Vous êtes sur la page 1sur 31

WWW.INVEST.GOV.

MA

Atelier sur le programme national de réforme de


l’investissement

Restrictions aux IDE


WWW.INVEST.GOV.MA Évaluation des restrictions et barrières aux IDE
Sommaire

Partie I: Évolution de la législation marocaine en matière d'investissement

1. Au niveau interne
A- Réforme du cadre juridique des affaires 
B- Modernisation du Cadre institutionnel
C- Réformes sur le plan économiques
 2. Au niveau international  
A- Les accords de promotion et de protection des investissements « APPI » 
B- Les conventions de non doubles imposition « CNDI »
C- Les accords de libre échange « ALE »

Partie II: Restrictions aux IDE


A- vers un allégement des restrictions aux IDE
B- restrictions totales aux investissements : monopole de l’Etat
C- Restrictions aux investissements étrangers
D- Restrictions partielles aux investissements étrangers: nécessité
d’autorisation

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 2


WWW.INVEST.GOV.MA

Partie I

Évolution de la législation marocaine en matière


d'investissement
WWW.INVEST.GOV.MA 1. Au niveau interne

A- Reforme du cadre juridique des affaires 

Les réformes s’inscrivent dans la double logique de la libéralisation et de la modernisation


• Abrogation de la loi sur la marocanisation en 1993
• Promulgation de la charte de l’investissement non discriminatoire pour les étrangers en
1995

 Refonte et modernisation de nombreux textes juridiques dans lequel évoluent les


entreprises :

Nouvelle loi du commerce extérieur compatible avec les obligations du GATT, 1992,
code de commerce, droit des sociétés, propriété industrielle et intellectuelle, code des
douanes, code de travail, code des marchés publics, code de procédure civile, nouveau
code des assurances …etc.)

 Adoption de nouvelles législations comblant le vide juridique dans certains domaines :


loi sur sur la liberté des prix et de la concurrence, mise en place des tribunaux de
commerce, loi sur les GIE, loi sur la gestion déléguée instaurant un partenariat public/privé en
matière de gestion de service

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 4


WWW.INVEST.GOV.MA 1. Au niveau interne

B- Modernisation du cadre institutionnel:

Mise en place d’un cadre institutionnel au service de l’investisseur constitué de:

 Direction des investissements « DI » en 1996


 Commission des investissements « CI » en 1998
 Centres régionaux de l’investissement « CRI » en 2002
 Fonds Hassan II pour le développement économique et social
 Comité national de simplification des procédures liées à l’investissement
« CNPI » en 2006
 Étroite collaboration avec des départements sectoriels partenaires
« DPI »(Industrie), « DAI » (Tourisme), « DAF » (Agriculture), « DGI »,
« ADII », «Domaines »
 Projet de mise en place d’une Agence nationale de promotion des
investissements

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 5


WWW.INVEST.GOV.MA 1. Au niveau interne

C- Réformes Sur le plan économique

 La libéralisation du commerce extérieur


 Processus de libéralisation des prix et des filières : céréalière, sucrière, de l’huile
 La convertibilité du dirham en 1993 pour les opérations courantes + création d’un
marché de devises en 1996
 Réformes fiscale, financière et bancaire
 Lancement d’un programme de privatisation et de concessions de services publics :
• Désengagement de l’Etat de certains secteurs et leur ouverture au capital privé
aussi bien national qu’étranger
• Recette de la privatisation ont atteint 9 milliards de dollars US (octobre 2006)
 Renforcement de la politique de mise à niveau de l’économie marocaine à partir de 1996
 Mise d’une nouvelle approche de dynamisation des principaux secteurs productifs:
• Adoption de stratégies sectorielles
• Signature d’accords cadre sectoriels

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 6


WWW.INVEST.GOV.MA 1. Au niveau interne
Quelques chiffres indicateurs

 le taux de croissance du PIB s’est élevé en moyenne à 4,7 %au cours de la période
2001-2006 contre 1,8 %pour la période 1995-2000

