Vous êtes sur la page 1sur 5

Elections / SCAM

un courriel de Robin Hunzinger et d’Ariel Nathan , réalisateurs candidats


travaillant en région.

Voter pour les élections au conseil d’administration de la Scam ?


Quelle drôle d’idée ! C’est ce que disent les 90% d’abstentions aux
élections… Et pourtant si, il faut voter ! Si, il est possible de
faire bouger cette vénérable maison… Les combats du moment, politiques
et technologiques, méritent une véritable bataille. Il faut que des
auteurs en activité entrent au conseil et avec eux la réalité de notre
précarité. Il faut que ces élus soient de véritables militants pour
raviver un conseil au taux d’absentéisme très élevé. La notoriété
n’est pas toujours garante d’engagement …

Avec d’autres auteurs (Patrick Benquet - Anne Georget - Rémi Lainé –


Jean Xavier de Lestrade -Robin Hunzinger ), nous avons décidé de faire
une liste commune car nous nous retrouvons sur cette volonté de faire
bouger les choses, nous l’avons prouvé en nous engageant depuis
plusieurs années soit dans la commission télévision de la Scam soit
dans des collectifs et associations de réalisateurs.

Nous souhaitons nous présenter aux élections pour :

- Élire des auteurs qui se sont déjà engagés à la Scam ou ailleurs (en
région, dans des associations professionnelles) ou qui sont prêts à le
faire. Éviter les « parachutés » qui ne se sont jamais manifestés et
dont on voit soudain apparaître la candidature et dont on peut
craindre le manque d’assiduité. Insister sur le fait que la notoriété
n’est pas forcément synonyme d’engagement.

- Pour un Conseil d’administration où les élus soient (dans la mesure


de leur liberté professionnelle) présents aux réunions, prennent des
responsabilités et participent aux commissions de leurs répertoires.

- Contre la suppression de la journée Brouillons d’un rêve à Lussas.


Le conseil d’administration a voté la suppression de la journée
Brouillon d’un rêve à Lussas au profit d’un forum sur… « l’argent ».
Cela semble plus qu’une maladresse, une injustice faite à la qualité
de cette journée et à la fête du documentaire ! Nous ferons tout pour
revenir sur cette décision.

- Contre la mise en place d’un barème dont le critère serait les


horaires de diffusion et l’abandon des catégories , documentaires et
grands reportages, reportages et séries… sous prétexte que la
multiplication des oeuvres et des canaux de diffusion rend impossible
le classement par catégorie.

- Contre un rapprochement à tout prix avec la SACD alors que le


partage des ressources financières entre la fiction et le documentaire
est par nature conflictuel.

- Pour une plus grande transparence dans l’élaboration d’un budget


culturel véritablement au service de tous les auteurs et en prise avec
leurs préoccupations et difficultés actuelles.

- Pour devenir un véritable interlocuteur des chaînes de diffusion


afin de peser sur leur décision. En particulier, pour refuser, avec
les producteurs, la mise en place du guichet unique qui va être
vraisemblablement plus compliqué qu’on veut bien nous le dire. Pour
l’élaboration d’un code de bonne conduite entre les chargés de
programme et les auteurs. Pour que les auteurs redeviennent des
interlocuteurs directs des chargés de programme.

- Pour créer une véritable relation de travail avec les producteurs


afin d’avancer sur les question des contrats et de la remise des
comptes.

- Pour la défense des volumes de production de documentaires dans les


stations régionales de France 3.

C’est au conseil que les décisions importantes sont prises.

La liste commune sur laquelle on retrouve :

- Pour la liste A - auteurs d’œuvres audiovisuelles : 5 membres à


élire : Attention nous sommes 7 , vous devez choisir cinq noms.

Robin Hunzinger : Auteur et réalisateur de films documentaires, s'est


battu contre la politique de France 3 Alsace en 2006,
membre du collectif « Les bandits du doc » à l’origine de L’appel pour
la case de l’oncle doc ». souhaite que la SCAM devienne un vrai
partenaire des chaine de télévisions et organise de vrais rencontres
entre les chaines et les auteurs, comme cela avait été réalisé en 2007
à Saint Malo lors des Etoiles.

Patrick Benquet : Il est réalisateur de documentaires, issu du


journalisme, il travaille avec pugnacité depuis plus de quatre ans à
l’encrage de la Scam dans la réalité et le quotidien des auteurs. Il a
porté et accompagné la création des « Etoiles de la Scam » dans le but
de promouvoir la télé du renouveau. Il anime la commission des oeuvres
audiovisuels, inspire ses travaux, ouvre des passerelles avec les
responsables des unités de programmes. Tout le passionne : les auteurs
en région, les journalistes, les documentaristes, il se bat sur tous les fronts.

