Vous êtes sur la page 1sur 2

Arret cardio-circulatoire

1 def

Interruption de la pompe cardiaque couplé à l’arret respiratoire induisant une mort


certaine si rien n’est fait

IDM  : coronarographie

Compliaction IDM  : AVC

2 Etiologie diverse : embolie, IDM compliquer du tb du rythme et d’un arrêt

3 Protocole arret

Massage cardique externe : 30 massages associé à 2 insuflations (BAVU) (100


massages/minutes)

DAE : 3 tracés

 Asystolie
 Fibrilation ventriculaire  chocable
 Dissociation electro mécanique : activité electrique sans cpntraction musculaire

Posé vvp (remplissage, médoc)

Préparer sonde intubation (sonde, guide, laryngoscope)

PEC médoc :adrénaline

Au bout de 3 choc délivré administration cordarone (antiarythmique)

II. Les chocs

Classé en choc quantitatif :

 Hypovolémique :hémorragie, fracture, perte de plasma dans brulure,


déshydratation
 Cardiogénique
 septique
 Anaphilactique

Formule importante : Débit cardiaque = fréquence x volume d’éjection systolique 


explications physiopathologiques car débit tend toujours à rester le même
Mort cellulaire libération de K+ tb du rythme

Signe cardio vascu : vasoconstriction, fréquence cardiaque dimminue, débit cardiaque


diminue, souffrance tissulaire, marbrure, paleur

Fonction respi : cyanose, sueurs, hypoxémiesigne neuro agitation, bradypsychée, coma,


polypnée, tachypnée et puis bradypnée entrainat un arrêt

Préssion artérielle moyenne : TA Systolque + TA diastolique / 2 Si resulat < 70mmhg alrs


choc sévèe

Fonction digest : si état de choc nausée, vomissement, bradycardie, hypovolémie car


vasodilation du à l’allergie, perte de selle, lié à une alergie (choc anaphilactiqiue) Ttt 
remplissage (hypovolémie et vasodilatation) + adrénaline en IM ou SC profonde pour éviter
augmentation trop brutal de la FC

Etat de choc a des répercurtion sur tous les organes noble :

 Foie
 Poumous : hypoxémie par gaz du sang
 Rein
 Cœur
 Cerveau

Arrivé en salle de déchocage  PS (NFS, Ionogramme K+), gazométrie

Conduite à tenir face au choc

 Assurer les fonctions vitales (circulatoire, ventilatoire) : cardio-vasc catécolamine


(adrénaline myocarde, noradrénaline vasculaire vasocontriction pour
maintient d’une PA moyenne suffisante), remplissage
 Si Choc anaphilactique : corticoïde, antihystaminique
 Restaurer volume sanguin (cristaloide
 Oxygénothérapie (MHC, intubation)

Choc cardiogénique : lésion cardique  baisse du débit cardiaque  état de choc lié à
épanchement péricardique, IDM, tb du rythme avec FC élevée qui baisse le vol d’éjection
systion syst, embolie pulmonaire

Choc septique lié à un pb infectieux (souvent bactérie) : hyperthermie ou hypothermie,


plypnée, tachypnée, myoalgique, vasoplégique (dilatation des vaisseaux), sueurs, rougeur,
baisse du débit cardiaque puis marbrure

PEC : Remplissage, TA moyenne,

Choc anaphylactique : vasoplégie, donc baisse du débit