Vous êtes sur la page 1sur 21

Protocole d'enquête séroépidémiologique

stratifiée par tranche d'âge sur l'infection par le


coronavirus 2019 (COVID-19)

Version : 2.0
Date : 26 mai 2020
Contact : EarlyInvestigations-2019-nCoV@who.int
Référence :
L’émergence d’un nouveau virus signifie qu’au début d’une épidémie, les connaissances sur les
modes de transmission de ce virus ainsi que sur la gravité, les caractéristiques cliniques et les
facteurs de risque de l’infection associée seront limitées. Pour résoudre ces inconnues, l'OMS a
préparé quatre protocoles d'enquête séroépidémiologique précoce (rebaptisés les « Unity
Studies » de l'OMS). Un protocole d'étude supplémentaire destiné à évaluer le potentiel de
contamination environnementale de la COVID-19 est également proposé.
Ces protocoles sont conçus pour collecter et partager des données rapidement et de manière
systématique dans un format qui facilite leur agrégation, leur mise sous forme de tableau et leur
analyse, et ce pour des situations nombreuses et variées à travers le monde.
Les données collectées à l'aide de ces protocoles d'enquête seront essentielles pour affiner les
recommandations en matière de définitions de cas de COVID-19 et de surveillance de la maladie,
pour déterminer ses principales caractéristiques épidémiologiques, pour aider à comprendre la
propagation, la gravité et le spectre des différentes formes de cette infection ainsi que son impact
sur la communauté, et pour obtenir des informations qui seront utiles à l'élaboration
d'orientations sur la mise en place de contre-mesures telles que l’isolement des cas et la
recherche des contacts.

Ces protocoles sont disponibles sur le site Web de l'OMS à l'adresse suivante :
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/early-
investigations)

Les protocoles d'enquêtes et d'études sur la COVID-19 actuellement disponibles sont les
suivants :

1. Protocole d’enquête sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) – Les X premiers cas et
contacts (FFX)

2. Household transmission investigation protocol for coronavirus disease 2019 (COVID-19)


[Protocole d’enquête sur la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) – transmission dans les
ménages/familles]

3. Protocole d'évaluation des facteurs de risque potentiels de maladie à coronavirus 2019


(COVID-19) chez les agents de santé dans un établissement de santé

4. Protocole d'enquête séroépidémiologique stratifiée par tranche d'âge sur l'infection par le
coronavirus 2019 (COVID-19)

5. Surface sampling of COVID-19 virus: a practical “how to” protocol for health care and public
health professionals
[Échantillonnage des surfaces pour rechercher la présence du virus de la COVID-19 : un protocole
pratique « comment faire » pour le personnel responsable des soins et le personnel de santé
publique]

Pour toute question, veuillez contacter earlyinvestigations-2019-nCoV@who.int.

Tous les protocoles de l'OMS relatifs à la COVID-19 sont disponibles sur le site Web de l'OMS avec
les documents d'orientation techniques.

2
Contrôle de version

Principales mises à jour pour la version 2.0, par section :


• (Objectifs) : nouvelle définition plus précise de l'objectif 1, qui est de mesurer la
séroprévalence dans la population en fonction de la tranche d'âge. Inclusion d'un objectif
secondaire supplémentaire, celui de contribuer à mieux comprendre la cinétique des
anticorps après une infection par le virus de la COVID-19.
• (Recrutement de la population) : proposition de regroupement des âges en tranches d'âge
idéales pour lesquelles une séroprévalence par âge devrait être rapportée. Description plus
détaillée de diverses possibilités pour réaliser un échantillonnage de commodité, moins
détaillée pour ce qui concerne la réalisation d’enquêtes générales auprès des ménages.
• (Prélèvement des échantillons) : suppression de la Figure 1.
• (Tests sérologiques) : inclusion des tests de diagnostic rapides (TDR) comme option pour les
tests immunologiques à employer dans les études séroépidémiologiques.
• (Confirmation de la présence d'anticorps neutralisants) : procédure de confirmation pour
inclure les résultats équivoques. Les procédures de confirmation peuvent être effectuées sur
un échantillon.
• (Taille d’échantillon) : référence à un outil libre en ligne pour le calcul des tailles
d'échantillon. Pour les enquêtes auprès des ménages, les estimations obtenues pour la taille
d'échantillon seront probablement plus élevées en raison de l'effet du plan
d'échantillonnage. Pour les enquêtes impliquant un prélèvement d'échantillons en série, les
calculs de taille d'échantillon doivent avoir une puissance suffisante pour détecter des
différences entre les différents cycles de l'enquête.
• (Indicateurs épidémiologiques) : indicateurs décrits dans le Tableau 1 entièrement mis à jour
et mis en relation avec les objectifs spécifiques d'une enquête séroépidémiologique.
• (Présentation des résultats de l'enquête) : le rapport d'enquête devrait au minimum inclure
également la structure de l'étude et les taux de réponse.
• (Questionnaires) Appendices : ajout de symptômes, actualisation du formulaire de compte
rendu du laboratoire, mais aussi modifications des formulaires déclaratifs proposés pour
qu'ils soient homogènes avec les autres protocoles des Unity Studies.
• Alignement de la structure et du format sur les autres protocoles des « Unity Studies » dont
le contenu technique a été révisé.

3
Table des matières

Résumé ....................................................................................................................................... 5
1 Généralités ............................................................................................................... 6
1.1 Introduction ............................................................................................................................................ 6
1.2 Objectifs .................................................................................................................................................. 6