Anne Georget : Le conseil d’administration a un déficit de présence


féminine parmi ses membres. Elle travaille déjà à la commission des
oeuvres audiovisuelles. Elle a mené à bien plusieurs dossiers. Si le
nom des réalisateurs apparait désormais (depuis mars) dans le chapeau
des articles critiques du Nouvel Obs, c’est grâce à son action. C’est
une réalisatrice qui compte et connaît les problèmes de la Scam

Rémi Lainé : Collaborateur de Daniel Karlin à ses débuts, il en a


appris la rigueur et l’ambition. Il réalise à son tour des
documentaires exigeants. Au sein de la commission, il prête sa foi et
sa jeunesse au service des auteurs. Nul doute qu’i sera présent à tous
les conseils d’administration de la Scam.

Jean Xavier de Lestrade : Il est un de nos rares primé aux « Oscars »


à hollywood. De renommée internationale, il réalise maintenant des
longs-métrages. Il fait partie des valeurs sures du conseil
d’administration. Tous au sein du conseil d’administration actuel
souhaitent le renouvellement de son mandat. Il est un des quelques
administrateurs qui travaille et connaît la réalité de la télévision
d’aujourd’hui. Sa sagesse et sa modération en ont fait un
incontournable pour s’adresser aux autorités et aux partenaires de la
Scam.

Eric Colomer : Feu, flamme et fougue. Il se bat pour une télévision de qualité
en parallèle avec le documentaire dit de création. Dans son domaine, il ne
ménage pas son talent. Il défend les convictions des journalistes, des
enquêteurs, des reporters, tous membres de notre société d’auteur.

Ariel Nathan : Artisan convaincu d’une décentralisation audiovisuelle, il s'est


engagé dans Films en Bretagne qui organise les rencontres Doc Ouest.
Animateur de Comptoir du doc à Rennes, il a initié le festival Images de
Justice. Il participe activement au réseau des associations de réalisateurs en
régions et souhaite que la Scam mène bataille sur la place du documentaire
en régions.

- Liste B - auteurs d’œuvres orales, sonores ou radiophoniques : 2


membres à élire

Simon Guibert : C'est un documentariste qui travaille pour la radio.


Il a du talent. Son dernier doc, « La crise alimentaire mondiale »,
vient d’être programmé sur France Culture. Simon souhaite s’engager
pour le documentaire radiophonique et je lui donne toute ma confiance.

Philippe Bertrand : un ex de France Inter, aussi bien intéressé par


la télévision, la radio et l'écrit.

Et à noter la candidature de David Christoffel, qui bien qu’il ne


fasse pas partie de notre groupe me semble très intéressante.

- Liste C - auteurs de l’écrit : 1 membre à élire

Jean-Paul Marri : Au Nouvel Observateur, ses grands « articles »


éclairent le journal et ses lecteurs. Ca aurait vraiment de la gueule
d’avoir un auteur tel que lui. Un nom, une volonté, du talent et un
désir de s’engager vers une société d’auteur active et digne de ce nom.

- Liste D - auteurs d’œuvres de commande institutionnelle et


d’entreprise : 1 membre à élire

Patrick Barberis : ... Il a tout fait. Des films institutionnels et


des grands documentaires. Pour toutes les chaînes, Arte, Canal et
France Télévision. Il ne voit aucune différence entre l’oeuvre de
commande et le documentaire de création ; les deux nécessitent du
talent, de la passion et de la rigueur... il en a à revendre et avec
lui, pas de risque de langue de bois.

- Liste E - auteurs d’œuvres d'art numérique : 1 membre à élire

Alain Longuet

Liste F - auteurs journalistes professionnels permanents : 1 membre


à élire

Edouard Perrin

- Liste G - auteurs d’images fixes : 1 membre à élire

Philippe Soulas : Si vous lisez Libé, vous avez apprécié les dessins
et caricatures d’actualité de Soulas. Avec lui au conseil, nulle
langue de bois, nul politiquement correct à attendre. Il dénichera le
point obscur, le dossier à dénouer, l’initiative à prendre. Le conseil
y gagnera en liberté de ton, et avec lui, par le simple fait de faire
acte de candidature, le débat est ouvert.

Si vous vous sentez proches de notre appel, il est vraiment important, de le


relayer afin que nous ayons des chances de voir élire certains d'entre
nous. La vieille garde qui est aux commandes de la SCAM depuis sa
création, n'est pas prête à laisser de la place à de jeunes auteurs
en activité. C'est donc en mobilisant, tous, nos réseaux, que nous
aurons une chance de voir la SCAM avancer.

Robin Hunzinger er Ariel Nathan

http://www.robinhunzinger.info

Pour voter par voie électronique c’est très simple. Une fois votre
carte d’électeur reçue par la poste, il suffit d’aller sur le site
sécurisé : https://vote.election-europe.com/scam
De saisir l’identifiant 2 et le mot de passe 2. Puis de suivre les
instructions affichées.