Vous êtes sur la page 1sur 8

21

ZrCanière

be

se

Mes chers enfants, quand une âme est en état de grâce, les trois Personnes de la très Sainte Trinité habitent en elle comme dans un temple, et la font vivre de leur vie. L e péché mortel, en détruisant la grâce sanctifiante, chasse ces trois Personnes divines et alors l'âme devient comme un cadavre : elle ne peut plus faire un pas ni un mouvement dans le chemin du ciel Que c'est triste, une âme séparée de Dieu ! Mais pour sortir d'un si triste état, le Bon Dieu lui envoie une bouée de sauvetage : le sacrement de Pénitence. C'est un moyen facile que, dans son infinie bonté. Dieu met à notre disposition afin de retrouver sa grâce si nous avons eu le malheur de la perdre. Mais hélas, bien souvent nous n'en profitons pas ou nous ne savons pas en profiter ! Que de confessions médiocres à cause d'une certaine négligence à se bien préparer. Vous ne voulez pas gaspiller le grand trésor que le Bon Dieu vous offre dans ce sacrement, n'est-ce pas ? Aussi, écoutez bien ce qu'il faut faire pour bien se confesser.

Avant de me confesser :

Lorsqu'un homme doit se présenter devant un tribunal, il éprouve une certaine appréhension, une certaine crainte. Cela lui paraît grave. E h bien, nous, lorsque nous nous approchons du Tribunal de la Pénitence, nous ne devons pas y

aller à la légère mais avec une juste crainte et beaucoup de respect.

Avant de nous y présenter, à genoux devant le Bon Dieu, nous nous mettons en prière pour Lui demander son secours afin de bien connaître nos péchés (comme avant d'aller trouver le médecin, le malade réfléchit pour bien savoir ce qu'il dira car il veut guérir). Puis nous Lui demandons de nous aider à les regretter et à les avouer bien franchement

Après avoir imploré le secours de Dieu nous passons à l'examen de conscience. Avec la lampe du Bon Dieu, nous passons dans tous les coins et recoins de notre âme pour y découvrir tout ce qui l'empêche de resplendir comme elle le devrait Ne faisons pas exprès de ne pas voir un péché ! - car pouvons-nous tromper Dieu ? Non, c'est impossible. Il nous connaît et nous voit mieux que nous-mêmes nous ne nous connaissons et ne nous voyons. Alors, ne cachons rien volontairement Si nous nous confessons souvent, l'examen peut être court, mais si nous nous confessons rarement, il doit être nécessairement plus long. Nous commençons par nous examiner sur les devoirs envers Dieu : Ai - je parlé de Dieu avec respect ? Ai-j e dit des grossièretés en employant le Nom de Dieu ? Ai-j e rougi de montrer que j'aimais Dieu ? Ai-je sanctifié le jour du Seigneur, le dimanche ? Ai-je assisté à la Messe du dimanche ? Me suis-je bien tenu ? Ai-je communié avec amour ? Ai-je pris le temps de rester avec Jésus après la Communion ? Suis-je allé communier alors que j'avais fait un péché grave et que je ne m'en étais pas confessé ? Ai-j e été bien respectueux à l'église où Jésus est

réellement présent ? Ai-je fait mes prières du matin et du soir ? Ai-je pensé à Dieu dans la journée ? Nous continuons en nous examinant sur nos devoirs envers le prochain, c'est-à-dire nos parents, nos frères et soeurs, nos amis, tous ceux que nous connaissons. Ai-je désobéi ? Ai-je répondu à mes parents ? à mes maîtres ? Ai - je donné des coups ? Me suis-je moqué de quelqu'un ? Ai-je inventé des histoires

sur quelqu'un pour qu'on se moque de lui ou qu'on le punisse ?

d'abîmer quelque chose ? Ai-je volé ? Et enfin, nous avons des devoirs envers nous-mêmes : Ai-je été

paresseux ? Ai-je fait mes devoirs avec négligence ? Me suis-je mis en colère ? Ai -

Ai-j e fait exprès

? Ai-je dit ou lu des

vilaines choses ? Ai-je chassé bien rapidement les mauvaises pensées ? Me suis- je cru meiUeur que les autres ? Ai-je été jalovix ? Et après un bon examen de conscience, lorsque nous voyons bien clair dans notre âme, que nous avons la Uste de nos péchés avec le nombre et les circonstances, que nous reste-t-il à faire ?

je regardé des images malpropres à la télévision, au cinéma

Nous devons nous exciter à la contrition. Vous rappelez-vous ce qu'est la contrition ? C'est ce profond regret d'avoir offensé Dieu par le péché. Regardons Jésus mort sur la Crobc après de terribles souff'rances pour expier nos péchés. Considérons qu'un seul péché mortel fait perdre le Ciel et mérite l'Enfer. Pensons également à la bonté de Dieu qui nous aime comme un Père. Souvenons-nous aussi que notre contrition ne serait pas sincère, si nous ne prenions en même temps la résolution de ne plus commettre le péché.