 Le taux de chômage est passé pour la première fois sous le seuil des 10%: 7,7% (fin
deuxième trimestre 2006)

 Taux d’inflation : 1% (fin octobre 2006)

Notation du risque pays

Notation de la dette souveraine


Note Perspective
Moody’s Ba1 stable
Standard & Poor’s BB Positive
Dernière modification
Orientation Perspective
Moody’s (18 juin 03) changed stable
Standard & Poor’s (8 mars 04) changed positive

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 7


WWW.INVEST.GOV.MA 2. Sur le plan international

A- Accords de protection et de promotion des investissements « APPI »

 52 accords conclus par le Maroc avec différents pays :


• 39 sont en vigueur
• 15 avec les pays de l’OCDE

 Dispositions des APPI conclus par le Maroc reflètent :


• Le degré de libéralisation et d’ouverture du pays
• Niveau de protection et de garantie offerts aux investisseurs

 Alignement des APPI conclus par le Maroc sur les standards internationaux
(modèle de l’OCDE)
 Adoption d’une définition large du terme investissement basé sur l’élément «actifs »
incluant:
• l’investissement direct et l’investissement de portefeuille
• la propriété intellectuelle
• les concessions accordées par la loi ou par contrat

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 8


WWW.INVEST.GOV.MA 2. Sur le plan international

A- Accords de protection et de promotion des investissements « APPI »

 L’octroi du TN et de la NPF
 Expropriation uniquement pour raison d’utilité publique avec paiement d’une
indemnité prompte et adéquate

 Libre transfert des investissements, des revenus qui en découlent et des indemnités

 Protection des droits des créanciers

 Règlement de différends : recours selon le choix de l’investisseur aux tribunaux


internes ou à l’arbitrage international (CIRDI ou tribunal ad hoc CNUCDI)

 Application de l’APPI avant et après son entrée en vigueur

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 9


WWW.INVEST.GOV.MA 2. Sur le plan international

B- Conventions de non double imposition « CNDI »

 Près de 50 CNDI (modèles OCDE/ONU) conclues dont 32 déjà en vigueur (22 avec les
pays de l’OCDE)
 Les CNDI visent:
a)- Octroi d’avantages et de garanties aux investisseurs étrangers
b)- Élimination de la double imposition

a)- Octroi des avantages et de garanties aux investisseurs

 En matière de règlement de contentieux


• Règlement conventionnel des contentieux par une procédure amiable
• Résolution des problèmes d’application ou d’interprétation.

 Interdiction de la discrimination fiscale entre investisseurs nationaux


et étrangers (sur la base du critère de la nationalité).

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 10


WWW.INVEST.GOV.MA 2. Sur le plan international
B- Conventions de non double imposition « CNDI » :
b)- Élimination de la double imposition internationale
Imposition exclusive:
L’un des Etats devant exonérer les revenus et capitaux est en général accordée à :
 l’Etat où est situé le siège de direction effective (entreprises de navigation maritime et
aérienne)
 l’Etat de la source (pensions publiques )
 l’Etat de la résidence ( pensions privées )
L’imposition partagée :
Lorsque un droit d’imposition exclusive n’est pas attribué à un Etat, l’Etat de résidence
procède à l’imputation de l’impôt acquitté à la source sur les revenus et les capitaux
dans les cas suivants :
• les bénéfices des entreprises disposant d’un établissement stable
• les revenus professionnels et d’autres activités à caractère indépendant;
• les revenus provenant de biens immobiliers ;
• les rémunérations des dirigeants de sociétés, des artistes et sportifs ;
• les dividendes, intérêts et redevances retenue à la source aux taux réduit qui varient de 5
% à 25 %.

