Vous êtes sur la page 1sur 48

CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS

COURS DE QUALIFICATION ÉLÉMENTAIRE D ’OFFICIER


O R E N 413 - SUIVRE LES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES

DOCUMENT D ’ÉTUDE PRÉPARATOIRE


Cadre des instructeurs de cadets
PREFACE Cours de qualification élémentaire d’officier
Document d’étude préparatoire
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

1.

Le présent document d’étude préparatoire (DEP) a été mis au point en vue


de préparer les candidats et candidates à atteindre l’OREN 413 – Suivre
les procédures administratives dans le cadre du Cours de qualification
élémentaire d’officier (CQEO) offert par le Cadre des instructeurs de
cadets (CIC). Les connaissances acquises en ce qui a trait aux procédures
administratives dans l’OREN 413 permettront aux candidats et candidates
d’utiliser l’information dans des situations réelles du Mouvement
des cadets du Canada (MCC). Les candidats et candidates doivent terminer le
présent document d’étude et être prêt à compléter une activité d'ap-
prentissage lors du cours.

2. Seule l’information de base nécessaire à un nouvel officier CIC sera


donnée dans le cadre du CQEO. Les renseignements concernant les
formulaires et les procédures qu’un commandant et un officier
d’administration doivent connaître ne sont pas dans ce document.

3. Les candidats et candidates doivent être préparés afin d’atteindre la norme


susmentionnée à la suite d’une activité d'apprentissage qui portera
sur les sujets suivants :

a. procédures de paie;

b. taux de solde;

c. conditions de service dans le CIC;

d. service de classe A;

e. service de classe B; et

f. DND 99 – Ordre de mission et demande d’indemnité.

4. Des extraits des Ordonnances administratives des Forces canadiennes


(OAFC) et des Ordonnances sur l’administration et l’instruction des cadets
(OAIC) se trouvent dans ce DEP.

i
Cadre des instructeurs de cadets
PRÉFACE Cours de qualification élémentaire d’officier
Document d’étude préparatoire
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

5. Le DEP intitulé Suivre les procédures administratives doit être utilisé


comme suit :

a. dans un premier temps, le candidat ou la candidate doit étudier


chaque chapitre présenté dans le DÉP pour en assimiler les
connaissances;

b. dans un deuxième temps, il ou elle doit confirmer l’acquisition des


connaissances en faisant les exercices présentés à la fin de chaque
chapitre.

NOTA

Ne pas écrire dans ce document. Les exercices peuvent


servir à d’autres candidats et candidates.

ii
Cadre des instructeurs de cadets
REGISTRE Cours de qualification élémentaire d’officier
DES Document d’étude préparatoire
MODIFICATIONS OREN 413 - Suivre les procédures administratives

Liste des modifications

No Date Date d’insertion Signature


01 mai 2006 mai 2006 D Cad 3-3-6

iii
Cadre des instructeurs de cadets
CHAPITRE Section Cours de qualification élémentaire d’officier
Document d’étude préparatoire
UN un
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

CLASSES DE SERVICE ET DROIT À LA RÉMUNÉRATION

GÉNÉRALITÉS 1.
Il existe trois types de service au sein de la Réserve pour lesquels les officiers
du CIC peuvent être employés :

a. Le service de classe A est un service de 12 jours consécutifs ou


moins, incluant l’entraînement local, les parades en soirée, les
exercices locaux, etc. Un individu en service de classe A peut
également être employé à titre d’instructeur ou de membre du
personnel d’un cours de fin de semaine, ou occuper n’importe quelle
position pour un maximum de 12 jours consécutifs.

b. Le service de classe B est un service de plus de 12 jours consécutifs,


ce qui implique un service à temps plein et inclut les emplois dans les
CIÉC, les écoles, les quartiers généraux, etc.

c. Le service de classe C est un service à temps plein, applicable aux


individus occupant un poste à l'effectif de la Force régulière.
Dansce cas précis, le taux de solde est le même que pour la Force
régulière. Ce type de service ne peut être autorisé que par le Quartier
général de la Défense nationale (QGDN) et est rare pour les officiers du CIC.
EFFECTIF 2.
OFFICIER Le nombre d’officiers pouvant être employés par un corps de cadets ou un
escadron est établi par les OAIC et les ordonnances régionales. Ces règles
sont nécessaires pour des raisons budgétaires et organisationnelles.
3.
Le nombre d’officiers autorisé pour chaque corps/esc est déterminé par les
OAIC et les ordonnances régionales. Ce nombre est généralement de 5 officiers,
et est ajusté selon le nombre de cadets appartenant à cette unité. Ainsi, un
corps/esc ayant un quota plus élevé de cadets se verrait autorisé à employer
un plus grand nombre d’officiers (et par conséquent à obtenir un budget de paie
plus imposant) qu’un corps/esc au quota plus modeste.

RESTRICTIONS 4. Le CIC est un sous-élément de la Force de réserve, les taux de solde de


CONCERNANT ses membres sont les mêmes que pour tous les autres membres de la
LA SOLDE Force de réserve.

5. Il existe deux catégories de taux de solde :

a. Le taux pour une session d’instruction. Pour une période de service


ou d’instruction de moins de six heures, s’étendant sur un seul jour
civil.

1-1-1
CHAPITRE Section
UN un
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

b. Le taux journalier. Pour une période d’au moins six heures et d’au
plus 24 heures, s’étendant sur un seul jour civil.

6. Seuls les officiers du CIC occupant un poste à l’effectif du corps/esc


peuvent recevoir une solde. Chaque corps/esc reçoit 23 jours de solde par poste
autorisé à l'effectif, sauf le commandant qui peut reçevoir 33 jours de solde par
année. Cette différence de nombre de jours de solde autorisés, découle du
niveau accru de responsabilités que le commandant doit assumer dans le
cadre de ses fonctions.

7. L’attribution de jours-personnes pour chaque officier est basée sur le


calendrier de l’année, sauf pour les mois de juillet et d’août, pour un
maximum de 23 jours. Toute session ou tout jour de travail excédant 23
jours est considéré comme du service volontaire. Le service volontaire doit
cependant figurer sur les documents liés à la solde.

8. Un officier CIC n’est pas autorisé à :

a. recevoir une solde pour du service de classe A alors qu’il est en


service de classe B (ou C); et

b. recevoir plus que le taux journalier pour un seul jour civil.

9. Un instructeur civil (IC) occupant un poste rémunérée à l’effectif d’une


unité a droit à une solde équivalente à celle de slt ou de lt, à condition
d’avoir signé un contrat d’instructeur civil en bonne et due forme (pour un
maximum de 20 jours par an). Les positions d’IC sont limitées au niveau
de solde de slt ou de lt seulement dans les unités de cadets; les CIEC
et les PCRC emploient parfois des IC rémunérés comme de capitaine.
Sans contra ten vigueur, un IC ne sera pas payé. La durée maximale pour laquelle un
contrat d’IC demeure en vigueur est de trois ans.

1-1-2
CHAPITRE Section
UN deux
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ADMINISTRATION DE LA SOLDE

GÉNÉRALITÉS 1. Pour que les membres du personnel officier d’un corps/esc soient payés, il
est nécessaire d’inscrire et de faire rapport de leur présence.

2. Les directives à suivre et les formulaires à utiliser pour l’inscription des


présences se trouvent dans les ordonnances régionales. Il est
essentiel que chaque officier inscrive sa présence pour chaque session
ou jour d’instruction.

3. Lire les annexes A, B et C et étudier les formulaires utilisés. Les directives


concernant la façon de les compléter se trouvent sur chacun d’eux.

1-2-1
CHAPITRE Section Annexe
UN deux A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

PRÉSENCES – ADMINISTRATION DE LA SOLDE AU CORPS/ESC

BUT 1. Le but de cette section est de préciser comment préparer et soumettre les
documents requis pour inscrire et faire rapport des présences à
l’instruction d’un corps/esc.

RESPONSABILITÉ 2. Le cmdt est responsable de l’inscription et du rapport des présences de


tout le personnel rémunéré de l’unité et de chaque IC spécialiste employé
par le CC/Esc.

DOCUMENTATION 3. Les documents requis pour inscrire et faire rapport des présences à
l’instruction de l’unité sont :

a. DND 1355 – Registre annuel des présences;

b. DND 1356 – Rapport annuel des présences et des attributions


de salaire.

