Vous êtes sur la page 1sur 50

CAS PRATIQUES SUR LES

OPERATIONS SPECIFIQUES
PAR
LOKO TUZOLANA
EXERCICES SUR LES PROBLEMES
SPECIFIQUES
1. Application sur les coûts d’emprunts

La société SOKIMO a procédé à des travaux


d’infrastructure portant sur une piste d’aérodrome
à WATSA dans la province orientale. Les dépenses
engagées, au titre de l’exercice 2011, s’élèvent à
300.000 u.c. Ces dépenses sont supportées selon
l’échéancier suivant et sont financées par deux
emprunts spécifiques. Le taux d’intérêt de ces
emprunts est de 6%. Les frais financiers
incorporables au coût de l’actif sont déterminés de
la façon suivante :
Charges financières incorporables
Date de la Montant Charges Observations
dépense financières
29 Juin 100.000 u.c 3.000 (a)
30 Novembre 200.000 u.c 1.000 (b)
TOTAL 300.000 u.c 4.000
Ces emprunts ont été contractés auprès de la
RAW BANK

a) 100.000x6%x6/12 = 3.000 u.c


b) 200.000x6%x1/12 = 1.000 u.c

Remarque

Ces intérêts intercalaires dus sur la période de


construction d’une immobilisation doivent, de prime
abord, être actés au débit du compte 67 Frais financiers,
avant d’être transférés au débit du compte d’actif
immobilisé concerné par le crédit du compte 72.
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DEBIT CREDIT
DT CT LIBELLE

Comptabilisation 6712 Intérêts des emprunts auprès des établissements 4.000


au 31/12/2011 5211 de crédit 4.000
à
Banque RAW BANK
Son avis de débit n°…….

2335 Pistes d’aérodrome 304.000


4451 722 T.V.A. Récupérable sur immobilisations 48.640 304.000
4434 à 48.640
Production Immobilisations corporelles
T.V.A. facturée sur production livrée à soi-
même
Travaux faits par SOKIMO : Livraison à soi-
même (304.000x16%)
Exercice n° 2 : Emprunts non spécifiques

Une société industrielle, installée à BUKAVU, a constaté trois (3)


emprunts remboursables en intégralité au 31/12/2011 pour le
financement notamment d’un Immeuble Industriel à construire dans la
Commune de BAGIRA. Ces emprunts sont les suivants :

Emprunts BIAC : 100.000 u.c à 4%, le 1/1/2011 ;


Emprunts BIC : 200.000 u.c à 5%, le 1/3/2011 ;
Emprunts BCDC : 300.000 u.c à 6%, le 1/4/2011.

Ces emprunts sont affectés notamment au financement d’une


construction par la société pour elle-même à partir du 1er Avril 2011
pour s’achever le 15/12/2011. Cette construction est évaluée à
300.000 u.c.

Entre le début de la construction et son achèvement, les dépenses ont


été engagées de la manière suivante :
RUBRIQUES 1er Avril 15 Septembre 1er Décembre
Dépenses engagées 200.000 50.000 50.000
Cumul 200.000 250.000 300.000
La société a opté pour l’incorporation des coûts d’emprunts au coût
des actifs éligibles.

Travail à faire

- Calculer le taux de capitalisation applicable aux Investissements


réalisés ;
- Déterminer le coût d’emprunts ;
- Comptabiliser la mise en service de l’Immeuble Industriel le
16/12/2011.

Solution

Le taux de capitalisation applicable aux Investissements réalisés est


calculé par pondération sur les emprunts non spécifiques :
Taux =
Taux =

Taux =

Taux = 5,33%
Rubriques 1er Avril 15 Septembre 1er Décembre

Dépenses 20.000 50.000 50.000


Nombre de mois sur la 8,5 mois 3 mois 0,5 mois
période de construction
Coûts d’emprunts incorporables dans
l’Immobilisation

