Vous êtes sur la page 1sur 178

U N IVE RSITÉ LI BR E DE BRUXE LLE S, U N IVE RSITÉ D’E U ROPE

2010-2011

2010-2011
MASTER
DEMAIN
ULB DEMAIN MASTER

ULB

www.ulbruxelles.be
MEMBRE DE L’ACADÉMIE WALLONIE – BRUXELLES
ET DU PÔLE EUROPÉEN DE BRUXELLES WALLONIE
sommaire 1 Plus de 150 Masters… 1 6 0 Liste des Ma de l'ULB
2 Votre vie à Bruxelles, capitale européenne 1 6 2 « Quel MA pour mon BA ? »
5 Les Masters 1 6 6 Quelques adresses bien utiles
9 Vivre à l’ULB 1 6 9 Plans des campus
1 1 S’inscrire 1 7 4 Petit lexique
1 1 S’informer 1 7 5 Demande de documentation
1 3 Tous les Masters
Plus de 150 Masters…
Chaque année, plus de 21 000 étudiants – dont un quart d’origine étran-
gère – viennent construire leur avenir à l’Université libre de Bruxelles, au
cœur de la capitale de l’Europe.

Université complète, extrêmement active au plan européen, l’ULB fonde


son enseignement et sa recherche sur une longue tradition de tolérance et
de défense des libertés. Elle fête d’ailleurs durant l’année académique
2009-2010 son 175e anniversaire.

Depuis 2004, la structure de notre enseignement supérieur a été profondé-


ment modifiée à l’image de presque tous les pays européens.
C’est plus de 150 masters que l’Université vous offre notamment dans le
cadre d’une collaboration accrue avec des institutions partenaires. Et cela,
en privilégiant plusieurs axes : la transdisciplinarité, la flexibilité des
parcours et le multilinguisme.

Cette rentrée 2010-2011 vous offre par ailleurs de nombreuses pistes


nouvelles : une profonde métamorphose de l’offre de cours en Faculté de
Philosophie et Lettres, des possibilités de cours à horaire décalé à
Charleroi en Sciences du travail, ou encore l’intégration de l’Architecture
comme Faculté au sein de notre Université, pour ne citer que ces 3
exemples.

Une grande souplesse des cursus permet désormais des parcours plus
diversifiés, facilitant les orientations et réorientations. Vous découvrirez la
richesse des masters de l'ULB dans ces pages.
Vous y découvrirez aussi la vie étudiante, les services que nous offrons et
l’environnement de nos campus.
Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter notre service
d’InfOR-études (+ 32 2 650 36 36 – infor-etudes@ulb.ac.be).Vous pouvez
aussi consulter notre site web à l’adresse : www.ulbruxelles.be/ma

Bonne découverte !

Philippe Vincke
Recteur

1
VOTRE VIE À BRUXELLES,
CAPITALE EUROPÉENNE
Bruxelles est une des capitales les plus cosmopolites du monde.
Elle abrite les sièges de l’Union européenne et de l’OTAN ainsi que
d’innombrables sociétés internationales.
Si la langue véhiculaire est le français, on y côtoie des nationalités
diverses qui transforment la ville en une véritable Tour de Babel.
Très vivante, Bruxelles offre une intense activité culturelle : concerts,
théâtres, cinémas, expositions, spectacles en tous genres remplissent
l’affiche… et si cela ne suffisait pas, la capitale belge possède parmi
les plus beaux musées et monuments, comme sa Grand-Place ou ses
maisons Art nouveau.
Ville la plus verte d’Europe, Bruxelles jouit de nombreux parcs et est
entourée de forêts. Sa taille humaine, son dynamisme culturel et
économique contribuent à créer un cadre de vie exceptionnel … Beau-
coup de Parisiens conquis par les charmes de notre capitale (et sans
doute la qualité de sa table ! ) s’y sont d’ailleurs installés. Grâce au
Thalys, ils ne sont qu’à 1 h 30 de la ville lumière. C’est encore un des
atouts de Bruxelles : sa situation stratégique à un jet de Paris,
Londres, Amsterdam…

L’ULB, UNE UNIVERSITÉ


AU CŒUR DE L’EUROPE…
Une des caractéristiques de l’Université libre de Bruxelles est sans
conteste son attractivité internationale et son ouverture au monde.
Avec ses 29 % d’étudiants étrangers, l’ULB est l’université belge la
plus « accueillante » de toute la Communauté française.
Plus de 100 nationalités y sont représentées tant dans sa population
étudiante qu’au sein de son staff, c’est dire qu’elle est un lieu de bras-
sage de cultures, de philosophies et de religions particulièrement
dense.
L'Institut d’études européennes de l’ULB se consacre à l'enseigne-
ment et à la recherche dans les domaines économique, juridique et
politique de l'Europe et également à son histoire et ses cultures.
Son rayonnement international et sa localisation à Bruxelles, siège
des institutions européennes, permet aux étudiants de suivre de nom-
breux cours donnés par des professeurs d'autres universités dans le
cadre de différents accords internationaux.
…ET DU MONDE
Ce processus d’ouverture, entamé avec l’Afrique au milieu du XXe siècle, concerne Population étudiante 2008-2009
aujourd’hui tous les continents, l’ULB comptant 19,5% d’européens et 9,5% d’étu-
diants provenant du reste du monde.
Active en coopération au développement depuis plus d’un demi-siècle, l’ULB est par-
Afrique
ticulièrement présente en Afrique Centrale, au Bénin, Burkina, Sénégal et à Mada-
gascar, principalement dans les domaines de la santé et de l’agronomie. Plus
récemment, elle s’est tournée vers l’Asie, et notamment le Vietnam avec des pro- Europe
grammes de co-organisation de cursus.
Les collaborations avec les pays industrialisés, actives depuis toujours en recherche, Asie+Amérique
se sont développées aussi dans le secteur de l'enseignement sous l’impulsion des
Belgique
programmes européens de mobilité. L’ULB a aujourd’hui plus de 350 accords de par-
tenariats Socrates/Erasmus avec d’autres institutions universitaires.
En outre, l’Université a conclu des accords de coopération et développé des projets
internationaux de recherche qui favorisent les échanges et la circulation des cher-
cheurs.
L’internationalisation institutionnelle s’est arrimée autour de quelques axes : > Étudiants belges : 15000
> la création d’un réseau – UNICA – d’universités de capitales européennes re-
groupant 42 institutions, de Reykjavík à Moscou ; Étudiants étrangers par
> la coopération transfrontalière avec la région Nord-Pas de Calais (Lille) ; région du monde :
> une politique de partenariats privilégiés pour construire des activités communes > Europe : 4008
à long terme avec une dizaine d’institutions ; > Union européenne : 3.846
> quelques centres et instituts spécialisés : l’Institut d’études européennes (Pôle > Europe hors U.E : 16
de recherche Jean Monnet), l’École de commerce Solvay, l’École de santé publique, > Afrique 1511
le Centre d’études canadiennes, d’études tchèques, etc. ; > Amérique 153
> le dialogue transatlantique et l’ouverture aux pays émergents. > Asie 231
> Océanie 1
> Réfugiés O.N.U. 93
> Apatrides, Inconnus
UNE GRANDE UNIVERSITÉ
DE RECHERCHE > TOTAL 21000*
Avec trois Prix Nobel, une médaille Fields, 3 Prix Wolf de physique, 44% des prix
quinquennaux du Fonds National de la Recherche Scientifique et 29% des Prix
Par ailleurs, l’ULB =
Francqui décernés en Communauté française de Belgique, l’ULB fait partie des
> 29% de tous les étudiants
grandes universités de recherche. Forte de 15 réseaux Marie Curie de formation à la
« universitaires » de la Communauté
recherche et d’une septantaine d’autres projets dans le 6e Programme-Cadre de
française de Belgique (CFB)
Recherche/Développement, elle s’affirme également comme un partenaire impor-
> 41% de tous les étudiants
tant dans le dessein scientifique européen.
universitaires étrangers
L’Université occupe dans le domaine biomédical une position d’excellence, tant en
> 4.720 diplômés en 2008-2009
recherche fondamentale qu’appliquée. Elle compte d’autres points forts : la phy-
> ± 100.000 depuis 1971**
sique, les sciences économiques et politiques, les études européennes, le droit
international, l’histoire, la langue française, la philosophie, et d’autres plus récents
tels que l’intelligence artificielle.
L’ULB s’est engagée depuis quelques années dans un processus de structuration de
la recherche et de sa valorisation passant notamment par : la création d’Écoles *(chiffres du Cref pour l’année académique
doctorales, la définition du statut du chercheur avec revalorisation de la carrière, la 2008-2009)
stabilisation des chercheurs sur contrat, une politique incitative en faveur de l’inter- **(Chiffres ULB – juin 2009)
disciplinarité et la création de fonds de brevet et d’investissement.

3
UNE UNIVERSITÉ…
LIBRE
L'ULB a été fondée en 1834, quatre ans après la nais-
sance de la Belgique. Avec ses 7 Facultés (bientôt 8, avec
l’Architecture), ses Écoles et Instituts spécialisés, l’Uni-
versité couvre aujourd’hui toutes les disciplines et tous
les cycles d’études, du Bachelor au Doctorat, en asso-
ciant très étroitement enseignement et recherche.
Implantée à Bruxelles, elle a étendu ses activités égale-
ment en Wallonie et s’est dotée de parcs scientifiques,
d’un réseau hospitalier et d’une bibliothèque, aux équi-
pements de pointe.
Dans ULB, il y a le « L » de libre. Que signifie-il pour nous ?
Il renvoie à l’attitude du libre examen, celle de l’homme
libre, qui ne se soumet à aucun dogme, à aucune idée
totalitaire, quelle qu’elle soit. Ce « L » de liberté signifie
donc que nous nous engageons moralement à ce que
notre conscience reste toujours libre. Cela signifie que
dans leurs enseignements, les professeurs de notre uni-
versité chercheront à vous éveiller à l’esprit critique et à
cette pratique du libre examen.
Depuis sa création, notre université a cultivé la flamme
de la liberté, elle s’est toujours montrée indépendante et
engagée dans tous les grands combats de la démocratie,
des libertés individuelles et du respect des droits de
l’homme.

DES CAMPUS VERTS


Un des atouts majeurs des campus de l'ULB est sans
conteste leur situation exceptionnelle au cœur de la
capitale. À proximité du centre-ville et bien desservis par
les transports en commun, les campus du Solbosch et
de la Plaine à Ixelles jouxtent le bois de la Cambre et
allient les charmes de la ville à des espaces verts.
Le campus Érasme d’Anderlecht, adossé à la campagne,
bénéficie d'un cadre agréable et est accessible par le
métro (Érasme).
Et pour se délasser, après une journée de cours,
Bruxelles est une ville pleine d’atouts tant au niveau
sportif que culturel : piscines, salles de sport, cinémas,
théâtres, discothèques, bars… au cas où l’offre culturelle
et sportive de nos campus ne comblerait pas tous vos
appétits !

4
Étudier à Bruxelles permet d’établir des
contacts et de se tisser un réseau de
relations utiles pour le futur

LES MASTERS
Les axes privilégiés lors de la mise en place des Masters de
l’ULB et les réformes pédagogiques engendrées par le proces-
sus de Bologne, nous permettent de proposer aux étudiants
une offre de formation entièrement revue et modernisée.
« Bologne » a en effet représenté une formidable opportunité
de revoir les programmes d’enseignement en intensifiant les
collaborations entre institutions et en apportant plus de flexi-
bilité dans les parcours d’études des étudiants. Ainsi, le pre-
mier choix de BA permet des passerelles internes à des
Masters qui ne sont pas nécessairement dans la ligne directe
de son BA, dans sa faculté ou une autre.

L'ARCHITECTURE DES
DIPLÔMES
L’Université propose un premier cycle de formation générale
(BA pour Bachelier) d’une durée normale de trois ans (soit 180
ECTS) qui se poursuit par un deuxième cycle de Masters (MA)
donnant accès à une carrière professionnelle, après un an ou
deux ans selon le degré d’approfondissement souhaité.
Trois finalités sont prévues au sein des Masters (2 ans):
> la finalité didactique qui prépare à l’enseignement
> la finalité approfondie qui prépare à la recherche
> la finalité spécialisée qui prépare à toute autre vie profes-
sionnelle.
Des formations visant à faire acquérir une qualification profes-
sionnelle plus spécialisée encore peuvent être suivies après le
MA en 2 ans. Elles mènent au grade de Master complémen-
taire (MC).
Enfin, les formations doctorales de troisième cycle, accessibles
elles aussi aux titulaires d’un MA en 2 ans, conduisent au doc-
torat (DOC).

5
LES CONDITIONS
D'ACCÈS
Tout porteur d'un grade de BA délivré par une université de la
Communauté française a accès de plein droit au MA correspon-
dant. De nombreuses possibilités d'accès à d'autres MA exis-
tent; le tableau BA-MA, disponible en fin de brochure, vous en
donne une vue synthétique.
Les porteurs d'un titre délivré hors Communauté française
jugé « équivalent » par un jury d'admission peuvent aussi accé-
der aux Masters, éventuellement moyennant réussite de prére-
quis.
Vous trouverez tout le détail des conditions d'accès dans le cata-
logue des cours de l'ULB
(www.ulbruxelles.be/catalogue/index.html )

LES PASSERELLES
Les passerelles permettent l’accès aux études de deuxième
cycle à l’université pour les porteurs de grades académiques dé-
livrés hors université.
Ce type de passerelle peut s’opérer de deux manières :
> Un accès conditionné à la réussite d’une année préparatoire
de 60 crédits maximum ;
> Un accès sur base d’une procédure d’admission tenant
compte de l’acquisition des matières prérequises. Cette admis-
sion peut se faire sur base d’un examen universitaire ou inter-
universitaire. A l’issue de la procédure, le jury pourra :
- Autoriser l’accès immédiat de l’étudiant en première année
de deuxième cycle sans que son programme de l’année ne
puisse dépasser 75 crédits ;
- Conditionner l’accès au deuxième cycle par la réussite
d’une année d’études préparatoires de maximum 60 crédits.
Ces deux types de passerelles peuvent être accessibles de
deux manières différentes :
> Un passage immédiat dans l’année supérieure moyennant un
complément de formation de maximum 15 crédits après fixation
du programme par les autorités de la Haute Ecole;
> Un passage immédiat dans la même année d’études après
fixation du programme par les autorités de la Haute École.

Pour plus d’information, la Communauté française met à votre


disposition un site : www.enseignements.be/passerelles

6
LA MOBILITÉ
L’ADÉQUATION Nous le soulignions plus haut : accueillir de nouveaux étu-
AVEC LES BESOINS diants originaires de toutes les parties du monde fait par-
DE LA RECHERCHE tie de la culture de l’Université libre de Bruxelles depuis
Nos Masters sont des Masters de pointe, où l’enseigne- de nombreuses années.
ment est conçu en synergie étroite avec la recherche ; les Avec un quart d’étudiants étrangers et un corps professo-
formations s’appuient sur les secteurs de recherche spéci- ral aux origines diverses, l’ULB favorise les rencontres et
fiques de l'ULB. les échanges interculturels.
Dans le cadre de séminaires, de travaux personnels, de
l'élaboration du mémoire, les étudiants sont impliqués Les étudiants à la recherche d’expériences diverses et
dans les unités de recherches de l'ULB et mettent en d’ouverture seront heureux d’apprendre que suivre un
œuvre les méthodes de la recherche, encadrés par des quadrimestre ou une année à l’étranger est possible dans
enseignants-chercheurs. le cadre d’accords de partenariats Socrates/Erasmus pas-
Des stages en centre ou laboratoire de recherche sont au sés avec plus de 350 institutions universitaires. Le plus
programme obligatoire de la plupart des Masters à finalité souvent, ces possibilités d’échange sont prévues au cours
approfondie. du BA3 ou des Masters.

Sortir des murs de l'ULB, pour faire un stage ou suivre des


LA LANGUE cours, travailler dans un labo dans une autre université de
D'ENSEIGNEMENT la Communauté française ou en Belgique figure aussi au
À l’ULB, la grande majorité des cours se donnent en fran- programme, notamment des facultés des Sciences et des
çais. Une bonne connaissance de base du français est Sciences appliquées pour un minimum de 15 ECTS et à
indispensable pour pouvoir suivre et comprendre les celui de la Solvay Business School pour 30 ECTS.
cours. C’est pourquoi, l’université organise à l’intention
des étudiants étrangers des cours de français de diffé- L’ULB a en outre conclu près de 350 accords bilatéraux
rents niveaux avant la rentrée universitaire et durant institutionnels de coopération et développé une centaine
l’année académique. de projets internationaux de recherche (notamment
Toutefois, au niveau Master, il est aussi possible de suivre réseaux Marie Curie) qui favorisent les échanges et la
de plus en plus d'enseignements en anglais. circulation des chercheurs.

Les Masters en anglais : En savoir plus :


www.ulbruxelles.be/ma/en/ma-fr.html Cellule des programmes d’échange :
www.ulbruxelles.be/enseignements/cpe/index.html

7
LES BIBLIOTHÈQUES
L'Université compte sur ses campus cinq bibliothèques princi-
pales (Bibliothèque électronique et Collections spéciales, Biblio-
thèque de Droit, de Médecine, des Sciences et des Techniques,
des Sciences humaines) et des bibliothèques spécialisées
(Bibliothèque de l'Institut de biologie et de médecine molécu-
laires, Bibliothèque de Pharmacie Achille Herlant, Bibliothèque
du Centre interdisciplinaire d'étude des religions et de la laïcité,
Bibliothèque de l'Institut de statistique et de recherche opéra-
tionnelle, Réserve précieuse).

Le réseau des bibliothèques de l'ULB compte aujourd'hui plus


de deux millions de livres et de périodiques. Cible, le catalogue
général des Bibliothèques, est accessible à tous via Internet.
Les Bibliothèques offrent l'accès à plus de 500 bases de don-
nées en réseau et à environ 11.000 périodiques électroniques.

8
VIVRE À L’ULB
La culture
Bruxelles est une ville très riche culturellement : ciné-
mas, théâtres, expositions, bibliothèques spectacles …
l’offre est variée et permet de rencontrer toutes les
passions !
Sur les campus aussi la vie peut être riche et intense.
L’ULB dispose de sa propre station de radio – Radio campus
– qui émet sur 92.1 FM.

ULB Culture programme une impressionnante série


d’activités et vous permet de pratiquer la musique,
la danse, la peinture, le théâtre.
L’Université met aussi à votre disposition ses nombreux
LE CALENDRIER musées, dont certains sont d’ailleurs depuis longtemps
L’année académique est découpée en trois quadrimes- accessibles au public extérieur. Enfin, les cercles organi-
tres. Les deux premiers comprennent une période de sent des activités folkloriques (souvent très drôles, ja-
cours, suivie d’une période de révision et ensuite de la mais obligatoires) et culturelles (conférences, voyages,
période d’examens. Le dernier quadrimestre est celui etc.).
des vacances d’été et de la seconde session. www.ulbruxelles.be/services/etudiants/
activites-culturelles.html
Mi-Septembre http://radiocampusbruxelles.org
Accueil des nouveaux étudiants le vendredi qui www.ulbruxelles.be/musees/index.html
précède la rentrée
Début des cours du 1er quadrimestre La Médiathèque
Séance académique de rentrée Chacun trouvera à la médiathèque de l'ULB de quoi se
délasser ou se documenter: cd, cd-rom, cassettes audio
Décembre
et vidéo, DVD, cours de langues et jeux sur cd-rom. Ces
Quinze jours de vacances (Noël-Nouvel an)
médias se prêtent pour la journée ou pour une semaine.
Janvier www.ulbruxelles.be/services/personnel/
Première session d’examens (1re partie) mediatheque.html
Février
Les sports
Début des cours du deuxième quadrimestre
Plus de 40 disciplines sportives encadrées par des pro-
Fin mai et juin fessionnels sont proposées aux étudiants, midi et soir,
Première session d’examens (2e partie) sur le site du Solbosch ou du Centre sportif de la Forêt
de Soignes et dans les clubs sportifs privés partenaires.
Juillet à mi août www.ulbruxelles.be/docs/sport/secretariat.html
Vacances
Mi- août à mi-septembre Des activités sportives sont organisées par l’Institut des
Examens de seconde session Sciences de la motricité sur le campus Erasme
http://ism.ulbruxelles.be.googlepages.com
Le calendrier détaillé d’une année académique est
disponible à l'adresse
www.ulbruxelles.be/docs/greffe/calendriers.html.

Les horaires d'examens sont établis par le secrétariat de


chaque faculté. 9
Se loger
Les résidences universitaires proposent un grand nombre de
chambres réparties sur chaque campus bruxellois (Solbosch,
Plaine, Erasme) et dont les prix varient suivant l'aménagement
et le confort (voir les dépenses en page 13). L'étudiant qui sou-
haite obtenir une chambre doit remplir un formulaire à rentrer
avant le 10 juin à l'Université.
www.ulbruxelles.be/services/etudiants/
secretariat-logements.html
Par ailleurs, l'Office du logement de l'ULB centralise les offres
de logement chez les particuliers. Il propose un grand choix de
chambres, flats et appartements et informe également sur les
conditions et usages de la location.
www.ulbruxelles.be/services/etudiants/
office-logement.html
Enfin, il existe aussi deux maisons de logement privées, l'une
sur le campus de la Plaine, l'autre sur le campus Erasme.
www.ulbruxelles.be/services/etudiants/
logements-prives.html

Les repas
On trouve des restaurants et des sandwicheries sur les princi-
paux campus de l'ULB.
Dans les restaurants de l'ULB, un tarif préférentiel est accordé
sur présentation de la carte d'étudiant : pour des prix raisonna-
bles, des plats variés vous sont proposés chaque jour dans un
cadre agréable et convivial. Par ailleurs, les quartiers dans les-
quels sont situés les campus ne manquent pas de petits restos,
de bistrots, de snacks ou de magasins d'alimentation.

1 0
Les dépenses Aide financière
Le coût des études dépend de nombreux facteurs liés à Le Service social étudiants
la nécessité ou non de prendre un kot, au mode de vie … L'équipe du Service social de l'ULB est à votre disposi-
Pour vous aider à évaluer le budget dont vous devrez tion pour vous conseiller et vous proposer des solutions
disposer, voici quelques chiffres indicatifs (2010-2011) pour contribuer à votre réussite à l'Université : réductions
des dépenses à prévoir. de minerval, allocations mensuelles, tickets repas, frais
de matériel didactique, frais médicaux et de transport,
Minerval (droit d'inscription aux cours) avances sur bourses, allocations « bloque », bourses pri-
Étudiants de l'UE : 837 € vées et UAE, aides directes, accès gratuit ou à moindre
(487 € pour les étudiants de revenus modestes - rem : prix à divers services
en fonction de votre situation concrète et spécifique, le Par sa fonction privilégiée au sein de l'Université, par ses
Service social étudiants peut prendre en charge une contacts extérieurs, le Service social étudiants dispose
partie de ce montant. d'informations précises et variées que vous pourrez utili-
112 € pour les boursiers du Service des Allocations ser au mieux pour organiser votre vie pendant la durée
d'études (SAE) de la Communauté française et les de vos études. Il propose diverses formes d'aides possi-
bénéficiaires d'une bourse accordée par les organismes bles : possibilités de bourses d'études, gestion de votre
belges de coopération au développement) budget, jobs étudiants (ULB-Jobs) et même aide finan-
cière si nécessaire.
Étudiants hors UE : des droits complémentaires sont
Pour les étudiants étrangers, soulignons que des bourses
exigés, en plus des droits ci-dessus; leur montant est
d’études peuvent être octroyées par certaines instances
fonction de la nationalité de l'étudiant et de la disci-
belges, communautaires, nationales ou internationales.
pline suivie (informations : www.ulbruxelles.be/
L’ULB n’intervient pas dans l’octroi de ces bourses. Les
enseignements/inscriptions/frais-etudes.html )
étudiants doivent s’adresser directement à leurs autori-
Matériel didactique (syllabus, livres, photocopies …) tés nationales qui pourront les renseigner sur les dispo-
de 250 à 450 € selon le type d'études nibilités et les critères d’octroi dans le cadre des accords
Frais de déplacement culturels ou de coopération.
voir les sites www.b-rail.be et www.stib.irisnet.be pour
les tarifs d'abonnement de la SNCB et de la STIB
S’inscrire
Logement Tout porteur d'un grade de Bachelor (ou équivalent)
À l'ULB de 115 € à 280 € en fonction du niveau de peut introduire une demande d'admission en MA.
confort de la chambre. En dehors des campus, le prix Pour tout détail relatif à votre demande d'admission, au
des chambres à Bruxelles oscille entre 250 et 350 € calendrier des admissions et à la décision de l'ULB re-
hors charges. lative à cette demande: http://www.ulb.ac.be/ensei-
Santé gnements/inscriptions/index.html
Le service médical de l'ULB vous propose des services
au tarif mutuelle : médecine générale, soins infirmiers, S’informer
examens de labo, dermatologie, kinésithérapie… Outre l’information sur www.ulbruxelles.be/ma,
Le prix d'une consultation est intégralement rembour- ou le portail destiné aux étudiants étrangers
sés par votre mutuelle. (www.ulbruxelles.be/international),
Divers le service InfOR-études (Information, Orientation,
GSM, matériel informatique, vêtements, loisirs … Relations avec l’enseignement secondaire et supérieur)
peut vous renseigner sur les études organisées à l’ULB.
Il vous aidera à comparer les programmes et répondra
à vos questions sur les débouchés liés aux filières.
Tél. : +32 2 650 36 36 - infor-etudes@ulb.ac.be

1 1
TOUS LES MASTERS
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
PHILOSOPHIE
MASTER
EN ÉTHIQUE

> Développement, environnement et économie : questions


LES COMPÉTENCES éthiques soulevées par la prise de décision, le développement
VISÉES durable, le fonctionnement de l'entreprise, la mondialisation...;
> Droit et médias :problèmes éthiques associés aux institutions
Le Master en éthique permet : européennes et internationales, aux droits de l'Homme, à
> d’acquérir les connaissances fondamentales en éthique ; l'information, etc.
> d’apprendre à appliquer ces connaissances à travers
l’analyse de cas et de questions d’actualité ; Ce Master se distingue tout particulièrement par la diversité et
> de se former à la transdisciplinarité en suivant des cours la complémentarité de ses trois modules d’option, aux enjeux
issus de plusieurs Facultés et Instituts de l’ULB – Droit, Philoso- majeurs et d'une grande actualité.
phie et Lettres, Médecine, Pharmacie, Sciences, Sciences sociales,
politiques et économiques, Sciences psychologiques et de Par ailleurs, le Master offre une finalité en Ethique appliquée
l’éducation, Gestion de l’environnement et d’aménagement proposant 45 ECTS de cours spécialisés sur la bioéthique, les
du territoire, etc. questions d’actualité de l’éthique appliquée, l’éthique de l’infor-
> de bénéficier d’une formation de pointe et sans cesse mation et de la communication, du développement ou de
actualisée grâce à l’invitation de spécialistes belges et interna- l’entreprise.
tionaux en éthique appliquée.
Cette formation est couronnée par la réalisation d'un mémoire.

LE CURSUS
Ce Master comporte deux années d'études au cours desquelles LES SPÉCIFICITÉS
la participation et la réflexion personnelle de l'étudiant sont de Ce Master offre un environnement pédagogique particulière-
plus en plus sollicitées. ment riche et stimulant. En effet, il s'appuie sur un enseigne-
Il comporte un tronc commun constitué de cours d'éthique, de ment donné par des spécialistes issus des diverses Facultés et
théorie de la connaissance et d'exercices sur des questions de Instituts de l'ULB ainsi que par des professeurs belges et étran-
morale. gers invités dans le cadre de la Chaire en éthique. Ces ensei-
gnants sont disponibles pour conseiller l'étudiant dans ses
Le tronc commun est enrichi de trois modules d’option travaux de séminaires et dans la réalisation de son mémoire.
comportant des cours et des séminaires :
> Bioéthique : dimensions éthiques des savoirs et pratiques L'esprit d'initiative et la formation personnelle par la participa-
liés aux domaines de la médecine, des soins de santé et des tion active à des colloques sont valorisés par des ECTS (qui
biotechnologies; peuvent remplacer ceux associés à un cours).

1 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Etre capable de discerner la dimension éthique d'un problème,
de l'analyser et de la prendre en considération dans la décision
finale sont aujourd'hui des compétences exigées dans des
domaines aussi différents que la médecine, l'économie ou
l'information. Ce Master fournit des connaissances et des
compétences que l'étudiant pourra adapter et mettre en valeur
dans un très large éventail de professions.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. NA - 3ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 26 28
Fax : +32 2 650 36 47
mail : ethique@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/facs/philo/
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-ETHI.html
www.master-ethique.eu
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
PHILOSOPHIE
MASTER
EN PHILOSOPHIE

LES COMPÉTENCES Le Master offre deux finalités : la finalité approfondie qui pré-
pare l’étudiant aux métiers et aux compétences spécifiques à la
VISÉES recherche et la finalité didactique qui forme à l’enseignement
mais développe aussi des aptitudes à la formation, à l’argu-
Ce Master apprend à soumettre les savoirs philosophiques à un mentation et à la communication de savoirs, recherchées dans
raisonnement rigoureux, critique et créatif. de nombreux autres secteurs.
> Il confère une connaissance approfondie de l'histoire de la
philosophie, de ses divers domaines (épistémologie, esthétique, Ce Master diversifie les méthodes d'apprentissage et privilégie
éthique, herméneutique, logique, métaphysique, ontologie, la participation des étudiants à travers des séminaires, des
sciences et techniques, etc.), de ses thématiques majeures et séances d'exercices et la réalisation d'un mémoire.
de leurs mutations.
> Il permet d'acquérir les compétences nécessaires à la lec- Des personnalités philosophiques internationalement reconnues
ture critique d'un texte, à la problématisation d'une question sont invitées dans le cadre de la Chaire Perelman.
philosophique, à l'utilisation d'une méthodologie et d'une argu-
mentation précises, à la mise en œuvre de divers savoirs dans la Ce Master offre à l'étudiant la possibilité d'enrichir sa
conduite de la réflexion ainsi qu'à l'exposition d'idées par écrit formation dans une université étrangère par le biais des
ou lors d'une discussion. programmes d’échanges.
> Il fournit également des connaissances (en didactique, en
psychologie de l'apprentissage, en utilisation des médias...) et
une pratique (exercices, leçons face aux élèves...) indispensables
à l'enseignement de la philosophie. LES SPÉCIFICITÉS
L'enseignement de la philosophie à l'ULB s'enracine dans
l'étude des textes qui lui donnent sa tradition. Il vise aussi à
LE CURSUS élargir le champ de la réflexion philosophique aux questions les
plus contemporaines, que celles-ci concernent la politique, la
Privilégiant les cours pratiques dans son tronc commun, le médecine, le droit, l'anthropologie, les sciences, la technique...
master propose également un approfondissement dans deux Ce Master développe et approfondit certaines orientations
modules d'option : un module Philosophie générale et un fortes du BA comme l'histoire de la philosophie, la logique ou
module interuniversitaire en Philosophie des sciences. encore le rapport aux sciences et aux techniques.