4. Ces formulaires doivent être commandés selon la procédure habituelle.

PROCÉDURE – 5. Le formulaire DND 1355 est utilisé pour l’inscription des noms et des
INSCRIPTION présences du personnel, tel que stipulé au paragraphe 3. Les instructions
concernant la façon de le compléter et la distribution figurent sur le
formulaire. L’ annexe A, p. 1A-3 et 1A-4, contient un exemple.

6. À la fin de l’année et jusqu’à la fin de la période de service du membre du


personnel concerné, une copie de ce registre complété doit être classée
avec les documents liés à son service, pour consultation.

PROCÉDURE – 7. Tel que stipulé au paragraphe 3, le Rapport annuel des présences et des
RAPPORT attributions de salaire, formulaire DND 1356, doit être utilisé pour faire
rapport des attributions de salaire au personnel de l’unité, conformément
aux directives de l’unité régionale de soutien aux cadets (URSC). Voir
l’exemple à la page 1B-4, annexe B.

1A-1
CHAPITRE Section Annexe
UN un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

8. Les commandants de détachement doivent rassembler ces documents et


les faire parvenir au quartier général régional, à l’attention du Contrôleur
CR, en ayant soin de respecter la date établie dans la réglementation
régionale. Le fait de ne pas rencontrer les échéances fixées retarde le
paiement des officiers CIC/IC et a un impact sur l’exactitude du budget de
solde du corps/esc. On peut soumettre ces documents jusqu'à trois fois par année.

POLITIQUE 9. Un nombre de jours-personnes est alloué à chaque corps/esc, selon


CONCERNANT le nombre d’officiers à l’effectif, lequel dépend directement du quota de
LA SOLDE POUR cadets. L’allocation de jours-personnes est de 23 jours maximum par
LE SERVICE DE poste à l’effectif. Les jours-personnes non utilisés par le corps/esc à la
CLASSE A DES fin de l’année ne seront pas répartis ou repartagés. Toute solde reçue
OFFICIERS DU CIC pour des cours de qualification ou un emploi dans un CIEC ne compte
pas en ce qui concerne les 23 jours alloués annuellement pour les
présences au corps/esc.

1A-2
CHAPITRE SECTION ANNEXE
UN DEUX A OREN 413 - Suivre les procédures administratives

Form DND 1355


1A-3
CHAPITRE SECTION ANNEXE
UN DEUX A OREN 413 - Suivre les procédures administratives

Form DND 1355

A-4
CHAPITRE Section Annexe
UN deux B
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

DIRECTIVES CONCERNANT LE RAPPORT D’ATTRIBUTIONS


DE SALAIRE POUR L’INSTRUCTION DE L’UNITÉ (IU)

Ce formulaire est divisé en quatorze (14) parties distinctes pour lesquelles les informations
suivantes sont nécessaires :

(1) Le détachement auquel vous soumettez votre rapport.

(2) Le code d’identification de votre unité (UIC, code à quatre chiffres).

(3) La localité où se situe votre unité.

(4) Le numéro et le nom de votre corps/esc. Veuillez inscrire un A (Air), un M (Marine) ou un T


(Armée) après le numéro.

(5) Le quota de votre unité.

(6) L’effectif autorisé pour les officiers et les instructeurs civils (IC).

(7) Le numéro de la demande (voir ci-dessous) de votre corps/esc, incluant l’année :

Demande no 1 (avril - juin)


Demande no 2 (sept - nov)
Demande no 3 (déc - mars)

(8) Le numéro matricule (NM) du membre. NE PAS UTILISER LES NAS! De plus, assurez-vous
que lorsqu’un individu passe d’IC à officier CIC, il utilise son nouveau NM et non le code
d’identification de dossier personnel (CIDP) d’IC. C’est très important compte tenu du fait que
le nouveau système de paie utilise le NM/CIDP pour identifier l’individu.

(9) Le grade de l’individu – manuscrit ou dactylographié.

(10) Le nom de famille de l’individu suivi de ses initiales – manuscrit ou dactylographié.

(11) Le mois/l’année.

(12) Les dates d’IU. Il y a deux cases dans cette partie, une blanche pour Sessions (S) et une
autre ombragée pour Jours (D), dans lesquelles les dates d’IU doivent être inscrites. Seules
les dates pour lesquelles l’individu doit être payé, pour un maximum de 2 jours par mois,
doivent être inscrites (c.-à-d., 4 sessions, 2 jours ou 2 sessions et 1 jour). NE PAS INSCRIRE
TOUTES LES PRÉSENCES DE L’INDIVIDU POUR LE MOIS. DONNEZ SEULEMENT LES
PREMIÈRES DATES POUR LESQUELLES IL PEUT ÊTRE PAYÉ.

1B-1
CHAPITRE Section Annexe
UN deux B
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

NOTA

Ne pas photocopier les formulaires précédents et y ajouter


des dates. Ne donnez que les dates d’IU des mois pour
lesquelles aucune demande n’a encore été soumise.

(13) Le cmdt du corps/esc atteste qu’il a revisé les DND 1355 et que les individus concernés
étaient présents au corps/esc à ces dates. Cette attestation indique aussi que l’individu est
autorisé à être payé pour ces dates.

(14) Le commandant de détachement signe pour certifier qu’une vérification des


renseignements personnels figurant sur le Rapport d’attributions de salaire a été faite, et
que le paiement est autorisé.

1B-2
CHAPITRE Section Annexe
UN deux B
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

Effectif rémunéré des corps/escadrons


du Cadre des instructeurs de cadets

Quota lt/slt/élof Jours pour


du corps/esc major/capc capt/ltv ens 1/ens 2/aspm Total IC spécialiste

111- 30 1 4 5 5

30 - 59 2 4 6 6

60 - 89 2 5 7 7

90 - 119 1 2 5 8 8

120 - 149 1 3 5 9 9

150 - 179 1 3 6 10 10

180 - 209 1 4 6 11 11

210 - 239 1 4 7 12 12

240 - 269 1 4 8 13 13

270 - 299 1 5 8 14 14

300 - 000 1 6 8 15 15

Notes: 1. La solde sera basée uniquement sur l’effectif.


2. Un maximum de 23 jours de solde par session d’instruction au quartier général local.

Référence : OAIC

1B-3
CHAPITRE SECTION ANNEXE
UN DEUX B OREN 413 - Suivre les procédures administratives

Form DND 1356


1B-4
CHAPITRE Section
UN trois
OREN 413 - Suivre les procédures administrative

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DE FRAIS DE VOYAGES

Les membres de l'organisation des cadets du Canada (OCC) peuvent recevoir


GÉNÉRALITÉS 1. le remboursement de dépenses de voyage légitimes, lorsqu’autorisées. Les IC
et les cadets peuvent eux aussi recevoir ce remboursement lorsqu’ils voyagent,
bien que cela soit rare dans le cas des cadets. Note: La région de l'Est utilise

le formulaire cdt 114.

2. Quand un voyage est autorisé, le bureau responsable émet un formulaire


DND 99 – Ordre de mission et demande d’indemnité, au nom de l’individu.

3. L’annexe C de cette section donne des précisions concernant la façon de


compléter ce formulaire.

4. Lire l’annexe C et compléter l’exercice pratique no 1 dans la section quatre,


p. 1-4-1.

1-3-1
CHAPITRE Section Annexe
UN trois C
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DE FRAIS DE VOYAGES –


DOCUMENTS ET UTILISATION

BUT 1. Cette section donne des précisions concernant l’utilisation des demandes
de remboursement de frais de voyages et la façon de les compléter.

DOCUMENTS 2. Le formulaire DND 99 – Ordre de mission et demande d’indemnité sera


utilisé lors de demande de remboursement de frais de voyages.

AUTORISATION 3. Pour les membres de l'OCC, tout remboursement de frais de voyages sera
autorisé et administré par le détachement de cadets régional.

ADMISSIBILITÉ 4. Les membres de l’OCC sont autorisés à voyager aux frais de l’État à l’aller
et au retour d’un CIÉC. Sauf dans le cas des cadets et cadets-cadres,
l’utilisation d’un véhicule personnel peut être autorisée, mais le
remboursement sera alors fait au taux de remboursement indiqué dans les
DRAS.

5. L’autorisation de voyager pour se rendre ailleurs que dans un CIÉC sera


conforme aux exigences de l’officier d’état-major autorisant un tel voyage.

