Vous êtes sur la page 1sur 22

MODULE 1

Moniteur fédéral 2009

Massif de la
Pierre Saint Martin
Arette Pyrénées Atlantiques

B
I
L
A
N

Du 29 Juillet 2009 au 2 Aout 2009


Maison de la vallée
1 SOMMAIRE
1 ...SOMMAIRE..............................................................................................2
2 ...TROMBINOSCOPE.....................................................................................2
3 ...LISTE DES PARTICIPANTS.............................................................................3
4 ...PROGRAMME REALISE................................................................................4
5 ...TOPOGRAPHIES DES CAVITES........................................................................5
5.1 C50.....................................................................................................5
5.2 Gaspi...................................................................................................6
5.3 AM1.....................................................................................................7
5.4 Mulekeke..............................................................................................8
5.5 AM17...................................................................................................9
6 ...FICHES D'EQUIPEMENT..............................................................................10
6.1 Gaspi.................................................................................................10
6.2 C50...................................................................................................11
6.3 Mulekeke............................................................................................12
7 ...QUELQUES PHOTOS.................................................................................13
8 ...QUELQUES NOTES SUR LE MASSIF.................................................................15
9 ...QUELQUES REMARQUES............................................................................18
10 ...QUESTIONNAIRE POST STAGE....................................................................19

2 TROMBINOSCOPE

1 Laurent Charbonnel 5 P-M Abadie 9 Gaël Monvoisin


2 Gérard Cazes 6 David Parrot 10 Vincent Quatrepoint
3 Aurélien Beaufils 7 Franck Chauvin 11 Dominique Dorez
4 Philippe Lebecq 8 Raf Van Stayen 12 Vincent Biot
3 LISTE DES PARTICIPANTS
Stagiaires Cadres

Chauvin Franck DOREZ Dominique


23 rue de la peupleraie 30 quai Roches
91160 Longjumeau 17100 SAINTES
01 64 48 13 16 06.83.26.76.58
Franck.chauvin@aliceadsl.fr d.dorez@wanadoo.fr
M QUATREPOINT Vincent ABADIE Pierre-Michel
120, Rue des Moulins 2 rue Gaston Phoébus
« Les rivières » PREMANON 64460 Morlaàs
39400 MOREZ 06.42.26.52.31
Tel : 03.84.33.47.02 pierre-mi.abadie@wanadoo.fr
louzeus@gmail.com
Beaufils Aurélien CAZES Gérard
6 rue des drapiers 1 rue de l'Oliveraie
27370 Le Thuit Signol 34740 Vendargues
06 10 83 93 92 06.07.12.36.73
Alexaurel2@aliceadsl.fr gerard.cazes@wanadoo.fr
Laurent Charbonnel BIOT Vincent
8 Bd Jules Ferry Les Amphores, 380 route de Rive de Giers,
38580 Allevard 69560 Saint Romain en Gal
04 76 90 16 96 06.20.88.16.31
famille.charbonnel@hotmail.fr vincent.biot@voila.fr
Gaël MONVOISIN
14 rue Paul Mazy
94200 Ivry sur seine
06 19 85 64 60
gael.monvoisin@u-psud.fr
David Parrot
19 rue jules dorget
54000 Nancy
06 32 97 38 32
03 83 97 40 28
david.parrot@ffspeleo.fr
Lebecq Philippe
16 allée des glycines
76300 Sotteville les rouen
02 35 63 08 83
06 21 84 52 77
plebecq@free.fr
Raf Van Stayen
Kerkevelo Straat 61
2610 WILRIJK Belgique
00 32 48 544 79 09
papaspeleo@telnet.be
4 PROGRAMME REALISE
Cavités Equipes Cadres Type de corde
Accueil à 17h, installation, inventaire, réunion préparatoire
29/07/09 (oragnisation, attentes, évaluations, points techniques, conseils...),
présentation du massif par M. Douat, repas, préparation des kits.

-AM1 -C -Cazou -L

30/07/09 -C50 -A -Pierre-Michel -B


-AM17 (Gaspi) -B -Vincent et Domi -B

Falaise -Cazou B
pitons
(Mailh de Gagoutas) -Pierre-Michel coinceurs...
31/07/09
Présentation des vis Multi-Montis -Vincent
par Vincent Quatrepoint. - Dominique

-Mulekeke -A -Vincent et Domi -L

01/08/09 -C50 -B -Cazou -L


-Gaspi -C -Pierre-Michel -B

Inventaire, rangement, bilan individuel et collectif, administratif,


02/08/09 questionnaire post stage, lavage, et bisous d'au revoir au gué de la
Mouline.

