Vous êtes sur la page 1sur 7

numEctron

http://nalhossri.free.fr

Cet article a fait l’objet d’une publication parue en décembre 2007 et destinée à la collectivité nationale des enseignants des départements GEII (N. AL-HOSSRI, « Apprendre l’électronique par la simulation SPICE-ISIS », GESI : Revue des départements de Génie Electrique & Informatique Industrielle, n° 70, déc. 2007, pp. 27-31)

Apprendre l’électronique par la simulation : SPICE - ISIS

Nabil Al-HOSSRI, département GEII IUT Bordeaux1 E-mail : nabil.al-hossri@u-bordeaux1.fr

APPRENDRE L’ELECTRONIQUE PAR LA SIMULATION : SPICE - ISIS

1

RESUME

1

SPICE

1

ISIS

2

I- ATTRIBUTION DUN MODELE SPICE A UN COMPOSANT SOUS ISIS

2

PRIMITIVE = ANALOGUE, SUBCKT:

4

SPICEMODEL = LM317, LM317.LIB :

4

SPICEPINS = VIN, ADJ, VOUT :

4

II- QUELQUES EXEMPLES DE REALISATION

5

II- 1) Alimentation régulée utilisant le LM317

5

II- 2) Alimentation à découpage type « Boost »

5

II- 3) Le principe de base d’un analyseur de spectre

6

CONCLUSION

7

Résumé

Dans cet article nous montrons comment enrichir la bibliothèque des composants du simulateur ISIS à partir des fichiers modèles disponibles chez les fondeurs. Nous présentons quelques réalisations ayant fait l’objet d’exercices pédagogiques en travaux de réalisation.

SPICE

est l’acronyme de Simulation « Program with Integrated Circuits Emphasis » qui signifie programme de simulation pour circuits intégrés.

Ce langage est un noyau logiciel de simulation électronique. La simulation rend en effet d'énormes services aux électroniciens pendant la phase de conception des circuits : elle permet de limiter les essais réels. Ce procédé fait donc gagner du temps et de la souplesse puisque, dans l'idéal, on n'a plus besoin de câbler un circuit pour vérifier son

Apprendre l’électronique par la simulation

1

Nabil AL HOSSRI

numEctron

http://nalhossri.free.fr

fonctionnement. Mais cette simulation n'évitera en aucun cas l'essai réel final, seule étape permettant de valider rigoureusement un circuit.

Les modèles utilisés sont des fichiers texte qui font appel à un certain nombre de

paramètres physiques prédéfinis (tension de seuil d'une diode, coefficient de température

d'une résistance,

inférieure à 1 % et publiés, parfois en totalité, dans les DATASHEETS des différents composants.

Ces paramètres sont caractérisés par le fondeur avec une précision

).

ISIS

est un éditeur de schémas possédant une interface graphique assez puissante. Développé par MULTIPOWER dans les années 90, il intègre un simulateur analogique, logique ou mixte, un microcontrôleur programmé. Des circuits interactifs animés peuvent être insérés dans un schéma pour effectuer une simulation de l’ensemble. Il intègre un noyau SPICE version industrielle standard 3F5. L'appel de ce noyau est complètement transparent pour l'utilisateur. Il suffit d'entrer le circuit sous forme graphique puis de lancer la simulation.

Malheureusement aucun logiciel de simulation électronique ne possède une bibliothèque comprenant tous les composants existant ou en cours de développement. Pour mener à bien une application conçue entièrement par ordinateur il est parfois nécessaire de modifier, d’adapter ou même de créer un modèle. Notre objectif est donc d’enrichir la bibliothèque d’ISIS en apportant, en partenariat avec les fondeurs, des modèles fiables de composants que nous pensons indispensables.

I- Attribution d’un modèle SPICE à un composant sous ISIS

Les modelés SPICE, donnés par les fondeurs de composants, sont des fichiers texte à l’état brut, généralement avec l’extension (.TXT). Ils sont éditables avec n’importe quel éditeur de texte : Nodepad, Wordpad, …

Les modèles SPICE sont souvent enregistrés avec l’extension (.CKT), (.MOD), (.MDL) ou encore (.CIR). Il est également possible de trouver des fichiers intégrant plusieurs modèles. Ils portent dans ce cas l’extension (.LIB). Ces fichiers multi-modèles ont l’avantage de limiter le nombre de fichiers, mais ils ont l’inconvénient d’être plus longs à traiter lors de la simulation.