COMPLÉTER 6. La procédure à suivre pour compléter le formulaire DND 99 (exemple dans


LE FORMULAIRE cette annexe, p. 1C-3 et 1C-4) est la suivante :

a. La section A sera complétée par l’officier d’état-major compétent.

b. La section C (concernant la non-disponibilité d’installations et de


transport publics) ne sera remplie par le requérant que si sa demande
concerne une période excédant sept jours. Toute demande couvrant
une période de plus de sept jours passée sur une base ou une unité
requiert une attestation de l’officier commandant la base ou l’unité que
des quartiers gouvernementaux n’étaient pas disponibles et que des
vivres n’ont pas été fournis. Les demandes pour des périodes de plus
de sept jours passées dans des localités où il n’y a aucune base
militaire ou unité requiert une attestation similaire du commandant du
requérant. Les demandes concernant des périodes de sept jours ou
moins peuvent être certifiées par l’individu effectuant la demande.

c. La section D sera signée par la personne ayant complété la demande.


Il s’agit de l’attestation de dépenses de l’individu.

1C-1
CHAPITRE Section Annexe
UN trois C
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

7. Complétez une feuille d’itinéraire (exemple à l’annexe C, page 1C-5)


incluant :

(1) lieux visités;


(2) dates et heures de départ et d’arrivée aux lieux visités;
(3) toutes les dépenses :

(a) repas,
(b) hébergement (reçus requis pour logement commercial),
(c) taxis (reçus habituellement requis pour montant excédant
5,00 $), et
(d) autres (préciser en incluant les reçus); et

(4) kilométrage et numéro d’immatriculation du véhicule si l’emploi


d’un véhicule personnel a été autorisé.

NOTA

NE PAS compléter l’itinéraire à l’endos de la DND 99.

DISTRIBUTION 8. Le formulaire DND 99 et la feuille d’itinéraire seront acheminés au


détachement de cadets régional compétent où ils seront complétés et
acheminés pour paiement.

AVERTISSEMENT 9. Les requérants sont priés de porter une attention particulière à cette
déclaration lorsqu’ils signent la section D :

J’ATTESTE QUE LES FRAIS DONT JE DEMANDE LE


REMBOURSEMENT SONT CONFORMES À LA DESCRIPTION DONNÉE
ET N’ONT PAS FAIT L’OBJET D’UNE RÉCLAMATION ANTÉRIEURE.

1C-2
CHAPITRE Section Annexe
UN trois C
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

1C-3
CHAPITRE Section Annexe
UN trois C
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

1C-4
CHAPITRE Section Annexe
UN trois C
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

NE PAS INSCRIRE CES RENSEIGNEMENTS SUR VOTRE DEMANDE


DE REMBOURSEMENT DE FRAIS DE VOYAGES

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DE FRAIS DE VOYAGES – FEUILLE DE TRAVAIL

NOM SMOTZ J.T. GRADE CAPT NAS 007 123 135

ITINÉRAIRE DE UNEVILLE, ON À BFC TRUCVILLE, ON

MOYEN DE TRANSPORT : (INDIQUER UN CHOIX À L’AIDE D’UN CROCHET)

VP X PASSAGER No No DE LA PLAQUE MATRICULE XTN 456 ON

DISTANCE TOTALE PARCOURUE 622 km

AUTOBUS REÇU : Oui/Non TRAIN REÇU : Oui/Non AVION REÇU : Oui/Non


ENDROIT HEURE DATE MOYEN LOGEMENT ET
DE VIVRES
TRANSPORT OFFERTS?
DEPART UNEVILLE 1000 5 JUIN 00 VP NON
ARRIVÉE BFC TRUCVILLE 1700 5 JUIN 00 VP OUI
DEPART BFC TRUCVILLE 1600 8 JUIN 00 VP OUI
ARRIVÉE KELVILLE 1800 8 JUIN 00 VP NON
DEPART KELVILLE 0800 9 JUIN 00 VP NON
ARRIVÉE UNEVILLE 1300 9 JUIN 00 VP NON
DEPART
ARRIVÉE
DEPART
ARRIVÉE

LOGEMENT EN COURS DE ROUTE :

COMMERCIAL X REÇU : Oui/Non PRIVÉ


(INSCRIRE LES RENSEIGNEMENTS PERTINENTS CI-DESSOUS)

DATE ENDROIT ADRESSE COÛT

8 JUIN 00 KELVILLE Motel Déserté, 900, rue Perdue 51,00 $

(Maison privée)

NOTA : 1. Il faut soumettre les reçus d’autobus, de train et d’avion commercial.


2. Il faut soumettre les reçus de logement commercial.
3. Demander des reçus pour les frais de taxi.

1C-5
CHAPITRE Section
UN quatre
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

EXERCICE PRATIQUE NO 1

1. Le service de classe A est un service de jours consécutifs ou moins.

2. Un emploi de trois semaines dans un CIÉC est considéré comme un


service de classe .

3. a. Le taux de solde pour une session d’instruction représente la moitié du


taux de solde journalier.

Encerclez la bonne réponse. VRAI / FAUX

b. Le taux journalier s’applique pour une période de travail d’au moins


quatre heures et ne dépassant pas 24 heures.

Encerclez la bonne réponse. VRAI / FAUX

c. L’attribution de jours de solde pour chaque officier est de deux jours


par mois, sauf pour juillet et août, pour un maximum de 21 jours par
année.

Encerclez la bonne réponse. VRAI / FAUX

d. Les officiers CIC sont autorisés à effectuer des dépenses de voyage


valables à l’aller et au retour d’un CIÉC et de cours de qualification.

Encerclez la bonne réponse. VRAI / FAUX

4. À l’aide du formulaire DND 1355 de l’annexe A de la section 2 (p. 1A-3 et


1A-4), déterminez :

a. à combien de sessions d’instruction le capt Jones était présent durant


le mois de mars; et

b. à combien de jours d’instruction le capt Jones était présent pendant le


même mois.

(VOIR CHAPITRE 3 POUR LE CORRIGÉ.)

1-4-1
Cadre des instructeurs de cadets
CHAPITRE Section Cours de qualification élémentaire d’officier
DEUX un Document d’étude préparatoire
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

CONDITIONS DE SERVICE DANS LE CIC

GÉNÉRALITÉS 1. Les conditions de service dans le CIC sont précisées dans l’OAFC 49-6.
(OAFC 49-6)
2. Des extraits de l’OAFC 49-6 se trouvent à l’annexe A de cette section.

3. Les officiers CIC du grade de slt, ou de grade plus élevé, sont éligibles à
un transfert à la Réserve supplémentaire plutôt qu’à une libération à la fin
de ce service.

4. Des extraits de l’OAFC 49-8, qui décrivent les conditions de service dans
la Réserve supplémentaire, se trouvent à l’annexe B de cette section.

5. Lisez les annexes A et B et complétez ensuite l’exercice pratique no 2,


page 2-2-1.

2-1-1
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

EXTRAITS DE L’OAFC 49-6

CONDITIONS DE SERVICE – OFFICIERS DU CADRE DES


INSTRUCTEURS DE CADETS ET INSTRUCTEURS CIVILS DES
CADETS

OBJET 1. La présente ordonnance complète les Ordres et règlements royaux


applicables aux cadets du Canada (OR [Cadets]) en ce qui a trait aux
conditions de service :

a. des officiers du Cadre des instructeurs de cadets (CIC); et

b. des civils employés en qualité d’instructeurs de cadets (désignés


ci-après par les mots instructeurs civils [IC]).

GÉNÉRALITÉS 2. Le CIC est un sous-élément de la Réserve, composé d’officiers dont les


fonctions consistent principalement à superviser et à administrer les corps
de cadets, et à former les cadets qui les composent.

3. Le CIC est ainsi divisé :

a. Le personnel des corps de cadets. Se compose des officiers


occupant des postes à l’effectif des corps de cadets et dont le travail
consiste à commander, administrer et instruire les cadets.

b. Le personnel des centres d’instruction d’été des cadets (CIÉC).


