Vous êtes sur la page 1sur 18

1

Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

L’ORIGINE DE L’HOMME. LES SEPT RACES

INTRODUCTION

La révolution industrielle et scientifique ont modifié profondément nos sociétés


en résolvant une multitude de problèmes et en apportant de nombreuses
réponses aux interrogations que les Hommes se posaient dans leur vie
quotidienne.

Malgré ces prodigieux progrès réalisés par la science officielle, et en


l’occurrence, l’anthropologie matérialiste, l’humanité a échoué irrévocablement
dans sa tentative d’une explication objective et véritablement scientifique sur
l’origine de l’Humanité terrestre.

La raison de cela réside dans les méthodes d’investigation utilisées pour tenter
d’obtenir des informations précises et objectives afin d’expliquer par des
principes claires et simple la grande question que se pose l’humanité sur ses
origines :

D’où je viens ?

La question devient de plus en plus préoccupante dans nos sociétés en crises


de valeurs ou les guerres et les rumeurs guerres ébranlent leurs fondements
les plus solides.

I. G. A. S. et L. 1 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

L’ANTHROPOLOGIE MATERIALISTE ET L’ANTHROPOLOGIE GNOSTIQUE

Dans le passé un certain nombre d’auteurs ou pour être un peu plus précis,
d’anthropologues, ont tenté d’expliquer par diverses théories l’origine de
l’Homme.

L’Anthropologie est l’étude de l’Homme par l’homme. Et cet « homme » là est


l’animal intellectuel, incapable de donner des réponses objectives.

La naturaliste britannique Charles Darwin et le biologiste allemand Ernst


Haeckel tentèrent avec bien d’autres auteurs d’apporter des réponses à une
question cardinale pour le genre humain, mais malheureusement, aucune de
ces théories n’a pu apporter une véritable réponse aux divers interrogations,
au contraire, elles ont apporté encore plus de confusion sur un sujet déjà fort
complexe.

Ces prodigieux instruments que sont l’archéologie et les méthodes de


physiologies comparées s’avèrent être inefficaces comme outils de recherche.

Le système de datation au Carbonne 14, dont l’importance est capitale pour


remonter dans le temps avec précision, s’avère problématique car la qualité du
terrain dû à son humidité ou sa sécheresse modifie la précision des mesures
en induisant en erreur l’observateur.

L’échec de ces tentatives réside dans les systèmes d’investigation scientifiques


mis en œuvre par ces différents auteurs et les adeptes de la théorie de
l’évolution.

L’Anthropologie officielle, l’anthropologie matérialiste, est de plus en plus mise


en question car ses argumentations, ses conclusions, ses thèses, etc.,
changent à chaque nouvelle découverte.

L’anthropologie gnostique, grâce à ses merveilleux


outils, répond et permet à l’Homme d’avoir un accès
direct à des données objectives sur l’origine de
l’Homme.

La Nature a une mémoire ; cette mémoire est appelée


Archives Akashiques de la Nature. Ces Archives se
trouvent dans les Dimensions Supérieures.

Avec les facultés internes développés, tout Initié


dûment préparé, peut investiguer dans les mondes
internes afin de consulter la mémoire Akashique de
la Nature. Et comme on voit un film dans une salle de
cinéma, il pourra voir et connaître, enfin, les origines
divines de l’Homme et l’histoire de notre planète.

Dans notre époque les seuls êtres capables de réaliser une telle investigation
étaient le Maître Samael Aun Weor et son épouse-prêtresse Litelantes.
Cette conférence transmet les paroles que le Maître Samael nous a données
dans ses livres.

I. G. A. S. et L. 2 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Néanmoins, des traditions plus anciennes, comme l’aztèque ou l’hindou,


expliquent que nous ne sommes pas les seuls « Fils du Soleil » qui ont habité
la planète Terre.

La Pierre du Soleil, ou Calendrier Aztèque, décrit


les cinq premières Races.

Mais nous pouvons nous demander : « d'où a surgi la première race ? »...

L’Anthropologie gnostique explique qu’elle est venue des Dimensions


Supérieures de la Nature et du Cosmos.

C'est-à-dire, avant que la Première Race apparaisse sur la face de la Terre


tridimensionnelle elle existait dans les Dimensions Supérieurs.

La Gnose nous enseigne que le rayon de la création part de l’Absolu,


c'est-à-dire, de la non-manifestation et en se matérialisant peu à peu se
manifeste dans les différents cosmos.

Nous venons tous de l’Absolu ou Chaos et par notre travail intérieur nous
retournerons au point de départ, c'est-à-dire à l’Absolu.

Dans l’Absolu réside notre propre Etre Réel qui en se dédoublant dans les
différents cosmos a donné naissance à l’homme.

Indiscutablement l’évolution Humaine marche en parallèle avec l'Évolution


Planétaire. Nous savons très bien que notre monde Terre a surgi du Chaos.

