Vous êtes sur la page 1sur 10
Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.4 JRI (partie 1). J'roule inc. (JRI)
Problèmes et solutions
Date : Août 2004
Exercice 2.4
JRI (partie 1).
J'roule inc. (JRI) est une petite entreprise spécialisée dans la vente de roues pour les vélos de
montagne. Elle a été créée le 1 er mai de cette année par votre cousin Alain, diplômé en
marketing. Lors d'une rencontre familiale, Alain vous avoue que son cours de comptabilité est
très loin dans sa mémoire et qu'il a des inquiétudes face aux différentes décisions qu'il a à prendre
concernant la comptabilité. Alain doit se dépêcher de trouver réponse à ses questions car la
gestion des stocks est importante pour son entreprise pour éviter les ruptures de stock. Sachant
que vous étudiez aux HEC, que vous suivez le cours de comptabilité et que vous avez
certainement besoin d'argent, il vous engage pour le conseiller.
Il vous indique qu'il se souvient qu'il y a différentes méthodes d'évaluation des stocks et différents
systèmes d'inventaire. Cependant, il ne se rappelle plus les possibilités, ni comment choisir ce qui lui
conviendra le mieux. Par ailleurs, dans le cas où il s'apercevrait que les résultats de JRI seraient meilleurs
si ses choix avaient été différents, il se demande s'il aura la possibilité de les modifier par la suite.
Voici les informations qu'il vous remet concernant les achats et les ventes au cours du mois de
mai :
Informations concernant les achats
Date
Quantité
Coût unitaire
Coût total
1 er mai
50
45$
2 250$
5 mai
10
52$
520$
15
mai
25
48$
1 200$
25
mai
15
50$
750$
31
mai
20
48$
960$
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
1
Problèmes et solutions Informations concernant les ventes Date Quantité et prove nance Prix de vente
Problèmes et solutions
Informations concernant les ventes
Date
Quantité et prove nance
Prix de vente unitaire
Prix total
3 mai
30
:
30
- lot du 1 er mai
60$
1 800$
13
mai
15
:
10
- lot du 1 er mai
65$
975$
5
- lot du 5 mai
23
mai
20
:
5
- lot du 1 er mai
63$
1 260$
5
- lot du 5 mai
10
- lot du 15 mai
29
mai
10
:
10
- lot du 25 mai
65$
650$
Travail à faire :
1. Indique z à Alain le système d'inventaire le plus approprié pour son entreprise.
2. Calcule z le coût des stocks selon les quatre méthodes d'évaluation en fonction de
l'inventaire périodique et permanent.
3. Indique z à Alain la méthode d'évaluation qui serait la plus appropriée pour son entreprise.
4. Répondez à sa question concernant la possibilité de changer de méthode d'évaluation des
stocks et de système d'inventaire.
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
2
Problèmes et solutions Date : Août 2004 Solution - Exercice 2.4 JRI (partie 1) 1.
Problèmes et solutions
Date : Août 2004
Solution - Exercice 2.4
JRI (partie 1)
1. Système d'inventaire le plus approprié
L'inventaire permanent n'est pas nécessairement plus approprié que l'inventaire périodique.
Cependant, avec l'inventaire permanent, il y a un moyen de contrôle supplémentaire que
l'inventaire périodique n'offre pas. En effet, selon l'inventaire permanent, la mise à jour du poste
stock se fait après chaque transaction d'achat ou de vente de marchandises. Alors, suite à une
prise d'inventaire, il est possible de comparer le coût des stocks dénombrés avec le coût des
stocks présenté dans les livres comptables, ce qui permet de mieux contrôler les vols.
Évidemment, il y a des coûts supplémentaires à engager pour adopter un système d'inventaire
permanent.