Se compose des officiers faisant partie d’un effectif temporaire
constitué pour satisfaire des besoins régionaux ponctuels lorsque le
QGDN attribue des tâches.

c. Le personnel des écoles régionales d’instructeurs de cadets


(ÉRIC). Se compose des officiers inscrits à un effectif chargé de
l’instruction d’autres officiers qui deviendront des instructeurs du MCC.

d. Le personnel des centres régionaux de cadets (CRC). Il s’agit des


officiers qui travaillent avec du personnel de la Force régulière aux
quartiers généraux régionaux et qui se chargent des questions
associées au MCC à la fois au quartier général et partout dans leur
région respective.

e. Le personnel des écoles régionales de vol à voile (ERVV). Se


compose des officiers qui sont employés pour les besoins de
l’instruction régionale de vol à voile pour les cadets de l’aviation.

ANNEXE A POUR INSTRUCTION SEULEMENT

2A-1
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

f. Le personnel d’état-major des cadets au QGDN. Se compose des


officiers travaillant aux côtés du personnel de la Force régulière et du
QGDN et qui s’occupent des questions associées au Mouvement des
cadets au Canada (MCC).

CONTENU 4. Les conditions de service des officiers et des IC du CIC ainsi que les
méthodes régissant leur embauche sont détaillées comme suit :

a. Enrôlement et attribution du brevet – Cadre des instructeurs


de cadets ................................................................................ Annexe A

b. Promotion – Cadre des instructeurs de cadets ...................... Annexe B

c. Nominations, affectations et transferts – Cadre des instructeurs


de cadets ................................................................................ Annexe C

d. Conditions d’emploi – Instructeurs civils ................................ Annexe D

e. Libération – Cadre des instructeurs de cadets ....................... Annexe E

DÉFINITIONS 5. Dans la présente ordonnance :

comité provincial

désigne un groupe de personnes nommées, dans une province, par la


Ligue des cadets de l’Armée canadienne ou par la Ligue des cadets de
l’Air du Canada; ces personnes se chargent, dans les limites des
restrictions imposées par la Ligue compétente, de promouvoir le
développement des cadets de l’Armée ou des cadets de l’Air et d’apporter
leur aide à cet égard;

commandant de la région

désigne un officier de la Force régulière qui assume les responsabilités de


commandement et de contrôle du Corps des cadets de la Marine, de
l’Armée et de l’Air, des CIÉC, du quartier général d’une URSC, de l’ÉRIC
ou de l’ÉRVV dans sa région, comme il est indiqué à l’OOFC 1.0.1;

2A-2
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

corps de cadets

désigne les corps des cadets de la Marine et de l’Armée ainsi que les
escadrons des cadets de l’Air.

division

désigne un groupe de personnes élues, dans une province, par la Ligue


navale du Canada; ces personnes se chargent dans les limites des
restrictions imposées par la Ligue, de promouvoir le développement du
Corps des cadets de la Marine et d’apporter leur aide à cet égard;

enrôlement

comprend le transfert au CIC d’un officier appartenant à un autre élément


ou sous-élément des Forces canadiennes;

instructeur civil (IC)

désigne une personne qui est employée en qualité d’instructeur dans un


corps de cadets, mais qui n’est pas membre des Forces canadiennes; et

répondant

désigne l’organisation ou la personne agréée par le Chef de l’état-major de


la Défense ou en son nom, en vue d’assumer, de concert avec les Forces
canadiennes et la Ligue concernée, la responsabilité d’organiser et
d’administrer un corps de cadets.

RÉVISION ET 6. Le commandant de la région doit s’assurer que tous les enrôlements,


PUBLICATION promotions, nominations, transferts, affectations et libérations des officiers
du CIC sont signalés et traités comme il est indiqué dans la publication
A-PM-245-001/FP-Z01, Système d’information pour la gestion du
personnel, Supplément 1.

DATE D’ENTRÉE 7. Toute augmentation de solde résultant d’une promotion entre en vigueur à
EN VIGUEUR DE la date de la promotion.
L’AUGMENTATION
DE LA SOLDE

2A-3
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE A

ENRÔLEMENT ET ATTRIBUTION DU BREVET –


CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS

NORMES 1. Un candidat qui n’a pas d’antécédents militaires peut être enrôlé au sein
D’ENRÔLEMENT du CIC pourvu qu’il réponde aux exigences fondamentales d’enrôlement
énoncées à l’appendice 1.

2. Tout candidat qui a des antécédents de service militaire peut s’enrôler, se


rengager ou être muté au sein du CIC à condition :

a. qu’il réponde aux exigences d’enrôlement énoncées à l’appendice 1;

b. qu’il fournisse une preuve attestant son service militaire antérieur,


conformément à l’article 6.02 des ORFC;

c. que le DACO (Directeur – Administration des carrières (Officiers) au


QGDN donne son approbation, s’il agit d’un ancien militaire ayant servi
dans des forces armées autres que celles du Canada (c’est le
paragraphe 7 qui s’applique alors), ou d’un ancien membre des FC
libéré en vertu du motif 5(d) ou 5(f) du tableau ajouté à l’article 15.01
des ORFC;

d. dans le cas d’un ancien membre des FC, qu’il ait été libéré en vertu du
motif 4(a), 4(b), 4(c), 5(a), 5(b), 5(c) ou 5(e) du tableau ajouté à l’article
15.01 des ORFC.

3. Un ancien membre des FC qui a été libéré en vertu du motif 5(d) ou 5(f) du
tableau ajouté à l’article 15.01 des ORFC peut être réenrôlé, tout
dépendant des circonstances qui ont entraîné sa libération.

AUTORITÉS 4. C’est le commandant de la région qui est l’autorité approbatrice pour tout
APPROBATRICES ce qui touche à l’enrôlement, au rengagement ou au transfert d’officiers du
CIC sauf dans le cas du personnel du centre de cadets (PCC) du QGDN,
où l’approbation doit être donnée par le D Cad (Directeur - Cadets) au
QGDN. Le commandant de la région et le Directeur - Cadets doivent
également remplir les conditions énumérées au paragraphe 2. Les
candidats qui ne répondent pas aux exigences d’enrôlement énoncées

2A-4
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

à l’appendice 1 de la présente annexe ne peuvent s’enrôler, se rengager ni


être transférés qu’avec l’approbation préalable du DAGRCM (Directeur -
Administration et gestion des ressources [Carrières militaires]) du QGDN.

GRADE AU 5. Tout candidat qui satisfait aux exigences fondamentales d’enrôlement sera
MOMENT DE enrôlé au grade d’élève-officier, et peut être promu, à compter de la date
L’ENRÔLEMENT de son enrôlement, à un grade d’officier à l’égard duquel il est qualifié,
conformément à l’annexe B.

DURÉE DE LA 6. Les candidats qui ont été acceptés en qualité d’officiers du CIC doivent
PÉRIODE DE s’enrôler aux termes d’une période de service indéterminée.
SERVICE

SERVICE 7. Tout candidat qui a des antécédents de service militaire ailleurs que dans
MILITAIRE les FC doit, conformément à l’article 6.02 des ORFC, fournir des preuves
ANTÉRIEUR – attestant que son service antérieur était satisfaisant et qu’il n’est plus tenu
VÉRIFICATION de servir au sein des forces du pays en question. Ces documents, ainsi
que les formules exigées aux termes de l’appendice 2, doivent être
envoyés, avant l’enrôlement, au commandant de la région.

8. Lorsqu’un ancien militaire des FC présente une demande d’enrôlement à


titre d’officier du CIC, ses antécédents de service doivent être vérifiés
avant que l’instance d’approbation n’approuve l’enrôlement.

9. La marche à suivre pour vérifier le service antérieur dans les Forces


canadiennes est précisée à l’annexe C du Chapitre 11 de la publication
A-PM-245-001/FP-Z01.

MESURES 10. Un candidat qui a déjà servi dans les forces militaires d’un pays étranger
PRÉALABLES À doit joindre à sa demande une déclaration signée, par laquelle il consent à
L’ENRÔLEMENT ce que les forces armées du pays en question divulguent des
renseignements qui permettront de vérifier son service antérieur.

11. Tout candidat doit subir un examen médical avant de s’enrôler à titre
d’officier du CIC, comme il est indiqué à l’appendice 1.

SITUATION 12. Aucun candidat ne sera autorisé à recevoir une formation avant de
AVANT s’enrôler. Avant son enrôlement, un candidat ne peut participer
L’ENRÔLEMENT volontairement à un entraînement ou à une inspection, un exercice ou une
cérémonie.

