Vous êtes sur la page 1sur 2

Pris sur le fondement de l’article 75 de la constitution, la Loi Nouvelles règles pour l’équilibre financier de l’Etat

:
Un budget s’inscrivant dans un cadre budgétaire
Organique n° 130-13 relative à la loi de Finances (LOF)
triennal: Le produit des emprunts ne peut pas dépasser la somme
promulguée par le dahir n°1-15-62 du 14 Chaâbane 1436 (2 des dépenses d'investissement et du remboursement du
juin 2015) constitue une réponse aux nouvelles dispositions La loi de finances est élaborée en référence à une
principal de la dette au titre de l’année budgétaire.
constitutionnelles et ce en ce qui concerne: programmation budgétaire triennale actualisée annuellement,
et ce, afin d’accroître la visibilité des choix stratégiques et Nouvelles règles de gestion budgétaire et financière:
d'améliorer la cohérence entre les stratégies sectorielles tout  Adoption du caractère limitatif des crédits du personnel.
Le renforcement de la performance de la gestion  Limitation du plafond de report des crédits d'investissement.
en préservant l'équilibre financier de l'Etat.
publique.  Interdiction d'inscription des dépenses de fonctionnement
Un budget s’articulant autour de programmes : au niveau du chapitre d'investissement.
 Adoption du caractère brut des remboursements,
Le budget de l’Etat est structuré autour des programmes qui dégrèvements et restitutions, fiscaux.
L'édiction des principes et règles financiers
concernant l'équilibre financier de la loi de finances mettent en œuvre un ensemble cohérent de projets ou  Intégration des cotisations de l’Etat au titre de la prévoyance
et la mise en place d'un ensemble de règles visant actions selon l’architecture suivante : sociale et de la retraite dans les dépenses du personnel.
l'amélioration de la transparence des finances  Possibilité d’intégrer dans le budget de l’Etat les ressources
publiques. TITRE Un budget plus lisible. et les dépenses résultant de certains comptes de trésorerie.
Un suivi plus rigoureux de
l’exécution des politiques Nouvelles règles de gestion des SEGMA et des CST:
CHAPITRE
L'accroissement du rôle du parlement dans le débat sectorielles.  Création conditionnée des SEGMA (30% de ressources
budgétaire et dans le contrôle des finances publiques. Des résultats mieux propres) et des Comptes d’affectation spéciale (40%).
PROGRAMMES appréhendés.  Interdiction de versement à partir d’un SEGMA ou d’un
Des responsabilités mieux CAS à un SEGMA ou un CST.
La LOF n° 130-13 s’inscrit dans la successivité des identifiées.  Réduction du nombre des catégories des CST à travers la
RÉGIONS
constitutions et des lois organiques antérieures. Une approche managériale fusion des comptes d’avances et de prêts: "comptes de
plus affirmée. financement".
PROJETS OU ACTIONS Un budget et des comptes de l’Etat plus sincères:
 Sincérité budgétaire : Les lois de finances doivent
Un budget axé sur la performance :
présenter de façon sincère l'ensemble des ressources et
LOF Constitution 1962
A chaque programme sont associés des objectifs définis en des charges de l'État et ce, compte tenu des informations
1963
fonction des finalités d’intérêt général et des indicateurs disponibles au moment de leur établissement et des
LOF Constitution 1970 chiffrés permettant de mesurer les résultats atteints. prévisions qui peuvent en découler.
1970
 Sincérité comptable : Les comptes de l'État doivent être

Responsabilisation des gestionnaires
LOF Constitution 1972 réguliers, sincères et donner une image fidèle de son
1972
Liberté des gestionnaires

Engagement sur patrimoine et de sa situation financière et seront certifiés
Redéploiement
LOF Constitution 1996 des objectifs : par la Cour des comptes.
des crédits à Budget-
1998 l’intérieur du Projet de Un nouveau système comptable à trois dimensions:
programme
programme et Performance
LOF CONSTITUTION 2011 axé sur la  Consécration de la comptabilité budgétaire.
entre performance
2015 programmes du
Reddition des  Institution de la comptabilité générale qui permet de
même chapitre comptes : fournir la situation financière et patrimoniale de l’Etat.
Rapport de  Institution de la comptabilité d'analyse des coûts qui
Performance permet de renseigner sur la performance de l’action
publique.

de subventions de l’Etat aux commissions Renforcement de la portée de l’autorisation du parlementaires en accompagnement des Parlement en l’informant au préalable sur certaines projets de budgets (art 48) mesures opérées en cours d’année budgétaire :  Suppression des SEGMA et des CAS ne  Création des comptes spéciaux du Trésor. www. 3) d’augmenter une 2020 Programme 1 Programme 2  Certification de la régularité et de la sincérité charge publique. 40) 1 janvier 30 jours 22 jours 6 jours  Dépôt des projets de performance au niveau 2018 des commissions parlementaires concernées. ROYAUME DU MAROC Enrichissement des informations communiquées au Parlement : Les dispositions de la loi organique n°130-13 relative à la loi de finances entrent en vigueur à partir du 1 er  LF : Projets de Performance.  Rapports accompagnant le projet de loi de règlement de la loi de finances (art 66 al.gov. 2) 31 décembre  Nomenclature budgétaire des dépenses 31 juillet 20 octobre er autour des programmes (art 38. sous réserve de ce qui suit : documents accompagnant le projet de LF (13 rapports).1). à la des EEP bénéficiant de ressources affectées ou fin du premier trimestre de l’année n+2. 2)  Programmation budgétaire Dépôt du projet de loi de finances de triennale globale l’année n+1 au Parlement  Programmation budgétaire triennale (art 5)  Présentation de la programmation budgétaire Loi de finances rectificative triennale globale de l’Etat dans l’exposé du 1ère chambre 1ère chambre ministre chargé des finances aux commissions 2ème chambre Dépôt au 8 jours 4 jours 3 jours des finances du Parlement prévu avant le 31 Parlement juillet (art 47 (d)) Examen et vote Deuxième lecture er 1 janvier  Présentation de la programmation LR de la LF : Le projet de LR de la LF de l’année n est déposé sur 2019 pluriannuelle des départements ministériels et le bureau de la Chambre des Représentants. etc. encadrement et élargissement du droit chapitre des dépenses de personnel (art 15) d’amendement parlementaire : er  Tenue de la comptabilité d’analyse des coûts Chapitre Interdiction 1 janvier (art 31 al. Phase de concertation Examen et vote Examen et Deuxième en accompagnement des projets des budgets avec le Parlement par la chambre vote par la lecture par la chambre chambre des des départements ministériels. répondant pas aux conditions de création (art 21 et 27)  Ouverture des crédits supplémentaires. 5) Présentation des justifications et des ajustements nécessaires aux objectifs et indicateurs des programmes. 39.  Sursis à l'exécution de certaines dépenses d'investissement. compte général de l’Etat et rapport sur les er 1 janvier  Caractère limitatif des crédits du personnel ressources affectées aux collectivités territoriales.finances.  Intégration des cotisations de l’Etat au titre de la prévoyance sociale et de la retraite dans le Clarification.ma . au plus tard.  LR de la LF : Rapport Annuel de Performance. rapport d’audit de performance. Réallocation des crédits des comptes de l’Etat par la Cour des comptes (art 31 al. (art 41) des représentants des représentants  Plafond limité des reports des crédits  Etat d’avancement de conseillers l’exécution de la LF n d’investissement (art 63 al. (art 58) 2017 Réaménagement des modalités et des calendriers d’examen et de vote des lois de finances :  Tenue de la comptabilité générale Année n (art 31 al. programmation pluriannuelle et janvier 2016.