Puisque l'inventaire périodique ne permet pas de connaître en tout temps le niveau de stock
détenu (à moins de procéder à une prise d'inventaire à tous les jours!!!) et qu'il est important pour
Alain de ne pas avoir de rupture de stock, il devrait plutôt adopter le système d'inventaire
permanent. Ainsi, il aura en tout temps l'information dont il a besoin sur le niveau de ses stocks.
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
3
Problèmes et solutions 2. Calcul du coût des stocks selon les différentes méthodes et les
Problèmes et solutions
2. Calcul du coût des stocks selon les différentes méthodes et les deux systèmes
d'inventaire.
Nombre de roues de vélos de montagne en stock au 31 mai :
Stocks au début: 0 1
Total des achats : 120
Total des ventes : 75
Total en stock
45
1 Étant donné que JRI a débuté ses activités le 1 er mai, il n'y avait pas de stock au début de l'exercice
a. Coût propre
- Le coût des stocks vendus = le coût réellement payé pour le stock
- Donc le coût des stocks non vendus = le coût réellement payé pour les stocks qui sont
toujours dans l'entreprise.
- Exige de pouvoir distinguer le prix d'achat du stock que nous vendons.
Inventaire périodique
Ë Le coût du stock est de 2 155$.
Lot du 1 er mai (50 roues dont 45 vendues)
Lot du 5 mai (10 roues dont 10 vendues)
Lot du 15 mai (25 roues dont 10 vendues)
Lot du 25 mai (15 roues dont 10 vendues)
Lot du 31 mai (20 roues dont 0 vendues)
:
Valeur du stock :
5 x 45$
=
225$
:
Valeur du stock :
=
0$
:
Valeur du stock :
=
720$
:
Valeur du stock :
=
250$
:
Valeur du stock :
0 x 52$
15 x 48$
5 x 50$
20 x 48
=
960$
45
2 155$
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
4
Problèmes et solutions Inventaire permanent Ë Le coût du stock est de 2 155$. N.B
Problèmes et solutions
Inventaire permanent
Ë Le coût du stock est de 2 155$.
N.B : Pour la méthode du coût propre, le coût du stock à la fin est toujours le même peu importe
le système d'inventaire qui est utilisé.
B. Coût moyen
- Le coût unitaire des stocks vendus =
coût moyen des stocks du début
et des stocks achetés
- Donc le coût unitaire des stocks
non vendus
=
coût moyen des stocks du
début et des stocks achetés
Inventaire périodique
Ë Le coût du stock est de 2 130$.
Coût des stocks du début = 0$
Total des roues en stocks au début = 0 (c'est le début de l'exploitation!!)
Coût total des achats = 5 680$ (2 250 + 520 + 1 200 + 750 +960)
Nombre de roues acheté = 120 roues (50 + 10 + 25 + 15 + 20)
Coût moyen :
0$
+
5 680$
=
47.33$ par roue
0 roues
+ 120 roues
Coût des stocks au 31 mai
=
47.33$ x 45 roues = 2 130$
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
5
Problèmes et solutions Inventaire permanent Ë Le coût du stock est de 2 178$ Date
Problèmes et solutions
Inventaire permanent
Ë Le coût du stock est de 2 178$
Date
Entrées
Sorties
Solde
Qté
Coût
Total
Qté
Coût
Total
Qté
Coût
Total
1 er mai
50
45
2 250
50
45
2
250
3
mai
30
45
1 350
20
45
900
5
mai
10
52
520
30
47.33 1
1 420
13
mai
15
47.3
710
15
47.33
710
3
15
mai
25
48
1 200
40
47.75
1
910
23
mai
20
47.7
955
20
47.75
955
5
25
mai
15
50
750
35
48.71
1 705
29
mai
10
48.7
487
25
48.71
1 218
1
31
mai
20
48
960
45
48.40
2 178
Note :
La méthode du coût moyen en inventaire permanent fait en sorte que le coût moyen des produits varie après chacun des
achats mais n’est aucunement affecté suite aux ventes. En effet, le coût moyen est calculé après chaque achat et c’est ce
coût qui sera retenu lors du calcul du coût unitaire moyen de la vente suivante. Ce sont donc les méthodes de calcul
différentes utilisées selon le type d’inventaires (périodique vs permanent) qui explique l’écart entre les résultats (2 130 $
vs 2 178 $).
