Vous êtes sur la page 1sur 21

Programmer l’EPS dans l’École

L'EPS à quoi ça sert : les enjeux.....................................................................................................................................2


Terminologie pour mieux s’entendre..............................................................................................................................2
Les repères fondamentaux des programmes aux 3 cycles...............................................................................................3
Trois objectifs spécifiques...............................................................................................................................................................3
Quatre objectifs généraux................................................................................................................................................................3
Compétences à atteindre..................................................................................................................................................................3
Compétences spécifiques............................................................................................................................................................3
Compétences générales...............................................................................................................................................................4
Connaissances..................................................................................................................................................................................4
Utilisation des différentes APSA.....................................................................................................................................................4
Les horaires d'EPS pour une semaine de quatre jours.....................................................................................................................5
Programmer.....................................................................................................................................................................................5
Définition....................................................................................................................................................................................5
Pourquoi ?...................................................................................................................................................................................5
Pour concevoir sa programmation de classe...................................................................................................................................7
Des outils........................................................................................................................................................................ 8
Les APSA de référence..........................................................................................................................................................9
Activités interdites.................................................................................................................................................................9
Méthodologie................................................................................................................................................................ 10
Croisement des compétences spécifiques et transversales............................................................................................................10
Programmer l’EPS c’est :..............................................................................................................................................................11
Des exemples................................................................................................................................................................ 12
Proposition de programme d’activités pour la scolarité en EPS...................................................................................................13
Récapitulatif horaire......................................................................................................................................................................14
Maternelle......................................................................................................................................................................................15
Compléments de programme....................................................................................................................................................15
Une entrée par le croisement des CT /CS.................................................................................................................................16
Acquisitions de fin de maternelle........................................................................................................................................16
Programmation GS...............................................................................................................................................................17
Une entrée par les CS...............................................................................................................................................................18
Acquisitions de fin d’UE par CS et par classe.....................................................................................................................18

EDEPS Gironde 2004 1


L'EPS à quoi ça sert : les enjeux
L'enseignement de l'éducation physique et sportive vise
 le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices ;
 l'accès au patrimoine culturel que représentent les diverses activités physiques, sportives et artistiques, pratiques sociales de
référence ;
 l'acquisition des compétences et connaissances utiles pour mieux connaître son corps, le respecter et le garder en forme.

«En ce sens, elle apporte une contribution originale à la transformation de soi et au développement de la personne telle qu'elle
s'exprime dans les activités liées au corps.
Depuis la petite enfance, et plus particulièrement par l'éducation physique et sportive, l'élève construit son répertoire moteur,
constitué d'actions motrices fondamentales : locomotions (ou déplacements), équilibres (attitudes stabilisées), manipulations,
projections et réceptions d'objets. Ces actions, à la base de tous les gestes, se retrouvent dans toutes les activités physiques,
sportives et artistiques, sous des formes et des sens différents. Il s'agira dans le cycle de les enrichir, les diversifier, les
perfectionner, les combiner, les enchaîner. Bien évidemment, ces actions, simples ou complexes, ne sont pas construites pour
elles-mêmes, mais au travers de la pratique des activités physiques, sportives et artistiques qui leur donnent tout leur sens : par
exemple, sauter le plus haut ou le plus loin possible (activités athlétiques) n'a pas le même sens que sauter pour réaliser une figure
ou retomber sur ses pieds (activités gymniques).
L'éducation physique et sportive, par les situations riches en sensations et émotions qu'elle fait vivre, est un support privilégié
pour parler de sa pratique (nommer, exprimer, communiquer...) sans empiéter sur le temps de l'activité physique, et pour lire et
écrire en classe des textes divers (fiches, récits, documents...).
De façon plus spécifique, elle participe à l'éducation à la santé et à la sécurité. Tout en répondant au "besoin de bouger" et au
"plaisir d'agir", elle donne aux élèves le sens de l'effort et de la persévérance. Elle est également l'occasion d'acquérir des notions
et de construire des compétences utiles dans la vie de tous les jours.
L'éducation physique et sportive contribue à la formation du citoyen, en éduquant à la responsabilité et à l'autonomie. Elle offre la
possibilité de jouer avec la règle, de mieux la comprendre, de la faire vivre, et d'accéder ainsi aux valeurs sociales et morales.
L'éducation physique aide également à concrétiser certaines connaissances et notions plus abstraites, elle en facilite la
compréhension et l'acquisition, en relation avec les activités scientifiques, les mathématiques, l'histoire et la géographie...
La danse, activité physique et artistique, approchée dans toutes ses formes dans les séances d'éducation physique et sportive, fait
le lien avec les activités artistiques (arts visuels, éducation musicale...).»

Terminologie pour mieux s’entendre


PSYCHOMOTRICITÉ
Ensemble des activités de rééducation du comportement moteur (d’après Philippe SOYER).

SPORT
Activité mettant en jeu à la fois la compétition et une institution (d’après Philippe SOYER).

APS :
"Ensemble des pratiques corporelles socialement et culturellement caractérisée" connotant des faits sociaux, dont la pratique est
gouvernée par des règles particulières, des conditions matérielles (d’après BURVINGT).

EDUCATION PHYSIQUE
"Élément de l'éducation générale qui utilise comme moyen l'exercice physique" (P.SEURIN 1949).

