Vous êtes sur la page 1sur 41

CHAPITRE I

Représentation en
Logique

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 1
connaissance
Introduction Générale

Premières definitions de l’ IA

• M. Minsky :
« ... the science of making machines do things that would
require intelligence if done by humans. »
• J.L. Laurière :
« Tout problème pour lequel aucune solution algorithmique
n'est connue, relève à priori de l'intelligence artificielle. »
• D. McDermott & E. Charniak :
« l'étude des facultés mentales à l'aide de modèles de type
calculatoire.»

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 2
connaissance
Plus récemment

• «  L’ensemble des mécanismes permettant à un


agent de percevoir, raisonner agir »
Patrick Henry Winston 1992

« L'IA est la partie de l'informatique consacrée à


l'automatisation de comportements intelligents. »
Lugger & Stubbleeld ,1993.

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 3
connaissance
En résumé :
• Un système « intelligent » est destiné à remplacer ou à assister
l’homme dans des domaines où l’expertise humaine est :
 non suffisamment structurée
 sujette aux révisions et à l’enrichissement selon
l’expérience cumulée.
 
• Définition plus formelle :
L’IA offre un ensemble de techniques, de méthodes, et
d’outils de formation, de modélisation, de représentation et
d’utilisation des connaissances humaines (implicites et/ou
explicites) pour reproduire certaines capacités cognitives et
dépasser certaines capacités calculatoires humaines par
l’intermédiaire d’un système informatique.

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 4
connaissance
Différentes façons de voir l’intelligence
artificielle

créer des systèmes qui se créer des systèmes qui possèdent des
comportent comme les êtres comportements rationnels
humains
(suivent une logique)
(systèmes passant le test de
Turing)

créer des systèmes qui pensent


créer des systèmes qui pensent
rationnellement 
comme des êtres humains 
(modélisation cognitive) 
(agissent de manière à atteindre un
objectif selon ce qui lui semble être
le meilleur moyen) 

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 5
connaissance
présentation globale d’un système intelligent
 Qu'est-ce que l'Intelligence Artificielle ?

Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la


2/2/21 6
connaissance
Les dimensions de l'IA

 
L’IA permet de systématiser et automatiser les tâches intellectuelles
pour élaborer des
machines capables de :

Penser comme un humain (approche cognitive) 

Agir comme un humain (approche pragmatiste)

Penser rationnellement (approche basée sur une logique mathématique)

Agir rationnellement (domaine de l'optimisation)

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 7
connaissance
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la
2/2/21 8
connaissance
Définition et évolution du terme
Connaissance
Donnée  information  connaissance

La représentation des connaissances est le


problème clé en IA.

Les objets, actions, concepts, situations, relations,


etc. sont représentés selon certains formalismes
(cerveau vs. mémoire de l’ordinateur).

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 9
connaissance
Principe de représentation de connaissance

 
« Une représentation ne vaut que par la facilité de mise en œuvre
des procédures de traitement. » J.L. Laurière
 
Un mode de représentation des connaissances inclut :
● une structure de données codant la connaissance
● un mécanisme d'exploitation de la connaissance codée
 
Un mode de raisonnement doit posséder trois propriétés :
● Clarté,
● Puissance d'expression,
● Efficacité du mécanisme d'exploitation

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 10
connaissance
Quelques formalismes de représentation de connaissance

Plusieurs représentations sont proposées en


fonction du problème à résoudre :

● Représentations logiques
● Réseaux sémantiques et graphe conceptuels
● Règles de production
● Frames; etc………

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 11
connaissance
Un Système à base de connaissance est
caractérisé par:

• Séparation de la connaissance et du
raisonnement
• Contient de la connaissance experte
• Se focalise sur une expertise donnée
• Raisonne avec des symboles
• Raisonne avec des heuristiques
• Permet le raisonnement « incertain »
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de
2/2/21 12
la connaissance
La logique Classique
A. Logique des propositions
Définitions
 
L'alphabet l’alphabet est constitué :
• de connecteurs : Ø, ,Ù,, Ú,
®, ®«, « qui se lisent respectivement
non, et, ou, implique et équivalent.