Au confessionnal :

Quand notre tour est arrivé, nous nous agenouillons bien calmement dans le confessionnal. C'est à Jésus que nous allons parler. "Bénissez-moi, mon Père, parce que j'ai péché". Nous récitons la première partie du "Je confesse à Dieu" jusqu'à "c'est ma faute", puis nous disons depuis combien de temps nous ne nous sommes pas confessés ; ensuite nous faisons nofre accusation. Cet aveu doit être

sincère et humble. Tout ce que nous disons restera sous le sceau du secret. Il ne faut "

mais comme ceci

par exemple : "Mon Père, je m'accuse d'avoir menti au moins trois fois pour m'excuser ; je m'accuse d'avoir volé une gomme et un ballon ; j'ai été orgueilleux :

je me suis vanté devant mes amis ; j'ai été curieux : j'ai écouté deux fois aux "

Commençons par dire ce qui nous coûte le plus et si nous sommes embarrassés pour avouer quelque chose, ne nous torturons pas l'esprit, disons bien simplement : "Mon Père, je ne sais pas comment expliquer ce que j'ai à dire. Pouvez-vous m'aider, s'il vous plaît" L e prêtre, qui écoute paternellement, pose alors des questions et nous n'avons plus qu'à répondre avec franchise.

pas s'accuser ainsi : "J'ai été menteur, voleur, orgueilleux, curieux

portes

L'accusation terminée, nous disons : "Je m'accuse encore de tous les péchés dont je ne me souviens pas et de tous ceux de ma vie passée." Puis nous

terminons le "Je confesse à Dieu" depuis "c'est ma faute". Comme le médecin donne des conseils au malade après avoir reconnu sa maladie, le prêtre nous doime des conseils au nom de Jésus-Christ Ecoutons-le très attentivement et retenons bien la pénitence à faire. Puis, quand le prêtre nous le demande, nous récitons posément

l'acte de contrition. Pendant ce temps il prononce sur nous la formule : "

absous de vos péchés au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit." Cette absolution est vraiment une sentence que le prêtre prononce au nom de Jésus pour remettre les péchés au pénitent bien disposé. I l pourrait la refuser si le pécheur ne montrait pas de bonnes dispositions, par exemple si le pénitent refuse de réparer, de rendre l'argent volé, s'il ne veut pas éviter les occasions de péché

Je vous

Après la confession :

Quand nous sortons du confessionnal, l'âme paisible et joyeuse, nous remercions le Bon Dieu de son pardon, puis nous faisons notre pénitence le plus tôt possible dans la crainte de l'oublier. Une fois dehors, nous faisons bien attention de ne pas salir notre âme de nouveau et nous n'oublions pas les conseils du confesseur.

«

*

1.

Que devez-vous

faire pour vous

préparer

à la confession ?

Pour me préparer à la confession, je dois :

 

- demander le secours de Dieu,

- examiner ma conscience,

- m'exciter à la contrition.

2.

Que ferez-vous quand vous serez au confessionnal ?

Quand je serai au confessionnal, je ferai le Signe de la Croix puis je dirai :

- "Bénissez-moi, mon Père, parce que j'ai péché" ;

 

- J e réciterai le "Je confesse à Dieu "

jusqu' à "c'es t m a faute " ;

- Je dirai depuis combien de temps je ne me suis pas confessé, si j'ai reçu

l'absolution, si j'ai fait ma pénitence :

 

-

Je dirai mes péchés.

3.

Que devez-vous

ajouter

après avoir

accusé vos péchés ?

 

Après avoir accusé

me s péchés, j e dois ajouter

:

"Je m'accuse

encore de tous les péchés que j'ai pu oublier, et de tous ceux de ma vie passée ; j'en demande pardon à Dieu et à vous, mon Père, pénitence et absolution, si vous m'en jugez digne." Puis je termine le "Je confesse à Dieu".

4.

Que devez-vous

faire après avoir terminé

le "Je confesse à Dieu" ?

Après avoir terminé le "Je confesse à Dieu", je dois écouter les avis du confesseur et réciter l'acte de contrition pendant qu'il me donne l'absolution.