2A-5
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

DATE D’ENTRÉE 13. La date d’entrée en vigueur de l’enrôlement est la date à laquelle le
EN VIGUEUR DE candidat est assermenté; le candidat ne doit toutefois pas être assermenté
L’ENRÔLEMENT avant que l’instance d’approbation n’ait donné son autorisation.

AFFECTATION 14. Un militaire de la Première réserve (P rés) affecté à des tâches au sein du
DE MEMBRES DE CIC ne sera pas rémunéré simultanément par la Première réserve et par le
LA PREMIÈRE CIC pour les mêmes fonctions ou périodes de formation.
RÉSERVE ET
DE LA RÉSERVE 15. Un membre de la P rés ou de la Réserve supplémentaire (Rés supp) peut
SUPPLÉMENTAIRE occuper un poste inscrit à l’effectif du CIC, sous réserve des conditions
AU SEIN DES suivantes :
ORGANISMES
DE CADETS DU a. le militaire doit consentir à occuper cet emploi; et
CANADA
b. le type de service, qui régit la rémunération, doit être précisé, c.-à-d.,
service de réserve de classe A ou de classe B.

16. Si un membre de la P rés ou de la Rés supp doit être employé en service


de réserve de classe A ou de classe B dans un grade inférieur à son grade
effectif, il doit indiquer qu’il consent à renoncer à son grade actuel et avoir
un grade inférieur. Il peut toutefois avoir un grade intérimaire sans
rémunération, qui peut être égal au grade auquel il a renoncé. L’instance
d’approbation dans ce cas est le commandant de la région. Si un
militaire doit renoncer à son grade, il doit remplir la formule contenue à
l’appendice 3.

17. Lorsqu’un militaire a renoncé à son grade effectif comme il est indiqué au
paragraphe 16, l’autorité qui approuve l’emploi doit autoriser, à compter du
lendemain de la fin de cet emploi, la promotion du militaire à son ancien
grade effectif, sans qu’il n’ait perdu son ancienneté dans son grade.

18. C’est le commandant de la région qui détient l’autorité pour approuver


l’affectation de militaires de la P rés ou de la Rés supp au CIC auprès des
organismes de cadets du Canada; toutefois, c’est le DGRC (Directeur
général – Réserves et cadets) au QGDN qui est l’autorité approbatrice
dans le cas des officiers affectés au PCC du QGDN.

2A-6
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

GRADE 19. En règle générale, les militaires ne peuvent se voir accorder un grade
INTÉRIMAIRE supérieur à leur grade effectif. Toutefois, dans des circonstances
exceptionnelles, l’autorité approbatrice peut, dans l’intérêt des organismes
de cadets, accorder à un militaire (pendant son emploi) un grade
intérimaire qui est supérieur à son grade effectif.

SERVICE 20. Un officier du CIC, un membre de la P rés en service de réserve de classe


VOLONTAIRE autre que B ou C, ou un membre de la Rés supp qui exerce des fonctions
militaires, ce qui comprend les inspections ou les cours, à titre volontaire et
sans solde, est réputé être en service de réserve de classe A :

a. s’il se porte volontaire pour occuper une fonction particulière ou suivre


une formation déterminée; et

b. si le commandant du corps de cadets autorise le service volontaire en


faisant paraître l’avis suivant dans les Ordres courants :

Les officiers du CIC dont le nom figure ci-dessous exerceront des


fonctions/suivront un cours (biffer la mention inutile) à titre volontaire et
sans solde, aux dates suivantes :

(Titre de la fonction ou du cours)

21. En vertu du paragraphe 20 qui précède, les officiers du CIC, les militaires
de la P Rés qui sont en service de réserve de classe autre que B ou C et
les militaires de la Rés supp qui s’acquittent de tâches ou qui suivent un
stage de formation à titre volontaire et sans solde pour le compte des
organismes de cadets :
a. sont admissibles aux avantages précisés aux articles 34.07 (soins
médicaux), 35.04 (soins dentaires) et 210.72 (indemnités d’invalidité)
des ORFC, qui sont accordés à un officier de la Réserve en service de
réserve de classe A; et
b. peuvent être admissibles à une pension aux termes de la Loi sur les
pensions.
22. Les officiers du CIC, les militaires de la P rés qui sont en service de
réserve de classe autre que B ou C et les militaires de la Rés supp ne
peuvent pas exercer de fonctions ni suivre de formation à titre volontaire et
sans solde pour le compte des organismes de cadets, tant qu’ils n’ont pas
satisfait pas aux conditions énumérées au paragraphe 20. Ceux qui ne s’y
conforment pas risquent de ne pas avoir droit aux avantages indiqués au
paragraphe 21.

2A-7
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE A, APPENDICE 2

EXIGENCES
FONDAMENTALES No Exigence Critère
D’ENRÔLEMENT
1 Généralités Posséder les qualifications énoncées à l’article
6.01 des ORFC, que complète le présent
appendice.
2 Citoyenneté Être citoyen canadien. Toutefois, un citoyen d’un
autre pays qui a le statut d’immigrant reçu peut
être accepté, si son emploi ne va pas à
l’encontre des intérêts nationaux.
3 Réputation a. Avoir bonne réputation au sein de la collectivité.
b. Être recommandé :
(1) lorsqu’il est en service dans un corps de
cadets par le commandant du corps de
cadets, le répondant ou la Ligue;
(2) lorsqu’il est en service dans un CIÉC, au
Centre de cadets du QGDN (CC QGDN),
dans une ÉRIC, une ÉRVV ou un quartier
général d’une URSC, par le commandant
de l’organisme visé.
4 Âge Avoir atteint l’âge minimum de 18 ans et être
en mesure de compléter au moins un an de
service avant d’avoir atteint l’âge de libération
obligatoire du CIC.
5 Santé Répondre aux normes médicales prescrites à
l’annexe B de l’OAFC 34-30. En général, le
candidat doit au moins posséder une catégorie
médicale V4 CV3 H3 G3 03 A5. Un candidat dont
la catégorie médicale est inférieure à cette norme
sans être inférieur à V4 CV3 H4 G4 04 A5 peut
être accepté si le médecin-chef du commandement
approuve son enrôlement et atteste que son état
de santé, quel qu’il soit, ne sera pas aggravé par
l’exercice des fonctions militaires.
6 Scolarité En règle générale, détenir un diplôme d’études
secondaires (voir l’annexe B, appendice 1 de
l’OAFC 11-6) ou l’équivalent. Dans des
circonstances exceptionnelles, un candidat qui n’a
pas de diplôme d’études secondaires peut être
enrôlé.

DOCUMENTATION SUR L’ENRÔLEMENT


NON ATTRIBUÉE - NON REQUISE POUR CE COURS.

2A-8
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE A, APPENDICE 3

DÉCLARATION RELATIVE À LA RENONCIATION AU GRADE

NON ATTRIBUÉE – NON REQUISE POUR CE COURS.

ANNEXE B

PROMOTION – CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS


Section 1 – Promotion au moment de l’enrôlement
1. Tout candidat peut s’enrôler dans le CIC comme élève-officier et, pourvu
qu’il existe une vacance au sein du CIC, être promu à la date
d’enrôlement :

a. au grade effectif de major, capitaine ou lieutenant, selon le cas, pourvu


qu’il ait déjà servi à titre d’officier dans les Forces canadiennes, ou
qu’il ait déjà obtenu la qualification pour le grade auquel il doit être
promu; ou

b. au grade effectif de capitaine, s’il a déjà servi comme adjudant-maître


ou à un grade supérieur dans les Forces canadiennes; ou

c. au grade effectif de sous-lieutenant ou de lieutenant s’il a déjà servi


comme sergent ou adjudant dans les Forces canadiennes.

2A-9
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

NOTA
1. Les candidats qui ont quitté les FC depuis plus de cinq
and doivent être réenrôlés à titre d’élèves-officiers et
promus à la date de réenrôlement déterminée par le
QGDN.

2. Les candidats qui ont déjà servi au sein d’une force


autre que les FC peuvent, dans des circonstances
exceptionnelles, être promus au moment de
l’enrôlement si l’on a obtenu l’approbation préalable
du QGDN.

