Vous êtes sur la page 1sur 7

Port-au Prince, ce 30 décembre

2015

Rapport de la Commission d’Éthique de la FPH

sur les accusations de corruption portées par le Sénateur Simon Dieuseul Desras contre le Conseiller Électoral Vijonet Demero

Introduction

Suite aux accusations de l’ex-sénateur Simon Dieuseul Desras dans plusieurs media de la capital haïtienne contre le conseiller Vijonet Déméro, désigné par la Fédération protestante d’Haïti et actuel secrétaire général du Conseil électoral provisoire, le comité exécutif de la FPH a demandé à la commission d’Éthique de la FHP d’enquêter sur le dossier en vue de faire toute la vérité quant à l’éventuelle implication du conseiller dans une quelconque affaire de corruption ou de marchandage électoral. Dans le cadre de sa mission de veiller au respect des principes éthiques au sein de la communauté protestante en particulier et de la société haïtienne en général, la Commissimion s’est attelée à mener une enquête pour trouver la vérité sur cette affaire et faire les recommandations appropriées, dans les limites de ses moyens et son mandat.

1. Méthodologie de travail.-

Un plan de travail a été défini en vue d’identifier et de contacter les acteurs, les sources d’information utiles à l’enquête. L’ex-sénateur Simon Dieuseul Desras, dénonciateur, le conseiller électoral Vijonet Demero, mis en cause, comme étant les principaux acteurs. Les stations de radio Quisqueya, Vision 2000, Magic FM et le Journal Le Nouvelliste ont été contactés comme sources d’informations puisqu’ils ont diffusé les déclarations de l’ex-sénateur Desras.

Les informations recueillies et analysées par la commission l’ont conduite à l’audition du conseiller Déméro et de ses membres de cabinet, et à un échange de correspondance avec l’ex-sénateur Desras.

La commission a administré un formulaire d’enquête aux membres de cabinet du conseiller Déro puis a enregistré leurs déclarations séparément et en privé en vue croiser les éléments d’informations reueillis.

2. Actions de la Commission.-

Après avoir identifié les principaux acteurs de l’affaire et les sources d`information, la Commission, via le secrétariat de la Fédération, a :

a. appelé les responsables de ces stations et leur a écrit une correspondance sollicitant les bandes sonores des propos du sénateur Desras. Radio Quisqueyaa répondu positivement. Le pasteur Vijonet Déméro nous a donné la bande sonore de Magic 9 lors de sa rencontre d’audition avec la Commission ; b. récupéré le numéro du journal qui a rapporté les déclarations du Sénateur Desras ; Auditionné le Conseiller Vijonet Demero.

c.

Le 21 décembre, le Dr. Charles Poisset Romain, et les Pasteurs Saint Pierre Théart et Destiné Saint-Pierre, membres de la Commission, ont auditionné le Conseiller Déméro qui a rejeté les accusations du Sénateur Desras. Le Conseiller Demero dit attendre de la Fédération trois choses en cette circonstance : a) faire de la lumière sur la question; b) exiger que justice soit faite; c) obtenir réparation pour son image et sa réputation.

Comme le Conseiller dit avoir engagé un cabinet d’avocats qui allait sommer le Sénateur d’infirmer ou de confirmer sa déclaration, pour ne pas entraver le travail de la commission, et sur demande de cette dernière, il lui a été demandé de surseoir sur toute action à caractère judicaire. Ce qu’il a accepté après discussion avec son avocat.

d. La commission a contacté le Senateur Desras pour lui demander de préciser les accusations qu’il avait portées contre le conseiller Demero. Voici sa réponse entre guillemets et en italique :

«Nan sa ki konsenen paste demero Se pa li direkteman ki enplike souvan done mwen gen nan menm. Men antouraj li Plis manm kabine. Ap mache ranmase lajan nan men kandida sou non li. Epi manm konpozisyon.

BCEN li te prezide a. Eksepsyon juge durin duret. Te enplike nan anpil brigandaj espesyalman 2 Avoka yo. Silans li. Sou zak malonet sa yo bay anpil dout. Paste Demero ta dwe senbolize Limye nan Mitan teneb sa yo. Oubyen li ta dwe pran distans li nan denonse. Poze aksyon. Pran desizyon ki ale nan sans entere moun ki onet epi kredib. Li te dwe nan sans lone enstitisyon Ke li represente a.