1 5
Le module d’option Philosophie des sciences présente la i
particularité de proposer des enseignements donnés dans
d'autres Facultés. Cette ouverture à d'autres disciplines nourrit
la réflexion philosophique de solides connaissances et de Où ? Campus du Solbosch
pratiques différentes. Cette option est organisée en partenariat
Module interuniversitaire en Philosophie des Sciences
avec l'Université de Liège et l'Université catholique de Louvain.
(ULB, UCL, ULg)

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Outre les carrières traditionnelles dans l'enseignement ou la
recherche, cette formation intellectuelle fondamentale et rigou-
reuse confère des compétences pour un large éventail de
métiers : analyse et synthèse, esprit critique, créativité, capacité
à observer, à décrire, à construire.
Ainsi, nombreux sont les philosophes dans les métiers liés à
l'écriture (édition, médias), aux enjeux éthiques et bioéthiques,
à la gestion des ressources humaines, à l'innovation culturelle...

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. NA - 3ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 26 28
Fax : +32 2 650 36 47
mail : philosophie@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/philosophie
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-PHIL.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
PHILOSOPHIE
MASTER
EN SCIENCES
DES RELIGIONS ET
DE LA LAÏCITÉ

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES Ce cursus est organisé dans les structures du Centre interdis-
ciplinaire d'études des religions et de la laïcité (CIERL). Le
Grâce à une étude systématique et comparée du phénomène re-
CIERL regroupe plus de cinquante scientifiques spécialisés
ligieux, le Master en sciences des religions et de la laïcité per-
dans le fait religieux et la laïcité.
met d'acquérir une formation scientifique en étude des
Le CIERL est situé dans un hôtel de maître à quelques pas du
religions en se basant sur les outils classiques des sciences hu-
bois de La Cambre. Les principaux cours sont donnés au sein de
maines.
sa bibliothèque spécialisée, ce qui permet un accès direct aux
La formation s'appuie sur les notions de libre pensée et de libre
ouvrages et aux outils de recherche.
examen.
Ce programme, qui privilégie un point de vue scientifique et
Ce Master permet aux étudiants d'acquérir à la fois une
neutre, est donc à la pointe de l'enseignement et de la re-
connaissance du champ des religions et de l'humanisme, ainsi
cherche critique contemporaine. Il est le fruit d'une tradition
que de se spécialiser dans les disciplines-clés du domaine.
bien établie à l'ULB depuis ses origines.

LE CURSUS LES ATOUTS


La formation s'étale sur deux années (120 ECTS).
Le programme compte un tronc commun (30 ECTS), une série de
PROFESSIONNELS
modules d’option (30 ECTS) : Sécularisation de la société, Reli- Diplômé en Sciences des religions et de la laïcité, l'étudiant
gion du livre I, II, III et IV, et Langues et littératures, un mémoire pourra s'orienter directement vers les métiers de la recherche,
(30 ECTS) et le choix entre la finalité approfondie et la finalité mais il pourra également entreprendre une carrière dans les
Assistance morale laïque (30 ECTS). secteurs de l'information, de la diplomatie ou des affaires cultu-
La finalité approfondie comporte deux modules d’option : Laï- relles, pour ne citer que quelques exemples. Un diplôme en
cité, libre examen, franc-maçonnerie, ainsi que Sociologie et an- Sciences des religions et de la laïcité constitue un réel atout
thropologie des religions pour les métiers nécessitant une maîtrise des enjeux multicultu-
rels.

1 7
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch
Horaire : Cours en journée et en soirée Où ? Campus du Solbosch
Secrétariat : Avenue F. D. Roosevelt, 17

Plus d'information? Possibilité de


Tél. : +32 2 650 38 49
Fax : +32 2 650 38 49
mail : rela@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/rela
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-RELA.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
ANCIENNES
Or. classiques

Des cours optionnels permettent aussi à l'étudiant de person-


LES COMPÉTENCES naliser son cursus.
VISÉES Ce Master comporte quatre finalités :
> la finalité didactique est axée sur l'étude générale de la
Le Master en langues et littératures anciennes, orientation didactique et plus spécifiquement sur la didactique des langues
classiques apporte une connaissance approfondie des anciennes. Elle développe des aptitudes à la formation, à l’argu-
langues latine et grecque, de leurs textes, de leur histoire et mentation et à la communication de savoirs, recherchées aussi
de leur emploi dans différents domaines : littérature, poésie, dans nombreux autres secteurs.
philologie documentaire (papyrologie, épigraphie), dialectes. > la finalité Monde du livre et de l’édition est directement
Au terme de ses études, le diplômé est capable de recourir à tournée vers le monde du livre et de son histoire.
l'ensemble de la documentation relative à l'antiquité classique > la finalité Langue moderne : Italien permet d’acquérir une
et de mettre en œuvre les méthodes d'analyse et de recherches formation de base d’une langue moderne pratiquée dans le
les plus récentes, que ce soit dans le cadre de l'enseignement cadre de l’étude des sociétés classiques.
ou dans celui de la recherche. > la finalité Langue moderne : Grec permet d’acquérir une
Mais la formation ne se limite pas à ces deux aspects et offre de formation de base d’une langue moderne pratiquée dans le
multiples ressources et possibilités dans de nombreux domaines cadre de l’étude des sociétés classiques.
d'activité.
Le Master en Langues et littératures anciennes offre une
formation rigoureuse, basée sur l'esprit critique et l'autonomie,
l'inventivité et la communication orale et écrite. Les compé-
tences acquises, la culture, l'ouverture d'esprit et le sens de
LES SPÉCIFICITÉS
Ce Master se distingue par son orientation centrée sur
l'adaptation, le travail individuel ou en équipe permettent
l'Antiquité classique, avec des ouvertures vers le monde
l'application du savoir-faire à d'autres domaines très divers.
oriental, par le biais des cours optionnels.
Les études font appel aux nouvelles technologies de la commu-
L'aspect transdisciplinaire de ce Master est un atout et permet
nication et, malgré leur caractère traditionnel, sont résolument
d'envisager la culture classique dans ses aspects linguistiques,
ancrées dans la modernité.
culturels et historiques.
Ces éléments, ainsi que l'étude comparative des langues et la
tradition ancienne de la philologie documentaire (épigraphie,
LE CURSUS papyrologie) constituent une spécificité propre à l'Université
libre de Bruxelles. Les étudiants sont par ailleurs impliqués
CLes connaissances acquises au cours des années de BA sont dans la recherche grâce à des unités de recherches relatives à
approfondies et mises en pratiques par l'étude philologique des l'antiquité.
textes.
Les langues sont également étudiées sur le plan historique et
comparatif, dans leur évolution et leur fonctionnement en tant
que langues de la famille indo-européenne.

1 9
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Le diplômé en Langues et littératures anciennes possédera une
formation humaniste, cruciale dans le processus d'intégration
que connaît l'Europe aujourd'hui ; il aura appris à passer les
données textuelles au crible de la critique, à les organiser et à
les synthétiser pour les communiquer, à utiliser intelligemment
les nouvelles technologies de la communication, à travailler de
manière individuelle ou en équipe.
Il pourra s’orienter directement vers l'un des métiers suivants :
l’enseignement, le journalisme écrit ou audiovisuel, les métiers
du livre et à vocation culturelle. Il pourra également s’orienter
vers la recherche en linguistique, en littérature, en histoire poli-
tique, économique ou sociale, en religion et en philosophie.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 24 50
mail : anciennes@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/classiques-orientales
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-CLAS.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
ANCIENNES
Or. orientales

Deux modules d'option en MA2 (Assyriologie et Egyptologie)


LES COMPÉTENCES permettent à l'étudiant de personnaliser son cursus. Mais la
VISÉES formation ne se limite pas à ces deux aspects et offre de
multiples ressources et de nombreuses ouvertures, notamment
Le Master en langues et littératures anciennes, orientation vers l'histoire de l'art et l'archéologie.
orientales fait directement suite au BA du même nom.
Il permet à l'étudiant d'approfondir ces disciplines afin de se La finalité approfondie a pour objectif la formation à la re-
lancer dans la carrière d'orientaliste et de préparer le cas cherche, dans tous les domaines concernés par les études.
échéant une thèse de doctorat. L'étudiant met en œuvre les méthodes de la recherche via des
Les connaissances acquises au cours des années de BA sont séminaires de pratique de l’Egyptologie et de l’Assyriologie, des
approfondies par l'étude philologique, historique et littéraire travaux personnels et l'élaboration d'un mémoire.
de textes plus variés et d'époques couvrant la diachronie de
ces langues.
Les langues sont également étudiées sur le plan historique et
comparatif, dans leur évolution et leur fonctionnement en tant
que langues des familles hamito-sémitiques ou indo-euro-
LES SPÉCIFICITÉS
Le Master en Langues et Littératures anciennes, orientation
péennes.
orientales permet aux étudiants d'acquérir une connaissance
Le Master en Langues et Littératures anciennes, orientation
approfondie des langues et de l'histoire, de la culture et des
orientales offre une formation rigoureuse, fondée sur l'esprit
idées, dans les domaines égyptologique (évolution de la langue
critique et l'autonomie, l'inventivité et la communication orale
égyptienne et de ses écritures jusqu'au copte) et assyriologique.
et écrite.
Les compétences acquises, la culture, l'ouverture d'esprit et le
sens de l'adaptation, le travail individuel ou en équipe
permettent l'application du savoir-faire à d'autres domaines
très divers.

LE CURSUS
La pratique des langues dont l'étude a été entamée en BA est
approfondie et de nouvelles langues s'ajoutent en MA, de
même que l'étude de la grammaire comparée et des religions.

2 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Le diplômé en Langues et littératures anciennes, orientation
orientales possédera une formation humaniste, cruciale dans le
processus d'intégration que connaît l'Europe aujourd'hui ; il
aura appris à passer les données textuelles au crible de la
critique, à les organiser et à les synthétiser pour les communiquer,
à utiliser intelligemment les nouvelles technologies de la
communication, à travailler de manière individuelle ou en
équipe.
Il pourra s’orienter directement vers l'un des métiers suivants :
le journalisme écrit ou audiovisuel, les métiers du livre et à
vocation culturelle. Il pourra également s’orienter vers la
recherche en linguistique, en littérature, en histoire politique,
économique ou sociale, en religion et en philosophie.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 24 50
mail : anciennes@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/classiques-orientales
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-ORIA.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
FRANÇAISES
ET ROMANES

La finalité didactique forme non seulement à l’enseignement


LES COMPÉTENCES mais développe aussi des aptitudes à la formation, à l’argumen-
VISÉES tation et à la communication de savoirs, recherchées dans de
nombreux autres secteurs.
La formation s'efforce avant tout de développer les capacités à La finalité Français langue étrangère permet d’étudier le
cerner une problématique et à trouver les moyens d'y répondre français dans ses rapports à un public non francophone.
de manière pertinente et originale. Quant à la finalité Monde du livre et de l’édition, elle est plus
L'acquisition de ces compétences se fonde sur une étude ap- directement tournée vers le livre et son histoire.
profondie de la langue et de la littérature françaises, selon des
méthodologies très diversifiées où se conjuguent approches La réalisation du mémoire est accompagnée, tout au long des
diachronique et synchronique. deux années, de travaux et d'évaluations qui permettent d'en
Elle permet dans le même temps d’asseoir une connaissance mesurer l'avancement et d'assurer son achèvement au terme
solide d'une ou de plusieurs autres langues romanes. des deux années.
Ces acquis et compétences trouvent leur aboutissement dans la
rédaction d'un mémoire, important travail où le futur maître doit
révéler ses aptitudes à trouver un sujet original et à le traiter
avec une objectivité scientifique. LES SPÉCIFICITÉS
Le cursus est fondé sur une articulation entre un socle commun
approfondi, des modules d'option et des finalités qui permet-
LE CURSUS tent à chaque étudiant de conférer à son diplôme un profil origi-
nal reflétant sa personnalité.
Le Master poursuit la formation du BA en lui conservant sa di- Cette souplesse des programmes facilite la mobilité des étu-
versité et sa richesse : linguistique générale et française ; litté- diants qui est vivement encouragée : des échanges avec pas
rature générale et française ; langues et littératures romanes moins de 39 universités (réparties dans 13 pays européens, au
(espagnol, italien et portugais) ; philologie latine et française. Canada et au Japon) sont proposés pour des séjours allant d'un
Cependant, grâce à un large éventail de modules d'option, les quadrimestre à une année académique complète.
étudiants peuvent choisir soit d'approfondir, en fonction des L'ouverture vers d'autres départements de l'université permet
goûts et des aptitudes, l'un ou l'autre de ces domaines, soit de d'offrir des formations pluridisciplinaires en prise directe avec
s'ouvrir à des approches nouvelles : herméneutique textuelle, la recherche la plus avancée.
philologie médiévale, latin tardif, arts comparés, linguistique. L'ULB est la seule université de la Communauté française de
Quant aux trois finalités, elles permettent de conférer au Belgique où la langue portugaise soit enseignée du BA au MA.
diplôme une application spécifique.

2 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Diplômés en Langues et littératures françaises et romanes, les
étudiants auront acquis une connaissance approfondie de deux
langues romanes (le français, plus l’italien, l’espagnol ou le
portugais). Ils auront développé des compétences recherchées
dans les secteurs public et privé, en particulier toutes les pro-
fessions de la parole et de l’écrit, tous les métiers qui requiè-
rent, notamment, créativité, esprit d’analyse, sens critique,
aisance verbale et de très bonnes capacités rédactionnelles.
Selon la finalité choisie, ils pourront s’orienter directement vers
toutes les filières d'enseignement du français, langue mater-
nelle ou langue étrangère, de l’italien, de l’espagnol et du latin,
vers le secteur de l’édition, ainsi que vers la recherche.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 24 50
mail : romanes@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/romanes
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-ROMA.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
FRANÇAISES
ET ROMANES
Or. français langue étrangère

La finalité Histoire, arts et culture de Belgique, qui met l’ac-


LES COMPÉTENCES cent sur la dimension culturelle belge, est entièrement suivie en
VISÉES MA2, une fois acquise la formation à la langue.
Ce Master est couronné par la présentation d'un travail de fin
Le français, avec l'anglais, est la seule langue internationale d'études (mémoire) sur un sujet en étroite relation avec le fran-
présente sur tous les continents, partagée par 264 millions de çais langue étrangère.
locuteurs. Aujourd'hui, 82 millions de jeunes et d'adultes ap-
prennent le français.
L'objectif principal de ce Master est d'offrir cette formation spé-
cifique en français aux étudiants francophones mais aussi LES SPÉCIFICITÉS
allophones dans le contexte culturel de la Belgique et d'appro- Bruxelles, capitale internationale, très majoritairement franco-
fondir la recherche sur l'enseignement du français comme phone, est le laboratoire des expériences linguistiques les plus
langue étrangère. diversifiées, parmi lesquelles la maîtrise du français constitue
une opportunité à laquelle le Master veut répondre, en propo-
sant aux étudiants d’aborder cet apprentissage à un niveau in-
LE CURSUS termédiaire si leur formation antérieure le requiert, ou à un
niveau perfectionné, si elle le permet. Le caractère cosmopolite
La première année du Master propose les fondements indispen- de la ville favorise les échanges internationaux et rend l’accueil
sables à la formation en français langue étrangère. Il s’agit d’af- des allophones particulièrement aisé.
firmer la place de la grammaire dans l’apprentissage d'une
langue étrangère et d’approfondir la connaissance de la culture
du monde francophone, notamment à partir de la littérature.
Les étudiants sont sensibilisés aux différentes approches inter- LES ATOUTS
culturelles, ainsi qu'aux enjeux des contacts de cultures en ma-
tière de communication.
PROFESSIONNELS
Le statut de langue internationale du français ouvre aux diplô-
Le master propose deux niveaux de langue (intermédiaire et ex-
més de FLE des carrières internationales en relations publiques,
pert) afin de permettre aux étudiants de suivre en MA1 le niveau
communication, tourisme, culture... Cette formation peut aussi
adapté à leur connaissance antérieure du français, et de perfec-
constituer un puissant atout, en cumul d’un autre diplôme.
tionner leur maîtrise de la langue par des exercices spécifiques,
pour arriver à un niveau élevé en MA2.

2 5
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch
Où ? Campus du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 49 20
mail : frle@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/frle
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-FRLE.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
MODERNES

rieur, mais développe aussi des aptitudes à la formation, à


LES COMPÉTENCES l’argumentation et à la communication de savoirs, recherchées
VISÉES dans de nombreux autres secteurs.

La formation s'attache à développer d'excellentes capacités de


communication en langues étrangères, en ce compris la
connaissance de leur contexte scientifique et culturel.
En premier lieu, les maîtres en langues et littératures modernes
LES SPÉCIFICITÉS
Les étudiants du Master en Langues et Littératures modernes
disposent de la capacité d'accomplir en toute autonomie une
de l'ULB peuvent choisir parmi un large éventail de langues
grande variété de tâches en milieu professionnel multilingue
(anglais, néerlandais, italien, espagnol, arabe, russe).
(trilingue ou quadrilingue).
Ils peuvent, en outre, bénéficier d'une formation dans une
D'autre part, ils disposent de compétences approfondies qui
troisième langue (allemand, grec, polonais, tchèque, slovène,
leur permettent de contribuer au développement scientifique de
portugais ou turc).
leur domaine de formation.
Enfin, ils (elles) sont à même d'enseigner sur des bases scienti-
Les cours de littératures donnent l'occasion de s'initier aux
fiques les langues étudiées, ainsi que les cultures des espaces
cultures extra-métropolitaines (autrichienne, états-unienne,
géographiques qui y correspondent.
canadienne) et postcoloniales. Bruxelles, en tant que ville
multiculturelle, offre un contexte idéal pour l'apprentissage des
langues et des cultures.
LE CURSUS
En plus d'un approfondissement des connaissances linguis-
tiques et littéraires acquises pendant le BA, centrées sur la LES ATOUTS
maîtrise de deux langues (parmi l’anglais, le néerlandais,
l’arabe, l’espagnol, l’italien et le russe), les étudiants ont le
PROFESSIONNELS
choix entre trois finalités : L’excellence du niveau de connaissance acquis dans les langues
étudiées ouvre aux diplômés de Langues et Littératures mo-
La finalité Troisième langue permet d'acquérir la maîtrise dernes les portes du marché de l’emploi public ou privé, dans
d'une langue supplémentaire. des domaines extrêmement variés, outre l’enseignement. Le
commerce, l’industrie, le culturel ou le secteur tertiaire, non
La finalité Littérature générale et comparée s’ouvre à la seulement en Belgique mais également à l’étranger, recrutent
réflexion théorique, mais aussi à l’interdisciplinarité. nos diplômés en Langues et Littératures modernes pour des
carrières de direction ou de relations publiques, notamment
Enfin, la finalité didactique offre les compétences méthodolo- dans des institutions culturelles belges et étrangères.
giques qui permettent d'enseigner dans le secondaire supé-

2 7
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour Où ? Campus du Solbosch
Secrétariat : Bât. A porte Z - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 38 24
Fax : +32 2 650 24 50
mail : modernes-germaniques@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/modernes-germaniques
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-LANG.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
MODERNES
Or. orientales

LES COMPÉTENCES En choisissant la finalité Monde arabo-musulman -


perfectionnement (qui s’adresse exclusivement aux diplômés
VISÉES du BA en Langues et littératures modernes orientation orien-
tales), l'étudiant pourra approfondir ses connaissances en privi-
Ce Master présente le très grand intérêt de s’adresser tout à légiant l'étude du monde arabe et des cultures turque et
la fois aux étudiants qui ont suivi le bachelier du même nom persane. Comme dans le BA, l'étude de la langue est couplée à
et à un public de débutants qui souhaitent s’ouvrir aux celle de l'histoire et de la culture. L’étudiant sera aussi habitué
langues et cultures arabes ou chinoises. à manipuler des textes de natures très diverses, allant de la
De la sorte, selon la finalité choisie, les étudiants obtiendront presse quotidienne à la littérature classique et moderne.
un bagage différent, mais adapté à leur profil.
Parallèlement à ces finalités, les cours, dits de civilisation, Pour la finalité Monde arabo-musulman, aucun pré-requis de
leur permettront aussi d'acquérir une solide connaissance langue n’est nécessaire. Cette finalité permet d’acquérir une
de la sphère culturelle liée à ces langues : littérature, solide formation de base en langues et littératures arabes et
histoire, vie politique et sociale, conceptions philosophico- turques.
religieuses...
L’étudiant acquerra donc une double compétence, linguistique Pour la finalité Chinois, aucun pré-requis de langue n’est
et culturelle. nécessaire. L’étudiant y acquerra un socle de connaissances
solides en langue et culture chinoises. Les cours se donnent à
horaire décalé.
LE CURSUS Toute personne intéressée par ces deux dernières finalités - qui
Le Master en Langues et littératures modernes, orientation peut justifier d’un niveau d’études correspondant au grade de
orientales offre trois finalités, en plus d’un tronc commun et bachelier - peut introduire un dossier en vue d’accéder à ces
d’un module d’option à choisir parmi : Monde arabo-musulman formations.
et Monde asiatique.

2 9
LES SPÉCIFICITÉS i
L’ULB est la seule université de Belgique francophone à
dispenser un Master en Langues et Littératures modernes Où ? Campus du Solbosch
orientales. Plusieurs cours du Master sont donnés directement Finalité Chinois
dans la langue étudiée, ce qui implique que les étudiants
réagissent dans cette langue également. Par ailleurs, ce Master
permet également d'aborder les principales autres langues du
monde oriental et extrême-oriental (turc, persan et chinois).

En outre, au-delà de l'apprentissage des langues, divers cours à


propos de la littérature, des aspects religieux, de l'histoire
passée et actuelle sont également proposés aux étudiants.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Doté d'un MA en Langues et littératures modernes, orientation
orientales, l'étudiant aura acquis une double compétence, lin-
guistique et culturelle. Il pourra certes s’orienter vers la re-
cherche ou l'enseignement au niveau supérieur. Mais la
connaissance de l'arabe, ainsi que d'autres langues et cultures
orientales, telles le turc, le persan ou le chinois, constitue un
atout essentiel dans diverses carrières, en Belgique comme à
l'étranger : traduction professionnelle et littéraire, journalisme,
diplomatie, institutions européennes, monde associatif, organi-
sations non gouvernementales, entreprises et bien d’autres mé-
tiers.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A porte Z - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 24 50
mail : orientales@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/arabes
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-ARAB.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
MODERNES
Or. germaniques

La finalité européenne en Langues et cultures de l’Europe


LES COMPÉTENCES centrale privilégie la maîtrise d’au moins deux langues
VISÉES d’Europe centrale (allemand, polonais ou tchèque), et cette
compétence linguistique est associée à l’étude approfondie des
La formation s'attache à développer d'excellentes capacités de cultures de cette zone géographique. Cette finalité s’ouvre aux
communication en langues étrangères, en ce compris la étudiants de Langues et Littératures modernes (or. germaniques)
connaissance de leur contexte scientifique et culturel. qui étudient l’allemand depuis le Bachelier ou à tout étudiant
En premier lieu, les maîtres en langues et littératures germaniques qui satisfait aux pré-requis en allemand.
disposent de la capacité d'accomplir en toute autonomie une
grande variété de tâches en milieu professionnel multilingue
(trilingue ou quadrilingue).
D'autre part, ils disposent de compétences approfondies qui LES SPÉCIFICITÉS
leur permettent de contribuer au développement scientifique de Les étudiants du Master en Langues et Littératures germaniques
leur domaine de formation. de l'ULB peuvent bénéficier d'une formation dans une troisième
Enfin, ils sont à même d'enseigner sur des bases scientifiques langue (espagnol, italien, grec, polonais, tchèque, russe,
les langues étudiées, ainsi que les cultures des espaces géogra- slovène, portugais, arabe et turc).
phiques qui y correspondent.
D'autre part, ils disposent de compétences approfondies qui
leur permettent de contribuer au développement scientifique de
LE CURSUS leur domaine de formation.
Les cours de littérature donnent l'occasion de s'initier aux cul-
En plus d'un approfondissement des connaissances linguistiques tures extra-métropolitaines (autrichienne, états-unienne, cana-
et littéraires acquises pendant le BA, les étudiants s'orientent dienne) et postcoloniales. Bruxelles, en tant que ville
vers une finalité : la finalité Troisième langue permet multiculturelle, offre un contexte idéal pour l'apprentissage des
d'acquérir la maîtrise d'une langue supplémentaire ; la finalité langues et des cultures. La collaboration étroite avec la VUB,
Littérature générale et comparée s’ouvre à la réflexion théo- toute proche, permet aux étudiants une immersion en langue
rique, mais aussi à l’interdisciplinarité ; enfin, la finalité néerlandaise et des contacts récurrents avec des néerlando-
didactique offre les compétences méthodologiques qui phones (professeurs, chercheurs et étudiants).
permettent d'enseigner dans le secondaire supérieur, mais
développe aussi des aptitudes à la formation, à l’argumentation
et à la communication de savoirs, recherchées dans de nombreux
autres secteurs..

3 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
L’excellence du niveau de connaissance acquis dans les langues
étudiées ouvre aux diplômés de Langues et littératures germa-
niques les portes du marché de l’emploi public ou privé, dans
des domaines extrêmement variés, outre l’enseignement.
Le commerce, l’industrie, le culturel ou le secteur tertiaire, non
seulement en Belgique mais également à l’étranger, recrutent
nos diplômés en Langues et Littératures modernes, orientation
germaniques pour des carrières de direction ou de relations
publiques, notamment dans des institutions culturelles belges
et étrangères.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A porte Z - 3ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 38 24
Fax : +32 2 650 24 50
mail : modernes-germaniques@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/modernes-germaniques
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-GERM.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LANGUES
ET LITTÉRATURES
MODERNES
Or. slaves

LES COMPÉTENCES profondir une des langues étudiées en BA mais aussi d’aborder
l’étude d’une troisième langue ; la finalité Russe, ne requiert
VISÉES aucun pré-requis de langue. Cette finalité permet d’acquérir une
solide formation de base en langues et littératures russes. Toute
Ce Master présente le très grand intérêt de s’adresser tout à la
personne intéressée - qui peut justifier d’un niveau de bachelier
fois aux étudiants qui ont suivi le bachelier du même nom et à
- peut donc introduire un dossier en vue d’accéder à cette for-
un public de débutants qui souhaitent s’ouvrir au russe.
mation.
La formation s'attache à développer d'excellentes capacités de
communication en langues étrangères, en ce compris la La finalité européenne en Langues et Cultures de l’Europe
connaissance de leur contexte scientifique et culturel. centrale privilégie la maîtrise d’au moins deux langues d’Eu-
rope centrale (allemand, polonais ou tchèque), et cette compé-
En premier lieu, les maîtres en langues et littératures slaves dis- tence linguistique est associée à l’étude des cultures. Cette
posent de la capacité d'accomplir en toute autonomie une finalité s’ouvre aux étudiants de Langues et Littératures mo-
grande variété de tâches en milieu professionnel multilingue dernes (or. slaves) qui étudient le polonais ou le tchèque depuis
(trilingue ou quadrilingue). le Bachelier ou à tout étudiant qui satisfait aux pré-requis dans
D'autre part, ils disposent de compétences approfondies qui l’une de ces deux langues.
leur permettent de contribuer au développement scientifique de
leur domaine de formation.
Enfin, ils sont à même d'enseigner sur des bases scientifiques
les langues étudiées, ainsi que les cultures des espaces géogra- LES SPÉCIFICITÉS
phiques qui y correspondent. L'ULB est la seule université à dispenser un MA en langues et
littératures slaves en Belgique francophone.
Tout en gagnant en maturité et en indépendance intellectuelles,
LE CURSUS les étudiants y acquièrent une très bonne connaissance de la lit-
térature et de la culture de plusieurs pays slaves, doublée d'une
Le MA comprend un tronc commun de 30 ECTS dont un stage de aptitude à utiliser les langues de ces pays sur le terrain.
10 ECTS, 60 ECTS de langue(s) et un mémoire 30 ECTS. Une population estudiantine dynamique et pluriethnique, des
En plus d'un approfondissement des connaissances linguis- professeurs qui enseignent leur langue maternelle, des lecteurs
tiques et littéraires acquises pendant le BA, le Master propose étrangers, des cours-séminaires animés par des savants de re-
plusieurs finalités : la finalité Perfectionnement en langues nommée mondiale, un Centre scientifique tchèque et une Chaire
slaves s’adresse aux titulaires d’un BA en Langues et Littéra- internationale russe sont autant de raisons pour suivre ce MA à
tures modernes, orientation slaves. Cette finalité permet d’ap- l'ULB.

3 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Depuis 1989, grâce au rapprochement avec les pays de l'Europe
centrale et orientale et à l'élargissement de l'Union euro-
péenne, les perspectives professionnelles se sont multipliées.
La maîtrise de deux ou trois langues slaves et une bonne
connaissance des réalités sociales et culturelles de l'Europe
centrale et orientale ouvrent aux diplômés de Langues et littéra-
tures slaves les portes du marché de l'emploi public ou privé.
Outre l’enseignement et la recherche, le commerce, l'industrie,
le secteur culturel ou les services en général constituent des dé-
bouchés importants. Cette formation donne ainsi accès à des
carrières en relations internationales, relations publiques, tou-
risme, communication multilingue, tant en entreprise que dans
le secteur institutionnel, entre autres nombreux métiers.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A porte Z - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 24 50
mail : slaves@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/slaves
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-SLAV.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
L ANGUE S ET LETTRE S
MASTER
EN LINGUISTIQUE

La finalité approfondie (30 ECTS), s'appuyant sur ce socle


LES COMPÉTENCES commun d'acquis, se décline en trois modules d’option:
VISÉES > Linguistique formelle et computationnelle : l'étudiant
acquiert, dans un cadre conceptuel structuré, les outils pôles
Au-delà des composantes centrales de la linguistique (phoné- majeurs logico-mathématiques nécessaires à la recherche en
tique, phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique, pragma- traitement automatique des langues naturelles.
tique), la formation aborde à la fois les matières les plus > Langues et traditions orales : l'étudiant y étudie les
traditionnellement établies (logique, philosophie du langage, relations entre les cultures orales et les langues inhérentes à ce
grammaire comparée) et les branches qui se sont développées type de culture.
plus récemment, comme la psycholinguistique, la neurolinguis- > Texte et discours : l'étudiant acquiert les outils théoriques
tique, les sciences cognitives, ou encore l'ingénierie linguistique. nécessaires à la recherche sur la cohésion, la cohérence et la
typologie des textes.
Le diplômé s'est aussi formé à la linguistique de terrain, à la
sociolinguistique, à la rhétorique, à l'argumentation et à
l'analyse du discours.
LES SPÉCIFICITÉS
Parce qu'elle est une discipline véritablement générale qui ne
LE CURSUS privilégie aucun type ou groupe de langues, et parce qu'elle
s'intéresse à toutes les facettes du langage, la linguistique se
La formation est composée d’un tronc commun, constitué du situe au confluent des sciences exactes et des sciences humaines.
mémoire (30 ECTS), de six cours théoriques et de grammaire Elle combine les exigences empiriques des études descriptives
(30 ECTS) et de trois modules d'option (30 ECTS) cumulables, à un souci de rigueur formelle qui la rapproche de la logique et
qui permettent à nos futurs diplômés d'élargir leur propre des mathématiques.
champ d'expertise : Analyse de la parole (thématiques et tech- Le Master en Linguistique s'adresse donc aux étudiants désireux
niques relevant de l'étude de la parole) — Langage et cognition de relever les défis conceptuels et formels que pose l'appréhen-
(thématiques et techniques relatives au rapport entre sion d'un objet d'étude riche et complexe.
l'expression linguistique orale ou écrite) — Outils informatiques En outre, la souplesse et la diversité de la formation permettent
et statistiques (programmation et logiciels pertinents dans à chacun d'acquérir un profil de compétences adapté à ses aspi-
l'exploitation informatisée de données linguistiques). rations et aux exigences très variées du marché de l'emploi.