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 11


WWW.INVEST.GOV.MA 2. Sur le plan international

C- Les accords de libre échange « ALE »

Conclusion de plusieurs ALE avec :

 L’Union européenne en 1996, entré en vigueur en 2000,


 L’Association européenne de libre échange (AELE) en 1997, entré en vigueur en
1999
 L’accord d’Agadir
 La Turquie en 2004, entré en vigueur en 2006
 Les Etats-Unis en 2004, entrée en vigueur en 2006

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 12


WWW.INVEST.GOV.MA 3. Les accords de libre échange : ALE Maroc/USA

 Dimension globale de l’ALE Maroc/ Etats-Unis couvrant 10 domaines principaux

 Adoption de l’approche de la liste négative proposée par la partie américaine

 Le Maroc a veillé au respect :


• des textes de lois existants en matière d'investissement
• des engagements pris par le Maroc dans le cadre des différentes instances régionales et
multilatérales
• de la politique d'ouverture poursuivie par le Maroc pour promouvoir l'investissement,
notamment étranger

 Le chapitre investissement de l’ALE Maroc USA consacre:


• Égalité de traitement des investisseurs et de leurs investissements (TN et NPF)
• Garantie et sécurité des investissements
• Garantie de transfert des revenus
• Règlement des différends entre investisseurs et Etat d’accueil (amiable + arbitrage)

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 13


WWW.INVEST.GOV.MA

Partie II
Les restrictions aux IDE
WWW.INVEST.GOV.MA A- Vers un allégement des restrictions aux IDE
Jusqu’au début des années 80, les IDE ont été caractérisés par une certaine rigidité
 Admission de l’IED conditionnée par une participation locale
 Application limitée du Traitement National (TN) et de la Nation la Plus Favorisée
(NPF) 
 Contrôle strict en matière de change et de transferts de revenus (autorisation de
l’Office de changes & transfert d’une parties des revenus)
 Possibilité de recourir à l’arbitrage international qu’après épuisement des voies de
recours internes
A partir des années 90 décade par excellence d’ouverture mondiale :
 La Charte de l’investissement supprime toute condition de nationalité pour l’octroi
des avantages et incitations
 Suppression de l’autorisation préalable de l’Office des Changes en matière de liberté
de rapatriement des avoirs financiers (revenus, bénéfices et des produits de cession ou
de liquidation)  
 Ouverture de nombreux secteurs au capital privé y compris le capital privé
étranger (bancaire, assurances, les télécommunications, audiovisuel….
 Privatisation d’un certain nombre d’entreprises publiques et semi-publiques avec la
participation du capital étranger à ce processus (les Telecom, régie de tabacs,
concession de services de distribution d’eau et d’électricité, ramassage des ordures
ménagères
Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 15
WWW.INVEST.GOV.MA A- Vers un allégement des restrictions aux IDE
Caractéristiques du processus :

• Maintien de certains monopoles (OCP, ONE, ONCF, monopoles communaux )

• Limitation de l’accès au marché marocain, pour certains secteurs sensibles

• Octroi de la priorité aux nationaux pour les services professionnels réglementés

• Atténuation des restrictions :


- par des autorisations (concession, agrément, obligation de résultat)
- en vertu d’accords bilatéraux autorisant les ressortissants des Etats
contractants d’exercer sur le territoire de l’autre
- en fonction des besoins du secteur ou de l’activité

• Adoption d’une démarche progressive dictée à la fois par :


• Les engagements du Maroc dans le cadre de l’OMC notamment pour ce qui
est des services
• La restructuration des secteurs
• La mise en place du cadre réglementaire nécessaire avant d’ouvrir le
secteur au capital privé
• La préservation du cadre préférentiel accordé ou à accorder dans un cadre
bilatéral
Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 16
WWW.INVEST.GOV.MA B- Secteurs et activités soumis au monopole de l’Etat

 Secteur des mines  


• Phosphate OCP
Atténuation
L’exploitation des mines de plomb, de zinc et de minerai dans la
région de Tafilet et de Figuig est réservée aux mineurs artisanaux de
la région.
Transport ferroviaire  ONCF
Monopole d’Etat sur le transport ferroviaire pour les activités de transport de passagers,
de marchandises ou encore de remorquage.