Le processus de manifestation cosmique, le processus de matérialisation de


l’énergie demande beaucoup de temps (de temps cosmique, non mesurable en
vies d’hommes).

Mais, au fur et à mesure que passèrent les siècles, les âges, les éternités, le
germe de ce monde a commencé a prendre une forme et même si la planète
Terre n’était pas complètement matérialisée, elle était, pour ainsi dire,
Protoplasmique, une Race Humaine pouvait désormais y habiter. (Une Race
Humaine avec un corps adapté à ce monde qui n’avait pas fini de se
matérialiser).

I. G. A. S. et L. 3 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Donc, cette première race a assumé une forme et est apparue finalement, en
tant que groupement humain.

Nous avons dit dans d’autres conférences que le Trois crée et le Sept organise.
Quand la vie apparaît dans une planète elle s’organise en SEPT RACES.

Nous devons comprendre que la Terre, comme toute planète de l’espace infini,
doit porter sept races, et chacune des ses races aura sept sous-races.

LA PREMIERE RACE

Selon les aztèques, les « Fils du Premier Soleil » étaient les gens de la Race
Polaire, les gens Protoplasmiques ; ils n’ont pas dégénéré, ils ont été
absorbés par « le tigre de la sagesse ».

Il est bon de savoir que la Première Race a existé sur le CONTINENT DU


PÔLE NORD, c’est pourquoi elle a été appelée aussi Race POLAIRE.

Leur terre a été la première à apparaître et sera la dernière à disparaître. Ce


continent était toujours illuminé par l'Étoile Polaire et celle-ci a posé son
regard sur lui.

Il n'est pas superflu de dire qu'à cette époque le Continent Polaire n'était pas
situé là où il se trouve maintenant. Il était assurément situé dans la Région
Équatoriale, parce que la Terre, outre le mouvement de rotation, de
translation, d'équilibre, de palpitation, a un autre mouvement, qui est celui de
la DÉVIATION DES PÔLES ou RÉTROGRADATION : les Pôles dévient peu à peu
vers la Ligne Équatoriale et l'Équateur dévie, à son tour, vers les Pôles. De
sorte, qu'à cette époque-là le Continent Polaire était situé dans la Région
Équatoriale.

Les Hommes de la PREMIÈRE RACE ont réellement été sublimes. C’étaient des
créatures PROTOPLASMIQUES au corps gélatineux ; ils ne possédaient pas
une taille fixe, comme celle que nous avons actuellement. Ils pouvaient
assumer des aspects gigantesques, mais ils pouvaient aussi bien rapetisser
leur silhouette jusqu'à la réduire à un point mathématique.

Nous avons dit que cette Race PROTOPLASMIQUE était une Race Semi-
Éthérique, Semi-Physique ; elle n'avait pas forcément besoin de marcher ; elle
pouvait librement flotter dans l'atmosphère environnante.

Bien que cela paraisse incroyable, cette RACE était de COULEUR NOIRE. Si
nous disons que la Première Race qu'il y eut dans le monde a été noire,
beaucoup en seront étonnés, surtout ceux qui ont des préjugés raciaux ; mais
c'était ainsi.

Les Hommes de la Première Race étaient ANDROGYNES.

I. G. A. S. et L. 4 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Etre des androgynes veut dire que leur corps était en même temps masculin
et féminin et qu’ils savaient faire ressortir leur partie masculine ou leur partie
féminine selon les circonstances.

Quand l’être humain le voulait il faisait ressortir sa partie masculine avec tout
le matériel psychique, biologique, etc. Et quand il voulait il faisait ressortir
l'autre pôle, le négatif ou féminin, en faisant disparaître sa partie masculine au
fond de sa constitution. De tels changements psychico-biologiques pouvaient
se faire, étant donné le type de « matière » dont ils étaient formés.

Le processus de reproduction se réalisait alors grâce à l'ACTE SEXUEL


FISSIPARE. C'était un processus semblable à celui de la division des cellules.

Que l'Acte Sexuel Fissipare soit dépassé, qu'il ne soit plus utilisé aujourd'hui,
c'est vrai, mais il continue d'exister dans la cellule vivante. Nous savons bien
qu'à un certain moment, le noyau de n'importe quelle cellule se divise en deux
et que chaque partie spécialise pour elle-même la quantité de cytoplasme
nécessaire, afin de s'organiser sous forme de nouvelles cellules.

C'est par ce processus de division cellulaire que se développe la créature


dans le ventre maternel et la gestation des créatures serait aujourd'hui
impossible s'il n'y avait pas eu cet Acte Sexuel Fissipare. Heureusement, les
cellules se divisent en deux et, par le processus de multiplication cellulaire, les
organismes grandissent. Par conséquent, cela est resté dans le sang.

Ainsi, à un certain moment, l'organisme Père-Mère, l'organisme androgyne,


se divisait en deux, comme les cellules ; c'était le système de reproduction sur
la base de quoi il se détachait. Il poursuivait en étant nourri par le Père-Mère,
de la même façon que n'importe quel mammifère.