3 5
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Les perspectives professionnelles qui s'offrent aux linguistes
sont multiples.
Le Master en linguistique est évidemment le passage obligé
pour s'orienter vers la recherche en linguistique (doctorat).
Mais le monde de l'entreprise offre aussi aux linguistes des
opportunités de carrière dans des domaines aussi variés que le
traitement automatique du langage, la linguistique appliquée,
l'analyse de la communication et des télécommunications ou
encore l'édition. Des postes dans l'enseignement supérieur non
universitaire sont également accessibles aux porteurs du
Master en Linguistique.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. A - 3ème niveau - AZ3.113

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 36
Fax : +32 2 650 24 50
mail : linguistique@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/linguistique
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-LING.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
HISTOIRE, ART ET ARCHÉOLOGIE
MASTER
EN HISTOIRE

En première année, l’étudiant fera le choix d’un module


LES COMPÉTENCES optionnel (25 crédits) relatif à une période (Antiquité ;
VISÉES Moyen Age ; Temps modernes ; Epoque contemporaine), en
deuxième celui d’un module thématique (15 crédits) parmi
Cette formation offre une vaste ouverture sur les nombreuses les suivants : Histoire des religions ; Monde méditerranéen
thématiques de l'histoire des civilisations (histoire politique, antique ; Patrimoine et espaces urbains ; Etudes de genre ;
religieuse, sociale, économique, culturelle) et privilégie, comme Mondialisation et transferts culturels.
outils nécessaires à la synthèse historique, l'histoire comparée
et l'étude sur le long terme de l'évolution des sociétés. Pour les 30 crédits restants, l'étudiant a le choix entre
Ces connaissances et ces outils seront notamment utiles à quatre finalités :
l'élaboration du mémoire de fin d'études, lequel sera, pour > la finalité Archives et documents, qui donne les
l'étudiant, l'occasion de mettre également en œuvre, à partir de fondements théoriques et pratiques du métier d’archiviste.
sources originales tant écrites qu'audiovisuelles, les techniques
spécifiques au métier d'historien déjà acquises au cours des > la finalité Histoire et administrations, qui ouvre l’étudiant
trois années de BA (critique des sources, épigraphie, paléographie, à l’approche pratique des administrations, mais aussi à leur
diplomatique, etc.). étude dans une perspective historique.
Le titulaire d'un Master en histoire aura donc acquis, en même
temps qu'une vaste culture et de grandes capacités de synthèse, > la finalité didactique, qui prépare à l'enseignement de
des aptitudes particulières au classement et à l'analyse critique l'histoire mais développe aussi des aptitudes à la formation,
de l'information et de toutes les formes existantes de documen- à l’argumentation et à la communication de savoirs, recher-
tation. chées dans de nombreux autres secteurs.
Cela en fait, par conséquent, un candidat idéal à des fonctions
requérant la combinaison de ces diverses qualités : archives, > la finalité européenne en Histoire et culture de l’alimen-
bibliothèques et enseignement, bien sûr, mais aussi métiers de tation s’organise dans le cadre d’un master européen
la culture et de l'information. partagé avec trois autres universités : Bologne, Tours et
Barcelone.

LE CURSUS
Un tronc commun obligatoire de 50 crédits comprend le mé-
moire de fin d'études (30 crédits), un cours consacré aux
grands enjeux actuels de l'histoire (5 crédits) et trois cours
d'histoire comparée (15 crédits).

3 7
LES SPÉCIFICITÉS i
Les accents mis sur la « diachronie » (étude des évolutions à
long terme, afin d'éviter un trop grand cloisonnement entre Où ? Campus du Solbosch
périodes), sur l'histoire comparée (notamment au niveau euro-
péen, mais aussi en offrant des ouvertures sur les civilisations
africaine, américaine, asiatique, etc.), ainsi que sur l'actualité
de l'histoire, et son insertion dans les débats contemporains,
constituent indéniablement les points forts et l'originalité de ce
programme.
Un séjour Erasmus, possible dans une vingtaine d'universités
européennes, permet en outre d'élargir encore la dimension
internationale de la démarche intellectuelle de l'étudiant.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Les débouchés offerts par les études d'histoire sont diversifiés.
Enseignement, administrations, centres documentaires,
musées et centres culturels, toute organisation d'événements
qui met en jeu "la mémoire", ou tout besoin récurrent, dans la
presse écrite comme audiovisuelle, de faire référence au passé,
tout cela permet à l'historien de faire valoir ses compétences.
En outre, l'objet même de son étude, qui lui donne un sens aigu
de l'humain et des conditions concrètes de l'existence et de
leur évolution, tout comme le sens de l’organisation qui se voit
ici renforcé mettent l’historien en mesure de se rendre utile
dans de nombreuses professions où l'humain est au premier
plan : le travail en ONG, le domaine social, etc.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. NA - 3ème niveau - NB : le Cercle d'Histoire
offre aux étudiants une structure collective leur permettant
d'organiser des activités culturelles et récréatives.

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 38 07
Fax : +32 2 650 43 49
mail : histoire@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/histoire
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-HIST.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
HISTOIRE, ART ET ARCHÉOLOGIE
MASTER
EN HISTOIRE
DE L’ART
ET ARCHÉOLOGIE

> la finalité Arts visuels et analyse de l'image approfondit


LES COMPÉTENCES la formation des étudiants à la lecture des images et à la prise
VISÉES en compte du contexte historique de leur mise en œuvre ;
> la finalité Musées et conservation du patrimoine
La formation permet de comprendre, d'expliquer, de mettre au mobilier forme les étudiants aux questions théoriques,
jour et de valoriser les principaux courants artistiques et les éthiques et pratiques liées à la conservation du patrimoine
multiples facettes de la culture matérielle de l'humanité. Axée mobilier et à sa gestion au sein des institutions muséales.
sur l'expérience pratique (visites, stages en musée, chantiers
de fouilles, conservation et restauration des oeuvres...), sur le Renforcée par des enseignements issus d'autres branches des
contact direct avec les objets, les images ou les édifices, ainsi sciences humaines et exactes, elle donne au titulaire d'un
que sur le travail personnel, elle développe l'autonomie et Master en Histoire de l'art et archéologie, la capacité de faire
l'expertise des diplômés. face aux multiples tâches que requièrent la mise à jour, l'analyse
et la conservation du patrimoine matériel de l’Humanité.
Ces études visent aussi l’acquisition de connaissances appro-
fondies dans un domaine d’études particulier qui couvrent
toutes les époques et une bonne partie du monde :
Préhistoire/Protohistoire ; Antiquité ; Moyen Age-Renaissance -
Temps modernes ; Art Contemporain ; Amérique et Asie
LE CURSUS
Le Master s’organise suivant les mêmes options que le Bachelier.
anciennes ; Afrique.
Une part essentielle est accordée au travail personnel (séminaires,
stages et mémoire), ainsi qu’au contact direct avec l’objet,
L’étudiant acquerra des compétences plus spécifiques en
l’image ou l’édifice. Il s’agit de valoriser les compétences
choisissant une finalité parmi les quatre qui lui sont proposées :
acquises en Bachelier.
> la finalité didactique (agrégation) prépare à l’enseignement
artistique et général, mais développe aussi des aptitudes à la
Le Master en Histoire de l’Art et Archéologie comprend un tronc
formation, à l’argumentation et à la communication de savoirs,
commun de 10 crédits, le mémoire (30 crédits), et des cours
recherchées dans de nombreux autres secteurs ;
regroupés au sein des six modules thématiques (50 crédits).
> la finalité Pratique de l'archéologie prépare à la pratique
Pour les 30 crédits restants, l'étudiant choisit une des quatre
professionnelle, par le biais de stages en musées, en galerie et
finalités.
sur des chantiers de fouille ;

3 9
LES SPÉCIFICITÉS i
La formation est unique en Communauté française, en raison de
la diversité des périodes et des aires géographiques couvertes, Où ? Campus du Solbosch
ainsi que par la complémentarité et la richesse des expertises
développées dans les domaines des sciences de l'art et de
l'archéologie. Elle l’est aussi par la variété et la renommée des
chantiers archéologiques dirigés par les chercheurs du départe-
ment et auxquels les étudiants sont directement associés. Elle
l’est enfin par le dynamisme des collaborations qui lient l’ULB
aux grandes institutions muséales de Bruxelles, de Communauté
française de Belgique et d’Europe où les étudiants peuvent se
familiariser aux problématiques du patrimoine matériel.

Les volets pratiques de la discipline sont privilégiés, tant en


archéologie ou en muséologie qu’en matière d’expertise et
conservation-restauration des œuvres. En Belgique et dans
plusieurs pays étrangers, l’ULB organise des chantiers de
fouilles archéologiques (Espagne, Italie, Grèce, Syrie, Égypte,
Pérou) et des recherches ethnoarchéologiques (Niger). Ces
nombreuses missions offrent aux étudiants autant d’occasions
de stages d’un très grand intérêt. La filière entretient aussi des
contacts étroits avec plusieurs musées et laboratoires de
recherche belges et étrangers.
L'ULB est par ailleurs idéalement située, dans une ville qui
regorge de bibliothèques, musées, cinémas, centres culturels,
lieux d'exposition et de conférence ...

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Le caractère polyvalent et pratique de la formation ouvre à de
multiples débouchés, tant dans les domaines directement liés à
l'art et l'archéologie que dans d'autres secteurs professionnels,
tels que musées, services de restauration et conservation du
patrimoine, galeries, chantiers de fouille, départements culturels
d'entreprises ou de ministères, enseignement secondaire ou
supérieur, multiples associations et services socio-culturels.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. NA - 3ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 19
Fax : +32 2 650 43 49
mail : haa@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/haa
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-HAAR.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
HISTOIRE, ART ET ARCHÉOLOGIE
MASTER
EN HISTOIRE
DE L’ART
ET ARCHÉOLOGIE
Or. musicologie

> la finalité Musicologie appliquée (30 ECTS) se centre sur


LES COMPÉTENCES les questions liées aux pratiques et à l’édition musicales ;
VISÉES > la finalité didactique (30 ECTS) mène à l’enseignement en
développant aussi des aptitudes à la formation, à l’argumenta-
Apporter les savoirs et les compétences méthodologiques pour tion et à la communication de savoirs, recherchées dans de
analyser, interpréter et contextualiser toutes les manifestations nombreux autres secteurs.
du fait musical : de l'acte de composition à l'accueil de l'œuvre
par le public en passant par tous les circuits de diffusion.
La formation est axée sur l'histoire de la musique occidentale,
depuis le Moyen Âge jusqu'à aujourd'hui, qu'elle aborde dans LES SPÉCIFICITÉS
un grand nombre de ses aspects (sociologie, esthétique, ana- Les études comprennent une formation musicale de base qui
lyse, étude des sources imprimées et manuscrites, notation, est conçue dans une perspective historique.
évolution des genres et des formes, histoire des institutions Formation très complète, le Master en histoire de l'art et archéo-
telles que les sociétés de concerts, opéras, conservatoires). logie, orientation musicologie met l'accent sur la musique
« savante » occidentale (du Moyen Âge à aujourd'hui) dont elle
Ces connaissances et ces outils permettent au diplômé d'élabo- évoque tant les compositeurs marquants et les genres les plus
rer un mémoire de fin d'études dans lequel il peut démontrer importants que l'évolution des styles et des langages.
qu'il maîtrise l'ensemble des techniques de recherche acquises Il offre aussi une initiation à l'étude des cultures musicales
au cours de sa formation. populaires et non européennes.
Le titulaire d'un Master en histoire de l'art et archéologie, orien- En outre, des contacts développés avec des universités
tation musicologie pourra se prévaloir d'une solide culture mu- européennes (en France, en Autriche ou en Italie), permettent
sicale, d'un esprit critique et de réelles capacités de synthèse, la mobilité des étudiants qui pourront bénéficier d'un séjour
d'analyse et de communication. « Erasmus ».
L'ULB est, par ailleurs, idéalement située dans une ville qui
regorge de bibliothèques, musées, cinémas, salles de concert,
LE CURSUS lieux d'expositions et de conférences et qui attire musiciens et
amateurs de musique et d'art grâce, notamment à son Musée
Le programme (120 ECTS) comprend un tronc commun (50 des Instruments de Musique, à ses nombreux concerts, opéras....
ECTS), un mémoire (30 ECTS) un stage (10 ECTS), et un choix
entre deux finalités :

4 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Par la rigueur de sa formation méthodologique et son ouverture
sur un moyen d'expression parmi les plus importants, le musi-
cologue dispose d'un large éventail de possibilités profession-
nelles, notamment dans les métiers de l'enseignement tant
général que musical, des médias et de la culture.

Il pourra valoriser sa formation aussi bien dans les multiples


activités de la vie musicale (théâtres lyriques, sociétés de
concerts, bureaux d'imprésario, firmes de disques, édition
musicale et générale, radio-télévision...) que dans les biblio-
thèques, archives et musées ou encore dans la recherche (y
compris la conservation et la valorisation du patrimoine musical).

On notera d'ailleurs que parmi les diplômés de la filière musico-


logique, il y a des professeurs de conservatoire, des bibliothé-
caires, un directeur d'une maison de disque, des directeurs
administratifs d'orchestres et de sociétés de concerts, des
membres du personnel scientifique de musées, etc.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. NA - 3ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 24 19
Fax : +32 2 650 43 49
mail : musicologie@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/musicologie
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-MUSI.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
INFORMATION ET COMMUNIC ATION
MASTER
EN ARTS
DU SPECTACLE

LES COMPÉTENCES étudiants entreprennent de véritables travaux d'écriture


d'œuvres de fiction et de documentaires.
VISÉES La finalité didactique option cinéma prépare les étudiants à
Ce master se partage entre deux axes principaux, le cinéma l'enseignement des arts du spectacle. Elle comporte des cours
et les arts du spectacle vivant, et offre 4 finalités : théoriques et pratiques, des exercices, des travaux personnels
> En choisissant le cinéma, les étudiants acquerront une et des stages.
solide culture cinématographique, ainsi que les bases d'une
démarche à la fois réflexive au niveau de la théorie et En spectacle vivant, le cursus établit les bases d'une compré-
créative au niveau de l'écriture. Elle permet également hension interdisciplinaire (sociologique, esthétique, sémiolo-
d'engranger une connaissance de l'archivage des films, des gique) des codes du spectacle vivant. L'interculturalité et le
circuits économiques de l'audio-visuel et des dispositions rapport aux autres arts et médias dans une société en mutation
légales en matière de droits d'auteur. sont explorés. Des ateliers permettant de mener de bout en
> L’étude du spectacle vivant vise à construire un savoir, bout un projet théâtral créatif sont proposés. La formation offre
une méthodologie, des modes d'approche comparés du des stages en plateau, des séminaires internationaux, ainsi que
spectacle vivant, et particulièrement du théâtre; elle offre les des stages d'organisation ou de communication.
outils permettant l'analyse critique, la création, la pratique,
la production, la gestion, l'organisation, l'enseignement des La finalité Spectacle vivant peut être suivie dans le cadre de
arts du spectacle vivant (théâtre, danse, opéra, arts de la l’option Erasmus Mundus ou de l’option ULB.
rue, cirque).
L'option Erasmus Mundus constitue un programme d'excellence
sélectionné par l'Union européenne et doté de bourses favorisant
LE CURSUS les échanges avec les pays non européens.
Le programme de spectacle vivant bénéficie de l'apport
En étudiant le cinéma, les étudiants se familiarisent avec les d'équipes scientifiques de niveau mondial. Ces cours sont
notions de base de l'écriture et de l'analyse filmiques, tout en ouverts aux étudiants de la finalité européenne, de la finalité
suivant des cours sur l'histoire et la théorie du cinéma belge et spectacle vivant option ULB et option Erasmus Mundus.
international. Le cursus de l’option Erasmus Mundus comprend une première
année dans une des 7 universités du consortium et une
La finalité Ecriture et analyse cinématographiques est deuxième année répartie en un à deux séjours orientés dans
centrée sur les techniques d’écriture et d’analyse : au travers une ou deux autres universités du consortium.
d'ateliers d'écriture dispensés par des praticiens-cinéastes, les

4 3
La finalité européenne spectacle vivant vise l’acquisition des
savoirs d’excellence des universités partenaires selon les sensi- LES ATOUTS
bilités des étudiants. L’ouverture internationale de la discipline
permet, en effet, d’aborder le spectacle vivant sous diverses
PROFESSIONNELS
approches : dans un réseau de douze universités européennes, La finalité Écriture et analyse cinématographiques prépare
sont offertes des spécialisations complémentaires spécifiques aux débouchés professionnels les plus diversifiés : le script
en danse, opéra, jeu d'acteur, anthropologie théâtrale, sémiolo- doctoring, la critique, l'enseignement, l'animation culturelle, la
gie, étude de la performance, pédagogie, organisation, commu- recherche universitaire, l'organisation de festivals, le travail en
nication ou pratique du spectacle. maisons de production, la conception multimédia, ainsi que des
Des séjours de 6 à 12 mois permettent éventuellement la postes-clé au sein de nombreuses institutions européennes.
rédaction du mémoire à l'étranger en cotutelle.
Un certificat international conjoint Master européen conjoint en En finalité Spectacle vivant, les débouchés sont : les métiers
étude du spectacle vivant sanctionne la formation en plus du de la scène (création, écriture, jeu, mise en scène, dramaturgie,
Master en arts du spectacle. scénographie), la critique (journalistique et scientifique),
l'organisation d'événements spectaculaires (festivals, production,
La finalité didactique prépare les étudiants à l'enseignement organisation, gestion culturelle, médiation, communication,
des arts du spectacle. Elle comporte des cours théoriques et service de presse), l'enseignement, la recherche, la préparation
pratiques, des exercices, des travaux personnels et des stages. au doctorat.

La finalité européenne et l'option Erasmus Mundus forment,


en outre, les cadres culturels internationaux, les créateurs,
LES SPÉCIFICITÉS chercheurs et critiques spécialisés ayant approfondi leur forma-
tion dans le cadre des pôles d'excellence offerts par les univer-
Écriture et analyse cinématographiques : l'originalité de ce
sités du réseau.
profil unique en Belgique — et très rare en Europe — est
d'intégrer, à l'intérieur d'une même formation, des approches
La finalité didactique ouvre les portes de l’enseignement.
théoriques (histoire et analyse de films) et pratiques (écriture
de scénario). Le Master a développé des partenariats au niveau
national, avec l'INSAS et la Cinémathèque royale de Belgique,
ainsi qu'au niveau international, avec les Universités de Rome, RENSEIGNEMENTS
Rennes et Montréal. Campus : du Solbosch
Horaire : voir valves électroniques
Spectacle vivant : combinaison originale d'enseignements Secrétariat : Bât. NA - 3ème niveau - local 102 (cinéma) - Bât. D -
pratiques et théoriques, cette finalité aborde non seulement le 11ème niveau (spectacle vivant).
théâtre mais aussi l'opéra, la danse et les arts du spectacle
vivant. Grâce à sa collaboration avec le Conservatoire de Plus d'information?
Bruxelles et avec des théâtres bruxellois, elle offre, parallèlement Tél. : +32 2 650 42 40 (cinéma) - 39 43 (spectacle vivant)
à un solide bagage théorique, des ateliers conjoints de jeu, de Fax : +32 2 650 41 77 (cinéma) - 39 21 (spectacle vivant)
mise en scène et d'écriture, de gestion du corps et du texte, mail : cinema@ulb.ac.be - spectaclevivant@ulb.ac.be
dirigés par de grands professionnels de la scène. Elle organise web : www.spectacle-vivant.eu
certains cours en plateau, des stages professionnels et met sur www.ulb.ac.be/philo/artsduspectacle
pied des séminaires à Avignon au moment du festival et des www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-ARTS.html
ateliers internationaux européens (Pont-à-Mousson, La Coruna,
etc.)
La finalité européenne et l'option Erasmus Mundus offrent
des spécialisations internationales complémentaires spécifiques
de six à douze mois, entre autres dans les universités de Berlin,
Bologne, Copenhague, Francfort, La Coruna, Caen, Nice, Paris 8,
Séville, Stockholm, Thessalonique.
Des ateliers internationaux communs font également partie de i
la formation.
Où ? Campus du Solbosch

Erasmus Mundus
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
INFORMATION ET COMMUNIC ATION
MASTER
EN
COMMUNICATION
MULTILINGUE

LES COMPÉTENCES Chaque étudiant devra choisir une des deux finalités spécialisées
(30 ECTS) :
VISÉES > la finalité Ressources humaines propose un programme
qui développe des compétences spécialisées pleinement valori-
Le Master en Communication multilingue propose une formation sables dans la gestion des ressources humaines dans un
universitaire de 2e cycle qui permet d'acquérir et de développer environnement professionnel multilingue ;
un ensemble de connaissances, de compétences et de savoir- > la finalité Relations internationales apporte un solide
faire valorisables dans un environnement de travail multilingue bagage en matière d'institutions internationales et de problèmes
et interculturel où la communication occupe une part essentielle. actuels en relations internationales.
Afin de mieux comprendre la diversité linguistique et culturelle, Outre les cours très spécialisés en langues étrangères, en
la formation s'articule autour de deux axes ou finalités communication et dans des matières liées à l'environnement de
spécialisées : Ressources humaines et Relations interna- travail international, le programme comporte la rédaction d'un
tionales. mémoire et un stage. Ce dernier peut être effectué en entreprise
ou dans tout autre type d'organisation (culturelle, administra-
La formation entend apporter aux étudiants la maîtrise de tive, sociale, etc.), permettant d'allier expérience de terrain,
concepts (institutions, culture, société) et de pratiques relatives recherche appliquée et transition vers l'univers professionnel et
à la communication internationale (discours, argumentation, les débouchés correspondants.
négociation).

LE CURSUS LES SPÉCIFICITÉS


> Étude approfondie de deux ou trois langues étrangères.
Le programme comporte, pour tous, des cours approfondis > Finalités spécialisées en ressources humaines et relations
d'anglais (15 ECTS - niveau avancé), des cours liés aux compé- internationales.
tences en communication (20 ECTS), des cours de spécialisation > Collaboration avec l'Institut Supérieur des Traducteurs et
dans une 2ème langue (à choisir entre français pour allophones, Interprètes (HEB-ISTI) et l'Institut Cooremans (HEFF).
néerlandais, allemand, espagnol ou russe : 30 ECTS) et des > Programme accessible aux étudiants non-francophones
cours d’initiation dans une 3ème langue ( à choisir entre allemand, (français pour allophones en langue B).
arabe, espagnol, italien, néerlandais, portugais ou russe : 10 > Stage et mémoire.
ECTS)

4 5
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch, ISTI et Cooremans
> Bonne maîtrise des langues étrangères et des cultures
correspondantes.
> Compétences de pointe en communication, ainsi qu'en
gestion du personnel ou en relations internationales.
> Capacité à comprendre et à gérer les situations de communi-
cation en milieu interculturel et multilingue, notamment dans
les entreprises et les institutions internationales.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch (ULB). Certains cours et activités
se dérouleront sur les sites de l'ISTI ou de la Haute École
Francisco Ferrer.
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. D - 11ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 44 59
Fax : +32 2 650 39 21
mail : mcm@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-BABL.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
INFORMATION ET COMMUNIC ATION
MASTER
EN INFORMATION
ET
COMMUNICATION

> la finalité Communication des entreprises : spécialistes


LES COMPÉTENCES académiques et professionnels actifs de grande renommée
VISÉES dans la publicité, dans les agences de communication et dans
les entreprises mettent leur savoir et leur savoir-faire au service
Outre une formation commune sur les questions générales de la des étudiants, afin de développer les connaissances et compé-
communication, vues tant dans une perspective historique tences nécessaires pour entreprendre une carrière dans les sec-
qu’actuelle, et une solide pratique de l’anglais, les étudiants teurs de la communication des entreprises et des institutions.
ont à faire un choix entre trois finalités de 60 ECTS qui visent à > la finalité approfondie prépare plus particulièrement aux
acquérir des compétences spécifiques axées sur la pratique du démarches et aux méthodes de la recherche scientifique la plus
journalisme (imprimé, audiovisuel et en ligne), sur les métiers pointue dans le domaine de la communication et des médias.
de la communication des entreprises et des institutions et sur la
recherche relative à ces domaines.

LES SPÉCIFICITÉS
LE CURSUS De nombreuses activités sont encadrées par des enseignants et
des assistants qui sont, par ailleurs, et à titre principal, des
Ce Master propose un programme soigneusement équilibré professionnels du plus haut niveau dans le domaine concerné.
entre une formation aux fondements théoriques, un regard cri-
tique sur les médias et les métiers de la communication, ainsi En outre, une attention particulière est apportée à la modernisa-
qu'un important volet d'apprentissage des pratiques profes- tion permanente des équipements et infrastructures afin de
sionnelles les plus actuelles. garantir aux étudiants un encadrement parfaitement adapté aux
réalités professionnelles présentes et même à venir.
Le mémoire peut comprendre un volet pratique important, et
deux stages en entreprise permettent un contact approfondi Le cursus des journalistes est également enrichi par diverses
avec les milieux professionnels. collaborations, notamment avec Radio Campus (pour le journa-
lisme radiophonique) et la Haute école HELB-INRACI (pour le
Les étudiants feront le choix entre trois finalités : journalisme télévisuel). Une salle de rédaction complètement
> la finalité Journalisme : forte de plus de 60 ans d'expé- équipée est mise à la disposition des étudiants, ainsi qu’un
rience, l'Ecole universitaire de journalisme de Bruxelles met studio de radio et un équipement complet de prise de vues, de
tout en œuvre pour former des journalistes du plus haut niveau, prise de son, de montage et de postproduction audio et vidéo.
armés d'un solide bagage universitaire, mais aussi rompus aux Les principaux journaux et périodiques belges et étrangers sont
techniques et à la pratique du journalisme (imprimé, audiovi- disponibles. Une formation spécifique aux techniques du
suel et en ligne), grâce à la collaboration de journalistes profes- journalisme en ligne est également organisée. Les étudiants du
sionnels qui mettent leur talent et leur expérience au service master en journalisme rédigent et réalisent un journal en ligne
d’un enseignement actif.

4 7
consacré aux médias (Sic !), mettent en onde un magazine i
d’information radiophonique et réalisent un magazine télévisuel
sur Internet.
Où ? Campus du Solbosch
Dans le cadre des programmes de mobilité des étudiants, des
accords ont été conclus avec plusieurs universités européennes
(Rome, Bologne, Madrid, Barcelone, Paris, Coimbra, Lisbonne,
Gand, Anvers,…).

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Les débouchés sont très variés. Selon les orientations choisies,
les débouchés relèvent de métiers dans des domaines passion-
nants : journalisme (presse, radio, télévision, internet); attaché
de presse, chargé de communication, relations publiques, lob-
bying; agence de publicité, centres médias, régies publicitaires,
annonceurs publicitaires; marketing et promotion; métiers de
l'écriture et de l'édition; et tous les métiers qui requièrent la
maîtrise des processus et des outils de la communication et de
l'information.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch (sauf les stages et certains exercices).
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. D - 11ème niveau

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 44 59
Fax : +32 2 650 39 21
mail : infocom@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/philo/infocom
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-COMM.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
INFORMATION ET COMMUNIC ATION
MASTER
EN SCIENCES ET
TECHNOLOGIES
DE L’INFORMATION
ET DE LA
COMMUNICATION

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES Le Master est constitué d’un tronc commun de 60 ECTS, une fi-
nalité de 30 ECTS et un mémoire de 30 ECTS.
Nos sociétés de l'information et de la connaissance sont carac-
Les étudiants ont à faire un choix entre deux finalités : Informa-
térisées par une quantité impressionnante d'informations dis-
tion et Communication.
ponibles au travers d'une variété de systèmes d'informations et
La finalité Information concerne la mise en place, concep-
de technologies de communication (Internet, intranets,
tuelle et technique, ainsi que la gestion des systèmes d’infor-
banques de données).
mation numériques (systèmes documentaires, bases de
Dans ce contexte, la place occupée par les spécialistes de
données…). Cet objectif inclut notamment la prise en compte de
l'information ne cesse de s'accroître tant dans le secteur pu-
l’environnement organisationnel du système ainsi que l’évalua-
blic que privé.
tion et l’amélioration de la qualité des informations correspon-
Le Master en STIC propose une formation universitaire pluridis-
dantes.
ciplinaire qui vise à former des spécialistes capables de répon-
La finalité Communication concerne les stratégies destinées à
dre aux enjeux stratégiques de la gestion de l'information et de
optimiser l’usage de systèmes d’information existants au sein
la communication.
d’une organisation ou d’une entreprise. Elle se centre sur la
Dès 1977, l'ULB a été pionnière en lançant — via son ancienne
question suivante : comment proposer un système d’échange
section Infodoc — un diplôme universitaire dans le domaine de
efficace de l’information entre utilisateurs (hommes ou ma-
la gestion de l'information.
chines) et entités organisationnelles ? Elle fera ainsi appel à des
Capitalisant trente ans d'expérience, le Master en STIC vise,
disciplines telles que la théorie du marketing, la communication
d'une part, l'apprentissage de la structuration de l'information
en entreprise, la psychologie de l’organisation ou encore, l’er-
au sens large, ce qui requiert des capacités d'abstraction et de
gonomie, pour ne citer que quelques exemples.
conceptualisation de haut niveau.
D'autre part, la formation offre, en support, des connaissances
In fine, ces deux finalités sont interdépendantes et proposent
technologiques en vue de la mise en œuvre opérationnelle des
ainsi, l’une et l’autre, un cours de gestion de projet, présenté
systèmes d'information.
sous l’éclairage spécifique de chacune d’entre elles.
Résolument pluridisciplinaire, cet enseignement conceptuel
et technologique se greffe sur le cursus universitaire préexis-
tant des étudiants.
En tant que domaine d'application, leur discipline première est
en effet susceptible d'enrichir leurs compétences en matière de
gestion de l'information et de la communication.