2 Méthodes ................................................................................................................. 7
2.1 Structure ................................................................................................................................ 7
2.2 Population ............................................................................................................................. 8
2.3 Recrutement de la population ................................................................................................ 8
2.4 Critères d'admissibilité ........................................................................................................... 9
2.5 Collecte des données .............................................................................................................. 9
2.6 Évaluations en laboratoire .................................................................................................... 10
2.6.1 Prélèvement des échantillons ............................................................................................................ 10
2.6.2 Transport des échantillons ................................................................................................................. 10
2.6.3 Tests sérologiques .............................................................................................................................. 11
2.6.4 Confirmation de la présence d'anticorps neutralisants ..................................................................... 11
2.6.5 Conservation des échantillons ........................................................................................................... 12
2.7 Considérations éthiques ....................................................................................................... 12
2.7.1 Consentement éclairé ........................................................................................................................ 12
2.7.2 Risques et avantages pour les sujets.................................................................................................. 13
2.7.3 Confidentialité .................................................................................................................................... 13
2.7.4 Prévention de l'infection par le virus de la COVID-19 chez le personnel d'enquête .......................... 13
2.8 Financement ........................................................................................................................ 13
3 Analyses statistiques ............................................................................................... 14
3.1 Taille d'échantillon ............................................................................................................... 14
3.2 Indicateurs épidémiologiques ............................................................................................... 15
4 Présentation des résultats de l'enquête ................................................................... 17
5 Références .............................................................................................................. 17
6 Remerciements ....................................................................................................... 18
Appendice : Questionnaires ............................................................................................ 19
Formulaire 1 : Formulaire de déclaration pour chaque participant.................................................. 19
Formulaire 2 : Formulaire de compte rendu des résultats de laboratoire ........................................ 21

4
Résumé

Protocole d'enquête séroépidémiologique stratifiée par tranche d'âge sur la COVID-19


Population de l'étude Échantillon de commodité représentatif de la population
générale stratifié en fonction de l'âge
Résultats et analyse potentiels Estimer ou obtenir des informations permettant d'étayer les
estimations suivantes :
• Séroprévalence des anticorps spécifiques du virus
de la COVID-19
• Incidence cumulée de l'infection
• Taux d'atteinte de l'infection
• Fraction des infections asymptomatiques
• Taux de létalité
Structure de l’étude Étude prospective en population sur un échantillon de
commodité représentatif de la population générale, stratifié
en fonction de l'âge

Trois possibilités peuvent être envisagées pour mettre en


œuvre cette étude :
1) Enquête transversale ponctuelle (en une seule fois)
2) Enquête transversale répétée dans la même zone
géographique (mais sans échantillonner
nécessairement les mêmes individus à chaque fois)
3) Enquête de cohorte longitudinale avec prélèvement
d'échantillons en série sur les mêmes individus
Durée de l’étude L'étude peut être conduite sous la forme d'une enquête
transversale « en une seule fois », ou peut comprendre un
prélèvement d'échantillons en série et prendre alors la
forme d'une étude de cohorte prospective
Informations et échantillons Collecte des données : données épidémiologiques,
minimaux à collecter chez les comprenant notamment les informations démographiques
participants de base et les symptômes cliniques
Échantillons : échantillons de sérum afin d’obtenir des
informations permettant d’aider à faire des inférences
d'ordre séroépidémiologique

Tout au long du document, des commentaires rédigés en violet ont été ajoutés à l’attention des
utilisateurs, car ceux-ci seront peut-être amenés à modifier les méthodes décrites en vue de les
adapter au contexte local dans lequel sera menée cette étude.

5
1. Généralités

1.1 Introduction

Lorsqu’un agent pathogène émergent entraînant des symptômes respiratoires est détecté et
commence à se propager, ses principales caractéristiques épidémiologiques et sérologiques ne sont
pas encore connues avec certitude, notamment sa transmissibilité (c'est-à-dire sa capacité à se
propager dans une population) et sa virulence (c'est-à-dire la gravité des cas). C'est le cas du virus
SARS-CoV-2, détecté pour la première fois à Wuhan (Chine), en décembre 2019.

Jusqu'à maintenant, la surveillance initiale s'est surtout concentrée sur les patients présentant des
symptômes ou gravement malades, et c'est pourquoi on connaît mal le spectre complet des
différentes formes de la maladie, notamment l'étendue et la fraction des infections bénignes ou
asymptomatiques qui ne nécessitent pas de soins médicaux. Les estimations du taux de létalité, et
d'autres paramètres épidémiologiques, seront probablement inférieures aux estimations actuelles
une fois que le spectre complet de la maladie aura pu être intégré au dénominateur. Par ailleurs, on
ne connaît pas très clairement le rôle des infections présymptomatiques, asymptomatiques ou
infracliniques dans la transmission interhumaine du virus SARS-CoV-2.

Dans le cas d'un nouveau coronavirus, la séroprévalence initiale dans la population est supposée
négligeable, du fait de l'origine nouvelle du virus. Par conséquent, la surveillance de la séropositivité
aux anticorps dans une population peut permettre de tirer des conclusions sur l'étendue de
l'infection et sur l'incidence cumulée de l'infection dans la population.

Le protocole qui suit a été conçu pour étudier l'étendue de l'infection, telle que déterminée par la
séropositivité dans la population générale, dans tout pays dans lequel il y a eu un signalement
d'infection par le virus de la COVID-19. Dans chaque pays, certains aspects de ce protocole devront
éventuellement être adaptés afin de les mettre en adéquation avec les systèmes de santé publique,
de laboratoire et de prise en charge clinique, en fonction des capacités du pays et de la disponibilité
des ressources ainsi que d’impératifs d’ordre culturel. Toutefois, l'utilisation d’un protocole
standardisé tel que celui décrit ci-dessous permettra de collecter de manière systématique des
données épidémiologiques sur l’exposition ainsi que des échantillons de laboratoire, et de partager
rapidement ces données ainsi que les résultats des tests de laboratoire réalisés sur ces échantillons,
et ce pour des situations nombreuses et variées dans le monde entier, et dans un format où ils
seront facilement agrégés, organisés sous forme de tableaux et analysés. Il permettra ainsi d’obtenir
dans les meilleurs délais des estimations des taux d’atteinte et de gravité de l’infection par le virus
de la COVID-19, et par là de guider la riposte et les décisions politiques de santé publique. Cela est
particulièrement important dans le contexte d’un nouvel agent pathogène entraînant des
symptômes respiratoires, tel que celui responsable de la COVID-29.

1.2 Objectifs

Cette enquête séroépidémiologique a deux objectifs principaux :


1. mesurer la séroprévalence des anticorps spécifiques du virus de la COVID-19 dans la
population générale par sexe et par tranche d'âge, afin de déterminer l'immunité
cumulative de la population ; et
2. estimer la fraction d'infections asymptomatiques, présymptomatiques ou infracliniques
dans la population et par sexe et par tranche d'âge.