Prenons par exemple le modèle SPICE d’un régulateur de tension LM317, le début du fichier texte est donné à la figure (1).

Apprendre l’électronique par la simulation

2

Nabil AL HOSSRI

numEctron

http://nalhossri.free.fr

* connections:

*

| input

*

|

| adjustment

pin

*

|

|

| output

*

.subckt LM317

| in adj out

|

|

* positive adjustable voltage regulato

* adjustment pin current jadj in adj adj jadjmod vref 4 adj 1.250 dbk in 13 dmod

Figure 1 : Début du fichier texte du régulateur LM317

La première procédure à suivre pour attribuer ce modèle à un composant existant ou à créer sous ISIS est de l’enregistrer avec une extension reconnue par le simulateur. Notre choix a privilégié l’extension (.LIB).

Il faut donc maintenant procéder par étapes :

1 - Copier le fichier modèle sans aucune modification dans: (C:\Program Files\Labcenter

Electronics\Proteus 6 Professional\MODELS) ou bien dans un répertoire au choix, dont on

indiquera le chemin lors de la configuration du simulateur.

2 - Faire le dessin du symbole du composant sous ISIS :

A ce stade, il n’y a pas de restriction sur le choix des noms donnés aux broches d’entrées ou sorties du circuit. Dans cet exemple le choix est :

ou sorties du circuit. Dans cet exemple le choix est : VIN : Tension d’entrée, ADJ

VIN :

Tension d’entrée,

ADJ :

Entrée d’ajustement,

VOUT : Tension de sortie.

Figure 2 : Symbole créé sous ISIS du régulateur LM317

Les numéros des broches 1, 2, et 3 (Figure 2) ne sont pas indispensables, ils sont utiles uniquement si l’on souhaite router le circuit.

3 - Placer le symbole du LM317 que l’on vient de dessiner dans une nouvelle fenêtre

ISIS. Le sélectionner (bouton droit de la souris) et cliquer dans son centre (bouton gauche) pour pouvoir éditer ses propriétés. La fenêtre « Edit Component » s’ouvre (Figure 3). Dans la case « Edit all Properties as text » saisir les informations suivantes:

Apprendre l’électronique par la simulation

3

Nabil AL HOSSRI

numEctron

PRIMITIVE = ANALOGUE, SUBCKT:

http://nalhossri.free.fr

Cette affectation est invariable. Elle indique au simulateur ISIS que le comportement du composant est décrit par un sous-circuit analogique de type SPICE.

est décrit par un sous-circuit analogique de type SPICE. Figure 3 : La fenêtre « Edit

Figure 3 : La fenêtre « Edit Component »

SPICEMODEL = LM317, LM317.LIB :

Cette ligne transmet à ISIS le nom du sous-circuit à utiliser (LM317) et le nom du fichier modèle (LM317.LIB) qui contient sa description.

SPICEPINS = VIN, ADJ, VOUT :

Cette propriété SPICEPINS permet de relier un à un les noms des broches du symbole LM317 d’ISIS aux noms des nœuds représentant les entrées et les sorties du modèle SPICE. Pour mieux comprendre on doit examiner les commentaires (en italique) du fichier modèle (Figure 1). L’ordre des connexions doit être le même pour le composant (VIN ADJ VOUT) et son modèle (in adj out).

La fenêtre « Edit Component » est ainsi validée.

4 - Mettre à jour le composant dans la librairie afin que ces propriétés soient associées à tous les LM317 :

Sélectionner le symbole du LM317 et cliquer sur « Créer composant » du menu « Bibliothèques ». Remplir le tableau et cliquer sur OK.

Le régulateur de tension LM317 est enfin fonctionnel. Il peut maintenant remplir son rôle de maître régulateur… sans qu’il chauffe suite à une mauvaise manipulation

Tous les modèles SPICE sont proches de la réalité physique et donnent une idée assez significative sur le comportement d’un composant.