4 9
LES SPÉCIFICITÉS RENSEIGNEMENTS
Le caractère pluridisciplinaire de la formation allie sciences hu- Campus : du Solbosch
maines et sciences exactes, théorie et pratique. Horaire : Cours à horaire aménagé
Par ailleurs, les travaux pratiques prévus au programme in- Secrétariat : Bât. D - 11ème niveau
cluent des projets de mise en situation mutualisant plusieurs
enseignements : leur recours conjoint correspond dans la pra- Plus d'information?
tique à l'enchaînement logique de la conception et de la mise Tél. : +32 2 650 39 43
en œuvre de systèmes d'information et de communication. Fax : +32 2 650 39 21
La possibilité d'accomplir une partie du cycle universitaire à mail : stic@ulb.ac.be
l'étranger dans le cadre d'échanges européens et internatio- web : www.ulb.ac.be/philo/stic
naux donne au Master en STIC sa dimension internationale. www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-STIC.html
La formation s'inscrit également dans la perspective des enjeux
actuels de la recherche scientifique.
L'équipe pédagogique est impliquée dans différentes re-
cherches qui s’articulent autour des technologies de l'informa-
tion et de la communication ainsi que leurs applications dans la
société de l'information.
Les étudiants y seront également confrontés lors de certains
travaux pratiques, mais surtout lors de leur mémoire de fin
d'études.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Les titulaires d’un diplôme de Master en STIC pourront être im- i
pliqués dans tout domaine d'application nécessitant la mise en
œuvre d'un système d'information et de communication.
Où ? Campus du Solbosch
Au sein de différents environnements (entreprises, administra-
tions, bibliothèques...), il pourra s'agir de concevoir et de dé-
ployer des systèmes d'information (archivage, systèmes
documentaires, bases de données, communication multimédia,
portail d'entreprise...) ou d'exploiter des applications exis-
tantes à des fins organisationnelles et stratégiques (analyse de
la qualité de l'information, audit de flux d'information, gestion
de la connaissance, intelligence économique...).

Au sein de ces environnements et pour ces types de systèmes


d'information, les détenteurs du Master en STIC évolueront
dans le contexte émergent du knowledge Management et pour-
ront y assurer une multitude de fonctions durant leur vie profes-
sionnelle (responsable knowledge Management, analyste
informationnel ou analyste fonctionnel, chef de projet, consul-
tant, chercheur...).
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN
ANTHROPOLOGIE

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES Le MA associe plusieurs méthodes pédagogiques. Les cours ex
cathedra alternent avec des exercices en petits groupes, des sé-
Le Master en Anthropologie forme des spécialistes de
minaires et des travaux de terrain. L’étudiant mènera une en-
l’approche comparative des cultures et de l’enquête ethnolo-
quête de long terme dont l’objet sera généralement lié à son
gique. Il dote les étudiants des compétences d’analyse critique
mémoire de fin d’études.
nécessaires à la réflexion sur la vie en société, en particulier à
L’accent est mis sur :
saisir les significations que les individus accordent aux pra-
> la capacité d’analyse critique ;
tiques auxquelles ils se livrent. Le Master en Anthropologie per-
> l’acquisition et la mise à l’épreuve de méthodes spécifiques
met d’acquérir à la fois les connaissances théoriques et les
(observation, description, entretien) ;
méthodes propres à cette discipline, en particulier l’observation
> le travail de terrain ;
participante. Il privilégie une solide formation théorique et
> l’ouverture à d’autres disciplines (sociologie, histoire,
l’ouverture à de nombreuses aires culturelles, au premier rang
linguistique, religions, géographie et environnement).
desquelles l'Afrique et l'Amérique, mais aussi plusieurs sous-
régions de l'Europe et de l'Asie.
Au terme de leur formation, les diplômés auront acquis à la fois
une connaissance approfondie de la discipline et, s’ils le sou-
haitent, un savoir spécialisé dans un domaine plus précis.
LES SPÉCIFICITÉS
L’anthropologue n’est pas seulement un théoricien dont le Le MA en Anthropologie offre un solide ensemble de cours de
travail se réalise dans un centre de recherche universitaire. base de la discipline, des cours d’anthropologies régionales et
Rompu à l’analyse des changements culturels, il peut aussi, des cours empruntés à d’autres disciplines (histoire, linguis-
comme le sociologue, être au service d’organismes et de tique, géographie, religions…). Il a été conçu pour permettre aux
groupes concernés par le changement. étudiants d’acquérir de manière pratique les compétences eth-
En plus de la finalité didactique, le MA en Anthropologie offre nographiques de base en les mettant à l’épreuve du terrain.
une finalité spécialisée en Anthropologie culturelle ou en An- L’enseignement y est conçu en synergie étroite avec la recherche,
thropologie des dynamiques sociales et du développement les étudiants pouvant — dans le cadre de séminaires — échan-
(cursus européen). ger avec des chercheurs qui travaillent sur des aires culturelles
et des thématiques multiples.

5 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
La formation ouvre sur les débouchés « classiques » de
l’anthropologue: la recherche fondamentale (métier de cher- « Cursus européen » en anthropologie des dynamiques sociales
cheur) et l'enseignement supérieur. Les autres débouchés pro- et du développement
fessionnels sont assez semblables à ceux des sciences sociales
en général : organismes publics ou privés dont le champ d’acti-
vités est en relation avec les problématiques de l’interculturalité
(migrations, vie associative …), du développement (coopération
internationale, ONG …) et des politiques liées à la culture.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour (entre 8 h et 20 h);
occasionnellement, le samedi matin.
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau – bureau H.3.231

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 09
Fax : +32 2 650 39 58
mail : hdivince@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/soco/
www.ulbruxelles.be/catalogue/soco/MA-ANTR.html
INSTITUT D'ÉTUDES EUROPÉENNES
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
MASTER
EN ÉTUDES
EUROPÉENNES

européennes via une série de cours spécialisés.


LES COMPÉTENCES Le programme vise à développer à la fois une connaissance
VISÉES technique professionnelle, un esprit critique, l’ouverture
d’esprit, la mobilité intellectuelle, afin de permettre aux étudiants
Le Master en études européennes offre une formation multi- d’évoluer dans un environnement international.
disciplinaire répondant à un besoin croissant de professionnels Plusieurs cours sont donnés sous forme de séminaires, sollici-
des questions européennes tant au niveau national qu’européen, tant la participation des étudiants et incitant aux travaux
tant public que privé. personnels dont le mémoire de fin d’études.
> Sa finalité « Politique » vise à développer largement les Une bonne connaissance active de l’anglais s’avère indispensa-
connaissances en sciences politiques et à forger des compé- ble tant pour les cours et séminaires que pour les conférences.
tences nouvelles dans les sciences humaines, afin de maîtriser,
à l’échelle européenne, le fonctionnement de l’État et des Insti-
tutions, des politiques et de tous les aspects (politiques, écono-
miques, juridiques, culturels et historiques) de l’agenda
européen.
LES SPÉCIFICITÉS
Une spécificité du Master est son aspect multidisciplinaire ainsi
> Sa finalité « Économie » permet aux étudiants d’acquérir
que l’origine de son corps professoral international, composé
les fondements de théorie économique, de politique et de droit,
d’académiques mais aussi de hauts fonctionnaires des institu-
nécessaires à l’analyse de l’économie européenne à l’époque
tions européennes et internationales.
de la globalisation.
Le corps estudiantin, lui aussi très international, est issu des
> Enfin, sa finalité « Histoire et Cultures de l’Europe » a
diverses formations en sciences humaines.
pour but d’offrir aux étudiants un approfondissement des
Les étudiants ont l’opportunité, à travers leurs études à l’Insti-
connaissances de l’Histoire, du Moyen Age à nos jours, et des
tut d’Études Européennes, d’atteindre un niveau de compétence
cultures (arts, littérature et philosophie) de l’Europe et de ses
peu commun parmi les spécialistes en affaires européennes.
échanges avec le monde non européen.
En effet, Pôle Jean Monnet de Bruxelles, l'IEE offre un enseigne-
ment d’une très haute qualité grâce à son implantation à
proximité des Institutions Européennes et de l’OTAN et surtout
LE CURSUS grâce à son corps académique titulaire de nombreux prix et
distinctions.
L’enseignement du Master est donné en deux ans, en français De plus, l’Institut d’Études Européennes offre aux étudiants, de
et en anglais. par ses nombreux partenariats internationaux (Fudan University
A partir d’un tronc commun, lors de la première année, introdui- de Shanghai, Université de Montréal, Christian University de
sant les aspects économiques, politiques, historiques et Tokyo, Pittsburgh University, …), de nombreuses opportunités
juridiques du processus d’intégration européenne, les de recherche, de cours par des professeurs visiteurs et une
enseignements offerts en deuxième année, permettent, par ouverture certaine sur l’Europe et sur le Monde.
finalité, un approfondissement des différentes problématiques

5 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch – Institut d’Etudes
Au terme de ce Master, le diplômé pourra envisager autant de Européennes
carrières différentes qu’il existe de questions à finalité
européenne. Il pourra s’orienter vers la recherche en affaires
européennes, l’enseignement, le journalisme, vers des activités
politiques tant au niveau national qu’au niveau européen, vers
des carrières dans les institutions, nationales, européennes et
internationales. De plus en plus, de nombreux diplômés se
dirigent vers des carrières dans des sociétés de consultance,
des cabinets d’avocats spécialisés en droit communautaire, des
groupes d’intérêt, des bureaux de représentations permanentes
et vers les organisations non gouvernementales à caractères
économique, politique, environnemental ou encore humani-
taire.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch - Institut d’Etudes Européennes
Horaire : de jour
Secrétariat : Avenue F.D. Roosevelt, 39

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 30 77
Fax : +32 2 650 30 68
mail : IEE@admin.ulb.ac.be
web : www.iee-ulb.eu
www.ulbruxelles.be/catalogue/iee/MA-EURO-P.html
(finalité politique)
www.ulbruxelles.be/catalogue/iee/MA-EURO-E.html
(finalité économie)
www.ulbruxelles.be/catalogue/iee/MA-EURO-H.html
(finalité histoire et culture de l’Europe)
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN GESTION
DES RESSOURCES
HUMAINES

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES Eu égard à d’autres formations en GRH, le MA en Gestion des
ressources humaines replace celle-ci dans une perspective
Le Master en Gestion des ressources humaines vise à doter les
critique portant à la fois sur le contexte organisationnel (le
étudiants de compétences à la fois conceptuelles et opération-
développement des organisations) et sociétal (l’évolution de la
nelles dans le domaine de la GRH. L’objectif est d’en faire des
société). Il ambitionne de former des professionnels capables
professionnels capables de répondre aux demandes des
d’appliquer les outils de la GRH mais de manière raisonnée.
organisations tant en termes d’optimisation de l’apport des
Dans la formation, ceux-ci sont mis à l’épreuve dans le cadre
ressources humaines en leur sein qu’en termes d’évaluation de
d’études de cas au sein d’entreprises et d’organisations de
leur mode de fonctionnement.
toute nature (privées, publiques, ONG …). La spécificité de cette
À l’issue de leur formation, les diplômés auront acquis à la fois
formation réside aussi dans l’exécution d’une mission en entre-
les connaissances générales de la GRH et les outils de réflexion
prise qui permet à l’étudiant de s’insérer dans un travail
nécessaires pour situer celle-ci dans le contexte du développe-
d’équipe, de faire valoir ses qualités relationnelles et son sens
ment de la société et de l’entreprise.
des responsabilités.

LE CURSUS LES ATOUTS


Le MA en Gestion des ressources humaines associe plusieurs
méthodes pédagogiques. Les cours ex cathedra alternent avec
PROFESSIONNELS
des séminaires, des travaux pratiques et des échanges avec des La formation en GRH offre au diplômé des débouchés attractifs
professionnels. Un stage en entreprise, mené en petits groupes, dans les domaines de la gestion des ressources humaines, la
permet à l’étudiant d’appliquer les connaissances acquises formation, le recrutement, l’audit social, la consultance, etc.
dans des contextes organisationnels concrets. Les acquis de Les employeurs intéressés par ces compétences sont : les
cette expérience viennent renforcer le mémoire de fin d’études. grandes entreprises privées et publiques, les cabinets de
L’accent est mis sur : conseil spécialisés, les entreprises de formation et les adminis-
> la capacité d’analyse critique ; trations publiques.
> l’acquisition et la mise à l’épreuve des techniques de la
GRH;
> le travail de mission en entreprise.

5 5
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour (entre 08h00 et 20h00) Où ? Campus du Solbosch
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau – bureau H.3131

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 09
Fax : +32 2 650 39 58
mail : hdivince@ulb.ac.be
web : www.soco-ulb.be/
www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-GRHU.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN
ADMINISTRATION
PUBLIQUE

et originale les connaissances acquises au cours des années


LES COMPÉTENCES d’étude précédentes.
VISÉES Généralement, les étudiants ont entre 15 et 20 heures de cours
ou séminaires par semaine.
Le MA en Administration publique permet à ses diplômés de Les cours qui se terminent au premier quadrimestre (septembre
devenir des professionnels de tout premier plan dans le à décembre) sont évalués en janvier. Les cours qui se terminent
domaine de l’Administration publique. D’une manière générale, au deuxième quadrimestre (février à mi-mai) sont évalués à la
les diplômés sont particulièrement bien préparés aux métiers fin mai ou au mois de juin.
de la fonction publique belge ou européenne. Ils peuvent aussi
être embauchés dans tous les métiers de la vie politique et
sociale : assistant parlementaire, collaborateur ministériel,
porte-parole, attaché de presse, …
Plus généralement, la formation a aussi pour objectif l’acquisi-
LES SPÉCIFICITÉS
Le MA en Administration publique de l’ULB a été pensé pour
tion de compétences cruciales dans la vie professionnelle :
offrir aux étudiants la formation la plus percutante et la plus
l’expression orale et écrite cohérente et agencée, la capacité à
intéressante possible, mais aussi avec l'objectif d’ouvrir aisé-
trouver et gérer parfaitement l’information, et les connais-
ment les portes d’un emploi valorisant.
sances linguistiques, un des éléments clés pour l’accès au mar-
L’ambition est de combiner une très bonne formation universi-
ché du travail.
taire à une préparation adéquate à la vie professionnelle. A cet
Dès lors, grâce à l’acquisition de ces compétences indispensa-
égard, la formation en Administration publique bénéficie aussi
bles dans le monde professionnel, cette formation permet à ses
de la mise en commun d’un nombre significatif de cours avec la
diplômés de se positionner très favorablement sur le marché du
Faculté de Droit de l’ULB.
travail et d’y décrocher rapidement un emploi intéressant et
valorisant.

LES ATOUTS
LE CURSUS PROFESSIONNELS
Le MA en Administration publique associe plusieurs méthodes Au sortir de leurs études d’Administration publique à l’ULB, les
pédagogiques. Les étudiants sont amenés à suivre des cours étudiants sont bien armés pour accéder à une palette d’emplois
mais aussi des séminaires, et à élaborer et présenter des travaux dans différents secteurs : fonction publique belge et euro-
personnels, articulés sur un travail de terrain. péenne, enseignement et recherche, emplois dans le monde de
Le mémoire de fin d’études permet d’appliquer de façon active la vie politique et sociale, …

5 7
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour Où ? Campus du Solbosch
(de 08h00 à 20H00 pendant les jours de la semaine).
Possibilité de
Occasionnellement, un enseignement peut avoir lieu le samedi
matin. Les cours du Master à horaire décalé les cours commen-
cent à 17h00.
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau, bureau H.3229

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 04
Fax : +32 2 650 39 58
mail : pascale.meekers@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/soco/sciencespo
www.ulbruxelles.be/catalogue/soco/MA-ADMP.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN SCIENCES
POLITIQUES

LES COMPÉTENCES Dès lors, grâce à l’acquisition de ces compétences indispensa-


bles dans le monde professionnel, ce master permet à ses di-
VISÉES plômés de se positionner très favorablement sur le marché du
travail et d’y décrocher rapidement un emploi intéressant et va-
Le MA en Sciences politiques permet à ses diplômés de devenir
lorisant.
des politologues de tout premier plan dans le domaine qu’ils
choisissent.
Il vise à l’acquisition de compétences spécifiques, affinées en
fonction de la spécialisation choisie.
Globalement, les diplômés du Master en Sciences politiques
LE CURSUS
sont particulièrement bien préparés pour travailler dans tous Le MA en Sciences politiques associe plusieurs méthodes péda-
les métiers de la fonction publique belge ou européenne, gogiques. Les étudiants sont amenés à suivre des cours mais
dans les métiers de prévisionniste, de la consultance, de même aussi des séminaires, et à élaborer et présenter des travaux
que pour le travail dans les organisations internationales, personnels, articulés sur un travail de terrain. Le mémoire de
etc. Ils peuvent aussi être embauchés dans tous les métiers de fin d’études permet d’appliquer de façon active et originale les
la vie politique et sociale : assistant parlementaire, collabora- connaissances acquises au cours des années d’étude précé-
teur ministériel, porte-parole, attaché de presse, … dentes.
Quatre finalités spécialisées ont été construites dans cette Généralement, les étudiants ont entre 15 et 20 heures de cours
optique : Politique et gestion publiques, Politique et so- ou séminaires par semaine.
ciété en Europe et en Amérique du Nord, Politique et so- Les cours qui se terminent au premier quadrimestre (septembre
ciété en Europe centrale - Russie - Caucase, et Politique et à décembre) sont évalués en janvier. Les cours qui se terminent
société dans les pays émergents. La finalité approfondie au deuxième quadrimestre (février à mi-mai) sont évalués à la
offre un accès aux métiers de la recherche, qu'elle soit re- fin mai ou au mois de juin.
cherche universitaire fondamentale ou recherche appliquée au-
près de centres proches de partis, de syndicats ou Il est accessible aux bacheliers universitaires en droit moyen-
d’organisations patronales. nant 15 crédits complémentaires (cours POLI-D-101A Introduc-
Enfin, la finalité didactique offre les compétences méthodolo- tion à la science politique, POLI-D-306 Introduction aux
giques permettant d’enseigner dans le secondaire supérieur. relations internationales, STAT-D-104 Eléments de statistique).
Plus généralement, la formation a aussi pour objectif l’acquisi- Il existe de nombreuses passerelles pour les diplômés de l'en-
tion de compétences cruciales dans la vie professionnelle : seignement supérieur non universitaire, de type court comme
l’expression orale et écrite cohérente et agencée, la capacité à de type long.
trouver et à gérer parfaitement l’information, et les connais- D’autres profils d’étudiants sont évidemment bienvenus,
sances linguistiques, un des éléments clés pour l’accès au notamment d’Universités en Europe. Dans ce cas, l’accès au MA
marché du travail. en sciences politiques, orientation Relations internationales se
Les étudiants sont régulièrement amenés à lire des textes en réalise sur dossier.
anglais et certains enseignements sont dispensés dans cette
langue.

5 9
LES SPÉCIFICITÉS i
Le MA en Sciences politiques de l’ULB a été pensé afin d'offrir
aux étudiants la formation la plus percutante et la plus intéres- Où ? Campus du Solbosch
sante possible, mais aussi avec l’ambition d’ouvrir aisément les
portes d’un emploi valorisant.
A ce titre, quatre finalités spécialisées (Politique et gestion MA-60
publiques, Politique comparée et Vie politique Politique et
société en Europe et en Amérique du Nord, Politique et so- MA-60
ciété en Europe centrale - Russie - Caucase, et Politique et
société dans les pays émergents) et une finalité approfondie
ont été établies en fonction des profils de carrières.
Seul le Master en Sciences politiques de l’ULB offre une telle
palette de choix. L’ambition est de combiner une très bonne
formation universitaire à une préparation adéquate à la vie
professionnelle.
A l’ULB, la formation en sciences politiques bénéficie aussi de la
mise en commun d’un nombre significatif de cours avec l’Institut
d’études européennes, l’un des meilleurs en Europe.
Par ailleurs, pour permettre aux étudiants déjà engagés
dans la vie professionnelle de poursuivre ces études, l’ULB
a décidé de créer un Master en Sciences politiques (en un
an) à horaire décalé.
Au surplus, l’ULB a décidé de créer un Master in Political
Science en un an (entièrement dispensé en anglais).

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Au sortir de leurs études de sciences politiques à l’ULB, les
étudiants sont bien armés pour accéder à une palette d’emplois
dans différents secteurs : fonction publique belge et euro-
péenne, carrières internationales, enseignement et recherche,
emplois dans le monde de la vie politique et sociale, métiers de
la communication et journalisme, consultance, perspectives et
prospectives dans le secteur privé (géopolitique, géostratégie,…),
par exemple dans le secteur bancaire ou des assurances.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
(de 08h00 à 20H00 pendant les jours de la semaine).
Occasionnellement, un enseignement peut avoir lieu le samedi
matin. Les cours du Master à horaire décalé les cours commen-
cent à 17h00.
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau, bureau H.3229

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 04
Fax : +32 2 650 39 58
mail : pascale.meekers@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/soco/sciencespo
www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-POLI.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN SCIENCES
POLITIQUES
Or. relations internationales

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES Le MA en Sciences politiques associe plusieurs méthodes péda-
gogiques. Les étudiants sont amenés à suivre des cours mais
Le MA en Sciences politiques, orientation relations internatio-
aussi des séminaires, et à élaborer et présenter des travaux
nales ambitionne de permettre aux étudiants de devenir des po-
personnels, articulés sur un travail de terrain. Le mémoire de
litologues de tout premier plan dans le domaine des Relations
fin d’études permet d’appliquer de façon active et originale les
internationales.
connaissances acquises au cours des années d’étude précé-
Il vise à l’acquisition de compétences spécifiques préparant ses
dentes.
diplômés aux métiers de la fonction publique européenne ou
Généralement, les étudiants ont entre 15 et 20 heures de cours
des organisations internationales telles l’ONU et les organi-
ou séminaires par semaine.
sations de l'ONU, la Banque mondiale, l’OCDE, les ONG interna-
Les cours qui se terminent au premier quadrimestre (septembre
tionales, etc. comme aux métiers qui ont trait aux domaines de
à décembre) sont évalués en janvier. Les cours qui se terminent
la perspective et de la prospective dans le secteur privé, notam-
au deuxième quadrimestre (février à mi-mai) sont évalués à la
ment dans le secteur bancaire ou celui des assurances.
fin mai ou au mois de juin.
Plus généralement, la formation a aussi pour objectif l’acquisi-
tion de compétences cruciales dans la vie professionnelle : l’ex-
pression orale et écrite cohérente et agencée, la capacité à
trouver et gérer parfaitement l’information, et les connais-
sances linguistiques, un des éléments clés pour l’accès au mar-
LES SPÉCIFICITÉS
ché du travail. Le MA en Sciences politiques, orientation Relations internatio-
Les étudiants sont régulièrement amenés à lire des textes en nales de l’ULB a été pensé afin d'offrir aux étudiants la forma-
anglais et certains enseignements sont dispensés en anglais. tion la plus percutante et la plus intéressante possible, mais
Dès lors, grâce à l’acquisition de ces compétences indispensa- aussi avec l’ambition d’ouvrir aisément les portes d’un emploi
bles dans le monde professionnel, le MA en Sciences poli- valorisant.
tiques, orientation Relations internationales permet à ses A l’ULB, la formation en sciences politiques dans le domaine
diplômés de se positionner très favorablement sur le marché du des Relations internationales bénéficie aussi de la mise en com-
travail et d’y décrocher rapidement un emploi intéressant et va- mun d’un nombre significatif de cours avec l’Institut d’études
lorisant. européennes, l’un des meilleurs en Europe, et du Centre de
Les étudiants peuvent suivre deux spécialisations : la finalité droit international, également internationalement réputé.
mondialisation et politiques publiques ou la finalité sécu-
rité, paix, conflits.

6 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Au sortir de leurs études de sciences politiques, orientation
Relations internationales à l’ULB, les diplômés sont bien armés
pour accéder à une palette d’emplois dans différents secteurs :
fonction publique européenne, carrières internationales, en-
seignement et recherche, perspectives et prospectives dans le
secteur privé (géopolitique, géostratégie,…), par exemple dans
le secteur bancaire ou des assurances.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
(de 8 h à 20 h pendant les jours de la semaine).
Occasionnellement, un enseignement peut avoir lieu le samedi
matin.
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau, bureau H.3229

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 04
Fax : +32 2 650 39 58
mail : pascale.meekers@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/soco/sciencespo
www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-PINT.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN SCIENCES
DE LA POPULATION
ET DU
DÉVELOPPEMENT

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES Ce MA a un caractère interdisciplinaire et reflète la volonté d’in-
tégrer le programme d’enseignement, les projets de recherche,
Ce Master forme les étudiants aux métiers de la coopération et
la pratique et la connaissance du terrain et les prestations de
du développement. Ouvert aux bacheliers ayant eu une forma-
service. Outre les cours obligatoires centrés sur les questions
tion dans diverses disciplines telles les sciences sociales,
de coopération et du développement, le programme offre une
l’agronomie, le droit, les sciences naturelles …, il vise à former
palette de cours permettant aux étudiants soit d’approfondir
des professionnels de haut niveau capables de maîtriser les
des disciplines déjà abordées dans leur formation de 1er cycle,
questions de développement international et ses enjeux, de
soit de les familiariser avec d’autres.
comprendre les problèmes auxquels sont confrontés les pays
en développement ainsi que les efforts qui sont déployés pour
les résoudre.
Le programme a pour ambition d’amener les étudiants à une LES ATOUTS
réflexion critique et indépendante pouvant s’appliquer aux poli-
tiques de développement et à la pratique de la coopération
PROFESSIONNELS
internationale. La formation prépare aux métiers du développement : gestion-
La formation est à la fois théorique et pratique : un stage, naires de projets pour les opérateurs de la coopération interna-
réalisé le plus souvent à l’étranger, permet aux étudiants d’être tionale, coordonnateurs de projets d’aide et de développement
confrontés directement et concrètement aux réalités du terrain. international, conseillers, consultants, analystes de pro-
grammes de coopération …
Trois grandes « familles » au sein desquelles un emploi est en-
visageable :
LE CURSUS > Les institutions nationales et internationales qui finan-
Le MA associe plusieurs méthodes pédagogiques. Les cours ex cent le développement (Commission européenne, Banque mon-
cathedra alternent avec des séminaires et un important travail diale, Coopération bilatérale belge, etc.).
de terrain. Un stage, réalisé le plus souvent à l’étranger, accom- > Les Organisations non gouvernementales — ONG — qui
pagné d’un encadrement pédagogique individuel et en groupe, agissent de manière indépendante, généralement financées (ou
permet aux étudiants à la fois d’être confrontés concrètement co-financées) par les institutions ci-dessus. Les postes à pour-
aux réalités du terrain et de développer des capacités d’analyse voir se localisent soit au siège de l’ONG, soit dans leurs pays
comparative. « cibles ».

6 3
> Le secteur privé qui travaille comme sous-traitant pour les i
institutions nationales et internationales. Les bureaux d'études
du privé identifient, formulent, mettent en œuvre et évaluent
des projets et des programmes pour le compte de ces institu- Où ? Campus du Solbosch
tions par la mise à disposition d’experts et d’assistance tech-
nique.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Le stage, d’environ 150 heures, se déroule soit à l’étranger,
soit dans des organismes situés en Belgique.
Horaire : de jour (de 8 h à 20 h);
occasionnellement le samedi matin.
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau, bureau H.3.131

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 09
Fax : +32 2 650 39 58
mail : hdivince@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/soco
www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-COOP.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN SCIENCES
DU TRAVAIL

LES COMPÉTENCES SUR LE CAMPUS DE CHARLEROI, À HORAIRE DÉCALÉ :


La finalité développement social s'inscrit dans la promotion
VISÉES actuelle des professions associées à l'action sociale. Elle forme
des concepteurs, des dirigeants, des formateurs et des supervi-
SUR LE CAMPUS DE BRUXELLES : seurs de projets sociaux dans le secteur public, associatif ou
La finalité organisation et administration du travail, en rela- commercial. Elle donne aux diplômés une base théorique de ré-
tion directe avec le monde du travail, aborde la problématique flexion en rapport avec les grands problèmes d'actualité : em-
du travail dans les domaines juridique, sociologique, psycholo- ploi, conditions de travail, exclusion sociale, insertion,
gique, économique, social. La formation est avant tout marquée développement local.
par son aspect pluridisciplinaire.
Cette finalité existe aussi sous la forme d'une finalité euro- Il existe une finalité européenne en développement social
péenne en organisation et administration du travail. Dans permettant à l'étudiant de passer la seconde année de son mas-
ce cas, l'étudiant passe la seconde année de master à l’Univer- ter dans une des universités membres du réseau (actuellement:
sidad de Sevilla (Espagne). l’Universidad de Zaragoza - Espagne; l’Université de Reims
Champagne-Ardenne - France; l’Université de Picardie Jules
La finalité gestion de la formation et de la transition pro- Verne, Amiens - France). L'échange entre l'ULB et l'université
fessionnelle, à horaire décalé, a été pensée dans un contexte d'accueil se fait dans le cadre d'une convention Erasmus.
de chômage et de plus grande mobilité de l'emploi, où les acti-
vités dans les domaines de l'insertion professionnelle se sont La finalité gestion et administration dans le secteur non-
considérablement développées. Les spécificités des compé- marchand a pour objet d'offrir une formation en sciences du
tences impliquées dans la conception et la gestion des projets travail orientée vers le secteur non marchand. Ce cursus
sont apparues comme un enjeu majeur. Et, la modernisation s’adresse aux personnes appelées à occuper des fonctions de
des entreprises, en particulier au plan organisationnel, a mis responsabilités en ce qui concerne les missions de services col-
l'accent sur le besoin de formation dans les stratégies de ges- lectifs ou d'intérêt général, ainsi qu’à celles intéressées par des
tion des entreprises. La question de la conception, de la gestion fonctions de conception, d’ingénierie, de développement et de
et de l'évaluation de la formation, dans une perspective d'inser- gestion des projets de services au sein des organisations non
tion comme de promotion et de reconversion professionnelle et lucratives (associations, mutuelles, fondations, entreprises
de modernisation des entreprises apparaît comme une de- d'insertion, organisations non gouvernementales, coopératives,
mande importante. associations de fait, entreprises de formation par le travail…) ou
au sein de collectivités locales.

