Vous êtes sur la page 1sur 2

A(H1N1)

n° 20
2010-2011
mercredi
19 janvier
2011

En partenariat avec
au pic ? Le Réseau des GROG est
membre des réseaux
européens
EISN
EuroFlu
Fluresp
l’Institut de Veille Sanitaire I-Move

L’épidémie de grippe A(H1N1) progresse encore dans quelques régions mais semble arri-
vée à son pic dans toutes les autres. La grippe B reste active et progresse même dans la
moitié sud de la France. L’épidémie de VRS se ralentit.
Grippe : évolution des recommandations Situation épidémique
Le développement de l’épidémie de grippe conti- Les Infections Respiratoires Aiguës ont touché plus de 1,3
nue de s’accompagner de signalements de cas gra- million de personnes la semaine dernière. Parmi elles,
ves. Depuis la mi-décembre, l’InVS a ainsi reçu 597.000 ont été provoquées par des virus grippaux. Le virus
plus de 250 signalements de patients hospitalisés A(H1N1)2009 reste dominant mais le niveau atteint étant
en réanimation. Ces cas sont majoritairement liés similaire à celui de la semaine précédente, on peut penser
au virus A(H1N1). La classe d’âge 15-64 ans est que l’épidémie de grippe A(H1N1) est en train de franchir
la plus touchée. La majorité des cas (59%) a un son pic. Il existe des différences selon les régions : la grippe
facteur de risque, rappelant l’importance de la progresse encore en Bourgogne, Lorraine, Languedoc-
vaccination dans ces populations fragiles. Pour Roussillon et Nord Pas de Calais. Par ailleurs, le nombre des
autant, 41% des cas graves sont sans facteur de cas de grippe B progresse en France-Sud et se maintient en
risque. La létalité des cas graves en réanimation France-Nord. Quant au virus A(H3N2), il continue de provo-
est de l’ordre de 10% (proportion peut-être sures- quer des cas dans toute la France, mais reste minoritaire.
timée du fait d’un changement des modalités de Les classes d’âge les plus touchées sont les enfants
surveillance). (3.369/100.000 chez les 0-4 ans, 2.742/100.000 chez les 5-14
ans). Viennent ensuite les adultes de 15 à 64 ans
C’est dans ce contexte que les recommandations (898/100.000). Les personnes de 65 ans et plus sont atteintes
de prise en charge récemment émises ont été com- plus rarement (404/100.000) mais des cas groupés de grippe
plétées. Elles proposent désormais des modalités sont signalés en Ehpad dans le GROG Géronto.
de mise sous traitement antiviral en post-
exposition (de type préemptif) pour les contacts Arrêts de travail courts
étroits d’un cas suspect de grippe lorsque ces per- Les prescriptions d’arrêts de travail courts ont augmenté de
sonnes sont à risque de complications lors d’in- 43% par rapport au mois d’octobre, soit 172.000 arrêts pres-
fections par des virus grippaux. Le traitement pré- crits chez les actifs ayant un travail, à comparer avec les
emptif consiste à utiliser, en prévention, les poso- 358.000 consultations pour grippe chez les 15-64 ans.
logies du curatif (dose et durée de traitement). Ces Formes graves.
recommandations s’appliquent uniquement si ces Le nombre des formes graves hospitalisées enregistrées par
personnes à risque n’ont pas été vaccinées avec l’InVS a augmenté la semaine dernière : 41% de ces cas tou-
un vaccin trivalent saisonnier 2010-2011 ou si chent des personnes sans facteur de risque. La létalité des
elles ont été vaccinées depuis moins de 15 jours. formes graves est actuellement de 10%.
Les contacts étroits sont définis comme les per-
sonnes partageant le même lieu de vie que le cas Pensez à votre prélèvement du protocole !
index en période infectieuse (famille, même Le protocole prélèvement est activé depuis le 27 décembre.
chambre d’hôpital ou d’internat, etc.) ou en Pensez à prélever, chaque semaine, le 1er patient appartenant à
contact direct avec lui (en face à face et à moins la classe d’âge qui vous a été attribuée ET présentant une IRA
d’un mètre) et exposées ainsi de manière prolon- ET dont les symptômes ont débuté depuis moins de 48 h.
gée à des épisodes de toux ou d’éternuements ou Sur les premières données, et alors que la grippe est active, un
lors d’une discussion. tiers des médecins ont fait leur prélèvement du protocole. Il
Sources : est possible que certains d’entre vous (en particulier ceux
http://www.invs.sante.fr/surveillance/grippe_dossier/ ayant la tranche d’âge 65 et +) ne voient pas d’IRA ou que les
points_grippe/2010_2011/Bulletin_grippe_120111.pdf patients consultent au-delà de 48 h. Mais si le 1er patient refu-
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/ se le prélèvement ou si vous avez « raté » ce 1er patient, pré-
MAJ_24_decembre_2010_Fiche_pratique_utilisation_ levez le 2ème voire le 3ème… Ce qui prime est d’obtenir le plus
AV_-DEF.pdf régulièrement possible un prélèvement par semaine dans la
http://www.grog.org/recommandations_2010- tranche d’âge qui vous est attribuée.
2011.html
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) en médecine générale Situation épidémiologique de la grippe
Saison 2010-2011 en France métropolitaine
Comparaison avec les minima et maxima observés
entre octobre 1991 et avril 2010
40 Source : Réseau des GROG

