Vous êtes sur la page 1sur 3

Parti de Gauche 63 Puy-de-Dôme

pg63@lepartidegauche.fr http://63.lepartidegauche.fr

Adresse pour un rassemblement de l'autre gauche au service de la


transformation sociale et écologique

"Pour nous,
la retraite,
c’est 60 ans !"
www.lepartidegauche.fr

Le résultat des élections régionales marque une défaite cuisante et sans appel pour la droite. Sa victoire
de 2007 est effacée. Une nouvelle phase commence. Ce scrutin a aussi exprimé, avec notamment la très
forte abstention et la réapparition du Front national, l'exaspération politique de la société. Le Président
Sarkozy et son gouvernement en sort illégitime, alors qu'il s'apprête à poursuivre, en France et avec ses
alliés dans toute l'Europe, le déroulement de son programme ultralibéral. Nous avons besoin d'un
mouvement uni et solidaire qui aide à résister à cette offensive destructrice. Nous avons besoin
d'un rassemblement de toute la gauche de transformation sociale et écologique qui redonne
l'espoir d'une autre politique aux classes populaires. Nous avons besoin d'ouvrir un nouveau chemin
progressiste dans la crise politique qui s'approfondit.

Au sortir des régionales, la gauche se présente à travers trois espaces politiques qui représentent deux
voies : le Parti socialiste et ses alliés, Europe Ecologie, d'une part, le Front de Gauche d'autre part.

Le premier tour a coupé la route de l'alliance avec le Modem que voulait emprunter le Parti
socialiste. Celui-ci s'est donc rabattu sur une nouvelle formule, la « gauche solidaire ». Mais le PS reste
engagé dans cette alliance démocrate au plan européen. En Grèce, le premier ministre, président de
l'Internationale socialiste, prouve l'impuissance de cette ligne. Pour notre part, face à la crise
écologique, sociale et politique, nous prônons des politiques de rupture et un gouvernement capable de
sortir du traité de Lisbonne. C'est une divergence fondamentale avec le PS.

Europe Ecologie se présente comme en recherche de nouvelles façons de faire de la politique mais
trouve son ancrage dans un projet d'accompagnement du système capitaliste et de l'Union européenne
actuelle, et dans une grande ambiguïté quant à ses alliances politiques pouvant aller jusqu'au centre. Or
il nous semble impossible d'affronter sur de telles bases la catastrophe écologique. Pour nous celle-ci
est la conséquence du capitalisme et de son fondement productiviste.

De son côté, le Front de gauche s'est ancré à l'occasion de ces Régionales en se présentant dans 17
régions. Il a su s'ouvrir à d'autres forces. Une dynamique unitaire a été initiée. Un outil existe pour
résister et reconstruire. Dans le Limousin, les 19% obtenus par notre liste au deuxième tour ont
montré les grandes potentialités d'une autre gauche autonome et rassemblée. Dans ce moment
nous voulons rappeler que nous avons créé le Parti de Gauche comme outil pour réaliser cette union.
Nous mettons cet outil en partage avec tous ceux qui veulent agir comme nous pour l'écologie, le
socialisme, la République. Notre horizon n'est pas seulement notre propre développement mais la
naissance d'une force politique nouvelle de rassemblement.

Le temps n'est plus à la dispersion, mais à l'unité de l'autre gauche pour changer la donne à gauche.
Certes beaucoup reste à faire, nous en sommes conscients mais nous avons la responsabilité de ne pas
perpétuer les initiatives parcellaires. Nous voulons transformer avec vous le Front de Gauche en un
rassemblement large de toute l'autre gauche, celle qui assume les ruptures nécessaires à la
transformation sociale et écologique. C'est pourquoi nous proposons aux Alternatifs, au M’PEP, au
PCOF, à R&S et à Alternative citoyenne, aux camarades du NPA et de la FASE, à toutes les militantes,
à tous les militants, aux courants et aux forces qui ont participé régionalement aux listes "Ensemble
pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes" et plus généralement aux listes
unitaires de « l'Autre gauche », de construire ensemble ce Front de Gauche renouvelé et élargi.

Le Front de Gauche a vocation à être un outil politique, candidat au pouvoir, au service des
intérêts du plus grand nombre, auquel les citoyens pourront adhérer directement. Nous vous
proposons de réfléchir ensemble aux initiatives et aux formes du regroupement qui permettront de
donner ce nouveau souffle au Front de Gauche. Construisons ensemble un Front de Gauche unitaire et
démocratique, clairement écologiste et anticapitaliste, suffisamment fort pour changer la donne et ne
pas tomber dans les ornières de la gauche plurielle, même rebaptisée « gauche solidaire ». Bref un
rassemblement qui engage cette alternative politique dont nous ressentons tous l'urgence.

• Pour l'unité de l'autre gauche et son autonomie dans toutes les échéances électorales, cantonales
de 2011, présidentielle et législatives de 2012, comme dans les luttes.
• Pour une démarche de rupture avec le capitalisme et le productivisme.
• Pour un gouvernement de Front de Gauche, apte à faire face aux crises sociale, écologique,
économique et démocratique.

Bagnolet, le 11 avril 2010


Le Conseil national du Parti de Gauche

Déclaration des 2 conseillers régionaux du Parti de Gauche


Yves Carroy et Zubeyda Coskun remercient les 42.555 électeurs du Puy-de-Dôme et les 4.184 électeurs
clermontois qui ont apporté, le 14 mars dernier, leur soutien à la liste du Front de Gauche. Considérant que les
conditions posées par le Front de Gauche pour participer à l'exécutif du Conseil régional n'étaient pas
réunies, nous avons décidé de ne pas accepter la vice-présidence proposée au Parti de Gauche. Il nous
semble important de rappeler ces conditions :
• un fonctionnement démocratique de l'institution régionale et une démocratie active en région
• l'adoption et le respect de critères sociaux et environnementaux dans le domaine économique
• le renforcement d'un grand service public de la formation professionnelle, en nous opposant à la procédure
d'appel d'offre
• le rejet de la mise en concurrence des TER
• une politique agricole innovante par la relocalisation de l'activité
• une planification écologique pour une maîtrise publique de l'eau.

Avec les conseillers régionaux du PCF et la conseillère régionale de la Gauche unitaire, nous avons constitué un
groupe politique : "Front de gauche l'humain avant tout". Dans ce cadre nous sommes déterminés à nous
mobiliser aux cotés des salariés et de tous ceux qui subissent la crise du capitalisme. Le 9 avril dernier,lors de la
session du Conseil régional notre président de groupe : André Chassaigne a apporté le soutien du front de
gauche aux cheminots en lutte. Nous sommes déterminés à poursuivre le combat unitaire tant dans le soutien
aux luttes que dans les urnes.
http://63.lepartidegauche.fr