3. Nonobstant les dispositions du paragraphe 1, l’autorité


approbatrice doit s’assurer que les officiers visés par
les alinéas 1b et c connaissent bien le contenu du
cours énoncé dans les normes établies pour les cours
de qualification destinés au cadre des instructeurs de
cadets (c.-à-d., le cours élémentaire d’officiers, le cours
de qualification au grade de lieutenant et le cours de
qualification au grade de capitaine).

SECTION 2 – PROMOTION DES OFFICIERS EN SERVICE


AU SEIN DU CIC

CONDITIONS 2. Exception faite des dispositions prévues au paragraphe 3, un officier en


GÉNÉRALES service peut être promu au grade effectif immédiatement supérieur au sien
à condition :

a. qu’il existe une vacance à ce grade au sein du CIC;

b. qu’il soit admissible au grade immédiatement supérieur, conformément


au tableau suivant le présent paragraphe;

c. que sa promotion soit recommandée par le commandant du corps de


cadets et par le répondant du corps de cadets dont il relève ou, s’il sert
au sein de l’effectif d’un CIÉC, du quartier général d’une URSC, d’une
ÉRIC ou d’une ÉRVV, par l’officier des cadets de la région ou, s’il sert
au sein du CC QGDN, par le D Cad au QGDN;

2A-10
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

d. que la promotion soit approuvée par le commandant régional, sauf


dans le cas des officiers du CC QGDN, dont la promotion est
approuvée par le DGRC au QGDN.

ADMISSIBILITÉ 3.
À LA PROMOTION élof à slt slt à lt lt à capt capt à maj maj à lcol

Période Un an à Un an à Deux ans Trois ans à Trois ans


minimale titre titre à titre titre de à titre de
de service d’élof de slt de lt capt maj
dans le (voir
grade nota)

Qualification Cours de Cours de Cours de Néant Néant


préalable qualification qualification qualification
de base de lt de capt

Conditions Néant Néant Néant Voir le para 7. Voir le


Être nommé para 7.
commandant
d’un corps de
cadets comptant
au moins 90
cadets ou à un
poste de major
au sein du CC
QGDN, d’un
CRC, d’une
ÉRIC ou d’une
ÉRVV.

NOTA

En reconnaissance de l’expérience antérieure à titre de cadet, le


commandant de l’URSC peut passer outre à la période minimale
de service dans le grade pour la promotion d’élof à slt si toutes les
conditions suivantes sont respectées :

a. l’élève-officier a servi à titre de cadet pendant au moins trois


ans;

2A-11
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

b. l’élève-officier a terminé avec succès le cours de qualification


élémentaire d’officier; et

c. le commandant de l’élève-officier recommande la dispense.

ATTRIBUTION 4. Nonobstant le paragraphe 1, un officier nommé commandant d’un corps de


DU GRADE cadets peut être promu pendant une année à un grade temporaire d’un
INTÉRIMAIRE échelon supérieur à son grade effectif. Même si un élève-officier ne peut
être promu à titre temporaire, il peut être nommé commandant d’un corps
de cadets, moyennant l’approbation du QGDN/DAGRCM.

5. Si un commandant d’unité se voit temporairement promu à un échelon


supérieur à son grade effectif, mais qu’il ne réussit pas le cours de
qualification en une année, le commandant de la région peut autoriser que
celui-ci garde son grade intérimaire pendant une autre année.

6. Un officier en service dans le CIC (exception faite d’un commandant qui a


obtenu un grade intérimaire aux termes du paragraphe 3) affecté au sein
d’un CIÉC, du CC QGDN, du quartier général d’une URSC, d’une ÉRIC
ou d’une ÉRVV, peut se voir accorder à titre intérimaire le grade
immédiatement supérieur à son grade effectif, à condition qu’il réponde
aux conditions préalables de promotion à ce grade, précisées au
paragraphe 2 de la présente annexe. Dans des circonstances
exceptionnelles, et pour des raisons de service, le DGRC au QGDN peut
autoriser l’attribution d’un grade intérimaire lorsque l’officier ne satisfait pas
aux conditions préalables de promotion.

GRADE 7. Exception faite des dispositions prévues au paragraphe 7, un commandant


EFFECTIF qui se voit accorder un grade intérimaire conformément au paragraphe 3
peut être promu au grade effectif équivalent s’il termine avec succès le
cours de qualification prévu pour ce grade.

8. Exception faite des dispositions prévues au paragraphe 1, un officier ne


peut être promu au grade effectif de major ou lieutenant-colonel qu’après
avoir servi dans le grade intérimaire approprié. Un officier à qui l’on a
accordé le grade intérimaire de major ou lieutenant-colonel peut être
promu au grade effectif dans les conditions suivantes :

a. dans le cas d’un officier en service dans un corps de cadet, le


commandant de la région peut autoriser que lui soit accordé le grade
effectif de major :

2A-12
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

(1) si l’officier s’est acquitté de ses fonctions de façon satisfaisante


pendant une période d’un an alors qu’il avait un grade intérimaire;

(2) s’il est raisonnable de conclure que le nombre de cadets dans le


corps de cadets continuera à justifier la structure des grades
énoncée à l’annexe F, qui a valu le grade intérimaire de major à
l’officier.

b. dans le cas du CC QGDN, du quartier général d’une URSC, d’une


ÉRIC, d’une ÉRVV et des CIÉC, l’autorité approbatrice (voir alinéa 2d)
peut autoriser qu’un grade effectif de major ou lieutenant-colonel soit
accordé :

(1) si l’officier s’est acquitté de ses fonctions de façon satisfaisante


pendant une période d’un an alors qu’il avait un grade intérimaire;
et

(2) si l’autorité approbatrice s’assure que l’attribution du grade est


justifiée d’après les fonctions à remplir.

2A-13
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE C

NOMINATIONS, AFFECTATIONS ET TRANSFERTS –


CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS
NOMINATIONS 1.
Le commandant de la région, après avoir consulté le répondant ou la Ligue
ou les deux, doit nommer un commandant pour chaque corps ou CIÉC
dans la région, et ce, pour une période maximale de trois ans. Il peut
prolonger l’affectation d’un commandant de corps de cadets d’une année à
la fois si le répondant ou la Ligue ou les deux à la fois le recommandent.
Le D Cad au QGDN peut prolonger la nomination d’un commandant de
CIÉC sur la recommandation du commandant de la région et de la Ligue
intéressée. Normalement, les officiers du CIC occupent des postes
d’officier d’administration, d’instruction et d’approvisionnement pendant
trois ans tout au plus. Le commandant du corps de cadets peut prolonger
les affectations à raison d’une année à la fois.

AFFECTATIONS 2. Un officier du CIC peut être affecté à un autre corps de cadets, au CRC, à
l’ÉRIC ou à l’ÉRVV à condition qu’il y consente et que le commandant de
la région autorise l’affectation. Les affectations entre régions seront
effectuées après entente entre les commandants de région; les
affectations au CC QGDN seront faites par le D Cad au QGDN.

TRANSFERTS 3. Un officier du CIC ne peut faire une demande de transfert ou se voir


proposer un transfert volontaire à un autre élément ou sous-élément des
FC que s’il répond aux critères d’enrôlement de l’élément ou du sous-
élément d’accueil.

4. Un officier d’un autre élément ou sous-élément des FC peut être transféré


au sein du CIC :

a. s’il existe une vacance à son niveau au sein du CIC; et

b. si le transfert est approuvé par le commandant de l’URSC, sauf pour


ce qui est des mutations au CC QGDN, qui doivent être approuvés par
le D Cad au QGDN.

2A-14
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

5. Le grade au moment du transfert sera déterminé par l’autorité qui


approuve normalement l’enrôlement du militaire dans la nouvelle composante ou
sous-composante.

DOCUMENTS 6. Les nominations, affectations et transferts doivent être faits au moyen de la


formule DND 324, Instructeurs de cadets – Fiche personnelle.

ANNEXE D

CONDITIONS D’EMPLOI – INSTRUCTEURS CIVILS

CONDITIONS 1. Pour être admissibles à un emploi, les candidats doivent satisfaire aux
PRÉALABLES exigences fondamentales énoncées à l’appendice 1. Les antécédents
militaires des candidats qui ont déjà servi dans les FC doivent être vérifiés
conformément à l’annexe A de la présente ordonnance.

