Vous êtes sur la page 1sur 11

c    




  c    


‘ ‘‘
‘ ‘    ‘


  

a   
 a   
   




c


m 
INTc TION................................ ................................ ................................ .................. 3?
› N c IT ................................ ................................ ................................ ..................... 3?
Les d ents types de b sse ................................ ................................ ......................... 4?
Les technes de val satn de la basse ................................ ................................ ........ 4?
Technes de cnversn therches ................................ ................................ ...... 5?
O  TION ................................ ................................ ................................ .............. 5?
› IFITION ................................ ................................ ................................ .......... 6?
La pyrlyse ................................ ................................ ................................ ..................... 7?
Technes de cnversn bche ................................ ................................ ............. 8?
La erentatn alcle ................................ ................................ .............................. 8?
La d estn   thansatn ................................ ................................ ......................... 8?
Techne de cnversn  cane ................................ ................................ ................... 9?
ONLUION ................................ ................................ ................................ .................... 11?
Y Y 
L¶accès à l¶énerge est l¶n des dés ajers pr le dévelppeent des peples.  nde
et en re sbsaharenne, sele ne prprtn ne de la pplatn a accès a
énerges dernes ntaent les énerges ssles. n tre, l¶tlsatn des énerges
ssles est pls c!tese pr l¶envrnneent.

ette statn rse de perdrer encre d at d renchérsseent d pr des prdts
pétrlers  les rend encre pls naccessbles a pls pavres. Par allers, l est de pls en
pls at état d¶n pssble épseent des ressrces pétrlères ndales dans le crant d
présent sècle. Q¶en sera ± t-l alrs de l¶apprvsnneent en énerge s nécessare a
dévelppeent ?

Il devent pérat d¶assrer la transtn pétrlère par n recrs pls cnséent a


énerges renvelables  présentent plsers avantages  par déntn, elles snt
népsables, dspnbles lcaleent, très pe pllantes (car prdsant pe  pas de gaz à
eet de serre et rédsant ans l¶pact sr la santé et le clat).

ns, par l¶tlsatn de la basse cnstte l¶ne des sltns les e adapter a
préccpatns actelles en atère d¶énerge. Pr ne ellere tlsatn de la basse l
est dnc ne

 Ym
La basse cprend tte sbstance dnt la ratn est de à des phénènes
blges, c'est-à-dre enzyates. lle prvent drecteent  ndrecteent des
ana  des plantes  snt des réacters slence  captent et stckent l'énerge
slare par la phtsynthèse.

Il e ste de ves dérentes pr dspser de la basse 

G? La preère ve cnsste en l¶tlsatn des déchets rganes dvers de ndre


valer  des ss-prdts de cltres. lle pse svent des prblèes de
dspnblté et de cllecte en antté ssante de ces prdts rganes
(déjectns dverses, ces d'arachdes, rales de, as...).
G? La secnde ve, cnsste à cltver des plantes spécaleent à des ns énergétes
(canne à scre, le jatrpha ...).
 
    
  
eln l¶rgne n pet dstnger de types de basse 

|  
     
s,

Palle

agasse,

cales de aïs...

Déchets de transratn d bs

|  
   
Les déchets rganes d'rgne agrcle (ers, lsers«),

Les déchets agralentare  rban (déchets verts, bes d'épratn, ractn


erentescble des rdres énagères  pet être transrée en énerge .

|       


Plantes scrères blé, canne à scre«

Hles végétales trnesl, pale...

   
   
  
Il e ste de ltples technes de valrsatn de la basse pr en trer le a 
d¶énerge. es technlges se dstngent par la natre et l¶rgne de la basse (sèche,
hde), de l'énerge vsée (gaz, hles, charbn, alcl, ées, etc.«

Il e ste 0  


    0      0  
 . Il s¶agt 

G? des prcédés de cnversn therche  snt  cbstn, gazécatn,


pyrlyse pr la basse sèche;

G? des prcédés de cnversn bche (dgestn, erentatn) généraleent pr


les basses hdes ;

G? des prcédés écanes perettant de prdre les hles, par e eple, d b desel
à partr d clza, l¶hle de trnesl, l¶hle de jatrpha


  
     


mY 
La cbstn d bs a été la prncpale srce de chaler tlsée par l¶he avant le
charbn, ps le pétrle et le gaz ne devennent pls attracts et dspnbles en grandes
anttés. L'énerge che d bs est lbérée par cbstn ss re de chaler et
tlsée drecteent pr le chaage  pr prdre de l'électrcté.