Ke bondye beni w ak enstitisyon Ke ou ye a. Senate Simon Desras Kandida prezidan». 1

Pour s’assurer de la portée contradictoire de l’enquête, la Commission a jugé bon de demander au Conseiller Demero de réagir sur cette dernière note du Sénateur Desras. Le conseiller a répndu comme suit :

«J'ai lu le message du Sénateur Desras ci-dessous. J'estime qu'il fait tout simplement de la politique en essayant de mélanger les choses distinctes pour pouvoir déboucher sur le renvoi du CEP. Je le comprends très bien. J'attends impatiemment et tout simplement la lumière qui sera faite par la FPH sur la question.

L'ancien Senateur Desras sait bien que la constitution, la Bible et le Décret électoral ne me donnent pas la qualité pour dénoncer des juges comme moi si je n'ai pas de preuves ou d'évidences pour les reprocher ou denoncer. En tant que Président de la Composition, je n'ai aucun droit sur la moralité, sur la vie privée d'un Juge. La même chose pour mon cabinet et mes collègues conseillers et conseillères. Il revient tout simplement à la justice et à l'ULCC de le faire. Les candidats victimes doivent porter plainte au tribunal et informer la presse le cas échéant. Dans le cas contraire, c'est de la chantage (sic) et de la politique tout simplement.

Senateur Desras a attaqué tout simplement le secteur protestant en essayant de me tuer moralement et socialement à la radio, à la télé et maintenant il veut m'enseigner la morale. Sénateur Desras doit dire la vérité et rien que la vérité s'il est un ami de la vérité.

1 E-mail du 27decembre 2015, 1h06 pm, au Pasteur Destiné St.Pierre.

Toutefois, je peux mettre mon cabinet à la disposition de la commission d'enquête et d'éthique de la FPH pour faire la lumière sur une éventuelle implication d'un membre de mon cabinet dans le marchandage électoral.

Je réclame toujours justice et réparation pour mon nom qui a été cité dans cette affaire.

Vijonet DEMERO /Secrétaire général /Conseil électoral provisoire.» 2

e. Puisque le Senateur Desras dans sa correspondance a cité les membres du cabinet du conseiller Demero, la Commission via le Secrétariat de la Fédération a jugé bon d’écrire au Conseiller Demero pour qu`il mette à la disposition de la commission les membres de son cabinet.

Le Conseiller a répondu positivement 3 en envoyant la liste des membres immédiats de son cabinet qui repondront aux questions de la commission. Il

s’agit des pasteurs Metedieu Lucien, Ronel Mesidor, Fritzner Elisé, Danjour Sylvain, des Mes Jean Walner Faucher, Me Edwine, et du Dr Smith Magny. M. Edwine excepté, tous les autres membres de cabinet du conseiller ont rencontré la commission le mardi 29 décembre entre 9h30 et 11h30, et ont rempli le formulaire préparé à leur intention puis ont répondu oralement et sur bande sonore aux questions de la Commision représentée par son président, le pasteur Lemète zéphyr, et son rapporteur, le pasteur Destiné St. Pierre. «Les autres membres du cabinet, moins concernés par cette question sont en vacances en dehors du pays.», nous avait signalé le conseiller Déméro.

Les membres de cabinet du conseiller Déméro ont tous déclaré avoir entendu les accusations de M. Desras. Ils ont tous rejeté toute accusation relative à leur implication personnelle et à celle du Conseiller Demero dans cette affaire. En général, ils qualifient de mensonge les déclarations du Sénateur Desras.

Conclusions

Après avoir auditionné les bandes sonores des déclarations faites par le Senateur Desras sur les ondes des Radios Magic 9 et de radio Quisqueya où il

2 Email du 28 decembre 2015, 8h 51 am., au Pasteur Destiné St. Pierre.

3 Mail du lundi 29 décembre 2015, 1h09 pm.

a acusé nommément le Conseiller Demero d’avoir reçu de l’argent d’un candidat à la députation sans apporter la moindre preuve, nous lui avons écrit une correspondance pour lui demander de préciser ses déclarations en vue d’avoir des données plus précises qui auraient pu servir de pièce a conviction. Malheureusement, il n’a cité aucun nom, n aucune date, aucun indice particulier. Or, sur les ondes de la Radio Scoop FM, il avait cité le nom du chef de cabinet du Conseiller Déméro en innocentant le conseiller qu’il avait accusé dans ses précédentes déclarations. Nous n’avons trouvé aucune

pour une quelconque mise en cause du conseiller Demero dans

cette affaire. Nous ne pouvons ni affirmer, ni infirmer quoi que ce soit.

