Vous êtes sur la page 1sur 5

250-09187-L sante_mangeant_23sept:250-08187-L interieur 25/09/09 9:51 Page 32

J’ai du mal à joindre les deux bouts


250-09187-L sante_mangeant_23sept:250-08187-L interieur 25/09/09 9:52 Page 33

quantités doivent être adaptées à

J’AI DU MAL À JOINDRE LES DEUX BOUTS


vos besoins et à vos possibilités de
stockage.
● Comparez les prix au kilo (indiqués

sur les étiquettes) entre les différentes


marques.

Le choix et la préparation
de vos aliments
● Dans chaque groupe d’aliments,

il existe des produits qui, à valeur


nutritionnelle équivalente, sont
meilleur marché (les œufs par rapport
à la viande, le lait par rapport au
■ Votre situation fromage…).
financière vous amène ● C’est, en général, plus économique
à être vigilant pour de cuisiner soi-même que d’acheter
vos dépenses alimentaires. des plats tout prêts.
Mais vous souhaitez ● Pensez aux épices pour varier les
vous nourrir, vous et vos couleurs et les saveurs : poulet et
proches, de la manière


riz au curry, salade d’oranges à la
la plus favorable à la santé. cannelle, grillades aux herbes de
Provence…
Voici quelques astuces et princi-
pes de base pour faire des Accommodez les restes :

repas à petits prix, tout en ayant hachis Parmentier ou légumes


de bonnes habitudes alimentai- farcis s’il vous reste de la
res et en se faisant plaisir. viande, gratin ou potage
avec un reste de légumes,
salade composée avec un reste de
SUIVEZ LE GUIDE… pâtes…
Optimisez vos achats ● Il est parfois intéressant de cuisiner
en grande quantité et de conserver le
● Faites à l’avance la liste de vos
surplus au congélateur.
achats avec les quantités nécessaires.
Ainsi, vous ne serez pas tenté de trop
acheter.
Pour donner plus de goût aux
● Surveillez les promotions ; certaines aliments, préférez les épices et les
peuvent être intéressantes, mais soyez aromates aux matières grasses et
attentif aux dates limites de consom- au sel.
mation et aux conditionnements : les

33
250-09187-L sante_mangeant_23sept:250-08187-L interieur 25/09/09 9:52 Page 34

sants, notamment les "discounts ali-


mentaires".
● Pour éviter de perdre les fruits et les
légumes trop mûrs ou légèrement
abîmés, pensez aux compotes, coulis,
salades ou soupes.
● Les fruits et légumes surgelés
non cuisinés peuvent être également
intéressants sur le plan nutritionnel. De
plus, ils sont rapides à préparer et
relativement économiques si l’on
compare leur prix au kilo avec celui
des produits frais une fois épluchés.
De même, les conserves peuvent être
une alternative aux légumes frais cuits.

Alternez viandes, poissons et œufs


● Le prix des viandes et des poissons
varie sensiblement selon la nature
Pour respecter au mieux des morceaux, les lieux de vente et
les recommandations de production et les moments de
nutritionnelles l’année : comparez les prix et vérifiez
que la viande qui était la moins chère
Mangez au moins 5 fruits la semaine dernière l’est toujours cette
et légumes par jour semaine.
Privilégiez les fruits et légumes de sai- ● Le poulet, les abats, les œufs, le lait

son ; moins chers, ils sont également sont des aliments de bonne valeur
plus savoureux : agrumes, kiwis, nutritionnelle et bon marché. Ils peuvent
choux, poireaux, carottes et navets en remplacer la viande rouge, souvent
hiver, fraises au printemps, pêches, plus chère (pour ce type de viande,
nectarines, melons, poivrons, tomates certains morceaux sont moins chers
et courgettes en été, poires et raisin en que d’autres).
automne, pommes et bananes toute ● Dans un repas, les viandes, poissons
l’année... et œufs devraient être une composan-
● Les marchés proposent certains te du plat et non la dominante.
fruits et légumes frais bon marché Mangez régulièrement du poisson : au
et l’on bénéficie souvent de rabais moins 2 fois par semaine ; les formes
peu avant l’heure de la fermeture. surgelées ou en conserve permettent
Les grandes et moyennes surfaces de trouver du poisson à des prix abor-
peuvent proposer des prix intéres- dables. N’oubliez pas les poissons