6
Les enquêtes séroépidémiologiques sont l'occasion de documenter ou d'évaluer des objectifs
secondaires, tels que, mais sans s'y limiter :
3. déterminer les facteurs de risque d'infection en comparant les expositions des personnes
infectées et des personnes non infectées ;
4. contribuer à déterminer le taux de létalité ; et
5. contribuer à mieux comprendre la cinétique des anticorps après une infection par le virus
de la COVID-19.

COMMENTAIRE : on en sait peu actuellement sur la cinétique des anticorps spécifiques du virus de la
COVID-19 (anticorps anti-coronavirus 2019). Il se peut que les personnes infectées asymptomatiques
éliminent le virus plus rapidement que les personnes symptomatiques. Les titres des anticorps chez
ces porteurs asymptomatiques seront probablement plus bas, si jamais ils séroconvertissent, que
chez les patients infectés présentant des symptômes. Ce sont là des éléments à prendre en compte
pour l'interprétation de toute enquête séroépidémiologique sur le virus de la COVID-19.

2 Méthodes

2.1 Structure

L'enquête séroépidémiologique sur l'infection par le virus de la COVID-19 est une étude prospective
en population, stratifiée par âge. Elle vise à déterminer les principales caractéristiques
épidémiologiques et sérologiques du virus SARS-CoV-2.

Trois structures d'étude peuvent être utilisées :


1) Enquête transversale ponctuelle (en une seule fois)
2) Enquête transversale répétée dans la même zone géographique (mais sans échantillonnage
des mêmes individus)
3) Enquête de cohorte longitudinale avec prélèvement d'échantillons en série sur les mêmes
individus à chaque fois

COMMENTAIRE : la première option sera probablement la plus facile à mettre en œuvre pour les
pays, tandis que la troisième fournit les informations les plus complètes sur les taux d'atteinte,
comme exposé ci-dessous. Le choix des modalités de mise en œuvre de cette étude sera guidé par
les objectifs, la faisabilité et les capacités disponibles (en termes d'équipement, de fonds, et de
personnels).

Le moment choisi pour l'étude dépendra des questions de santé publique spécifiques auxquelles il
faut répondre.
• Enquêtes transversales ponctuelles : il peut être intéressant de réaliser l'enquête après le
premier pic de transmission ou les pics suivants des vagues épidémiques. Cependant, une
enquête transversale, qu'elle soit réalisée à un moment ou à un autre au cours de
l'épidémie, fournira des informations importantes qui pourront être utilisées pour guider la
riposte de santé publique.
• Enquêtes transversales répétées et enquêtes de cohortes longitudinales : ces deux types
d’enquêtes impliquent le prélèvement d'échantillons en série, soit auprès d'individus
différents, soit auprès des mêmes individus. Il vaut mieux commencer ces enquêtes aussi
rapidement que possible. Le prélèvement d'échantillons en série peut alors être mis en place
sur une durée la plus longue possible, tant que le permettent les capacités et les ressources.
Les intervalles entre chaque cycle de collecte d'échantillons doivent être supérieurs à 21
jours. Pour les enquêtes de cohortes longitudinales avec prélèvement d'échantillons en

7
série, on peut utiliser la courbe épidémique issue des activités de surveillance (nombre
quotidien de nouveaux cas confirmés) pour ajuster la fréquence avec laquelle les
échantillons sont collectés, afin d'obtenir des estimations en temps réel de la séropositivité
dans la population générale.

2.2 Population

Il convient de définir le périmètre géographique de l'enquête. On peut limiter ce périmètre de façon


à mener une enquête locale ou régionale, ou on peut conduire l'enquête sous la forme d'une
enquête nationale.
Dans l'idéal, le périmètre géographique de l'enquête devrait être représentatif de la charge globale
de l'infection (c'est-à-dire, inclure des zones aussi bien à forte incidence qu'à faible incidence) ; ces
zones peuvent être répertoriées à partir des informations les plus récentes sur la circulation du virus
SARS-CoV-2, disponibles sur le site Web de l'OMS.

2.3 Recrutement de la population

La méthode utilisée pour recruter la population de l'enquête dépendra des objectifs, de la faisabilité
et des ressources disponibles pour conduire l'étude.

Quelle que soit la méthode utilisée pour identifier et recruter la population étudiée, il convient de
tout mettre en œuvre pour inclure des participants appartenant à différentes tranches d'âges, de
façon à pouvoir déterminer et comparer la séroprévalence selon l'âge. Les estimations brutes par
âge devront être ajustées pour tenir compte des structures d'âge de la population. Dans l'idéal, les
enquêtes devraient faire en sorte de produire des informations sur les dix tranches d'âge suivantes :
1-4, 5-9, 10-14, 15-19, 20-29, 30-39, 40-49, 50-59, 60-69, 70+.

COMMENTAIRE : si les tranches d'âge détaillées ci-dessus ne sont pas réalisables, les investigateurs
doivent veiller à ce que les catégories d'âge employées soient cohérentes avec celles-ci. La
production d'indicateurs spécifiques pour les plus jeunes, par tranches d'âge de 5 ans (c'est-à-dire 1-
4, 5-9, 10-14 et 15-19), permettra de mieux planifier les politiques d'assouplissement du
confinement (à savoir, rouvrir les écoles). Les groupes les plus jeunes peuvent être regroupés en
tranches d'âge de 10 ans (c'est-à-dire 1-9 et 10-19) si cette répartition s'avère plus pratique.

Il est possible de recruter les populations en utilisant des études existantes (p. ex., enquêtes
générales sur la santé, sujets de recherches, ou cohortes de patients, etc.) ou en réalisant de
nouvelles études.