6 5
i
LES ATOUTS
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch (2 finalités) et
de Charleroi (2 finalités)
Selon la finalité suivie, le Master en Sciences du travail prépare
à la gestion du personnel dans les entreprises privées et
publiques, à la gestion des secrétariats sociaux, aux emplois
de niveau I dans les administrations publiques; il débouche sur (3 finalités)
diverses fonctions dans le cadre d’ONG, d’organisations inter- En MA2, finalités européennes en « Développement social » et
nationales, de syndicats internationaux; il permet d’occuper en « Organisation et administration du travail » ; double di-
des fonctions de responsable dans une entreprise privée ou plôme avec l’Universidad de Sevilla
publique, ainsi que dans le secteur associatif (Ressources hu-
maines, insertion, formation,…), dans une association d’inser-
tion, un service du personnel, de formation,…

RENSEIGNEMENTS
> Les finalités "organisation et administration du travail"
et "européenne en organisation du travail" sont organisées
à Bruxelles en horaire de jour, sur le Campus du Solbosch. La fi-
nalité "gestion de la formation et de la transition profes-
sionnelle" est organisée à Bruxelles en horaire décalé, sur le
Campus du Solbosch.

Secrétariat : Bâtiment P4 - 2ème niveau - Catherine Peeters, bu-


reau P4.3.205 - Tél. +32 (0)2 650 40 79 - Fax +32 (0)2 650 35 69

> Les finalités "développement social", "européenne en dé-


veloppement social", ainsi que "gestion et administration
dans le secteur non-marchand" sont organisées en horaire
décalé (après 17h et le samedi matin) sur le Campus de Charle-
roi (certains cours de MA2 ont cependant lieu au Solbosch).

Secrétariat : Bd Joseph II, 38-40, 6000 Charleroi - Annie Siot -


Tél. : +32 (0)71 33 27 92

Plus d'information?
mail : catherine.peeters@ulb.ac.be, annie.siot@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/travail
www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-TRAV.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S S O C I A L E S E T
POLITIQUES/SBS-EM
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN SOCIOLOGIE

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES En plus de la finalité didactique, le MA en Sociologie offre
deux spécialisations: une finalité spécialisée, et une fina-
Le Master en Sociologie vise à doter les étudiants des compé-
lité action sociale et diversité culturelle.
tences d’analyse critique nécessaires à la réflexion sur la vie en
L’accent est mis sur :
société et sur ses enjeux afin qu’ils puissent contribuer, au-delà
> la capacité d’analyse critique ;
des explications toutes faites, à en expliquer l’organisation et le
> l’acquisition et la mise à l’épreuve de méthodes quantita-
fonctionnement, à éclairer les citoyens des ressorts du monde
tives et qualitatives ;
dans lequel ils vivent et à répondre à des questions qui préoc-
> le travail de terrain ;
cupent les pouvoirs publics, politiques ou les décideurs concer-
> l’ouverture à d’autres disciplines (l’anthropologie, la
nant les problèmes sociaux au cœur de l’actualité.
psychologie, l’histoire, la statistique, le droit …).
Le Master en Sociologie permet d’acquérir à la fois les connais-
La finalité action sociale et diversité culturelle est nouvelle
sances théoriques et les méthodes de recueil de données
et propose un diplôme professionnalisant en sociologie. Il est
essentielles de la discipline. Il offre aussi le choix de privilégier
destiné à toutes celles et à tous ceux qui souhaitent travailler
une formation plus théorique menant vers les métiers de la
dans le domaine de l’intervention sociale, en particulier dans un
recherche et de l’enseignement ou une formation plus pra-
contexte de diversité culturelle. Avec ce diplôme, vous serez
tique, débouchant vers des carrières dans de multiples secteurs
mieux formé pour exercer des emplois, notamment de média-
d’activités : administrations, communication, services sociaux,
teur, d’animateur, de formateur, d’intermédiaire, de coordina-
organisations professionnelles, santé, formation, monde asso-
teur dans des entreprises, des écoles, des hôpitaux, des
ciatif, bureaux d’étude… .
administrations et des associations. Ce master met l’accent sur
Au terme de leur formation, les diplômés auront acquis à la fois
la pratique professionnelle du sociologue dans les métiers de la
les connaissances générales et un savoir spécialisé dans un
ville et du social.
domaine plus précis : culture, travail, politiques sociales, ville,
Le MA associe plusieurs méthodes pédagogiques. Les cours ex
migrations….
cathedra alternent avec des exercices en petits groupes, des
Le sociologue n’est pas seulement un théoricien dont le travail
séminaires et des travaux de terrain.
se réalise dans un centre de recherche universitaire. Il peut
Un stage mené soit au sein d’une équipe de recherche, soit au
aussi être praticien, par exemple lorsqu’il exerce des fonctions
sein d’un milieu de travail permet à l’étudiant d’appliquer les
d’études et de conseil ou lorsqu’il s’intègre dans des milieux
connaissances acquises dans des contextes sociaux concrets.
professionnels concernés par la mise en œuvre d’actions pour
Les acquis de cette expérience viendront renforcer ses compé-
favoriser la cohabitation de groupes différents, résoudre des
tences pour l’élaboration du mémoire de fin d’études.
conflits, améliorer la compréhension mutuelle.

6 7
LES SPÉCIFICITÉS i
Le MA en Sociologie a été conçu pour permettre aux étudiants
d’orienter leur formation en fonction des perspectives profes- Où ? Campus du Solbosch
sionnelles qu’ils visent : soit une carrière dans la recherche ou
dans l’enseignement universitaire, soit une carrière non acadé-
mique dans des organismes publics ou privés dans lesquels ils
pourront faire valoir la spécificité de leur formation. Toutefois, la
palette des cours proposés a été pensée afin d’éviter un cloison-
nement trop précoce entre les différents domaines de la socio-
logie : selon ses choix, l’étudiant pourra se familiariser à de
multiples aspects de la sociologie ou bien il optera pour une
spécialisation plus grande dans un ou deux domaines seule-
ment de la discipline. L’indispensable pluridisciplinarité de la
formation est assurée par la disponibilité de cours relevant
notamment de l’économie, du droit, de la science politique et
de la psychologie.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
D’une part, la formation ouvre sur les débouchés « classiques »
de la sociologie : la recherche fondamentale (métier de cher-
cheur) et l'enseignement supérieur. D’autre part, en dotant les
étudiants d'outils et de compétences spécifiques, elle leur per-
met aussi de s'insérer dans des organismes privés et publics et
dans divers secteurs professionnels : journalisme, administra-
tions, communication, services sociaux, organisations profes-
sionnelles, santé, formation, monde associatif, ressources
humaines (consultance, cabinets-conseils et bureaux d’étude,
instituts de sondage, gestionnaire de projet, ONG, …)

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour (entre 8 h et 20 h);
occasionnellement, le samedi matin.
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau, bureau H.3131

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 09
Fax : +32 2 650 39 58
mail : hdivince@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/soco
www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-SOCO.html
F A C U LT É D E D R O I T
SCIENCE S JURIDIQUE S
MASTER
EN DROIT

L'huissier de justice, par ses interventions officielles à plusieurs


LES COMPÉTENCES niveaux de la procédure judiciaire, constitue un chaînon indis-
VISÉES pensable à l'efficacité concrète de la justice.
Le réviseur, le juriste d'entreprise, l'entrepreneur lui-même faci-
Le Droit est un outil. Il dessine un cadre afin d’assurer le bon litent, par leurs connaissances en droit et leurs capacités à
déroulement des projets humains, dans chacun de leurs aspects. mener un projet, l'aboutissement d'ambitions économiques, en
En cela, il contribue à améliorer les destinées individuelles et en préservant le caractère équilibré et équitable.
les réalisations collectives. Plusieurs professeurs réunissent A tous les niveaux de la vie publique, nationale ou internatio-
leurs méthodes, leurs exigences et leurs spécificités pour tendre nale, des juristes apportent leur savoir toujours actualisé, leur
vers cet objectif, tant dans le domaine de la vie privée indépendance d'esprit et leur attachement aux valeurs démo-
qu'économique et politique. cratiques, véhiculées par le Droit, pour préserver l'égalité des
Les professions juridiques sont réglementées le plus souvent citoyens, la sphère de leurs libertés et les conditions d'une
par des Codes de déontologie, qui en précisent les conditions juste solidarité.
d'accès et déterminent les normes fondamentales régissant Enfin, les chercheurs en Droit apportent aux évolutions positives
l'exercice du métier. de notre société leurs analyses constructives, fondées sur des
Le Barreau accueille les avocats, véritables traducteurs en méthodes rigoureuses de traitement des sources et alimentées
termes juridiques de situations concrètes rencontrées par les par leur imagination prospective.
citoyens, par les sociétés commerciales ou autres associations.
L'avocat idéal associe le goût de l'analyse, la capacité à aller à
l'essentiel, le soin apporté à l'argumentation convaincante,
l'honnêteté, la combativité et l'éloquence. Il présente de
solides capacités de gestion et d'efficaces compétences linguis-
LE CURSUS
Les études de Bachelier sont consacrées à l'étude générale du
tiques.
Droit contemporain, dans toutes les matières, tant privées que
Le magistrat doit trancher les conflits qui lui sont soumis en fai-
publiques, à la lumière d'éléments d'histoire, de philosophie,
sant abstraction de ses sentiments personnels pour s'identifier
de psychologie, d'économie, de sociologie et de politique. Les
entièrement à sa mission, avec intégrité, compétence et dili-
bases du néerlandais, notamment du néerlandais juridique y
gence. Il doit maîtriser le processus judiciaire et les principes
sont enseignées.
fondamentaux qui en garantissent à la fois l'efficacité et la per-
Grâce aux cours ex cathedra, le Bachelier en Droit acquiert une
tinence. A cette fin, il développe un talent d'écoute et d'ouver-
connaissance de base du système juridique belge. Il aperçoit
ture mais doit pouvoir prendre avec courage des décisions
les liens entre les divers domaines et la cohérence du tout. Il
parfois délicates en les motivant avec précision.
peut relever l'essentiel d'une leçon orale, résumer des écrits
Le notaire accompagne, par ses conseils, la vie des familles – et
complexes et importants, analyser des textes précis, intégrer,
aussi des sociétés – à chaque étape de leur évolution. Il au-
comprendre et exposer clairement le résultat de son travail.
thentifie les actes juridiques consacrant chacune de ces étapes,
Lors de séminaires, il apprend à se servir des sources tant en
pour en assurer la sécurité et la pérennité.

6 9
français qu'en néerlandais, à en exploiter la portée et à appli-
quer leur contenu à des cas concrets. Il développe ainsi des RENSEIGNEMENTS
capacités de définition du périmètre d'une question, de qualifi- Campus : du Solbosch
cation en Droit, de recherche, d'imagination, de présentation Horaire : de jour (entre 8 h et 20 h);
écrite et d'argumentation. occasionnellement, le samedi matin.
Combinant cours ex cathedra, séminaires et recherches person- Secrétariat : Bât. H, localisé au croisement de
nelles, le grade de Master en Droit poursuit trois objectifs : l'avenue Roosevelt et de l'avenue Paul Héger.
approfondir la connaissance du Droit en général (par un tronc
commun de cours), proposer un choix entre deux finalités Plus d'information?
(Droit privé et Droit public), offrir la chance d'une première Tél. : +32 2 650 39 37 / 39 36 / 39 40 / 36 73
orientation préférentielle (dix modules optionnels différents). mail : droit@admin.ulb.ac.be
Le Master en Droit accède à la maîtrise du Droit comme outil de web : www.ulbruxelles.be/facs/droit/index.html
résolution de questions théoriques et pratiques. www.ulbruxelles.be/catalogue/droit/MA-DROI.html

LES SPÉCIFICITÉS
Le grade de Master en Droit de l'ULB associe la rigueur de
l'apprentissage, sous de multiples formes, la confrontation
immédiate avec des questions concrètes, encadrées par des
praticiens, ainsi que la mise en perspective des connaissances
et compétences acquises, par au moins un cours, chaque
année, de regard sur le Droit, tel les cours de Théorie du droit,
Anthropologie du Droit, Philosophie du Droit, Sociologie du
Droit, etc.
Les modules optionnels sont variés et parfaitement en phase
avec les problématiques contemporaines, qu'elles soient tradi-
tionnelles ou relativement nouvelles. Ainsi, le Droit de l'entre- i
prise, le Droit familial, le Droit pénal, le Droit administratif et
institutionnel, le Droit social, peuvent conférer au Master une
Où ? Campus du Solbosch
première particularité, mais aussi le Droit de l'environnement,
les droits fondamentaux de la personne humaine, les droits
intellectuels et de l'information, et le Droit du contentieux, dans
tous ses aspects.
La Faculté de Droit de l'ULB s'ouvre résolument vers l'extérieur,
comme le prouvent les nombreux échanges internationaux
d'étudiants et d'enseignants, ainsi que la richesse de ses ensei-
gnements en Droit comparé et Droit international.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Le Master en Droit conduit notamment aux professions d'avocat,
de magistrat, de notaire, d'huissier de justice, de juriste d'en-
treprises ou de conseiller public. Ces carrières peuvent présen-
ter un caractère aussi bien national qu'international.
Même en dehors de ces professions proprement juridiques, la
connaissance du Droit, de l'utilisation de méthodes rigoureuses
de recherche, d'analyse et d'interprétation des normes applica-
bles, ainsi que de l'acquisition de compétences d'argumenta-
tion, écrite ou orale, forment un ensemble considérable d'atouts
précieux pour l'accomplissement de tous les projets de vie.
F A C U LT É D E D R O I T
CRIMINOLOGIE
MASTER
EN CRIMINOLOGIE

Outre l’approfondissement de certains enseignements, la réali-


LES COMPÉTENCES sation d’un stage et d’un mémoire, la 2e année permet de choi-
VISÉES sir entre deux finalités : la finalité spécialisée qui vise à
former des criminologues qui travailleront sur le terrain et la
Ce Master a pour objectif de permettre à l’étudiant d’appréhen- finalité approfondie destinée aux étudiants qui optent pour la
der les divers aspects de la question criminelle (formes de cri- recherche scientifique.
minalité, fonctionnement de la justice pénale, causes de la
criminalisation, politiques de prévention, pratiques de traite-
ment, etc.). La complexité de cette question nécessite une for-
mation pluridisciplinaire combinant les approches
sociologique, juridique et psychologique. A l’issue de cette
LES SPÉCIFICITÉS
Face à l’importance des débats actuels sur les questions de
formation qui favorise le développement des capacités critiques
sécurité, les membres de l’École des sciences criminologiques
et d’analyse, le criminologue sera en mesure d’intégrer profes-
de l'ULB sont attentifs au développement d’un angle de ré-
sionnellement des domaines aussi variés que la police, la pro-
flexion critique, par ailleurs indispensable pour aborder un
tection de la jeunesse, l’administration pénitentiaire, la défense
champ de connaissance qui comporte des dimensions éthiques
sociale, le secteur associatif travaillant dans le domaine de la
incontournables. La formation qu’organise l’École bénéficie de
déviance (toxicomanie, prostitution, …), les contrats de sécurité,
l’encadrement scientifique riche et varié des membres d’un Cen-
l’exécution de mesures telles que le travail d’intérêt général et
tre de recherches dynamique. Les cours criminologiques sont
la médiation, la sécurité privée, l’aide aux victimes, etc. Le crimi-
complétés par des séances de travaux pratiques, des excur-
nologue pourra également opter pour une carrière de chercheur
sions et des séminaires qui permettent, en groupe restreint,
dans un centre universitaire ou autre.
de confronter l’étudiant à des situations concrètes ou à des
questions théoriques pointues. Dans le cadre de son stage et de
son mémoire, qui lui donnent la possibilité d’approfondir un do-
LE CURSUS maine qui lui tient à cœur, l’étudiant pourra compter sur une su-
pervision et un encadrement importants.
En 1re année le programme comprend des cours spécialisés vi-
sant la compréhension du crime, du criminel et de la criminalité
ainsi que l’étude de la réaction sociale au crime.

7 1
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour Où ? Campus du Solbosch

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 41
web : www.ulb.ac.be/rech/inventaire/unites/ULB067.html
www.ulb.ac.be/facs/droit/index.html
www.ulb.ac.be/catalogue/droit/MA-CRIM.html
F A C U LT É D E P H I L O S O P H I E E T L E T T R E S
SCIENCE S ÉCONOMIQUE S ET DE GE STION
MASTER
EN GESTION
CULTURELLE

Des module d’option complètent cette formation et offrent


LES COMPÉTENCES aux étudiants l'opportunité d'approfondir leurs connaissances
VISÉES dans le domaine des arts ou du tourisme, par exemple. Une
part de la formation est réservée à des stages qui donnent
Le monde des arts et de la culture doit faire face à l'importance aux étudiants la possibilité de se confronter à la réalité du
croissante des enjeux en termes de gestion. monde culturel et de mettre en pratique les enseignements
L'objectif du Master en Gestion culturelle est de préparer les qui leur ont été dispensés. Outre leur rôle professionnalisant
étudiants à gérer en toute autonomie une structure ou un projet évident, ces stages fournissent aussi l'occasion de nouer des
relevant des domaines de l'art ou de la culture en général, mais contacts fructueux pour l'avenir et l'entrée dans la vie active.
aussi de leur permettre de s'intégrer dans une institution plus
large pour y exercer des fonctions à responsabilités.
Pour ce faire, les étudiants sont familiarisés avec les multiples
aspects de l'activité culturelle et amenés à construire et à
développer une vision critique du monde culturel, tant au plan
LES SPÉCIFICITÉS
Le Master en gestion culturelle de l'ULB se caractérise par
de sa gestion qu'à propos des politiques culturelles ou artistiques.
deux éléments principaux : l'importance accordée aux
Ouverte sur le monde, la formation s'élabore à partir d'études
sciences de gestion d'une part, le nombre et la qualité des
de cas qui dépassent le cadre belge.
stages proposés aux étudiants d'autre part. Cette approche,
résolument originale, vise à garantir aux étudiants du Master
en Gestion culturelle le maximum d'atouts en vue d'entamer
LE CURSUS une carrière dans le monde des arts et de la culture.
La présence de l'ULB au cœur de Bruxelles ainsi que les
La formation s'appuie sur un socle de connaissances en gestion relations étroites qu'entretiennent les membres du corps
et propose une finalité spécialisée en Gestion culturelle ap- professoral du Master en Gestion culturelle avec les gestion-
pliquée. Cette finalité permet notamment aux étudiants de cer- naires de grandes institutions culturelles facilitent les oppor-
ner les problématiques de gestion propres aux musées, aux tunités de stages au sein d'organismes culturels d'envergure
expositions ou encore au monde du spectacle. internationale.
Elle met aussi l'accent sur la gestion de centres culturels, de
centres de loisirs et de centres sportifs.

7 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Les perspectives professionnelles qui s'offrent aux étudiants
titulaires d'un Master en gestion culturelle sont multiples. Le
caractère mixte de la formation, basée tant sur la gestion que
sur la compréhension et la mise en valeur des activités cultu-
relles, permet de s'intégrer harmonieusement dans un vaste
ensemble d'institutions et d'entreprises culturelles.
Organisateur d'événements culturels (expositions, concerts,
etc.), gestionnaire de musées, de théâtres, de centres culturels
ou de centres de loisirs sont autant d'activités professionnelles
auxquelles cette formation conduit naturellement.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. NA - 5ème niveau (local : NA.5.210)

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 43 48
Fax : +32 2 650 39 49
mail : gecult@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/facs/philo/index.html
www.ulb.ac.be/catalogue/philo/MA-GECU.html
S O LVAY B R U S S E L S S C H O O L O F
ECONOMIC S AND MANAGEMENT
MASTER
SCIENCE S ÉCONOMIQUE S ET DE GE STION
INGÉNIEUR
DE GESTION
CURSUS EN
FRANÇAIS

> la finalité organisation et technologie (en collaboration


LES COMPÉTENCES avec l'Ecole polytechnique) qui offre un panel de cours plus
VISÉES technologiques et permet, en plus de certains domaines de la
gestion, d'approfondir un des domaines suivants: chimie et en-
Ces études préparent à des rôles de coordination et de direc- vironnement, énergie, logistique et supply chain, processus in-
tion, tant dans des organisations privées que publiques ou dans dustriels, telecom and IT.
des ONG (MSF, Greenpeace, etc.). Elles offrent la possibilité de Ce diplôme de la Solvay Brussels School of Economics and Ma-
pouvoir comprendre et de s'impliquer dans tous les domaines nagement est très recherché par les entreprises, qui recrutent
de la gestion d'une organisation. L'ingénieur de gestion est ca- nos étudiants dès la deuxième année du Master.
pable de faire la synthèse et l'arbitrage entre les grandes fonc-
tions et les grands départements de nos entreprises et de nos Pour la finalité spécialisée, les 120 crédits ECTS du Master
organisations. sont répartis comme suit:
Le programme de cours propose de développer vos savoirs et > 30 crédits pour 6 mois passés obligatoirement en échange
savoir-faire dans des domaines tels que la finance, le marke- dans une des 70 écoles de commerce et "business schools"
ting, le contrôle de gestion, la stratégie et la gestion des res- avec lesquelles nous avons un accord d'échange en Europe, aux
sources humaines, mais est aussi construit pour vous permettre Etats-Unis, au Canada, au Japon, etc.
de développer une série de compétences liées à une position de > 32 crédits pour 7 cours obligatoires (advanced finance, mar-
décideur et d'entrepreneur: traiter l'information, résoudre des keting, etc.)
problèmes, gérer un projet, gérer une équipe, travailler en > 28 crédits pour des cours à option à choisir dans une liste de
équipe, communiquer, faire preuve d'un sens éthique dans le plus de 70 cours (corporate governance, sustainable develop-
monde des affaires, faire preuve de culture "entrepreneuriale", ment, etc.)
faire preuve d'esprit critique et de jugement personnel, se gérer > 30 crédits pour trois gros travaux : un mémoire de fin de
soi-même. cycle, un séminaire de stratégie, un séminaire en entreprise.

Pour la finalité organisation et technologie, les 120 crédits


LE CURSUS ECTS du Master sont répartis comme suit:
> 30 crédits pour 6 mois passés obligatoirement en échange
Pour suivre ce Master Ingénieur de gestion, il faut tout d’abord dans une des 70 écoles de commerce et "business schools"
un Bachelier Ingénieur de gestion, un Bachelier en Sciences avec lesquelles nous avons un accord d'échange en Europe, aux
économiques « mineure Ingénieur de gestion » avec programme Etats-Unis, au Canada, au Japon, etc.
complémentaire, ou se préparer à présenter des examens rela- > 30 crédits pour des cours obligatoires de remise à niveau
tifs aux cours non vus durant le BA. technique et technologique
Ce programme existe en deux versions ("finalités"): > 30 crédits pour des cours à option à choisir dans deux des
> la finalité spécialisée qui met essentiellement l'accent sur domaines suivants: chimie et environnement, énergie, logis-
l'acquisition de compétences et de savoirs en gestion et qui tique et supply chain, processus industriels, telecom and IT
offre l'opportunité d'approfondir un des domaines suivants: fi- > 30 crédits pour trois gros travaux : un mémoire de fin de
nance, entrepreneurship, international and Europe, develop- cycle, un séminaire de stratégie, un séminaire en entreprise (les
ment, research, consulting et marketing. deux séminaires peuvent être remplacés par des cours de spé-

7 5
cialisation en gestion pris dans un des trois domaines suivants: i
consulting, international and development et entrepreneur-
ship).
Où ? Campus du Solbosch
finalité « Organisation et Technologie »
LES SPÉCIFICITÉS
Avant tout, notre corps enseignant ! Il comprend à la fois des
académiques plein temps, des enseignants de haut niveau qui
vous transmettront les résultats de leurs recherches et des pro-
fesseurs à temps partiel occupant des fonctions dirigeantes en
entreprise et qui vous font profiter de leur irremplaçable expé-
rience du monde de l’entreprise. Ce corps enseignant est multi-
culturel et international.
Une autre spécificité de notre programme : l’échange Erasmus
est obligatoire, ce qui implique à la fois d’être plongé six mois
durant dans une Business School à l’étranger, mais aussi
d’avoir cours à Bruxelles dans des amphithéâtres ou se côtoient
des étudiants belges et des étudiants étrangers en Erasmus
chez nous.
3e spécificité : la SBS-EM est la seule Ecole d'Economie et de
gestion de la Communauté Française de Belgique à avoir reçu
la double accréditation Equis et AMBA.
L’accréditation Equis, attribuée aux institutions de formation
au management en Europe par un corps d’examinateurs exté-
rieurs, prouve que la qualité de l'enseignement de la SBS-EM
est supérieure à la moyenne. L'accréditation AMBA récom-
pense, elle, la qualité de ses programmes de MBA.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
La formation complète et polyvalente offre à nos diplômés un
large éventail de professions possibles. Principalement, toutes
les fonctions dont la mission consiste à faire travailler des
hommes et des femmes ensemble, c’est-à-dire tous les postes
qui font appel à la gestion et à la prise de décision.

RENSEIGNEMENTS
Plus d'information?
mail : Natalie.Tricnot@ulb.ac.be
web : www.solvay.edu/ingest
www.ulbruxeles.be/catalogue/soco/MA-INGE-F.html
S O LVAY B R U S S E L S S C H O O L O F
ECONOMIC S AND MANAGEMENT
MASTER
SCIENCE S ÉCONOMIQUE S ET DE GE STION
INGÉNIEUR
DE GESTION
CURSUS EN ANGLAIS
= Master in Business and Technology

and Curriculum that contains the following subjects: Economics,


LES COMPÉTENCES Business, Quantitative Methods, Languages, Natural Sciences,
VISÉES Humanities and Law.
For more details on the program : www.solvay.edu/EN/
The French and Dutch-speaking Universities of Brussels decided Programmes/MasterInternational/index.php
to offer an international/European-oriented variant of their
French and Dutch programmes « Ingénieur de Gestion »/
« Handelsingenieur ».
Economics as its foundation, technology as added value and
entrepreneurship as a guideline. This, in short, is the philoso-
LES SPÉCIFICITÉS
Through this co-organized English programme, international un-
phy behind the Belgian academic qualification of « Business
dergraduate students with the right profile have the opportunity
Engineer » (sometimes also translated as « Management Engi-
to benefit from the expertise of the Solvay Brussels School of
neer » or « Commercial Engineer »).
Economics and Management without having to speak French or
The idea has always been to deliver professionals who are able
Dutch. Students thus have the unique possibility of experiencing
to understand the jargon and business environment of all of
high-level European and internationally- oriented management
their colleagues, whether they are engineers, economists,
studies whilst living and studying in the capital of Europe.
lawyers, computer scientists or those with other specializa-
Our professors and lecturers come from around the world,
tions. Our business engineers can be the bridges between the
mostly from the academic world and usually from the most
worlds of different members of the workforce.
prestigious universities and business schools.
During the « bachelor » phase of our degree, students develop a
In addition to our eminent academics, we are proud to welcome
solid foundation in economics and are immersed in business
as members of our teaching faculty numerous business profes-
fields such as marketing, finance, management and human re-
sionals and practitioners from every sector of business and the
source management. This is followed by a thorough grounding
economy, including industry and services and the private and
in mathematics, statistics and computer science, whilst a strong
public sectors in Belgium and Europe. Their knowledge and ex-
basis in science is provided by physics, chemistry, electronics
perience cover every field of management and business (strat-
and technology courses. Another peculiarity of the business en-
egy, finance, marketing, leadership, technology, IT etc.)
gineer’s education is a strong focus on language skills.

LE CURSUS LES ATOUTS


As all parts of this course are taught in English and students
PROFESSIONNELS
must write their thesis in English, proficiency in the English An international/European-oriented programme in Brussels, the
language is naturally an important prerequisite. capital of Europe, is a great asset for any student who strives to
Minimum university Bachelor degree in Business or Economics be prepared for the challenge of management in a globalised
world.

7 7
RENSEIGNEMENTS i
Plus d'information?
Tél. : +32 2 629 12 75 Où ? Campus Solbosch et VUB Plaine
Fax : +32 2 629 36 45
mail : imms@vub.ac.be
web : Partenariat VUB
www.solvay.edu/EN/Programmes/MasterInternational/index.php
www.ulbruxelles.be/catalogue/soco/MA-INGE-E.html
S O LVAY B R U S S E L S S C H O O L O F
ECONOMIC S AND MANAGEMENT
MASTER
SCIENCE S POLITIQUE S ET SOCIALE S
EN SCIENCES
ÉCONOMIQUES

LES COMPÉTENCES Conditions d'accès


Ce MA est accessible directement aux bacheliers universitaires
VISÉES en sciences économiques, ou en sciences économiques et de
gestion. Il est accessible sur dossier et moyennant programme
Le MA en Sciences économiques forme des diplômés destinés à complémentaire éventuel de 15 crédits maximum aux bacheliers
devenir des économistes de premier plan et des gestionnaires. universitaires en sciences de gestion.
D’une part, il leur fournit les outils quantitatifs et économiques Les bacheliers du domaine des sciences, mathématiques en
nécessaires aux métiers de l’économiste. D’autre part, il leur particulier peuvent aussi accéder, sur dossier; toutefois, la
permet de choisir entre plusieurs domaines de concentration formation de base de l’économiste étant fortement quantita-
pour pouvoir développer des connaissances de pointe dans le tive, ces bacheliers devraient avoir déjà acquis des notions
sujet désiré, par exemple la recherche, la gestion ou la finance. d’économie.
Un économiste actif doit pouvoir prendre des décisions en toute D’autres profils d’étudiants sont évidemment bienvenus, l’accès
connaissance de cause. au MA en sciences économiques se faisant alors sur dossier.
L’accent est donc mis sur le développement :
> de la capacité de réflexion;
> de l’acquisition d’une démarche scientifique;
> du lien avec la réalité économique du monde des entreprises
et de la politique économique;
LES SPÉCIFICITÉS
> des capacités de présentation de travaux originaux; Une originalité du MA en Sciences économiques tient en l'exis-
> des capacités linguistiques. tence de trois finalités spécialisées bien distinctes.
La finalité Analyse, conseil et politique économiques
oriente les étudiants vers l'analyse économique avancée, entre
autres la recherche ou le travail dans des institutions nationales
LE CURSUS - telle la Banque Nationale de Belgique - ou internationales -
telles la Commission Européenne ou l'OCDE.
Le MA en Sciences économiques est diversifié en matière de
méthodes d’enseignement : les étudiants sont amenés à suivre La finalité Management Science oriente les étudiants vers la
des séminaires et à élaborer et présenter divers travaux person- gestion d'entreprises ou l'intégration dans leurs centres de re-
nels et études de cas. Un mémoire de fin d’études permettra cherche. Cette finalité est dispensée entièrement en anglais.
d’appliquer de façon active et originale les connaissances
acquises au cours des années d’étude précédentes. La finalité Business Economics oriente les étudiants vers les
métiers de la régulation dans le secteur des opérateurs euro-
péens de la régulation, extrêmement nombreux à Bruxelles, ca-
pitale de l'Europe.

7 9
La finalité approfondie peut être suivie tant en français que i
en anglais.