Toutefois, ces êtres humains avaient indiscutablement transcendé l'état


animal. Ils étaient des Hommes dans le sens le plus élevé du terme, des
Créatures Divines. C'étaient, sans conteste, des êtres auto-réalisés, parfaits...

La civilisation de la Première Race s'avère intéressante : ils avaient des


villes énormes (non pas d'une Matière purement Physico-chimique, dans le
sens où nous l'entendons, mais ils construisaient plutôt avec une MATIÈRE
SEMI-PHYSIQUE, SEMI-ÉTHÉRIQUE), des temples majestueux,
extraordinaires.

Ce n'était pas une Matière inerte ou dure, comme celle que nous avons
maintenant, mais une matière élastique, plastique, psychique, spirituelle.

I. G. A. S. et L. 5 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Cette Humanité Divine vivait à l'ÉTAT PARADISIAQUE, au-delà du Bien et du


Mal. La race polaire ou protoplasmique parlait le VERBE D'OR, la langue
des dieux.

Le Grand Maître Uriel, venu de la planète Vénus, leur enseigna l'Art et la


Science : Il leur laissa un livre écrit avec des RUNES.

Tout cela est écrit dans les Registres Akashiques, la Mémoire de la Nature. Si
nous développons l'ÉPIPHYSE et l'HYPOPHYSE, avec cette paire de glandes et
concentrés comme il se doit, nous pourrons revoir tous ces écrits, nous
pourrons vérifier, par nous-mêmes, ce que nous sommes en train de dire.

La race polaire savait d’où elle venait, elle savait qu’elle s’était développée à
une époque antérieure, dans les Dimensions Supérieures de la nature.

Les Hommes de la Quatrième Coordonnée n'ignoraient pas qu'ils étaient venus


de la Cinquième ; les Hommes de la Cinquième Coordonnée n'ignoraient pas
qu'ils étaient venus de la Sixième Coordonnée ; les Hommes de la Sixième
Dimension n'ignoraient pas qu'ils étaient venus de la Septième. Les Hommes
de la Septième Dimension n'ont jamais ignoré qu'ils s'étaient développés à
partir du GERME ORIGINEL PRIMITIF.

De sorte que le Germe Elémental Atomique, Primitif, de la race humaine


existait avant que n'ait existé l'Univers, il existait dans le CHAOS...

Tous les germes de la race humaine, les Élémentaux des minéraux, des
végétaux et des espèces animales, étaient dans le Chaos ; avant que n'existât
l'Univers, ces germes dormaient dans le Chaos.

Les siècles, les âges passèrent dans un État de Félicité inconcevable. Ensuite,
un grand changement fut nécessaire.

Tout ce qui apparaît dans la vie est soumis aux Lois d’Evolution et d’Involution.
Mais ces Hommes Parfaits n’ont pas dégénéré avec l’involution de leur espèce.
Leurs corps simplement gélatineux devinrent plutôt gazeux...

La plupart d’entre eux, « dévorés par le tigre de la sagesse » comme disaient


les aztèques, ont passé aux Dimensions Supérieures.

Mais certains de ces Hommes se sont sacrifiés pour la manifestation de la


création et ont donné naissance à une nouvelle race, la race Hyperboréenne.

LA DEUXIEME RACE

Selon les aztèques, les « Fils du Deuxième Soleil » n’ont pas dégénéré non
plus, ils ont été « emportés par les Vents de l’Esprit », c'était les
HYPERBORÉENS.

Ils étaient situés autour de la CALOTTE du PÔLE NORD (La Sibérie, la Norvège,
le Groenland, l’Alaska).

I. G. A. S. et L. 6 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

L'humanité était déjà, à proprement parler, en chair et en os, mais avec des
corps plutôt GAZEUX, un peu plus denses que le Protoplasme. Ils flottaient
encore dans l'atmosphère. Nous ne voulons pas dire par là que les
Hyperboréens n'aient pas été en chair et en os, en un certain sens, mais ils
étaient encore très subtils, et pourtant, entre eux, ils ne se voyaient pas aussi
subtils que nous autres nous pourrions les voir de nos jours.

Nul doute que la Race Hyperboréenne ait eu aussi sa civilisation, sa culture.

Pendant la Civilisation Hyperboréenne, il y a eu des cultures extraordinaires,


des forêts profondes... L'humanité, à cette époque, avait alors les pouvoirs de
la CLAIRVOYANCE et de la CLAIRAUDIENCE complètement développés ; elle
pouvait percevoir toutes les Dimensions de la Nature et du Cosmos.

Ils possédaient une VUE SPIRITUELLE totalement développée, c'est-à-dire


qu'ils avaient la Glande Pinéale saillante, ce qui leur permettait de voir l'ULTRA
de toutes les choses.