"L'éducation physique se propose le développement de tous les facteurs du comportement moteur... Son but est de faire du corps
un instrument parfait d'adaptation à son milieu (J. LE BOULCH 1960).

L'éducation physique est la pédagogie des conduites motrices" (P. PARLEBAS 1981).

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE


Jusqu'en 1967 la distinction était bien nette entre une éducation physique de formation et une éducation physique d'application où
les activités sportives trouvaient leur place. A partir de cette date le sport est devenu moyen d'éducation au service de l'éducation
physique comme d'autres situations motrices, ce qui est rappelé par toutes les instruction officielles parues depuis.

L’éducation physique et sportive confronte l’élève à un ensemble de situations ou d’épreuves scolaires caractéristiques des
activités physiques, sportives et artistiques. » (G. KLEIN).

EDEPS Gironde 2004 2


Les repères fondamentaux des
programmes aux 3 cycles
Trois objectifs spécifiques
 Le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices,
 L’accès au patrimoine culturel que représentent les diverses activités physiques, sportives et artistiques, pratiques
sociales de référence,
 L’acquisition des compétences et connaissances utiles pour mieux connaître son corps, le respecter et le garder en
bonne santé.
Pour la maternelle, les deux premiers sont exprimés un peu différemment :
 Favoriser la construction des actions motrices fondamentales (locomotions, équilibres, manipulations…),
 Permettre une première prise de contact avec les diverses activités physiques (pratiques sociales de référence).

Quatre objectifs généraux


 Le rôle de la pratique physique pour construire les bases du répertoire moteur de chaque enfant (en maternelle),
l’enrichir, le diversifier, le complexifier et le perfectionner (aux cycles 2 et 3).
 La contribution de l’éducation physique à l’amélioration du « parler, lire, écrire » : « Par les situations riches en
sensations et émotions qu’elle fait vivre, l’EPS est un support privilégié pour permettre aux élèves de parler de leur
pratique »…
 Le rôle fondamental joué par l’éducation physique dans la formation globale et la formation du citoyen :
 contribution à l’éducation à la santé : mieux connaître son corps
 contribution à l’éducation à la sécurité : prise de risque contrôlée notamment.
 éducation à la responsabilité et à l’autonomie : jouer avec la règle, la tester, la comprendre, accéder à des
valeurs morales et sociales (respect de soi-même, des autres…)
 Aide à la concrétisation (à la compréhension) de certaines notions et/ou connaissances, d’ordre scientifique, mais
aussi d’ordre culturel, social, artistique…

Commentaires :
Les 3 derniers objectifs vont dans le sens d’une interdisciplinarité bien comprise, qui ne vise pas à faire de l’EPS un domaine ou
une discipline «d’appoint», ou servant de prétexte aux autres disciplines. Au contraire, les professeurs d’école, en s’appuyant sur
cette formidable motivation qu’ont les enfants pour les pratiques d’EPS, et en sauvegardant l’objectif central qui est la
construction d’apprentissages moteurs, peuvent aborder plus facilement les autres disciplines.
Dans le programme «Maternelle» les «tout-petits» (2/3 ans) font l’objet d’un chapitre particulier. Ce programme comporte aussi
un chapitre sur le rôle de l’enseignant.

Compétences à atteindre
Compétences spécifiques
Au nombre de quatre, de même nature dans les trois cycles, représentant des « expériences corporelles diverses », vécues au
travers de la pratique des APS, et dont « les intentions poursuivies, les sensations et les émotions éprouvées sont différentes selon
les types de milieux et d’espaces dans lesquels elles sont pratiquées (incertitude ou non, interaction avec les autres ou non…) ».
 RÉALISER UNE PERFORMANCE MESURÉE (En maternelle : Réaliser une action que l’on peut mesurer) : avec les activités
athlétiques, les activités de natation…
 ADAPTER SES DÉPLACEMENTS À DIFFÉRENTS TYPES D'ENVIRONNEMENTS (environnements proches, familiers, semi-
naturels ou naturels plus lointains, où l’on peut se déplacer à pied ou à l’aide d’un engin, souvent instable) : avec les activités
d’escalade, d’orientation, de natation, d’équitation, de roule et de glisse (ou pilotage) avec bicyclette, rollers, patins à glace, skis
etc… (et les activités de gymnastique en maternelle)
 S’OPPOSER INDIVIDUELLEMENT OU COLLECTIVEMENT (en maternelle : Coopérer et s’opposer individuellement et
collectivement) : avec les jeux d’opposition duelle (jeux de lutte, jeux de raquettes) ainsi que les jeux collectifs de coopération et
d’opposition (y compris les jeux de tradition, avec et sans ballon)
 CONCEVOIR ET RÉALISER DES ACTIONS À VISÉE ARTISTIQUE, ESTHÉTIQUE ET/OU EXPRESSIVE : en danse (dans toutes ses
formes, y compris les rondes et jeux dansés), dans le mime, dans les activités gymniques, dans les activités « Cirque », en
gymnastique rythmique…