Enfin, les étudiants ont la possibilité de passer un semestre de Où ? Campus du Solbosch


leur programme dans une des universités européennes de pre-
finalité approfondie et finalité « Management Science »
mier plan avec lesquelles la Solvay Brussels School of Econo-
mics and Management a conclu des accords d'échanges. autres finalités

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Grâce à l’acquisition de compétences indispensables dans le
monde professionnel, cette formation permet aux diplômés de
se positionner très favorablement sur le marché du travail et d’y
décrocher rapidement un emploi intéressant et valorisant dans
des domaines très variés : banques et assurances, audit,
consulting, entreprises industrielles, institutions publiques et
para-publiques (Banque Nationale, Ministères, centres d’études
de partis politiques, d’associations professionnelles, de syndi-
cats, de mutuelles, …), institutions internationales (Commission
Européenne, Banque Européenne d’Investissement, Banque
Mondiale, Fonds Monétaire International, OCDE, … ), ONG,
recherche scientifique, enseignement secondaire et supérieur.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Bâtiment H, 3ème niveau, bureaux H.3145

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 39 10 / 40 03
mail : patricia.moreau@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/catalogue/soco/MA-ECON.html
FA C U LT É D E S S C I E N C E S P S YC H O L O G I Q U E S
E T D E L ' É D U C AT I O N
MASTER
SCIENCE S PSYCHOLOGIQUE S ET DE L'ÉDUC ATION
EN LOGOPÉDIE

troubles de la voix, neurolinguistique, et handicaps. Pour


LES COMPÉTENCES chaque champ particulier, les enseignements présentent les
VISÉES outils d'évaluation et méthodes d'examen ainsi que les tech-
niques d'intervention les plus usitées. Les cours magistraux
Le Master en logopédie est une formation à finalité spécialisée s'accompagnent d'activités personnelles et de travaux pratiques
préparant à l'exercice professionnel de la logopédie ou de visant à sensibiliser les étudiants aux particularités de la clinique
l'orthophonie. logopédique. Par les séminaires de clinique logopédique, les
Le logopède intervient pour l’ensemble des plaintes liées de étudiants se familiarisent avec les pathologies les plus cou-
manière large aux pathologies du langage, chez l'enfant dès le rantes, et acquièrent les démarches de réflexion et d'analyse
premier âge, chez l'adulte, ou chez la personne âgée. Il contri- requises pour accompagner la pratique clinique.
bue à l’examen clinique et au diagnostic dans un cadre le plus Le programme de la deuxième année est consacré principale-
souvent multidisciplinaire, et participe à la conception et à la ment à deux stages de formation professionnelle et au mémoire
mise en œuvre d'interventions de revalidation, de soutien, de de fin d'études ; quelques enseignements visant à l'accompa-
remédiation ou de réadaptation. Les domaines d'interventions, gnement académique de ces activités sont prévus.
au-delà du champ strict de la compréhension et de la produc- Le programme présuppose une formation générale de base
tion du langage, parlé et écrit, couvrent également les troubles dans les disciplines médicales et psychologiques, ainsi que des
de la communication précoce, les troubles de la voix, de la connaissances approfondies en sciences du langage, psycho-
phonation, et de la déglutition, les troubles du calcul ; l'éduca- linguistique et neurolinguistique.
tion, le soutien et l'accompagnement des personnes présentant
des déficiences auditives, des handicaps moteurs, ou des dé-
ficiences cognitives importantes.
LES SPÉCIFICITÉS
Le Master en logopédie est une formation co-organisée et
LE CURSUS cogérée par l'Université libre de Bruxelles et l'Université catho-
lique de Louvain, qui implique en outre dans chaque université
Le programme de la première année comporte un ensemble de les Facultés de psychologie et sciences de l'éducation et de
cours spécialisés préparant aux différents champs d'activité en Médecine. Le collège d'enseignement rassemble des ensei-
logopédie : troubles du langage oral, troubles du langage écrit, gnants-cliniciens et des enseignants-chercheurs reconnus inter-
troubles numériques et arithmétiques, déficiences auditives, nationalement dans leur champ de spécialisation.

8 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch et UCL Louvain-la-Neuve
Le programme prépare à l'exercice de la profession de logo-
pède, dans le cadre privé ou dans le cadre d'institutions de Partenariat avec l’UCL
soins, d'enseignement ou d'éducation. La formation est connue
dans les autres pays francophones. Régulièrement, au cours
des dernières années, des étudiants diplômés de ce programme
ont eu accès à des emplois au Québec, ou ont pu obtenir la re-
connaissance du titre en France, après validation de leur expé-
rience de stage de formation professionnelle.

RENSEIGNEMENTS
Campus : ULB – Campus du Solbosch;
UCL – Campus de Louvain-la-Neuve
Stages : nombreuses institutions d'accueil de la région
de Bruxelles et de Wallonie
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 31 37 (uniquement le matin)
Fax : +32 2 650 31 36
mail : logope@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/psycho/accueil.html
www.ulbruxelles.be/catalogue/psycho/MA-LOGO.html
FA C U LT É D E S S C I E N C E S P S YC H O L O G I Q U E S
E T D E L ' É D U C AT I O N
MASTER
SCIENCE S PSYCHOLOGIQUE S ET DE L'ÉDUC ATION
EN SCIENCES
DE L’ÉDUCATION

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES Le programme comprend un ensemble de cours obligatoires in-
troduisant à différentes problématiques fondamentales en ma-
Le Master en sciences de l’éducation à finalité spécialisée est
tière d’éducation et un ensemble d’enseignement optionnels
une formation universitaire de deux ans. Il est compatible avec
permettant à l’étudiant de se spécialiser dans un ou plusieurs
l’exercice d’une activité professionnelle. Pour les détenteurs
des domaines suivants: l’éducation scolaire et pré-scolaire, la
d’un des grades académiques suivants, l’accès au master est
formation des adultes, les questions liées à la diversité cultu-
conditionné par la réussite d’une année préparatoire.
relle, philosophique et religieuse en matière d’éducation, la pé-
> Assistant(e) en psychologie
dagogie différenciée et les troubles d’apprentissage,
> Assistant(e) social(e)
l’éducation à la santé.
> Éducateur(trice) spécialisé(e)
Afin de favoriser l’appropriation des différentes matières et
> Instituteur(trice) préscolaire ou primaire
compétences attendues, le programme met en œuvre une plu-
> Agrégé(e) de l’Enseignement Secondaire Inférieur, toutes
ralité d’approches — cours théoriques, travaux pratiques, tra-
sections
vaux de recherche, stages de formation professionnelle,
> Logopédie ou Audiologie
mémoire etc. — engageant l’étudiant dans un apprentissage à
la fois autonome et coopératif.
Nouveautés depuis 2009-2010
Création de deux nouveaux modules : un module « enseigne-
ment » particulièrement destiné aux enseignants et un module
« éducation, formation et coopération au développement »
LES SPÉCIFICITÉS
En année préparatoire, une dispense peut être accordée aux Plusieurs secteurs de recherche importants ont été développés
étudiants exerçant ou ayant exercé une activité professionnelle au sein du service des sciences de l’éducation, dont bénéficie le
jugée suffisante pour le stage (Stage: contacts de terrain et ré- programme de Master. Exemples : didactique des apprentis-
flexivité). sages scolaires et universitaires, rapport au savoir, conceptions
épistémologiques, diversité culturelle etc.
Le service est également actif dans les domaines des relations
internationales et de la coopération au développement en
matière d’éducation. Il collabore par ailleurs, avec l’Université
de Mons, dans le cadre de l’académie universitaire Wallonie-
Bruxelles ainsi qu’avec différentes institutions d’enseigne-
ment supérieur dans le cadre du pôle européen de
Bruxelles-Wallonie.

8 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch et UCL Louvain-la-Neuve
Les étudiants titulaires d’un Master en Sciences de l’éducation
bénéficient d’une formation de haut niveau en matière d’éduca-
tion. Celle-ci leur permet l’accès à un large éventail de profes- Partenariats avec UMons et diverses institutions d’enseigne-
sions, que ce soit dans le secteur de l’enseignement (et en ment supérieur du Pôle européen Bruxelles-Wallonie
particulier de la formation des enseignants), au sein d’orga-
nismes de formation (publics, privés, associatifs) ou encore
dans le secteur socio-culturel ou dans celui de la coopération
au développement.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : Un grand nombre d'étudiants ayant une activité pro-
fessionnelle dans l'enseignement, la plupart des cours sont or-
ganisés en horaire aménagé (principalement le lundi soir, mardi
soir, mercredi après-midi et exceptionnellement le samedi
matin).
Secrétariat : Bât. NA - 5ème niveau (local : NA.5.210)

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 54 62 / 32 68 (uniquement le matin)
Fax : +32 2 650 56 90 - 31 36
mail : educ@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/facs/psycho/accueil.html
www.ulb.ac.be/catalogue/psycho/MA-EDUC.html
FA C U LT É D E S S C I E N C E S P S YC H O L O G I Q U E S
E T D E L ' É D U C AT I O N
MASTER
SCIENCE S PSYCHOLOGIQUE S ET DE L'ÉDUC ATION
EN SCIENCES
PSYCHOLOGIQUES
I. compétences et cursus

conduire des entretiens cliniques et d'utiliser des épreuves


LES COMPÉTENCES d'évaluation diagnostique et de collaborer avec les divers parte-
VISÉES naires institutionnels qui seront les leurs.
La finalité « psychologie sociale et interculturelle » a pour
Ce Master se décline, à l'ULB, selon quatre finalités spéciali- objectifs de développer les compétences nécessaires pour l’in-
sées, toutes pouvant donner accès au titre de « psychologue » tervention psychosociale dans des situations sociales diverses
et offrant en outre au diplômé une formation spécialisée orien- et complexes : le milieu hospitalier, le travail, la famille, la délin-
tée vers un objectif professionnel spécifique. quance, etc. Quatre axes de compétences sont ciblés : la ges-
La finalité « neuropsychologie et développement cognitif » tion des groupes, la gestion de la diversité culturelle, la gestion
vise à répondre à la demande croissante, émanant des milieux du conflit, et la recherche. Ces compétences sont complétées,
hospitaliers et institutionnels, de psychologues spécialisés au choix de l’étudiant, par des modules optionnels qui permet-
dans le domaine de la neuropsychologie clinique. Elle a donc tent à l’étudiant une polyvalence de plus en plus souhaitée
pour vocation d'offrir à ces futurs psychologues une formation dans le monde professionnel.
théorique de haut niveau, ainsi qu'une formation pratique La finalité « psychologie du travail, psychologie écono-
basée sur les techniques les plus actuelles dans la prévention, mique et des organisations » met l'accent sur une formation
l'évaluation diagnostique et la prise en charge des troubles du approfondie aux méthodologies d'évaluation, d'intervention et
fonctionnement cognitif (mémoire, attention, langage, cognition de prévention, spécifiques aux milieux professionnels, en ce
numérique, gnosies, praxies, ...) résultant d'atteintes cérébrales compris ceux de l'insertion socioprofessionnelle. La formation
ou de troubles du développement et des apprentissages chez allie les développements scientifiques en laboratoires aux re-
l'enfant et l'adulte. cherches de terrain menées dans les organisations. Les étu-
La finalité « psychologie clinique et psychopathologie » ap- diants sont régulièrement en prise, lors des séminaires et
porte aux étudiants des connaissances théoriques et pratiques travaux pratiques, avec les réalités professionnelles et écono-
approfondies dans les champs variés et nouveaux de la psycho- miques. Les enseignements couvrent les champs de la psycho-
logie clinique. Elle les forme aux notions de psychologie du dé- logie du personnel, de la formation dans les organisations, de
veloppement, d’arrêts de développement et de psycho- l'étude des situations de travail, de l'évaluation de la charge
pathologie ainsi qu’aux perspectives de prévention et de traite- psychosociale (stress, harcèlement, violences au travail), ou en-
ment des personnes et des groupes. Elle les sensibilise à la sin- core de l'étude des comportements des consommateurs et de
gularité et à la complexité de toute rencontre clinique, à son la psychologie économique. Le psychologue du travail oeuvrant
exigence éthique et à la rigueur professionnelle qu’elle im- nécessairement en interaction avec d'autres spécialistes du tra-
plique. Elle les sensibilise à la nécessité de collaboration pluri- vail, les études s'ouvrent, notamment au travers des enseigne-
paradigmatique ainsi qu’avec les disciplines proches : ments optionnels, sur les autres acteurs du monde du travail,
sociologie clinique, anthropologie, pédagogie, psychologie médecins, juristes, sociologues du travail, économistes, ges-
sociale, … Les psychologues cliniciens seront en mesure de tionnaires.

8 5
tions. Les étudiants sont régulièrement en prise, lors des sémi-
LE CURSUS naires et travaux pratiques, avec les réalités professionnelles et
Finalité « neuropsychologie et développement cognitif » économiques. Les enseignements couvrent les champs de la
La formation couvre un large éventail de domaines tels que la psychologie du personnel, de la formation dans les organisa-
psychologie et les neurosciences cognitives, la psycholinguis- tions, de l’étude des situations de travail, de l’évaluation de la
tique, la psychologie éducationnelle, les méthodes spécifiques charge psychosociale (stress, harcèlement, violences au tra-
d'évaluation et d'intervention en neuropsychologie. Certains vail), ou encore de l’étude des comportements des consomma-
enseignements visent à initier les étudiants aux méthodes de teurs et de la psychologie économique. Le psychologue du
recherche dans ces secteurs ainsi qu'aux techniques les plus travail œuvrant nécessairement en interaction avec d’autres
avancées, par exemple celles de neuroimagerie cérébrale. Des spécialistes du travail, les études s’ouvrent, notamment au tra-
enseignements optionnels sont proposés afin de compléter la vers des enseignements optionnels, sur les autres acteurs du
formation des étudiants dans les domaines de la psychologie monde du travail : médecins, juristes, sociologues du travail,
clinique et de la psychopathologie ainsi que dans les domaines économistes, gestionnaires.
propres de la spécialisation.
Les cours théoriques de chacune de ces finalités s’accompa-
Finalité « psychologie clinique et psychopathologie » gnent, pour certaines matières, de travaux pratiques organisés
L'accent est mis sur le développement des compétences de cha- en groupes restreints d'étudiants. En offrant des illustrations
cun dans l’échange (de l’enseignant et enseigné, du clinicien et des matières vues au travers d'exercices, de démonstrations ou
du patient, de l’éducateur et du jeune) et sur l’implication dans d'expérimentations, ces activités permettent une réflexion
la formation de l’étudiant en tant que personne. Les cours théo- critique et des échanges facilités entre étudiants et ensei-
riques sont organisés en fonction des objectifs poursuivis et du gnants.
nombre d’étudiants de cours ex-cathedra, de séminaires Deux stages de formation professionnelle, d'une durée minimale
d’échanges et de réflexion et de travaux personnels (individuels de 300 heures chacun, sont effectués dans les secteurs de la
et/ou en petits groupes). Chaque enseignant définit en début spécialisation. Les travaux pratiques de formation profession-
d’année la matière du cours, les méthodes pédagogiques, les nelle assurent un encadrement régulier de ces activités en
méthodes d’évaluation, la part de travaux personnels et de lec- Faculté.
ture. Les étudiants réalisent un mémoire de fin d'études dans le
domaine de leur intérêt en lien avec les intérêts de recherche
Finalité « psychologie sociale et interculturelle » des Services de la Faculté et bénéficient pour ce faire de la
Le programme couvre des domaines divers qui, tous, placent au supervision d'un membre du corps académique de la Faculté.
centre de leurs préoccupations l’étude de l’individu dans sa di-
mension sociale : dynamique de groupe, les relations interper-
sonnelles, psychologie interculturelle, conduite de réunions,
méthodologie, cognition sociale, processus de construction de
l’identité sociale, relations intergroupes, psychologie sociale
des émotions, gestion de la diversité culturelle, processus de
négociation et de médiation, etc. Les enseignements obliga-
toires sont équilibrés entre cours théoriques et travaux pra-
tiques (ou séminaires) permettant à l’étudiant de combiner
connaissances théoriques et savoir-faire pratique (grâce à l’in-
tervention pédagogique de praticiens de terrain). Des modules
d’enseignements optionnels permettent à l’étudiant d’élargir sa
formation et de la rendre plus polyvalente par des apports théo-
riques et pratiques provenant des autres branches de la psycho-
logie (psychologie clinique, du travail, et du développement).

Finalité « psychologie du travail, psychologie économique


et des organisations »
L’accent est porté sur une formation approfondie aux méthodo-
logies d’évaluation, d’intervention et de prévention, spécifiques
aux milieux professionnels, en ce compris ceux de l’insertion
socioprofessionnelle. La formation allie les développements
scientifiques aux recherches-actions menées dans les organisa-
FA C U LT É D E S S C I E N C E S P S YC H O L O G I Q U E S
E T D E L ' É D U C AT I O N
MASTER
SCIENCE S PSYCHOLOGIQUE S ET DE L'ÉDUC ATION
EN SCIENCES
PSYCHOLOGIQUES
II. spécificités, atouts professionnels

une formation étendue dans les grands secteurs la psychologie


LES SPÉCIFICITÉS du travail, au sens large du terme.
La finalité « neuropsychologie et développement cognitif » La spécialisation en psychologie sociale et interculturelle ré-
propose une formation intégrée qui couvre tant les secteurs de pond à un besoin pressant d’une société moderne en
la neuropsychologie clinique de l'adulte (qui souffre de troubles constantes mutation et diversification, société qui doit faire face
cognitifs acquis) que ceux de la neuropsychologie du dévelop- à des problématiques variées (identités, intégration, multicultu-
pement des enfants et adolescents qui rencontrent des difficul- ralisme, etc).
tés d’apprentissages scolaires (dyslexie, dysorthographie,
dyscalculie, …) ou qui sont en situation de handicap (défi-
ciences physiques et/ou cognitives). LES ATOUTS
La finalité « psychologie clinique et psychopathologie » à
l’ULB allie tradition et modernité. Elle souhaite préserver une PROFESSIONNELS
tradition humaniste et psychodynamique de l’homme (à la fois Selon la finalité choisie, le Master offre de nombreux débouchés.
analytique, systémique, psychosomatique et ouverte au cogni- Les neuropsychologues exerceront dans les secteurs hospita-
tivo-comportementalisme). Elle est enseignée dans une Faculté liers (services de neurologie, psychiatrie, neuropédiatrie, géria-
qui a une longue tradition expérimentaliste : c’est pourquoi le trie, centres de rééducation ou de revalidation fonctionnelle, ...)
recours à des observations structurées, standardisées et quan- et dans les établissements spécialisés dans l'accueil et la prise
tifiables des comportements de l’humain peut s’articuler à des en charge d'enfants, d'adolescents ou d'adultes (centres d'ac-
grilles d’interprétation analytique ou systémique et aux élé- cueil de la petite enfance, de prise en charge d'enfants d'âge
ments plus subjectifs de l’ordre du vécu de l’observateur. Elle a scolaire ou d'adolescents en difficulté, enseignement spécial,
une longue tradition de collaboration avec les cliniques et cen- centres PMS, foyers d'accueil, maisons de repos et de soins, ...).
tres universitaires ; elle promeut une psychologie ancrée dans Les psychologues cliniciens encadreront des personnes, en-
le réel, en prise avec les nouvelles problématiques et souf- fants, adolescents ou adultes, en souffrance (troubles psycho-
frances des personnes. logiques, pathologies somatiques graves, pathologies
Enfin l’ULB est la seule université en Communauté française psychiatriques, soins palliatifs, …); des personnes handicapées
de Belgique à offrir deux finalités distinctes, d’une part, en (traumatismes neurologiques, handicap physique et mental,
« psychologie sociale et interculturelle » et, d’autre part, en …); des personnes en situation de "déliaison sociale" (victimes
« psychologie du travail, psychologie économique et des de violence, de maltraitance, toxicomanes, détenus, exclus des
organisations ». Enracinées tant dans la recherche que dans circuits sociaux, …) ainsi que leur environnement familial. Les
la pratique, ces deux dernières formations peuvent compter sur diplômés en psychologie sociale et interculturelle sont avant
l’expertise scientifique d’enseignants chercheurs de haut tout des psychologues qui, par leur formation polyvalente, pos-
niveau, expertise à laquelle les organisations professionnelles sèdent des atouts adaptés à une société moderne qui change
font régulièrement appel. De surcroît, plusieurs enseignants rapidement et qui, par conséquent, est en demande croissante
sont des praticiens inscrits dans la vie économique. Ils offrent de psychologues multi-compétents, capables de comprendre

8 7
les enjeux que présentent le milieu social, la dynamique du i
groupe, et le fonctionnement culturel pour les interventions
psychologiques. Les compétences du psychologue du travail,
du psychologue économique et des organisations sont appré- Où ? Campus du Solbosch
ciées dans le monde du travail au sens large tant dans l’entre-
prise (gestion des ressources humaines, formation, prévention
et protection du travail, organisation du travail… et aussi dans le
domaine de la communication et du marketing) que dans les
organisations offrant des services aux entreprises (bureaux de
conseil dans ces mêmes domaines). On croise également les
psychologues du travail et des organisations dans les institu-
tions publiques ou privées travaillant dans le champ de l’inser-
tion ou de la réinsertion professionnelle.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 32 68 (uniquement le matin)
Fax : +32 2 650 31 36
mail : psycho@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/psycho/MA-PSYC-N.html
(finalité neuropsychologie et développement cognitif) -
www.ulbruxelles.be/catalogue/psycho/MA-PSYC-C.html
(finalité psychologie clinique et psychopathologie) -
www.ulbruxelles.be/catalogue/psycho/MA-PSYC-I.html
(finalité psychologie sociale et interculturelle) -
www.ulbruxelles.be/catalogue/psycho/MA-PSYC-T.html
(finalité psychologie du travail et des organisations)
F A C U LT É D E M É D E C I N E
SCIENCE S MÉDIC ALE S
MASTER
EN MÉDECINE

LES COMPÉTENCES La formation prend en compte les dimensions scientifiques, hu-


maines et sociétales de la profession médicale :
VISÉES > enseignement théorique de qualité sous forme de certifi-
cats intégrés recouvrant les différentes spécificités profession-
L’objectif majeur est de former, sur des bases à la fois scienti- nelles et permettant la prise en charge globale du patient
fiques et professionnelles, des médecins alliant compétence, ri- > approche scientifique des problématiques médicales s'ap-
gueur, honnêteté et humanisme. C'est au contact de praticiens puyant sur les principes de la Médecine factuelle (Evidence
expérimentés, que dès les premières années, l’étudiant appren- based medecine - Médecine basée sur les preuves)
dra son métier futur. > acquisition des méthodes de dialogue avec le patient et sa
Le contenu de la formation respecte la législation en matière famille dans le respect de la demande du patient, en particulier,
d'accès à la profession. Dès lors, le master en médecine confère en ce qui concerne la prise de décision diagnostique et théra-
à son titulaire le titre professionnel de Médecin. peutique
Au terme de sa formation, le diplômé aura acquis les compé- > respect des règles légales, déontologiques, ainsi que des
tences requises pour envisager un parcours professionnel dans principes éthiques
les domaines aussi variés que :
> la médecine générale Au cours du 4e Master, les étudiants ont plusieurs opportunités:
> la pratique spécialisée > suivre un enseignement orienté vers la Médecine
> la médecine préventive du travail ou scolaire Générale : 50% des stages sont réalisés auprès de médecins
> la recherche en laboratoire ou dans l’industrie généralistes, maîtres de stage de la Faculté, qui enseignent aux
étudiants la prise en charge diagnostique et thérapeutique de
toutes les pathologies rencontrées en médecine générale
LE CURSUS > suivre des stages hospitaliers dans des disciplines pour les-
quelles ils manifestent un intérêt particulier en vue d'une Spé-
4 années d'étude de 60 crédits chacune au cours desquelles la cialisation ultérieure en Master complémentaire
proportion des stages cliniques hospitalier et de médecine gé- > de réaliser un stage de Recherche de 6 mois dans un des la-
nérale croît progressivement de 10% en Master 1 à près de boratoires facultaires voire de participer à la publication d'un
100% en Master 4. article dans une revue scientifique.

8 9
LES SPÉCIFICITÉS i
> formation particulièrement axée sur la pratique,
> réseau hospitalier diversifié à Bruxelles et en Wallonie Où ? Campus Érasme
> possibilité d’effectuer de nombreux stages (clinique ou de
recherche) à l’étranger tant en Europe que sur les quatre au-
tres continents.
> possibilité d’effectuer une année à l’étranger dans une uni-
versité partenaire européenne (programme d’échanges Eras-
mus) avec reconnaissance et valorisation des crédits et notes
obtenues.
> campus multidisciplinaire regroupant entre autres la Fa-
culté de Médecine, l’Ecole de Santé Publique, l’Institut des
Sciences de la Motricité et la Bibliothèque des Sciences de la
Santé et bien entendu, l’Hôpital Académique Erasme.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
L'obtention du diplôme confère à son titulaire le titre de médecin.
Le diplôme donne accès aux masters complémentaires de mé-
decine générale ou spécialisée (cardiologie, chirurgie, médecine
interne, pédiatrie, gynécologie-obstétrique, dermatologie, oph-
talmologie, etc...). Ce titre lui donne également accès à une acti-
vité professionnelle (médecin dans des firmes
pharmaceutiques, recherche, médecin sans frontières, ...).

RENSEIGNEMENTS
Campus : Érasme
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 555 60 17 / 60 27
Fax : +32 2 555 67 98
mail : doyen.medecine@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/facs/medecine/index.html
www.ulbruxelles.be/catalogue/medecine/MA-MEDE.html
ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE
SCIENCE S MÉDIC ALE S
MASTER
EN SCIENCES
DE LA SANTÉ
PUBLIQUE

thodes d'enquête et promotion de la santé” donne le choix en


LES COMPÉTENCES deuxième année à 3 domaines: “Politiques et systèmes de
VISÉES santé”, “Promotion éducation santé” et “Epidémiologie et bios-
tatistiques”. Tous les cours d'année préparatoire et de première
Le Master en sciences de la santé publique vise à former des année de Master peuvent être suivis de jour ou en horaire dé-
professionnels de la santé publique polyvalents. calé. En 2e année de Master, les différentes options sont à ho-
Au terme de sa formation, et en fonction des filières, le diplômé raire de jour à l'exception de "Gestion des établissements" qui
sera capable d'élaborer, de réaliser et d’évaluer des pro- se donne également à horaire décalé.
grammes de santé et des projets de recherche qualitative et/ou L'étudiant devra rédiger et défendre un mémoire en fin de cursus.
quantitative. Il sera capable de gérer et analyser des bases de
données, d’utiliser l’information sanitaire pour la prise de déci-
sion. Il aura acquis les connaissances en épidémiologie et les
méthodes (statistiques, informatiques) nécessaires à leur appli-
cation. Il pourra se former en gestion des structures de soins ou
LES SPÉCIFICITÉS
Le Master en Sciences de la santé Publique de l'ULB est le
en santé environnementale.
premier à avoir été organisé en Communauté française de
Belgique, dès 2005-2006.
L'École de Santé Publique fait partie du « Pôle Santé » de l'ULB
LE CURSUS et est située sur le Campus Erasme, haut lieu d'expertises de
santé (en recherche, formation et structure de santé), au carre-
Le Master (2 ans) est accessible aux détenteurs d’un grade aca- four de domaines et disciplines très variés. La particularité de
démique de Bachelier universitaire (au moins 3 ans), du do- l'ESP est la provenance d'étudiants, de chercheurs et d'ensei-
maine médical, paramédical, social, des sciences gnants d'origines et d'horizons divers, ce qui constitue un
humaines et sociales ou de gestion. Des passerelles existent important réseau d'échange tant au Nord qu'au Sud.
pour les diplômés des Hautes Ecoles.
L’étudiant peut aussi obtenir une reconnaissance des acquis Ce grade est organisé avec 6 finalités différentes:
personnels (sur examen du dossier). En fonction de sa forma- > à finalité Politique et gestion des systèmes de santé
tion, une année préparatoire peut être proposée. La première > à finalité Promotion et éducation santé
année du Master comprend un tronc commun de 50 ECTS et > à finalité Epidémiologique et biostatistiques
trois modules optionnels de 10 ECTS: “Méthodes d’enquêtes et > à finalité Gestion des établissements et services de soins
promotion de la santé”, “Gestion des établissements ou ser- > à finalité Santé environnement
vices de soins” et “Santé Environnement”. Le module “Mé- > à finalité interfacultaire, Santé, société et laïcité

9 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus Érasme
Étudier la santé publique, c’est apprendre à connaître ce qui
détermine la santé de la population, en tenant compte des MA1
aspects physiques, psychosociaux et socioculturels. Il s’agit de MA2 - finalité « Gestion des établissement
comprendre la façon dont les styles de vie et les conditions de et services de soins »
vie (y compris l'environnement) influencent la santé. C’est
aussi apprendre à agir en vue d’améliorer la santé de la popula- MA 2 - autres finalités
tion, en collaboration avec d'autres disciplines : biostatistique,
droit, économie, sociologie, psychologie, sciences de l'alimen-
tation, pédagogie, hygiène, épidémiologie, management, poli-
tique ou communication. La vision de la santé donnée par ce
MA est globale.
Le diplôme permet de travailler en Belgique ou à l'étranger,
dans des structures soucieuses de promouvoir la santé des
individus, familles et communautés, tant dans le domaine pré-
ventif que curatif.
Les débouchés sont nombreux: recherche (publique et privée),
institutions sanitaires, bureaux d’études, institutions de santé
publique, observatoires de la santé, ONG et instances interna-
tionales.

RENSEIGNEMENTS
Campus : Érasme

Plus d'information?
Tél. : +32 2 555 40 13 / 40 14 / 40 58 / 40 19
Fax : +32 2 555 40 49
mail : presidence.esp@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/esp/
www.ulbruxelles.be/catalogue/esp/MA-SAPU.html
F A C U LT É D E M É D E C I N E
SCIENCE S MÉDIC ALE S
MASTER
EN SCIENCES
DENTAIRES

LES COMPÉTENCES LES ATOUTS


VISÉES PROFESSIONNELS
Au terme du Master en sciences dentaires, le diplômé aura ac- Au terme de la formation, le diplômé en sciences dentaires se
quis les compétences qui caractérisent le praticien dentiste, à spécialisera en dentisterie générale, en orthodontie ou en paro-
la fois du point de vue « professionnel » (connaissances actuali- dontologie. Il pourra également accéder à divers certificats de
sées, savoir-faire, précision, rigueur scientifique…) et du point compétence en occlusodontie, en implantologie, en dentisterie
de vue humain (savoir-être, empathie, gestion du stress…). pédiatrique.
Sa maîtrise des compétences cliniques et techniques lui per- La carrière académique lui est aussi accessible.
mettra d'aborder les Masters complémentaires en sciences
dentaires (dentisterie générale, orthodontie, parodontologie).
RENSEIGNEMENTS
Campus : Érasme
LE CURSUS Horaire : de jour
Le master en sciences dentaires comprend :
L'approfondissement et l'application clinique des enseigne- Plus d'information?
ments et des techniques dont les bases scientifiques ont été Tél. : +32 2 555 60 17 / 60 27
acquises en BA; Fax : +32 2 555 67 98
L'apprentissage des techniques de dentisterie restauratrice, de mail : doyen.medecine@ulb.ac.be
prothèse, de parodontologie et d’implantologie, ainsi qu’une web : www.ulb.ac.be/facs/medecine/index.html
initiation aux techniques chirurgicales simples; www.ulbruxelles.be/catalogue/medecine/MA-DENT.html
Cours, séminaires, stages cliniques, travaux pratiques et
mémoire de fin d’études.