c. Épuisement successif (PEPS)
- Le coût des stocks vendus = le coût des premières unités achetées
- Donc le coût des stocks non vendus = le coût des dernières unités achetées
1 Le calcul du coût moyen se fait ainsi:
1 420$
=
47.33$
30 roues
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
6
Problèmes et solutions Inventaire périodique Ë Le coût du stock est de 2 190$ Lot
Problèmes et solutions
Inventaire périodique
Ë Le coût du stock est de 2 190$
Lot du 31 mai (20 roues dont 20 non vendues) :
Valeur du stock :
Lot du 25 mai (15 roues dont 15 non vendues) :
Valeur du stock :
20 x 48$=
15 x 50$ =
10 x 48$ =
960
750
Lot du 15 mai (25 roues dont 10 non vendues) :
Valeur du stock :
480
45
2 190$
Inventaire permanent
Ë Le coût du stock est de 2 190$
Date
Entrées
Sorties
Solde
Qté
Coût
Total
Qté
Coût
Total
Qté
Coût
Total
1 er mai
50
45
2 250
50
45
2
250
3
mai
30
(1 er
1 350
20
(1 er mai)45
900
mai)45
5
mai
10
52
520
20
(1 er mai)45
10
(5 mai)52
1
420
13
mai
15
(1 er
675
5
(1 er mai)45
mai)45
10
(5 mai)52
745
15
mai
25
48
1 200
5
(1 er mai)45
10
(5 mai)52
25
(15 mai)48
1
945
23
mai
5
(1 er
225
10
mai)45
520
5
(5
240
20
(15 mai)48
960
mai)52
(15
mai)48
25
mai
15
50
750
20
(15 mai)48
15
(25 mai)50
1
710
29
mai
10
(15
480
10
(15 mai)48
mai)48
15
(25 mai)50
1 230
31
mai
20
48
960
10
(15 mai)48
15
(25 mai)50
20
(31 mai)48
2 190
45
2 190
Note :
Pour la méthode de l'épuisement successif, comme pour la méthode du coût propre, le coût du stock à la fin est toujours le
même peu importe le système d'inventaire qui est utilisé.
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
7
Problèmes et solutions d. Épuisement à rebours (DEPS) - Le coût des stocks vendus =
Problèmes et solutions
d. Épuisement à rebours (DEPS)
- Le coût des stocks vendus =
- Donc le coût des stocks non vendus =
le coût des dernières unités achetées
le coût du stock au début et des
premières unités achetées
Inventaire périodique
Ë Le coût du stock est de 2 250$
Lot du 1 er mai (50 roues dont 5 ve ndues) :
45 x 50$
=
2 250$
Inventaire permanent
Ë Le coût du stock est de 2 125 $
Date
Entrées
Sorties
Solde
Qté
Coût
Total
Qté
Coût
Total
Qté
Coût
Total
1 er mai
50
45
2 250
50
45
2
250
3
mai
30
(1er mai)45
1 350
20
(1er mai)45
900
5
mai
10
52
520
20
(1er mai)45
10
(5 mai)52
1
420
13
mai
10
(5 mai)52
5
(1er mai)45
745
15
(1er mai)45
675
15
mai
25
48
1 200
15
(1er mai)45
25
(15 mai)48
1
875
23
mai
20
(15 mai)48
960
15
(1er mai)45
5
(15 mai)48
915
25
mai
15
50
750
15
(1er mai)45
5
(15 mai)48
15
(25 mai)50
1 665
29
mai
10
(25 mai)50
500
15
(1er mai)45
5
(15 mai)48
5
(25 mai)50
1 165
31
mai
20
48
960
15
(1er mai)45
5
(15 mai)48
5
(25 mai)50
20
(31 mai)48
2 125
45
2 125
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
8
Problèmes et solutions Note : L’inventaire permanent fait en sorte que le coût utilisé lors
Problèmes et solutions
Note :
L’inventaire permanent fait en sorte que le coût utilisé lors de la vente d’un produit est celui du plus récent produit acheté
(car ce sont les derniers produits achetés qui sont vendus en premier). Contrairement à la méthode de l’épuisement
successif, la méthode de l’épuisement à rebours ne présente pas nécessairement un même résultat selon que l’on utilise un
système d’inventaire périodique ou un système d’inventaire permanent. En effet, en inventaire périodique, les coûts
attribués aux produits vendus sont ceux des derniers achat s de l’exercice (calcul fait en fin d’exercice) alors qu’en
inventaire permanent, les coûts attribués aux produits vendus sont ceux des achats les plus récents avant la vente en
question (calcul fait après chaque vente).