Lorsqu'ils regardaient une forêt, les Hyperboréens ne la voyaient pas comme


nous la voyons aujourd'hui (comme un ensemble d'arbres), car pour eux cette
forêt était une forêt de géants, avec d'énormes mains, qui comme ceux de
BRIARÉE (celui aux cent bras), ils se déplaçaient à droite et à gauche. Cette
forêt n'était pas quelque chose de silencieux, mais ils entendaient ici et là les
voix des colosses, des géants, c'est-à-dire les voix des Élémentaux des arbres
gigantesques.

Si quelqu'un traversait une forêt épaisse, il voyait la Vie


Elémentale. S'il passait près de grandes roches, il pouvait
voir les Élémentaux de la roche, les Élémentaux
Minéraux, les Gnomes ou Pygmées tellement cités par les
vieux Alchimistes Médiévaux...

C'était une autre façon de voir les choses, pas comme


nous les voyons maintenant, avec cette vue dégénérée,
avec cette vue misérable que nous possédons, qui peut
seulement voir la chose physique, c'était une autre vue :
c'était la vue qui nous permettait de voir les Dimensions
Supérieures de la Nature et du Cosmos ; c'était une vue différente
(pénétrante, omnisciente) ; ils voyaient la Terre comme elle était et non
comme elle est en apparence, non comme nous la voyons actuellement.

Ils avaient des CONNAISSANCES et une SAGESSE supérieures à celles que


nous possédons actuellement. Tout ce que nous savons maintenant ne sert à
rien d'autre qu'à structurer un peu l'intellect et c'est tout.

Les Hyperboréens étaient plus sages et ils étaient gouvernés par le


SURHOMME, par les SURHOMMES de tous les temps et de tous les âges.

Toutefois, à la fin de cette race, il y a eu des échecs.

I. G. A. S. et L. 7 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

A cette époque, les REGNES Minéral, Végétal et Animal se mélangeaient


beaucoup. Il existait des Minéraux-Végétaux et des Végétaux-Minéraux, des
Animaux-Végétaloïdes et des Végétaloïdes-Animaux.

On a vu aussi des ANIMAUX ÉTRANGES : des oiseaux aquatiques ou


amphibies, par exemple, avec deux têtes ; et beaucoup de monstruosités de
différentes sortes, mais cela s'est passé spécialement à la fin de la Période
Hyperboréenne.

Il y a eu des HOMMES AQUATIQUES terribles et pervers, comme dit la


Maîtresse Blavatsky. Des créatures aux aspects monstrueux provenant
d'involutions animales sont apparues. Il y a eu des créatures, par exemple,
même si cela paraît incroyable, qui vivaient dans l'eau, qui avaient une paire
d'ailes pour voler, des jambes, comme dit la Maîtresse Blavatsky, semblables
aux pattes d'un bouc, etc., ou des créatures à deux têtes.

Nous pouvons dire que c'était une race qui se reproduisait par le SYSTÈME de
BOURGEONNEMENT.

Examinons comment bourgeonnent, comment se reproduisent les coraux, les


éponges, les anémones,… : au moyen de bourgeons. Un bourgeon peut servir
de base à une nouvelle plante.

Ainsi, sur ces organismes, existait une espèce d'exsudat, comme de petits
boutons dans le mollet, qui, à un certain moment, se détachait du Père-Mère.
Elle était plutôt oviforme et, lorsqu'elle s'ouvrait, une nouvelle créature en
sortait.

Le système de reproduction par bourgeonnement a disparu, comme a disparu


le système fissipare, mais ce qui est intéressant, c'est qu'il y a toujours une
réminiscence de cela dans l'organisme humain : il y a différents processus de
bourgeonnement que nous pouvons voir dans notre corps, par exemple, la
croissance les ongles, la pousse des cheveux, tout cela, ce sont des
bourgeonnements...

Ils n’ont pas dégénéré avec l’involution. Certains de ces Hommes vont
retourner vers l’Absolu, « emportés par les Vents de l’Esprit ». D’autres vont
se sacrifier pour former la troisième race, la race Lémurienne.

LA TROISIEME RACE

Selon les aztèques, les « Les Fils du Troisième Soleil » ont péri « par un
Soleil de pluie de feu et de grands tremblements de terre », c'était les
LEMURES, les premiers à avoir un corps physique matériel dans une Terre
solide.

Ils habitaient un continent qui se trouvait dans l'océan Pacifique, appelé MU. Il
s'agissait d'un continent gigantesque qui s'étendait dans une mer en furie ; un
énorme continent qui couvrait quasiment tout l'emplacement du Pacifique,
plus grand que l'Atlantide, plus grand que l'Europe, plus grand que l'Asie.

I. G. A. S. et L. 8 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

De leurs vestiges il nous reste les MOAÏS de l’île de


Pâque, dans le Pacifique.

La civilisation Lémure fut évidemment puissante,


elle aussi. Les Lémures étaient une race de
gigantesques cyclopéens, (les CYCLOPES pouvaient
normalement mesurer jusqu'à quatre, cinq ou six
mètres de haut). C'était une Race de Géants.