EDEPS Gironde 2004 3


Compétences générales
Ces compétences ne sont pas construites indépendamment de la pratique des activités physiques. Elles ne doivent pas être
choisies comme l’objectif exclusif des situations pédagogiques, ni évaluées systématiquement. Il s’agit pour l’enseignant, par une
pédagogie adaptée, d’aider l’élève à acquérir des attitudes, des méthodes, des démarches favorables aux apprentissages et à une
meilleure connaissance de soi et des autres, dans la pratique de l’éducation physique et sportive, mais aussi dans la vie sociale.
Ce sont les situations d’apprentissage proposées par l’enseignant qui vont permettre aux élèves, dans et par la pratique des
différentes activités physiques, sportives et artistiques, de montrer qu’ils sont capables de :
 S'ENGAGER LUCIDEMENT DANS L’ACTION (En maternelle : S’engager dans l’action) : oser s’engager en toute sécurité,
éprouver des émotions et les contrôler…
 CONSTRUIRE UN PROJET D'ACTION : formuler, mettre en œuvre un projet d’action ou d’apprentissage, individuel ou
collectif, adapté à ses possibilités (ou à celles du groupe).
 MESURER ET APPRÉCIER LES EFFETS DE L'ACTIVITÉ : lire des indices, mettre en relation des notions d’espace et de temps,
apprécier ses actions, ses progrès, ceux des autres…
 APPLIQUER DES RÈGLES DE VIE COLLECTIVE : se conduire dans le groupe en fonction de règles, de codes, écouter et
respecter les autres, coopérer…

Connaissances
En construisant les compétences, par la pratique des différentes activités physiques, sportives et artistiques, les élèves acquièrent
des connaissances diverses : des connaissances sur soi, élaborées à partir de sensations, d’émotions qui s’enrichissent au cours de
la pratique (exemple : « Quand on saute de haut, on a un peu peur»), des « savoirs » sur le « comment réaliser » les actions
spécifiques (exemple : « Pour bien rouler, il faut coller le menton sur la poitrine »), des façons de se conduire dans le groupe
classe (exemple : on ne lance pas un objet à l’endroit où se trouve encore un enfant), des informations sur les activités elles-
mêmes (règles de jeu, matériels, par exemple : connaître les règles d’or en jeux de lutte).
Ces compétences générales et ces connaissances peuvent être construites au travers de chaque activité physique, sportive et
artistique.

Utilisation des différentes APSA


Les APSA ne sont pas de simples transpositions des pratiques sociales

Les adapter aux enfants et en construire le sens avec eux

Ce sont les compétences visées qui sont premières et accessibles à tous

Les compétences spécifiques s’illustrent par des actions et conduites propres à chaque APSA

EDEPS Gironde 2004 4


Les horaires d'EPS pour une semaine de quatre jours

Temps d’activité :
- Maternelle : 30 à 45 minutes par jour
- Élémentaire : 3 heures par semaine sur deux jours minimum

Pour être très précis, les récréations en proportion du volume horaire des disciplines
Correspondance sur 2 heures par semaine en EPS dans son groupe de discipline
Soit 17 minutes pour l’EPS

3h00 – 17’ = 2h43 effectives (163minutes)

On peut donc considérer qu'une séance de 40' par jour consacrée à l'EPS permet d'assumer la mission
qui nous est confiée.

Sur une année de 36 semaines 2h43’ x 36 représentent 97h48’effectives


Pour programmer nous prendrons les 36 semaines x 3h00 qui représentent 108
comprenant les déplacements et temps de préparation.

Programmer
Définition
PROGRAMMATION :
Outil prévisionnel d'organisation des activités permettant d'atteindre des objectifs fixés
(Acquisitions).
Dans ce document vous trouverez des outils et des exemples de programmation pour les
3 cycles de l'école.

Pourquoi ?
1. Demande institutionnelle (cf. loi d’orientation de 89 et travail en cycle cf. les
programmes) Il est nécessaire, à partir des programmes, d’élaborer en équipe d’école,
puis de cycle des programmations disciplinaires qui prennent en compte les acquis
identifiés: des élèves (évaluation) et les connaissances didactiques de la discipline
concernée.

Le terme de programmation renvoie donc à la nécessité d’organiser collectivement des


apprentissages. Séguy parle d’une programmation qui serait la description d’un paysage
à parcourir. Nécessité donc de concilier planification des enseignements et prise en
compte de la réalité des élèves.

Jusqu’alors le terme de progression était employé. Il supposait un apprentissage qui


procédait du simple vers le compliqué. Comme s’il existait, à priori, un ordre de
difficultés progressif. Cette conception était en partie liée à une conception transmissive
de l’enseignement où l’enseignant choisit indépendamment de son public, un contenu et
des itinéraires.

Une programmation prend nécessairement en compte une période de 1'année, une


répartition horaire précise.
EDEPS Gironde 2004 5
2. Un outil guide pour le maître et l’équipe de cycle

Il est indispensable pour élaborer une programmation de cycle que les maîtres
s’accordent sur leurs conceptions de l’apprentissage (par exemple en Observation
Réfléchie de la langue ou en sciences...) L’échange devra aussi porter sur les
formulations des niveaux d’acquisition attendus, sur les connaissances qui seront
retenues et sur les traces laissées du travail (cahier d’expériences, carnet de lectures...).
Les différentes programmations garantissent que tous les éléments du programme seront
pris en compte sur le cycle. Pour le maître, dans sa classe, elles sont un guide de travail
indispensable.