LES SPÉCIFICITÉS
Une large part de l’horaire est consacrée aux stages dans un ré-
seau d'hôpitaux de stage étendu, dont l'hôpital académique
Érasme et les Hôpitaux Universitaires de Bruxelles (Saint-Pierre,
Brugmann, HUDERF).

9 3
i
Où ? Campus Érasme
INSTITUT DE PHARMACIE
SCIENCE S BIOMÉDIC ALE S ET PHARMACEUTIQUE S
MASTER
EN SCIENCES
BIOMÉDICALES
À finalité « dermopharmacie et
cosmétologie »

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES Ce Master est unique en Communauté Française. Il est organisé
et géré par l’Institut de Pharmacie dont sont issus la majorité
A l’issue de ce Master, le diplômé possède toutes les compé-
des enseignants mais bénéficie aussi de la collaboration d’en-
tences nécessaires pour exercer un métier dans les domaines
seignants de la Faculté de Médecine de l’ULB et de la Faculté de
de la Dermopharmacie et de la Cosmétologie. Il est capable de
Médecine et Pharmacie de l’Université de Mons Hainaut (UMH).
concevoir et fabriquer des formes cosmétiques, de contrôler les
Il est également épaulé par des collaborateurs scientifiques
matières premières utilisées pour fabriquer ces formes, de véri-
(professeurs visiteurs) exerçant leur activité principale dans des
fier la qualité des produits finis, d’évaluer leur sécurité pour la
centres de recherche ou des industries cosmétiques, pharma-
santé humaine et pour l’environnement, de respecter les exi-
ceutiques et chimiques.
gences réglementaires en vigueur et d’approcher les aspects de
marketing spécifiques.
Ce Master permet d’amener une réponse globale aux disposi-
tions réglementaires de l’Arrêté Royal du 15 octobre 1997 relatif LES ATOUTS
aux produits cosmétiques. Le diplômé maîtrise également les
connaissances lui permettant d’aborder les problèmes posés
PROFESSIONNELS
par la directive européenne REACH. Les compétences professionnelles acquises pendant les études
permettent aux titulaires de ce Master d’exercer une activité
dans les laboratoires de recherche et développement des indus-
tries cosmétiques, dans les laboratoires de développement des
LE CURSUS industries chimiques fabriquant des matières premières pour la
Les enseignements comprennent des cours théoriques, des cosmétologie, dans les petites et moyennes entreprises qui
travaux pratiques, des travaux personnels en français et en conçoivent et commercialisent des produits cosmétiques et doi-
anglais. Un stage (10 ECTS) en première année et un mémoire vent évaluer leur sécurité, dans tout autre type d’entreprise im-
(20 ECTS) en deuxième année complètent le programme. Ce pliquée dans des domaines proches tels que les détergents, les
stage et ce mémoire s’effectuent dans un laboratoire, une entre- biocides, les parapharmaceutiques, etc., ainsi que dans les or-
prise ou encore un organisme de réglementation. ganismes de réglementation.

9 5
RENSEIGNEMENTS i
Campus : de la Plaine
Horaire : de jour Où ? Campus de la Plaine
Secrétariat : La Plaine-Bât.B-3ème étage, hall du Bât. BC

Plus d'information?
Tél. : +32 2 555 60 17 / 60 27
Fax : +32 2 555 67 98
mail : pharma@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/pharma/
www.ulbruxelles.be/catalogue/pharma/MA-BIME.html
F A C U LT É D E M É D E C I N E
SCIENCE S BIOMÉDIC ALE S ET PHARMACEUTIQUE S
MASTER
EN SCIENCES
BIOMÉDICALES
À finalité approfondie

LES COMPÉTENCES Des stages et travaux de recherche sont aussi organisés à


Gosselies et dans les laboratoires associés du réseau hospita-
VISÉES lier ULB (Institut Bordet, CHU Brugmann, Hôpital des Enfants,
CHU Charleroi)
Le diplômé du Master en sciences biomédicales, à finalité ap-
profondie maîtrisera les concepts et techniques de la biologie
humaine dans une perspective de recherche fondamentale ou
appliquée, de développement ou de diagnostic pour l’améliora-
tion de la santé.
LES SPÉCIFICITÉS
La formation aborde tous les aspects des sciences médicales en Le Master s’appuie sur les laboratoires de la Faculté de méde-
dehors de la pratique clinique pour répondre à la demande cine, à la pointe du progrès en recherche médicale. Parmi les
d’universitaires hautement qualifiés, responsables de pro- aspects qui seront développés : biologie moléculaire, cancéro-
grammes de recherche et développement dans les Universités logie, génétique, immunologie, microbiologie, neurosciences…
et l’industrie pharmaceutique et biotechnologique. La diversifi- Les enseignements, prodigués par des chercheurs actifs dans
cation des techniques et concepts impose une formation appro- ces domaines, conduisent à l’apprentissage de la recherche
fondie, permettant une adaptation ultérieure aux progrès de la scientifique à partir de cas concrets. L’enseignement aborde les
science. problèmes éthiques posés par les nouvelles avancées scienti-
fiques. Il inclut une formation à l’utilisation d’animaux de labo-
ratoire, insistant sur l’éthique et le bien-être animal et donnant
accès à un Certificat spécifique.
LE CURSUS
Après un aperçu très large des bases scientifiques nécessaires à
la compréhension du fonctionnement de l’organisme humain LES ATOUTS
normal et pathologique, du gène à la cellule et jusqu’à l’orga-
nisme entier, le programme de la finalité approfondie suit
PROFESSIONNELS
l’explosion des connaissances et leurs applications en méde- Les diplômés en sciences biomédicales dirigent des unités de
cine humaine. Recherche et Développement à l’Université et dans l’industrie
Au cours du MA, les étudiants approfondiront les aspects molé- pharmaceutique, sont chercheurs au FNRS, professeurs à l’Uni-
culaires de pharmacologie, neurosciences, génétique, géno- versité et dans les Hautes écoles. Ils sont aussi responsables de
mique fonctionnelle, protéomique, oncologie, immunologie, protocoles d’essais cliniques, délégués médicaux ou commer-
microbiologie, physiologie, biologie du développement et des ciaux, directeurs d’études toxicologiques ou écrivains scienti-
cellules-souches, etc. fiques. D’autres enfin sont cadres dans des laboratoires
De nombreux stages privilégiant la formation à la recherche en hospitaliers et de Criminalistique, ou dans des organisations de
laboratoire permettront à l’étudiant d’entrevoir les différentes Santé.
facettes des Sciences Biomédicales et de choisir le thème
abordé par le travail de fin d’études, réalisé au cours des 6 der-
niers mois du MA.
9 7
RENSEIGNEMENTS i
Campus : Érasme
Horaire : de jour Où ? Campus Érasme, Gosselies et laboratoires associés
Secrétariat : La Plaine-Bât.B-3ème étage, Valves : hall du Bât. BC (Institut Bordet, CHU Brugmann, Hôpital des Enfants, CHU
Charleroi)
Plus d'information?
Tél. : +32 2 555 60 17 / 60 27
Fax : +32 2 555 67 98
web : www.ulbruxelles.be/facs/medecine/index.html
www.ulbruxelles.be/catalogue/medecine/MA-BIME.html
INSTITUT DE PHARMACIE
SCIENCE S BIOMÉDIC ALE S ET PHARMACEUTIQUE S
MASTER
EN SCIENCES
PHARMACEUTIQUES

études se précise dans les cours et activités de BA2. En BA3,


LES COMPÉTENCES tous les cours ont une finalité pharmaceutique affirmée, garante
VISÉES de l’adéquation du cursus à la finalité du diplôme. Le MA com-
porte des enseignements spécialisés et des stages nom-
Le MA en Sciences Pharmaceutiques est l’ultime étape menant breux et variés dans divers milieux professionnels qui rendent
au diplôme de pharmacien permettant l’accès à la profession. les diplômés aptes à entrer de plein pied dans la vie active.
S’agissant d’un métier aux multiples facettes, le cursus proposé Le MA2 en sciences pharmaceutiques à finalité Spécialisée
est non seulement adapté aux normes de formation internatio- comporte un tronc commun et quatre choix d'options. L'op-
nalement acceptées du pharmacien d’officine (pharmacie ou- tion "Pratique officinale, conseil et suivi pharmaceutique" vise
verte au public ou d’hôpital), débouché traditionnel des études, à parfaire l'acquisition des compétences majeures en relation
mais il couvre également des champs d’activité différents et avec la pratique officinale, le conseil et le suivi pharmaceutique.
porteurs en termes de recrutement tels les métiers de l’indus- L'option "Développement du médicament et bioanalyse" est
trie pharmaceutique, du laboratoire d’analyse (biologie cli- plus orientée vers les aspects Recherche et Développement au
nique, alimentation/nutrition, toxicologie,…), la pharmacie niveau industriel. L'option "Stage à l'étranger" offre la possibi-
clinique ou la recherche scientifique dans le domaine des lité d'effectuer un séjour à l'étranger de trois mois dans des la-
sciences biomédicales et pharmaceutiques. Par sa formation, le boratoires au niveau industriel ou universitaire.
pharmacien devient le seul véritable spécialiste du médicament L'option "Recherche" prépare spécifiquement au métier de
au service du patient et de sa santé. Ses connaissances dans ce chercheur au sein d'un laboratoire universitaire.
domaine sont très approfondies à la fois au plan théorique mais In fine, le Master en Sciences Pharmaceutiques à finalité Spé-
aussi pratique. Elles collent aux préoccupations de promotion cialisée permet l'accès à la profession de pharmacien.
et de protection de la santé humaine selon des normes de qua-
lité particulièrement strictes. Garant des remèdes depuis leur
conception jusqu’à leur utilisation, le diplômé pharmacien est
un scientifique rigoureux. Il possède un sens critique particuliè-
rement élevé dans ses domaines de compétence et parfaite-
LES SPÉCIFICITÉS
Le cursus concilie les exigences d’une formation poussée avec
ment intégré dans la société moderne, exigeante en termes de
celles nécessaires pour l’apprentissage d’une profession multi-
santé et soucieuse de son coût et de son accessibilité.
ple en évolution rapide. Dans la finalité spécialisée, l’indivi-
dualisation de deux filières permet à l’étudiant de cibler les
ultimes étapes de sa formation vers des activités et stages dédi-
LE CURSUS cacés qui le préparent aux débouchés actuels tout en conser-
vant intacte l’unicité du diplôme. L'Institut de Pharmacie de
Le MA en Sciences pharmaceutiques prolonge le BA correspon- l'ULB bénéficie d’une large autonomie et jouit d’une forte spéci-
dant. Malgré le caractère « polyvalent » des matières inscrites ficité « pharmaceutique » imprimée par ses nombreux ensei-
au cursus du BA1, celles-ci déjà sont en partie orientées vers les gnants pharmaciens ; cependant, il est également largement
applications pharmaceutiques : le caractère spécialisé des ouvert vers les autres domaines relevant des sciences de la

9 9
santé, en ce compris les professions médicales. Soutenu par i
une formation pratique poussée qui assure rigueur scientifique
et esprit critique, l’apprentissage s’ouvre aussi vers les nou-
velles fonctions du pharmacien (suivi pharmaceutique et Où ? Campus de la Plaine
pharmacie clinique) notamment au cours d’exercices dirigés à
caractère multidisciplinaire.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Les compétences professionnelles acquises durant les études
permettent l’accès immédiat à de très nombreuses fonctions
occupées par le pharmacien parmi lesquelles la pharmacie offi-
cinale occupe une place de choix.
Un accès direct est également envisageable vers les métiers de
l’industrie pharmaceutique et du laboratoire d’analyse. L’accès
à certaines de ces fonctions est néanmoins réservé aux déten-
teurs d’un master complémentaire (MC). Trois de ces MC peu-
vent être obtenus à l'Institut de pharmacie de l'ULB à l'issue
d’un cursus interuniversitaire (pharmacie d’industrie et pharma-
cie hospitalière) ou interfacultaire (biologie clinique).
Les carrières ouvertes comportent également l’enseignement,
les administrations et ministères, le commerce des médica-
ments et autres produits de santé, la recherche de niveau uni-
versitaire, etc.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine
Horaire : de jour
Secrétariat : La Plaine - Bât. B - 3ème niveau - Valves : hall du
Bât. BC

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 53 36
Fax : +32 2 650 50 29
mail : pharma@admin.ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/facs/pharma/
www.ulb.ac.be/catalogue/pharma/MA-PHAR.html
I N S T I T U T D E S S C I E N C E S D E L A MOT R I C I T É
SCIENCE S DE L A MOTRICITÉ
MASTER
EN
KINÉSITHÉRAPIE ET
RÉADAPTATION

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES L’étudiant pourra acquérir une formation plus approfondie en
choisissant, en quatrième année, des stages complémentaires
Les enseignements de kinésithérapie et réadaptation reflètent
dans les domaines de la kinésithérapie orthopédique et trauma-
l’évolution des sciences biomédicales et les diplômés de cette
tologique, pédiatrique, neurologique, respiratoire, cardio-vas-
section sont formés aux techniques les plus récentes. L'objectif
culaire, lymphatique, uro-gynécologique et proctologique.
de la formation est de comprendre le mouvement humain et de
L’étudiant aura également la possibilité de réaliser ces stages à
restaurer les potentialités motrices suite à une blessure, mala-
l’étranger.
die ou handicap. Ce master poursuit et approfondit la connais-
sance des techniques spécifiques de kinésithérapie dans des
domaines tels que : la kinésithérapie orthopédique et traumato-
logique, pédiatrique, neurologique, respiratoire, cardio-vascu- LES ATOUTS
laire…
Au terme de cette formation vous serez capable d’élaborer,
PROFESSIONNELS
conformément aux principes d’Evidence Based Practice, une dé- Le master en kinésithérapie et réadaptation permet d’exercer la pro-
marche diagnostique et thérapeutique adaptée aux différentes fession en tant qu’indépendant ou salarié, en Belgique ou à l’étran-
pathologies pouvant bénéficier d’une prise en charge kinésithé- ger. Il est possible au diplômé de travailler en hôpital ou centre
rapeutique. spécialisé (maison de repos et de rééducation), en cabinet privé, en
Le master en kinésithérapie et réadaptation confère à son titu- centres de psychomotricité, en clubs sportifs ou centres de fitness.
laire le titre légal de kinésithérapeute reconnu en Belgique et Au terme de la formation, le diplômé pourra obtenir, en une
dans les autres pays européens. année supplémentaire, un Master en sciences de la motricité,
offrant différentes spécialisations en prévention-santé, patholo-
gies sportives ou préparant à la recherche.

LE CURSUS
Ce master est organisé en 1 an (60 ECTS). Il comporte 9 mois
de stages en milieu hospitalier.Le cursus comprend des partici-
RENSEIGNEMENTS
pations régulières à des conférences ou séminaires donnés par Campus : Érasme
des spécialistes dans un domaine particulier et en relation avec Horaire : de jour
les stages et le vécu professionnel. Secrétariat : Bât. N
Le mémoire réalisé en fin de parcours permet aux étudiants de
se spécialiser dans un domaine pointu de la kinésithérapie ou Plus d'information?
de la réadaptation. Tél. : +32 2 555 32 90 / 33 39 / 32 46
Fax : +32 2 555 69 58
mail : ism@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/ism/MA1-KINE.html

1 0 1
i
Où ? Campus Érasme
MA-60 uniquement
I N S T I T U T D E S S C I E N C E S D E L A MOT R I C I T É
SCIENCE S DE L A MOTRICITÉ
MASTER
EN SCIENCES DE LA
MOTRICITÉ

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES La finalité prévention-santé comprend des enseignements de
diététique, de nutrition et de régime alimentaire spécifique. Elle
Le Master en sciences de la motricité se décline selon diffé-
permet aussi d'acquérir les compétences pour créer et organi-
rentes finalités visant chacune des compétences profession-
ser des centres publics ou privés spécialisés dans la remise en
nelles spécifiques :
forme et l'entretien de la santé.
La finalité prévention-santé a pour but de former des profes-
La finalité pathologies sportives offre une formation inno-
sionnels de haut niveau capables d'élaborer un programme de
vante et originale, théorique et pratique, commune aux méde-
remise en forme individuel en tenant compte de l'âge, du ni-
cins, aux diplômés universitaires en éducation physique, ainsi
veau d'aptitude physique et des éventuelles déficiences mo-
qu’en kinésithérapie et réadaptation. Cette formation aborde la
trices ou sensorielles. Professionnels qui pourront assumer
physiologie et l’entraînement du sportif, les pathologies médi-
avec l'entourage médical et l'entraîneur la prise en charge post
cales et traumatologiques, les techniques de rééducation ainsi
lésionnelle du sportif durant la phase de ré-athlétisation.
que le dopage et les assuétudes.
La finalité pathologies sportives vise une prise en charge
La finalité ostéopathie comporte deux axes principaux : des
cohérente des différentes pathologies liées à la pratique spor-
connaissances d'ordre médical d'une part, de la pratique ostéo-
tive (du sportif amateur au sportif de haut niveau) ainsi que le
pathique d'autre part. Cette dernière comporte un côté théo-
dépistage et la prévention des facteurs de risque.
rique et surtout des travaux pratiques. En plus, l'étudiant
La finalité ostéopathie comporte l’approche des pathologies
effectuera des stages cliniques pour être confronté à la réalité
fonctionnelles de l’appareil locomoteur avec les aspects cli-
clinique
niques, diagnostiques et thérapeutiques. L’enseignement porte
La finalité approfondie s’appuie sur la participation de plusieurs
uniquement sur les techniques susceptibles d’être mises à
unités de pointe dans le domaine de la recherche en Sciences
l’épreuve des sciences expérimentales. Une attention toute par-
de la Motricité.
ticulière est réservée au diagnostic d’exclusion de prise en
charge.
La finalité approfondie est destinée à l’étudiant qui souhaite
s’orienter vers la recherche scientifique. LES SPÉCIFICITÉS
La finalité prévention-santé a l’originalité d’être construite en
collaboration entre l’Institut des Sciences de la Motricité, la
Faculté de Médecine et l’École de santé publique.
La finalité pathologies sportives est une première en Europe
en ce sens qu'elle est accessible aux kinésithérapeutes et aux

1 0 3
médecins conjointement. Le programme comporte cinq modules
de cours correspondant à des réalités cliniques, des stages et
i
un séminaire de réflexion sur les pratiques professionnelles
relevant de la spécialité. L’étudiant sera formé à élaborer les Où ? Campus Érasme
schémas thérapeutiques les mieux adaptés en fonction du type
de lésion et du sport pratiqué et à l’utilisation des techniques
de base de réanimation cardio-respiratoire
En finalité approfondie, l’étudiant bénéficie d’une formation à
la démarche scientifique concrétisée par une participation
active aux programmes de recherche appliqués au thème de
son choix. De nombreux stages seront réalisés dans les labora-
toires des sciences de la motricité.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Prévention santé : cette formation répond à un réel besoin de
spécialistes capables de prendre en charge des personnes qui,
en raison de leur âge ou de certaines déficiences physiques ou
sensorielles ou d’une éventuelle pathologie, nécessitent l’aide
de spécialistes pour améliorer leur condition physique et leur
perception corporelle.
Pathologies sportives : cette formation permet de constituer
des équipes cohérentes (médecin, kiné, spécialistes du sport)
capables de prendre en charge toute pathologie sportive (de-
puis sa mise au point jusqu’à la reprise de l’activité sportive).
Finalité approfondie : cette finalité s’appuie sur une formation
très complète dans les domaines de recherche en Sciences de
la motricité, parmi lesquels l'étudiant peut choisir celui dans le-
quel il souhaite poursuivre ses activités de recherche.

RENSEIGNEMENTS
Campus : Érasme
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. N

Plus d'information?
Tél. : +32 2 555 32 90 / 33 39 / 32 46
Fax : +32 2 555 69 58
mail : ism@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/ism
www.ulbruxelles.be/catalogue/ism/MA-MOTR.html
I N S T I T U T D E S S C I E N C E S D E L A MOT R I C I T É
SCIENCE S DE L A MOTRICITÉ
MASTER
EN SCIENCES
DE LA MOTRICITÉ
Or. éducation physique

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES La finalité didactique est centrée sur l’enseignement des prin-
cipes généraux de pédagogie ainsi que de didactique et métho-
Au terme de ce master en 120 ECTS, le diplômé sera capable
dologie spécifiques aux activités physiques, y compris la
d’assurer les apprentissages dans le vaste domaine des activi-
psychomotricité. De nombreux stages réalisés dans des établis-
tés physiques et sportives et d’adapter un programme d’entraî-
sements scolaires permettent la mise en pratique des acquis.
nement en fonction de l’âge des participants.
La finalité préparation physique et fitness est une formation
Sa responsabilité englobera également l’éducation à l’hygiène
originale qui apporte les outils indispensables pour améliorer la
de vie et la promotion de la santé.
préparation physique et les performances tant du sportif de loi-
A cette fin, la formation apporte les compétences indispensa-
sir que de l’athlète confirmé. Le diplômé sera familiarisé à la
bles dans les domaines technique, tactique, mais encore nutri-
mise au point et à l’interprétation des tests physiologiques vi-
tionnel et psychologique (gestion du stress, préparation
sant à évaluer le niveau de condition physique, et les aptitudes
mentale,…) et pour maintenir un lien constant et étroit entre les
musculaires. Il pourra gérer les cours collectifs (tant à orienta-
bases physiologiques, biomécaniques et leurs applications pra-
tion cardio-respiratoire que neuromusculaire) et conseillera les
tiques.
personnes dans le domaine de la santé et de la remise en
Une part importante de la formation est réservée à la gestion de
forme.
groupes.
La finalité entraînement et coaching du sportif de haut ni-
veau offre une formation de pointe dans la discipline sportive
LE CURSUS choisie par l’étudiant.
Le diplômé sera capable d’organiser des séances d’entraîne-
Trois finalités sont organisées : didactique, préparation phy- ment, de planifier la saison et la carrière du sportif. Il sera une
sique et fitness, entraînement et coaching du sportif de haut référence dans le secteur de la performance sportive de haut ni-
niveau. veau grâce à ses connaissances des effets de l’entraînement sur
L’enseignement est dispensé sous forme d’exposés magistraux le plan des réponses physiologiques, métaboliques, cardio-res-
pour les cours théoriques, d’enseignements pratiques en piratoires et musculaires.
groupes restreints, de travaux personnels et de stages.
En fonction de la finalité, les stages sont organisés en milieu Une collaboration avec les universités de Lyon et de Lausanne
scolaire, en salle de fitness, en clubs sportifs tant en Belgique est établie dans le domaine de l’entraînement et la préparation
qu’à l’étranger. physique. Les étudiants de cette finalité peuvent profiter des
Les travaux de mémoire débutent dès la première année de compétences de ces universités via des séminaires organisés
master et permettent d’approfondir, sur base des principes avec nos collègues étrangers.
d’une recherche scientifique rigoureuse, les connaissances de
l'étudiant dans le domaine de son choix.

1 0 5
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus Érasme
La finalité didactique débouche directement sur l'enseigne-
ment dans les établissements scolaires du secondaire puisque Partenariat avec les universités de Lyon et de Lausanne
le titre d'agrégé de l'enseignement secondaire supérieur est
conféré conjointement avec le grade de master à finalité didac-
tique.
La finalité préparation physique et fitness donnant au
diplômé la capacité d’améliorer la préparation et les perfor-
mances du sportif de loisir comme de l’athlète confirmé, lui per-
met de travailler dans les salles de fitness et de remise en
forme, où il conseillera et élaborera des plans d’entraînement
individuels en tant que « personal trainer ».
La finalité entraînement et coaching du sportif de haut ni-
veau permet d’assumer pleinement la planification de la
carrière du sportif d’élite en terme de préparation physique, for-
mation tactique et technique et en mental training.
Elle offre également la possibilité de devenir conseiller tech-
nique dans une Fédération, de former les cadres sportifs et
d’organiser des compétitions sportives nationales et internatio-
nales.

RENSEIGNEMENTS
Campus : Érasme
Horaire : de jour
Secrétariat : Bât. N

Plus d'information?
Tél. : +32 2 555 32 90 / 33 39 / 32 46
Fax : +32 2 555 69 58
mail : ism@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/ism
www.ulbruxelles.be/catalogue/ism/MA-EDPH.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN BIOCHIMIE
ET BIOLOGIE
MOLÉCULAIRE
ET CELLULAIRE

cours abordent les grands domaines de la biologie cellulaire et


LES COMPÉTENCES moléculaire (régulation de l'expression génique, biotechnolo-
VISÉES gie) et les aspects propres aux organismes supérieurs (embryo-
logie, génétique des mammifères, étude des systèmes
La biologie moléculaire étudie le fonctionnement normal et immunitaires et nerveux). Ils concernent également la microbio-
pathologique des organismes vivants - y compris l'homme - par logie moléculaire, la bioinformatique et les grands thèmes de la
l’analyse des molécules qui le composent. Elle cherche à appor- biologie évolutive moderne.
ter des réponses à de nombreux problèmes qui se posent au-
jourd'hui en matière de santé, environnement ou biodiversité. La deuxième année est essentiellement consacrée à la réalisa-
tion d'un mémoire de fin d'études, véritable travail de recherche
Le programme vise à transmettre aux étudiants les connais- fondamentale. Il est accompagné de cours spécialisés sous
sances et les outils méthodologiques modernes leur permettant forme de semaines thématiques interuniversitaires, ou de
d’appréhender les grands thèmes de la biologie moléculaire stages de recherche en laboratoire (éventuellement à l’étran-
moderne, allant de l’étude du génome jusqu’aux principales ger).
voies de régulation métaboliques et physiologiques des orga-
nismes supérieurs. Enfin, le master se décline en trois finalités : didactique, ap-
L’enseignement met l’accent sur l’approche expérimentale et le profondie ou spécialisée. Les cours théoriques de M1 des fi-
développement de projets originaux, afin de sensibiliser les étu- lières approfondie et didactique sont dispensés à Bruxelles. La
diants aux avancées les plus récentes de la recherche fonda- finalité approfondie couvre tous les aspects de la biologie molé-
mentale dans le domaine des sciences du vivant. culaire y compris la bioinformatique, la génétique de l’évolution
et les biotechnologies. La finalité spécialisée a comme thème
principal l’étude moléculaire de la physiologie normale et pa-
LE CURSUS thologique. Son enseignement est dispensé sur le campus de
Gosselies, en français et en anglais (50%), en collaboration
La première année du Master s’appuie sur de nombreux cours avec la Faculté de Médecine de l’ULB et les Facultés des
et des travaux pratiques dispensés notamment au sein de Sciences et de Médecine de l’Université de Mons.
l'Institut de Biologie et de Médecine Moléculaire (IBMM). Les

1 0 7
LES SPÉCIFICITÉS i
Les cours s'appuient largement sur les activités des labora-
toires de l'ULB localisés sur les campus du Solbosch, d’Erasme Où ? Campus du Solbosch et de Gosselies
et de Gosselies. Ce dernier site, véritable pôle de compétitivité finalité « Physiopathologie moléculaire »
en biologie moléculaire, bénéficie du soutien d'un grand nom-
bre de programmes européens et accueille près de 700 cher-
cheurs du monde entier. Sa particularité est de regrouper des
activités d'enseignement, des instituts de recherche de l’Univer-
sité Libre de Bruxelles et de l’Université de Mons (IBMM, IMI,
CMMI) ainsi que des firmes pharmaceutiques et spin-off issues
des laboratoires de l'ULB (Henogen, Euroscreen, Delphi Gene-
tics, DNAVision...). Ce campus offre donc de nombreuses possi-
bilités en matière de formation et d'emploi.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Cette formation de l’ULB bénéficie d’une forte réputation, ou-
vrant aux diplômés de nombreuses perspectives de carrières en
recherche fondamentale ou appliquée, en biologie, sciences
biomédicales, pharmaceutiques, vétérinaires, agroalimen-
taires… Ils interviennent à différents niveaux de décision, au
sein de laboratoires de recherche, universitaires ou privés, dans
des entreprises privées. La formation leur permet également
d’envisager une carrière dans le management, pour la vente de
produits de laboratoires ou de produits issus de la biotechnolo-
gie, ainsi que dans l’enseignement de la Biologie et de la Chi-
mie.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch et de Gosselies (des navettes gratuites
entre le Solbosch / la Plaine et Gosselies sont organisées par
l'université)
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 97 02 / 97 17
Fax : +32 2 650 99 98
mail : dmalcour@ulb.ac.be, sdemeure@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-BMOL.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN BIOLOGIE
DES ORGANISMES
ET ÉCOLOGIE

Une large place est accordée aux stages sur le terrain ou en la-
LES COMPÉTENCES boratoire. Les étudiants sont vivement encouragés à passer une
VISÉES partie de leurs études en dehors de l’ULB (programme Eras-
mus). Au cours de la réalisation du mémoire de fin d'études,
Le champ d'étude de la biologie des organismes et de l'écologie l’étudiant intègre l’un des laboratoires de recherche du Départe-
couvre toute la diversité du vivant : bactéries, protistes, champi- ment de Biologie des Organismes où il s’initie aux méthodes et
gnons, animaux, plantes. Le biologiste des organismes est à la aux démarches de la recherche fondamentale.
fois le témoin, le défenseur, le déchiffreur et le gestionnaire du
patrimoine biologique de notre planète, aujourd’hui gravement
menacé par les activités humaines. Sa formation doit donc lui
permettre d’approcher le monde vivant sous des angles variés. LES SPÉCIFICITÉS
Le Master en Biologie des organismes forme les étudiants à la
Le département gère un Muséum de Zoologie et d’Anthropolo-
manipulation des différents outils expérimentaux d’analyse et
gie ainsi que le Jardin Botanique expérimental Jean Massart.
d’observation : investigations morphologiques ou moléculaires,
Tous deux constituent des outils pédagogiques originaux, utili-
techniques analytiques, approche statistique, modélisation,
sés pour l’illustration de travaux pratiques et mis à disposition
élevage ou culture d'organismes… Il leur offre une vision glo-
des étudiants pour la réalisation des travaux personnels.
bale des organismes vivants, depuis le niveau moléculaire
Le Master propose, en outre, des semaines thématiques, sémi-
jusqu’au niveau des communautés et des écosystèmes.
naires et cours, organisés en partenariat avec la VUB et les insti-
tutions universitaires de la Communauté Wallonie-Bruxelles.
Ces activités interuniversitaires visent à encourager la mobilité
LE CURSUS des étudiants et favorisent les échanges entre étudiants.