La Lémurie a eu aussi une puissante civilisation


(énorme, formidable). Dans la Lémurie s'élevaient
d'énormes villes cyclopéennes, entourées de murailles
de pierre et de lave de volcans. Beaucoup de gens
habitaient aussi dans les campagnes, comme
maintenant.

Au début, à l'époque Pré-lémurienne, nous pouvons dire qu'il existait une Race
d'Hermaphrodites, d'HERMAPHRODITES LÉMURES.

La séparation en sexes opposés eut lieu à l'époque post-lémurienne. Ainsi,


nous pouvons diviser la Lémurie en deux époques :

- PREMIÈRE EPOQUE, existence des Hermaphrodites


- SECONDE ÉPOQUE, division de la race en deux sexes.

Dans la première époque les sexes séparés n'existaient pas, la race était
hermaphrodite. Alors, chaque Individu Lémure Sacré avait les organes
sexuels, masculin et féminin, totalement développés.

A cette époque, ils se reproduisaient au moyen du système de


GEMMATION. À un certain moment, cet Hermaphrodite émettait (de ses
ovaires, naturellement), au moyen des « menstrues », un ovule ou oeuf
parfaitement développé, d'une taille proche de celui de l’autruche, avec son
enveloppe calcaire complète.

Cet oeuf était placé dans une ambiance spéciale et, à l'intérieur, était conçue
une nouvelle créature. Et, finalement, quand cette créature sortait de la
coquille, elle s'alimentait normalement aux seins du Père-Mère.

L'acte sexuel n'existait pas, car chaque individu était complet par lui-même.
La reproduction se faisait par le système de Gemmation.

Mais, il arriva qu'à l'Époque Post-Lémurienne, la seconde époque, on vit


clairement que certains enfants naissaient avec un organe sexuel plus
accentué que l'autre (certains naissaient avec l'organe masculin plus
développé que le féminin, ou vice versa) et ce processus devint de plus en
plus notoire, jusqu'à ce qu'enfin naquissent des enfants unisexués (mâles ou
femelles).

Mais ce processus de division en sexes opposés se réalisa au cours de


milliers d'années, cela ne se fit pas du jour au lendemain.

I. G. A. S. et L. 9 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

C'est pour cela qu'il est écrit que : « Eve est sortie de la côte d'Adam » (c'est
un symbole, pour représenter la division en sexes opposés).

L'humanité, alors divisée en sexes opposés, devint différente. La partie


féminine continua, comme toujours, à éliminer un ovule de son ovaire, mais
cet ovule qui apparaissait n'était donc plus fécondé intérieurement. La
COOPÉRATION SEXUELLE fut alors nécessaire pour créer et recommencer
de nouveau à créer.

À cette époque, les Kumarats ont travaillé intensément pour l'humanité ; les
guides de l'humanité conduisaient donc les gens, tous les ans, à certaines
époques de l'année, à travers d'immenses territoires, jusqu'aux Temples où
aurait lieu la reproduction de l'espèce ; c'était de très longs voyages. Il en
reste encore, comme une légende ou comme une réminiscence de tout cela, le
voyage de la « LUNE de MIEL » des amoureux.

L’ACTE SEXUEL ne se réalisait jamais en dehors du Temple ; ce sacrement se


réalisait seulement dans le Temple, C'ÉTAIT UN SACREMENT DU TEMPLE, et
les couples, hommes et femmes, s'unissaient sexuellement pour créer dans les
cours pavées des Temples, sous la direction des Kumarats.

L'humanité jouissait de FACULTÉS SPIRITUELLES : elle pouvait


parfaitement percevoir toutes les merveilles de la Nature et du Cosmos. Sa
capacité de vision lui permettait de voir la moitié d'un HOLTAPAMNAS, c'est-à-
dire, la moitié de la totalité des tonalités de la Couleur Universelle (nous
savons bien qu'un Holtapamnas est composé de cinq millions et demi de
tonalités de couleur).

L'ouïe était assez pénétrante pour pouvoir capter les symphonies de l'Univers ;
l'odorat était si aiguisé qu'il pouvait parfaitement surpasser celui des chiens
d'aujourd'hui.

Cette humanité pouvait utiliser dans son alphabet, 51 voyelles et 300


consonnes articulées car le Pouvoir du Verbe, de la Parole, n'avait pas
dégénéré ; on parlait la LANGUE UNIVERSELLE qui avait des Pouvoirs sur le
feu, sur l'air, sur l'eau et sur la terre.

C'était une humanité supérieure, des millions de fois supérieure à la nôtre :


elle développa de puissantes civilisations et sut aussi utiliser l'énergie de
l'atome et des rayons cosmiques ; elle avait des vaisseaux avec lesquels elle
voyageait dans l'espace infini, des vaisseaux merveilleux...

