Batterie d’interventions dans le non-débat public

Indignation visuelle,
quotidiennement bruyante

))) Opération CASSEROLES )))

) ) ) contre la mise sous état d’urgence permanent !

) ) ) Style de casseroles

Choisissez votre style de casserole et votre style de coups

Evasée, comme la loi renseignement légalisant la
surveillance de masse (promulguée le 24 juillet 2015)
Pour usage intensif, comme le régime d’exception de l’état d’urgence, qui suspend l’état de droit, voté jusqu’au
26 février et déjà proposé jusqu'au 26 mai 2016
(Loi du 20 novembre 2015 ayant pris le soin d’épargner la censure
de la presse déjà contrôlée par les subventions ou capitalisations /
nouveau projet de loi présenté le 3/02/16 en conseil des ministres )
Percée, comme un pays des droits de l’homme qui déroge
à la Convention européenne des droits de l'homme
(24 /11/15 : la France informe le Conseil de l'Europe qu’elle va «
déroger » à la Convention européenne des droits de l'homme)
Extérieur poli, comme une révision de la constitution
donnant un fondement incontestable aux mesures de police administrative (sans contrôle de la justice) prises par le ministère de
l’intérieur pendant l’état d’urgence (débat : assemblée nationale le
3/02/2016)
Tous feux, comme une loi post-état d’urgence réformant
la procédure pénale qui vise à rendre permanents et ordinaires
les outils et moyens de l’état d’urgence, et permet de ne plus se
faire gauler par les exigences constitutionnelles et européennes
(transmis le 23/12/2015 pour avis au conseil d’état , retour de
bâtons février 2016)
collectif Contre Les Abus Policiers - Bordeaux [Fr]
http://clap33.over-blog.com/
Pour nous écrire, pour témoigner :collectif.clap33@gmail.com

) ) ) Style de coups
Coups redoublés, répétés, réguliers comme les assignations à
résidence, perquisitions, contrôles, abus et violences policières qui bâillonnent et criminalisent tout autres que les
terroristes : musulman-e-s (ou assimilé-e-s), militant-e-s, activistes,
syndicalistes, lanceurs d’alerte, zadistes, agitateurs, artistes, profs.,
Roms, réfugié-e-s, exilé-e-s, sans papiers …
Coups qui partent tout seul comme une police hors contrôle, aux
pouvoirs exceptionnels, sous irresponsabilité pénale (pour d’autres
pays, on dit Etat Policier)
Coups par derrière d’une répression par anticipation s’il existe
des raisons sérieuses de penser que le comportement constitue une
menace pour la sécurité et l’ordre publics : Qui pensent ? les policiers
et militaires qui ont voté FN à plus de 50% ? les puissants lobbyings ?
les politiciens ?... Qui est ou deviendra la menace ?
Coups calculés comme sur un marché juteux de la sécurité
(qui corrompt même Monsieur Le Préfet Alain Gardère)
Coups sous l’émotion comme un régime autoritaire qui confisque
nos libertés et droits, administre les peurs pour sa sécurité,
déstructure les liens sociaux, nie la diversité au profit de la haine
(pour d’autres pays, on dit totalitaire)
Coups qui viennent du cœur pour rester humain et user de ses
libertés !
L’état d’urgence, il faut qu’ça cesse !
l'islamophobie aussi .

27/01/2016

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful