Vous êtes sur la page 1sur 101

Mes Premières Chansons

En Dessins Animés

Karaoké

CONTENU
( par ordre alphabétique )

nom de la chanson page

A la claire fontaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
A la pêche aux moules . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
A la volette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Ah dis-moi donc bergère . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Ah Les crocodiles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
Ah mon beau châteu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Ah vous dirai-je maman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Ainsi font font . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Allongeons le jambes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Alouette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
Arlequin marie sa fille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Au clair de la lune . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Au feu les pompier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
Auprès de ma blonde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
-1-
Aux marches du palais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Ballade à la lune . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Bateau cisaeu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Biquette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Bon voyage monsieur Dumollet . . . . . . . . . . . . . . . 22
Bonjour, ma cousine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Cacahuète . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Cadet Roussel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
C'est demain dimanche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Chantons la vigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Chère Elise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
Compagnons de la Marjolaine . . . . . . . . . . . . . . . . 29
Compère Guilleri . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Compere, qu'as-tu vu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Dame tartine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
Dans la forêt lointaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
Dans les prisons de Nantes . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Dansons la capucine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
Derrière chez moi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Do, do, l'enfant do . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
Dors mon petit quinquin . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Douce nuit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
En passant par la Lorraine . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
Entre le bœuf et l'âne gris . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
Entre les deux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
Fais dodo,Colas mon petit frère . . . . . . . . . . . . . . . . 43
Frère Jacques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
Gentil coquelicot . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
Giroglé girofla . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
Il court le furet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
Il est ne le divin enfant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Il était un petit cordonnier . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
Il était un petit navire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
Il était une bergère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
Il pleut bergère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
J'ai du bon tabac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53
J'ai perdu le do . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
J'aime la galette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
Jean de la lune . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
Jeanneton prend sa faucille . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
Joli tambour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
L'alouette est sur la branche . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
La barbichette . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
-2-
La bonne aventure ô gué . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
La boulangère et les écus . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
La mère Michel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
La mist'en l'air . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
La tour prend garde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
Le bon roi Dagobert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
Le coucou . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
Le fermier dans son pré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
Le maudit carillonneur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
Le mois de mai . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
Le petit ver de terre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
Le temps des cerises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72
Lundi matin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73
Malbrough s'en va-t-en guerre . . . . . . . . . . . . . . . . 74
Maman les petits bateaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
Marie trempe ton pain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
Meunier tu dors . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
Mon ami me délaisse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
Mon âne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
Mon beau sapin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
Mon père m'a donné un étang . . . . . . . . . . . . . . . . 81
Mon père m'a donné un mari . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Noël dans nos campagnes . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
Nous n’irons plus au bois . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84
Passe, passera . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85
Petit papa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
Pomme de reinette et pomme d'api . . . . . . . . . . . . . . 87
Pomme pêche poire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
Promenons-nous dans les bois . . . . . . . . . . . . . . . . 89
Savez-vous planter les choux . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
Si tu veut faire mon bonheur . . . . . . . . . . . . . . . . . 91
Sur la route de Louviers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92
Sur le pont d'Avignon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
Sur le pont du nord . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Un canard dit à sa cane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95
Un éléphant çà trompe énormément . . . . . . . . . . . . . 96
Un, deux, trois allons dans les bois . . . . . . . . . . . . . . 97
Une araignée sur le plancher . . . . . . . . . . . . . . . . . 98
Une petite fille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99
Une souris verte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100
V'là l'bon vent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101

-3-
A la claire fontaine
À la claire fontaine
M'en allant promener,
J'ai trouvé l'eau si belle,
Que je m'y suis baignée.

Refrain :

Il y a longtemps que je t'aime


Jamais je ne t'oublierai.

Sous les feuilles d'un chêne


Je me suis fait sécher,
Sur la plus haute branche,
Le rossignol chantait.

Refrain

Chante, rossignol, chante,


Toi qui as le coeur gai,
Tu as le coeur a rire,
Moi, je l'ai à pleurer.

Refrain

J'ai perdu mon ami


Sans l'avoir mérité,
Pour un bouquet de roses,
Que je lui refusai.

Refrain

Je voudrais que la rose


Fût encore au rosier,
Et que mon doux ami
Fût encore à m'aimer

Refrain

-4-
A la pêche aux moules

A la pêche aux moules, moules, moules

Je ne veux plus y aller maman

Les gens de la ville, ville, ville,

M'ont pris mon panier maman

Les gens de la ville, ville, ville,

M'ont pris mon panier maman

Quand une fois ils vous tiennent,

tiennent, tiennent

Sont-ils de bons enfants?

Ils vous font des petites caresses

et des petits compliments.

-5-
A la volette

Mon petit oiseau Me suis cassé l'aile


A pris sa volée Et tordu le pied
Mon petit oiseau Me suis cassé l'aile
A pris sa volée Et tordu le pied
A pris sa, à la volette Et tordu, à la volette
A pris sa, à la volette Et tordu, à la volette
A pris sa volée Et tordu le pied

Est allé se mettre Mon petit oiseau,


Sur un oranger Veux-tu te soigner ?
Est allé se mettre Mon petit oiseau,
Sur un oranger Veux-tu te soigner ?
Sur un or, à la volette Veux-tu te, à la volette
Sur un or, à la volette Veux-tu te, à la volette
Sur un oranger Veux-tu te soigner ?

La branche était sèche Je veux me soigner


Elle s'est cassée Et me marier
La branche était sèche Je veux me soigner
Elle s'est cassée Et me marier
Elle s'est, à la volette Et me ma, à la volette
Elle s'est, à la volette Et me ma, à la volette
Elle s'est cassée Et me marier

Mon petit oiseau Me marier bien vite


Où t'es-tu blessé ? Sur un oranger
Mon petit oiseau Me marier bien vite
Où t'es-tu blessé ? Sur un oranger
Où t'es-tu, à la volette Sur un or, à la volette
Où t'es-tu, à la volette Sur un or, à la volette
Où t'es-tu blessé ? Sur un oranger

-6-
Ah ! Dis-moi donc bergère

Ah ! dis moi donc bergère Ah ! dis-moi donc bergère


A qui sont ces moutons ? Par où ce chemin va ?
Eh par ma foi Monsieur, Et par ma foi Monsieur
A ceux qui les gardions Il ne bouge pas de là !

Et tra la la déridérette Et tra la la déridérette


Et tra déronla Et tra déronla

Ah ! dis-moi donc bergère Ah! dis-moi donc bergère


Combien as-tu d'moutons? Le poisson est-il bon ?
Et par ma foi onsieur Et par ma foi Monsieur,
Il faut qu'je les comptions Pour ceux qui le mangions

Et tra la la déridérette Et tra la la déridérette


Et tra déronla Et tra déronla

Ah ! dis-moi donc bergère Ah ! dis-moi donc bergère


L'étang est-il profond ? N'as-tu pas peur du loup
Et par ma foi Monsieur Et par ma foi Monsieur
Il descend jusqu'au fond Pas plus du loup qu'de vous !

Et tra la la déridérette Et tra la la déridérette


Et tra déronla Et tra déronlager

-7-
Ah ! Les crocodiles

Un crocodile, s'en allant à la guerre


Disait au revoir à ses petits enfants
Trainant ses pieds, ses pieds dans la poussière
Il s'en allait combattre les éléphants

Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles


Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus
Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus

Il fredonnait une marche militaire


Dont il mâchait les mots à grosses dents
Quand il ouvrait la gueule tout entière
On croyait voir ses ennemis dedans

Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles


Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus
Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus

(musique)

Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles


Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus
Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus

Un éléphant parut et sur la terre


Se prépare à ce combat de géant
Mais près de là, courait une rivière
Le crocodile s'y jeta subitement

Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles


Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus
Ah ! Les crocrocro, les crocrocro, les crocodiles
Sur les bords du Nil, ils sont partis n'en parlons plus

-8-
Ah ! Mon beau château

Ah ! Mon beau château ! Laquelle prendrez-vous ?


Ma tant', tire, lire, lire ; Ma tant', tire, lire, lire ;
Ah ! Mon beau château ! Laquelle prendrez-vous ?
Ma tant', tire, lire, lo. Ma tant', tire, lire, lo ?

Le nôtre est plus beau, Celle que voici,


Ma tant', tire, lire, lire ; Ma tant', tire, lire, lire ;
Le nôtre est plus beau, Celle que voici,
Ma tant', tire, lire, lo. Ma tant', tire, lire, lo.

Nous le détruirons, Que lui donn'rez-vous ?


Ma tant', tire, lire, lire ; Ma tant', tire, lire, lire ;
Nous le détruirons, Que lui donn'rez-vous ?
Ma tant', tire, lire, lo. Ma tant', tire, lire, lo ?

Comment ferez-vous ? De jolis bijoux,


Ma tant', tire, lire, lire ; Ma tant', tire, lire, lire ;
Comment ferez-vous ? De jolis bijoux,
Ma tant', tire, lire, lo. Ma tant', tire, lire, lo.

Nous prendrons vos filles. Nous n'en voulons pas,


Ma tant', tire, lire, lire ; Ma tant', tire, lire, lire ;
Nous prendrons vos filles Nous n'en voulons pas,
Ma tant', tire, lire, lo. Ma tant', tire, lire, lo.

-9-
Ah ! Vous dirai-je Maman

Ah ! Vous dirai-je, Maman,

Ce qui cause mon tourment.

Papa veut que je raisonne,

Comme une grande personne.

Moi, je dis que les bonbons

Valent mieux que la raison.

- 10 -
Ainsi font, font, font

Ainsi font, font, font,

Les petites marionnettes,

Ainsi font, font, font,

Trois p'tits tours et puis s'en vont.

Les mains aux côtés,

Sautez, sautez, marionnettes,

Les mains aux côtés,

Marionnettes, recommencez.

La taille courbée,

Tournez, tournez, marionnettes,

La taille courbée,

Marionnettes, recommencez.

Puis le front penché,

Tournez, tournez, marionnettes,

Puis le front penché,

Marionnettes, recommencez.

- 11 -
Allongeons la jambe

Ma poule n'a plus qu'vingt-neuf poussins (bis)

Elle en avait trente.


Allongeons la jambe

Refrain :

Allongeons la jambe, la jambe


Car la route est longue!
Allongeons la jambe, la jambe
Car la route est longue !

Ma poule n'a plus qu'vingt-huit poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus qu'vingt-sept poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus qu'vingt-cinq poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus qu'vingt-deux poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus que quinze poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus que dix poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus que cinq poussins...


Refrain

Ma poule n'a plus qu'un seul poussin...


Refrain

- 12 -
Alouette

Refrain : Refrain

Alouette, gentille alouette, Je te plumerai le dos.