Equipes
A B C
-Philippe -Aurélien -Franck
-Laurent -David -Vincent
-Gaël -Raph

La météo ne nous a pas mis dans l'obligation de permuter les 2 dernières journées, mais le 1er
Aout a commencé par un réveil très matinal afin que l'engagement sous terre puisse être
prolongé au maximum, malgré un risque d'orages annoncé dans l'après midi.
Le brochage de certaines cavités, l'engagement d'équipes dans d'autres ainsi que la fermeture
en semaine de la frontière (travaux routiers) sont d'autant de paramètres qu'il a fallu intégrer
dans l'organisation.
Les cavités retenues n'étaient pas des classiques et un rééquipement a été nécessaire en
mettant parfois en œuvre le perforateur et le taraud pour rafraichir certains filetages.
5 TOPOGRAPHIES DES CAVITES

5.1 C50
5.2 Gaspi
5.3 AM1
5.4 Mulekeke
5.5 AM17
Même s'il fut trop étroit pour certains
6 FICHES D'EQUIPEMENT

6.1 Gaspi
Attention je suis revenu dans ce gouffre depuis le module certains éléments de cette fiche ne
donnent que l'ordre de grandeur
6.2 C50
30 juillet 2009 M1 moniteur EFS
Laurent Charbonnel; Philippe Le Becq; Gaël Monvoisin; (Pierre – Michel Abadie)

P11 : C 30 = MC 2s => 1s + 1AN - 1 dev sur piton

P6 : CP MC 1 AN haut + 1s – 2s 2s (! névé)

R3 C8 : (facultatif) 2s (! névé) – méandre

P8 : C40 –MC 1AN + 1s => 2s – 2s – 2s 1 dev sur s (! névé)

P10 CP : 2s (! névé) méandre

P40 C60 : MC 2 AN + 2s + 2s – 2s

P38 : C90 2s - 1AN +1s (en face)

P13 : CP 2s – 2s 1 dev sur s

R3 : CP 2s

P14 : CP 2s – 1 dev sur s

P6 : CP 2s

P10 : C 30 : 2s 2s

P38 (ou plus): C80 : MC 1s + 1 AN – 2s – 1 dev sur s – 1s 1AN MC 1 AN MC 2s 1 dev sur s – 1


dev sur AN

Chaos de bloc à prendre en rive droite:

P11 : C90 : 2s – 2s MC montante (5 points)… ?


6.3 Mulekeke
1er août 2009 M1 moniteur EFS
Laurent Charbonnel; Philippe Le Becq; Gaël Monvoisin; Vincent Biot; Dominique Dorez)

P40 :C60 2AN + 1AN - 2AN - 1S + 1AN 1 dev sur AN – 1s + 1 AN – 1s + 1 AN – 1 dev sur AN

P8 : C30 : 1s + 1AN

R4 : CP 1s + 1AN

R3 : CP – 2s

Méandre étroit : C15 : 2 AN

P22 : C30 : 2 AN hauts – 2s 1 dev sur AN

R4 : C20 : 2AN - 2AN – 2AN

P13 C25 : MC 2AN (pour passer au dessus du puit borgne)– 2s 2s – 1 dev sur AN

P35 : C50 : 2s
7 QUELQUES PHOTOS
8 QUELQUES NOTES SUR LE MASSIF
Les informations données dans ce paragraphe sont issues du site de l'ARSIP:
http://arsip.free.fr/