Dans les programmes


Afin d’établir une EPS cohérente, complète, diversifiée et équilibrée :

 Aborder les quatre compétences spécifiques chaque année du cycle


 Chaque compétence est traitée par une ou plusieurs APSA
 Par souci d’efficacité les modules d’apprentissage seront de préférence de 10 à 15
séances ; ils ne pourront en aucun cas être inférieurs à 6 séances
 Obligation d’aborder chaque année des cycles 2 et 3 la compétence 3 par le biais des
jeux et sports collectifs.)
 Au moins 2 séances hebdomadaires aux cycles 2 et 3, une séance journalière impérative
en cycle 1
 Natation : au moins 10 séances effectives en GS, au moins 12 séances effectives chaque
année en C2 (Priorité Cycle 2)
 A l‘école élémentaire, les trois heures d’EPS hebdomadaires se dérouleront au moins
sur deux jours. En maternelle une pratique journalière de 30 à 45 minutes est
recommandée.

EDEPS Gironde 2004 6


Pour concevoir sa programmation de classe
Les programmes de
l'école

PROJET
L'Environnement de d'ECOLE PROJETS
Prenant en compte certaines PLURIDISCIPLINAIRES
l'école compétences générales en réponse
Les Ressources ou DICIPLINAIRES
aux besoins des enfants
Le Matériel définissant
Les Personnes les acquisitions de fin de cycle
PROJET E.P.S

Le PROJET de CYCLE

ACQUISITIONS DE FIN DE CYCLE

ACQUISITIONS
De fin de cycle ACTIVITES SUPPORTS
dans les CS 1° ANNEE 2° ANNEE 3° ANNEE
1

PROGRAMMATION d’EPS de ma classe

Mise en oeuvre dans ma classe :


d'Unités d'Enseignement ou d'Apprentissage

EDEPS Gironde 2004 7


Des outils

EDEPS Gironde 2004 8


Les APSA de référence
Les activités physiques, sportives et artistiques font vivre aux élèves des “expériences corporelles” particulières et différentes selon les types de milieux et d’espaces dans lesquels elles sont
proposées (athlétisme, natation, activités de pleine nature, équitation, patinage, bicyclette, jeux de lutte, jeux collectifs, danse...).
Quatre grands types de compétences spécifiques, significatives de ces expériences corporelles, peuvent être visées en réalisant et enchaînant des actions de plus en plus complexes et variées.
Les programmes au cycle 3 Les exemples cités
Réaliser une performance mesurée Athlétisme
• pour différents types d’efforts, natation sportive
• de différentes façons, tir à l'arc
• dans des espaces et avec des matériels variés, golf
• à une échéance donnée.
Se déplacer dans différents types d’environnements activités gymniques
• dans des formes inhabituelles mettant en cause l’équilibre, activités aquatiques
• en fournissant des efforts de types variés, rollers, patins à glace,
• dans des milieux et/ou sur des engins instables de plus en plus diversifiés, bicyclette, vélo tout terrain
• dans des environnements de plus en plus éloignés et chargés d’incertitude. activités de pleine nature :
orientation
équitation
ski
canoë-kayak
escalade
spéléologie
voile, char à voile
Conduire un affrontement individuel et/ou collectif jeux de lutte
• affronter un adversaire dans des jeux d’opposition duelle, traditionnelles, ou sportives,
• coopérer avec des partenaires pour s’opposer collectivement à un ou plusieurs jeux de raquettes
adversaires dans un jeu collectif tennis, tennis de table, badminton, pelote
jeux collectifs traditionnels et/ou sportifs
thèque, balle au capitaine, …
basket, foot, rugby, …,
Concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique et/ou expressive danse,
• exprimer corporellement seul ou en groupe, des images, des états, des sentiments... théâtre d’ombres,
• communiquer aux autres des sentiments ou des émotions gymnastique artistique,
• s’exprimer librement ou en suivant différents types de rythmes, sur des supports gymnastique rythmique,
varies. arts du cirque,
natation synchronisée, ...

Activités interdites
Compte tenu des dangers objectifs que présentent certaines pratiques dans le cadre de l'école primaire, les activités suivantes y sont interdites :
.le tir avec armes à feu, .plongée sous-marine .les activités utilisant des engins motorisés (sauf dans le cadre de l’éducation à la sécurité routière).
.toute activité aérienne .les activités à coups portés, même symbolique (boxe, karaté, aïkido, ...)
EDEPS Gironde 2004 9
Méthodologie
Croisement des compétences spécifiques et transversales

Compétences Contenus d’enseignements Compétences Spécifiques


Transversales Et acquisitions de fin de cycle et/ou d’année
CT 1 - s’engager lucidement dans CT1 – CS1 CS 1 – Réaliser une performance mesurée
l’action CT1 – CS2
CT1 – CS3
CT1 – CS4

CT 2 - Construire de façon de plus en CS 2 – se déplacer dans différents types


plus autonome un projet d’action d’environnements

CT 3 – Identifier et apprécier les effets de CS 3 – Conduire un jeu d’opposition individuel ou


l’activité collectif

CT 4 – Se confronter à l’application et à CS 4 – Concevoir et réaliser des actions


la construction de règles de vie, assumer
sa place dans le groupe

Nous avons croisé les compétences spécifiques et transversales pour construire des contenus d’enseignement et des acquisitions de fin d’année.
Le choix d’une compétence transversale engage un traitement didactique particulier (voir exemples de programmation de classe.