La cbstn de bs par chaage sple pr prdre de la chaler est le de de
valrsatn le pls ecace. La cbstn de bs avec cgénératn peret de prdre à la
s de la chaler et de l¶électrcté.

lle a des eets néastes sr l'envrnneent 

G? plltn de l'atsphère par les partcles nn brlées,


G? nn-restttn a sls de la atère rgane, entranant ne dntn de la
ertlté,
G? débseent abs accentant le prcesss de la désertcatn.

lle cnstte ne techne adaptée a besns en énerge des pplatns rrales pavres
en dspnbltés nétare pr tlser d'atres technes. La se a pnt d'nstallatns
 d'apparellage (rnea deste sénégalas, rnea aélré algache,) peret
d¶aélrer le rendeent en énerge par ne cbstn pls cplète de la basse et de
rédre ans les eets néastes et de dverser les cbstbles à tlser (palles, ces
d¶arachde, balle de rz  tt atre déchet de able granlétre.

|    


Il a été cnç par n erblanter énégalas pr la cssn des alents avec des déchets de
able granlétre  ce d'arachde, balles de rz, palle de céréales, scre, brndlles...
Ns avns v 'l est tjrs adpté a énégal sans dclté chae s e ces déchets
snt dspnbles et n'nt pas ne destnatn prée stante pls ntéressante.

NT›   sn tlsatn pssble ass ben en zne rrale 'en zne rbane peret
de récpérer des déchets végéta très varés 'n n'tlserat pas atreent (balles de rz,
brndlles...).

INON NI NT  Il dégage beacp de ée et dt t être t1sé en plen ar

|  
   
 
Le rnea algache classe est abré à partr d'n bdn de pétrle de récpératn 
à partr d'ne tôle préparée par l'artsan erblanter lcal. n aélratn cnsste à dbler
les pars de sa parte spérere et à placer de la terre glase entre les de pars pr lter
les pertes de chaler par dsn latérale et cncentrer celle-c sr le nd de la arte. La
dntn d cbstble (charbn) tlsée pet attendre 50 %.
& $'  l#(' l 
 
|     | 
' )''*t'$' 't + ,'# $ l$''*+l''tl'* $+l'toutoutl'
o$' 'ut t u' '$t l' #o$*tu' *$* '* u' '$+ou*'- *$* outl* *#ux
utl*to$ ' #' t)' ' o)' o*' #'t'* u'lqu'* o+l m'*-$otmm'$t l ut '*
mmt'*)$tl'*m'$*o$*'tl om'qut'uxtou*tqu**ul#u*$.'-m*
$ou* t'$o$* / *oul$' qu' *o$ oto$ 'm't '$ $#' #o$om*' u  mo$* l
mot u #om+u*t+l' (+tu'll'm'$t utl* ,'# u$ o)' ou,'t utl*' tqu'm'$t
$mot' qu'l #om+u*t+l' *ol''t u**,o u$ o)' toutoù l )  u *+l' 't '
ll'


?
?    
?
$* #' o#- l' +o* '*t t$* om '$ #(+o$ ' +o* tout '$ '$t u "
#om+u*t+l' $' 't l" #to$'*tu$'ox)to$t'l ''l/mt.',tl'ou
ou' u$ " u,' quo$ t$* om' '$*ut' '$ $'' t('mqu' ou '$ $''
m#$qu' ll' 'm't o+t'$ l' m'll'u '$'m'$t $'tqu' / t ' l +om**'
*.#('0123'lu*qu'l#om+u*to$4't',lo*'tout'**ot'*'mt.'*,tl'*-'
$ulomt' #om*' '$t' 5 't 16#m- qu $o$t * toujou* utl*to$* $t'**$t'*
#*'*+ll'*'"-tou+'*-#(''# -ll'(#('-*#u''+o*-#('t*'#oto$-
' #$$'/*u#'' " o+t'$u 'ut 7t' + l $*u$ mot'u ou u$'tu+$'' " 'ut
l'm'$t*',/8ut'*u*'*