Aux confins de la France et l’Espagne et de quatre


provinces : l’Aragon, le Béarn, la Navarre et la Soule
s’étend le karst de la Pierre Saint Martin / Larra.
Ce massif de 140 km2 est le siège de
phénomènes karstiques de grande ampleur qui
comptent parmi les plus spectaculaires de la planète.
Plusieurs de ses gouffres et cavernes sont, par leur
longueur et leur profondeur, parmi les plus importants
du monde. Le massif de la Pierre Saint Martin se
caractérise aussi par la richesse et la diversité de ses
paysages, de sa faune et de sa flore.
La spéléologie qui y est pratiquée est à la fois sportive,
scientifique et culturelle. L'aspect sportif, y compris
sportif de haut niveau, est présent dans toutes ces
activités en raison des difficultés du terrain. Tout
comme les recherches scientifiques, il est indispensable
pour continuer à découvrir et comprendre le fabuleux
sous-sol de la Pierre. C’est aussi la raison pour
laquelle les spéléologues ont crée l’Association pour la Recherche Spéléologique Internationale à
la Pierre Saint Martin, l’ARSIP. Cet organisme coordonne depuis 35 ans les activités
spéléologiques à la Pierre Saint Martin afin de faciliter les travaux des spéléos et parfaire les
connaissances scientifiques sur le massif.
Les missions scientifiques et culturelles de l’Arsip: La spéléologie est sans doute
l’approche idéale pour accéder à de nombreuses connaissances sur les karts. Par la curiosité et
les réflexions qu'elle engendre, par la volonté d'expliquer les phénomènes observés, la spéléo
incite la connaissance. A la Pierre Saint Martin, de nombreux spéléologues non scientifiques ont
pu ainsi faire l'expérience d'une approche différente du milieu karstique et du milieu naturel en
général. Les simples descriptions de cavernes, les topographies plus ou moins évoluées
réalisées par les spéléos, leurs tentatives d'explication des phénomènes observés, sont déjà le
début d'une démarche scientifique, un outil indispensable et une source de renseignements
pour les chercheurs qui sont encore peu nombreux à pénétrer profondément le karst. Depuis
une trentaine d'années, des travaux scientifiques importants ont été menés en plusieurs points
du massif. Ils portent essentiellement sur les paléo-karsts (Paléozoïque à Miocène), les
sédiments quaternaires, la biospéléologie et bien sur l'hydrologie du massif. Certains ont permis
des avancées notables sur la connaissance du quaternaire pyrénéen et notamment l'impact des
phénomènes glaciaires sur le karst. L'Arsip édite deux revues: Le Bulletin de l'Arsip qui fait le
point des connaissances sur le massif sans périodicité fixe et Arsip Info, revue trimestrielle
d'informations spéléologiques de la Pierre Saint Martin. L'Arsip a également réalisé plusieurs
expositions. La dernière fait le point des connaissances sur l'histoire du massif et son
exploration.
La Pierre St Martin en quelques chiffres :
• Superficie du karst : 140km2
• Altitude moyenne des plateaux : 1500 à 2100m
• Altitudes extrêmes : 438 à 2504 m
Principaux sommets:
• Pic d'Anie 2504m
• Table des trois rois 2434m
• Pic d'Ansabère 2377m
• Pic de Pétragème 2374m
• Soum Couy 2315m
• Pic d'Arlas 2044
Quatre grands systèmes hydrologiques drainent le karst. Leurs réseaux souterrains sont si
proches par endroits qu’ils seront un jour ou l’autre reliés entre eux par des réseaux fossiles ou
des diffluences de rivières que nous ne connaissons pas encore.
Le tableau qui suit n’est que le début d’une longue liste faite de grands moments d’émotion, de
plaisir de découvrir mais aussi de drames et d’échecs …
Cavités les plus profondes:
• Complexe de la Pierre St Martin - Gouffre des Partages: -1410 m
• Las Puertas de Illamina-BU.56 : -1408m
• Gouffre du Bracas de Thurugne –BT.6 : -1166m Arrestélia : -838m
Cavités les plus longues:
• Complexe Pierre St Martin- Gouffredes Partages : 80 200m
• Arrestélia 59 425m

