Vous êtes sur la page 1sur 1

NUMERO 5509 - PRIX MAROC: 5 DH - FRANCE: 1 € - DEPOT LEGAL: 100/1991 - DIRECTEUR DE PUBLICATION: ABDELMOUNAIM DILAMI

LUNDI 6 MAI 2019

version 2015

Système de Management de la Qualité


certifié ISO 9001 version 2008 par
BUREAU VERITAS MAROC

LE PREMIER QUOTIDIEN ECONOMIQUE DU MAROC

Impôts
Editorial

Un pacte inédit
Service après-vente

ES assises de la fiscalité, te-


nues les 3 et 4 mai, auront été
un grand moment d’exercice
démocratique. Non seulement par la
qualité des débats et la mobilisation
qui les ont précédées, mais aussi par
le volume des contributions émanant
de différentes organisations profes-
sionnelles. Voilà un mode opératoire
duquel pourraient s’inspirer les partis
politiques pour élaborer leurs pro-
grammes électoraux.
A partir de ce lundi 6 mai, nous
rentrons dans la phase du service
après-vente des assises. Le plus dur
commence donc pour ceux qui sont
chargés de concrétiser les principes et
les recommandations adoptés à Skhi-
rat. Car les attentes sont immenses et
les déceptions pourraient l’être tout
autant. Le ministre de l’Economie et
des Finances s’est engagé à accélé-
rer l’adoption d’une loi-cadre, mais
avec la toute bonne foi du monde, il
va devoir hiérarchiser les priorités et
veiller à ne pas déstabiliser le budget

(Ph. Bziouat)
de l’Etat. D’où sa prudence lorsqu’il a
assorti la suppression de la cotisation
minimale à un retour à un maximum

• Un exercice exceptionnel par la mobilisation et les engagements pris


de conformité des milliers de socié-
tés déficitaires chroniques. 60% des
250.000 déclarations fiscales de 2018

• Restent les actes et un agenda


étaient déficitaires. Au QG du fisc à
Rabat-Agdal, l’intrusion de passagers
clandestins dans ce groupe ne fait au-

• Décryptages et analyses des enjeux


cun doute.
L’élargissement de l’assiette passe-
ra aussi par une action déterminée en-
vers de nombreuses zones de non-droit. Voir pages 2 à 10

Le manifeste politique du
Que plus de 30 ans, après la grande
réforme, le système regorge encore ■ Pourquoi Richbond
s’offre 40% de Cash Plus
de tant de forfaitaires dans le (gros)
commerce est une anomalie. Il n’est

Conseil de la concurrence
pas normal non plus que tout le poids Voir page 11
de l’IR pèse essentiellement sur les

■ 12.000 plaquettes de frein


salariés. Le démantèlement du paradis
fiscal que se sont aménagé plusieurs

L
de contrefaçon saisies
professions libérales doit être une prio-
rité. Quant à la TVA, son universalité E régulateur défend son «choix politique». Ce manifeste s’inscrit dans un
nécessitera du courage politique. Mais politique» qui s’abreuve dans contexte où les attentes démocratiques Voir De Bonnes Sources
l’on ne peut pas faire l’économie d’une un registre constitutionnel et et consuméristes sont insistantes. «Il n’y

Bon Ramadan
réflexion sur le taux: à 20%, ce tarif est législatif. Le président du Conseil de a ni pression sur le Conseil, ni tabou».
une double peine pour les ménages à la concurrence adopte un discours direct Le message de son président est d’autant
faible revenu et un lubrifiant pour le

à nos lecteurs
en se déclarant contre «le clientélisme plus fort que la feuille de route du régu-
moteur de l’économie souterraine.o et les collusions entre les affaires et la lateur est sans équivoque. o
Abashi SHAMAMBA Voir pages 14 & 15

Dossier de presse: 19/91 - L’ECONOMISTE 70, Bd Massira Khadra - Casablanca - Tél. : 05.22.95.36.00 (LG) - Fax: Rédaction 05.22.39.35.44 - 05.22.36.59.26 - Commercial 05.22.36.46.32 - www.leconomiste.com - redaction@leconomiste.com