'+l$$'tqu''loto$'*tl'*u,$t

 5m:'"
19'+o* " #t "$o$u % t $
(um' $ u,'u
52529#l 55;2< 
:266< 


  

a
   
La pyrlyse est ne techne cnne deps l'antté,  cnsste en n chaage à l¶abr
de l¶ar dans n réacter à 400° envrn cndt à ne dstllatn destrctve  lbère de
nbre prdts 

G? 0% des prdts vlatls (H, H4 O, O vaper d¶ea )
G? 50%de js pyrlgne gdrn et benzl
G? 30%d¶n résd slde  d charbn de bs

Le blan énergéte de l¶pératn de pyrlyse pr n kg de bs s¶étable ce st  le


rendeent en atère slde vat ;

50/4850=0,46

Le rendeent en atère lde vat  1500/4850=0, 31

L c ND NT TOTL vat 0 ,77

ette valer est élève et l¶atne d prcesss est assrée par le réepl d gaz prdt.
e prcédé cnvent a atères d¶ne granlétre yenne  le bs la palle ce de
cprah ces de n

|     


Une pyrlyse en lt ldsée peret ne rédctn sbstantel d vle d réacter se
tradsant par ne rédctn de pr , n ntera égaleent dans ce cas ne aélratn des
cecents de transert de chaler et ne agentatn d rendeent algré l¶énerge
sppléentare nécessare pr antenr le lt en sspensn et pr btenr ne
granlétre adéates, n trp élevé s nn l n¶ya pas ldsatn n trp able s nn l
n'ya entraneent de partcle.

   

¶est ne techne de pyrlyse  s¶eecte a de très hate tepératre (1000°) pendant
des teps très crt. e prcédé  évte la ratn des gdrns, cndt à ne
gazécatn  pet être ttal a détrent d charbn et d js pyrlgne . Les hates
tepératre prraent être bten a yer d¶n cncentrater slare. Les rendeents
annncés snt de 58% avec l¶ecalypts.

   
u   !   "  #
l *t ' +qu' u #(+o$/ t ' mo#'ux ' +o* quo$ '$ 'm' $* 'ux ut*
(ul' mtllqu'* $ '#ou,' l'* ut* ,'# ' l t'' 't l' 'u '*t lm'$t *ou* l'* ut*
,'#'*+$ll'*'t,'#l'lqu')ol$'uxqu#oul''* ut*

''

o*


 
a   ??
? ??  ?


ll'*#om'$$'$tl 'm'$tto$l#oolqu','#'**'$t'll'm'$tlutl*to$u#+uol-'t
l 'm'$tto$mt($qu'0'*to$4,'#l8utl*to$u+o"

?    ?  ?


'$om+'u*'*'*.#'*,tl'**o$t#ult,'*oul'u*u#'#'*tl'#*'x'ml''l
#$$'/*u#'- ' l+'tt',' *u#.'- u mï*-u+l ou '$#o' '$.'m'$t ' lul,''
*u#' 'ut 7t' utl* ou l +#to$ 8l#ool 't utl*  '* $*$'tqu'* 
'm'$tto$ l#oolqu' '*t l t'#($qu' utl*' ou l +#to$ ' l8l#ool  'tt'
'm'$tto$'*t+*'*ul omul'' )=u**#
',u'*
>?15> 5?:?5?@55
&'m'$tto$


''$'m'$tt(oqu''#'tt'quto$'*t'263l$8'*tjm*tt'$t'$tqu'

8l#ool o+t'$u  t ' #'*  #to$* 'u,'$t 7t' utl* ou l ou#to$ 8$''
8'*t l' #* u +ot($oll '*t o+t'$u  'm'$tto$ ' *u#'* 0*u#'* *ml'*- mo$
()ol)*0#$$'/*u#'44'*l',u'*u'$' ##(om)#'*t($ol'ut'ml#'
t'll'm'$t outotl'm'$t l'**'$#' $' 'tt' ooto$ t($ol 'utu** 7t'jout'
$*u"ol'-o$$$tlo*u"ol'ox)$-m*#'tt'tqu''*t'u qu'$t'