Pour recruter les participants, l'échantillonnage peut se faire de deux manières :


• L'échantillonnage de commodité : Les personnes qui fréquentent les services médicaux (p.
ex. les donneurs de sang, les femmes enceintes, les personnes qui reçoivent des soins
primaires, etc.) peuvent être abordées pour participer à l'étude. L'avantage de travailler
avec les donneurs de sang est qu'ils acceptent généralement volontiers d'être contactés
pour un suivi ultérieur, ce qui vous donnera peut-être la possibilité d'étudier la dynamique
des anticorps à long terme. Pour la COVID-19, les taux d'atteinte selon l'âge chez les
donneurs de sang seront probablement similaires à ceux dans la population générale sauf
pour ceux qui présentent des comorbidités importantes ou qui sont très exposés (p. ex. le
personnel soignant). Cependant, certaines tranches d'âge ne seront pas représentées.
Des échantillons de commodité peuvent également être construits en utilisant des sérums
résiduels issus de patients ayant été prélevés dans le cadre d'autres enquêtes. Les enquêtes
utilisant des sérums résiduels peuvent être plus faciles à mettre en œuvre et peuvent

8
refléter l'exposition dans la population générale, mais il se peut que les informations
collectées soient limitées (par exemple, le lieu, l'âge et le sexe)
• L'échantillonnage aléatoire : Les personnes peuvent être abordées pour participer aux
enquêtes à l'aide de diverses techniques d'échantillonnage probabiliste telles que le système
des appels téléphoniques aléatoires 1 et les enquêtes générales auprès des ménages (p. ex.
dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, les enquêtes démographiques et sanitaires
(DHS), les enquêtes en grappes à indicateurs multiples (MICS), les évaluations de l'impact du
VIH dans la population (PHIA)). Les ménages sont souvent définis comme un groupe de
personnes (2 ou plus) vivant dans la même habitation, mais dans les faits, cette définition
technique peut varier selon les pratiques sociales, politiques et culturelles. Elle exclut
généralement les résidences institutionnelles, telles que les internats, les résidences
universitaires, les dortoirs, les foyers ou les prisons.

COMMENTAIRE : selon la méthode de recrutement choisie, le groupe qui met en œuvre l'étude
pourra décider soit d'effectuer des visites à domicile pour collecter les données et les échantillons,
soit de centraliser la collecte des données et des échantillons en un seul endroit, en demandant aux
participants de se rendre sur place pour participer à l'étude. Les décisions relatives aux modalités de
mise en œuvre de l'étude devront être dictées par la faisabilité et la disponibilité des ressources (y
compris du personnel).

2.4 Critères d'admissibilité

Critères d'inclusion : toutes les personnes recensées pour être recrutées dans l'enquête,
indépendamment de l'âge, indépendamment d'une infection aiguë ou antérieure par le virus de la
COVID-19.

Critères d'exclusion : refus de donner son consentement éclairé, ou contre-indication à la ponction


veineuse.

COMMENTAIRE : une infection aiguë ou antérieure par le virus de la COVID-19, présumée ou


confirmée, ne doit pas être un critère d'exclusion. Si tel était le cas, cela sous-estimerait l'étendue de
l'infection dans la population. Pour les malades qui sont en cours de traitement pour la COVID-19, il
est possible de faire appel à un membre de la famille ou à un mandataire pour qu'il remplisse le
questionnaire au nom du malade.

2.5 Collecte des données

Chaque participant recruté et prélevé pour l'enquête sera invité à remplir un questionnaire
qui couvre les renseignements démographiques, les renseignements cliniques, et ceux liés
aux expositions. Un exemple de questionnaire d'enquête que l'on pourra utiliser figure à
l'appendice : Formulaire 1 « Formulaire de déclaration pour chaque participant ». Ce
questionnaire n'est pas exhaustif et il faudra peut-être l'adapter en fonction du contexte local et des
caractéristiques de la flambée épidémique. Il donne toutefois un aperçu des données à collecter
pour calculer les paramètres épidémiologiques (voir 3.2 Indicateurs épidémiologiques).

La collecte des données comprend également la collecte des résultats des tests de dépistage en
laboratoire de la COVID-19 effectués par les sujets de l'enquête. Un exemple de formulaire de

1 Riley S, Kwok KO, Wu KM et al. Epidemiological characteristics of 2009 (H1N1) pandemic influenza based on paired sera
from a longitudinal community cohort study. PLoS Med. 2011 Jun;8(6):e1000442

9
rapport d'enquête en laboratoire que l'on pourra utiliser figure à l'appendice : Formulaire 2
« Formulaire de compte rendu des résultats de laboratoire » Ce tableau devra être rempli pour
chaque échantillon sérique prélevé, conformément au calendrier choisi pour le prélèvement des
échantillons et à la structure de l'étude.

2.6 Évaluations en laboratoire

Des orientations sur le travail en laboratoire et sur la sécurité biologique en rapport avec la COVID-
19 sont disponibles sur le site Web de l'OMS.

Des tests sérologiques spécifiques de la COVID-19 sont actuellement en cours de mise au point / en
phase d'évaluation. Les protocoles ou les modes opératoires normalisés seront publiés sur le site
Web de l'OMS dès qu'ils seront disponibles. La réactivité croisée avec d'autres coronavirus peut
poser problème et doit être prise en compte au moment d'interpréter les données. La confirmation
d'une séropositivité pour le virus de la COVID-19 peut nécessiter plusieurs analyses.

Les procédures de laboratoire impliquant la manipulation d'échantillons biologiques doivent


impérativement être réalisées dans une enceinte de sécurité biologique (ESB).

2.6.1 Prélèvement des échantillons

Un échantillon de sérum doit être prélevé sur chaque participant dès son recrutement dans
l'enquête. Toute personne impliquée dans le prélèvement ou le transport des échantillons doit être
formée aux pratiques de manipulation sans danger et aux procédures de décontamination des
déversements. Pour en savoir plus sur le transport des échantillons prélevés et obtenir des conseils
en matière de lutte anti-infectieuse, veuillez vous reporter à l'algorithme de prise en charge des cas
et aux orientations sur le travail en laboratoire, disponibles dans le pays, ou aux orientations de
l'OMS sur le travail en laboratoire, disponibles sur le site Web de l'OMS.

2.6.2 Transport des échantillons

Pour chaque échantillon biologique prélevé, l’heure du prélèvement, les conditions de transport et
l’heure d’arrivée au laboratoire d’étude seront consignées. Les échantillons doivent parvenir au
laboratoire dès que possible après leur prélèvement. Le sérum doit être obtenu par séparation à
partir de sang total ; il peut être transporté à 4°C, ou congelé à -20°C ou à plus basse température (à
-80 °C) avant d’être transporté dans de la glace carbonique. Lorsque l’échantillon a peu de chances
d’arriver au laboratoire dans un délai de 72 heures, il doit être congelé, de préférence à -80 °C, puis
transporté dans de la glace carbonique.
Il est toutefois important d'éviter de congeler et de décongeler plusieurs fois les échantillons. Il est
recommandé de fractionner les échantillons en aliquotes avant de les congeler, afin de
limiter les cycles de congélation-décongélation.