5.

Que faites-vous

après votre confession ?

Après ma confession, je remercie Dieu de m'avoir pardonné, je renouvelle ma résolution d'éviter le péché et je fais au plus tôt ma pénitence.

REEDI I ION -<£)

F'="-

Cor-r-espondanc e

M

-

D .

d e

FATIN/I A

-

Anné e

c

SFSPX , Saint-Michel-en-Brenne. FRANCE . Juillet 1988. "Dépat légal" 2ème trimestre 1S92 - ISBN n'î-SOTMW-OO-S

L

E

RETI

T

MESSAG

E

MOÏSE Csuîtei)

 

Le

Seigneur

di t encore

à

Moïse

:

"Vous

direz

ceci

aux enfants

d'Israël

: vous avez v u que c'est du Ciel

que Je vous a i parlé. Vous ne ferez point de

Alliance

hommes par l e Sacrific e de Jésus.

; cell e

que Dieu

fi t avec

les

Rappelez-vous

le s

Il

"Ceci

paroles

de sa mort

offri t

est mon

LE SANG DE LA qui

sera

que Jésus

quand,

d'avance

à

prononça

ceci

la veill e

Cène,

la dernière

son Sacrific e

; est mon Sang,

Corps

NOUVELLE ET ETERNELLE ALLIANCE

dieux

d'argent, n i de dieux d'or. Vous me

répandu pour

vous

et pour

un grand

nombre

dresserez un autel de terre su r lequel vous

M'offrirez

vos

holocaustes*

e t

en rémission des péchés." Lors de la première

Alliance,

sacrifices,

vos vos brebis e t vos boeufs, en

l e

Bon Dieu

voyait

d'avance

l e Sacrific e

tous le s lieu x où l a mémoire de mon Nom sera

de

son

Fils ,

c'est

pour

qu'il

établie

; Je viendrai

à vous

e t Je vous

acceptait

de recevoir

d'être favorable

cela à son peuple

et

bénirai

; s i vous me faites un autel de

ses sacrifices .

pierre, vous ne l e bâtirez point de pierres taillées".

Dieu donna beaucoup d'ordonnances e t

qui devaient apprendre aux Hébreux à vivre saintement, dans l e respect de Dieu e t du prochain.

ensuite à Moïse de lois morales

Dieu di t aussi

à

Moïse

:

"Vous monterez vers l e Seigneur, vous e t

Aaron, Nadab e t Abiu (fil s aînés les 70 Anciens d'Israël, e t vous

loin. Moïse seul montera auprès du Seigneur (plus haut) ; le s autres n'approcheront

point". Moïse vint donc rapporter au peuple toutes le s paroles e t toutes le s ordonnances du Seigneur, e t l e peuple répondit tout

e

d'une voix : "Nous ferons tout ce que l Seigneur a dit".

toutes le s

ordonnances du Seigneur et , se levant dès l e

point du jour, il dressa un autel au pied de

d'Aaron) e t adorerez de

Moïse

écrivit

la montagne,

e t douze pierres,

selon l e

nombre des douze tribus d'Israël. E t i l envoya des jeunes gens d'entre le s enfants

d'Israël, e t il s offriren t

et immolèrent des victimes au Seigneur, de jeunes taureaux.

des holocaustes

l a moitié du

i

répandit l'autre moitié su r l'autel. I l pri t

ensuite l e livre de l'Alliance (qu'il venait d'écrire), e t l e lu t devant l e peuple qu i

ferons

dit

tout

serons obéissants".

ce que l e Seigneur a di t e t nous lu i

Et

Moïse pri t

sang

qu'il

mi t en

des coupes,

e t

après l'avoir

entendu : "Nous

l

l e sang qu i aspergea l e l e sang de

avec

vous afin que vous accomplissiez toutes ces choses".

Alors, prenant le s coupes, i l en

peuple

était dans

e t i l di t : "Voici

que l e Seigneur a

l'Alliance

faite

 

Ce

fut la première

Alliance

que

l e Bon

Dieu

fi t avec

son peuple,

le

peuple

qu'il

avait

choisi.

Par

cette

Alliance,

Dieu

à toujours

l e

protéger

parmi

s'engageait le s autres

peuples

et à en

Moïse, Aaron, Nadab, Abiu

et le s 70 Anciens d'Israël montèrent, e t

; e t son

marchepied paraissait être un ouvrage de

précieuse bleue e t

au Il s virent Dieu,

ils

virent

l e Dieu d'Israël

saphir

(pierre

transparente)

e t ressemblait

ciel

lorsqu'il es t serein

et ils mangèrent e t burent. Or l e Seigneur

dit

y

demeurerez ; Je vous donnerai des tables de pierre, e t l a Lo i e t le s commandements que J'a i écrits, afin que vous instruisiez

haut

: "Montez auprès de Moi en

à Moïse

de

l a montagne,

e t

vous

le peuple".

