Vous êtes sur la page 1sur 1

Introduction

L ors de la préparation des compositions céramiques, les spécialistes du domaine ont pu regrouper, après de nombreuse

d’années de recherche et d’expérience, un ensemble de paramètres bien définis permettent de faciliter ou non le processus de fabrication des matériaux céramiques, et d’augmenter la productivité tout en diminuant les rebuts. On cite parmi ces paramètres : la masse volumique, la viscosité, la stabilité, le temps de prise, la plasticité, la cohésion, l’homogénéité et le feuilletage.

Afin de jouer sur certain de ces paramètres, on a recourt aux ajouts organiques, notamment :

les défloculants (ou dispersants) permettant d’intervenir sur la densité de la barbotine, le phénomène de prise et sa viscosité ; les liants, intervenant sur la cohésion ; et les agents plastifiants, assurant la plasticité requise pour permettre la manipulation des pâtes céramiques.

Le rapport présente ces trois agents, et tente d’expliquer la théorie et pratique de leurs utilisations, leurs conséquences, et les critères de leurs choix dans la fabrication de pièces céramiques.

L’étude théorique

Les defloculants (ou dispersants)

On regroupe sous cette appellation les agents mouillants (qui agissent sur la surface de la poudre de façon à faciliter son mouillage) et les agents dispersants (qui empêchent les grains, une fois dispersés, de former des agrégats). Le plus souvent, les deux actions sont couplées. Il s’agit de produits polaires.

Les liants

Le liant assure la cohésion entre les grains de céramique. La proportion de liant à incorporer à la barbotine est liée à la technologie. Il est nécessaire que la quantité de liant soit suffisante pour conférer à la bande des caractéristiques mécaniques lui permettant de subir sans dommage les manipulations intervenant au cours du processus.

Les agents plastifiants

L'agent plastifiant assure à la bande coulée la plasticité requise. C'est un polymère de masse moléculaire inférieure à celle du liant. La molécule de plastifiant est destinée à gêner l’accrochage des molécules de liants entre elles, permettant ainsi un certain glissement des chaînes. La conséquence est une diminution de la température de transition

vitreuse du polymère dont il est constitué. La plasticité des bandes coulées est nécessaire pour permettre leur manipulation, et pour encaisser les contraintes lors de la compression.

L’étude pratique

Pour illustrer la partie théorique, on prend une étude déjà réalisée comme sujet de thèse doctorale concernant seulement les défloculants en raison de la non disponibilité de données exploitables pour les autres ajouts organiques.

Dans cette partie, l’étude concerne l’effet et de la nature du taux de deux types de défloculants. Il s’agit du Tripolyphosphate de Sodium et du Métasilicate de Sodium.

Conclusion

Dans l’industrie des fabrications céramiques, industrielles, techniques ou artisanales, les fabricants travaillent sans cesse à l’essai d'ajouts susceptibles d’améliorer la qualité de leurs dépôts de céramique.

Ces éléments sont généralement considérés par les industriels comme un secret de fabrication et peu d’informations sont diffusés.