le Schéma est le suivant :

On procède exactement de la même manière que précédemment.


On obtient la courbe de gain qui suit :

-0.0

-40.0

-80.0

-116.4
1.81KHz 3.00KHz 10.0KHz 30.0KHz 58.3KHz
VDB(U3A:OUT) VDB(R1:1)
Frequency

La pente à la sortie du filtre est celle représentée en vert. La rouge étant celle du signal
d’entrée.

On vérifie lla correspondance existant entre les résultats théoriques et la pratique:

 Fréquence de coupure :

4 avril 2005 Page 16 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

A -3 dB la fréquence est de 5.3816 KHz qui correspond la


fréquence de coupure théorique f 0 =5.380 KHz

 Passage dans le gabarit :

�f p = 4 KHz � �f a = 18KHz �
Les conditions à respecter sont : � �& � �
�Amax = 0.4dB � �Amin = 50dB �
Vérifions qu’elles le sont réellement !

f �0.4 KHz
A  1.91dB > -0.4 Les conditions sont
Avec Amax = 0.40dB Respectées
f �18.05 KHz On est bien dans le
A  -52dB < -50dB gabarit
Avec Amin = 50dB

On respecte toujours les conditions imposées (même avec ces valeurs normalisées qu’on a
choisies)

4 avril 2005 Page 17 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

2. Simulation fonctionnelle

Nous allons dans cette partie remplacer chacune des trois cellules de notre montage
complet par sa fonction de transfert et simuler par la suite. Nous devons retrouver les mêmes
résultats qu’auparavant.

Pour cette réalisation des trois blocs, nous utiliserons la fonction de « Laplace » sous
« Pspice ».

Le montage final est représenté sur le Schéma suivant :

4 avril 2005 Page 18 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Notons que le générateur reste toujours le même ainsi que les configurations faites dans la
partie précédente.

Ainsi nous obtenant les courbes suivantes :


50

-0

-50

-100

-150
1.0Hz 3.0Hz 10Hz 30Hz 100Hz 300Hz 1.0KHz 3.0KHz 10KHz 30KHz 100KHz
VDB(LAPLACE2:OUT) VDB(LAPLACE1:OUT) VDB(R1:2)
Frequency

La courbe rouge correspond au signal de sortie du premier filtre du premier ordre.


La courbe verte correspond au signal de sortie du second filtre.
Et enfin la courbe bleue est celle du signal de sortie (du troisième boîtier !)

Nous nous intéressons au signal de sortie :

4 avril 2005 Page 19 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

-50

-100

-150
1.0Hz 3.0Hz 10Hz 30Hz 100Hz 300Hz 1.0KHz 3.0KHz 10KHz 30KHz 100KHz
VDB(R1:2)
Frequency

 Fréquence de coupure :

A -3 dB la fréquence est de 5.3817 KHz qui correspond la


fréquence de coupure théorique f 0 =5.380 KHz

 Passage dans le gabarit :

f �0.4 KHz
A  -0.2dB > -0.4 Les conditions sont
Avec Amax = 0.40dB Respectées
f �18.05 KHz On est bien dans le
A  -53dB < -50dB gabarit
Avec Amin = 50dB

La simulation fonctionnelle correspond à la théorie. On respecte bien les conditions imposées.

4 avril 2005 Page 20 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

3. Valeurs normalisées

Les valeurs normalisées des composants sont donc :

Composants Valeurs théoriques Valeurs normalisées

R 3.3 KΩ 3.3 KΩ

C1 8.96 nF 10 nF

C2 2.77 nF 3.3 nF

C3 29 nF 33 nF

C4 7.25 nF 4.7 nF

C5 11 nF 10 nF

4 avril 2005 Page 21 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

4. Routage du circuit

Pour la réalisation du montage nous devons préalablement router le circuit. Pour cela nous
avons utilisé les logiciels ISIS et ARES.

Notre schéma sous ISIS :

J
7

V
E
RO
PIN C
3 C
5

C
6 3
3
n 1
0
n
1
0n
0
U
1
:A
J1 R U
1
:B
4

1 U
1
:C
3 R
2 R
3
1 5
V
E
RO
PIN
3
k
3
2 7
R
4 R
5 1
0 J3
3
k3 3
k
3
6 3
k
3 3k
3 8
9
V
E
RO
PIN
11

L
M3
2
4
L
M3
24
C
7 L
M3
2
4
1
0n
0

C
1 C
2
1
0
n 3
n
3 C
4
4
n
7
J
2 J4

V
ER
OP
IN V
E
RO
PIN

J5

V
E
RO
PIN

Nous avons ensuite exporté notre schéma sous ARES afin de router notre circuit. Après de
multiples manipulations pour démailler le chevelu nous obtenons notre plaque prête à être
insolé.

4 avril 2005 Page 22 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Résultat sous ARES :

Tous les éléments de texte ont bien sur été inversés afin de les retrouver à l’endroit après la
gravure.

4 avril 2005 Page 23 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

5. Réalisation et test du circuit

a. Réalisation :

Lors de la réalisation, nous n’avons pas eu de problème particulier. Il a cependant été


nécessaire lors de la gravure d’effectuer un second passage avec une vitesse plus rapide.

Voici le résultat obtenu :

4 avril 2005 Page 24 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

b. Test de validation de la carte :

Nous allons maintenant procéder aux tests :

Nous branchons notre circuit avec en entrée une sinusoïde d’amplitude 1V dont on fait variée
la fréquence afin de vérifier la réponse de notre filtre. Nous visualisons donc sur
l’oscilloscope à la fois l‘entrée et la sortie.

4 avril 2005 Page 25 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

On peut voir ci-après les 3 grandes phases de réaction du filtre.