• de délimiteurs : les parenthèses ( )

• d'un ensemble infini dénombrable d'atomes appelés aussi propositions


ou variables propositionnelles

• des deux constantes propositionnelles V (vrai) et F (faux)


 
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la
2/2/21 13
connaissance
Les formules bien formées

Le langage est constitué de l'ensemble des Formules Bien


Formées appelées aussi :
FBFs ou Well Formed-Formula WFF
ou expressions bien formées défini comme suit:
• Base : tout atome est une fbf, de même les constantes
propositionnelles sont des fbf
• Induction : si F et G sont des fbfs alors (ØG), (F Ù G),
(F Ú G), (F ® G) et (F « G) sont des fbfs
• Clôture : toutes les fbfs sont obtenues par application des
2 règles ci dessus.
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 14
connaissance
Calcul propositionnel

Définition

On appelle calcul propositionnel le système formel défini par :


• L'alphabet
• L'ensemble des formules bien formées
• Les schémas d'axiomes suivants :
 
1. (A ® (B ® A))
2. ((A®® ( (®B ® C)) ® ((A ® B) ® (A ® C))
3. (ØA ® ØB) ® (B ® A)
Et la règle d'inférence : le modus ponens A, A ® B |- B

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 15
connaissance
Déduction

H1,H2...Hn des hypothèses (fbfs)


On appelle déduction à partir de H1,H2...Hn, toute suite finie de
formules F1, F2,...Fp telles que pour tout i élément de {1,2 ..,p}

a) Fi est un axiome ou bien


b) Fi est l'une des formules H1, H2, ..., Hn ou bien
c) Fi est obtenue par application de la règle modus ponens à partir
des formules F1, ..., Fi-1 placées avant Fi
 
on appelle théorème, toute formule t pour laquelle il existe une
déduction à partir de l'ensemble vide.
On note: |-t
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 16
connaissance
Remarque :

L’Ordre de priorité des connecteurs décroissant: ( ), Ø, Ù, ,, Ú,


®, ®«, «
Exemple

1) Quelles sont les façons de placer des parenthèses dans


¬ P ∨ q ∧ ¬ r afin d’obtenir l’expression correcte d’une
formule propositionnelle ?

2) Montrer avec une déduction que A ® A est un théorème

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 17
connaissance
Interprétation
 
Une interprétation du calcul propositionnel consiste à donner :

1. Un Domaine sémantique non vide D


2. Des Valuations des atomes dans D
3. Une Définition des connecteurs par des applications de D dans D pour Ø et
de D*D dans D pour Ù , ,Ú®,,®«.,«.
 
Interprétation classique de la logique des propositions pour lequel D = {V, F}
Tout atome est vrai ou faux mais pas les deux à la fois

Définition des connecteurs par des tables de vérité :


 
A B ØA A Ù B A Ú B A ® B A « B

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 18
connaissance
Soit une fbf G composée de différents atomes : A1...An,
une interprétation de G est une assignation des
valeurs de vérité à A1...An.
Si G comporte n atomes
==> 2n interprétations possibles

Exemple :
G = ( A Ú B) Ù C

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 19
connaissance
Une fbf G est vraie (respectivement fausse)
dans une interprétation i si la valeur de G
est vraie (respectivement fausse)

On écrit i[G] = V (respectivement i[G]= F)


• Une interprétation qui rend vraie une formule est un
modèle de cette formule.
• On dit qu'une interprétation i est un modèle d'une formule F
si la valeur de F selon l'interprétation i est vraie : i[F] = V
• On dit que i est un modèle d'un ensemble de formules E si i
est modèle de tout élément de E

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 20
connaissance
Exemple :
Soit : G : ( P ® (Q Ú (ØR) ) )

• Notation i1[P] se lit valeur de P selon


l'interprétation i1
• Soit i1 telle que: i1[P] = i1[R] = V i1[Q] = F
 G est fausse dans i1
• Soit I2 telle que: i2[P] = i2[R] = F i2[Q] = V
 G est vraie dans i2

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 21
connaissance
Théorèmes d'équivalence

Deux fbfs F et G sont équivalentes si et


seulement si les valeurs de vérité de F et de G
sont les mêmes dans toute interprétation.

si F |= G et G |= F, on écrit alors F @ G, le
symbole "@" se lit "est équivalent à".

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 22
connaissance
Soient A, B et C des formules bien formées.