Alouette, je te plumerai. Je te plumerai le dos.
Alouette, gentille alouette, Et le dos ! Et le dos !
Alouette, je te plumerai. Et le cou ! Et le cou !
Et le bec ! Et le bec !
Et la tête ! Et la tête !
Alouette, Alouette !
Je te plumerai la tête. Aaaah...
Je te plumerai la tête.
Et la tête ! Et la tête !
Alouette, Alouette ! Refrain
Aaaah...
Je te plumerai la queue.
Je te plumerai la queue.
Refrain Et la queue ! Et la queue !
Et le dos ! Et le dos !
Je te plumerai le bec. Et le cou ! Et le cou !
Je te plumerai le bec. Et le bec ! Et le bec !
Et le bec ! Et le bec ! Et la tête ! Et la tête !
Et la tête ! Et la tête ! Alouette, Alouette !
Alouette, Alouette ! Aaaah...
Aaaah...

Refrain
Refrain

Je te plumerai le cou.
Je te plumerai le cou.
Et le bec ! Et le bec !
Et la tête ! Et la tête !
Alouette, Alouette !
Aaaah...

- 13 -
Arlequin marie sa fille

Arlequin marie sa fille


La petite Pétronille
Il la marie à Pierrot
Arigenguette
Il la marie à Pierrot
Arigengo

Il lui donne en mariage


Du pain sec et du fromage
Et du sel plein sur sa peau
Arigenguette
Et du sel plein sur sa peau
Arigengo

Boîteux était le notaire


Borgne était monsieur le maire
Et l'adjoint était manchot
Arigenguette
Et l'adjoint était manchot
Arigengo

À ce joyeux hyménée
Assistait une nichée
De serins et de Pierrots
Arigenguette
De serins et de Pierrots
Arigengo

La la la, la, la la la, la


La la la, la, la la la, la
Il la marie à Pierrot
Arigenguette
Il la marie à Pierrot
Arigengo

- 14 -
Au clair de la lune

Au clair de la lune, mon ami Pierrot,

Prête-moi ta plume, pour écrire un mot.

Ma chandelle est morte, je n'ai plus de feu.

Ouvre-moi ta porte, pour l'amour de Dieu.

Au clair de la lune, Pierrot répondit :

« Je n'ai pas de plume, je suis dans mon lit.

Va chez la voisine, je crois qu'elle y est,

Car dans sa cuisine, on bat le briquet. »

Au clair de la lune, s'en fut Arlequin

Frapper chez la brune. Elle répond soudain :

« Qui frappe de la sorte ? Il dit à son tour :

— Ouvrez votre porte, pour le Dieu d'Amour ! »

Au clair de la lune, on n'y voit qu'un peu.

On chercha la plume, on chercha du feu.

En cherchant d'la sorte, je n'sais c'qu'on trouva.

Mais je sais qu'la porte sur eux se ferma.

- 15 -
Au feu les pompiers

Au feu, les pompiers,

Y a la maison qui brûle !

Au feu, les pompiers,

V'là la maison brûlée !

C'est pas moi qui l'ai brûlée,

C'est la cuisinière,

C'est pas moi qui l'ai brûlée,

C'est le cuisinier.

Au feu, les pompiers,

Y a la maison qui brûle !

Au feu, les pompiers,

V'là la maison brûlée !.

- 16 -
Auprès de ma blonde

Refrain : Refrain

Auprès de ma blonde Dites-nous donc la belle


Qu'il fait bon, fait bon, Où est votre mari ? (bis)
fait bon Il est dans la Hollande
Auprès de ma blonde Les Hollandais l'ont pris
Qu'il fait bon dormir
Refrain

Au jardin de mon père Que donneriez-vous, belle,


Les lilas sont fleuris (bis) Pour ravoir votre mari ?
Tous les oiseaux du monde (bis)
Y viennent faire leur nid Je donnerai Versailles,
Paris et Saint-Denis
Refrain
Refrain

La caille, la tourterelle
Et la jolie perdrix (bis) Les tours de Notre-Dame,
Et ma jolie colombe, Le clocher d'mon pays (bis)
Qui chante jour et nuit Et ma jolie colombe
Qui chante jour et nuit
Refrain
Refrain

Qui chante pour les filles


Qui n'ont pas de mari (bis)
Pour moi ne chante guère
Car j'en ai un joli

- 17 -
Aux marches du palais

Aux marches du palais La belle si tu voulais

Aux marches du palais La belle si tu voulais

Y a une tant belle fille, Nous dormirions ensemble,


Lonla Lonla

Y a une tant belle fille Nous dormirions ensemble

Elle a tant d'amoureux Dans un grand lit carré

Elle a tant d'amoureux Dans un grand lit carré

Qu'elle ne sait lequel prendre, Parfumé de lavanda,


Lonla Lonla

Qu'elle ne sait lequel prendre Parfumé de lavanda

C'est un p'tit cordonnier Aux quatre coins du lit

C'est un p'tit cordonnier Aux quatre coins du lit

Qu'a eu la préférence, Un bouquet de pervenches,


Lonla Lonla

Qu'a eu la préférence
Un bouquet de pervenches

Et c'est en la chaussant Et nous serions heureux

Et c'est en la chaussant Et nous serions heureux

Qu'il fit sa confidence, Jusqu'à la fin du monde,


Lonla Lonla

Qu'il fit sa confidence Jusqu'à la fin du monde.

- 18 -
Ballade à la Lune

C'était, dans la nuit brune, T'aimera le vieux pâtre,


Sur le clocher jauni, Seul, tandis qu'à ton front
La Lune, la Lune, D'albâtre, d'albâtre,
Comme un point sur un « i ». Ses dogues aboieront.

Lune, quel esprit sombre T'aimeras le vieux pilote


Promène au bout d'un fil, Dans son grand bâtiment,
Dans l'ombre, dans l'ombre, Qui flotte, qui flotte,
Ta face et ton profil ? Sous le clair firmament !

N'es-tu rien qu'une boule, Comme un ours à la chaîne,


Qu'un grand faucheux bien gras Toujours sous tes yeux bleus
Qui roule, qui roule, Se traîne, se traîne,
Sans pattes et sans bras ? L'océan montueux.

Est-ce un ver qui te ronge Et qu'il vente ou qu'il neige


Quand ton disque noirci Moi-même, chaque soir,
S'allonge, s'allonge, Que fais-je, que fais-je,
En croissant rétréci ? Venant ici m'asseoir ?

Car tu vins, pâle et morne Je viens voir à la brune,


Coller sur mes carreaux Sur le clocher jauni,
Ta corne, ta corne, La Lune, La Lune,
À travers les barreaux. Comme un point sur un « i ».

- 19 -
Bateau, ciseau

Bateau, ciseau, la rivière, la rivière,

Bateau, ciseau, la rivière au bord de l'eau.

Le bateau s'est renversé

Dans la rue des chifonniers

Qu'est-ce qu'est la marraine ?

C'est une hirondelle

Qu'est-ce qu'est le parrain ?

C'est un gros lapin

- 20 -
Biquette
Refrain :
Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette,
Ah ! Tu sortiras de ce chou-là
Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette,
Ah ! Tu sortiras de ce chou-là

On envoie chercher le chien, (bis)


Afin de mordre Biquette. (bis)
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.
Refrain
On envoie chercher le loup, (bis)
Afin de manger le chien. (bis)
Le loup ne veut pas manger le chien.
Le chien ...
Refrain
On envoie chercher l'bâton, (bis)
Afin d'assommer le loup. (bis)
Le bâton n'veut pas assommer le loup.
Le loup ...
Refrain

On envoie chercher le feu, (bis) On envoie chercher l'boucher, (bis)


Afin de brûler l'bâton. (bis) Afin de tuer le veau. (bis)
Le feu ne veut pas brûler le bâton. Le boucher n'veut pas tuer le veau.
Le bâton ... Le veau ...

Refrain Refrain
On envoie chercher de l'eau, (bis) On envoie chercher le diable, (bis)
Afin d'éteindre le feu. (bis) Pour qu'il emporte le boucher. (bis)
L'eau ne veut pas éteindre le feu. Le diable veut bien prendre l'boucher.
Le feu ... Le boucher veut bien tuer le veau.
Le veau veut bien boire l'eau.
Refrain L'eau veut bien éteindre le feu.
On envoie chercher le veau, (bis) Le feu veut bien brûler le bâton.
Le bâton veut bien assommer le loup.
Pour lui faire boire l'eau. (bis)
Le loup veut bien manger le chien.
Le veau ne veut pas boire de l'eau.
Le chien veut bien mordre Biquette.
L'eau ...
Biquette veut bien sortir du chou !
Refrain
Refrain

- 21 -
Bon voyage, Monsieur
Dumollet

Refrain :

Bon voyage, Monsieur Dumollet


À Saint-Malo débarquez sans naufrage
Bon voyage, Monsieur Dumollet
Et revenez si le pays vous plaît

Mais si vous allez voir la capitale


Méfiez-vous des voleurs, des amis
Des billets doux, des coups, de la cabale
Des pistolets et des torticolis

Refrain

Là vous verrez les deux mains dans les poches


Aller, venir des sages et des fous
Des gens bien faits, des tordus, des bancroches
Nul ne sera jambé si bien que vous

Refrain

Des polissons vous feront bien des niches


À votre nez riront bien des valets
Craignez surtout les barbets, les caniches,
Car ils voudront caresser vos mollets

Refrain

L'air de la mer peut vous être contraire


Pour vos bas bleus les flots sont un écueil
Si ce séjour enfin, sait vous déplaire
Revenez-nous avec bon pied, bon œil !

Refrain

- 22 -
Bonjour, ma cousine

Bonjour, ma cousine.
Bonjour, mon cousin germain.
On m'a dit que vous m'aimiez,
Est-ce bien la vérité ?
Je n'm'en soucie guère.
Je n'm'en soucie guère.
Passez par ici et vous par là,
Au revoir cousine, et puis voilà !

Bonjour, ma cousine.
Bonjour, mon cousin germain.
On m'a dit que vous m'admiriez,
Est-ce bien la vérité ?
Je n'm'en soucie guère.
Je n'm'en soucie guère.
Passez par ici et vous par là,
Au revoir cousine, et puis voilà !

Bonjour, ma cousine.
Bonjour, mon cousin germain.
On m'a dit que vous m'regardiez,
Est-ce bien la vérité ?
Je n'm'en soucie guère.
Je n'm'en soucie guère.
Passez par ici et vous par là,
Au revoir cousine, et puis voilà !

Bonjour, ma cousine.
Bonjour, mon cousin germain.
On m'a dit que vous m'aimiez,
Est-ce bien la vérité ?
Je n'm'en soucie guère.
Je n'm'en soucie guère.
Passez par ici et vous par là,
Au revoir cousine, et puis voilà !