EDEPS Gironde 2004 10


Programmer l’EPS c’est :

I / FAIRE LE CHOIX DES ACTIVITES EN FONCTION DES COMPETENCES SPECIFIQUES PAR ANNEE DU CYCLE
Objectifs :

 complémentarité au niveau du cycle dans le choix des activités support


 complémentarité des acquisitions (établir une progression par exemple) si une activité est choisie sur plusieurs
années du cycle

II / METTRE EN CORRESPONDANCE LES ACTIVITES CHOISIES AVEC LES COMPETENCES TRANSVERSALES


(orientation du traitement didactique de l'activité ) (cf. tableau PROGRAMMATION DE CLASSE*)

en prenant en compte les, le :

 périodes de l'année
 lieux à disposition
 temps consacré à chaque activité
 matériel à disposition

III / DEFINIR UN OBJECTIF DE FIN D' UNITE D'APPRENTISSAGE ( à reporter sur tableau programmation de classe* )

IV / CONCEVOIR UNE UNITE D'APPRENTISSAGE ( n séances articulées entre elles et prévoyant les modalités d'évaluation des acquisitions)

EDEPS Gironde 2004 11


Des exemples

EDEPS Gironde 2004 12


Proposition de programme d’activités pour la scolarité en EPS

COMPETENCES PS MS GS CP CE1 CE2 CM1 CM2


SPECIFIQUES
-courir -courir -courir -course de vitesse -course de vitesse -course de vitesse -course de vitesse -course de vitesse
CS 1 -lancer -lancer -lancer -lancers -endurance liée aux -lancers vers le relais vers le relais
-sauter -sauter -sauter -course d’obstacles activités -saut en hauteur -lancers -endurance
(parcours (parcours à (ateliers d’orientation -saut en longueur -lancers
Réaliser
polyvalents) dominante) spécifiques) -lancers -triple-saut
une performance mesurée -course d’obstacles
-activité de -activité de roule et -activité de roule et -parcours -orientation -orientation -orientation voile
CS 2 pilotage) glisse de glisse gymniques
Adapter (tricycle, trottinette -pilotage (tricycle), -équilibre et -natation -natation -roller -roller
ses déplacements à 3 roues -équilibre pilotage (vélo et
(trottinettes) rollers)
à différents types
-vers les activités -vers les activités -parcours
d'environnement gymniques gymniques gymniques
(parcours avec gros (parcours à (parcours avec gros
matériel dominante avec matériel et ateliers)
et ateliers) gros matériel et -activités
ateliers) d’orientation
activités aquatiques
-jeux collectifs -jeux collectifs -jeux collectifs -jeux de lutte -jeux de lutte -jeux de combat -judo -tennis
CS 3 -jeux de transport -jeux de transport -jeux de transport -jeux traditionnels -jeux de raquettes -sports collectifs : -badminton sports collectifs :
-jeux de poursuite -jeux de poursuite -jeux de poursuite -jeux paradoxaux -vers les sports -handball -sports collectifs : -volley
Coopérer et s'opposer -jeux de collectifs : -foot -basket -rugby
-jeux de lutte lancer/cible -basket -rugby
individuellement ou
-jeux de lutte -handball
collectivement
-rondes et jeux -rondes et jeux -manipulation petit -danses collectives -danse -GRS -projet artistique -projet artistique
CS 4 dansés dansés matériel avec contemporaine Cirque Danse
Concevoir et réaliser des -manipulation de -théâtre d’ombres support musical -GRS -danses folkloriques contemporaine
actions petit matériel -danse : adapter ses -acrogym
déplacements à -théâtre d’ombres
à visée artistique, esthétique
différentes
ou expressive musiques (relations -danse
espace/temps) contemporaine

EDEPS Gironde 2004 13


Récapitulatif horaire
Activités PS MS GS CP CE1 CE2 CM1 CM2
-course de vitesse 8 6 10
-course de vitesse vers le relais 10 5
-endurance 6 5
-lancers 7 6 10 6 6
-course d'obstacles 7 6
-saut en hauteur 10
-saut en longueur, triple-saut 6 6
CS1 22 24 30 22 22
-parcours gymniques 8
-orientation 12 10 15
-roller 12 10
-natation 24 12
-voile 30
CS2 32 24 22 25 30
-jeux de lutte, combat, judo 8 8 12 8
-jeux traditionnels 22 20
-jeux de raquettes (badminton, tennis) 8 8 12
-rugby
-handball 12
-basket 10
-volley 12
-foot 12
-rugby 10 12
CS3 30 36 36 36 36
-acrosport 12
-danse du patrimoine 12 12
-danse contemporaine 16 20
-GRS 12 12
-cirque 20
CS4 24 28 24 20 20
TOTAL 108 112 112 103 108