200.000 x 5,33% x 8,5/12 = 7.550,83


50.000 x 5,33% x 3/12 = 666,25
50.000 x 5,33% x 0,5/12 = 111,04
TOTAL = 8.328,12
Comptabilisation de la mise en service
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DEBIT CREDIT
DT CT LIBELLE
Comptabilisation 2335 Pistes d’aérodrome 308.328
au 16/12/2011 4451 T.V.A. Récupérable sur 49.332
immobilisations
722 à 308.328
4434 Production Immobilisations 49.332
corporelles
T.V.A. facturée sur production
livrée à soi-même
Travaux faits par SOKIMO :
Livraison à soi-même
(308.328x16%)
EXERCICE SUR LES FRAIS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT

Une société industrielle BETOR le 1er Octobre 2010, la conception d’un


site internet. Les coûts engagés sont les suivants :

• Etudes préalables : 500.000 (Octobre 2010) ;


• Analyse fonctionnelle : 3.500.000 (Novembre 2010) ;
• Analyse organique : conception détaillée de l’application en phase
expérimentale : 10.000.000 (Décembre 2010) et janvier 2010 pour
5.000.000 ;
• Programmation ou codification : 10.000.000 (février 2011) ;
• Tests et jeux d’essai : 3.000.000 (mars 2011) ;
• Elaboration de a documentation technique destinée à l’utilisation
interne ou externe : 1.500.000 (Avril 2011) ;
• Coût de la formation des utilisateurs : 400.000 (mai 2011).
Au terme de l’analyse fonctionnelle, la Direction de la société
BETOR décide de poursuivre le projet, ce dernier ayant de
sérieuses chances de réussite techniques, l’entreprise
disposent des ressources appropriées pour achever le
développement et utiliser ce site internet et étant capable
d’évaluer de façon fiable les dépenses attribuables au projet.

Les tests sont achevés le 1er Avril 2011 et la documentation au


1er mai 2011. Le logiciel est mis en service le 1er juin 2011 à
l’issue de la formation des utilisateurs. La durée d’utilisation
du logiciel est estimée à 3 ans.

Travail à faire

• Procéder au traitement des charges engagées ;


• Comptabiliser les opérations effectuées.
Solution

Les dépenses correspondant à la phase conceptuelle liée à la


recherche fondamentale correspondent aux coûts relatifs :
• aux études de faisabilité ;
• à la détermination des objectifs et des fonctionnalités du logiciel ;
• à l’exploration des moyens permettant de réaliser les
fonctionnalités souhaitées ;
• à l’identification du matériel approprié et des applications ;
• au traitement des questions juridiques préalables (confidentialité,
droits d’auteur, marque de fabrique) ;
• à l’identification des ressources internes pour les travaux sur le
dessin,… ;
• à l’analyse fonctionnelle (conception générale de l’application).

Les frais de formation des utilisateurs et ceux engagés pour le suivi du


logiciel (maintenance) sont actés en classe 6 (Charges), il en est de
même de ceux liés à la phase de la recherche fondamentale.
Ainsi, en 2010 :

• les frais d’étude préalable (500.000) et ceux engagés pour


réaliser l’analyse fonctionnelle (3.500.000) sont à acter
dans les charges ;
• ces frais sont détaillés comme suit :

a) documentation générale : 600.000 u.c


b) frais de téléphone : 300.000 u.c
c) assurance-maladie des chercheurs : 450.000 u.c
d) missions liées aux recherches : 700.000 u.c
e) consommation électricité : 250.000 u.c
f) appointements et autres rémunération des chercheurs :
1.100.000 u.c
g) fournitures de bureau : 100.000 u.c
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DEBIT CREDIT
DT CT LIBELLE
Comptabilisation 6261 Etudes et recherche 500.000
au 31/10/2010 521 à 500.000
Banque BCDC
Comptabilisation 6047 Fournitures de bureau 100.000
au 30/11/2010 6052 Fournitures non stockables-Electricité 250.000
6258 Autres primes d’assurances 450.000
6265 Documentation générale 600.000
6281 Frais de téléphone 300.000
6384 Frais de missions 700.000
6611 Appointements et salaires 1.100.000
422 Rémunérations dues au Personnel 1.100.000
52 Banque 2.400.000
Saisie de frais de recherche
fondamentale
Comptabilisation 2191 Frais de recherche et de 10.000.000
au 31/12/2010 721 développement en cours 10.000.000
à
Production immobilisée :
Immobilisation incorporelle
Activation des frais de recherche
expérimentale
Comptabilisation 218 Site Internet
au 1/05/2010 4451 Etat, TVA récupérable sur
immobilisation
à
2191 Frais de recherche et de
développement en cours
721 Production immobilisée :
Immobilisation incorporelle
4434 Etat, TVA facturée, production livrée
à soi-même
(5.000.000+10.000.000+
3.000.000+1.500.000)
Comptabilisation 6811 Dotation aux amortissements 6.555.555
au 31/12/2011 des immobilisations
incorporelles
à
2818 Amortissements du site internet 6.555.555
Annuité : au prorata temporis
N.B.