Apprendre l’électronique par la simulation

4

Nabil AL HOSSRI

numEctron

http://nalhossri.free.fr

Trois autres méthodes permettent d’attribuer un modèle SPICE dit « bridé » à un composant sous ISIS. Les modèles qui en résultent ne sont pas toujours très proche de la réalité, car ils exploitent uniquement les paramètres physiques prépondérants d’un composant. Ces différentes techniques d’adaptation d’un modèle SPICE sous ISIS sont abordées à l’adresse:

On y trouve aussi des notices d’utilisation concernant la version 6.5 d’ISIS.

II- Quelques exemples de réalisation

II- 1) Alimentation régulée utilisant le LM317

La Figure (4) montre le schéma de simulation d’une alimentation régulée et ajustable faisant appel au composant LM317.

alimentation régulée sans limitation externe de courant Exemple d'application : alimentation régulée de 1,8 V à 12 V. Courant de sotie 0,5 A.

D2 Vs LM317 Vred 3 2 VIN VOUT ADJ Vs2 1 R2 270 VSINE C1
D2
Vs
LM317
Vred
3
2
VIN
VOUT
ADJ
Vs2
1
R2
270
VSINE
C1
R1
VA=15 * 1.41
C3
C2
RPAR=1000k
FREQ=50
120
100n
100n
RSER=10m
C=470u
Vs1
RV2
2.2k
ic = 0
ic = 0
Is
+

Lorsque le curseur de RV1 est à 0 :

Vs = 1,25 ( 1 + 120/270 ) = 1,8 V

Avec le curseur en butée maxi :

RV1 = 2200 ohms

Vs = 1,25 (1+( 2200 +120 )/270) =12 V

ISOURCE

I=700m

RINT=1000k

Vs
Vs
Vs
Vs
Vs Au delà de la limite du bon fonctionnement
Vs
Au delà de
la limite du
bon fonctionnement

N. AL-HOSSRI

Figure 4 : Alimentation régulée utilisant le LM317 et les principaux signaux observés

II- 2) Alimentation à découpage type « Boost »

D’autres modèles SPICE ont été ainsi adaptés, comme par exemple :

FDS6690A : Transistor haute fréquence de puissance, type MOSFET à canal N. Son modèle SPICE est distribué à l’adresse (s’enregistrer au préalable) :

MBRS340T3 : Diode Schottky de puissance moyenne :

Apprendre l’électronique par la simulation

5

Nabil AL HOSSRI

numEctron

http://nalhossri.free.fr

DT3316 : Une self ferrite de « COILCRAFT » :

L’alimentation à découpage type « Boost » élévateur de tension de la figure 5 utilise les trois composants mentionnés ci-dessus ; ces composants sont spécialement dédiés à ce type de réalisation. L’alimentation délivre une tension de (12V – 1.5A) à partir d’une tension de 5V continue.

Ce montage est dit « sans résistances » par les électroniciens, car ses différents circuits présentent à leur état actif une résistance bien inférieure à une fraction d’ohm. On peut voir du tableau donné par le fabriquant, inséré dans la Figure (5) que la résistance ohmique de l’inductance DT3316 est de 1 milli-ohm. Dans cette application, on mesure toute l’importance du choix des composants ; le simulateur n’est là que pour nous conforter quant au bon choix des composants.

Is

Alimentation à découpage ( 12V - 1.5A ) type BOOST Elévateur à partir d'une source de tension 5V continue

Vs Id
Vs
Id
à partir d'une source de tension 5V continue Vs Id COILCRAFT_DT3316   IL MBRS340T3    

COILCRAFT_DT3316

 

IL

MBRS340T3

COILCRAFT_DT3316   IL MBRS340T3  
 
 
    ic = 0  
 

ic = 0

ic = 0
 
    ic = 0  
       

F=400k

Vmos

Vmos
 

ic = 0

 

VSOURCE

R1=3600

R2=0.001

Imos

CAP_CHIMIQUE

Ic

C=93.8e-12

 