Le transport d'échantillons à l'intérieur des frontières d'un pays doit respecter la réglementation
nationale en vigueur. Le transport d'échantillons d’un pays à un autre doit se faire en conformité
avec les réglementations internationales en vigueur, telles que décrites dans le Guide pratique sur
l'application du Règlement relatif au Transport des matières infectieuses 2019- 2020 de l'OMS.

10
COMMENTAIRE : d'autres prélèvements (p. ex. nasopharyngés) peuvent être effectués pour
déterminer s'il y a infection aiguë par le virus de la COVID-19, selon les objectifs de l'enquête et les
ressources et capacités disponibles.

2.6.3 Tests sérologiques

La présence d'anticorps spécifiques du virus de la COVID-19 doit être recherchée dans les
échantillons de sérum au moyen d'un dépistage sérologique. Des tests de détection d'IgG, d'IgM,
d'IgA ou d'anticorps totaux sont disponibles dans le commerce. Pour les besoins de l'étude et sur la
base des données actuelles sur les performances des tests, il convient de privilégier la détection des
anticorps totaux ou des IgG. Le dépistage sérologique doit être effectué par titrage
immunoenzymatique (ELISA), immunofluorescence indirecte (IFI) ou, en cas de capacité limitée du
laboratoire, à l'aide de tests de diagnostic rapides (TDR). D'autres tests internes (tests « maison »)
peuvent être utilisés s'ils ont été validés à l'aide d'un panel complet d'échantillons positifs et négatifs
pour les anticorps. La Foundation for Innovative New Diagnostic (FIND) évalue actuellement
plusieurs tests immunoenzymatiques (plus de détails disponibles à l'adresse
https://www.finddx.org/covid-19/sarscov2-eval-immuno/).

Le dépistage par ELISA devrait être effectué dans un établissement doté au minimum de capacités
de laboratoire de sécurité biologique de niveau 2 (NSB-2).

Dans les pays disposant de capacités de laboratoire limitées, il est possible d'utiliser un TDR
soigneusement choisi, et d'effectuer un prélèvement d'échantillon de sérum pour un dépistage de
confirmation avec un ELISA très spécifique et sensible. Il convient de noter que, par rapport aux
résultats de la RT-PCR, les TDR et certains tests ELISA présenteront une sensibilité plus élevée 1 à 2
semaines après l'apparition des symptômes.

2.6.4 Confirmation de la présence d'anticorps neutralisants

Dans le cas où un échantillon est détecté positif ou équivoque pour les IgM, IgA ou IgG par un TDR
ou un ELISA, il faut si possible effectuer une épreuve de neutralisation (par exemple un test de
micrononeutralisation ou un test de séroneutralisation par réduction des plages (PRNT)).

Les épreuves de neutralisation utilisant un virus de type sauvage devraient être effectuées dans un
établissement doté au minimum de capacités de laboratoire de sécurité biologique de niveau 3
(NSB-3), car ces épreuves nécessitent la manipulation du virus vivant. Dans la mesure du possible,
ces épreuves devraient être employées pour valider les épreuves de neutralisation qui utilisent des
pseudovirus ou des substituts de virus, car ces dernières sont plus rapides et plus faciles à mettre en
oeuvre, et permettent de travailler en dehors d'établissements NSB-3. Des épreuves de
neutralisation virale utilisant des pseudovirus ou des substituts de virus qui semblent prometteuses
sont actuellement en cours de mise au point et pourraient être bientôt disponibles sur le marché.

Dans le cas où un laboratoire a des capacités limitées, il peut envoyer les échantillons positifs (ou
sélectionner un sous-ensemble d'échantillons représentatif (par exemple, prélèvements effectués à
différents moments depuis l'apparition des symptômes, titres, sévérité de l'infection, etc.) pour les
tester ou les expédier) à un laboratoire international de référence à des fins de confirmation à l'aide
d'épreuves de neutralisation (par exemple, test de microneutralisation ou test de séroneutralisation
par réduction des plages). La liste de ces laboratoires est disponible sur le site Web de l'OMS.

11
2.6.5 Conservation des échantillons

Dans le cas où les échantillons de sérum ne peuvent pas être traités immédiatement, ils doivent être
conservés à -80 °C (pour en savoir plus, voir ci-dessus la section relative au prélèvement et au
transport des échantillons). Il est recommandé de fractionner les échantillons en aliquotes
avant de les congeler, afin de limiter les cycles de congélation-décongélation.
La conservation des échantillons de sérum dans des congélateurs domestiques sans givre (no-frost)
est à éviter, ces derniers étant sujets à de fortes variations de température.

COMMENTAIRE : ces recommandations feront l'objet de mises à jour dès que de nouveaux tests
sérologiques, fiables, deviendront disponibles.

COMMENTAIRE : s'il n'y a pas de tests sérologiques disponibles dans le pays où les échantillons
sériques sont prélevés, ces derniers peuvent être conservés ou envoyés à un laboratoire
international de référence. L'OMS est en mesure de faciliter la communication avec des laboratoires
internationaux de recours pour que des échantillons puissent y être envoyés en vue d'analyses plus
approfondies. Des informations sont consultables sur le site Web de l'OMS.

2.7 Considérations éthiques

Les exigences éthiques varient selon les pays. Dans certains pays, cette étude peut s'inscrire dans le
cadre des mesures de surveillance de la santé publique (intervention en cas d'urgence) et peut ne
pas exiger l'approbation éthique d'un Comité d'éthique institutionnel.