?
  ???
 '*to$ $o+' 0ou mt($*to$4 '*t l t$* omto$ ' l mt.' o$qu' '$
+o"- #omo* $#l'm'$t ' mt($' 't ' " #+o$qu' ll' '*t l*' '$
$o+o*'  u$'#ommu$ut m#o+'$$' #oml'x'? '* mt.'* *u*#'t+l'* 87t'
utl*'*'u,'$t7t''*#('t*o$qu'*'l8$u*t'ou'*m$'*,lo*to$'
#'* mt.'* t.* (um'*'t / +l' ou,o #lo qu'- #=/= mo'* / l #om+u*to$-
$8'*tu.'o**+l'qu'l l.''ou#to$'+o"

 $* l' o# ' mt($*to$ 'm't 8o+t'$ u$ #om+u*t+l' "'ux 8u$' t 't
u**'*lm'$t* 'tl*$toul'*oll '$#','#l'*o#*t('mo#(mqu'*


? ?? 
?   c  


t.' #'**l#ool?5  #tt'?55

o$qu'
 

 ?B-5-?5    c  


a  ?
? ? ??
'tt't'#($qu'#o$**t'/l8'xt#to$8(ul''#'t$'*l$t'*/'* $*$'tqu'*
'*l$t'**o$t'*l$t'*ol$'u*'*'*lu*utl***o$tl'#ol"*ojlm'ou''
't#

'tt''xt#to$*' t/'* ot'*'**o$*ou,$tll'ju*qu/:66+*/'*t'mtu'*


t.*l','*qu'u,'$t,o*$'*:66°'$*'$#'8()o.$'ou8u$ml$'?5@

8(ul''xtt#'*l$t'*'*tu**'l+o#+u$t*lqu'*l**o$tutl**'$
'ml#'m'$t'*out*tol'*ou'$ml$','##'ux=#
$lt-l'*#+u$t*#l**qu'*0'*'lou'**'$#'4#o$t'$$'$t*)*tmtqu'm'$tu$'
ooto$'+o#+u$t'$ml$''l8o''13-#'qu'$mlo'l'*ot*
()*#o=#(mqu'*

'*+o#+u$t*o$tqut',$t'* o$m'$tux'$#om*o$'*#+u$t*
o**l'*

G? l**o$t'$ou,'l+l'*-$*llmt''*mo'*'ou#to$#ol'*',$t/
ou'lmt.''m.'0#'ux=#utl*'$t#tu'll'm'$t'*,olum'*mot$t*
8$t$t*-'ux=m7m'*out*/t8()o#+u'* o**l'*4-

G? l'uutl*to$'m't'u'l'*m**o$*'"/' 't'*''u*qu8'll'
'm't'u'l#o$*ommto$8()o#+u'* o**l'*-

G? l*'m'tt'$t8mlo'l8uto$om'$'tqu'8u$)*lo*qu'#'lu=#*o*'
'l##t'ou#to$#ol'qut'-

G? l*off'$tu$$ou,'u+ou#(uxout*#ol'*

*t' t()lqu'8?ul'Atl'ou^  

l'*tfut'$ml$'/(ut'u'62/53$*l''*'l't$'*utl*'$tu-
+o'*'lml$/(ut'u':63$*l''*'l#8'*tt)qu'm'$t#'#+u$t
¶tlsent les véhcles dnt n dt ¶ls ¶rlent a bcarbrants¶. -delà de cette
prprtn, l¶tlsatn de bdesel reert des dcatns de ter an d¶en évter ne
sre accélérée.
L¶tlsatn de    0  (HP) est égaleent pssble techneent dans les
ters desel - en élange  à 100%, as pse des prblèes de  tn avec le desel,
d¶sre d ter et de plltn.
 mY 

L¶re revêt d¶nnbrables ressrces en atère de basse  cnstte ne srce
d¶énerge renvelable e trêeent prtante.

De ns jrs, le nde enter est cnrnté à ne grave crse énergéte ntaent les pays
arcans et pr ce are, les énerges renvelables prraent cnstter ne alternatve nn
néglgeable ; d¶C la pertnence de l¶e plratn et de la captalsatn des dérentes
technes de valrsatn de la basse. es dernères devraent être aélrées davantage
dans le cadre de pltes de recherche stene et êtres vlgarsées partt pr avrser
les cndtns de dévelppeent d cantnant.

Centres d'intérêt liés