RPAR=1000k

 

V=5

K1=9.78e-7

 

M1

RSER=20m

   

RINT=0.02

K2=1.4

Puls

RINT=0.02 K2=1.4 Puls   C=100u  
 

C=100u

 

K3=6.8

   

K4=8.4e-2

 

K5=1.01e-5

FREQ = 400KHz PW = 58%

FDS6690A_8PINS

FDS6690A_8PINS
K5=1.01e-5 FREQ = 400KHz PW = 58% FDS6690A_8PINS
 
 
ISOURCE

ISOURCE

I=1.5A

I=1.5A

RINT=1000k

  K5=1.01e-5 FREQ = 400KHz PW = 58% FDS6690A_8PINS   ISOURCE I=1.5A RINT=1000k N. AL-HOSSRI
  K5=1.01e-5 FREQ = 400KHz PW = 58% FDS6690A_8PINS   ISOURCE I=1.5A RINT=1000k N. AL-HOSSRI

N. AL-HOSSRI

  K5=1.01e-5 FREQ = 400KHz PW = 58% FDS6690A_8PINS   ISOURCE I=1.5A RINT=1000k N. AL-HOSSRI
  K5=1.01e-5 FREQ = 400KHz PW = 58% FDS6690A_8PINS   ISOURCE I=1.5A RINT=1000k N. AL-HOSSRI

Figure 5 Alimentation à découpage utilisant le MOSFET FDS6690A, la diode Schottky MBRS340T3 et la ferrite DT3316

II- 3) Le principe de base d’un analyseur de spectre

Pour une raison purement pédagogique et didactique, des modèles parfaits écrits en langage SPICE ont été élaborés (un multiplieur de tension, un VCO, etc.). Il est possible, à l’aide de très peu de ces modèles, d’expliquer un phénomène ou de réaliser des montages complexes. Ainsi, le principe de base d’un analyseur de spectre à balayage est

Apprendre l’électronique par la simulation

6

Nabil AL HOSSRI

numEctron

http://nalhossri.free.fr

représenté à l’aide de deux de ces composants, comme nous le montre le schéma de la

Principe du fonctionnement de l'analyseur de spectre à balayage

Réalisé avec des composants parfaits

Analyse d'un signal impulsionnel de rapport cyclique = %20

spectre Rampe VCO VCO Vmod X R2 MULTIPLIEUR W Y 10k Y C1 MULTIPLIEUR W
spectre
Rampe
VCO
VCO
Vmod
X R2
MULTIPLIEUR
W
Y 10k
Y
C1
MULTIPLIEUR
W
L1
R1
VPULSE
X
ACS1
De 500KHz a 1MHz
210p
470u
1000k
C2
Va
4e-5*V(A,B)
10n
V2=1
Signal à analyser :
TR=10m
PER=10m
Fréquence = 50KHz
Rapport cyclique = 20%
Filtre sélectif centré sur 500KHz
puissance du spectre
Modulateur de fréquence
L'équivalence en fréquence est de 100KHz par division Figure 6 Simulation d'un analyseur de spectre,
L'équivalence en fréquence est de 100KHz par division
Figure 6 Simulation d'un analyseur de spectre, les éléments de base sont :

un multiplieur de tension, un V.C.O. et un filtre passe bande.

Conclusion

Cette étude bibliographique a abouti à l’enrichissement de la librairie des modèles du simulateur ISIS. En partenariat avec les fondeurs, on lui a injecté des modèles SPICE fidèles et proches du comportement réel. Ceci nous a permis d’insérer, dans le cadre de l’enseignement de travaux de réalisation, des projets entièrement conçus par ordinateur.

Malheureusement, il n’y a pas de modèle SPICE pour tous les composants existants. Dans ce cas la tâche est plus fastidieuse, car il faut d’abord expérimentalement caractériser le composant, et par la suite procéder à une simulation en faisant appel à un schéma simplifié du composant, un modèle générique modifié,… Dès lors, le plus proche de la réalité sera choisi comme modèle dit « comportemental ».

Apprendre l’électronique par la simulation

7

Nabil AL HOSSRI