Dans la Lémurie, n'importe quel être humain pouvait vivre environ 12 à 15


siècles, c'est-à-dire un peu plus de mille ans.

C'était une race forte, vigoureuse ; on pouvait parfaitement saisir une énorme
pierre et la lancer au loin avec une grande force (pour bouger une pierre
pareille, nous aurions besoin maintenant d'une puissante grue, et peut-être
même qu'avec la grue nous n'y arriverions pas). Ainsi, les Lémures étaient
une race vigoureuse, très forte...

I. G. A. S. et L. 10 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Il n'y avait pas de douleur pendant l'accouchement ; partout, il y n'y avait que
de la FÉLICITÉ.

Mais, un jour, tout a changé : la Terre était encore instable, c'est-à-dire que
les couches géologiques de notre monde n'avaient pas une stabilité
permanente (il y avait de terribles tremblements de terre et des volcans très
actifs,…). Alors, un certain Individu Sacré, venu d'autres mondes à la tête
d'une très haute Commission, a considéré, après avoir étudié le problème,
qu'il était nécessaire de doter l'humanité d‘un ORGANE de Transformation
pour aider à la stabilité terrestre.

Nous avons expliqué dans des cours précédents que le corps humain est
indiscutablement une machine : il transforme certains types d'Énergie et
ensuite il les retransmet aux couches inférieures de la Terre. Si on fait
n'importe quelle modification à cette machine, les types d'Énergies passent
aussi par ces modifications.

On a doté donc l'humanité de l'Organe Kundartiguateur, ainsi le type


d'Énergie transformé est devenu très Lunaire et il a pu, évidemment, stabiliser
l'écorce géologique de notre monde.

L'écorce géologique du monde a été stabilisée, bien sûr. Malheureusement, les


résultats ont été néfastes. Quand l'abominable Organe Kundartiguateur a été
éliminé de l'organisme humain, les CONSÉQUENCES sont restées dans les
CINQ CYLINDRES de la Machine Humaine, et cela a été grave : les
résultats désastreux de ces conséquences sont les différents DÉFAUTS
PSYCHOLOGIQUES que nous portons à l'intérieur de nous.

Les gens cessèrent ainsi de se rendre aux Temples pour la reproduction ; ils
prirent le sexe à leur compte et ils en abusèrent même.

Dans les derniers temps de la Lémurie, ils ont dégénéré, il y eut beaucoup de
Magie Noire.

Ils ont étés détruits par de grands séismes et ceux qui ce sont auto-réalisés
ont formé les germes de la race future, la race Atlante.

LA QUATRIEME RACE

Selon les aztèques, les « Fils du Quatrième Soleil » ont été « avalés par les
eaux, ils se sont transformés en poissons », les Atlantes.

La RACE ATLANTE apparut au fur et à mesure que


la Lémurie disparaissait.

Cette nouvelle race a vécu dans l'Atlantide,


continent très vaste qui s’étendait des côtes
européenne, africaine et américaine : l’actuel océan
atlantique.

I. G. A. S. et L. 11 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Les Atlantes avaient un corps plus petit que celui des Lémures, mais plus
grand que nous ; par rapport à nous, ils ÉTAIENT DES GÉANTS (entre 3 et 4
mètres de hauteur).

Ils avaient aussi une CIVILISATION PRODIGIEUSE ; ils ont construit des
villes énormes, comme Samlios, par exemple ou Poséidon (la ville aux sept
portes en or massif).

La Civilisation Atlante fut gigantesque ; ils ont construit des machines


extraordinaires ; des VAISSEAUX COSMIQUES descendaient constamment à
Samlios ; ils avaient là des aéroports spéciaux. L'Humanité Atlante
communiquait avec les Dieux.

Ils utilisaient aussi l'ENERGIE ATOMIQUE pour faire fonctionner leurs voitures
ou propulser leurs vaisseaux aériens ou maritimes ; l'éclairage était atomique.
Ils étaient capables de « dégraviter » la matière.

Ils ont atteint un degré de culture que nous sommes encore loin d'avoir
atteints. En matière de mécanique, nous n'arrivons même pas à la cheville des
Atlantes.

Ils avaient des appareils prodigieux ; ils sont encore conservés en secret dans
quelques lieux du monde ; il y a certaines machines atlantes qu'on ne remet
pas à l'humanité, parce que celle-ci abuserait de ces dernières ; il faut les
garder dans des sites réservés ; seuls les Adeptes les connaissent.

Les Atlantes ont donc réussi à faire de véritables merveilles dans le domaine
scientifique. Ils ÉTAIENT SCIENTIFIQUES ET MAGES à la fois : ils créaient
un robot et le dotaient d'un Principe Intelligent, d'un ÉLÉMENTAL Végétal ou
Animal qui servait d'« Âme » ou d'« Esprit » au robot. De sorte que ces robots
se convertissaient en véritables créatures vivantes qui servaient leurs maîtres,
leurs seigneurs.