EDEPS Gironde 2004 14


Maternelle
Compléments de programme
COMPETENCES SPECIFIQUES EXEMPLES DE MISE EN EXEMPLES D'ACQUISITIONS
ŒUVRE
- Courir vite en ligne droite pendant quatre à cinq (4 à 5) secondes.
REALISER UNE PERFORMANCE Activités athlétiques - Lancer loin un objet lesté, sans sortir de la zone d’élan.
MESUREE - Sauter le plus loin ou le plus haut possible, avec ou sans élan.
Vers les activités gymniques Les actions seront réalisées dans un espace aménagé avec du gros matériel type gymnique (bancs,
poutres, gros tapis, plans inclinés, blocs mousses, barres...), sous forme de parcours et/ou
d’ateliers.
- Se déplacer d'un point à un autre de différentes façons (rouler, franchir, sauter..) en prenant des
risques mesurés, et en essayant d’arriver "sur ses pieds"
ADAPTER SES DEPLACEMENTS A Activités d'escalade - À quatre pattes, se renverser...
DIFFERENTS TYPES - Grimper sans matériel spécifique en parcourant des chemins différents pour atteindre un point
D'ENVIRONNEMENTS Activités d'orientation précis.
- Dans un parc public, à vue de l’enseignant, par groupes de 2, retrouver les objets que l’on a
déposés juste avant, au cours de la promenade de découverte faite avec l’enseignant.
Activités de pilotage d’engins - Roller: glisser sur un plan incliné et s’arrêter sur une zone de 3 mètres.
divers - Bicyclette : Rouler en ligne droit accélérer, ralentir, faire un virage, monter et descendre une petite
pente, s’arrête sur une zone de 4 mètres.
Activités de natation - Se déplacer sur quelques mètres, en grand bain, par l’action des bras et des jambes, avec ou sans
support (frite ou planche).
- S'investir dans une activité de corps à corps pour priver l’adversaire de sa liberté d’action
(exemple : "arrêter les fourmis ").
Jeux de lutte - Les jeux de lutte seront abordés par des jeux de groupe où les enfants, en coopérant peuvent
S'OPPOSER INDIVIDUELLEMENT OU
mieux accepter le contact corporel avec les autres enfants.
COLLECTIVEMENT
Jeux collectifs - Avec son équipe, transporter en courant des objets d’un point à un autre sans se faire toucher par
un enfant défenseur.
- Les jeux collectifs peuvent être des jeux traditionnels ou non, avec utilisation de ballons ou non.
- Cette compétence est indissociable de la notion du "regard de l'autre" donc des notions de rôles
Rondes et jeux dansés d'acteur et de spectateur.
- Danser (se déplacer, faire les gestes) en concordance avec la musique, le chant, et les autres
CONCEVOIR ET REALISER DES enfants.
ACTIONS A VISEE ARTISTIQUE, Danse - Construire une courte séquence dansée associant deux ou trois mouvements simples, phrase
ESTHETIQUE OU EXPRESSIVE répétée et apprise par mémorisation corporelle des élans, vitesses, directions...
- On s'attachera davantage dans ce cycle à l'aspect expressif qu’à l’aspect esthétique, notamment
avec les plus petits.
- Toutes sortes de musiques ou éléments sonores peuvent être utilisés pour soutenir et dynamiser
l'action.
EDEPS Gironde 2004 15
Une entrée par le croisement des CT /CS
Acquisitions de fin de maternelle
CT1 CT2 CT3 CT4
S’engager dans l’action Faire un projet d’action Identifier et apprécier les effets de Se conduire dans le groupe en fonction
(Oser s’engager en toute sécurité, (à court terme) l’activité de règles
contrôler ses émotions) (Prendre des indices simples, prendre des (participer à des actions collectives,
repères dans l’espace et le temps, comprendre des règles, écouter et
constater ses progrès) respecter les autres, coopérer)
CS1
Produit des actions motrices de plus en Se fixe et réalise un contrat (nombre de Réajuste son geste ou son enchaînement Accepte d’inscrire son action dans un
Réaliser une
plus ajustées, de plus en plus efficaces réussite, vitesse de réalisation, précision en fonction du résultat (accélérer, contrat collectif (contrat d’équipe, relais,
action que l’on
dans la prise de repères (prise d’appuis des actions, …) ralentir, amplifier, …). …).
peut mesurer
pour sauter, …).
Observe et décrit la réalisation d’un autre Respecte les règles sur l’espace d’action
(il saute à deux pied, il lance avec un (sauter avant la ligne, distance à
bras, …). parcourir, …)
CS2
Ose s’engager dans des enchaînements Choisit un trajet et une forme de Prend des informations dans un espace Participe à l’élaboration de règles
Adapter ses
d’équilibres différents. déplacement parmi plusieurs possibilités. plus lointain pour construire son nouvelles et les intègre à son
déplacements à
déplacement déplacement.
différents types Contrôle ses émotions dans des milieux
d’environnements provoquant des pertes d’équilibre. Ajuste et module son action, son Assure des rôles différents dans divers
déplacement en comparant les effets déplacements.
recherchés et les effets obtenus.
CS3
Coordonne ses actions motrices pour Propose une nouvelle règle, sur l'espace Ajuste ses actions en fonction des buts S'organise à plusieurs (arbitrer, compter,
Coopérer et
s'adapter au but du jeu. sur le droit des joueurs. visés. donner le signal de début, de fin).
s’opposer
individuellement Déclenche et/ou maîtrise sa chute dans
l'intention de déséquilibrer, d'esquiver…
ou collectivement
Adapte ses actions motrices à des Propose une nouvelle règle dans un jeu Adapte ses actions motrices en fonction Participe à l'élaboration d'une stratégie.
changements de rôle lors d'une même collectif. du déroulement d'un jeu.
phase de jeu
CS4
Traduit des nuances dans son mouvement Intègre son projet individuel dans un Repère des nuances dans l’univers sonore Adapte sa production, jouer un rôle dans
Réaliser des
projet collectif et les mener à leur terme. (accélération, accent…). le sens de la production collective.
actions à visée Varie les modes de relation à la musique :
artistique, adéquation, indépendance. Intègre dans son jeu des paramètres S’oriente dans l’espace scénique. Accepte de modifier sa production en
esthétique ou d’écriture (entrée, sortie, …). fonction des propositions des autres.
S’engage dans des prises de risque en Repère des gestes déclencheurs chez les
expressive
relation avec les autres autres.
Identifie un enchaînement et le reproduit.
Fait la relation entre l’émotion ressentie
et la production observée.
EDEPS Gironde 2004 16
Programmation GS
Compétences générales Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période 5