• Cavité importante la plus haute en altitude : Trou des Gugusses 2269m


Les exurgences :
• Laminako Ziloua (alt.438m). La plus importante de toute s'ouvre dans le lac de
Kakouetta. Exurgence du système St-Georges.
• Bentia (Alt.445m). Elle s'ouvre également dans le lac de Kakouetta. Exurgence du
système St-Vincent (Pierre St Martin, Lonne Peyret, Arphidia, BT.6.
• Grotte de la cascade (540m)
• Oueilh d'Issaux (690m)
• Emergence de la pisciculture de Lées Athas (450m)
Renseignements pratiques:
Les accès aux cavités sont libres, donc pas d'autorisation à demander. Seulement il est
recommandé de prendre contact au préalable avec le responsable de la coordination des
classiques afin d'éviter une sortie ratée pour cause d'encombrement des cavités, obtenir
quelques renseignement utiles sur les derniers équipements. Le camping sauvage est interdit
sur le massif de la Pierre St Martin, par contre il existe de nombreux gîtes et camping dans les
environs.
La circulation des véhicules sur les pistes de la station de ski est également interdite
9 QUELQUES REMARQUES
Voilà c'est fini comme c'est dit dans la chanson. 5 stagiaires sur 8 sont repartis avec le sourire.
L'équipe d'encadrement a bien souligné que l'échec des 3 autres n'est pas une remise en cause
définitive de leurs capacités. Nous les attendons soit en Module 0 ou à nouveau en Module 1,
mais cette fois forts de leur expérience de 2009.
Chaque stagiaire a eu un bilan personnalisé afin de mieux appréhender la suite de sa formation.
Nous avons profité de ce module pour remettre à chacun un livret de suivi du cursus moniteur.
Celui-ci rappelle les grandes lignes de la formation et précise les attentes fédérales pour le
cadre de haut niveau qu'est le moniteur. La dernière feuille de ce livret retrace le parcours
personnel de son propriétaire. Pour chaque stagiaire un exemplaire a été complété et transmis
à Judicaël Arnaud qui est responsable au sein de la direction nationale de l'EFS de la formation
moniteur.
Les grandes lignes du module 3 ont été précisées ainsi que l'esprit dans lequel ce module
essentiellement formatif se déroule.
L'équipe d'encadrement tient à souligner le bon esprit dans lequel ce stage s'est déroulé, bien
que son aspect très tourné vers l'évaluation ne génère pas forcément un climat de forte
détente. Nous avons trouvé une bonne, voire une très bonne préparation des stagiaires pour la
seconde partie de la journée falaise, en revanche une trop grande fréquentation de cavités
« classiques » n'est pas propice à l'acquisition d'une bonne vision de la cavité et de son
équipement. La préparation à ce module doit revêtir plusieurs volets et chacun doit être traité.
• Niveau physique
• Connaissance et mise en œuvre des techniques
• Lecture et vision de la cavité
• Expérience du milieu souterrain
Le moniteur doit avoir un panel technique suffisant pour trouver une combinaison donnant un
compromis satisfaisant face à l'équipement de progression à mettre en place.
Le questionnaire que vous trouverez à la fin de ce paragraphe fait apparaître une satisfaction
globale importante des stagiaires. A titre personnel c'était une première expérience
d'organisation d'une formation de ce type et je me suis posé de nombreuses questions quant
aux choix que j'ai du opérer. Bien sûr des contacts réguliers avec les autres membres de
l'équipe d'encadrement m'ont aidé dans cette préparation. Merci à eux pour leur aide et l'esprit
dans lequel nous avons travaillé avant et pendant ce module. Tout n'est pas parfait et ne pourra
l'être, mais au final je trouve que tout cela s'est bien déroulé. Quelques regrets tout de même:
• Nous n'avons pas pu sortir sous terre avec l'ensemble des stagiaires.
• Un manque de temps avant le stage pour un repérage plus approfondi de certaines
cavités.
Merci à l'association CER Aquitaine avec laquelle nous avons travaillé pour l'hébergement
(http://ceraquitaine.canalblog.com/) et plus particulièrement à Martial notre cuisinier, qui a su
s'adapter à nos exigences, parfois en dernière minute.
Un dernier mot pour ma famille qui a su être patiente et disponible pour m'épauler durant
chaque étape de la réalisation de stage.
Bonne spéléo à tous et n'oubliez pas vos tarauds...
Pierre-Michel Abadie
10 QUESTIONNAIRE POST STAGE
Vous trouverez dans ce chapitre une compilation des réponses « ouvertes » ainsi que les
pourcentages et les moyennes pour les réponses fermées ou soumises à 5 niveaux d'évaluation.

1) Le stage correspondait-il à ce que vous attendiez ?


oui : 100% non : 0% partiellement : 0%

2) Dites succinctement ce qu'il vous a apporté :


_Mise en évidence des carences
_ Auto-évaluation, identification des points faibles, évaluation du niveau
"_Pratique et matériel différents de la pratique club ""classique"""
_Découverte d'une partie d'un massif
_Travail avec tout type de matériel et dans des cavités à rééquiper en point fixe.
_Expérience de cavité non équipée sécurité.
_Une mise à jour sur des techniques light (As, Dynéma) ainsi que piton et coinceur.
_Ne se prononce pas

3) Dites succinctement ce qui vous a manqué :


_Rien
_Ne se prononce pas (5)
_Expérience
_TPST plus long

4) L'information avant le stage vous a-t-elle paru suffisante ?