- 23 -
Cacahuète

Il était un petit homme


Pirouette, cacahuète
Il était un petit homme
Qui avait une drôle de maison
Qui avait une drôle de maison

La maison est en carton


Pirouette, cacahuète
La maison est en carton
Les escaliers sont en papier
Les escaliers sont en papier

Si vous voulez y monter


Pirouette, cacahuète
Si vous voulez y monter
Vous vous casserez le bout du nez
Vous vous casserez le bout du nez

Le facteur y est monté


Il s'est cassé le bout du nez
On lui a raccommodé
Avec du joli fil doré
Avec du joli fil doré

Mon histoire est terminée


Pirouette, cacahuète
Mon histoire est terminée
Messieurs, mesdames, applaudissez
Messieurs, mesdames, applaudissez

- 24 -
Cadet Rousselle

Cadet Rousselle a trois maisons, (bis)


Qui n'ont ni poutres, ni chevrons, (bis)
C'est pour loger les hirondelles,
Que direz-vous d'Cadet Rousselle ?
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Rousselle est bon enfant !

Cadet Rousselle a trois habits, (bis)


Deux jaunes, l'autre en papier gris, (bis)
Il met celui-ci quand il gèle,
Ou quand il pleut, ou quand il grêle…
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Rousselle est bon enfant !

Cadet Rousselle a trois gros chiens, (bis)


L'un court au lièvre, l'autre au lapin ; (bis)
L’troisième s’enfuit quand on l'appelle,
Comme le chien de Jean de Nivelle.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Rousselle est bon enfant !

Cadet Rousselle ne mourra pas, (bis)


Car avant de sauter le pas, (bis)
On dit qu'il apprend l'orthographe,
Pour faire lui-même son épitaphe.
Ah ! Ah ! Ah ! Oui, vraiment,
Cadet Rousselle est bon enfant !

- 25 -
C'est demain dimanche

C'est demain dimanche

La fête à ma tante

Qui balaie sa chambre

Avec sa robe blanche

Elle trouve une orange

L'épluche et la mange

Oh ! La grosse gourmande !

- 26 -
Chantons la vigne

Chantons la vigne
La voilà la jolie vigne
Vigni vignon vignon le vin
La voilà la jolie vigne au vin
La voilà la jolie vigne

De vigne en terre
La voilà la jolie vigne
Vigni vignon vignon le vin
La voilà la jolie vigne au vin
La voilà la jolie vigne

De tes ancêtres
La voilà la jolie vigne
Vigni vignon vignon le vin
La voilà la jolie vigne au vin
La voilà la jolie vigne

De serpe en pouce
La voilà la jolie vigne
Vigni vignon vignon le vin
La voilà la jolie vigne au vin
La voilà la jolie vigne

De pouce en feuille
La voilà la jolie vigne
Vigni vignon vignon le vin
La voilà la jolie vigne au vin
La voilà la jolie vigne

- 27 -
Chère Élise
Avec quoi faut-il chercher l'eau,
Chère Élise, chère Élise,
Avec quoi faut-il chercher l'eau ?
Avec un seau, mon cher Eugène,
Cher Eugène, avec un seau.

Mais le seau, il est percé,


Chère Élise, chère Élise
Mais le seau, il est percé...
Faut le boucher, mon cher Eugène,
Cher Eugène, faut le boucher.

Avec quoi faut-il le boucher,


Chère Élise, chère Élise,
Avec quoi faut-il le boucher ?
Avec d'la paille, mon cher Eugène,
Cher Eugène, avec de la paille.

Mais la paille n'est pas coupée,


Chère Élise, chère Élise,
Mais la paille n'est pas coupée...
Faut la couper, mon cher Eugène,
Cher Eugène, faut la couper.

Avec quoi faut-il la couper, Mais la pierre n'est pas mouillée,


Chère Élise, chère Élise, Chère Élise, chère Élise,
Avec quoi faut-il la couper ? Mais la pierre n'est pas mouillée...
Avec une faux, mon cher Eugène, Faut la mouiller, mon cher Eugène,
Cher Eugène, avec une faux. Cher Eugène, faut la mouiller.

Mais la faux n'est pas affûtée, Avec quoi faut-il la mouiller,


Chère Élise, chère Élise, Chère Élise, chère Élise,
Mais la faux n'est pas affûtée... Avec quoi faut-il la mouiller ?
Faut l'affûter, mon cher Eugène, Avec de l'eau, mon cher Eugène,
Cher Eugène faut l'affûter. Cher Eugène, avec de l'eau !

Avec quoi faut-il l'affûter, Avec quoi faut-il chercher l'eau,


Chère Élise, chère Élise, Chère Élise, chère Élise,
Avec quoi faut-il l'affûter ? Avec quoi faut-il chercher l'eau ?
Avec une pierre, mon cher Eugène, Avec un seau, mon cher Eugène,
Cher Eugène, avec une pierre. Cher Eugène, avec un seau.u chou

- 28 -
Compagnons de la Marjolaine
Qu'est-ce qui passe ici si tard ?
Compagnons de la Marjolaine,
Qu'est-ce qui passe ici si tard ?
Gai, gai, dessus le quai.

C'est le chevalier du guet,


Compagnons de la Marjolaine,
C'est le chevalier du guet,
Gai, gai, dessus le quai.

Que demande le chevalier ?


Compagnons de la Marjolaine,
Que demande le chevalier ?
Gai, gai, dessus le quai.

Une fille à marier,


Compagnons de la Marjolaine,
Qu'est-ce que vous lui donnerez ?
Gai, gai, dessus le quai.

Un bouquet de giroflées
Compagnons de la Marjolaine,
Un bouquet c'est t ne pas assez
Gai, gai, dessus le quai.

De l'or, des bijoux assez,


Compagnons de la Marjolaine,
Elle n'est pas intéressée,
Gai, gai, dessus le quai.

Mon cœur je lui donnerai,


Compagnons de la Marjolaine,
Mon cœur je lui donnerai,
Gai, gai, dessus le quai.

En ce cas la choisissais,
Compagnons de la Marjolaine,
En ce cas la choisissais,
Gai, gai, dessus le quai.

- 29 -
Compère Guilleri

Il était un petit homme


Qui s'appelait Guilleri, Carabi
Il s'en fut à la chasse
A la chasse aux perdrix, Carabi

Refrain :
Titi Carabi, Toto Carabo
Compère Guilleri
Te laisseras-tu, te laisseras-tu
Te laisseras-tu mouri' ?

Il monta sur un arbre


Pour voir ses chiens couri', Carabi
La branche vint à rompre
Et Guilleri tombit, Carabi

Refrain

Il se cassa la jambe
Et le bras se démit, Carabi
Les dames de l'Hôpital
Sont arivées au bruit, Carabi

Refrain

L'une apporte un emplâtre


L'autre de la charpie, Carabi
On lui banda la jambe
Et le bras lui remit, Carabi

Refrain

On lui banda la jambe


Et le bras lui remit, Carabi
Pour remercier les dames
Guilleri les embrassit, Carabi

Refrain

- 30 -
Compère qu'as-tu vu ?

Compère, qu'as-tu vu ?
Commère, j'ai bien vu,

J'ai vu un gros bœuf


Dansant sur un œuf
Sans en rien casser.
Compère, vous mentez. (bis)

Compère, qu'as-tu vu ?
Commère, j'ai bien vu,

J'ai vu une grenouille


Filant sa quenouille
Au bord d'un fossé.
Compère, vous mentez. (bis)

Compère, qu'as-tu vu ?
Commère, j'ai bien vu,

J'ai vu une mouche


Qui se rinçait la bouche
Avec un pavé.
Compère, vous mentez. (bis)

- 31 -
Dame Tartine

Il était une Dame Tartine


Dans un beau palais de beurre frais.
Les murailles étaient de praline,
Le parquet était de croquets,
La chambre à coucher
Etait d'échaudés
Son lit de biscuits
C'est fort bon la nuit.

Quand elle s'en allait à la ville,


Elle avait un petit bonnet
Les rubans étaient de pastille,
Le fond était de raisiné.
Sa petite carriole,
Etait d'croquignole.
Ses petits chevaux,
Etaient de patés chauds.

Elle épousa Monsieur Gimblette


Coiffé d'un beau fromage blanc.
Dont les bords étaient de galette
Son habit était de vol-au-vent,
Culotte en nougat,
Gilet d'chocolat,
Bas de caramel
Et souliers de miel.

Leur fille, la belle Charlotte,


Avait un nez de massepain,
De superbes dents de compote,
Des oreilles de craquelin.
Je la vois garnir
Sa robe de plaisirs
Avec un rouleau
De pâte d'abricot.

- 32 -
Dans la forêt lointaine

Dans la forêt lointaine

On entend le coucou

Du haut de son grand chêne

Il répond au hibou

Coucou, coucou, coucou,

Hibou, coucou.

Coucou, coucou, coucou,

Hibou, coucou.

- 33 -
Dans les prisons de Nantes

Dans les prisons de Nantes Puisqu'il faut que je meure,


Eh'youp la la la ri tra la la, Eh'youp la la la ri tra la la,
Dans les prisons de Nantes, Puisqu'il faut que je meure,
Il y a un prisonnier. (ter) Déliez moi les pieds. (ter)

Que personne ne va voir, La fille était jeunette,


Eh'youp la la la ri tra la la, Eh'youp la la la ri tra la la,
Que personne ne va voir, La fille était jeunette,
Que la fille du geolier. (ter) Les pieds lui a lachés. (ter)

Elle lui porte à boire, Le galant fort alerte,


Eh'youp la la la ri tra la la, Eh'youp la la la ri tra la la,
Elle lui porte à boire, Le galant fort alerte,
A boire et à manger. (ter) Dans la mer a sauté. (ter)

Et des chemises blanches, Quand il fut sur la grève,


Eh'youp la la la ri tra la la, Eh'youp la la la ri tra la la,
Et des chemises blanches, Quand il fut sur la grève,
Quand il veut en changer.(ter) Il se mit à chanter : (ter)

Un jour il lui demande : Dieu bénisse les filles,


Eh'youp la la la ri tra la la, Eh'youp la la la ri tra la la,
Un jour il lui demande : Dieu bénisse les filles,
De moi oy'ous parler ? (ter) Surtout celle du geolier. (ter)

Le bruit court par la ville, Si je reviens à Nantes,


Eh'youp la la la ri tra la la, Eh'youp la la la ri tra la la,
Le bruit court par la ville, Si je reviens à Nantes,
Que demain vous mourrez.(ter) Oui, je l'épouserai. (ter)

- 34 -
Dansons la capucine

Dansons la capucine

Y'a plus de pain chez nous

Y'en a chez la voisine

Mais ce n'est pas pour nous

You !

Dansons la capucine

Y'a pas de vin chez nous

Y'en a chez la voisine

Mais ce n'est pas pour nous

You !

Dansons la capucine

Y'a du plaisir chez nous

On pleure chez la voisine

On rit toujours chez nous

You !