SAUTER DANSE JEUX DE LUTTE .NATATION


Enchaîner des sauts en Etre capable :
S'engager lucidement jouant sur le nombre Danser debout et au sol Accepter le contact avec  d'entrer dans l'eau de différentes façons
dans l'action d'appuis et en changeant En mobilisant toutes les différents partenaires en  de se laisser flotter
parties du corps situation duelle.  de s'immerger complètement en moyenne profondeur
de pied d'appel.
 de se déplacer en autonomie sur une courte distance
L cour L et J S 1 à 4 salle L et J S1 et 2 salle V piscine
JEUX COLLECTIFS PARCOURS EQUILIBRE ACTIVITE PET.MAT. ACTIVITE VELO ORIENTATION
Par 3, ramener n objets à
Construire un projet Au sein d'une équipe ,se En petit groupe, mettre en 2 par 2, choisir un engin Parmi 3 parcours de partir de photos ( parcours
d'action individuel ou répartir les rôles pour place un atelier et proposer et créer un déplacement sur difficulté différente, en étoile : espace connu à espace
l'emporter. 2 modes de passage une musique. choisir un et le réaliser moins connu , introduire le
collectif
facteur temps
M et V, S 6 à 8 cour M et V S 5 à 7 salle M et V S1 à 2 salle L et M S1 à 4 cour
M parc
LANCER PARCOURS EQUILIBRE ACTIVITE PET.MAT. ACTIVITE VELO COURIR
Sur chaque atelier, choisir Synchroniser la Atteindre la zone annoncée
Mesurer et apprécier les Atteindre une cible avec et réaliser un déplacement mobilisation Effectuer un parcours à à la maîtresse sur le temps
effets de l'activité 3 objets différents, à 3 e t un équilibre avec un de l'objet sur la pulsation 2 allures différentes en d’une comptine.
distances différentes. minimum d'appuis. ou la mélodie d'une fonction du code imposé.
musique.
J salle, cour M et V S 1 à 4 salle L et M S5 à 8 cour J cour
M et V S3 à 5 salle
JEUX COLLECTIFS DANSE JEUX DE LUTTE THEATRE D'OMBRES JEUX COLLECTIFS
Appliquer des règles de Appliquer les règles sur - Construire un mini
vie collective l'organisation de l'espace, Appliquer un code pour Appliquer les règles relati- scénario à 3 Etre capable de participer à
( se confronter à l'applica- le contact et la sécurité Passer d'une danse ves aux prises et aux codes - Donner des conseils l'élaboration d'une stratégie
tion et à la construction de à travers des jeux aléatoire à une danse à de début et de fin d'un quand on est specta- dans des jeux aux buts et
règles de vie et de fonction- différents. combat. logiques différents
l'unisson teur
nement collectif ) L cour ou salle
M et V, S 1 à 5 cour L et J S 5 à 7 salle L et J S 3à S5 salle J salle
Sur chaque période, 2 activités par semaine; 2 traitements didactiques de l'activité sur n semaines en fonction de l'objectif de fin d'U.E.
L = lundi, M = mardi, J = Jeudi, V = vendredi, S = semaine et non séance

EDEPS Gironde 2004 17


Une entrée par les CS
Acquisitions de fin d’UE par CS et par classe

ACTIVITE ACQUISITION DE FIN D’U.E.

1 courir - Courir droit sans s’arrêter d’un point à un autre

2 lancer - Lancer* des objets différents vers une zone


PS - Lancer* différents objets avec différentes intentions (haut, loin fort, précis)

3 sauter - Sauter avec une impulsion

1 courir - Atteindre une zone dans un temps donné (avant que la maîtresse ait compté
jusqu’à six par exemple)

CS1 MS 2 lancer - Lancer* des objets différents vers une cible éloignée (varier la position de la
Réaliser une action que l’on cible)
peut mesurer
3 sauter - Sauter haut ou loin dans différentes situations (aller vers un seul pied d’appel)

1 courir - A l’intérieur d’un groupe homogène, ne pas être le dernier à atteindre la zone
indiquée
- Être capable d’atteindre sur un temps de comptine la zone annoncée à la
GS maîtresse

2 lancer - **Lancer avec élan et atteindre une zone la plus éloignée possible
(une zone située à ….mètres, ne pas dépasser la zone de lancer)

3 sauter - Sauter avec élan le plus loin possible en n’utilisant qu’un seul pied lors de
l’impulsion

*lancer : mettre en place les règles de sécurité liées à l’activité


**avoir compris et appliquer les règles de sécurité liées à l’activité

EDEPS Gironde 2004 18


ACTIVITE ACQUISITION DE FIN D’U.E.