Voici un tableau récapitulatif de toutes les méthodes d'évaluation en fonction des systèmes
d'inventaire:
Inventaire Périodique
Inventaire Permanent
Coût propre
2
155$
2
155$
Coût moyen
Épuisement successif (PEPS)
2
130$
2
178$
2
190$
2
190$
Épuisement à rebours (DEPS)
2
250$
2
125$
Alain ne devrait pas choisir la méthode du coût propre, car il est très difficile de suivre les
mouvements des stocks et de garder la trace de toutes les roues (il n'y a pas nécessairement de #
de série sur chacune).
De plus, il n'y a pas vraiment de
différence entre les roues et ce ne sont
pas des produits de grande valeur, ce qui justifie de ne pas utiliser le coût propre.
Alain pourrait donc utiliser le coût moyen, PEPS ou DEPS sans problème. Il faut s'assurer que la
méthode choisie permet le meilleur rapprochement des produits et des charges. Étant donné qu'il
y a des variations de prix tout au long de l'année, il serait mieux d'utiliser le coût moyen afin de
ne pas influencer la détermination du coût des stocks, et possiblement du prix de vente, en raison
d'une hausse ou d'une baisse du coût non permanente.
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
9
Problèmes et solutions Je suggère qu'Alain n'utilise pas la méthode DEPS, car c'est une petite
Problèmes et solutions
Je suggère qu'Alain n'utilise pas la méthode DEPS, car c'est une petite entreprise De plus, cette
méthode n'est pas acceptée par le fisc. Ceci permettra d'éviter à
Alain d'avoir à calculer le coût des stocks selon deux méthodes, pour la comptabilité et pour la
fiscalité, et ainsi d'éviter des coûts supplémentaires.
4. Changement de méthode d'évaluation et de système d'inventaire
Il n'est pas interdit de changer de système d'inventaire. Alain pe ut, s'il le désire, passer de
l'inventaire périodique à l'inventaire permanent et vice versa. Cependant, s'il adopte l'inventaire
permanent dès le départ, il ne serait pas conseillé de changer pour l'inventaire périodique en
raison des coûts qui sont nécessaires à l'implantation du système permanent qui auraient été
dépensés pour rien.
En ce qui concerne le changement de méthode d'évaluation, il n'est pas permis de la modifier
uniquement dans le but d'améliorer les résultats de l'entreprise et ce en raison du PCGR de la
permanence des méthodes (comparabilité de l'information).
Cependant, il y a certains cas où
Alain pourrait changer de méthode, par exemple, dans le cas où le changement serait effectué
pour se conformer à une nouvelle règle comptable ou pour adopter les mêmes méthodes qui sont
utilisées généralement dans le secteur d'activité de l'entreprise (dans ces cas, le changement de
méthode est autorisé parce que cela permet de rendre comparable l'entreprise avec les autres
entreprises du même secteur).
© 2004, Service des sciences comptables de HEC Montréal
10