Oui : 87,5% non :0,0% ne se prononce pas :12,5%
(NB : très bien l'idée du blog)

5) Le niveau technique exigé vous paraît-il ?


normal : 100,0%8 excessif : 0,0% insuffisant : 0,0%

6) Le niveau de connaissances générales ?


normal : 100,0% excessif : 0,0%0insuffisant : 0,0%

7) La durée du stage vous semble-t-elle ?


normale : 62,5%5 trop longue : 0,0%0trop courte : 37,5%3
8) Notez votre appréciation de 1 (très mécontent) à 5 (très content) sur les points suivants :
Le choix des cavités 4
La nourriture du soir 4,6
Les relations entre stagiaires 4,6
Le matériel 4,8
Les exposés (présentation du massif) 5
L'hébergement 4,4
La nourriture sous terre 3,8
Les relations avec les cadres 4,9
La documentation pédagogique 4,5
L'ambiance générale du stage 4,9

9) Etes-vous prêt à suivre un autre type de stage EFS ?


oui : 100,0% non : 0,0%0ne sais pas : 0,0%0

Si oui, lequel et quand ?


_module 3 en octobre (3 fois)
_module 3 et plus après si…
_module 3
_module 1 dans un an ( mieux préparé) / M0? Prépa moniteur?
_Devinez
_Ne se prononce pas

10) Remarques, suggestions :


_Ne se prononce pas (6)
_Equiper uniquement sur de la corde de 8.
_Sur un stage de type M1 mettre plus en avant l'utilisation de la corde de 8mm…

En utilisant le référentiel du stage, donnez votre appréciation de 1 à 5 sur l'enseignement qui


vous a été proposé dans les domaines suivants. Justifiez votre appréciation.

1. Connaissance de la vie fédérale :NOTE : 3,5


_Présentation de la démarche EFS/ de ce qui est attendu d'un stagiaire moniteur.
_Sans objet durant ce stage
_Discussions personnelles
_Ne se prononce pas (5)
2. Matériel et techniques : NOTE : 4,8
"_Possibilité d'utiliser du matériel rarement utilisé en club pour des ""visites"" de classiques."
_Apprentissage en cavité vierge, notamment coinceurs, pitons...
_Matériel différent avec des cadres et des stagiaires de différent et utilisation.
_La mise en application est facile à mettre en œuvre.
_Matériel adapté au différents types d'utilisation, de méthode et de progression
_Beaucoup de notions précisées, de corrections apportées et très riche en critiques positives
_Plus de corde de 8. Corde de 9 trop lourde donc équipe ralentie.
_Ne se prononce pas (1)

3. Topographie, cartographie, orientation : NOTE : 4,3


_Sans objet durant ce stage:
_Surtout vu en module 2 et en connaissances personnelles mais utilisation d'écrits et
organisation de sortie.
_Les manques d'informations sur les topos fournies nous ont permis de travailler sur la façon de
préparer la sortie.
_Topographies succinctes mais, ça nous a permis de travailler en rééquipement et en lecture de
cavités
_Ne se prononce pas (4)

4. Biospéléologie :NOTE : 1,5


_Connaissances personnelles
_Pas assez détaillé
_Sans objet durant ce stage
_Ne se prononce pas (5)

5. Géologie, hydrogéologie, karstologie :NOTE : 4,2


_Exposé sur le massif par un membre de l'ARSIP : très bien!
_Bonne présentation de la PSM
_Découverte de la PSM. Très complet.
_Description du massif hydrogéologie et géologie ainsi que le temps
_vu sur le module 2
_Ne se prononce pas (3)
6. Prévention des accidents, physiologie sportive : NOTE : 4,4
_Prévention sur la météo mise largement en avant avec un décalage des entrées sous terre.
_Engagement limité au cours du stage
_Une priorité pour éviter les pépins. Quelques échanges durant les temps d'attente :
" "" renoncer c'est progresser…"""
_bonne prise de la météo avec une sécurité horaire. Un peu de discussion dans les moments
d'attente avec le cadre sur les riques d'accidents.
_Ne se prononce pas (3)

7. Secourisme, conduite à tenir en cas d'accident, secours : NOTE : 4,7


_Observation des techniques de réchappe et de secours
_Bonne explication
_Consigne habituelle SSF pour déclenchement secours. RAS
_Ne se prononce pas (5)

8. Pédagogie, gestion d'un groupe, communication : NOTE :4,75


_Bonne communication entre cadres et stagiaires
_Très bonne communication et avec des cadres que je ne connaissais pas et que j'ai apprecié
(et ceux que j'ai retrouvé du module1)
_Equipe pédagogique à l'écoute et patiente
_Organisation du stage avec grosse partie d'évaluation
_Ne se prononce pas (4)

9. Protection du milieu : NOTE : 3,3


_Mise en application facile
"_Trop de ""replantage "" de spit à mon goût. Faire de préférence AF et avec AN"
_Ne se prononce pas (6)

10. Autres sujets développés : NOTE : 5


_Content de continuer
_Ne se prononce pas (7)

Centres d'intérêt liés