L’amortissement du logiciel et du Site Internet est


calculé de sa date d’achèvement (1er mai 2011) :

a= = 6.555.555 u.c

Annuité théorique = = 9.833.333 u.c

Annuité réelle = = 6.555.555 u.c


Exercice n° 2

La société BETOR a effectué les dépenses suivantes se rapportant à des études et


recherches visant la création d’un nouveau procédé de fabrication de Jus d’ananas.

Du 12/01 au 28 mai 2010 : Paiement des frais d’étude préalables auprès d’un Cabinet
d’experts : 940.000 u.c ;
Du 29 mai au 31/12/2010 les travaux relatifs à la recherche expérimentale et au
développement ont coûté
en Appointements et salaires : 900.000 u.c ;
en consommation d’électricité : 550.000 u.c

Les travaux de développent ne sont pas encore achevés.


Le 1er /07/2012 : il a été procédé au dépôt du brevet résultant de la recherche contre
paiement de 50.000 u.c en espèce au titre de frais de dépôt.
Le 31/08/2011 : achèvement des travaux : sachant que la durée d’amortissement des
frais de recherche est de 5 ans et celle du brevet de 20 ans ;
Passer les écritures se rapportant aux travaux de recherche et celles de l’inventaire
sachant que les appointements supportés en 2011 pendant la phase de
développement correspondant à 500.000 u.c.
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DEBIT CREDIT
DT CT LIBELLE

Comptabilisation 6261 Etudes et recherches 940.000


au 28/05/2010 à
521 Banque BCDC 940.000
Coût de la recherche fondamentale : sa note n°…
Comptabilisation 2191 Frais de recherche et de développement en cours 1.450.000
au 31/12/2010 à
721 Production immobilisée : Immobilisation 1.450.000
incorporelle
Activation des frais de développement
Comptabilisation 211 Frais de recherche et de développement 1.950.000
au 31/08/2011 à
2191 Frais de recherche et de développement en cours 1.450.000
721 Production immobilisée 500.000
Fin des travaux de recherche et dév
Comptabilisation 6812 Dotation aux 130.000
au 31/12/2011 amortissements des 130.000
immobilisations
incorporelles
à
2811 Amortissements des frais de
recherche et de
développement
= = 130.000
Comptabilisation 6812 Dotation aux amortissements 195.000
au 1er /07/2012 des immobilisations
incorporelles
à
2811 Amortissements des frais de 195.000
recherche et de
développement
= = 195.000
Au 1er juillet, le solde du compte 2811
Amortissements des frais de recherche et de
développement est de :