 Distribution en gros d’alcool éthylique Service Autonome des Alcools

 Distribution en gros de fruits, légumes et Monopoles municipaux


poissons + les Abattoirs 

 Services postaux et de courrier  Barid Al Maghrib


Atténuation: le monopole ne s’applique pas pour :
- les services express fournis à l’international
- lettres et colis supérieurs à un kilo à l’intérieur du territoire marocain
Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 17
WWW.INVEST.GOV.MA C- Restrictions aux investisseurs étrangers

 Acquisition du foncier agricole


Les investisseurs étrangers n’ont pas la possibilité de devenir propriétaires de
terrains à vocation agricole.
Atténuation
Possibilité de contracter des baux de longue durée accordés
pour le développement d’activités de caractère agricole

 Guide touristique et de montagne


L’exercice de l’activité de guides touristiques et guides de montagnes
autorisés est réservé aux marocains 
Atténuation:
Les ressortissants étrangers pourraient accompagner des groupes
de touristes à partir d'un pays étranger au Maroc et en tournée au
Maroc

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 18


WWW.INVEST.GOV.MA C- Restrictions aux investisseurs étrangers

 Secteur financier : émission des titres de créance


• Les entreprises, autre que les banques ou les sociétés financières,opérant à travers
des succursales ou autres entités qui ne sont pas constituées en vertu des lois
marocaines, ne sont pas autorisées à émettre au Maroc des titres de créance
négociables d’une durée de moins d’un an.

• Une entreprise n’ayant pas son siège au Maroc ou une personne physique non
résidante au Maroc ne peut émettre des titres publics de créances ou de titres de
prise de participation privés qu’après approbation préalable du Ministre des
finances.

 Services professionnels :
• le notariat, les adouls, les huissiers, comptables
Les ressortissants étrangers ne peuvent accéder à ces professions

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 19


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

Certains secteurs sont assortis d’exemptions et exceptions aux obligations du Maroc au


titre de l’AGCS pour ce qui est du TN, de NPF et d’accès au marché.

 Environnement : Déchets dangereux


Le Maroc se réserve le droit d'adopter ou maintenir toute mesure relative à la
gestion des déchets dangereux, y compris la collecte, le traitement, et l'élimination des
déchets dangereux.

 Services culturels
Le Maroc se réserve le droit d’adopter ou maintenir toute mesure qui accorde
un traitement différencié à des pays en vertu de tout accord international bilatéral ou
multilatéral existant ou futur, en ce qui concerne les activités culturelles (AGCS)

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 20


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

 Distribution d’eau et électricité


La commercialisation se fait par l'ONE, l’ONEP via des régies municipales qui
peuvent en déléguer la gestion au privé

 Enseignement privé
Le Maroc se réserve le droit d'adopter ou de maintenir toute mesure
concernant les personnes physiques qui fournissent des services d’enseignement
privé préscolaire, jardins d'enfants, primaire, secondaire, y compris les enseignants et le
personnel auxiliaire fournissant des services d’enseignement dans de tels
domaines. (AGCS)

Atténuation
La fourniture de services de gestion ou d’enseignement aux écoles primaires
et secondaires privées par des étrangers est conditionnée par l’obtention
d’une autorisation d’emploi, qui prend en compte les besoins du secteur

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 21


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers
Les services professionnels : fortement règlementés, l’accès au marché est conditionné par
l’obligation de :
• résidence, de qualifications, d’élection de domicile auprès des professionnels
nationaux et/ou
• L’existence d’une convention bilatérale autorisant les ressortissants de chacun des
deux Etats à exercer la profession le territoire de l’autre Etat