Moïse se leva avec Josué

su r l a

montagne

nous

revenions

Aaron

difficulté, vous vous en rapporterez à

eux."

quelque

vous

qui

l e servait,

de Dieu,

et , montant

i

l

di t aux Anciens :

ce

avez

que

avec

"Attendez

ic i jusqu'à à vous. Vous

e t Hur

; s'i l survient

Moïse étant monté, l a nuée couvrit

la montagne. La Gloire du Seigneur reposa

l e Sinaï, l'enveloppant d'une nuée

sur

pendant si x jours,

Dieu

obscurité.

e t l e septième jour.

de cette

appela Moïse du milieu

Ce qu i paraissait de cette

fair e un peuple

saint

à condition

qu'il

Lui

Gloire

du Seigneur était

comme un fe u

demeure

fidèle,

obéisse

à

ses

lois,à ses

_

ordonnances

et n'adore

pas le s faux

dieux.

Holocauste

: sacrifice

dans

lequel l a

 

Cette

première

Alliance

victime (l e taureau pa r exemple) était

préparait

et

préfigurait

la

seconde

entièrement consumée pa r l e feu .

Tables de l a Loi, que Je vous donnerai.

ardent, au plus haut de l a montagne, qu i se faisait

Vous

ferez

aussi

l e propitiatoire

voir

à

tous

le s enfants

(couvercle de l'Arche

; ce mot vient de

d'Israël.

E t

Moïse,

passant

propitiation ou expiation) d'un or très

au travers de l a

nuée,

monta

sur

pur. Vous mettrez aux deux extrémités deux

l a

montagne

e t

y

demeura

chérubins d'or battu. Il s tiendront leurs ailes étendues des deux côtés du

quarante jours e t quarante nuits.

Le Seigneur parla donc

à

enfants

d'Israël de M'apporter des

offrandes,

le s

le s

Moïse

e t

lu i di t :

vous

Me

"Ordonnez

ceux

aux

e t

qu i

recevrez

présenteront de bon coeur. Voic i ce que vous

de

tous

propitiatoire, e t il s couvriront l'oracle,

et il s se regarderont

le visage tourné vers l e propitiatoire qu i

couvrira

Tables de l a Lo i que Je vous donnerai. C'est de là que Je vous

donnerai

dessus

savoir

deux chérubins, pour vous faire

du milieu des

l'u n l'autre, ayant

vous

J e

vou s

mettrez le s

parlerai d e

l'Arche

Mes ordres.

le

propitiatoire,

devez

recevoir d'eux : de

l 'or ,

de

l'argent

tout

ce

que

Je voudrai

commander aux

et de

l'airain (ou bronze) ; de l'hyacinthe,

enfants d'Israël.

de

l a

pourpre,

de l'écarlate teinte

deux

fois

(c'est-à-dire des fil s

teints

en

en rouge foncé e t en rouge vif) , du

éclatante), des

soyeux

et flexibles des chèvres orientale s étaient

poils

violet,

fin

lin (fi l d'une blancheur

d e chèvres (les

poils

longs,

tissés

de manière

à

former

une étoffe

solide),

des peaux

d e béliers teintes

en

rouge, e t d'autres teintes en violet, e t des

bois

d'Acacia dont l e bois

est dur, incorruptible, de couleur orangée),

d e

sétim (sorte

de l'huil e (d'olive)

pour

Lampes,

des

aromates

entretenir le s l'huile

d'onction,

e t

des

pour parfums d'excellente

odeur

; des pierres

d'onyx

(roses)

e t des

pierres

précieuses à enchâsser.

Et

ils Me

dresseront un sanctuaire, afin

que

J'habit e

au milie u d'eux

; selon l a

forme très exacte du Tabernacle que Je vous

qu i y

serviront au culte sacré. Voic i l a manière

dont vous ferez ce sanctuaire.

montrerai

e t

de

tous

le s vases

Vous ferez une

Vous ferez aussi une table de bois de sétim, qu i aura deux coudées de long, une

coudée de large e t une coudée e t demie de

Vous l a couvrirez d'un or très pur

et

haut.

une bordure

d'or.

vous y ferez tout autour

Vous ferez aussi quatre anneaux d'or, que vous mettrez aux quatre coins de l a

table, un à chaque pied pour y passer le s bâtons afin qu'on s'en serve pour porter la table.