- 35 -
Derrière chez moi
Derrière chez moi, devinez ce qu'il y a ? (bis)
Il y a un arbre, le plus bel arbre,
Arbre du bois, petit bois derrière chez moi.

Refrain :
Et la lon la, lon lère et la lon la lon la.
Et la lon la, lon lère et la lon la.

Et sur cet arbre, devinez ce qu'il y a ? (bis)


Il y a une branche, la plus belle branche,
Branche sur l'arbre, arbre du bois,
Petit bois derrière chez moi.

Refrain

Et sur cette branche, devinez ce qu'il y a ? (bis)


Il y a une feuille, la plus belle feuille,
Feuille sur la branche, branche sur l'arbre,
Arbre du bois, petit bois derrière chez moi.

Refrain

Et sur cette feuille, devinez ce qu'il y a? (bis) Et sur cette plume, devinez ce qu'il y a?(bis)
Il y a un nid, le plus beau nid, Il y a un poêle, le plus beau poêle,
Nid sur la feuille, feuille ... Poêle sur la plume, plume ...

Refrain Refrain

Et dans ce nid, devinez ce qu'il y a? (bis) Et dans ce poêle, devinez ce qu'il y a? (bis)
Il y a une aile, la plus belle aile, Il y a un feu, le plus beau feu,
Aile sur le nid, nid .... Feu sur la poêle, poêle ...

Refrain Refrain

Et sur cette aile, devinez ce qu'il y a? (bis) Et dans ce feu, devinez ce qu'il y a? (bis)
Il y a une plume, la plus belle plume, Il y a un arbre, le plus bel arbre,
Plume sur l'aile, aile ... Arbre du bois, petit bois derrière chez moi.

Refrain Refrain (bis)

- 36 -
Do, do, l'enfant do

Do, do, l'enfant do,

L'enfant dormira bien vite.

Do, do, l'enfant do,

L'enfant dormira bientôt.

- 37 -
Dors, mon petit quinquin
Refrain :
Dors, mon petit quinquin, mon petit poussin, mon gros raisin!
Tu me feras du chagrin, si tu ne dors point jusqu'à demain.

Ainsi, l'autre jour une pauvre dentellière


En berçant son petit garçon,
Qui, depuis trois quarts d'heure, ne faisait que braire
Tâchait de l'endormir par un gross câlin.
Elle lui dit : "Mon Narcisse
Demain, tu auras du pain d'épice,
Du sucre à gogo, si t’es sage et que tu fais dodo".
Refrain

Si tu me laisses faire une bonne semaine,


J’irai dégager ta belle blause,
Ton patalon de drap, ton gilet de laine,
Comme un petit Milord, tu seras bien mis !
Je t'achèterai à la fête
Un polichinelle cocasse,
Un turlututu pour jouer l'air du chapeau pointu !
Refrain

Nous irons dans la cour, Jeannette à vaques,


Voir les marionnettes comme tu riras
Quand tu entendras dire un sou pour Jacques,
Par le polichinelle qui zézeille
Tu lui mettras dans sa main,
Au lieu d'un sou un rond de carotte
Il te dira merci, pense comme nous aurons du plaisir !
Refrain

Et si par hasard son maître se fâche,


C'est alors Narcisse que nous rirons
Sans être envité, je prendrai un air mâche,
Je lui dirai son nom et ses surnoms
Je lui dirai des fariboles,
Il m'en répondra des drôles
Enfin, un chacun verra deux spectacles au lieu d'un.
Refrain

- 38 -
Douce nuit, sainte nuit

Douce nuit, sainte nuit !


Dans les cieux ! L'astre luit.
Le mystère annoncé s'accomplit .
Cet enfant sur la paille endormi,
C'est l'amour infini !
C'est l'amour infini !

Saint enfant, doux agneau !


Qu'il est grand ! Qu'il est beau !
Entendez résonner les pipeaux,
Des bergers conduisant leurs troupeaux
Vers son humble berceau !
Vers son humble berceau !

Paix à tous ! Gloire au Ciel !


Gloire au sein maternel !
Qui pour nous en ce jour de Noël,
Enfanta le sauveur éternel,
Qu'attendait Israël !
Qu'attendait Israël !

- 39 -
En passant par la Lorraine

En passant par la Lorraine avec mes sabots (bis)


Rencontrais trois capitaines, avec mes sabots dondaine
Oh, oh, oh ! avec mes sabots

Rencontrais trois capitaines avec mes sabots (bis)


Ils m'ont appelée "Vilaine", avec mes sabots dondaine
Oh, oh, oh ! avec mes sabots

Ils m'ont appelée "Vilaine", avec mes sabots (bis)


Je ne suis pas si vilaine, avec mes sabots dondaine
Oh, oh, oh ! avec mes sabots

Je ne suis pas si vilaine, avec mes sabots (bis)


Puisque le fils du roi m'aime, avec mes sabots dondaine
Oh, oh, oh ! avec mes sabots

Puisque le fils du roi m'aime avec mes sabots (bis)


Il m'a donné pour étrenne avec mes sabots dondaine
Oh, oh, oh ! avec mes sabots

Il m'a donné pour étrenne avec mes sabots (bis)


Un bouquet de marjolaine avec mes sabots dondaine
Oh, oh, oh ! avec mes sabots

- 40 -
Entre le bœuf et l'âne gris

Entre le bœuf et l'âne gris,

Refrain :

Dort, dort, dort le petit fils

Mille anges divins, mille séraphins

Volent à l'entour

De ce grand Dieu d'amour.

Entre les pastoureaux jolis,

Refrain : dort, dort...

Entre les roses et les lys,

Refrain : dort, dort...

Entre les deux bras de Marie,

Refrain : dort, dort...

- 41 -
Entre les deux

Entre les deux, mon cœur balance,


Je ne sais pas laquelle aimer des deux.
C'est à Lucie ma préférence,
Et à Zoé les cent coups de bâton.

Ah ! Zoé ! Ah ! Zoé !
Si tu crois que j't'aime !
Mon petit cœur n'est pas fait pour toi,
Il est fait pour celle que j'aime,
Et pas pour celle que j'aime pas.
Embrassez vot' bien-aimée !

========

Entre les deux, mon cœur balance,


Je ne sais pas lequelle aimer des deux.
C'est à Jean-Daniel ma préférence,
Et pour Arnaud les cent coups de bâton.

- 42 -
Fais dodo,
Colas mon petit frère

Fais dodo, Colas mon p'tit frère


Fais dodo, t'auras du lolo

Maman est en haut


Qui fait du gâteau

Papa est en bas


Qui fait du chocolat

Fais dodo, Colas mon p'tit frère


Fais dodo, t'auras du lolo

Fais dodo, Colas mon p'tit frère


Fais dodo, t'auras du lolo

Ta sœur est en haut


Qui fait des chapeaux

Ton frère est en bas


Qui fait des nougats

Fais dodo, Colas mon p'tit frère


Fais dodo, t'auras du lolo

Ton cousin Gaston


Fait des gros bonbons

Ta cousine Charlotte
Fait de la compote

Fais dodo, Colas mon p'tit frère


Fais dodo, t'auras du lolo

Fais dodo, Colas mon p'tit frère


Fais dodo, t'auras du lolo

- 43 -
Frère Jacques

Frère Jacques,

Frère Jacques,

Dormez-vous,

Dormez-vous ?

Sonnez-les matines,

Sonnez-les matines !

Dig, ding, dong,

Dig, ding, dong.

- 44 -
Gentil coquelicot

J'ai descendu dans mon jardin (bis)


Pour y cueillir du romarin.
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot, nouveau.

J'n'en avais pas cueilli trois brins (bis)


Qu'un rossignol vint sur ma main
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot, nouveau.

Qu'un rossignol vint sur ma main (bis)


Il me dit trois mots en latin
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot, nouveau.

Il me dit trois mots en latin (bis)


Que les hommes ne valent rien
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot, nouveau.

Que les hommes ne valent rien (bis)


Et les garçons encore bien moins !
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot, nouveau.

Et les garçons encore bien moins !


Des dames, il ne me dit rien
Mais des d'moiselles beaucoup de bien
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot, nouveau..

- 45 -
Giroflé, Girofla

Que t'as de jolies filles, Pour mettre à ma coll'rette,


Giroflé, Girofla, Giroflé, Girofla,
Que t'as de jolies filles, Pour mettre à ma coll'rette,
L'amour m'y compt'ra ! (bis) L'amour m'y compt'ra ! (bis)

Elles sont jeunes et gentilles, Si le roi t'y rencontre?


Giroflé, Girofla, Giroflé, Girofla,
Elles sont jeunes et gentilles, Si le roi t'y rencontre?
L'amour m'y compt'ra ! (bis) L'amour m'y compt'ra ! (bis)

J'irai au bois seulette, J'lui f'rai trois révérences,


Giroflé, Girofla, Giroflé, Girofla,
J'irai au bois seulette, J'lui f'rai trois révérences,
L'amour m'y compt'ra ! (bis) L'amour m'y compt'ra ! (bis)

Quoi faire au bois seulette ? Si la rein' t'y rencontre?


Giroflé, Girofla, Giroflé, Girofla,
Quoi faire au bois seulette ? Si la rein' t'y rencontre?
L'amour m'y compt'ra ! (bis) L'amour m'y compt'ra ! (bis)

Cueillir la violette, J'lui f'rai trois révérences,


Giroflé, Grofla, Giroflé, Girofla,
Cueillir la violette, J'lui f'rai trois révérences,
L'amour m'y compt'ra ! (bis) L'amour m'y compt'ra ! (bis)
.

Quoi fair' de la violette? Si le diabl' t'y rencontre?


Giroflé, Girofla, Giroflé, Girofla,
Quoi fair' de la violette? Je lui ferai les cornes,
L'amour m'y compt'ra ! (bis) L'amour m'y compt'ra ! (bis)

- 46 -
Il court, il court, le furet

Il court, il court, le furet,

Le furet du bois, Mesdames,

Il court, il court, le furet,

Le furet du bois joli.

Il est passé par ici, (bis)

Il repassera par là. (bis)

Il court, il court, le furet,

Le furet du bois, Mesdames,

Il court, il court, le furet,

Le furet du bois joli.

- 47 -
Il est né le divin enfant

Refrain :

Il est né le divin enfant,

Jouez hautbois, résonnez musettes !

Il est né le divin enfant,

Chantons tous son avènement !

Depuis plus de quatre mille ans,

Nous le promettaient les prophètes

Depuis plus de quatre mille ans,

Nous attendions cet heureux temps.

Refrain

Ah ! Qu'il est beau, qu'il est charmant !

Ah ! que ses grâces sont parfaites !

Ah ! Qu'il est beau, qu'il est charmant !

Qu'il est doux ce divin enfant !