INSTANCE 2. Le commandant d’un corps de cadets ou d’une CIÉC, avec le


D’APPROBATION consentement préalable du commandant de l’URSC, ou le commandant de
l’URSC, dans le cas d’un CIÉC, du quartier général d’une URSC, d’une
ÉRIC ou d’une ÉRVV, peut approuver l’emploi et la cessation d’emploi des
instructeurs civils. L’emploi de médecins et d’aumôniers aux CIÉC doit être
approuvé par le médecin-chef du commandement ou l’aumônier du
commandement respectivement.

3. Les questions administratives touchant les instructeurs civils travaillant


dans un corps de cadets relèvent du commandant du corps de cadets ou,
dans le cas CIÉC, du quartier général d’une URSC, d’une ÉRIC ou d’une
ÉRVV, de l’officier des cadets de la région. Un instructeur civil doit être
employé aux termes des conditions du Contrat de travail relatif aux CIÉC –
instructeur civil (voir l’appendice 3) ou du Contrat de travail relatif aux
camps de cadets – instructeur civil (voir l’appendice 4) selon le cas; pour
les questions administratives, il faut suivre les dispositions de la publication
A-PM-245-001/FP-Z01.

2A-15
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

MODALITÉS 4. Les candidats aux postes d’instructeurs civils ne peuvent passer le contrat
D’EMPLOI de travail figurant à l’appendice 3 ou 4 (selon celui qui s’applique) sans
avoir, au préalable, obtenu l’approbation du commandant de l’URSC
et rempli l’offre conditionnelle d’emploi figurant à l’appendice 2. Les
antécédents militaires des candidats qui ont déjà servi dans les FC doivent
être vérifiés avant que le commandant de l’URSC ne puisse donner son
approbation. Doivent remplir un questionnaire sur les antécédents
judiciaires les candidats reconnus coupables, en vertu du Code criminel du
Canada ou tout autre pays, d’un délit pour lequel un pardon n’a pas été
accordé, ou pour lequel le pardon déjà accordé a été annulé. Il revient au
commandant du corps de cadets intéressé, ou au commandant de l’URSC,
d’informer les candidats non retenus des raisons du rejet de leur candidature.

FORMATION 5. On a recours aux services d’instructeurs civils parce qu’ils possèdent déjà
les compétences ou les connaissances en instruction nécessaires pour
occuper le poste au sein de l’organisme de cadets visé. Ces derniers ne
sont donc admissibles à aucun cours ou aucune formation dispensée par
les FC.

RÉMUNÉRATION 6. Chaque commandant d’un corps de cadets est autorisé à employer des
instructeurs civils en fonction des jours-personnes autorisés à l’égard du
corps de cadets. Un instructeur civil sera rémunéré au taux de solde d’un
sous-lieutenant ou d’un lieutenant, selon les conditions de rémunération
énoncées dans le contrat figurant à l’appendice 3. La durée maximale de
l’entente est de trois ans. Un instructeur civil ne doit pas être rémunéré
pour plus de 20 jours de travail au corps de cadets, au cours d’une année
civile.

7. À moins de directives contraires émises par le D Cad au QGDN, un


instructeur civil peut occuper un poste à l’effectif d’un CIÉC, d’un CRC,
d’une ÉRIC ou d’une ÉRVV pendant 90 jours au maximum, comme il est
indiqué dans le contrat à l’appendice 4, et pourra être rémunéré selon le
tarif établi à l’égard du poste vacant.

SOINS 8. Un instructeur civil a droit aux soins médicaux d’urgence qui sont prescrits
MÉDICAUX aux articles 34.30 et 35.04 des ORFC et aux indemnités prévues à l’article
210.72 des ORFC.

2A-16
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administrtatives

9. Un instructeur civil engagé au sein d’un corps de cadets n’a pas à subir
d’examen médical. Par contre, avant d’entrer en fonction, tout instructeur
civil employé dans un CIÉC, une ÉRIC ou une ÉRVV doit produire un
certificat médical attestant qu’il est en bonne santé et peut occuper ce
poste. Le candidat doit obtenir ce certificat à ses frais.

SERVICE 10. Les instructeurs civils peuvent s’acquitter auprès d’un corps de cadets de
BÉNÉVOLE tâches pour lesquelles ils ne seront pas rémunérés, à condition de
satisfaire aux exigences du paragraphe 11.

11. L’instructeur civil qui s’acquitte, à titre volontaire en sans solde, de tâches
pour un corps de cadets doit, avant d’assumer ses fonctions, signer le
protocole d’entente qui figure à l’appendice 5 de la présente annexe.

2A-17
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE D, APPENDICE 1

EXIGENCES FONDAMENTALES D’EMPLOI


INSTRUCTEURS CIVILS

No Conditions Exigences
1 Réputation Jouir d’une bonne réputation au sein de la
collectivité.
2 Âge Être âgé d’au moins 18 ans.
3 Qualifications Posséder des connaissances et des
aptitudes dans le domaine de l’instruction
jugées valables pour l’organisme des cadets
par le commandant de cet organisme.
4 Service militaire Ne pas faire partie des FC. Dans le cas
d’un ancien militaire, avoir été libéré en vertu
du motif 4(a), 4(b), 4(c), 5(a), 5(b), 5(c) ou 5(e)
du tableau ajouté à l’article 15.01 des ORFC.
Le QGDN peut autoriser l’emploi d’anciens
militaires libérés en vertu du motif 5(d) ou 5(f)
de ce tableau, selon les circonstances qui ont
entraîné la libération.
5 Citoyenneté Être citoyen canadien. Toutefois, avec
l’autorisation du DACO au QGDN, la
candidature d’un citoyen d’un autre pays qui
a légalement le droit de travailler au Canada peut
être considérée.

Les appendices de l’annexe D de l’OAFC 49-6 suivants ne sont pas


inclus :
Annexe D, appendice 2 – Offre conditionnelle d’emploi – instructeur civil,
parties 1 et 2
Annexe D, appendice 3 – Contrat de travail relatif aux corps de cadets –
instructeur civil
Annexe D, appendice 4 – Contrat de travail relatif aux CIÉC, à l’ÉRIC, et
à l’ÉRVV – instructeur civil
Annexe D, appendice 5 – Bénévoles – Protocole d’entente

2A-18
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE E

LIBÉRATION – CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS

GÉNÉRALITÉS 1. La libération des officiers du CIC est régie par les dispositions énoncées
aux sections 1 et 2 du chapitre 15 des ORFC.

ÂGE DE LA 2. L’âge de la retraite obligatoire (ARO) des officiers du CIC est normalement
RETRAITE fixé à 65 ans. Cette disposition s’applique aux officiers du CIC inscrits à
OBLIGATOIRE l’effectif d’un corps de cadets et aux officiers du CIC en service de réserve
de classe B ou C, affectés au Quartier général, au sein du personnel des
quartiers généraux d’URSC, dans des écoles ou auprès de corps de
cadets. Un militaire intéressé à servir dans des organismes de cadets peut
le faire, à condition de répondre aux besoins du service.

EXAMEN 3. Un officier du CIC qui est libéré doit remplir la déclaration à l’appendice 1.
MÉDICAL Si l’officier déclare qu’il n’a subi aucune blessure, ni souffert d’une maladie
attribuable à son service dans la Réserve, il n’est pas nécessaire de lui
faire subir un examen médical avant la libération. Si l’officier déclare avoir
subi une blessure ou souffert d’une maladie attribuable à son service, il
doit subir un examen médical avant la libération, comme il est indiqué à la
section 2 de l’OAFC 34-39; il en est de même si l’on sait que l’officier a
subi une blessure ou qu’il a souffert d’une maladie attribuable à son
service au sein du CIC.

AUTORITÉ 4. L’autorité approbatrice en matière de libération d’un officier du CIC est le


APPROBATRICE Gouverneur général; le QGDN lui demandera d’approuver la libération.

5. Le commandant de la région peut approuver la libération d’un élève-officier


du CIC.

ADMINISTRATION 6. Si, après consultation avec le répondant ou la Ligue ou, s’il y a lieu, les
deux, il est convenu de libérer un officier du CIC aux termes du motif 1(b),
1(d), 2, 5(d) ou 5(f) du tableau ajouté à l’article 15.01 des ORFC, il faut
suivre les dispositions de l’article 15.21 des ORFC en remplissant les
formules figurant aux appendices 1 et 2 de l’annexe E de l’OAFC 49-10.