2.7.1 Consentement éclairé

Le but de l'enquête sera expliqué à toutes les personnes recensées pour être recrutées dans
l'enquête. Un consentement éclairé sera obtenu par un membre qualifié de l'équipe d'enquête, pour
toutes les personnes désireuses de participer à l'enquête, et avant tout démarrage de procédure
prévue dans le cadre de l'enquête. Le consentement éclairé d'un parent ou d'un tuteur légal sera
demandé pour tous les enfants qui n'ont pas atteint l'âge légal du consentement. Chaque participant
doit être informé que sa participation à l’enquête est volontaire et qu’il est libre de se retirer, sans
justification, de l’enquête à tout moment, et que cela n’aura pas de conséquences et n’affectera pas
ses responsabilités professionnelles.

COMMENTAIRE : l'âge légal du consentement varie selon les pays. Vérifiez les exigences des
autorités locales, régionales ou nationales.

Le consentement éclairé demandera l’autorisation de prélever des échantillons de sang et de


recueillir des données épidémiologiques aux fins prévues par cette enquête ; il demandera aussi que
les échantillons puissent être expédiés hors du pays pour la réalisation de tests supplémentaires, et
qu'ils puissent être utilisés pour des travaux de recherche dans le futur.

COMMENTAIRE : pour les structures d'étude dans lesquelles les données seront collectées auprès
d'individus nommément désignés (par exemple, une cohorte longitudinale), les investigateurs
devront décider s'il convient de communiquer des résultats aux participants ; l'élément important de
cette réflexion sera la performance diagnostique des tests employés.

12
2.7.2 Risques et avantages pour les sujets

Cette enquête comporte un risque minime pour les participants, lié au prélèvement d'une petite
quantité de sang. Le principal avantage de l'étude est indirect : les données collectées contribueront
à améliorer et à orienter les efforts visant à comprendre l'étendue de l'infection par le virus de la
COVID-19 et pourront peut-être éviter que ce virus continue à se propager.

2.7.3 Confidentialité

La confidentialité des informations concernant les participants sera maintenue tout au long de
l'enquête. Chaque sujet participant à l’enquête se verra attribuer un numéro unique spécifique à
l'étude par l'équipe d'enquête, qui sera utilisé pour l’identification de ses questionnaires et
échantillons cliniques. Le lien entre ce numéro d'identification et l'identité des personnes sera
conservé par l’équipe d’enquête et le Ministère de la santé (ou équivalent), et ne sera pas divulgué
ailleurs.

Dans le cas où les données seraient communiquées par l’organisation chargée de la mise en œuvre
de l’enquête à l’OMS ou à toute autre agence ou institution apportant un soutien pour l’analyse des
données, ces données ne comprendront que le numéro d’identification spécifique à l'étude et elles
n’incluront aucune information permettant d’identifier les personnes.

L'article 45 du RSI (2005) décrit le « traitement des données à caractère personnel ». 2 Les données
reliées à l'identité d'une personne, recueillies dans le cadre du RSI, doivent être tenues
confidentielles et traitées de façon anonyme comme le prévoit la législation nationale. Toutefois, ces
données peuvent être divulguées dès lors qu'il s'agit d'évaluer et de gérer des risques pour la santé
publique, sous réserve que les données soient traitées en toute impartialité et dans le respect de la
légalité.

2.7.4 Prévention de l'infection par le virus de la COVID-19 chez le personnel d'enquête

Tous les personnels impliqués dans l'enquête doivent être formés aux procédures de lutte anti-
infectieuse (précautions standard, précautions contre la transmission par contact et par
gouttelettes, conformément aux directives nationales ou locales). Ces procédures doivent
comprendre une bonne hygiène des mains et l'utilisation correcte des masques chirurgicaux, si
nécessaire, non seulement pour limiter le risque d'infection des personnels eux-mêmes quand ils
sont en contact étroit avec des personnes atteintes de la COVID-19, mais également pour limiter le
risque de propagation parmi les autres participants à l'enquête.

Des orientations techniques publiées par l'OMS sur la lutte anti-infectieuse dirigée spécifiquement
contre la COVID-19 sont consultables sur le site Web de l'OMS.

2.8 Financement

Les ressources engagées dans la collecte de données, le prélèvement d'échantillons et les tests de
laboratoire seraient financées par [source de financement nationale ou internationale identifiée par
le pays].

2 Organisation mondiale de la Santé. Règlement sanitaire international (2005)

13
3 Analyses statistiques

3.1 Taille d'échantillon

La taille de l'échantillon sera déterminée par la structure choisie pour l'étude, la population étudiée
et les objectifs spécifiques auxquels l'étude doit répondre.

La figure ci-dessous présente des estimations de la marge d'erreur en fonction de la séroprévalence


pour des échantillons de 100, 200 et 300 individus par tranche d'âge. Pour un taux de
séroprévalence p donné et une taille d'échantillon N donnée, la marge d'erreur prévisionnelle
correspond à la largeur prévisionnelle de l'intervalle de confiance à 95 % associé à l'estimation
ponctuelle de p obtenue en utilisant la loi de probabilité de la loi binomiale.

Figure 1 : Marges d'erreur prévisionnelles à différents taux de séroprévalence pour des enquêtes
ayant une taille d'échantillon de 100, 200 ou 300 individus.

Les tailles d'échantillon peuvent être calculées à l'aide des formules ou outils statistiques
disponibles en ligne (p. ex. http://www.openepi.com/Menu/OE_Menu.htm) ou dans des progiciels
d'analyse statistique. À noter que pour les enquêtes auprès des ménages, l'effet du plan
d'échantillonnage risque d'augmenter la taille d'échantillon nécessaire pour l'étude. Pour les
enquêtes avec prélèvement d'échantillons en série (autrement dit, les enquêtes de cohortes
longitudinales ou les enquêtes transversales répétées) ou pour les études sur les facteurs de risque,
les investigateurs doivent effectuer des calculs de taille d'échantillon afin d'être sûrs que leurs
enquêtes ont la puissance adéquate.

14
3.2 Indicateurs épidémiologiques

Le tableau ci-dessous présente un aperçu des paramètres épidémiologiques qui peuvent être
mesurés dans le cadre de cette enquête.