Refrain

- 48 -
Il était un petit cordonnier
Il était un p'tit cordonnier (bis)
Qui faisait fort bien les souliers. (bis)
Il les faisait si juste,
Qu'il n'y'avait rien d'plus juste.
Il les faisait tout dret,
Pas plus qu'il n'en fallait.

Quand à la ville il s'en allait (bis)


Son petit cuir il achetait. (bis)
Il l'achetait si juste,
Qu'il n'y'avait rien d'plus juste.
Il l'achetait tout dret,
Pas plus qu'il n'en fallait.

Puis il allait au cabaret (bis)


Sa petite goutte il buvait. (bis)
Il la buvait si juste,
Qu'il n'y'avait rien d'plus juste.
Il la buvait tout dret,
Pas plus qu'il n'en fallait.

Quand à la maison il rentrait (bis)


Sa petite femme il battait. (bis)
Il la battait si juste,
Qu'il n'y'avait rien d'plus juste.
Il la battait tout dret,
Pas plus qu'il n'en fallait.

Et le soir pour la consoler (bis)


Sa petite femme il embrassait. (bis)
Il l'embrassait si juste,
Qu'il n'y'avait rien d'plus juste.
Il l'embrassait tout dret,
Pas plus qu'il n'en fallait.

- 49 -
Il était un petit navire
Il était un petit navire, (bis)
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué. (bis) Ohé, ohé…

Il partit pour un long voyage (bis)


Sur la mer Mé-Mé-Méditerrannée. (bis) Ohé, ohé…

Refrain : Ohé, ohé Matelot


Matelot navigue sur les flots
Ohé, ohé Matelot
Matelot navigue sur les flots

Au bout de cinq à six semaines (bis)


Les vivres vin-vin-vinrent à manquer. (bis) Ohé, ohé…

On tira à la courte paille


Pour savoir qui-qui-qui serait mangé.(bis) Ohé, ohé…

Le sort tomba sur le plus jeune (bis)


C'est donc lui qui-qui-qui sera mangé.(bis) Ohé, ohé…
Refrain

On cherche alors à quelle sauce (bis) Ô Sainte Vierge, ô ma patronne (bis)


Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé (bis) Empêche-les de-de-de me manger (bis)
Ohé, ohé… Ohé, ohé…
L'un voulait qu'on le mît à frire (bis) Refrain
L'autre voulait-lait-lait le fricasser (bis) Au même instant un grand miracle (bis)
Ohé, ohé… Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé (bis)
Ohé, ohé…
Pendant qu'ainsi l'on délibère (bis)
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier Des petits poissons dans le navire (bis)
Ohé, ohé… (bis) Sautèrent par-par-par et par milliers (bis)
Ohé, ohé…
Refrain
Il fait au ciel une prière (bis) On les prit on les mit à frire (bis)
Interrogeant-geant-geant l'immensité(bis) Le jeune mousse-mousse-mousse fut sauvé
Ohé, ohé… Ohé, ohé… (bis)
Mais regardant la mer entière (bis) Si cette histoire vous amuse (bis)
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés (bis) Nous allons la-la-la recommencer (bis)
Ohé, ohé… Ohé, ohé…

- 50 -
Il était une bergère

Il était une bergère La bergère en colère


Et ron et ron petit patapon Et ron et ron petit patapon
Il était une bergère La bergère en colère
Qui gardait ses moutons, Tua le p'tit chaton,
ron ron ron, ron
Qui gardait ses moutons Tua le p'tit chaton

Elle fit un fromage, Elle fut à confesse


Et ron et ron petit patapon Et ron et ron petit patapon
Elle fit un fromage Elle fut à confesse
Du lait de ses moutons, Pour demander pardon,
ron, ron, ron, ron
Du lait de ses moutons Pour demander pardon

Le chat qui la regarde, Mon père je m'accuse


Et ron et ron petit patapon Et ron et ron petit patapon
Le chat qui la regarde Mon père je m'accuse
D'un petit air fripon, D'avoir tué mon chaton,
ron, ron, ron, ron
D'un petit air fripon D'avoir tué mon chaton.

Si tu y mets la patte Ma fille pour pénitence


Et ron et ron petit patapon Et ron et ron petit patapon
Si tu y mets la patte Ma fille pour pénitence
Tu auras du bâton, Nous nous embrasserons,
ron, ron, ron ron
Tu auras du bâton Nous nous embrasserons.

Il n'y mit pas la patte La pénitence est douce


Et ron et ron petit patapon Et ron et ron petit patapon
Il n'y mit pas la patte La pénitence est douce
Il y mit le menton, Nous recommencerons,
ron, ron ron ron
Il y mit le menton Nous recommencerons.

- 51 -
Il pleut bergère

Il pleut, il pleut bergère Soignons bien, oh ma mère,


Presse tes blancs moutons Son tant joli troupeau,
Allons sous ma chaumière Donnez plus de litière
Bergère vite allons. A son petit agneau.
J'entends sous le feuillage C'est fait allons près d'elle
L'eau qui tombe à grand bruit, Eh bien donc te voilà
Voici, venir l'orage, En corset qu'elle est belle
Voici l'éclair qui luit. Ma mère voyez-la !

Entends tu le tonnerre ? Soupons, prends cette chaise


Il roule en approchant, Tu seras près de moi,
Prends un abri bergère, Ce flambeau de mélèze
à ma droite en marchant. Brûlera devant toi
Je vois notre cabane Goûte de ce laitage
Et tiens voici venir Mais tu ne manges pas ?
Ma mère et ma soeur Anne Tu te sens de l'orage,
Qui vont l'étable ouvrir. Il a lassé tes pas.

Bonsoir, bonsoir ma mère, Eh bien voilà ta couche,


Ma soeur Anne bonsoir. Dors-y bien jusqu'au jour,
J'amène ma bergère Sur ton front pur ma bouche
Près de nous pour ce soir Prendre un baiser d'amour,
Va te sécher, ma mie Ne rougis pas bergère,
Auprès de nos tisons Ma mère et moi demain,
Soeur, fais lui compagnie Nous irons chez ton père
Entrez petits moutons. Lui demander ta main.

- 52 -
J'ai du bon tabac

J'ai du bon tabac dans ma tabatière,


J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas.

J'en ai du fin, et du bien râpé,


Mais ce n'est pas pour ton vilain nez !

J'ai du bon tabac dans ma tabatière,


J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas.

J'ai du bon tabac pour bourrer ma pipe


J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas.

J'en ai du blond, du noir et du gris,


Mais je n'en donne qu'à mes amis

J'ai du bon tabac dans ma tabatière,


J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas.

- 53 -
J'ai perdu le do

J'ai perdu le do de ma clarinette (bis)


Ah ! Si Papa il savait ça, tra la la (bis)
Il dirait : Ohé ! (bis)

Refrain :

Tu n'connais pas la cadence,


Tu n'sais pas comment l'on danse,
Tu ne sais pas danser
Au pas cadencé !
Au pas, camarade,
Au pas, camarade,
Au pas, au pas, au pas
Au pas, camarade,
Au pas, camarade,
Au pas, au pas, au pas,
Au pas, au pas.

J'ai perdu le ré de ma clarinette (bis)


Ah ! Si Papa il savait ça, tra la la (bis)
Il dirait : Ohé ! (bis)

Refrain

J'ai perdu le mi de ma clarinette (bis)


Ah ! Si Papa il savait ça, tra la la (bis)
Il dirait : Ohé ! (bis)

Refrain (bis)

- 54 -
J'aime la galette

J'aime la galette

savez-vous comment?

quand elle est bien faite

avec du beurre dedans.

tra la la la la la la lère

tra la la la la la la la. (bis)

- 55 -
Jean de la Lune

Par une tiède nuit de printemps


Il y a bien de cela cent ans,
Que sous un brin de persil, sans bruit
Tout menu, naquit
Jean de la Lune (bis)

Il était gros comme un champignon,


Frêle, délicat, petit, mignon,
Et jaune et vert comme un perroquet,
Avait bon caquet
Jean de la Lune (bis)

Quand il se risquait à travers bois,


De loin, de près, de tous les endroits,
Merles, bouvreuils, sur leurs mirlitons
Répétaient en rond
Jean de la Lune (bis)

Quand il mourut chacun le pleura,


Dans son potiron, on l'enterra,
Et sur sa tombe l'on écrivit
Sur la croix : ci-gît
Jean de la Lune (bis)

- 56 -
Jeanneton prend sa faucille

Jeanneton prend sa faucille


Larirette, larirette
Jeanneton prend sa faucille
Pour aller couper du jonc (bis)

En chemin elle rencontre


Larirette, larirette
En chemin elle rencontre
Quatre jeunes et beaux garçons (bis)

Le premier un peu timide


Larirette, larirette
Le premier un peu timide
La traite de laideron (bis)

Le deuxième pas très sage


Larirette, larirette
Le deuxième pas très sage
Lui caressa le menton (bis)

Le troisième encore moins sage


Larirette, larirette
Le troisième encore moins sage
La poussa sur le gazon (bis)

Ce que fit le quatrième


Larirette, larirette
Ce que fit le quatrième
N'est pas dit dans ma chanson (bis)

Vous vous voulez l'savoir, Mesdames


Larirette, larirette
Vous vous voulez l'savoir, Mesdames
Faut aller couper du jonc (bis)

- 57 -
Joli tambour
Joli tambour s'en revient de la guerre
Joli tambour s'en revient de la guerre
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
S'en revient de la guerre

La fille du roi s'est mise à sa fenêtre


Dans sa main droite, elle tient une rose
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Elle tient une rose.

Fille du roi, veux-tu m'donner ta rose ?


Fille du roi, veux-tu m'donner ta rose ?
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Veux-tu m'donner ta rose ?

Joli tambour, demande-la z'à mon père


Joli tambour, demande-la z'à mon père
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Demande-la z'à mon père

Sire mon Roi, veux-tu me donner ta fille ? L'un est en or, l'autre en argenterie
Joli tambour, quelle est donc ta fortune ? Le troisième, c'est pour embarquer ma mie
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan ! Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Quelle est donc ta fortune ? Pour embarquer ma mie

Sire mon Roi, ma caisse et mes baguettes Joli tambour, dis-moi quel est ton père
Sire mon Roi, ma caisse et mes baguettes Joli tambour, dis-moi quel est ton père
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan ! Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Ma caisse et mes baguettes Dis-moi quel est ton père

Joli tambour, tu n'es pas assez riche Sire mon roi, c'est l'empereur Auguste
Joli tambour, tu n'es pas assez riche Joli tambour, je te donne ma fille
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan ! Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Tu n'es pas assez riche Je te donne ma fille

J'ai bien aussi des châteaux par douzaines Sire mon roi, je fais fi d'toi et d'ta fille
J'ai trois vaisseaux dessus la mer jolie Dans mon pays, y'en a de plus jolies
Et ri et ran, ran, ran pa ta plan ! Et ri et ran, ran, ran pa ta plan !
Dessus la mer jolie Y'en a de plus jolies

- 58 -
L'alouette est sur la branche

L'alouette est sur la branche (bis)


Faites un petit saut
l'alouette, l'alouette
Faites un petit saut
l'alouette comme il faut

Mettez vos bras en liance (bis)


Faites un petit saut
l'alouette, l'alouette
Faites un petit saut
l'alouette comme il faut

Faites nous trois pas de danse (bis)


Faites un petit saut
l'alouette, l'alouette
Faites un petit saut
l'alouette comme il faut

Faites-nous la révérence (bis)


Faites un petit saut
l'alouette, l'alouette
Faites un petit saut
l'alouette comme il faut

- 59 -
La barbichette

Je te tiens,

Tu me tiens,

Par la barbichette.