évidence

Néanmoins, un point soulevé par le Senateur Desras mérite dêtre analysé et le conseiller Demero l’a reconnu. C’est sa prise de congé sans avoir liquidé les cas de contestations qui lui lui avient étét soumis alors qu’il était président d’une composition du BCEN.

La réponse de deux membres de cabinet du conseiller à la question : «Êtes- vous informé qu`un membre de l’équipe (cabinet) serait impliqué dans cette affaire ?» et les récentes déclarations du sénateur Desras sur le ondes de Scoop FM et Télé Plurielle, nous portent à croire qu’il y a opportunité d’approfondir l’enquête au niveau des membres de cabinet du conseiller particulièremnt.

Recommandations.-

Eu égard à ce qui précède, nous recommandons que :

1. Que l’enquête soit approfondie autour des membres de cabinet du conseiller ;

2. Que la commission d’Éthique redouble ses efforts pour prendre contact avec le nommé M. Willa, candidat à la députation de la circonscription de Capotille cité par M. Desras comme celui qui aurait versé le pot de vin au conseiller Déméro ;

3. Que la commission recherche les autres bandes sonores où le Sénateur Desras aurait pointé du doigt le chef de cabinet du conseiller Déméro ;

4. Que la FPH, après avoir rassemblé tout élément important et

disponible pour le dossier, donne une conférence de presse pour fixer

sa position sur cette affaire et

demander du même coup aux instances

publiques de faire le suivi approprié.

L`Église, dans toute société, doit être à l’avant-garde dans le combat pour la justice, la moralité, l`intégrité et la vérité pour qu’elle puisse effectivement jouer son rôle prophétique dans cette société de plus en plus corrompue. C’est pourquoi nous en appelons à une redynamisation de la commission d’Éthique de la FPH afin de l’équiper pour adresser les grands problèmes moraux et éthiques de notre société.

Membres de la Commission ayant mene l’enquête :

Pasteur Lemete Zephyr, président de la commission Éthique de la FPH Pasteur Destiné Saint-Pierre, rapporteur Dr Charles Poisset Romain, membre Pasteur Saint Pierre Theart, membre

Annexes :

1) L’audition du Conseiller Demero 2) La correspondance du Sénateur Desras 3) La réaction du Conseiller Demero 4) Le questionnaire d’enquête menée auprès des membres de cabinet du conseiller Déméro 5) Les Bandes sonores des déclarations du Senateur Desras 6) L`audition des membres du Cabinet du Conseiller Demero. 7) Journal : Le Nouvelliste 8) Questionnaires remplis par les membres du Cabinet du Conseiller

Extrait de l’entrevue de la commission avec le conseiller Déméro

Question: Conseiller Demero , Estes vous au courant des accusations portées contre vous par le Senateur Desras sur votre implication possible dans un cas de corruption durant les dernières élections?

R- J`étais en congé (5-17 décembre) et j`étais en province quand j’appris que le Senateur Desras a dit sur les ondes de la Radio Magic FM qu`un candidat m`a donne $ 30000US. Des mon retour, je suis rendu a la station de la Radio accompagne de mon avocat Me Jacquenet Occelus qui a requis la présence d`un juge de paix pour verbaliser. Puisque la Fédération dont je suis le représentant au CEP n`avait pas réagi officiellement, et je me rappelle quand on avait tire sur ma maison la Fédération n`avait rien dit ou fait, j`avais décidé de donner une conférence de presse mais avant, j`avais eu le soin de solliciter une rencontre des membres du comite Exécutif et les membres du Conseil permanents. C`est alors que le Président de la Fédération qui n’était pas en Haïti m`a appele pour me demander de ne pas donner la conférence, ce que j`avais refuse. Je l`avais fait pour rejeter les accusations sans fondement et sans preuve du Sénateur et promettre d`intenter une action en justice contre le Senateur Desras pour diffamation. Après la conférence, j`ai donne des interviews a la TNH et a d`autres Radios et pour plus de support j`ai contacte la RNDDH.