 Experts-comptables
• Personne physique: être membre de l’Ordre des Experts Comptables
• Entreprises étrangères :
• Les personnes qui fournissent ces services sont membres de l’Ordre des
Experts Comptables.
• limitation de la participation du capital étranger à 25% en cas de
présence commerciale

 Services d’architecture
• élire domicile avec un architecte marocain établi au Maroc
• un étranger peut être autorisé à s’établir au Maroc selon les besoins du secteur

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 22


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

 Services juridiques ( avocat et expert judiciaire assermenté ) :


• être de nationalité marocaine ou
• ressortissant d’un Etat lié au Maroc par une convention reconnaissant aux
nationaux des deux Etats le droit d’exercer la fonction d’avocat sur le territoire de
l’autre Etat
• élire domicile chez un :
• avocat inscrit à l’un des barreaux du Royaume
• expert judiciaire marocain assermenté + être résident permanent au
Maroc.
 
 Services de construction et services d’ingénierie connexes :

Une entreprise étrangère établie au Maroc est tenue d’associer des entreprises
marocaines par le biais de toute forme d’association (conjointe et solidaire, sous-traitance,
etc.) à la fourniture d’un service de construction et d’ingénierie

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 23


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers
 Médecins, ouverture d’établissement médicaux et assimilées et de laboratoires:
• être résident permanent au Maroc ou
• conjoint de citoyen marocain ou
• être ressortissant d’un Etat ayant conclu avec le Maroc un accord autorisant les
nationaux de chaque Etat à exercer la médicine sur le territoire de l’autre Etat
• avoir l’autorisation gouvernementale.

 Services médicaux
la profession de chirurgien-dentiste, sage-femme, infirmier et opticiens- lunetier
(le Maroc peut prendre en considération les besoins du secteur).

 Secteur Pharmaceutique 
L’établissement de société engagée dans la production ou la distribution en gros de
produits pharmaceutiques est soumis à :
• l’obligation des 51% du capital détenu par des pharmaciens
• 26% des 51 % doit être détenu par des personnes physiques autorisées à
pratiquer comme pharmacien au Maroc

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 24


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

Transport: exigence de la nationalité marocaine pour accéder au marché

 Transport aérien
• le service de transport aérien est ouvert aux entreprises ayant leurs sièges au Maroc
• 51% du capital au moins doit être détenu par des marocains
• tous les avions doivent avoir leur port d’attache au Maroc

 Transport routier
• Transport routier national de voyageurs et de marchandises est ouvert aux entreprises de
droit marocain
• Transport international est ouvert aux entreprises de l’Etat ayant conclu un accord avec
le Maroc
 Transports maritime
Le cabotage est réservé exclusivement aux bateaux battant pavillon marocain
• Personnes physiques : navire doit appartenir à 75% à des marocains
• Personnes morales : majorité de membres du comité de direction et le président
doivent être marocains.
Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 25
WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

 Distribution et production de films :


les sociétés de distribution :
• constitution de société sous forme de sociétés (S.A ou SARL) à capital entièrement
libéré

les entreprises de production engagée dans la production exécutive :


• avoir produit en tant qu’entreprise établie au Maroc au moins un film « long métrage »
ou trois films « court métrage »
• ces films doivent être cinématographiques et tournés au Maroc.

 Radio et télévision
• Suppression du monopole de l'État sur les infrastructures de télécommunications
nécessaires aux services de radiodiffusion et de télévision avec maintien du monopole de
l'État sur les services

• Le Maroc se réserve le droit d’exiger la présence locale des opérateurs de services par
câbles ou des fournisseurs de services par satellites, qui fournissent des services en
crypté (payants ou non) aux consommateurs au Maroc
Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 26
WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

Secteur de la pêche
• les sociétés de pêche doivent être de droit marocain
• avoir un président et la majorité des membres du conseil d’administration
de nationalité marocaine
Marchés publics
• Les offres présentées par les entreprises étrangères sont majorés d'un
pourcentage ne dépassant pas 15 % par rapport à celles des marocains

Environnement conseils communaux

• Délégation par concession pour les services de voirie, de ramassage des


ordures et d’assainissement et services analogues
Hydrocarbures
• La délivrance de licences de prospection des hydrocarbures est
contingentée à la conclusion d’un accord pétrolier avec l’Etat : il peut
inclure des obligations de performance.