2A-19
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

7. Lorsqu’un officier du CIC doit être libéré aux termes du motif 3, 4(c), 5(a)
ou 5(e) du tableau ajouté à l’article 15.01 des ORFC, les formalités de
libération peuvent être commencées avant que ne soit obtenue
l’approbation du QGDN. Cependant, les formalités de libération en vertu
de tout autre motif du tableau ajouté à l’article 15.01 des ORFC ne doivent
pas être entreprises avant que l’approbation en soit reçue du QGDN.

DOCUMENTS 8. Lorsque les formalités de libération d’un officier du CIC ont été remplies,
tous les document doivent être expédiés au quartier général régional, à
l’attention de l’officier des cadets de la région. L’enveloppe renfermant les
dossiers de la personne libérée doit indiquer l’année de libération et être
conservée au quartier général de l’URSC pendant trois ans; après ce
temps, l’enveloppe doit être envoyée au Dépôt central des Archives
publiques, à Ottawa, en même temps que les documents de libération
de tous les autres officiers du CIC qui ont été libérés la même année.

UTILISATION 9. Un officier du CIC qui a été libéré avec mention honorable et qui a servi
DE LA dans les Forces canadiennes pendant au moins 10 ans peut utiliser la
DÉSIGNATION désignation du grade qu’il avait ou le sigle du grade qu’il était autorisé à
DE GRADE APRÈS utiliser au moment de sa libération, à condition que cette désignation soit
LA LIBÉRATION suivi de l’inscription « (Retraité) » comme il est indiqué à l’article 15.09 des
ORFC.

CERTIFICAT DE 10. Au moment de sa libération, un officier du CIC recevra une formule CF


SERVICE 707, Certificat de service.

11. À moins d’indication contraire contenue dans l’article 15.01(5) des ORFC,
le numéro du motif de libération (tableau ajouté à l’article 15.01 des
ORFC) aux termes duquel l’officier du CIC a été libéré, ainsi que les motifs
de la libération, ne doivent pas être inscrits sur le certificat de service.

2A-20
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un A
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

ANNEXE E, APPENDICE 1

DÉCLARATION MÉDICALE LORS DE LA LIBÉRATION –


CADRE DES INSTRUCTEURS DE CADETS

(NAS) (Grade) (Nom et initiales)

Je, susnommé, déclare avoir/n’avoir pas subi* de blessure, souffert


de maladie ou d’affection attribuable au service militaire au sein du
Cadre des instructeurs de cadets (CIC) du
jusqu’à l’heure actuelle. (Date d’enrôlement)

(Organisme de cadets) (Signature)

(Date) (Adresse à la libération)

* Si vous avez subi une blessure ou souffert d’une maladie ou d’une


affection attribuable à votre service militaire au sein du CIC, inscrire les
renseignements suivants :

(a) Nature de la blessure/de la maladie/de l’affection

(b) Date(s)

(c) Endroit

(d) Nom du médecin et/ou endroit où les soins ont été reçus

NOTA : Les officiers du CIC qui produisent une déclaration affirmative


doivent subir un examen médical.

2A-21
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un B
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

EXTRAITS DE L’OAFC 49-8

(Paragraphes 1 et 2 CONDITIONS DE SERVICE – RÉSERVE SUPPLÉMENTAIRE


non inclus.)
EMPLOI 3. La Rés supp sert surtout à fournir du personnel déjà entraîné aux autres
ET éléments et sous-éléments des FC dans les situations d’urgence nationale,
ORGANISATION en cas de mobilisation, ou les deux. Avec le consentement des membres
de la Rés supp intéressés, elle peut également fournir, au besoin, du
personnel aux autres éléments et sous-éléments des FC en temps de paix.

4. La Rés supp est un sous-élément de la Réserve et se compose d’officiers


et de non-officiers ayant déjà fait partie d’un élément ou d’un sous-élément
constitutif des FC; la Rés supp est également constituée de personnes qui,
bien que n’ayant aucune expérience militaire antérieure, ont été choisies
pour leurs aptitudes ou leurs connaissances spécialisées en vue de
répondre à certains besoins militaires. La Rés supp comprend les deux
éléments suivants :

a. La Réserve supplémentaire disponible (RSD). La RSD regroupe


d’anciens membres de la Force régulière ou de la Première réserve
qui sont en mesure de répondre aux exigences militaires, en état de
reprendre le service et facilement disponibles; la RSD compte
également dans ses rangs des membres d’autres sous-éléments de la
Réserve, ainsi que ces personnes qui, bien que n’ayant aucune
expérience militaire antérieure, ont été choisies pour leurs aptitudes ou
leurs connaissances spécialisées en vue de répondre à certains
besoins militaires. Les membres de la RSD doivent se mettre à la
disposition du chef de l’état-major de la Défense (CEMD) ou de son
délégué pour se porter volontaires en cas d’urgence nationale ou de
mobilisation avant que le gouverneur en conseil ne puisse les placer
en activité de service.

b. La Réserve supplémentaire d’attente (RSA). La RSA regroupe


d’anciens membres d’éléments ou de sous-éléments des FC, ainsi que
ces personnes qui, bien que n’ayant aucune expérience militaire
antérieure, ont été retenues en raison de leurs aptitudes ou de leurs
connaissances spécialisées; pour une foule de raisons cependant, ces
gens-là ne seront pas prêts sur le plan militaire ni disponibles sur-le-
champ pour prendre ou reprendre du service en cas d’urgence
nationale, avant que le gouverneur en conseil ne les place en activité
de service.

(Paragraphes 5 à 8
ANNEXE B POUR INSTRUCTION SEULEMENT
non inclus.)
2B-1
CHAPITRE Section Annexe
DEUX un B
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

SOLDE ET 9. Les membres de la Rés supp n’ont droit à la solde que si, pendant leur
INDEMNITÉS activité de service ou pendant leur stage à titre volontaire dans la
Force régulière ou dans un autre sous-élément de la Réserve, ils
assument des fonctions ou reçoivent de la formation.
PROMOTION 10. Les membres de la Rés supp ne peuvent pas être promus sauf en cas
d’urgence, une fois que le gouverneur en conseil les a placés en activité
de service. Cependant, ceux et celles qui sont affectés à la Force régulière
ou à un autre sous-élément de la Réserve peuvent être promus à titre
temporaire (voir l’annexe C).
LIBÉRATION 11. Un membre de la Rés supp peut être libéré sur demande.

2B-2
CHAPITRE Section
DEUX deux
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

EXERCICE PRATIQUE No 2

1. À quel grade un candidat est-il enrôlé dans le CIC?

2. Un candidat est enrôlé pour un service de quelle durée?

3. Un candidat pour le CIC est-il autorisé à suivre l’instruction avant d’être


enrôlé?

4. Est-il nécessaire d’être citoyen canadien pour être enrôlé dans le CIC?

5. Combien de temps un slt doit-il servir avant d’être éligible à une promotion
de lt?

6. Un élof est-il admissible à un transfert à la Réserve supplémentaire?

7. Un instructeur civil est-il membre des FC?

8. Un instructeur civil peut-il participer à des cours d’instruction militaire?

9. Quel est l’âge de la retraite obligatoire pour un officier du CIC?

10. Un membre de la Réserve supplémentaire est-il normalement admissible à


une promotion?

(VOIR LE CHAPITRE 3 POUR LE CORRIGÉ.)

2-2-1
Cadre des instructeurs de cadets
CHAPITRE Cours de qualification élémentaire d’officier
TROIS Document d’étude préparatoire
OREN 413 - Suivre les procédures administratives

CORRIGÉ DE L’EXERCICE PRATIQUE No 1

1. 12 (page 1-1-1 para 1a)

2. B (page 1-1-1 para 1b)

3. a. Vrai (page 1-1-1 para 5)

b. Faux (page 1-1-1 para 5)

c. Faux (page A-2 para 9

d. Vrai (page 1C-1)

4. a. dix

b. six

CORRIGÉ DE L’EXERCICE PRATIQUE No 2

1. Élève-officier (page 2A-5 para 5)

2. Indéterminée (page 2A-5 para 6)

3. Non (page 2A-5 para 12)

4. Non (page 2A-8)

5. Un an (page 2A-11)

6. Non

7. Non (page 2A-16 para 4)

8. Non (page 2A-16 para 5)

9. 65 ans (page 2A-19 para 2)

10. Non (page 2B-2)

3-1