 A 3700 Hz, le filtre amplifie très légèrement le signal :

 A 9000 Hz, on est dans le gabarit. Le signal diminue à mesure que la fréquence
augmente :

 A 20000 Hz, le signal ne passe plus on a bien un filtre passe-bas.

4 avril 2005 Page 26 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Nous allons maintenant vérifier qu’il rentre bien dans le gabarie. Pour celle nous allons
prendre recommencer le test précèdent mais avec plusieurs point que nous allons reporter
dans un tableau.

On obtient alors ceci :

Fréquence Vs Ve Vs/Ve 20*Log(Vs/Ve)


200 1,000 1 1 0,000
600 1,000 1 1 0,000
1000 1,000 1 1 0,000
1500 1,000 1 1 0,000
2000 1,000 1 1 0,000
3000 1,050 1 1,05 0,424
4000 1,110 1 1,11 0,906
4500 1,000 1 1 0,000
5000 0,850 1 0,85 -1,412
5300 0,720 1 0,72 -2,853
5700 0,560 1 0,56 -5,036
6500 0,430 1 0,43 -7,331
7000 0,340 1 0,34 -9,370
8000 0,215 1 0,215 -13,351
9000 0,140 1 0,14 -17,077
10000 0,090 1 0,09 -20,915
12000 0,032 1 0,032 -29,897
16000 0,006 1 0,006 -44,437
20000 0,002 1 0,0017 -55,391

On le reporte sur un graphique et on obtient :

4 avril 2005 Page 27 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Si on analyse les données recueillis, on remarque que :

 Vers 5300 Hz on a un gain d’environ -3 dB ce qui correspond bien à la fréquence de


coupure voulue.
 Dans les basses fréquences, on a un gain pratiquement nul ce qui correspond à un filtre
passe bas.
 On peut voir que notre filtre rentre juste dans le gabarit puisqu’en 20000 Hz on est à
-55 dB et qu’il faut être à 18000 Hz à -50 dB.

Notre filtre répond donc bien aux spécifications demandées.

4 avril 2005 Page 28 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

6. Etude sous MAXIM

Le logiciel de test MAX274EVKIT permet de déterminer un montage et de le tester en


fonction des paramètres du gabarit.

On commence par entrer les spécifications du filtre passe bas, et le logiciel calcul l’ordre, les
pôles et la fréquence de coupure.

Ensuite on schématise le filtre, avec trois composants MAX274 :

4 avril 2005 Page 29 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Les valeurs de ces composants sont les suivantes :

Pour le premier composant MAX274 :

Pour le second composant MAX274 :

Pour le troisième composant MAX274 :

4 avril 2005 Page 30 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Enfin, on affiche la courbe de réponse fréquentielle correspondante.


Sur le graphe, on peut lire le module, la phase, et le delay.

A -3db la fréquence est bien de 5.051 KHz (pour la courbe du gain).

4 avril 2005 Page 31 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

7. Filtres à capacités commutées

a. Principe

Dans les filtres classiques, on sait que la fréquence de coupure fc est déterminée par les
composants du circuit, c'est-à-dire les constantes de temps.

C’est d’ailleurs par ce principe que l’on a calculé nos composants :


On avait une fréquence de coupure fixée et il fallait que l’on détermine les valeurs des
composants.

Dans les filtres à capacités commutées, il y a des interrupteurs qui sont placés à l’entrée du
circuit et de part et d’autre d’un condensateur.

C’est par l’ouverture et la fermeture successive de ses interrupteurs que l’on fixera la
fréquence de coupure du circuit.

S1 S2

S1 S2
Req
i i

V1 V2
C

(Ce schéma est extrait d’un projet en ING 4 TR)

On a :
 Sur une période [0, T/2] : S1 est fermé et S2 est ouvert
 Sur une période [T/2,T] : S2 est fermé et S1 est ouvert.
On a donc
 Sur une période [0, T/2] : V1=Q1/C
 Sur une période [T/2,T] : V2=Q2/C

4 avril 2005 Page 32 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Ce qui nous donne :

Q=Q2-Q1
Q=C.(V2-V1)=C.V21

Or on sait que le courant i =C. V21 /T


En valeur moyenne, on peut donc écrire :

V21 = Req.i
T 1
Avec Req= =
C C.f clk

b. En conclusion

La capacité commutée se comporte donc comme une résistance et la fréquence de


commutation permet de faire varier la valeur de la résistance.

4 avril 2005 Page 33 sur 34


BEHAR Vincent Ing 3 Groupe 4
BERKANE Samia
BOSC Adrien
HERENSTEIN Frédéric

Conclusion
Nous avons étudié un filtre qui présentait une réponse de Butterworth. Ce type de réponse
présente une chute de gain bien droite à la fréquence de coupure. Le principal défaut d’une
telle réponse est le fort déphasage, en comparaison avec celle d’une réponse de Chebyshev,
par exemple.

 Après avoir effectué tous les tests, nous avons pu passer à la réalisation du montage.
Nous avons vérifié qu’un filtre d’ordre 5 présentait une chute de gain de -100dB par
décade.
 Nous avons vérifié que notre filtre rentrait dans le gabarit.

Ce projet nous a notamment permis :

 D’apprendre à réaliser un montage en passant par les étapes de simulation, routage, et


assemblage des composants.
 D’apprendre à utiliser plusieurs outils de tests selon les objectifs de ces tests.
 De comprendre en détail les caractéristiques de composants comme les capacités. Par
exemple, nous avons vu que les capacités en céramique étaient particulièrement
adaptées au découplage.

4 avril 2005 Page 34 sur 34