D 2811 C
SC 325.000 130.000
195.000
Remarque

En ce cas de prise de brevet consécutive à des recherches


liées à la réalisation de projet, l’entreprise détermine la valeur
éventuelle de son brevet et retient la plus faible des deux
valeurs suivantes à la date de prise de brevet :
(a) Coût du brevet
(b) Valeur de rentabilité estimée (valeur actuelle des flux
futurs de trésorerie générés par le brevet.
Le montant retenu correspond à la valeur d’entrée du brevet
en comptabilité.
Les frais exposés pendant les phases de développement et de
la recherche expérimentale sont actés, de prime abord, en
classe 6, avant d’être incorporé dans le coût de production de
l’immobilisation incorporelle produite. D’où, l’écriture
suivante est à passer en 2010 :
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT
Fournitures non stockables-Electricité
Comptabilisation 6052 550.000
en 2010 6611 Appointements et salaires 900.000
à
521 Banques 1.450.000
Il en est de même en 2011 : 6611 à 521 = 500.000
Ainsi, au 1er Juillet 2012, on passe les écritures
suivantes :
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DEBIT CREDIT
DT CT LIBELLE
Comptabilisation 212 Brevet et Licences 1.675.000
au 1er Juillet 2012 2811 Amort. frais de R & D 325.000
à
52 Banque BCDC 50.000
211 Frais de recherche et 1.950.000
développement
Dépôt du brevet
Comptabilisation 6811 Dotation aux amort. immob. 41.875
au 31Decemb2012 Incorp.
à
2812 Amortissements des brevets 41.875
= 41.875
Exercice n° 3
En se basant sur les mêmes données relatives à l’exercice précédent, si
le brevet peut générer un flux de trésorerie de fin d’année de 214.206
u.c pendant 20 ans, pour, un taux d’actualisation de 12% l’an ;
Déterminez la valeur du brevet ;
Passer les écritures de dépôt du brevet
Solution
En mathématiques financières, la valeur actuelle d’une suite d’annuités
de fin de période « a », au taux « i », pendant « n » période, est
donnée par la formule suivante :
Vo = a. 1- (1+i)-n
i
La valeur actuelle des flux de trésorerie est de :
Vo = 214.206. 1- (1,12)-20
0,12
Soit : 1.600.000 u.c
Au 1er juillet 2012, l’écriture d’entrée du brevet dans le patrimoine sera la
suivante :
Coût du brevet 1.675.000
Frais de dépôt - 50.000
Frais de recherche inclus 1.625.000

Quote-part frais de recherche incluse dans la valeur actualisée du brevet :

Valeur actualisée du brevet : 1.600.000 – 50.000 = 1.550.000 u.c


Q.P frais de recherche incluse dans VO = 1.950.000X1.550.000 = 1.860.000
1.625.000

Cumul des amortissements à la date de dépôt du brevet :


Amortissement au 31/12/2011 : 1.860.000 x 4 mois = 124.000
5 x 12 mois
Amortissement à titre complémentaire : 1.860.000 x 6 mois = 186.000
5 x 12 mois
TOTAL 310.000
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT

Comptabilisation 212 Brevet et Licences 1.600.000


au 1er Juillet 2012 2811 Amort. frais de R & D 310.000
à
52 Banque BCDC 50.000
211 Frais de recherche et 1.860.000
développement
Dépôt du brevet
Comptabilisation 6811 Dotation aux amort. 58.000
au 31 Décembre immob. Incorp.
2012 à
2811 Amortissements Frais R 18.000
&D
2812 Amortissements du brevet 40.000
Calculs explicatifs

Amortissement frais R & D restants actifs :


(1.950.000 – 1.860.000)
= 90.000 = 18.000
5 ans

Amortissement du brevet : 1.600.000 x 6 mois


20 ans x 12 mois
= 40.000
Exercices sur opérations en monnaies étrangères
Exercice n° 1

Le 10/08/2010, la société KIN TRADING achète des


marchandises facturées à 80.000 USD
(1USD = 800 CDF) ;
Le 28/08/2010 : pour se couvrir, elle se procède à
un prêt en devises de 70.000 USD
(1 USD = 850 CDF).
L’achat et le prêt ont la même échéance : le
30/02/2011. Le cours de clôture est de 1 USD = 900
CDF.
Comptabilisez
Exercices sur opérations en monnaies étrangères
Exercice n° 1
Le 10/08/2010, la société KIN TRADING achète des
marchandises facturées à 80.000 USD (1USD = 800
CDF) ;
Le 28/08/2010 : pour se couvrir, elle se procède à
un prêt en devises de 70.000 USD (1 USD = 850
CDF).
L’achat et le prêt ont la même échéance : le
30/02/2011. Le cours de clôture est de 1 USD = 900
CDF.
Comptabilisez
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT

Comptabilisation 601 Achat marchandises 64.000.000


au 10/03/2010 401 à
Fournisseurs 64.000.000
Comptabilisation 271 Prêts 59.500.000
au 28/03/2010 à
521 Banques 59.500.000
4782 Ecart de conversion – Actif : 8.000.000
Comptabilisation Augmentation de dettes
au 31/12/2010 à
401 Fournisseurs 8.000.000
(900 – 800)x 80.000

271 Prêts 3.500.000


à
4791 Ecart de conversion – Passif : 3.500.000
Augmentation de créances
(900 – 850) x 70.000

4788 Différences compensées par 3.500.000


couverture de change
à
4782 Ecart de conversion – Actif 3.500.000
Compensation de perte par le
gain de couverture
679 Charges provisionnées 4.500.000
financières
à
599 Risques provisionnées 4.500.000
financières
Perte latente : (900 – 800) = 8.000.000
Gain latent : (900 – 850) = 3.500.000
Perte latente non couverte = 4.500.000

Ce qui correspond à la charge à provisionner.

Remarque

L’excédent des pertes probables sur les gains latents afférents


aux éléments inclus dans la position de change à inscrire dans
les charges au moyen de « dotations aux provisions », si le
risque est perceptible à plus d’un an (697 à 194) ; ou par le
truchement de la constatation des charges provisionnées si
l’opération ou le risque couvre un horizon relativement court
(moins d’un an : 679 à 599).
Exercice n° 2

La société DIETA acquis, le 18/07/2011, un


véhicule utilitaire auprès d’un fournisseur
Français pour 8.000 Euros et avancé 6.000
Euros. Le solde est à payer le 30 Novembre
2011.
Cours de change au 18/07 : 1 € = 1.000 CDF
Cours de change au 30/11 : 1 € = 1.200 CDF

Comptabiliser ces transactions.


FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT

2451 Matériel de transport 8.000.000


Comptabilisation automobile
au 18 Juillet 481 à 8.000.000
2011 Fournisseur d’investissement
S/facture n° (8.000 x 1.000)
481 Fournisseur d’investissement 6.000.000
à
521 Banque B.I.C. 6.000.000
Comptabilisation 481 Fournisseur d’investissement 2.000.000
au 30 Novembre 676 Perte de change 400.000
2011 à
521 Banque 2.400.000
Perte de change = 2.000 x (1.200 – 1.000) = 400.000 CDF.

Exercice n° 3
Le 06/02/2009 : Achat de marchandises auprès d’un
fournisseur Belge pour 50.000 USD payables 80% à la
commande et le reste à la livraison qui a lieu le
09/04/2009.
Taux de change : 06/02 → 1 USD = 900 CDF
09/04 → 1 USD = 840 CDF

Passer les écritures comptables.

Solution
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT

Comptabilisation 601 Achat marchandises 45.000.000


au 06/02/2009 à
401 Fournisseurs 9.000.000
521 Banque 36.000.000
(50.000 x 900 = 45.000.000)
Comptabilisation 401 Fournisseurs 9.000.000
au 09/04/2009 à
521 Banques (50.000 USD x 20% 8.400.000
x 840)
776 Gain de change (60 x 10.000 600.000
USD)
Règlement de la dette
Exercice n° 4

Compte 57 au 28/12 : 300.000 USD valant 261.000.000 CDF


Compte 56 au 28/12 : 420.000 USD valant 588.000.000 CDF
Avoirs en Caisses : 300.000 USD au 31/12/2011
Avoirs en Banque : 420.000 € au 31/12/2011

Taux à la clôture de l’exercice :

1 USD = 920 CDF


1€ = 1.350 CDF

Comptabilisez les disponibilités existantes au 31/12/2011.


Solution
Selon l’article 58 de l’Acte Uniforme portant sur le Droit
Comptable OHADA, les disponibilités en devises de l’entité sont
converties en unités monétaires légales du pays sur la base des
cours de change à la clôture de l’exercice, le gain ou la perte de
change étant inscrit directement dans les produits et charges
financières de l’exercice clos.

Solde comptable : 300.000 USD à 261.000.000 CDF


→ 300.000 x 920 = 276.000.000 au 31/12/2011.