Le premier

De nous deux

Qui rira

Aura une tapette !

- 60 -
La bonne aventure ô gué

Je suis un petit poupon


De bonne figure
Qui aime bien les bonbons
Et les confitures.
Si vous voulez m’en donner,
Je saurai bien les manger
La bonne aventure ô gué,
La bonne aventure.

Lorsque les petits garçons


Sont gentils et sages,
On leur donne des bonbons,
De belles images,
Mais quand il se font gronder
C’est le fouet qu’il faut donner.
La triste aventure ô gué,
La triste aventure.

Je serai sage et bien bon


Pour plaire à ma mère,
Je saurai bien ma leçon
Pour plaire à mon père.
Je veux bien les contenter
Et s’ils veulent m’embrasser,
La bonne aventure ô gué,
La bonne aventure.

- 61 -
La boulangère a des écus
La boulangère a des écus, qui ne lui coûtent guère (bis)
Elle en a, je les ai vus,
J'ai vu la boulangère aux écus,
J'ai vu la boulangère !

Et d'où viennent tous ces écus, charmante boulangère? (bis)


- Ils me viennent d'un gros Crésus
Dont je fais bien l'affaire, vois-tu !
Dont je fais bien l'affaire.

A mon four aussi sont venus de galants militaires (bis)


Mais je préfère les Crésus
A tous les gens de guerre, vois-tu !
A tous les gens de guerre.

Des petits maîtres sont venus en me disant : " Ma chère (bis)


Vous êtes plus belle que Vénus "
Je n'les écoutais guère, vois-tu !
Je n'les écoutais guère,

Des abbés coquets sont venus, ils m'offraient pour me plaire, (bis)
Des fleurettes au lieu d'écus,
Je les envoyais faire... , vois-tu !
Je les envoyais faire...

- Moi, je ne suis pas un Crésus abbé ou militaire, (bis)


Mais mes talents sont bien connus :
Boulanger de Cythère, vois-tu !
Boulanger de Cythère,

Je pétrirai le jour venu notre pâte légère, (bis)


Et la nuit au four assidu,
J'enfournerai, ma chère, vois-tu !
J'enfournerai, ma chère,

Eh ! bien, épouse ma vertu, travaill' de bonne manière (bis)


Et tu ne seras pas déçu
Avec moi, boulangère aux écus,
Avec moi, boulangère.

- 62 -
La mère Michel

C'est la mère Michel qui a perdu son chat


Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra.
C'est le père Lustucru qui lui a répondu :
Allez, la mère Michel, vot' chat n'est pas perdu.

Refrain :
Sur l'air du tralalala (bis),
Sur l'air du tradéridéra,
Et tralala.

C'est la mère Michel qui lui a demandé :


Mon chat n'est pas perdu, vous l'avez… donc trouvé ?
Et l'compère Lustucru qui lui a répondu :
Donnez une récompense, il vous sera rendu.

Refrain

Et la mère Michel lui dit : C'est décidé,


Si vous rendez mon chat, vous aurez un baiser.
Et l'compère Lustucru, qui n'en a pas voulu,
Lui dit : « Pour un lapin votre chat est vendu ! »

Refrain (x 2)

- 63 -
La mist’ en lair
Bonhomme, bonhomme, que savez-vous faire ?
Savez-vous jouer de la mist' en laire ?
Laire, laire, laire,
De la mist' en laire ?
Laire, laire, laire,
De la mist' en laire ?
Ah! Ah! Ah! que savez-vous faire ?

Bonhomme, bonhomme, que savez-vous faire ?


Savez-vous jouer de la mist' en flûte ?
Flûte, flûte, flûte,
De la mist' en flûte ?
Laire, laire, laire,
De la mist' en laire ?
Ah! Ah! Ah! que savez-vous faire ?

Bonhomme, bonhomme, que savez-vous faire ?


Savez-vous jouer de la mist' en viole ?
Viole, viole, viole,
De la mist' en viole?
Laire, laire, laire,
De la mist' en laire ?
Ah! Ah! Ah! que savez-vous faire ?

Bonhomme, bonhomme, que savez-vous faire ?


Savez-vous jouer de la mist'amboure ?
Boure, boure, boure,
De la mist'amboure ?
Laire, laire, laire,
De la mist' en laire ?
Ah! Ah! Ah! que savez-vous faire ?

- 64 -
La tour, prends garde

[Les gardes] [La tour]


La tour, prends garde (bis) Nous n'avons garde (bis)
De te laisser abattre. De nous laisser abattre.

[La tour] [Le colonel]


Nous n'avons garde (bis) Mon duc, mon prince (bis)
De nous laisser abattre. Je viens à vos genoux.

[Le colonel] [Le duc]


J'irai me plaindre (bis) Mon colonel (bis)
Au duc de Bourbon. Que me demandez-vous ?

[La tour] [Le colonel]


Va-t-en te plaindre (bis) Deux de vos gardes (bis)
Au duc de Bourbon. Pour abattre la tour.

[Le colonel] [La tour]


Mon duc, mon prince (bis) Nous n'avons garde (bis)
Je viens à vos genoux. De nous laisser abattre.

[Le duc] [Le colonel]


Mon colonel (bis) Mon cher fils (bis)
Que me demandez-vous ? Pour abattre la tour.

[Le colonel] [Le duc]


Un de vos gardes (bis) Je vais moi-même (bis)
Pour abattre la tour. Pour abattre la tour.

[Le duc]
Allez mon garde (bis)
Pour abattre la tour.

- 65 -
Le bon roi Dagobert

Le bon roi Dagobert Le bon roi Dagobert


Avait sa culotte à l'envers. Avait un grand sabre de fer.
Le grand saint Éloi Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi ! Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté Votre Majesté
Est mal culottée. Pourrait se blesser.
C'est vrai, lui dit le roi, C'est vrai, lui dit le roi,
Je vais la remettre à l'endroit.» Qu'on me donne un sabre
de bois. »

Le bon roi Dagobert Le bon roi Dagobert


Chassait dans la plaine d'Anvers. Se battait à tort, à travers.
Le grand saint Éloi Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi ! Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté Votre Majesté
Est bien essoufflée. Se fera tuer.
C'est vrai, lui dit le roi, C'est vrai, lui dit le roi,
Un lapin courait après moi. » Alors, mets-toi bien vite
devant moi.»

Le bon roi Dagobert Quand Dagobert mourut,


Voulait s'embarquer sur la mer. Le diable aussitôt accourut.
Le grand saint Éloi Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi ! Lui dit : « Ô mon roi !
Votre Majesté Satan va passer,
Se fera noyer. Faut vous confesser.
C'est vrai, lui dit le roi, Hélas ! lui dit le roi,
On pourra crier : le roi boit ! » Ne pourrais-tu mourir pour
moi ? »

Le bon roi Dagobert


Mangeait en glouton du dessert.
Le grand saint Éloi
Lui dit : « Ô mon roi !
Vous êtes gourmand,
Ne mangez pas tant.
C'est vrai, lui dit le roi,
Je ne le suis pas tant que toi. »

- 66 -
Le coucou

En passant près d'un petit bois


Où le coucou chantait (bis)
Et dans son joli chant disait :
« Coucou coucou ! Coucou coucou ! »
Et moi qui croyais qu'il disait :
« Coupe-lui le cou ! Coupe-lui le cou ! »
Et moi de m'en courir (bis)

En passant près d'un étang


Où le canard chantait (bis)
Et dans son joli chant disait :
« Can can can can ! Can can can can ! »
Et moi qui croyais qu'il disait :
« Jette-le dedans ! Jette-le dedans ! »
Et moi de m'en courir (bis)

En passant près d'une rivière


Où les pêcheurs pêchaient (bis)
Et dans leur joli chant disait :
« Quel beau poisson ! Quel beau poisson ! »
Et moi qui croyais qu'il disait :
« Quel polisson ! Quel polisson ! »
Et moi de m'en courir (bis)

- 67 -
Le fermier dans son pré
Le fermier dans son pré (bis)
Ohé ! Ohé ! Ohé !
Le fermier dans son pré

Le fermier prend sa femme (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
Le fermier prend sa femme

La femme prend son enfant (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
La femme prend son enfant

L'enfant prend la nourrice (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
L'enfant prend la nourrice

La nourrice prend le chat (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
La nourrice prend le chat

Le chat prend la souris (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
Le chat prend la souris

La souris prend l'fromage (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
La souris prend l'fromage

Le fromage est battu (bis)


Ohé ! Ohé ! Ohé !
Le fromage est battu

- 68 -
Le maudit carillonneur

Maudit sois-tu carillonneur

Toi qui naquis pour mon malheur !

Dès le point du jour

à la cloche il s'accroche

Et le soir encore

Carillonne plus fort

Quand sonnera-t-on la mort du sonneur ?

Quand sonnera-t-on la mort du sonneur ?

- 69 -
Le mois de mai

Voici le mois de mai (bis)


Où les fleurs volent au vent (bis)
Où les fleurs volent au vent si jolie mignonne
Où les fleurs volent au vent si mignonnement

Le gentil fils du roi (bis)


S'en va les ramassant (bis)
S'en va les ramassant si jolie mignonne
S'en va les ramassant si mignonnement

Il en ramasse tant (bis)


Qu'il en remplit ses gants (bis)
Qu'il en remplit ses gants si jolie mignonne
Qu'il en remplit ses gants si mignonnement

À sa mie les porta (bis)


Les donna en présent (bis)
Les donna en présent si jolie mignonne
Les donna en présent si mignonnementr ?

- 70 -
Le petit ver de terre

Qui a vu tout menu


Le petit ver de terre ?
Qui a vu tout menu
Le petit ver tout nu ?

Qui a vu dans la rue


Le petit ver de terre ?
Qui a vu dans la rue
Le petit ver tout nu ?

C'est la grue qui a vu


Le petit ver de terre.
C'est la grue qui a vu
Le petit ver tout nu !

Dans laitue disparu


Le petit ver de terre.
Dans laitue disparu
Le petit ver tout nu !

Et la grue n'a pas eu


Le petit ver de terre !
Et la grue n'a pas eu
Le petit ver tout nu !