• 1. Implication matérielle
A ® B @ ØA Ú B

• 2. Equivalence matérielle
A « B @ (A ® B) Ù (B ® A)

• 3. Commutativité
a) A Ú B @ B Ú A b) A Ù B @ B Ù A

• 4. Associativité
a) (A Ú B) Ú C @ A Ú (B Ú C)
b) (A Ù B) Ù C @ A Ù (B Ù C)

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 23
connaissance
• 5. Distributivité
a) A Ú (B Ù C) @ (A Ú B) Ù (A Ú C)
b) A Ù (B Ú C) @ (A Ù B) Ú (A Ù C)

• 6. Complémentarité
a) A Ú ØA @ V b) A Ù ØA @ F

• 7. Involution
(Ø(ØA)) @ A

• 8. Lois de de Morgan
a) Ø(A Ú B) @ (ØA) Ù (ØB)
b) Ø(A Ù B) @ (ØA) Ú (ØB)

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 24
connaissance
• 9.
a) A Ú ((ØA) Ù B) @ A Ú B
b) A Ù ((ØA) Ú B) @ A Ù B

• 10. a) A Ú V @ V b) A Ù V @ A
a) A Ú F @ A b) A Ù F @ F

• 11. Identité
a) A Ù A @ A b) A Ú A @ A
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 25
connaissance
Exercice
1. Pour chacune des formules ci-dessous, indiquer
une formule logiquement équivalente et telle que :
les seules variables propositionnelles utilisées sont
p et q ; et les seules connecteurs sont Ø et Ú .
pÙq; p→q;p↔q
2. développer la négation en appliquant les lois de de
Morgan
• a) ((Ø(A( Ù )))
(B Ú C)))
• b) (Ø((ØA) Ù B Ù ((ØC) Ú D) Ú (ØE) Ù F Ù
(ØG)))
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 26
connaissance
Quelques notions classiques
• Validité 
Une fbf A est une tautologie (valide) si et seulement si elle est
vraie dans toute interprétation; on écrit alors : |= A
exp A Ú A
Question
Soient F et G deux formules sans variable propositionnelle
commune. Montrer que si F  G est une tautologie, alors l'une au
moins des formules F et G est une tautologie.

• Insatisfiabilité 
Une fbf est inconsistante ou insatisfiable si et seulement si elle est
fausse dans toute interprétation
Exp A Ù A
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 27
connaissance
• Consistance
Une fbf A est consistante ou satisfiable

si et seulement si
elle n'est pas inconsistante ou
 si il existe
une interprétation i telle que i[A] = V ou
 si elle admet un modèle

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 28
connaissance
• Conséquence logique :
E un ensemble de fbfs , A une fbf
A est une conséquence logique de E si et seulement si
toutes les interprétations qui rendent vraies toutes
les formules de E rendent vraie la formule A.
On écrit alors E |= A
On dit qu'une formule C est une conséquence logique de
H1.. Hn
si et seulement si tout modèle de H1..Hn est un
modèle de C
si et seulement si H1 Ù2 H2...Ù ..®
. Ù Hn ® C est
valide

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 29
connaissance
Dans ce contexte les formules Hi sont les
hypothèses et C est la conclusion

• Complétude 
toutes les tautologies sont des théorèmes.
 C.a.d. Pour toute formule A

si |= A alors |- A

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 30
connaissance
• Propriété
La notion de conséquence logique est liée à celle
de tautologie.
F |= C si et seulement si |= (F → C)

F |= C si et seulement si
F ∪ { ¬ C} est inconsistant

Ce résultat, aussi connu sous le nom de


théorème de réfutation, est à la base de la
méthode de résolution  
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 31
connaissance
Principe de la résolution
 
Pour Résoudre un problème en logique, on peut
appliquer différents schémas de raisonnement:

 si P Q et P alors Q (Modus Ponens)

 si PQ et non Q alors non P (Modus Tollens)

 Si PQ et QR alors PR (Modus Barbara)

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 32
connaissance
Définitions
– Un littéral est une variable propositionnelle ou la négation d’une
variable propositionnelle
exp: A ; ¬ p.

– Une clause est une disjonction de littéraux


Exp: p ∨ ¬ q ∨ r.
On note ⊥ la clause vide.

– Un ensemble de clauses est la conjonction de toutes les clauses


qu’il contient .

Exp:{ ¬ p ∨ q ∨ ¬ r, p ∨ q, ¬ p ∨ r} est une conjonction de


disjonctions , on peut aussi écrire
( ¬ p ∨ q ∨ ¬ r) ∧ (p ∨ q) ∧ ( ¬ p ∨ r)).
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 33
connaissance
La résolvante de deux clauses correspond à la clause
résultant de l’application de la règle de résolution sur ces
deux clauses.