Gain de change → 15.000.000

Solde comptable : 420.000 € à 588.000.000 CDF

Solde réel : 420.000 x 1.350 = 567.000.000 CDF.


Perte de change → 21.000.000
FAITS IMPUTATION
COMPTAB DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT
LES
Comptabilisa 5712 Caisse en 15.000.000
tion au 776 devises 15.000.000
31/12/2011 à
Gains de
change
676 Pertes de 21.000.000
5211 change 21.000.000
à
Banque
BIAC
Exercice n° 5

Le 18/03/2009, il a été prêté 65.000 USD à un tiers


au taux de 1 USD = 915 CDF remboursable dans 2
ans.

Le 31/12/2009, la situation financière du tiers


débiteurs s’est gravement détériorée et sa capacité
de remboursement est limitée à 30%. (1 USD = 870
CDF).
Comptabiliser ces transactions et événements.

Solution
FAITS IMPUTATION
COMPTABLES DT CT LIBELLE DEBIT CREDIT

Comptabilisation au 271 Prêts (65.000x915) 59.475.000


18/03/2009 à 59.475.000
521 Banque
Octroi de Prêts
697 Dotations aux provisions 41.632.500
Comptabilisation au financières 41.632.500
31/12/2009 à
2971 Provisions pour dépréciations
des prêts et créances non
commerciales
(65.000 x 70% x 915)
478 Ecart de conversion – Actif 877.500
(65.000 x 30%) x (915 -870) 877.500
à
271 Prêts
697 Dotations aux provisions 877.500 877.500
financières
à
194 Provisions pour pertes de
change
Prise en charge de la perte
Exercice d’application
La société TRANSMAC signe, le 02 Avril 2011, un contrat avec une
société d’intérim pour deux mois en vue de remplacer
temporairement deux mécaniciens et un chauffeur indisponibles pour
raison de congé annuel statutaire.
La facture reçue de la société d’intérim ALL WORK S.A vaut 13 000 USD
(1 USD= 920 CDF)
Pour sécuriser au mieux les installations de l’entreprise, un personnel,
composé de 5 gardiens, a été détaché par la société LIKONZI PROTEGE
auprès de TRANSMAC/MATADI pour une durée de 6mois, en date du
15 Mai 2011.
La société KIN MARKET a payé, le 18 Septembre 2011, la facture de la
société CITY TRAIN relative à l’abonnement trimestriel pour le
transport du personnel : montant 1 200 000 CDF.
Travail demandé
Comptabilisez ces transactions, si la facture de la société LIKONZI vaut
600 000 CDF.
02/04
6371 Personnel intérimaire 11 960 000
4454 Etat, T.V.A récupérable sur services extérieurs 1 913 600
à
4011Fournisseurs ALL WORK 13 873 600

Sa facture no …
Dito
4011 Fournisseurs ALL WORK 13 873 600
à
521Banque BIC 13 873 600

n/chèque no… pour paiement facture no…


15/05
6372 Personnel détaché auprès de l’entreprise 600 000
4454 Etat, T.V.A récupérable sur services extérieurs 96 000
à
4011 Fournisseurs LIKONZI PROTEGE 696 000
Sa facture no

dito
4011 Fournisseurs LIKONZI PROTEGE 696 000
à
521 Banque BIC 696 000
Note O.P no…
18/09
614 Transport du personnel 1 200 000
4453 Etat, T.V.A récupérable sur transport 192 000
à
4011 Fournisseurs CITY TRAIN 1392 000
Sa facture no…
dito
4011 Fournisseurs CITY TRAIN 1 392 000
à
521 Banque BCDC 1 392 000
n/chèque BCDC no …
31/12/2011
6617 Avantages en nature 1 200 000
à
781 Transferts de charges d’exploitation 1 200 000
Transfert des avantages en nature
dito
6671 Personnel intérimaire 11 960 000
6672 Personnel détaché ou prêté à l’entreprise 600 000
à
6371 Personnel intérimaire 11 960 000
6372 Personnel détaché ou prêté à l’entreprise 600 000
Reclassement des charges externes : virement pour solde des comptes
crédités