Vous êtes sur la page 1sur 4

Dyslexie, dyspraxie, TDAH : le diagnostic médical

T.N. Willig Clinique Ambroise Paré Journée DYS 2012,Toulouse

Dyslexie, dyspraxie, TDAH : le diagnostic médical T.N. Willig Clinique Ambroise Paré Journée DYS 2012,Toulouse
Troubles associés
Troubles associés

Troubles de la lecture

Diagnostic reposant sur une évaluation normée

En référence à l’âge ou au niveau de classe

Décalage de 18 à 24 mois de l’âge de lecture

Analyse fonctionnelle des voies de lecture : assemblage, adressage

Vitesse de lecture, précision, compréhension du texte lu, transcription (orthographe)

: assemblage, adressage • Vitesse de lecture, précision, compréhension du texte lu, transcription (orthographe)

Dys et compagnie

Dysphasie - retard de langage et de parole Dyslexie Dysorthographie Dyscalculie Dyspraxie Dysgraphie TDAH

de langage et de parole  Dyslexie  Dysorthographie  Dyscalculie  Dyspraxie  Dysgraphie 

Troubles de la lecture

Difficultés en lecture vs dyslexie

Trouble spécifique et durable de l'acquisition du langage écrit, persistant et suffisamment grave pour retentir sur l'intégration scolaire

L'enfant a normalement fréquenté l'école et n'a pas de carence éducative

Avec une efficience intellectuelle normale

Le trouble n'est pas secondaire a une déficience sensorielle, mentale ou motrice, des lésions cérébrales, une pathologie neurologique, un trouble psychiatrique.

sensorielle, mentale ou motrice, des lésions cérébrales, une pathologie neurologique, un trouble psychiatrique.

Signes d’appel

En grande section maternelle :

Trouble persistant du langage oral

Difficultés à percevoir les segmentations des mots en syllabes, les rimes

Troubles de la mémoire verbale

oral • Difficultés à percevoir les segmentations des mots en syllabes, les rimes • Troubles de

Signes d’appel

En CP :

Incompréhension du système d'écriture : ne fait pas le lien entre le signe écrit (graphème) et le son qu'il symbolise (phonème)

Difficultés à différencier les sons : confusion entre

« b » « t » « d », entre « f » « v »

Difficultés de différentiation visuelle des lettres

entre « b » « d », entre

« n »

« p » « q », entre « m »



Difficultés à différentier l'ordre de succession des syllabes : « on = no », « ion = oin »

Signes d’appel

11 / 12 ans :

Difficultés de lecture, lenteur +++

L'accès au sens est souvent entravé

Troubles de l'orthographe

Fatigabilité au delà de quelques lignes de mot avec tendance à déchiffrer à nouveau

de l'orthographe  Fatigabilité au delà de quelques lignes de mot avec tendance à déchiffrer à

Lecture et langage oral ( Schele 2004)

Trouble de la parole isolé : risque = population générale

Trouble phonologique + retard de langage: 46% de trouble de la lecture

Difficultés prépondérante pour la compréhension de la

lecture (Bishop, Adams, 1990)

de trouble de la lecture • Difficultés prépondérante pour la compréhension de la lecture ( Bishop,

Signes d’appel

Enfant de 8 ans :

Echec vis à vis de la lecture ou lenteur à la lecture

Déchiffrage lent et laborieux, gêné par des erreurs entre des lettres et/ou des groupes de lettres

Graves erreurs orthographiques : omissions de syllabes, mots mal découpés : luile = l'huile, confusion de sons

 Graves erreurs orthographiques : omissions de syllabes, mots mal découpés : luile = l'huile, confusion

Lecture et langage oral

55% des dyslexiques ont un trouble du langage oral 51% des TSLO ont un trouble d’acquisition de la lecture Mc

Arthur, 2000

3 catégories de dyslexiques:

Sans trouble du LO en dehors du déficit métaphonologique

Trouble transitoire du LO

Trouble persistant du LO + ou - sévère

du LO en dehors du déficit métaphonologique • Trouble transitoire du LO • Trouble persistant du

Trouble d’acquisition des coordinations

Lenteur des activités motrices

Difficultés de graphisme

Difficultés de la vie quotidienne

Troubles des apprentissages

Profil différents en fonction des enfants

Pas de lien entre profils linguistiques et troubles moteurs

• Profil différents en fonction des enfants • Pas de lien entre profils linguistiques et troubles

Prévalence : 6% entre 5 et 11 ans

Sex ratio : 2/1 à 7/1 : prédominance de garçons

Persistant à l’âge adulte

Conséquences

Problèmes comportementaux (refus scolaires, conduites d’évitement)

Problèmes émotionnels : estime de soi, dévalorisation

Problèmes de santé mentale : dépression, anxiété

• Problèmes émotionnels : estime de soi, dévalorisation • Problèmes de santé mentale : dépression, anxiété