- 71 -
Le temps des cerises

Quand nous chanterons le temps des cerises,


Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête.
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux, du soleil au cœur.
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur.

Mais il est bien court le temps des cerises


Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles.
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang...
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant !

Quand vous en serez au temps des cerises


Si vous avez peur des chagrins d'amour
Évitez les belles !
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour…
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des peines d'amour !

J'aimerai toujours le temps des cerises,


C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte !
Et Dame Fortune, en m'étant offerte
Ne pourra jamais fermer ma douleur…
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur !

- 72 -
Lundi matin

Lundi matin, le roi, la reine et le p'tit prince


Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm' j'étais parti, le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons mardi !"

Mardi matin, le roi, la reine et le p'tit prince


Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm' j'étais parti, le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons mercredi !"

Mercredi matin, le roi, la reine et le p'tit prince


Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm' j'étais parti, le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons jeudi !"

Jeudi matin, le roi, la reine et le p'tit prince


Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm' j'étais parti, le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons vendredi !"

Vendredi matin, le roi, la reine et le p'tit prince


Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm' i'étais parti, le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons samedi !"

Samedi matin, le roi, la reine et le p'tit prince


Sont venus chez moi pour me serrer la pince.
Comm' j'étais parti, le p'tit prince a dit :
"Puisque c'est ainsi nous reviendrons lundi !"

- 73 -
Malbrough s'en va-t-en guerre

Malbrough s'en va-t-en guerre, Quittez vos habits roses,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
Malbrough s'en va-t-en guerre, Quittez vos habits roses,
Ne sait quand reviendra. (bis) Et vos satins brochés. (bis)

Il reviendra à Pâques, Monsieur Malbrough est mort,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
Il reviendra à Pâques, Monsieur Malbrough est mort,
Ou à la Trinité. (bis) Est mort et enterré. (bis)

La Trinité se passe, J'l'ai vu porter en terre,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
La Trinité se passe, J'l'ai vu porter en terre,
Malbrough ne revient pas.(bis) Par quatre officiers. (bis)

Madame à sa tour monte, L'un portait sa cuirasse,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
Madame à sa tour monte, L'un portait son grand sabre,
Si haut qu'elle peut monter.(bis) L'autre son bouclier. (bis)

Elle aperçoit son page, On vit voler son âme,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
Elle aperçoit son page, On vit voler son âme
Tout de noir habillé. (bis) À travers les lauriers.(bis)

« Beau page, mon beau page, Chacun mit ventre à terre,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
« Beau page, mon beau page, Pour chanter les victoires,
Quelle nouvelle apportez?(bis) Que Malbrough remporta.(bis)

« Aux nouvelles que j'apporte, La cérémonie faite,


Mironton, mironton, mirontaine Mironton, mironton, mirontaine
« Aux nouvelles que j'apporte, La cérémonie faite,
Vos beaux yeux vont pleurer.(bis) Chacun s'en retourna.(bis)

- 74 -
Maman les p'tits bateaux

Maman les p'tits bateaux

Qui vont sur l'eau

Ont-ils des jambes?

Mais oui, mon gros bêta,

S'ils n'en avaient pas,

Ils ne march'raient pas.

Allant droit devant eux

Ils font le tour du monde,

Mais comme la terre est ronde,

Ils reviennent chez eux.

- 75 -
Marie trempe ton pain

Trempe ton pain, Marie

Trempe ton pain, Marie

Trempe ton pain dans la sauce !

Trempe ton pain, Marie

Trempe ton pain, Marie

Trempe ton pain dans le vin !

Nous irons dimanche

A la maison blanche

Toi z'en nankin

Moi z'en basin,

Tous deux en escarpins.

- 76 -
Meunier tu dors

Meunier, tu dors
ton moulin va trop vite.
Meunier, tu dors
ton moulin va trop fort.

Meunier, tu dors
ton moulin va trop vite.
Meunier, tu dors
ton moulin va trop fort.

Ton moulin, ton moulin


va trop vite.
Ton moulin, ton moulin
va trop fort.

Ton moulin, ton moulin


va trop vite.
Ton moulin, ton moulin
va trop fort.

- 77 -
Mon ami me délaisse

Mon ami me délaisse, On dit qu'elle est malade,


Ô gué, vive la rose, Ô gué, vive la rose,
Mon ami me délaisse, On dit qu'elle est malade,
Ô gué, vive la rose, Ô gué, vive la rose,
Je ne sais pas pourquoi, Peut-être elle en mourra.
Vive la rose et le lilas. Vive la rose et le lilas.
Je ne sais pas pourquoi, Peut-être elle en mourra.
Vive la rose et le lilas. Vive la rose et le lilas.

Il va t'en voir une autre Mais si elle meurt dimanche,


Ô gué, vive la rose, Ô gué, vive la rose,
Il va t'en voir une autre Mais si elle meurt dimanche,
Ô gué, vive la rose, Ô gué, vive la rose,
Qui est plus riche que moi. Lundi on l'enterrera.
Vive la rose et le lilas. Vive la rose et le lilas.
Que est plus riche que moi. Lundi on l'enterrera.
Vive la rose et le lilas. Vive la rose et le lilas.

On dit qu'elle est plus belle, Mardi, il reviendra m'voir,


Ô gué, vive la rose, Ô gué, vive la rose,
On dit qu'elle est plus belle, Mardi, il reviendra m'voir,
Ô gué, vive la rose, Ô gué, vive la rose,
Je ne'en disconviens pas. Mais je n'en voudrai pas.
Vive la rose et le lilas. Vive la rose et le lilas.
Je ne'en disconviens pas. Mais je n'en voudrai pas.
Vive la rose et le lilas. Vive la rose et le lilas.

- 78 -
Mon âne

Mon âne, mon âne


A bien mal à la tête,
Madame lui fit faire
Un bonnet pour sa fête ;
Un bonnet pour sa fête,
Et des souliers lilas, la, la,
Et des souliers lilas.

Mon âne, mon âne


A bien mal aux oreilles,
Madame lui fit faire
Une paire de boucles d'oreilles ;
Un bonnet pour sa fête,
Et des souliers lilas, la, la,
Et des souliers lilas.

Mon âne, mon âne


A bien mal à ses yeux,
Madame lui fit faire
Une paire de lunettes bleues ;
Une paire de boucles d'oreilles,
Un bonnet pour sa fête,
Et des souliers lilas, la, la,
Et des souliers lilas.

Mon âne, mon âne


A mal à l'estomac,
Madame lui fit faire
Une tasse de chocolat ;
Une paire de lunettes bleues,
Une paire de boucles d'oreilles,
Un bonnet pour sa fête,
Et des souliers lilas, la, la,
Et des souliers lilas.

- 79 -
Mon beau sapin

Mon beau sapin,


Roi des forêts,
Que j'aime ta verdure !
Quand par l'hiver
Bois et guérets
Sont dépouillés
De leurs attraits
Mon beau sapin,
Roi des forêts
Tu gardes ta parure.

Toi que Noël


Planta chez nous
Au saint anniversaire !
Joli sapin,
Comme ils sont doux
Et tes bonbons !
Et tes joujoux !
Toi que Noël
Planta chez nous
Tout brillant de lumière.

Mon beau sapin,


Tes verts sommets
Et leur fidèle ombrage,
De la foi qui
Ne ment jamais,
De la constance
Et de la paix,
Mon beau sapin,
Tes verts sommets
M'offrent la douce image.

- 80 -
Mon père m'a donné un étang

Mon père m'a donné un étang, (bis)


Il n'est pas large comme il est grand.

Refrain : Moi, j'me f'rai faire


Un p'tit moulin sur la rivière
Et puis encore
Un p'tit bateau pour passer l'eau.

Il n'est pas large comme il est grand, (bis)


Trois beaux canards s'en vont nageant.

Refrain

Le fils du roi s'en va chassant, (bis)


Avec son beau fusil d'argent.

Refrain

Visa le noir, tua le blanc, (bis)


O fils du roi, tu es méchant.

Refrain

Tu as tué mon canard blanc, (bis)


Toutes ses plum's volent au vent.

Refrain

Trois dam's s'en vont les ramassant, (bis)


Pour en faire des duvets blancs.

Refrain

- 81 -
Mon père m'a donné un mari
Mon père m'a donné un mari
Mon Dieu, quel homme, quel petit homme !
Mon père m'a donné un mari
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

D'une feuille on fit son habit


Mon Dieu, quel homme, quel petit homme !
D'une feuille on fit son habit
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

Je l'ai perdu dans mon grand lit


Mon Dieu, quel homme, quel petit homme !
Je l'ai perdu dans mon grand lit
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

J'pris une chandelle et le cherchis


Mon Dieu, quel homme, quel petit homme !
J'pris une chandelle et le cherchis
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

A la paillasse le feu a pris Le chat l'a pris pour une souris


Mon Dieu, quel homme, quel petit homme! Mon Dieu, quel homme, quel petit homme!
A la paillasse le feu a pris Le chat l'a pris pour une souris
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit ! Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

Je trouvai mon mari rôti Au chat, au chat, c'est mon mari


Mon Dieu, quel homme, quel petit homme! Mon Dieu, quel homme, quel petit homme!
Je trouvai mon mari rôti Au chat, au chat, c'est mon mari
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit ! Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

Sur une assiette je le mis Fillette qui prenez un mari


Mon Dieu, quel homme, quel petit homme! Mon Dieu, quel homme, quel petit homme!
Sur une assiette je le mis Fillette qui prenez un mari
Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit ! Mon Dieu, quel homme, qu'il est petit !

- 82 -
Noël dans nos campagnes

Refrain :

Glooo-oooo-oooo-ria
Il est ressuscité.
Glooo-oooo-oooo-ria
Il est ressuscité.

Les anges dans nos campagnes


Ont entonné l’hymne des cieux,
Et l’écho de nos montagnes
Redit ce chant mélodieux :

Refrain

Bergers, pour qui cette fête ?


Quel est l’objet de tous ces chants ?
Quel vainqueur, quelle conquête
Mérite ces cris triomphants :

Refrain

Ils annoncent la naissance


Du saint rédempteur d’Israël
Et pleins de reconnaissance
Chantent dans ce jour solennel :

Refrain

Dociles à leur exemple,


Seigneur, nous viendrons désormais
Au milieu de votre temple,
Dire en publiant vos bienfaits :

Refrain

- 83 -
Nous n'irons plus au bois
Nous n'irons plus aux bois, les lauriers sont coupés
La belle que voilà la laiss'rons nous danser,

Refrain :

Entrez dans la danse, voyez comme on danse,


Sautez, dansez, embrassez qui vous voudrez.

La belle que voilà, la laisserons-nous danser,


Et les lauriers du bois, les laisserons-nous faner ?

Mais les lauriers du bois les laisserons-nous faner ?