Arche

(coffret)

Vous ferez aussi d'un o r très pur

des

de bois de sétim,

 

plats, des coupes, des

encensoirs e t

des

qui

ai t

deux

tasses dans lesquelles

vous mettrez le s

coudées e t demie de long (1,30 m),

une

demie

coudée

cm)

e t

e t

large

e t une

demie

de

couvrirez d'un or

coudée

de

(75

haut.

Vous l a

très

pu r

en

dedans

e t

en

dehors

; vous y

ferez

au-dessus

une couronne d'o r tout autour.

Vous

mettrez

quatre

anneaux

d'or

aux quatre

coins de l'Arche,

l'autre. Vous ferez aussi des bâtons de bois

deux de

deux d'un côté e t

de

sétim, que vous couvrirez d'or , e t vous

les

ferez entrer dans le s anneaux qu i sont

aux

côtés. Vous mettrez dans l'Arche le s

liqueurs que l'o n doit M'offrir. Et vous

sur cette table

seront toujours exposés devant Moi.

le s pains qu i

mettrez

Vous

ferez

aussi

un

chandelier

de

l'or

l e

plus

pur,

battu

au

marteau, avec sa tige, branches, coupes,

pommes

e t

lis

qui

sortiront,

branches

sortiront

côtés

de

tige, trois d'un côté e t trois de l'autre.

Vous ferez aussi sept

lampes que vous

afin

mettrez

qu'elles éclairent ce qu i es t vis-à-vis.

au-dessus du chandelier,

l CATECHISME PAR CORRESPONDANCE

Abbaye Saint Michel Saint Michel en Brenne Si 36290 MEZIERES

's

N° D'INSCRIPTION :

AGE :

NOM ET PRENOM :

R IV l

2 1

1. Prenez votr e Petit Messager e t répondez aux questions suivantes :

Que di t l e peuple après avoir entendu l a lecture d u livr e de l'Alliance ?

* 2. Que fi t ensuite Moïse e t que dit-i l ?

il

8i

m c| .

P a"-

M

d

UE

3. Mettez le s noms de s objets ci-dessous :

et dites-nous quelles sont le s 2 matières

employées pour le s construire ?

Devoir Leçon 21

Ecrivez dans l e tableau ci-dessous tout ce que vous devez faire pour bien vous confesser.

AVANT de me confesser

AU CONFESSIONNAL

APRES m'être confessé

y| CATECHISME PAR CORRESPONDANCE

N ° D'INSCRIPTION :

O l

U

Abbaye Sain t Michel

AGE :

<^

Saint Michel en Brenne 36290 MEZIERES

NOM ET PRENOM :

's

il

hS

POUR MA VI E

U.I

- Je n'oublierai jamais, lorsque j'irai me confesser, que l a contrition es t l a

1^

partie l a plus importante pour obtenir

l e pardon

de mes péchés,

j'e n

^-

demanderai l a grâce à Dieu e t j'apporterai u n soin tout spécial à m'y exciter.

û |

4".

- J e prierai

pour l e prêtre qu i me confesse.

§i

s'

RAPPEL :

J e coni&^^àe. à V-im tout-poLi^ant,

à

la

bienheivtzuàe

Haxlz

toujoun^ U-te^ge, à

ci

Saint UlckdL Archange, à Saint Jzan Baptt&tz, aux SaÂntà ApôtM-di Plex>iz zt

li

Paul,

à tûLiu> £e4 Sainte, zt a \iou6, mon PèJiz, quz J^at beaucoup péché pan.

Ji

pen4ée4, poA. poKolzi,, pan. actions et poK oniL&6-con6 : {ict accusation dei

ïl

péchés)

0c

U|

C'eét

ma iaatz,

c^z^iit

ma iautz,

c'e^t

ma tfié^

giandc -iautc,

c*<ut poufiquoi je

jjl

supplie,

la

bimhe.uA.cusc UofUc touJoLUi^

Viexgc,

Suivit

ULchcl

Archange,

Saint

ai

Jcan-Baptistc,

les

Saivits

ApÔtACA Piexuc

et

PèAc,

de p^ticH. poun. moi le

Seigneun. notAc

Paul,

Vicu.

tous

Eï

 

Appréciation : La leçon est-elle su e ?

très bien

 

bien

so

assez bien

 

Signature :

^

(de l a personne qu i a fait réciter l a leçon).

le^

Saintà,

et

passablement mal pas d u tou t

vous mon