Signes d’appel

En grande section maternelle :

Difficultés dans le graphisme : ne peut tracer un triangle

Dessin pauvre, mal structuré, contrastant avec la construction du récit qu'il en fait

Aspect brouillon, peu soigneux du travail

structuré, contrastant avec la construction du récit qu'il en fait • Aspect brouillon, peu soigneux du

Trouble d’acquisition des coordinations

Diagnostic reposant sur une évaluation normée

En référence à l’âge ou au niveau de classe

Plusieurs domaines étudiés :

Développement des coordinations (niveau global, par domaines : contrôle précision, coordinations entre haut et bas, équilibre, motricité manuelle non fine …)

Ecriture (qualité, vitesse, vitesse maximale, position, tenue de l’instrument)

Capacités visuo spatiales et en visuoconstruction

Repérage spatio temporel

–

Fonctions exécutives (cf TDAH)

Signes d’appel

Dans la vie courante :

Désintérêt voire refus des jeux faisant appel à la construction, au dessin, qui sont malhabiles

Recherche de jeux symboliques, imaginaire riche qui se traduit par le langage

Difficultés pour l'habillage

• Recherche de jeux symboliques, imaginaire riche qui se traduit par le langage • Difficultés pour

Signes d’appel

En cours de scolarité :

Difficultés pour écrire les lettres : écriture lente et malhabile, main crispée sur le crayon pouvant être responsable de douleur, difficultés pour poser des opérations alors que raisonnement et logique sont normaux.

Difficultés à manipuler les outils : ciseaux, règles, compas

Aspect brouillon des cahiers alors que raisonnement et logique sont normaux. • Difficultés à manipuler les outils : ciseaux, règles,

Déficit de l’attention

Inattention plus fréquente que l’hyperactivité et impulsivité

Critères de diagnostic CIM10 / DSMIV

Bilan de fonctions attentionnelles (psychomotricité)

Touche environ la moitié des enfants avec trouble de langage oral

de fonctions attentionnelles (psychomotricité) • Touche environ la moitié des enfants avec trouble de langage oral

Définition

Le TDA/H associe 3 types de symptômes :

1. Déficit attentionnel : impossibilité de focaliser et de maintenir son attention sur une activité

2. Hyperactivité motrice : incapacité à tenir en place

3. Impulsivité : incapacité à attendre son tour, réactions impulsives aux frustrations

: incapacité à tenir en place 3. Impulsivité : incapacité à attendre son tour, réactions impulsives

Epidémiologie et diagnostic

LE TDA/H :3 à 5 % des enfants en âge scolaire

Questionnaires comportementaux

Etude fonctionnelles (psychomotricienne) :

Attention soutenue, divisée, sélective, auditive/visuelle (D2, Stroop, Teach)

Impulsivité cognitive, motrice (Tour de Londres, appariement d’images)

Planification (Laby 5-12)

Teach) • Impulsivité cognitive, motrice (Tour de Londres, appariement d’images) • Planification (Laby 5-12)

Caractère permanent quelque soit le lieu ou la situation

Ancienneté des symptômes : avant l'âge de 7 ans

Caractère invalidant des symptômes avec retentissement sur les interrelations sociales et familiales

de 7 ans  Caractère invalidant des symptômes avec retentissement sur les interrelations sociales et familiales

Retentissements des troubles dys

Retentissement au quotidien

Perte d’estime de soi

Domino Dys : difficultés scolaires - échec – positions défensives – retentissement familial et psychosocial

Handicap invisible

Poids des rééducations

Retentissement sociétal

Échec scolaire et de formation professionnelle, « décrocheurs »

• •

Troubles de comportement réactionnels ou intriqués

Psychopathologies

Diagnostic : 3 niveaux d’organisation des soins Le diagnostic (flux : Haute Garonne) Centres Un
Diagnostic : 3 niveaux d’organisation des soins
Le diagnostic
(flux : Haute Garonne)
Centres
Un regard pluridisciplinaire associant plusieurs
professionnels
de
référence
Troubles sévères, pathologies
neurologiques, échecs de
rééducation (300 - 400 enfants par
an)
• Après une anamnèse complète de l’enfant et de sa famille, un
examen clinique complet,
Diagnostic pluridisciplinaire :
• Un contrôle éventuel des fonctions sensorielles
Centres de compétence
dyslexie, dyspraxie, TSLO, retard de
développement ( 600-800 enfants
par an)
• Un bilan spécifique à chaque profession : orthophoniste,
psychomotricien, neuro psychologue, ergothérapeute, orthoptiste
• Une synthèse
Dépistage, diagnostic des troubles
simples
• Dans une organisation régionale des soins
Praticiens libéraux,
Education Nationale, PMI
Avec un lien avec l’école