C1= x1 ∨ ・ ・ ・ ∨ xi ∨ ・ ・ ・ ∨ xn, et
C2=t y1 ∨ ・ ・ ・ ∨ yj ∨ ・ ・ ・ ∨ ym

La résolvante de C1 et C2 notée Res (C1,C2) est:


Res (C1,C2),= x1 ∨ ・ ・ ・ ∨ xi−1 ∨ xi+1 ∨ ・ ・
∨ xn ∨ y1 ∨ ・ ・ ∨ yj−1 ∨ yj+1 ∨
・ ・ ∨ ym
où xi et yj sont des littéraux complémentaires (par exemple
p et ¬ p).
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 34
connaissance
Mise sous Forme Clausale conjonctive
Algorithme .
1. Élimination de↔ : remplacement
de (X ↔ Y ) par (X → Y )∧(Y → X).
2. Élimination de → : remplacement
de (X → Y ) par ( ¬ X ∨ Y ).
3. remplacement de ¬¬ X par X ;
– remplacement de ¬ (X ∧ Y ) par ( ¬ X ∨ ¬ Y ) ;
– remplacement de ¬ (X ∨ Y ) par ( ¬ X ∧ ¬ Y )

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 35
connaissance
4. On applique autant de fois que nécessaire les
lois de distribution :
(X ∨(Y ∧Z)) ≡ ((X ∨Y )∧(X ∨Z)) et
(X ∧ (Y ∨ Z)) ≡ ((X ∧ Y ) ∨ (X ∧ Z)).
L’expression obtenue à la fin de cette
procédure est une forme clausale équivalente à
la formule de départ.

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 36
connaissance
Remarques
– Les clauses comportant deux littéraux opposés
sont valides (tiersexclu) et peuvent donc être
supprimées. Exp:

– On peut aussi supprimer les répétitions d’un


littéral au sein d’une même clause. exp

– Si dans une formule clausale une clause Ci est


incluse dans une clause Cj alors la clause Cj peut
être supprimée: Exp
2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 37
connaissance
Résolution par réfutation
• Pour résoudre un problème de logique par la
méthode de résolution, on s’appuie sur le
théorème de réfutation :

Une formule C est la conséquence logique


d’un ensemble de formules F = {H1, . . . ,Hn}
si et seulement si F ∪ { ¬ C} est inconsistant.

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 38
connaissance
Algorithme de résolution par réfutation
1. Choisir deux clauses dont on peut calculer la résolvante et la
calculer effectivement.
2. Si aucune des deux conditions ci-dessous n’est remplie, répéter
l’étape 1.
– Aucune nouvelle clause ne peut-être ajoutée à la base de
connaissances : dans ce cas, C n’est pas une conséquence
logique de F.
– La résolvante produite est la clause vide : dans ce cas, F a
pour conséquence logique C.
La clause vide résulte de l’application de la règle de résolution au
cas particulier où les deux clauses constituent des littéraux
contraires :
• X, ¬ X
• ⊥
  2/2/21 Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 39
connaissance
Exercices

1) Montrer que AA est un théorème

2) Proposition à démontrer
Soit A une formule propositionnelle contenant seulement les
Connecteurs  ;  et  . Soit A* la formule propositionnelle obtenue en interchangeant les
connecteurs  et  , et en remplaçant chaque variable p par sa négation ( p) dans A.
Alors A* est logiquement équivalent à  A.
3) Donnons la forme clausale de la formule :
(a  (b  c))  ((a  b)  (a  c))

4) Donner la forme propositionnelle des phrases suivantes :


(a) Il est habile et intelligent.
(b) Il est habile mais pas intelligent.
(c) Il doit travailler dur, sinon il échoue.
(d) Il n'a pas écrit la lettre ou il l'a perdue.
(e) La somme de deux nombres est pair si les deux nombres sont pair ou les deux nombres sont
impairs.

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 40
connaissance
5) Une association est régie par le règlement intérieur suivant :
art1. Les membres de la direction financière doivent être choisis parmi ceux de la
direction générale.
art2. Nul ne peut être à la fois membre de la direction générale et de la direction de
la bibliothèque s'il n'est pas membre de la direction financière.
art.3 Aucun membre de la direction de la bibliothèque ne peut être membre de la
direction financière.
On désigne par f,g,b les propositions atomiques être membre de la direction financière
[resp. générale], [resp.de la bibliothèque].
_ Ecrire sous forme de clauses l'ensemble des 3 articles du règlement.
_ Rédiger un règlement équivalent plus simple.

6) Montrons à l’aide de la méthode de résolution par réfutation


_ {(p ∨ t) → q, r → (t ∨ s), (q ∧ t) → u, p,¬s, r} |= u
_ la formule suivante est valide : ((p ∧ q) ∧ (q ∧ r)) → (p → (q ∧ r))

2/2/21
Mme Kerada Ramdane Ouidad Représentation de la 41
connaissance