Vous êtes sur la page 1sur 1

cinémas contemporains

pia pandelakis - université paris x ouest - licence 3 - 3lci604a

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU COURS
axes du cours
La notion de postmodernité est souvent mobilisée
pour qualifier le cinéma contemporain. Elle semble
renvoyer ainsi à une part commune qui dépasserait
les diversités géographiques et stylistiques : les films
seraient « contemporains » précisément en ce qu’ils
seraient « postmodernes », c’est-à-dire en ce qu’ils
seraient de notre temps et exprimeraient quelque
chose de propre à notre époque. Reste à savoir de
quoi il s’agit : la notion de postmodernité est d’autant plus commode qu’elle est vaste, polysémique,
et par conséquent malléable. Ce cours s’interrogera
donc sur ce que cette étiquette théorique prétend
dire du cinéma contemporain, comme ce qu’elle permet de taire.

I. Introduction au cours //
Contemporain, postmoderne, moderne  - le temps
présent en question

Nous commencerons le cours par un ancrage théorique qu'il est recommandé d'approfondir par vos
lectures personnelles. Voici ci-contre les axes principaux du cours, incluant ce passage introductif .

VI. Le spectateur contemporain
Penser la réception à l’ère postmoderne

II. Récit & narration postmodernes
Une autre expérience de la durée
III. Esthétiques postmodernes
Film-concert et sensations fortes.
IV. Hyper-hybridité, manifestation postmoderne ?
V. Fin du récit, fin de l’histoire
Le motif apocalyptique / post-apocalyptique comme
reflet de la condition postmoderne

VII. Le postmodernisme à l’epreuve de la marge :
Autres historicités dans les cinémas dits nationaux

Pour toute question relative au cours, je vous invite à utiliser la plateforme Branch sur laquelle j'ai créé un fil
de discussion :
http://branch.com/b/cinema-contemporain/invite_link/xuDwiSqT7bXLNw

bibliographie (introductive)
AMIEL Vincent & COUTÉ Pascal. Formes et obsessions du cinéma contemporain. Paris : Klinsieck, 2003.
JAMESON Fredric. Le postmodernisme ou la logique culturelle du capitalisme tardif. Paris : Beaux-Arts de Paris,
2011 [1991].
JULLIER Laurent. L'Écran post-moderne : un cinéma de l'allusion et du feu d'artifice. Paris : L'Harmattan, 1997.
GUNNING Tom. « Le Cinéma d’attraction : le film des premiers temps, son spectateur, et l’avant-garde » in
Mille huit cent quatre-vingt-quinze, n°50, décembre 2006. [en ligne : http://1895.revues.org/1242]

informations sur le cours : http://www.piapandelakis.com/cinemas-contemporains