Vous êtes sur la page 1sur 1

l'Allemagne et qu'il s'y fixerait bientót. L~ prophétie se ré~lisa.

En d~ns Ie mobilier et dans tous les domaines des ~rts industriels et


1900, v~n de Velde ét~it à Berlin et, en 190 I, Ie Gr~nd-Duc de S~xe­ décor~tifs. Cert~ines de ces ceuvres sont capit~les : Ie musée Folkw~ng
Weimar I'~ppel~ à sa cour pour relever Ie nive~u ~rtistique de I~
11 tJ H~gen, les maisons Esche tJ Chemnitz et L~uterb~ch, Ie s~lon de
production industrielIe de son pays ". On s~it ce qui advint. Pour I~ coiffure H~by, Ie m~gasin 11 H~bana 11 à Berlin, Ie Hohenhof à H~gen,
troisième fois, Weim~r connut un ~pogée, redevint un lumineux foyer Ie Nietzsche-Archiv, Ie monument Abbe à lén~ et enfin Ie théátre
de culture ou vin rent, en pèlerins de I'esprit nouveau, Max Klinger, du Werkbund à l'Exposition de Cologne, en 1914 (I).
H~uptm~n, Hugo von Hofmannsth~l, R~iner M~ria Rilke, Gordon, Le théátre de Cologne fut un nouve~u point de départ autant
Cr~ig, André Gide, Théo van Ruysselberge, Léon Werth... tous les qu'un aboutissement. Parmi les ré~lis~tions des Behrens, des Gropius,
esprits conducteurs de I'époque. des T~ut, d'~utres ~rchitectes - p~rmi lesquels plusieurs ét~ient les
Gráce à l'lnstitut des Arts Décor~tjfs de Weim~r, ce ne fut p~s disciples du maître - ce théátre était plus qu'une ceuvre audacieuse.
seulement dans Ie Grand-Duché que Ie nive~u ~rtistique fut relevé, C'était une ceuvre de belle maturité, ~ux lignes sobres et harmonieuses,
m~is dans l'Allem~gne entière. L~ 11 dict~ture de van de Velde fut
11 I~ première négation absolue du style opéra, I'application de formules
I~ période I~ plus brill~nte de I'histoire des arts industriels de ce pays. qu~si définitives. Depuis, cert~ines conditions de I'install~tion de I~
Une nouvelle exposition des métiers d'art, à Dresde, en 1906, cinq scène ont pu se modifier: on ~ pu chercher ~utre chose, mais on ~
~ns seulement après I~ fond~tion de I'école de Weim~r, fut une mani- r~rement trouvé des solutions aussi ~déquates à la fonction du pl~te~u
festation dont I'~mpleur n'~ été dép~ssée que par I~ particip~tion que celle ré~lisée p~r van de Velde.
allemande à l'Exposition de Bruxelles, en 1910. Là surtout, I'empreinte F~ire fi de cet instinct décoratif que ch~que ~rtiste porte en soi:
de I'esprit esthétique de v~n de Velde sur toute I~ production d'une brûler ce que I'on ~ adoré pour tendre vers plus d'~bsolu: rester, à
gr~nde n~tion ét~it indéni~ble. D~ns I~ préf~ce du c~talogue officiel soix~nte-huit ~ns, à I'av~nt-g~rde d'un mouvement que I'on ~ pro-
de I~ se.dion ~IIem~nde - préf~ce rédigée p~r K~rl Scheffier - , voqué: être encore, ~près qu~r~nte ~ns de luttes, celui que I'on suit
figurent ces lignes que je ne puis me défendre de reproduire : Mais11 et que I'on ne dép~sse pas: voilà qui est exceptionnel et digne
11 celui surtout à qui Bruxelles nous f~it penser, nous autres Allem~nds, d'~dmiration. Van de Velde fit mieux encore. 11 voulut remporter I~
11 c'est ce Beige qui, depuis t~ntót dix ~ns, ~ f~it de l'Allem~gne Ie victoire la plus difficile et I~ plus belle: être prophète dans son
11 théátre de sa vie et de son ~ctivité, en qui notre industrie d'~rt ~ p~ys. Après une in~ctivité de plus de huit ~ns, provoquée p~r I~
11 trouvé une direction éminente, une action encour~ge~nte ~utour guerre, ~près une ~bsence de vingt-cinq ~nnées passées en Alle-
11 de laquelle on ~ be~ucoup lutté, un homme dont Ie tr~vail a com- m~gne, en Suisse et en HolI~nde, il rentr~ en Belgique. Sa réputation
11 muniqué tJ I'évolution de I'~rt industriel ~IIem~nd une énergie désor- ~ur~it pu gr~ndir encore s~ns consécr~tion d~ns sa p~trie. M~is, depuis
11 m~is inalién~ble : c'est Henry v~n de Velde... L~ Belgique I'~ vu 1912, il éprouv~it Ie désir de rentrer en Belgique - pour f~ire béné-
11 n~ître, elle I'~ élevé, elle lui a donné I~ volonté révolutionn~ire et

11 ~ussi les tr~ditions ... L'Allem~gne lui ~ ~ssigné une pl~ce av~nt~gée
(I) Nous pouvons citerég~lement Ie théátre des Champs Elysées à
.. p~rmi ses émules. 11 P~ris. J~cques Mesnil ~ démontré péremptoirement que I~ p~ternité
Jusqu'en 1914, les ceuvres se succèdent en ~rchitecture, comme des pl~ns revient tJ v~n de Velde.

8 9