Activité de roule (pilotage tricycles) - Être capable


-de se déplacer pour aller à un endroit précis
-de rouler à plusieurs dans un espace restreint sans se percuter
Se déplacer dans un espace aménagé sollicitant l’équilibre
PS
Activités gymniques - Être capable de gérer ses émotions en explorant un milieu aménagé
(différentes inclinaisons, largeurs, différents degrés de stabilité)

Activité de roule (pilotage tricycles) - Être capable de maintenir une direction en libérant des appuis dans
des parcours de difficultés différentes
- Accepter de prendre de la vitesse et savoir s’arrêter

MS Activités gymniques - Remettre en cause son équilibre (au moins une situation avec
passage renversé : roulade, …)
- Modifier ses postures, ses appuis, son orientation en se déplaçant sur
CS 2 différents parcours

Adapter ses déplacements à différents Activité vélo - Être capable de se déplacer sans stabilisateurs en groupe sur un
types d'environnement parcours de 5 kms (ce qui suppose savoir rouler équilibré, en
groupe, s’arrêter, changer de direction, prendre en compte les autres)
GS
Activité rollers - Être capable de faire un parcours incluant les composantes de
l’activité (glisser, se propulser, virer, s’arrêter). Sur 3 parcours de
niveaux différents, choisir celui qu’on pense pouvoir réussir.

Activités gymniques - Être capable de remettre en cause son équilibre au cours d’actions
telles que tourner, franchir, se renverser, sauter
- Être capable d’enchaîner deux actions

Activité Orientation - Par 3, ramener n objets à partir de photos dans un espace sécurisé
assez vaste et peu ou pas connu

Activités aquatiques Natation Être capable d’entrer dans l’eau de différentes façons, de se laisser
flotter, de s’immerger complètement en moyenne profondeur, de se
déplacer en autonomie sur une courte distance)
- Être capable de réussir le test de niveau 2 du livret de natation
scolaire

EDEPS Gironde 2004 19


ACTIVITE ACQUISITION DE FIN D’U.E.

CS3 a : jeux de lutte - Activité non choisie en petite section

CS3 b : jeux collectifs - Être capable de, d’


-agir en fonction d’un rôle attribué
PS -s’identifier poursuivant/poursuivi
-différencier les zones refuges des autres zones de jeu
-identifier le début et la fin d’un jeu
CS 3 CS3 a : jeux de lutte - Être capable de, d’
-s’engager seul et d’utiliser des actions simples pour s’opposer à l’autre (tirer, pousser,
Coopérer et s'opposer individuellement ou résister, retourner…)
collectivement - accepter le contact avec les autres dans une logique d’opposition
pour faciliter la lecture des acquisitions, MS - accepter de tomber au sol
cette compétence a été divisée en deux : - assurer son rôle jusqu’à la fin du jeu
CS3 a : opposition individuelle - identifier la zone de jeu et accepter d’y rester
CS3 b : opposition collective - apprécier le gain ou la perte du jeu

CS3 b : jeux collectifs - Être capable de, d’


- réaliser des actions motrices en fonction du jeu
- identifier les rôles différents des joueurs dans les équipes
- identifier la perte ou le gain du jeu (objets, personnes en jeu)
- respecter les règles pour jouer
- aider quelqu’un de son équipe
CS3 a : jeux de lutte - Être capable de, d’
- coordonner ses actions motrices pour s’adapter au but du jeu
- déclencher et/ou maîtriser sa chute dans l’intention de déséquilibrer, d’esquiver…
- proposer une nouvelle règle sur l’espace, le droit des joueurs
GS - organiser une rencontre à plusieurs (arbitrer, compter, donner le signal de début, de fin)

CS3 b : jeux collectifs - Être capable de, d’


- adapter ses actions motrices en fonction du déroulement du jeu
- s’orienter en fonction des zones et phases de jeu
- s’organiser collectivement pour réaliser la tâche proposée
- assumer une fonction d’organisation

EDEPS Gironde 2004 20


ACTIVITE ACQUISITION DE FIN D’U.E.

Rondes et jeux dansés - Être capable de :


- mémoriser un répertoire collectif (5 rondes et/ou jeux dansés)
- se déplacer par 2
PS - prendre dans le chant des repères pour la danse
- mettre en relation le geste avec les paroles

Danse - se déplacer librement sur une musique (sur le tempo ou avec un autre énergie)

Rondes et jeux dansés - Être capable de, d’ :


CS 4 - mémoriser un répertoire collectif (10 rondes et/ou jeux dansés dont 5 nouveaux)
Concevoir et réaliser des actions - se déplacer suivant des règles d’espace, de regroupement (côte à côte, en suivant, ….)
à visée artistique, esthétique ou expressive MS - mettre en relation le geste avec la phrase chantée

Danse - écouter et de varier son déplacement en fonction de la pulsation proposée par la musique
- inventer différents déplacements sur une musique
- se mettre en scène et accepter le regard des autres

Rondes et jeux dansés - Être capable de :


- mémoriser un répertoire collectif (15 rondes et/ou jeux dansés dont 5 nouveaux)
- se placer en tresse, se déplacer en ligne face à face, en pas latéral
GS - accepter de danser avec n’importe qui

Danse - changer ce qu’on fait au changement de phrase musicale


- inventer des pas, des figures
- de mémoriser 2 ou 3 danses collectives
- contrôler ses émotions pour se produire devant un public

Danse contemporaine - Élargir le répertoire gestuel habituel en transposant les gestes quotidiens
- Danser debout et au sol en mobilisant toutes les parties de son corps

EDEPS Gironde 2004 21