Vous êtes sur la page 1sur 12

HANNIBAL BARCA

La Symphonie

Composée par

Jaloul Ayed

Arrangée par
Jean-Charles Biondi
interprétée par
L’Orchestre Symphonique Tunisien
Sous la Direction de
Ahmed ACHOUR
Avec la participation de musiciens de
L’Orchestre Philharmonique du Maroc

Festival International de Carthage 2009


HANNIBAL BARCA
La Symphonie
Sommaire

Programme 1

Prélude 2

Jaloul Ayed 4

Jean-Charles Biondi 5

Ahmed Achour 6
Programme

Hannibal Barca, la Symphonie

Premier Mouvement La Fierté de Carthage

Deuxième Mouvement La Longue Traversée

Troisième Mouvement La Marche Glorieuse

1
PRélude
Hannibal signifie en phénicien ‘‘ qui a la faveur du
Seigneur – Baal ’’ et Barca, ‘‘ la foudre ’’.
Né en 247 av. J-C et décédé à l’âge de 64 ans,
Hannibal Barca a été l’un des plus grands chefs militaires
de l’histoire. Général Carthaginois membre de la dynastie
des Barcides, sa victoire la plus célèbre a eu lieu au
cours de la Seconde Guerre Punique (218-202 av. J-C).
Hannibal attaque alors et prend la ville espagnole de
Sagunto, traverse les Pyrénées puis les Alpes avec
40 éléphants et 80 000 hommes. Il marche ensuite sur
Rome et écrase les légions romaines au Lac Trasimène,
puis à Cannes. Il se révèle être un tacticien hors pair
puisqu’il détruit une armée romaine deux fois plus
nombreuse que la sienne.

A la rude école de la guerre, Hannibal a très tôt montré


de grandes capacités d’endurance et de sang-froid,
mais également un charisme qui lui valut l’admiration
de ses soldats. L’histoire retient que ‘‘ jamais esprit ne
se plia avec plus de souplesse aux deux choses les plus
opposées : savoir obéir et savoir commander ’’.

2
La diversité de ses dons déroute et fascine : à la
fois homme d’Etat, fin stratège, meneur d’hommes,
capitaine hardi et politique avisé. L’empreinte que ce
héros aura pourtant laissée n’égalera jamais sa réelle
grandeur ni sa complexité.

Vingt trois siècles plus tard, ‘‘ Hannibal Barca,


la Symphonie ’’ rend un hommage renouvelé au Grand
Général, héros d’enfance du compositeur Jaloul Ayed,
et figure légendaire de Carthage.

La musique conte l’incroyable épopée d’Hannibal, sa


persévérance mythique, la hardiesse du défi qui l’anime,
les angoisses de sa traversée montagnarde et, enfin,
l’émotion de la victoire.

3
Jaloul Ayed
Jaloul Ayed* a eu son premier piano
à l’âge de douze ans. La passion qu’il
portait à la musique en général, et
au piano en particulier, ne s’est pas
émoussée au fil du temps.

Ses premières compositions étaient


principalement d’inspiration New Age, mais sa passion
pour la musique classique a finalement triomphé de ses
orientations musicales. Jaloul Ayed est compositeur
agréé par la SACEM.

Sa première œuvre rendue publique est le Concerto


pour Piano et Orchestre ‘‘ Touches de Vie ’’ qui a été
interprété pour la première fois le 27 mai 2004 par
l’Orchestre Philharmonique du Maroc. Ont suivi de
nombreuses manifestations publiques: la Symphonie
Concertante pour Piano et Orchestre ‘‘ Mogador ’’ à
Skhirat et à Casablanca en 2005, au Théâtre National
Mohammed V de Rabat en juin 2007 ainsi qu’un récital
de Piano qui a été joué en 2006 par le soliste Beguentch
Gueldyev à Casablanca. Ses œuvres pour Piano ont
été interprétées en mai 2007 à Sidi Bou Saïd (Tunisie).
“ Mogador ” a également été interprétée en Mai 2008,
au Théâtre Municipal de Tunis.

* Jaloul Ayed est Administrateur Directeur Général de BMCE Bank , Président


du Directoire de BMCE Capital, et Vice Président de MediCapital Bank.

4
Jean - Charles Biondi
Dès l’âge de cinq ans, Jean-Charles
Biondi débute dans la musique avec
son père, qui est alors chef d’orchestre.
A l’âge de 16 ans, il dirige pour la
première fois une formation.

Il remporte le premier prix du


concours des Chefs d’Orchestre à Chamonix et décroche
la Baguette d’Argent de sa ville natale, Osimo (Italie).
Il obtient deux premières médailles en trompette et
percussion au Conservatoire de Mulhouse et cumule les
fonctions de directeur technique des différents orchestres
du Haut-Rhin.

Il est titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de


Directeur d’Ecole de Musique.

Par la suite, il est appelé au Maroc pour diriger l’Orchestre


des Forces Royales Airs, puis est nommé Directeur du
Conservatoire des FRA.

Véritable professionnel de la musique, il est compositeur


arrangeur agréé par la SACEM, co-fondateur de
l’Orchestre Philharmonique du Maroc et son chef
d’orchestre titulaire.

Jean-Charles Biondi a été nommé “ Chevalier de


l’Ordre des Arts et des Lettres ”, et “ Chevalier de
l’Ordre National du Mérite ”.

5
Ahmed Achour
Ahmed Achour est né à Hammam-Lif, en
1945. Après des études de droit, il étudie
la musique et le violon au Conservatoire
de Tunis, où il obtient en 1967, le diplôme
de musique arabe et le prix présidentiel
de violon. Il poursuit ses études musicales
supérieures à l’Institut « Scuola Cuantorum » de Paris, où il
obtient les diplômes d’harmonie, de contrepoint, de direction
d’orchestre…

Il intègre dans les années soixante-dix les rangs de l’Orchestre


Symphonique Tunisien en tant que premier violon et assure
par la suite la direction du Conservatoire National de
Musique et de Danse et celle du Festival International des
Arts Populaires. Ahmed Achour a présenté des concerts avec
des orchestres symphoniques à Moscou, Leningrad, Rabat,
Sofia où il a dirigé l’opéra « Abu hassen » de Weber…

Il a par ailleurs, composé plusieurs ouvrages symphoniques,


plusieurs pièces de musique de chambre et édité par ailleurs
« Sinfonietta méditerranée » et « les cinq saisons ». Il a reçu
en 2005 le Prix National de la Musique, la médaille du mérite
culturel et la médaille de la République Tunisienne.

Il a dirigé en Mai 2008 la Symphonie Concertante « Mogador »,


composée par Jaloul Ayed et interprétée au Théâtre Municipal
de Tunis par l’Orchestre Symphonique Tunisien.

Ahmed Achour dirige actuellement l’Orchestre Symphonique


Tunisien et enseigne aux Instituts Supérieurs de Musique de
Tunis et de Sousse.