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 27


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers
 Secteur bancaire
L’ALE signé avec les Etats-Unis prévoit les restrictions suivantes :
• Contrôle des grandes banques :
Le Maroc s’est réservé le droit de ne pas autoriser une prise de contrôle d’une
grande banque marocaine par le capital étranger (éviter un déplacement du centre de
décision financière du Maroc vers l’étranger)
• Réglementation future des services financiers :
Possibilité d’introduire de nouvelles restrictions à l’accès au marché dans le futur
pour les services financiers non réglementés ou les nouveaux services financiers
• Octroi d’avantages aux institutions financières publiques :

• L’impossibilité pour les Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières


(OPCVM) de détenir des valeurs étrangères dans leur portefeuille.
• L’impossibilité pour les succursales des banques étrangères établies au Maroc,
d’opérer sur la base d’une partie du capital de la maison mère.

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 28


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

Secteur des assurances:


• L’exercice de l’activité d’assurance est réservée aux personnes morales disposant
d’un siège social au Maroc
• les services de courtage par contre peuvent être fournis par :
• personnes physiques de nationalité marocaine
• personnes morales de droit marocain (sociétés de courtage) établies au
Maroc
• au moins 49% du capital détenus par des personnes physiques de nationalité
marocaine ou personne morale de droit marocain avec des représentants de
nationalité marocaine.

• Le Maroc se réserve le droit d’accorder des avantages aux sociétés d’assurances,


pleinement ou majoritairement aux mains de l’Etat ou contrôlées par lui, qui sont
établies dans un but d’intérêt général : celles qui couvrent les risques incluant les
assurances en matière de catastrophe naturelle

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 29


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

Secteur de télécommunications
Dans le cas de la présence commerciale des services du courrier électronique, services
d’audio-messagerie téléphonique, services directs de recherche d’informations
permanentes et de serveur de bases de données, services d’échange électronique
de données, services à valeur ajoutée améliorés de télécopie, y compris
enregistrement et retransmission et enregistrement et recherche, la fourniture ne
peut se faire que par le biais du réseau exploité par l’opérateur public.

La présence commerciale est requise pour les services de téléphonie mobile, de


radio-messagerie, les services mobiles de transmission des données, les services de
frame-relay
L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications délivre les
autorisations et prépare les licences et les cahiers des charges correspondants.
 
.
 

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 30


WWW.INVEST.GOV.MA D- Restrictions partielles aux investissements étrangers

 Distribution de tabacs  Régie des Tabac

1er janvier 2005: libéralisation de l'importation du tabac brut, du traitement et de


l'exportation du produit manufacturé
Le monopole sur importation et la commercialisation du tabac manufacturé se
maintiendra jusqu'à fin 2007

 Services portuaires  ODEP


• Situation actuelle: monopole de l’ODEP pour les services de :
Pilotage, remorquage, ravitaillement, maniement des cargos et l’entreposage,
chargements et déchargements, embarquement de produits liquides en quantité,
maniement et stockage de produits solides en quantité.

• 5 décembre 2006 libéralisation du secteur : avec l’entrée en vigueur de la loi 15-02.


C’est l’ensemble de l’exploitation du domaine portuaire qui sera soumis à la concurrence
selon les règles reprises dans un cahier des charges incluant les conditions d’amodiation et
de location de l’outillage portuaire.

Direction des Investissements, email : info@invest-in-morocco.gov.ma 31