Tableau 1 : Indicateurs permettant de documenter les objectifs de l'enquête

Objectif Paramètre Définition Source de Commentaires, limites


(entre données
parenthèses : permettant
définition de calculer
« simplifiée ») les
paramètres
concernés
1. Mesurer la Séroprévalence Proportion Séropositivité La séroprévalence dans la
séroprévalence (dans la d'individus par Tranche population doit être
des anticorps population et strates d'âge qui d’âge calculée à l'aide de
spécifiques du selon l'âge) présentent une méthodes de
virus de la COVID- séropositivité standardisation directes,
19 dans la pour l'infection de façon à obtenir une
population par le virus de la proportion ajustée qui
générale par COVID-19 tienne compte de toute
tranche d'âge, afin différence dans la
de déterminer stratification d'âge des
l'immunité participants et de la
cumulative de la population générale.
population La séroprévalence selon
l'âge est identique au taux
d'atteinte selon l'âge et à
l'incidence cumulée.
Si des données sont
collectées, la
séroprévalence en fonction
de différentes
caractéristiques des
participants (par exemple
le secteur géographique, la
profession, le lieu de
résidence) constituera une
analyse en sous-groupes
importante.
2. Estimer la fraction Fraction Proportion Séropositivité Le numérateur est le
d'infections asymptomatiqu d'individus qui Symptômes nombre de personnes
asymptomatiques e (proportion n'ont présenté présentés n'ayant présenté aucun
ou de cas qui sont aucun symptôme et le
présymptomatiqu asymptomatiqu symptôme de dénominateur est le
es/infracliniques es) COVID-19 parmi nombre total de personnes
dans la population les individus qui séropositives pour la
et par tranche sont séropositifs COVID-19.
d'âge. pour la COVID- Ce paramètre sera difficile
19 à calculer si les enquêtes
collectent des données
limitées (p. ex. basées sur
des sérums résiduels).

15
Objectif Paramètre Définition Source de Commentaires, limites
(entre données
parenthèses : permettant
définition de calculer
« simplifiée ») les
paramètres
concernés
Fraction Nombre de Séropositivité L'atteinte sévère, ou forme
gravement personnes Symptômes grave de l'infection, est à
malade présentant une présentés définir (p. ex. nécessite une
forme grave de Tranche hospitalisation).
l'infection d’âge Nombre de personnes
présentant une forme
grave de l'infection divisé
par le nombre de
personnes présentant une
COVID-19 telle que
déterminée par la
séropositivité.
3. Déterminer les Groupes de Détermination Séropositivité Peut n'être qu'un signal
facteurs de risque population les des groupes les Symptômes précoce ; une étude cas-
d'infection en plus à risque plus vulnérables présentés témoins emboîtée pourrait
comparant les à une infection Exposition être menée pour évaluer
expositions des par le virus de la d'intérêt les facteurs de risque
personnes COVID-19 (p. ex., (p. ex. d'infection
infectées et des tranches d'âge, tranche
personnes non sexe, profession) d'âge)
infectées
4. Contribuer à Taux de létalité Proportion de Séropositivité La meilleure façon de
déterminer le taux personnes Mortalité mesurer cet indicateur est
de létalité infectées par le Tranche d'utiliser des enquêtes de
virus de la d’âge cohortes longitudinales,
COVID-19 qui même si la taille
meurent de d'échantillon permettant
cette infection d'enregistrer un nombre
suffisant d'événements
(c'est-à-dire de décès)
devra être très importante.
Peut nécessiter un suivi
prolongé pour connaître le
devenir final des sujets
atteints de COVID-19
5. Contribuer à Réponse Variation du Titre Les variations des titres
mieux sérologique à taux sérique des d'anticorps doivent être calculées en
comprendre la l'infection anticorps utilisant la moyenne
cinétique des spécifiques du géométrique des titres
anticorps après virus de la (MGT)
une infection par COVID-19
le virus de la (augmentation
COVID-19. du titre)

16
4 Présentation des résultats de l'enquête
Toute enquête de cette nature doit comporter un rapport sur les informations suivantes :
(1) la structure de l'étude ;
(2) le nombre de ménages et/ou d’individus abordés et le nombre inclus dans l'enquête ;
(3) l'âge et le sexe de tous les sujets inclus ;
(4) le moment choisi, pendant la flambée épidémique, pour procéder au prélèvement des
échantillons, et les titres d'anticorps mesurés dans chaque échantillon prélevé ;
(5) le nombre de sujets pour lesquels il existe des preuves sérologiques d'infection par le
virus de la COVID-19. Si la taille d'échantillon le permet, ces nombres doivent être
stratifiés par âge ; et
(6) le nombre de sujets pour lesquels il existe des preuves sérologiques d'infection par le
virus de la COVID-19 et qui ont présenté des symptômes.

Il est également important de décrire en détail la structure de l'étude, les modalités de recrutement,
et les tests et les méthodes sérologiques utilisés, afin de s'assurer que les données peuvent être
regroupées et ainsi augmenter la puissance des estimations des différents paramètres
épidémiologiques.

Afin de faciliter l’harmonisation des données et la comparaison des résultats, les informations
doivent si possible être collectées dans un format standardisé en utilisant les questionnaires et les
outils proposés dans ce protocole générique (voir les formulaires déclaratifs à l’appendice).

Pour permettre l'agrégation des résultats pour l'ensemble des sites d'étude et l'ensemble des sites
des pays et par extension, renforcer la puissance statistique des résultats, il sera utile que les
données individuelles dépersonnalisées puissent être partagées avec l'OMS.

5 Références
Rapports de situation de l'OMS (en anglais)
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports/

Les Unity Studies : des protocoles d'enquête précoce


https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/early-
investigations

Surveillance, équipes de riposte rapide et définitions de cas


https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-
guidance/surveillance-and-case-definitions

Laboratoires
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-
guidance/laboratory-guidance

Prise en charge clinique


https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/patient-
management

17
Lutte anti-infectieuse / WASH
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/infection-
prevention-and-control

Communication sur les risques et engagement communautaire


https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/technical-guidance/risk-
communication-and-community-engagement

Exemples d'études séroépidémiologiques (en anglais)


https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.19.20071563v1
https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.13.20060467v1
https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.14.20062463v1

Document d'information scientifique de l'OMS : les « passeports d'immunité » dans le cadre


de la COVID-19
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331904/WHO-2019-nCoV-Sci_Brief-
Immunity_passport-2020.1-fre.pdf?

Cours en ligne
Des documents de formation en rapport avec la COVID-19 sont disponibles sur la plateforme
d’apprentissage en ligne de l’OMS (https://openwho.org/, consulté le 12 février 2020).