En médicine ils ont fait des transplants de cœur, de cerveau,… Ils avaient une
médicine religieuse, capable d’extraire l’énergie non seulement de l’uranium
mais de tout.

Malheureusement ils dégénérèrent : ils créèrent la bombe atomique et mêmes


des armes plus mortelles, et, avec la guerre, ils dévastèrent des villes entières
qui subirent l'holocauste ou les holocaustes atomiques...

Pendant la décadence de la Race Atlante, survinrent des choses horribles (à


cause des vices, c'est sûr). Au moment de la dégénération, on abusa de tout
et cette race devait évidemment être détruite.

Ils ont pratiqué l’Opothérapie, extraction et application des jus glandulaires.


Leur dernière reine, Kétabel des tristes destinées, est restée jeune et belle
pendant des centaines d’années à cause des transplants des glandes qu’ils
enlevaient à des jeunes.

Le grand prêtre RAMU a voulu prévenir de la catastrophe qui s’approchait,


mais personne ne l’écouta.

I. G. A. S. et L. 12 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Ainsi, avant la grande catastrophe finale, les Sages de la Société Akaldan


(scientifiques et sages de l’Atlantique) quittèrent l'Atlantide avant que ce
continent ne soit ébranlé par les tremblements de terre et les raz-de-marée.
Ils partirent à temps, car ils savaient très bien que la fin approchait.

Ils émigrèrent sur un petit continent qui s'appelait « GRABONTZI ». Nous


nous référons au continent Africain qui, au début, était petit.

Ces sages firent des expérimentations notables ; ils


furent les premiers à utiliser le SPHINX, (celui
même qui est en Egypte) qu'ils placèrent face à
l'Université.

Au début, les membres de la Société Akaldan se


trouvaient au sud du continent Africain ; ensuite,
ils émigrèrent vers « CAIRONA » (aujourd'hui, le
Caire), sur les terres de Nivée, du Nil ou de
l'Égypte et c'est là qu'ils établirent leur fameuse
Université et le Sphinx (face à elle).

La Société Akaldan établit un TEMPLE D'ASTROLOGIE à Cairona. On étudiait


alors les Astres, non avec des télescopes, comme on fait aujourd'hui, mais
avec le SIXIÈME SENS.

Malheureusement, à cause de son état de dégénérescence, cette puissante


civilisation s’enfonça dans les eaux tumultueuses de l’océan Atlantique ; les
souvenirs de cet évènement sont gravés dans l’inconscience collective, le
mythe de Noé est un puissant témoignage de cette catastrophe.

Dans le fond de l’Atlantique il existe des vestiges de cette Race. Le grand


océanographe français J.-Y. Cousteau y a filmé des vestiges des grandes
avenues, des grandes dalles qui fessaient partie des palais, des colonnes des
pierres bien taillées,…

Les survivants du Déluge furent les bâtisseurs de la civilisation Inca,


Egyptienne, Inde, Chine et du Yucatan. Il est évident que nous trouvons dans
l’alphabet phénicienne des racines de l’ancien alphabet atlante.

Plus tard, de nouvelles terres émergées du fond des océans contribuèrent à


agrandir le continent de Grabontzi.

Les hommes qui faisaient la volonté du Père, c'est-à-dire, qui travaillaient sur
eux-mêmes formèrent le germe de la nouvelle race ou race Aryenne.

LA CINQUIEME RACE

La cinquième race est la race Aryenne ; selon les Aztèques les « Fils du
Cinquième Soleil » et il est écrit que nous périrons « par le feu et les
tremblements de terre ».

I. G. A. S. et L. 13 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Ceux qui affirment que nous venons du « singe » se


trompent lamentablement.

Les vestiges trouvés à Grimaldi, Cro-Magnon ou au


Brésil, des squelettes de 6 mètres de hauteur, ne sont
que des restes de la dégénération et de l’involution de
la race précédente, les atlantes.

Comme nous l’avons expliqué dans le cours


précèdent, la race Aryenne (comme toute Race)
commença quand le Soleil et tous les planètes du
Système Solaire se donnèrent rendez-vous dans la constellation du Verseau, il
y a, à peu près, 25.000 ans.

Par contre la Terre était en grand bouleversement (l’Atlantide ne s’est pas


enfoncé d’un seul tremblement de terre, des années et des années se sont
écroulés jusqu’à la disparition total de ce Continent).

En tout cas, nous pouvons dire que la première sous race de la race Aryenne
est née il y a environ12.000 ans au niveau de l’Himalaya (race indo-afghane)
au Tibet.

Cela correspond à l’âge d’or de l’humanité ; les Dieux habitaient la Terre.

Rappelons nous que chacune de ces races, comme n’importe quel cycle de vie,
passe par « quatre saisons » (comme l’année sidérale) : le début correspond
toujours à l’âge d’Or ou printemps et la fin à l’âge de fer ou hiver.