34
250-09187-L sante_mangeant_23sept:250-08187-L interieur 25/09/09 9:52 Page 35

J’AI DU MAL À JOINDRE LES DEUX BOUTS


gras, pas forcément les plus chers Consommez 3 produits laitiers
comme les maquereaux et les sar- par jour
dines. Limitez, en revanche, la ● Repérez les produits laitiers qui
consommation de poisson pané qui bénéficient du rapport coût/teneur en
nécessite un mode de cuisson un peu calcium le plus intéressant, tout en
gras. favorisant les moins gras (yaourts, lait
● La viande, les œufs ou le poisson écrémé et demi-écrémé). Par exemple,
peuvent être également remplacés par pour consommer 150 mg de calcium,
des plats associant des produits il faut manger :
céréaliers avec des légumes secs ou - soit 15 g d’emmental (la moitié
avec des produits laitiers (lait, d’une portion individuelle) qui coûtent
fromage). En pratique, de nombreux 0,11 € ;
plats traditionnels sont basés sur cette - soit 1 verre de lait UHT demi-écrémé
complémentarité, par exemple la (125 ml ) qui coûte 0,12 € ;
semoule associée aux pois chiches - soit 1 yaourt nature (125 g) qui coûte
dans le couscous ; le maïs et les 0,18 € ;
haricots rouges ; le riz aux lentilles ; le - soit 1 portion de fromage fondu
riz au lait ou les pâtes au fromage... (30 g) qui coûte 0,22 €.
Les préparations à base de lait ou
d’emmental râpé sont donc de très


bonnes solutions pour apporter du
calcium à moindre coût.

Mangez des féculents à chaque


repas et selon votre appétit
● Les pâtes et le riz permettent de
préparer des plats appréciés et de
coût modeste. Les tomates en sauce,
nature ou en conserve, et un peu de
fromage râpé contribuent à associer à
ces féculents gastronomie et intérêt
nutritionnel. Jouez sur les épices pour
donner du goût et de l’exotisme, et évi-
tez d’utiliser trop de matières grasses.
● Les pommes de terre peuvent se cui-

siner de multiples façons : il n’y a pas


que les frites (très grasses) ! Pensez
aussi aux pommes de terre cuites à la
vapeur ou bouillies, en salade avec
des légumes crus, revenues à la poêle
avec peu de graisses, etc.

35
250-09187-L sante_mangeant_23sept:250-09187-L sante_mangeant_ 1/10/09 11:00 Page 36

J’ai du mal à joindre les deux bouts

● Les légumes secs (lentilles, flageo- Contrôlez votre budget boissons


lets, pois chiches...) sont intéressants ● Les boissons occupent souvent
car bon marché et riches en fibres. Ce une place importante dans le budget
sont des féculents : ils complètent les alimentaire. La seule boisson indispen-
légumes, mais ne les remplacent pas. sable est l’eau, et c’est également la
moins chère. À l’opposé, les boissons
● N’oubliez pas le pain, aliment écono- sucrées et les boissons alcoolisées
mique, et plus intéressant sur le plan sont chères et sont des facteurs de
nutritionnel s’il est complet ou aux déséquilibre nutritionnel. Elles sont
céréales. Les restes de pain peuvent donc à consommer avec modération.
être utilisés dans différentes prépara- Si vous ne pouvez pas vous passer
tions salées (pain de thon) ou sucrées de boissons sucrées, préférez celles
(pudding, pain perdu…). allégées en sucre (light).

POUR PLUS D’INFORMATIONS


consultez le portrait n° 1