35

30
IRA/acte (%), MG

25

20

15

10

0
43 45 47 49 51 1 3 5 7 9 11 13 15

Semaine

SOS
Activité des médecins généralistes Activité des pédiatres OCP médecins IRA
Tests rapides
(340 sur 440) bronch (91 sur 126) bronch activité SMOG TRS Géronto
Données GROG actes/j % IRA/a % AT/a particip <2 ans* actes/j % IRA/a particip <2 ans* en b.100 % IRA/c.* pos/prel pos/prel
Basse-Normandie 28 20% 7% 90% 36 32% 75% 139 152
cliniques
Bretagne 26 18% 6% 86% 25 16% 20% 89 155 7/12 0/1
Centre 25 20% 7% 56% stable 27 17% 60% en baisse 118 145 5,0
Haute-Normandie 38 15% 8% 60% 20 16% 60% 80 122 0/1
Pays-de-la-Loire 27 18% 8% 81% 23 9% 75% 117 134 6/14 5/18
Ile-de-France 24 16% 9% 83% stable 24 21% 86% stable 102 133 1,8 15/32 0/3
Alsace 25 14% 7% 94% 27 21% 76% 76 129 3/7 0/3
Semaine 2011/2 Bourgogne 28 17% 5% 79% 102 149 4/6
du 10 janv 2011 Champagne-Ardenne 25 13% 9% 67% 27 16% 67% 102 152 0/2
au 16 janv 2011 Franche-Comté 24 15% 7% 58% stable stable 100 136 1,1 1/4
Lorraine 26 18% 6% 95% 24 20% 75% 63 133 9/23
Nord-Pas-de-Calais 27 17% 6% 90% 157 106 5/6
Picardie 30 17% 8% 77% 105 145
Auvergne 23 14% 6% 40% 24 23% 67% 182 155
Source : Lang.-Roussillon 28 13% 5% 40% 59 117 7/19
en hausse en baisse 3,1
Réseau des PACA 22 16% 5% 58% 33 42% 63% 112 131 10/17
GROG Rhône-Alpes 26 18% 7% 85% 22 19% 89% 88 125 25/60 0/1
Aquitaine 22 17% 8% 73% 28 12% 67% 80 144 7/19
Limousin 47 148
en hausse en hausse 0,0
Midi-Pyrénées 24 16% 5% 79% 24 25% 50% 115 139 6/7
*Données concernant le
Poitou-Charentes 27 17% 7% 72% 99 146
niveau interrégional
France 26 17% 7% 77% 25 22% 72% 102 136 2,8 105/228 5/27

Confirmations Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie Agents Isolement Sérologie
Virologiques infectieux Détections infectieux Détections infectieux Détections

Semaine 2011/01 Grippe A(H1N1) 229 0 Para-influenza 11 0 Chlamydia 0 5


du 3 au 09 janv 2011
Grippe A(H3N2) 28 0 Métapneumovirus 39 - Mycopl. Pneu 6 17
Sources :
45 laboratoires de Grippe A non typée 208 2 Rhinovirus 35 - Fièvre Q 0 5
virologie et CNR des
virus influenzae
Régions Nord et Sud
Grippe B 164 0 Adénovirus 27 2 Bocavirus 0 0
VRS 475 0 Entérovirus 3 0

Bulletin rédigé par Jean Marie Cohen, Anne Mosnier, Isabelle Daviaud, Marion Quesne, Marie Forestier, Françoise Barat et Tan Tai Bui avec
l’aide de Jean-Louis Bensoussan, Martine Valette, Sylvie van der Werf, Dominique Rousset, Bruno Lina, Vincent Enouf, Pierre Pothier, Emma-
nuel Debost, Marcel Ruetsch, Hervé Berche, Marie-Claire Servais, Sylvie Laganier et des membres du Réseau des GROG et des réseaux RENAL,
EISN, Euroflu, Fluresp et I-Move.
Réseau des GROG France 2010-2011
Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK. L’association Réseau des GROG est financée à 78% par des fonds provenant d’organismes publics.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 20 - mercredi 19 janvier 2011