Vous êtes sur la page 1sur 4

cinémas contemporains

1

le temps de l’après

VI

2

relation à la modernité

concept de fin de l’histoire (FUKUYAMA, 1989)
temporalité figée (BAUDRILLARD, La guerre du
Golfe n’aura pas lieu, 1991)
et en même temps : accélération, société de la
vitesse et du défilement (VIRILLIO)
> un impossible renouvellement
esthétique ? règne du « re » ;
référentialité, « recognize and
enjoy » (JULLIER)

modernité historique / culturelle > du capitalisme
de production au capitalisme de consommation
- modèle temporel déterminé par l’industrialisation
- notion de grand récit (perte des grands récits ou
méta-récits à l’ère postmoderne)

post-modernité

en termes esthétiques et culturels, une ère
« froide »
- La Guerre du Golfe comme guerre « congelée »
(BAUDRILLARD) ; voir aussi ses Cool Memories ;
- après la phase « hot », la société de consommation entre dans sa phase « cool » (LIPOVETSKY)
- la Guerre Froide comme contexte déterminant
au XXe siècle : certains commentateurs relèvent
l’étrangeté du chromonyme (STEPHANSON)
> temporalités postmodernes
> de nouveaux modes narratifs ? la forme
classique est détournée, recomposée,
désossée...
> la mode post-apocalyptique
> le film nostalgique / rétro (avec JAMESON,
mais aussi au-delà)

enjeux culturels, esthétiques,
historiques associés au cinéma

modernité artistique > notion d’avant-garde
refus / critique de la société bourgeoise par les mouvements modernistes
enjeux liés à l’architecture : quête d’un ordre nouveau,
fonctionnalisme, esthétique industrielle

3

le temps des
nouveaux média
> ère des nouveaux média / du
numérique / cognition multitâche
(MANOVICH)
> temps de la synergie, de la
convergence (CASETTI, JENKINS)

le cas particulier du cinéma moderne >
(1) les avant-gardes artistiques s’emparent
du cinéma, mais pas d’opposition à un premier classicisme
(2) un deuxième moment à la fin des années
50/ années 60 (Nouvelle Vague) > cette fois
le cinéma peut critiquer ses propres moyens.

> Quelle place pour le cinéma dans un
contexte multimédia ?
> Concepts-clés : intertextualité,
transmédialité, hypermédialité

pia pandelakis - 2015

cinémas contemporains

VI

quelques mot-clefs
> world cinema / global cinema
(2 acceptions pour global cinema)
> concept de Weltliteratur chez Goethe (ca. 1835)
> aujourd’hui : le crossover appeal
> discovery mentality

> Gayatri SPIVAK « Can the Subaltern Speak? » (1988)

pia pandelakis - 2015

cinémas contemporains

VI

“In order to impose itself, neocolonialism needs to
convince the people of a dependent country of their own
inferiority. Sooner or later, the inferior man recognizes
Man with a capital M ; this recognition means the
destruction of his defenses. If you want to be a man,
says the oppressor, you have to be like me, speak my
language, deny your own being, transform yourself into
me”.
Juan Jose Hernandez ARREGUI, Imperialism and Culture
(1957)

pia pandelakis - 2015

cinémas contemporains

VI

études féministes // post-colonialisme
tentative de lexique condensé / carte de concepts

Third World

problème : rassemble des
pays, cultures, ethnicités et
problématiques très différents

Occident //
First World
to occidendalize /

ou
diaspora studies ?

ou appropriation : Brownsploitation

Autre & altérité
« the Other»
« Otherness»
subaltern
« The subaltern»
cf. SPIVAK,
CHAKRABARTY

les

représentent des points de friction

culture dominante
impérialisme
hégémonie
globalisation
eurocentrism et al.
universalisme

agency
autonomie,
pouvoir, « jeu »

French Theory
déconstruction

having a voice
exprimer le soi /
son identité
pia pandelakis - 2015