L’humanité vivait dans une théocratie, c'est-à-dire, seules les plus sages
étaient à même de gouverner et de diriger sagement leur peuple.

Il est évident que dans une telle société la possibilité qu’une guerre puisse
avoir lieu s’avère être quelque chose de vraiment impossible car les Hommes
font la volonté de leur Père céleste, leur Intime.

La seconde sous race se situe au sud de l’Asie (l’Inde). C’est la terre des
Védas, tradition Khmer (Cambodge, la Chine, la Thaïlande).

La guerre n’existe pas également à cette époque. C’est l’âge d’argent.

La troisième sous race est la race Iranienne, Asie mineur et l’Afrique du Nord,
Chaldéens, Babyloniens, Egypte, Assyrie-Perse.

C’est la fin de l’âge d’argent. C’est l’apparition des frontières, le début des
guerres impériales, les gouvernements gouvernent avec avidité. Mais il y avait
encore de la spiritualité, même les gens le plus grossiers ne doutaient pas de
l’existence de Dieu.

La quatrième sous race, c’est la race Greco-romaine, la période de culture


guerrière spartiate qui remonte à environ 1000 ans avant Jésus Christ.

I. G. A. S. et L. 14 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

Cette période correspond à la fermeture des derniers Temples des mystères en


Egypte, VIè siècle av. J-C.

C’est l’âge de cuivre.

La cinquième sous race, correspond à la race Germanique, Anglo-saxonne.


C’est l’époque des chevaliers de la table ronde, du roi Arthur…
C’est le début de l’âge de fer.

La sixième sous race, la race Européenne-Amérindienne. Le mélange ou le


croisement entre les peuples européens et les indiens d’Amérique devait
former cette nouvelle sous race, mais cela n’a pas eu lieu, car les
conquistadors massacrèrent les indiens et ne s’unirent à eux qu’en des
proportions vraiment insignifiantes.

En réaction à cela, les dieux décidèrent que la sixième sous race sera
composée d’hommes et de femmes de tous les pays, ce qui se fait
actuellement aux U.S.A.

C’est l’âge de fer, la terrible époque du Kali Yuga, qui vît tant de
Boddhisattvas échoués dans leur réincarnation.

Il est évident qu’après l'immersion du continent Atlante, les FACULTÉS


humaines ont fini par DÉGÉNÉRER : leur vue ne parvenait plus à percevoir
même confusément le nombre de couleurs que les anciens percevaient ; leur
langue s'est appauvrie.

De nos jours, nous ne pouvons même pas prononcer 100 consonnes, alors que
les anciens prononçaient parfaitement 300 consonnes et 51 voyelles. Notre
langue s'est appauvrie...

Aujourd'hui, personne n'est plus capable de percevoir les causes des


phénomènes naturels qui se passent autour de nous. Le corps humain a
dégénéré, les sens, comme nous avons dit, ont fini par s'atrophier.

Nous allons inévitablement vers un AUTRE CATACLYSME, parce que de la


même manière que les Atlantes ont été avalés par les eaux, de même les gens
d'aujourd'hui, ainsi que cette Terre de la Race Aryenne, seront détruits par le
feu ; c'est le feu qui fera ce travail...

Même Pierre, l'apôtre, a dit : « L'ancienne Terre a été détruite par l'eau, mais
cette Terre sera détruite par le feu, et la Terre, avec les oeuvres qu'elle
renferme sera consumée et les éléments embrasés se dissoudront »...

La septième sous race est à constituer, elle sera le germe de la prochaine race
racine, c'est-à-dire, la sixième race ou race Koradi.

I. G. A. S. et L. 15 institutgnostique.com
Leçon nº 14 : L’Origine de l’Homme

LA SIXIEME RACE

Cette future race racine aura de grandes inquiétudes spirituelles, avec elle,
nous entrerons à nouveau dans l’âge d’or et l’humanité sera guidée par les
dieux.

La race Koradi donnera également sept sous races et la dernière sous race
servira de germe à la prochaine race racine, mais elle ne dégénérera pas.

LA SEPTIEME RACE

Le Maître Samael n’a pas donné ni le nom ni aucune description.

Nos avons dit que la vie sort de l’ABSOLU. Mais il y a deux périodes de
« manifestation, deux mouvements cosmiques :

1.- La manifestation, quand la création sort de l’Absolu


2.- La Non-manifestation, quand la création retourne à l’Absolu

L’expansion de l’existence, le premier mouvement cosmique, est appelée


« l’exhalation de Brahama », c’est le JOUR COSMIQUE ou
MAHAMANVANTARA.

Le mouvement de contraction est appelé « inspiration de Brahama » et c’est


la NUIT COSMIQUE ou PRALAYA.

Entre ces deux mouvements opposés il existe une Troisième Force qui les
équilibre et c’est le PRINCIPE INTELIGENT CREATEUR.

I. G. A. S. et L. 16 institutgnostique.com
1