6 Remerciements
Ce protocole générique a été adapté du protocole intitulé « Prospective longitudinal cohort study of
influenza infection during epidemic periods » publié par le consortium CONSISE (Consortium for the
Standardisation for Influenza Seroepidemiology). CONSISE est un partenariat mondial qui travaille à
harmoniser les méthodes de séroépidémiologie et à élaborer des protocoles d'enquêtes sur la grippe
afin d’orienter les politiques de santé publique en matière de grippe pandémique, zoonotique et
saisonnière. Ce partenariat international a été créé pour répondre à un besoin, identifié pendant la
pandémie de grippe H1N1 de 2009 : celui de disposer de données séroépidémiologiques plus fiables
(standardisées, validées) pour mieux estimer les taux d'atteinte par l'infection et la gravité du virus
pandémique, et pour guider les décisions politiques.
Ce protocole générique s’appuie également sur l’expérience acquise et les protocoles élaborés dans
le cadre des travaux du Expert Working Group on Pandemic Influenza Special Investigations and
Studies (Groupe de travail d’experts sur les enquêtes et études spéciales sur la grippe pandémique)
de l’OMS.

Le présent document a été élaboré par Maria Van Kerkhove, Isabel Bergeri, Rebecca Grant, Lorenzo
Subissi (du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire (WHE), Organisation mondiale
de la Santé), Joseph Wu et Malik Pereis (Hong Kong University), John Watson (CDC des États-Unis
d'Amérique), Marta Valenciano, Anthony Nardone (d'Epiconcept).

18
Appendice : Questionnaires
Protocole d'enquête séroépidémiologique stratifiée par tranche d'âge sur la COVID-19

Formulaire 1 : Formulaire de déclaration pour chaque participant


ID unique

Statut actuel
□ Vivant □ Décédé □ Inconnu/Perdu de vue

1. Informations concernant la personne qui collecte les données


Nom de la personne qui collecte les données
Institution de la personne qui collecte les données
Numéro de téléphone de la personne qui collecte les
données
Téléphone mobile
Courriel
Date de remplissage du formulaire (jj/mm/aaaa) ___/___/___
Date de l'entretien avec le répondant (jj/mm/aaaa) ___/___/___

2. Informations permettant d'identifier le participant


Prénom
Nom de famille
Sexe □ Masculin □ Féminin □ Ne sait pas
Date de naissance (jj/mm/aaaa) ___/___/___
□ Ne sait pas
Âge (année, mois)
Numéro de téléphone (portable)
Courriel

Pays de résidence
Nationalité
Ethnie (facultatif)
Profession
Avez-vous été en contact avec une personne □ Oui □ Non □ Ne sait pas
présumée ou confirmée atteinte d'une infection par
le virus de la COVID-19 ? Si oui, date du dernier contact (JJ/MM/AAAA) :
___/___/___

3. Historique des symptômes


Au cours des (X) derniers mois, avez-vous ressenti l'un des symptômes suivants :
COMMENTAIRE : (X) période à couvrir depuis l'émergence du virus de la COVID-19 jusqu'à la date de la
collecte des données. Si possible, la date d'apparition des symptômes devrait être consignée ainsi que pour
certains symptômes, une indication de leur sévérité. La liste des symptômes d'intérêt possibles devra être
revue et étendue à mesure que l'on en saura davantage sur les infections causées par le virus de la COVID-
19.

Fièvre (≥38 °C) ou antécédents de fièvre □ Oui □ Non □ Ne sait pas

19
Mal de gorge □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Écoulement nasal (rhinorrhée) □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Toux □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Essoufflement (dyspnée) □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Autres symptômes respiratoires □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, préciser :
Frissons □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Vomissements □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Nausées □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Diarrhée □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Maux de tête □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Éruption cutanée □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Conjonctivite □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Douleurs musculaires / courbatures □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Douleurs articulaires (myalgie) □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte d'appétit □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte de l'odorat (anosmie) □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Perte du goût (agueusie) □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Saignements de nez □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Fatigue □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Convulsions □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Altération de la conscience □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Autres signes neurologiques □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, préciser :
Autres symptômes □ Oui □ Non □ Ne sait pas
Si oui, préciser :

4. Symptômes du patient : complications


L'un de ces symptômes vous a-t-il obligé à □ Oui □ Non □ Ne sait pas
consulter un médecin ?
L'un de ces symptômes vous a-t-il obligé à □ Oui □ Non □ Ne sait pas
vous absenter du travail ou de l'école ?
Hospitalisation : L'un de ces symptômes a-t-il □ Oui □ Non □ Ne sait pas
nécessité votre hospitalisation ?

20
Protocole d'enquête séroépidémiologique stratifiée par tranche d'âge sur la COVID-19

Formulaire 2 : Formulaire de compte rendu des résultats de laboratoire

Ce tableau devra être rempli pour chaque échantillon sérique prélevé, conformément au calendrier choisi pour le prélèvement des échantillons et à la
structure de l'étude.

Méthodes utilisées pour les tests sérologiques et résultats :


Remplir une nouvelle ligne pour chaque échantillon prélevé et chaque type de test effectué :

Numéro Date de Date de Type Type de test Résultat (titre des Date du Échantillons
d'identification prélèvement réception de d'échantillon anticorps anti- résultat envoyés à un autre
du laboratoire de l'échantillon coronavirus 2019) (jj/mm/aaaa) laboratoire pour
l'échantillon (jj/mm/aaaa) confirmation
(jj/mm/aaaa)
___/___/___ ___/___/___ □ Sérum Préciser le type □ POSITIF ___/___/___ □ Oui
□ Autre, (ELISA/IFI/TDR, Si positif, titre : Si oui, préciser la
préciser : IgM/IgG/IgA/Ac date
totaux, ___/___/___
microneutralisation, □ NÉGATIF Si oui, nom du
PRNT, etc.) □ NON CONCLUANT laboratoire : _____

□ Non

© Organisation mondiale de la Santé 2020. Certains droits réservés. La présente publication est disponible sous la licence CC BY-NC-SA 3.0 IGO.
WHO reference number: WHO/2019-nCoV/Seroepidemiology/2020.2

21