Non, chacune à son tour ira les ramasser.

Refrain

Non, chacune à son tour ira les ramasser


Si la cigale y dort, ne faut pas la blesser,

Si la cigale y dort, ne faut pas la blesser,


Le chant du rossignol la viendra réveiller.

Refrain

Le chant du rossignol la viendra réveiller


Et aussi la fauvette avec son doux gosier,

Et aussi la fauvette avec son doux gosier,


Et Jeanne, la bergère, avec son blanc panier.

Refrain

Et Jeanne, la bergère, avec son blanc panier,


Allant cueillir la fraise et la fleur d'églantier.

Allant cueillir la fraise et la fleur d'églantier,


Cigale, o ma cigale, allons, il faut chanter.

Cigale, o ma cigale, allons, il faut chanter,


Car les lauriers du bois sont déjà repoussés.

- 84 -
Passe, passe, passera

Refrain :
Passe, passe, passera,
La dernière, la dernière,
Passe, passe, passera,
La dernière y restera.

Qu'est-ce qu'elle a donc fait


La p'tite hirondelle ?
Elle nous a volé
Trois p'tits grains de blé.

Nous la rattraperons,
La p'tite hirondelle,
Nous lui donnerons
Trois p'tits coups d'bâton.

Refrain

- 85 -
Petit papa

Petit Papa c'est aujourd'hui ta fête,

Maman m'a dit que tu n'étais pas là.

J'avais des fleurs pour couronner ta tête

Et un bouquet pour mettre sur ton cœur.

Petit Papa, petit Papa ...

- 86 -
Pomme de reinette et pomme
d'api

Pomme de reinette

Et pomme d'api

Tapis tapis rouge.

Pomme de reinette

Et pomme d'api

Tapis tapis gris !

- 87 -
Pomme pêche poire

Pomme, pêche, poire, abricot


Y'en a une, y'en a une
Pomme, pêche, poire, abricot
Y'en a une qui est en trop.

C'est l'abricot
Qui est en trop.

Pêche, pomme, poire, abricot,


Y'en a une, y'en a une
Pêche, pomme, poire, abricot,
Y'en a une qui est en trop.

C'est l'abricot
Qui est en trop.

Pêche, pomme, poire et banane,


Y'en a une, y'en a une
Pêche, pomme, poire et banane,
Y'en a une qui est en trop.

C'est la banane
Et c'est mon drame.

Pomme, pêche, poire, abricot


Y'en a une, y'en a une
Pomme, pêche, poire, abricot
Y'en a une qui est de trop.

C'est l'abricot
Qui est de trop.

Pêche, pomme, poire et banane,


Y'en a une, y'en a une
Pêche, pomme, poire et banane,
Y'en a une qui est en trop.

Et c'est mon drame.

- 88 -
Promenons-nous dans les bois

Refrain [les enfants] :

Prom'nons-nous dans les bois


Pendant que le loup y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas
Loup, y es-tu ?
Que fais-tu ?
Entends-tu ?

[le loup] Je mets ma chemise.

Refrain

[le loup] Je mets ma culotte.

Refrain

[le loup] Je mets mes bottes.

Refrain

[le loup] Je mets ma veste.


Je mets mes chaussettes.
Je mets mes bottes.
Je mets mon chapeau.
Je mets mes lunettes.
Je prends mon fusil, j'arrive !

- 89 -
Savez-vous planter les choux

Savez-vous planter les choux,


A la mode, à la mode,
Savez-vous planter les choux,
A la mode de chez nous ?

On les plante avec les pieds,


A la mode, à la mode,
On les plante avec les pieds,
A la mode de chez nous.

On les plante avec le g' nou,


A la mode, à la mode,
On les plante avec le g' nou,
A la mode de chez nous.

On les plante avec le coude,


A la mode, à la mode,
On les plante avec le coude,
A la mode de chez nous.

On les plante avec le nez,


A la mode, à la mode,
On les plante avec le nez,
A la mode de chez nous.

- 90 -
Si tu veux faire mon bonheur

Si tu veux faire mon bonheur,

Marguerite, Marguerite,

Si tu veux faire mon bonheur,

Marguerite, donne-moi ton coeur.

Marguerite me l'a donné,

Son petit coeur, son petit coeur

Marguerite me l'a donné,

Son petit coeur pour un baiser.

- 91 -
Sur la route de Louviers

Sur la route de Louviers (bis)


Il y avait un cantonnier (bis)
Et qui cassait (bis)
Des tas de cailloux (bis)
Et qui cassait des tas de cailloux
Pour mettre sur le passage des roues.

Une belle dame vint à passer (bis)


Dans un beau carrosse doré (bis)
Et qui lui dit : (bis)
« Pauv' cantonnier » (bis)
Et qui lui dit : « Pauv' cantonnier,
Tu fais un fichu métier ! »

Le cantonnier lui répond : (bis)


« Faut qu'j'nourrissions nos garçons (bis)
Car si j'roulions (bis)
Carross' comm' vous (bis)
Car si j'roulions carross' comm' vous
Je n'casserions pas de cailloux »

Cette réponse se fait remarquer (bis)


Par sa grande simplicité (bis)
C'est ce qui prouve que (bis)
Les malheureux, (bis)
C'est ce qui prouve que les malheureux
S'ils le sont, c'est malgré eux.

- 92 -
Sur le pont d'Avignon

Refrain :
Sur le pont d'Avignon,
On y danse, on y danse,
Sur le pont d'Avignon,
On y danse tous en rond.

Les beaux messieurs font comme ça,


Et puis encore comme ça.

Refrain

Les belles dames font comme ça,


Et puis encore comme ça.

Refrain

Les cordonniers font comme ça,


Et puis encore comme ça.

Refrain

Les cordonniers font comme ça,


Et puis encore comme ça.

Refrain

- 93 -
Sur le pont du Nord

Sur le pont du Nord un bal y est donné


Sur le pont du Nord un bal y est donné
Adèle demande à sa mère d'y aller
Adèle demande à sa mère d'y aller

Non, non, ma fille tu n'iras pas danser


Non, non, ma fille tu n'iras pas danser
Monte à sa chambre et se met à pleurer
Monte à sa chambre et se met à pleurer

Son frère arrive dans un bateau doré


Ma soeur, ma soeur, qu'as-tu donc à pleurer ?
Maman ne veut pas que j'aille au bal danser
Mets ta robe blanche et ta ceinture dorée

Et les voilà partis au bal danser


Ils firent trois pas et les voilà noyés
Les cloches du Nord se mirent à sonner
Le père demande : qu'ont-elles donc à sonner ?

Le pont s'écroule et les voilà noyés


Le pont s'écroule et les voilà noyés
Voilà le sort des enfants obstinés
Voilà le sort des enfants obstinés

- 94 -
Un canard a dit à sa cane

Un canard a dit à sa cane :

« Ricane, ricane. »

Un canard a dit à sa cane :

« Ricane » et la cane a ri.

Un canard a dit à sa cane :

« Ricane, ricane. »

Un canard a dit à sa cane :

« Ricane » et la cane a ri.

Un canard a dit à sa cane :

« Ricane, ricane »

Un canard a dit à sa cane :

« Ricane. »

- 95 -
Un éléphant, ça trompe
énormément

Un éléphant, ça trompe, ça trompe


Un éléphant, ça trompe énormément

Refrain : La peinture à l'huile


C'est bien difficile
Mais c'est bien plus beau
Que la peinture à l'eau

Deux éléphants, ça trompe, ça trompe


Deux éléphants, ça trompe, énormément

Refrain

Trois éléphants, ça trompe, ça trompe


Trois éléphants, ça trompe, énormément

Refrain

Quatre éléphants, ça trompe, ça trompe


Quatre éléphants, ça trompe, énormément

Refrain

Cinq éléphants, ça trompe, ça trompe


Cinq éléphants, ça trompe, énormément

Refrain

Six éléphants, ça trompe, ça trompe


Six éléphants, ça trompe, énormément

Sept éléphants, ça trompe, ça trompe


Sept éléphants, ça trompe, énormément

Dix éléphants, ça trompe, ça trompe


Dix éléphants, ça trompe, énormément

Un million d'éléphants, ça trompe, ça trompe


Un million d'éléphants, ça trompe, énormément

- 96 -
Un, deux, trois,
allons dans les bois !

Un, deux, trois,

Allons dans les bois !

Quatre, cinq, six

Cueuillir des cerises !

Sept, huit, neuf

Dans mon panier neuf !

Dix, onze, douze

Elles seront toutes rouges!

- 97 -
Une araignée sur le plancher

Une araignée, sur le plancher

Se tricotait des bottes.

Dans un flacon, un limaçon

Enfilait sa culotte.

J'ai vu dans le ciel :

Une mouche à miel

Pincer sa guitare.

Un rat tout confus

Sonner l'angélus

Au son d'la fanfare.

- 98 -
Une petite fille

C'était une petite fille


Qui s'appelait Suzon (bis)
Qui allait à l'école
Tout près de sa maison

Refrain :

Sol la si do, do, do


Si la sol ré, ré, ré
Ré, mi, ré do si la si do

Sur son chemin rencontre


Un joli papillon (bis)
Elle le prit par la patte
Et lui dit : « mon mignon »

Refrain

Que tu es donc heureux


Tu n'as pas de leçons (bis)
Tous deux de compagnie
Nous nous envolerons

Refrain

Tous deux de compagnie


Nous nous envolerons (bis)
La clochette m'appelle
Adieu jeune papillon

Refrain (x 2)

- 99 -
Une souris verte

Une souris verte

Qui courait dans l’herbe,

Je l’attrape par la queue,

Je la montre à ces messieurs.

Ces messieurs me disent :

Trempez-la dans l’huile,

Trempez-la dans l’eau,

Ca fera un escargot

Tout chaud.

Je la mets dans mon tiroir,

Elle me dit : Il fait trop noir,

Je la mets dans mon chapeau,

Elle me dit : Il fait trop chaud.

- 100 -
V'là l'bon vent

Derrière chez nous y'a un étang


Trois beaux canards s'en vont baignant.

Refrain : V'là l'bon vent, v'là l'joli ven,


V'là l'bon vent ma mie m'appelle,
V'là l'bon vent, v'là l'joli vent,
V'là l'bon vent ma mie m'attend.

Le fils du Roi s'en va chassant


Avec son beau fusil d'argent.

Refrain

Visa le noir, tua le blanc.


- Ô fils du Roi, tu es méchant !

Refrain

D'avoir tué mon canard blanc !


Par-dessous l'aile il perd son sang.

Refrain

Par les yeux lui sort des diamants,


Et par le bec l'or et l'argent.

Refrain

Toutes ses plumes s'en vont au vent,


Trois dames s'en vont les ramassant.

Refrain

C'est pour en faire un lit de camp,


Pour y coucher tous les passants.

Refrain

- 101 -