La formation comprend un important tronc commun de cours


généraux. A l’issue de celui-ci, l’étudiant choisit un module de
cours en relation avec les trois points forts de la biologie des or- LES ATOUTS
ganismes à l'ULB : l’éco-éthologie évolutive, la biologie des or-
ganismes aquatiques et les interactions plantes-environ-
PROFESSIONNELS
nement. Enfin, il complète sa formation par un ensemble de En tant que chercheur (dans des universités, musées, jardins
cours spécifiques à la finalité choisie : didactique ou appro- botaniques…), le biologiste des organismes participe au déve-
fondie. loppement des connaissances fondamentales sur les orga-
nismes vivants.

1 0 9
Comme expert, dans les bureaux d’études, administrations ou
organismes internationaux, il réalise des études d'impacts, tra-
i
vaille sur la remédiation des atteintes à l’environnement, la
conservation de la nature, il analyse la biologie des espèces Où ? Campus du Solbosch
bioindicatrices ou d'intérêt alimentaire…
Enfin, comme enseignant, le biologiste des organismes ex- Partenariats avec la VUB
plique le monde vivant et sensibilise aux problèmes afférents.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 25 10
Fax : +32 2 650 24 45
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-BIOR.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN
BIOINFORMATIQUE
ET MODÉLISATION

Le Master comprend, outre les cours de bioinformatique et mo-


LES COMPÉTENCES délisation, des enseignements optionnels permettant aux étu-
VISÉES diants d'approfondir leur formation dans leur discipline de
base.
Du séquençage des génomes à l’analyse détaillée des proces- Durant la formation, l'étudiant réalise un mémoire et un stage
sus cellulaires en passant par l’étude des structures protéiques, en milieu académique ou industriel, et élabore un projet de
la résolution des problèmes actuels de la biologie repose de conception et de réalisation de logiciels.
plus en plus sur une complémentarité entre l’approche expéri- Dans le cadre d'un partenariat avec l'Université Pierre et
mentale et l’approche théorique qui permet d’analyser, modéli- Marie Curie (Paris 6), le second quadrimestre du MA1 ou du
ser et simuler sur ordinateur les systèmes biologiques, des MA2 peut s'effectuer à Paris en remplacement de 30 ECTS de
niveaux moléculaire et cellulaire jusqu’à ceux des organismes cours ULB. Consultez la liste des cours proposés par l'Université
et des populations. Pour répondre à cette évolution, le Master de Paris 6 sur la page web du master en bioinformatique et mo-
forme les étudiants, issus de disciplines variées, à la bioinfor- délisation.
matique génomique, la bioinformatique structurale et la modéli- Les étudiants déjà titulaires d’un master peuvent, moyennant
sation des processus dynamiques. A l’issue de la formation, les avis favorable du jury, être admis directement en 2e année et
diplômés seront capables d’utiliser et de concevoir des suivre un programme adapté entièrement en anglais.
méthodes de bioinformatique et de modélisation afin de répon-
dre, en étroite collaboration avec des chercheurs expérimenta-
teurs, à tous les aspects d’une question biologique.
LES SPÉCIFICITÉS
L’ULB a joué un rôle pionnier dans le développement des nou-
LE CURSUS velles disciplines enseignées par ce Master et dispose au-
jourd’hui d’une masse critique de services de recherche et
Le Master comporte des cours de mise à niveau adaptés à la for- d’enseignants experts dans ces domaines. La bioinformatique
mation de base de chaque étudiant. et la modélisation intéressent un nombre croissant de labora-
Les cours de bioinformatique et modélisation couvrent trois toires de recherche de différentes facultés (Sciences, Sciences
grands thèmes : génomique, protéomique et évolution, biophy- appliquées, Médecine, Pharmacie). Des structures transfacul-
sique et bioinformatique structurale, et modélisation des pro- taires sont donc mises en place pour favoriser les échanges,
cessus dynamiques en biologie. Ces cours visent également à comme par exemple le centre de recherche transdisciplinaire en
favoriser l'interaction et la communication entre étudiants de BioInformatique et BioModélisation (CINBIOS).
formations différentes.

1 1 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus de la Plaine et du Solbosch
Le programme des cours proposés par l’ULB pour ce master per-
met de couvrir tous les domaines les plus modernes de la bioin-
formatique et de la modélisation. MA-60 - pour les étudiants ayant un MA
Aujourd’hui, le secteur de la recherche académique et les entre-
prises biotechnologiques et pharmaceutiques innovantes cher- Partenariat avec Paris 6
chent à recruter de jeunes scientifiques qui bénéficient de ce
type de formation. Ce mouvement, déjà amorcé, gagnera en im-
portance dans les prochaines années. Parmi les domaines d’ap-
plications, citons les analyses du génome, la conception
rationnelle de médicaments, la modélisation des processus cel-
lulaires…

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine et du Solbosch

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 29 46
Fax : +32 2 650 28 72
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-BINF.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
ACTUARIELLES

Pendant la deuxième année, l’étudiant complète sa formation


LES COMPÉTENCES générale et suit des cours spécialisés en gestion des compa-
VISÉES gnies d’assurance, techniques de financement des régimes de
retraite, droit fiscal des assurances et des fonds de pension… Il
L’actuaire est un spécialiste de la gestion du risque. Il analyse réalise également un mémoire de fin d’études et peut effectuer
les risques de toute nature auxquels sont soumis les particu- un stage en entreprise (facultatif mais crédité), pour un premier
liers et les entreprises et, faute de pouvoir éliminer ces risques, contact avec la profession.
il met en place des solutions permettant d’en contrôler les
conséquences financières : formules d’assurances, régimes de
sécurité sociale, …
Les mathématiques sont au cœur de la profession. L’actuaire
allie, d’une part, rigueur scientifique dans la définition et la
LES SPÉCIFICITÉS
Le Master délivré par l’ULB est l’une des deux seules formations
quantification des risques et, d’autre part, ouverture sur les
en Sciences actuarielles de la Communauté Française. Les titu-
marchés financiers et d’assurances. Esprit d’analyse et créati-
laires du Master sont statutairement admissibles à l’Institut
vité sont également nécessaires à l’exercice de cette profession.
des Actuaires en Belgique (I.A.B.); ils ont de ce fait accès à la
La formation en sciences actuarielles permet aux étudiants de
reconnaissance internationale de leur titre.
développer l’ensemble de ces aptitudes. Elle exige une solide
Le programme de la formation a été conçu dans le souci de
base en mathématique, calcul des probabilités et statistique,
créer un équilibre entre les connaissances théoriques de base
ainsi que des connaissances en économie, gestion et finance.
et les méthodologies du terrain. Pour l’étudiant souhaitant com-
pléter sa formation par un stage, la localisation de l’ULB est
idéale dans la mesure où Bruxelles héberge la plupart des orga-
LE CURSUS nismes financiers et d’assurances.

La première année du Master a pour objectif d’initier les étu-


diants à la problématique générale des assurances et à la mo-
délisation stochastique des risques en assurance et en finance. LES ATOUTS
Les étudiants suivent également des cours de mise à niveau, dé-
terminés en fonction de leur formation antérieure. Ces cours vi-
PROFESSIONNELS
sent à compléter leurs connaissances de base en calcul des L’actuaire est extrêmement recherché sur le marché de l’emploi.
probabilités, statistiques, informatique, optimisation mathéma- Aujourd’hui, la demande est considérablement supérieure à
tique, comptabilité, droit et économie. l’offre. Les compagnies d’assurances sont, bien sûr, les pre-

1 1 3
miers employeurs. Mais l’actuaire exerce également dans les or- i
ganismes bancaires et financiers, les organismes de pré-
voyance, les caisses de retraite, les bureaux d’études ainsi que
les institutions parastatales de sécurité sociale, de contrôle ou Où ? Campus de la Plaine et du Solbosch
dans les organismes internationaux (Bureau International du
Travail …). Son haut niveau de formation l’amène généralement,
après quelques années, à occuper des postes à responsabilités
et de direction.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine (cours de mathématiques, probabilités,
statistiques) et du Solbosch (cours de droit et de sciences
économiques)
Horaire : de jour
Secrétariat : Bâtiment O – niveau 8

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 58 91
Fax : +32 2 650 58 99
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-ACTU.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
CHIMIQUES

par un programme spécifique à chaque finalité. Pour la finalité


LES COMPÉTENCES approfondie, l’enseignement sera calqué sur la structure de la
VISÉES recherche du département et guidera l’étudiant dans l’une des
4 orientations suivantes : Molécules organiques et biologiques ;
Grâce à sa position centrale parmi les sciences, la chimie ouvre Atomes, molécules et atmosphères ; Interfaces et nanostruc-
de vastes horizons vers la biochimie, la physique, la méde- tures ; Phénomènes non linéaires.
cine, la géologie ou la biologie. Créer des matériaux aux pro- La mobilité des étudiants est exigée pour minimum 15 ECTS.
priétés nouvelles, développer des alternatives aux sources
classiques d'énergie, synthétiser de nouveaux médicaments,
assurer la qualité des ressources alimentaires, contrôler et ré-
duire les pollutions sont des exemples de défis que le chimiste LES SPÉCIFICITÉS
est amené à relever. Le Département de Chimie de l’ULB bénéficie d’une implanta-
Aujourd’hui, la chimie est au cœur des enjeux du développe- tion géographique stratégique. Localisé dans une capitale euro-
ment durable. Le Département de Chimie tient compte de ces péenne, au cœur d’un vaste réseau d’industries chimiques, il
exigences et forme les étudiants à analyser les problèmes nou- offre une formation en prise directe avec les PME et géants du
veaux que pose la société et à développer leur créativité pour secteur d’une part et avec les milieux académiques à la pointe
les résoudre. L’objectif du Master en Sciences Chimiques est de dans ce domaine, d’autre part. Par ailleurs, fort de sa reconnais-
compléter la formation de base des bacheliers, tout en dévelop- sance scientifique internationale, il œuvre à proposer une for-
pant leur sens critique et leur autonomie. mation d’excellence, dans une université pluridisciplinaire, en
lien avec les grands enjeux technologiques et environnemen-
taux de notre temps.
LE CURSUS
Le programme du Master en Chimie offre les trois finalités :
didactique, approfondie ou spécialisée, selon que l'étudiant LES ATOUTS
souhaite s'orienter vers l’enseignement, vers une carrière de
recherche fondamentale ou appliquée ou vers une intégration
PROFESSIONNELS
Les chimistes jouent un rôle particulièrement actif dans notre
efficace dans le milieu des entreprises.
société. Chaque finalité du Master prépare aux domaines variés
Le Master comprend un tronc commun composé de cours obli-
du métier de chimiste ainsi qu’à la recherche. Les diplômés se
gatoires, de travaux pratiques, de stages en laboratoire et/ou
retrouvent dans les laboratoires de recherche, les unités de pro-
en entreprise et d’un mémoire. Le tronc commun est complété

1 1 5
duction ou encore dans des fonctions de conseiller ou d'expert i
scientifique. Ils sont souvent recrutés dans les technologies de
pointe des industries chimiques, pharmaceutiques, agro-ali-
mentaires, électroniques, biotechnologiques et pétrochimiques, Où ? Campus : Solbosch, Plaine + UMons
où ils accèdent à des postes à responsabilité, dans des équipes (finalité Materials Science)
pluridisciplinaires et internationales.
MA-60 - pour les étudiants ayant un MA (finalité « Material
Science »)

RENSEIGNEMENTS
Campus : Les enseignements sont dispensés en journée dans
des amphithéâtres et laboratoires situés sur différents campus
de l’ULB à Bruxelles et en Wallonie.
Horaire : de jour

Plus d'information?
mail : chimie@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/chim
www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-CHIM.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
ET GESTION DE
L'ENVIRONNEMENT

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES Le Master en Sciences et Gestion de l'Environnement s'articule
Le Master en sciences et gestion de l'environnement est orga- sur un tronc commun aux deux finalités, de 50 ECTS, qui com-
nisé avec deux finalités. prend, outre un projet interdisciplinaire et le mémoire de fin
La finalité Sciences de l'Environnement s’adresse à des étu- d'études, des cours dédiés respectivement aux approches de
diants ayant acquis un bachelier dans le domaine des sciences l'environnement en sciences sociales et en sciences naturelles.
naturelles ou des sciences de l’ingénieur, et ayant un intérêt La finalité en Sciences de l'Environnement comporte une
pour la recherche de pointe, tant dans le domaine de l’observa- série de cours obligatoires et deux options distinctes: l'option
tion que dans la modélisation de l’environnement global et ré- Géosphère-Hydrosphère-Biosphère et l'option Glaciologie-At-
gional. La formation est particulièrement axée sur l'analyse mosphère et Climat. Les cours obligatoires permettent à l'étu-
scientifique rigoureuse du milieu dans l'optique d'une meil- diant de se former aux techniques et données de l'observation
leure compréhension du fonctionnement de notre planète et de et de la modélisation du Système Terre. Les options fournissent
développer et améliorer les réseaux d'observation et les mo- des cours plus axés sur les enveloppes terrestres concernées.
dèles prognostiques de l'évolution future de la Terre, en sup- Elles sont conçues autour d'un noyau de cours imposés spéci-
port à une meilleure gestion de l'environnement et au fiques auxdites enveloppes, tout en laissant la latitude de cours
développement durable. au choix dans l'autre option ou dans des universités partenaires
La finalité Gestion de l’Environnement, accessible à un plus telles que l'UCL, la VUB ou l'ULg.
large public (titulaires d’un bachelier universitaire en sciences
humaines, sciences naturelles ou sciences de l’ingénieur), vise La finalité Gestion de l'Environnement comprend, outre le
à permettre aux étudiants de maîtriser les principaux aspects tronc commun (50 ECTS), un module de connaissances de base
de l'environnement et de sa gestion, afin de pouvoir agir (14 ECTS), des cours spécifiques (26 ECTS) et des cours à option
comme médiateur des problèmes liés à l'environnement au (30 ECTS). Le module de connaissances de base comprend,
sein de divers types d'organismes, tant publics que privés. Ces selon l'origine disciplinaire des étudiants, soit des cours géné-
compétences devraient permettre de concilier un environne- raux de sciences sociales, soit des cours généraux de sciences
ment sain et durable avec des objectifs d'amélioration du déve- naturelles. Les cours spécifiques portent sur les enjeux environ-
loppement humain et de la qualité de vie, en tenant compte de nementaux des principaux secteurs d'activité (agriculture, in-
la forte hétérogénéité des problématiques environnementales. dustrie, énergie, transports, tourisme....). L'étudiant choisi enfin
La finalité gestion de l'environnement est particulièrement axée des cours à option parmi plusieurs modules : aménagement du
sur la protection du milieu et l'amélioration de la qualité de vie territoire, milieu urbain, politiques, développement et environ-
et s'inscrit dans une optique de gestion de l'environnement et nement, outils. L'occasion d'approfondir certaines matières en
du développement durable. Elle apporte aux étudiants, aux ori- lien avec l'environnement et surtout, sa gestion.
gines et motivations variées, le savoir-faire analytique et de syn- S'il le souhaite, l'étudiant peut compléter son enseignement
thèse indispensable à une approche académique rigoureuse, par un stage en milieu professionnel et/ou par un échange avec
mais aussi pratiques, des questions environnementales. l'une des universités européennes partenaires.

1 1 7
L'apprentissage s'appuie sur un ensemble de cours théoriques d’études, des organisations non gouvernementales, des entre-
ainsi que sur une série d'études de terrain, de travaux de prises… Ils œuvrent à différents niveaux, depuis le communal
groupe, d'interventions de professionnels ou de titulaires issus jusqu’à l’international, permettant accessoirement de mobiliser
de différentes filières et disciplines (sciences naturelles, dans le cadre du Master, un très large réseau de personnes-res-
sciences sociales, sciences appliquées...). sources.

LES SPÉCIFICITÉS RENSEIGNEMENTS


Finalité Sciences de l’Environnement : un premier atout du Campus : Campus du Solbosch
programme est qu'il permet aux candidats qui désirent s'épa- Horaire : Pour la finalité spécialisée, la deuxième année peut
nouir dans une étude scientifique des processus qui gouvernent être aménagée par l'étudiant(e), par son choix des cours, en ho-
le fonctionnement de notre environnement, de le faire dans une raire décalé (en majeure partie)
structure réellement pluridisciplinaire. L'évolution de ces der- Secrétariat : Avenue Depage, 13
nières décennies nous a fourni un grand nombre d'exemples qui
montrent que les progrès les plus substantiels sont réalisés aux Plus d'information?
frontières et au travers des disciplines. par ailleurs, dans un Tél. : +32 2 650 43 02
contexte ou la société se tourne de plus en plus vers les scienti- web : www.ulb.ac.be/igeat
fiques pour la guider dans ses options de comportement vis-à- www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-ENVI.html
vis de l'environnement, la présente formation donne l'occasion
à ceux qui la suivront de se familiariser aussi avec les principes
de base des outils de la gestion.

Finalité Gestion de l’Environnement: l'un des points forts de


cette finalité est d'aborder les questions environnementales
systématiquement selon différentes approches disciplinaires.
Les cours sont structurés selon une logique en trois approches :
> connaissance des compartiments de l'environnement, état,
> études des secteurs ou thèmes qui influent sur celui-ci,
pressions,
> études des actions de gestion et de corrections, réponses.
Une large partie des cours de deuxième année est organisée en
horaire décalé afin d'accueillir un nombre important d'étudiants i
poursuivant une activité professionnelle.

Où ? Campus du Solbosch

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Les diplômés de la finalité Sciences de l'Environnement consti-
tueront un effectif qualifié indispensable aux différents pro-
grammes de recherche internationaux qui visent aujourd'hui à
réduire les incertitudes sur nos prédictions de l'empreinte fu-
ture de l'Homme sur notre planète.
Les métiers sur lesquels débouche la finalité Gestion de l'Envi-
ronnement reflètent la diversité des origines et motivations des
étudiants ainsi que l’hétérogénéité des problématiques environ-
nementales actuelles. Les diplômés occupent des postes à res-
ponsabilité dans des organismes publics, des bureaux
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
ET GESTION
DU TOURISME

LES COMPÉTENCES du tourisme. Les méthodes préparent notamment à la réalisa-


tion d’itinéraires patrimoniaux et environnementaux, à la ges-
VISÉES tion du tourisme culturel, à la stratégie, à la conception de
produits et d’événements. Une sensibilisation critique aux
Les facettes de l’activité touristique sont multiples : gestion
concepts de développement local, d’aménagement du territoire,
commerciale du tourisme, gestion du patrimoine et du tourisme
d’éco-tourisme complète les acquis.
culturel, aménagement du territoire…
Des partenariats avec des universités étrangères offrent la pos-
Le Master procure aux diplômés une perception globale de ce
sibilité d’échanges Erasmus (Espagne, Royaume Uni, Portugal,
secteur. L’étudiant se familiarise avec les concepts spécifiques
Italie, Canada, …). Par ailleurs, certains cours du Master sont
du tourisme et acquiert les outils et méthodes d’analyse néces-
dispensés en anglais.
saires pour répondre aux diverses exigences professionnelles.
L’enseignement fournit les outils pour la prise de responsabili-
tés de haut niveau dans le management des entreprises. Il ap-
profondit la connaissance des pratiques nationales et
internationales et met l’accent sur les techniques de valorisa-
LES SPÉCIFICITÉS
tion soucieuses du développement local et de l’environnement. L’ULB est la seule université en Communauté Française à orga-
Enfin, il propose à l’étudiant de prendre en compte les règles et niser un Master en Sciences et Gestion du Tourisme. Les ensei-
bonnes pratiques permettant d’intégrer le plus harmonieuse- gnements, dispensés par l’IGEAT (Institut de Gestion de
ment possible l’activité touristique dans son environnement et l'Environnement et Aménagement du Territoire de la Faculté des
dans la société. Sciences), offrent une approche multidisciplinaire et permettent
de nombreux contacts, aussi bien avec les autres disciplines de
la Faculté des Sciences qu’avec celles de Philosophie et Lettres
ou Sociologie.
LE CURSUS D’autre part, la formation favorise le vécu d’expériences com-
munes, lors de voyages d’études et séminaires disciplinaires,
Le cursus comprend des cours théoriques et pratiques, des
grâce aux nombreux partenariats avec les universités étran-
voyages d’études, des excursions, un stage et un mémoire.
gères.
Les outils développés portent, entre autres, sur la cartographie,
l’économie du tourisme, le marketing, l’histoire et la géographie

1 1 9
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch et de la Plaine
Le Master donne accès au tourisme commercial émetteur
(Agence de Voyage, Tour Opérateur, Compagnies de transport)
ou au tourisme réceptif (Maison de Tourisme, Ministères du tou-
risme, Office de Promotion). Il mène également aux attractions
touristiques et musées, à l’événementiel, à l’hôtellerie, au sec-
teur associatif et à l’enseignement.
Les diplômés occupent des fonctions variées, à responsabilité :
directeur de Maison de Tourisme, responsable marketing et
vente d’un hôtel d’une chaîne internationale, directeur d’une
attraction touristique, consultant tourisme dans une société
internationale…

RENSEIGNEMENTS
Campus : Campus du Solbosch et de la Plaine
Horaire : Pour la finalité spécialisée, la deuxième année peut
être aménagée par l'étudiant(e), par son choix des cours, en ho-
raire décalé (en majeure partie)
Secrétariat : IGEAT Avenue Depage, 13

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 43 34
Fax : +32 2 650 43 24
mail : acthonnard@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/igeat
www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-TOUR.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
GÉOGRAPHIQUES

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES Trois finalités, reflétant la diversité des débouchés, s'offrent dès
l'abord au choix de l'étudiant.
> La diversité des territoires et la complexité des mécanismes
> La finalité spécialisée Territoire, sociétés, environne-
qui les régissent sont au coeur des passions du géographe. Ex-
ment comprend un tronc commun (60 ECTS), un module de
pert dans l'étude des relations entre territoires et sociétés, il est
cours spécifiques (40 ECTS) et des modules de cours à option
au centre des questions contemporaines telles que les inégali-
(20 ECTS). Outre le mémoire de fin d'études (20 ECTS), le tronc
tés d'accès aux ressources, les politiques de développement
commun porte sur quelques uns des principaux champs de la
local et régional ou la gestion des espaces urbains.
géographie humaine contemporaine (géographie urbaine, poli-
Le Master offre une formation unique en techniques d'analyse
tique, culturelle) ainsi que sur la télédétection. Il vise en outre à
(statistiques, enquêtes de terrain) et de représentation de l'es-
initier les étudiants aux démarches de recherche en géographie
pace (cartographie informatisée, traitement d'images satelli-
et à la réalisation du mémoire. Le module de cours spécifiques
taires), permettant aux étudiants d'intégrer efficacement les
se focalise pour sa part à la fois sur les outils de l'analyse géo-
spécificités des territoires (reliefs, sols, microclimats, popula-
graphique (méthodes quantitatives, modélisation spatiale, car-
tions, habitats, activités économiques). Il leur ouvre ainsi les
tographie numérique) et sur les domaines essentiels de la
portes de la recherche fondamentale, de l'aménagement du ter-
gestion territoriale (principes et pratiques de l'aménagement
ritoire, de l'urbanisme, de l'environnement et de l'enseigne-
du territoire, localisation des entreprises, géomarketing). Il
ment.
comprend en outre un stage de recherche appliquée. Enfin, les
> La finalité Urban Studies est un programme interdiscipli-
modules optionnels portent sur des champs de recherche ou
naire en études urbaines, donné entièrement en anglais. Bap-
d'action dans lesquels les géographes peuvent être amenés à
tisé "Euromaster UNICA 4Cities", il est organisé conjointement
jouer un rôle important : études urbaines, mobilités, transports
par des universités situées dans quatre capitales - Bruxelles
et tourisme, sciences et gestion de l'environnement, questions
(ULB et VUB), Vienne (Universität Wien), Copenhague (Univer-
de société, questions de développement. Par ailleurs, un des
sity of Copenhagen) et Madrid (Universidad Complutense et
modules porte sur les principes et la pratiques de la gestion.
Universidad Autonoma) - et partenaires du réseau UNICA (Ré-
> La finalité didactique forme les futurs professeurs de l'en-
seau des Universités des Capitales de l'Europe). Le Master 4Ci-
seignement secondaire sur base de cours, travaux et stages in-
ties vise à donner les outils nécessaires à l'analyse du rôle des
teractifs.
villes dans la globalisation et à la compréhension de leurs mu-
> Le Master 4Cities est articulé autour d'un programme qui
tations contemporaines.
débute à Bruxelles, continue à Vienne puis à Copenhague et se
termine à Madrid. Le cursus est organisé de façon à aborder les
multiples dimensions des phénomènes urbains contemporains,

1 2 1
avec une focalisation particulière sur les villes européennes. Il du territoire, l’urbanisme, l’environnement, l’implantation d’en-
inclut notamment des cours de géographie urbaine, sociologie treprises, mais également le développement durable, la gestion
urbaine, théorie de la culture, démographie, aménagement et de base de données géographiques, le marketing…
urbanisme. La finalité Urban Studies "4Cities", quant à elle, ouvre aux diffé-
Les examens sont organisés à la fin de chaque bloc, en parallèle rents domaines d'activités, publiques ou privées, dans le champ
avec la présentation de travaux de recherche personnels. urbain - par ex. le conseil, la gestion de projet, l'aménagement
Chaque bloc s'étale sur une durée de plus ou moins un quadri- du territoire, la recherche, les médias.
mestre. Une grande partie du dernier quadrimestre est libre,
permettant à chaque étudiant de passer dans le(s) lieu(x) de
son choix, eu égard à son travail de MA thesis. Toutes les infor-
mations sont disponibles à l'adresse www.4cities.eu
RENSEIGNEMENTS
Campus : Campus du Solbosch et de la Plaine
Horaire : Horaire de jour
Secrétariat : Laboratoire de Géographie Humaine : La Plaine -
LES SPÉCIFICITÉS Bât. S - Local S.b.3
Accomplir un Master en Sciences géographiques à l’ULB, au Laboratoire de Géographie Physique/Glaciologie : Solbosch -
cœur du berceau de l’Europe, c’est vivre le milieu urbain de l’in- Bât. D - 4ème
térieur. C’est profiter, à l’échelle régionale, d’une collaboration
entre les chercheurs en Gestion de l’Environnement et de l’Amé- Plus d'information?
nagement du Territoire (IGEAT) et leurs employeurs privilégiés : Tél. : +32 2 650 50 72 (Géographie Humaine) / 22 27 (Géogra-
les Régions Bruxelloise et Wallonne, les acteurs privés. C’est phie Physique/Glaciologie)
aussi s’ouvrir à l’analyse des structures spatiales européennes. mail :geograph@ulb.ac.be, glaciol@ulb.ac.be
Enfin, c’est l'occasion de se familiariser avec une approche ri- web : www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-GEOG.html
goureuse, critique et appliquée des territoires.
Si la formation repose avant tout sur des cours ex-cathedra, elle
donne une large place à la pratique (recherches personnelles et
collectives, travaux de terrain, rencontres avec des profession-
nels, stage). Elle s'inscrit délibérément dans une optique inter-
disciplinaire et globale, visant à combiner diverses approches
des questions territoriales dans une perspective systémique et
critique. Une attention forte est en outre portée aux enjeux so-
ciaux des questions territoriales, notamment à travers des
contacts soutenus avec le monde associatif.

La finalité Urban Studies "4Cities" se déroule entièrement


en anglais. Pendant deux ans, les étudiants passent en groupe
d'une ville à l'autre. Le programme inclut également une série
d'excursions dans d'autres villes (par ex. Paris, Rotterdam, Lille,
i
Barcelone, Bratislava).
Où ? Campus du Solbosch et de la Plaine
finalité « Urban Studies »
LES ATOUTS
PROFESSIONNELS Partenariat avec les Régions Bruxelloise et Wallonne

La pluralité de la formation du géographe en fait un acteur flexi-


ble, extrêmement apprécié sur le marché du travail. Le Master
débouche, dès lors, sur un large éventail d’activités profession-
nelles, au niveau global, international, régional ou local. Parmi
celles-ci, mentionnons la recherche fondamentale (glaciologie
et changements climatiques, processus sociaux de production
des territoires, gestion intégrée des territoires), l’aménagement
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
GÉOLOGIQUES

pour l’exploitation et la gestion du sous-sol (aquifères, géo-


LES COMPÉTENCES matériaux, combustibles fossiles) ;
VISÉES > Environnement pour la compréhension de notre environ-
nement (changements climatiques, cycle de l’eau, océanogra-
Aujourd'hui, plus que jamais, le géologue est appelé à être un phie, risques naturels) et de son interaction avec les activités
géoscientifique complet. Son approche multidisciplinaire des humaines (gestion des polluants, des déchets, décontamina-
Sciences de la terre et de l’environnement lui permet d’aborder tion des sols…). Un mémoire sera réalisé en deuxième année, à
des problématiques complexes liées à l’activité de l’Homme sur l’ULB ou dans une autre institution dans le cadre de la mobilité
notre planète. Il est donc un acteur incontournable dans le dé- interuniversitaire.
veloppement durable de nos sociétés.
Le Master en sciences géologiques offre aux étudiants des
connaissances scientifiques solides dans un des domaines
d’enseignement approfondi (géochimie-géologie ou géochimie-
environnement) tout en développant la maîtrise des outils ana-
LES SPÉCIFICITÉS
La formation s’appuie sur les secteurs de recherche spécifiques
lytiques et théoriques de la géologie fondamentale. Il leur
du Département des Sciences de la Terre et de l’Environnement
garantit une efficacité professionnelle tant dans les domaines
(DSTE) de l’ULB : la géochimie (isotopique) qui représente le
de la recherche scientifique que dans les secteurs de l’environ-
cadre fédérateur des activités de recherche du département
nement, de la prospection et de l’exploitation du sous-sol ainsi
mais aussi la biogéochimie, la minéralogie, la métallogénie, la
que dans la gestion des ressources naturelles.
géophysique…
En outre, le Département entretient des liens privilégiés avec le
Musée Royal d’Afrique Centrale ainsi qu’avec l’Observatoire
LE CURSUS Royal de Belgique et l’Institut Royal des Sciences Naturelles de
Belgique, réunis tous ensemble à Bruxelles, au sein d’un Pôle
Le Master à finalité approfondie propose un tronc commun Géosciences.
s'appuyant sur la géochimie isotopique associant observation de
terrain, analyse et mesure en laboratoire, et modélisation.
A l’issue de ce tronc commun, les étudiants s’orientent vers la
spécialisation de leur choix : LES ATOUTS
> Géochimie pour la compréhension de la dynamique de
notre planète (tectonique des plaques, volcanisme, origine
PROFESSIONNELS
des chaînes de montagnes et des bassins sédimentaires) et Le géologue intervient à l’échelle de la planète, du pays ou de la
commune. Sa formation le mène vers la recherche scientifique,

1 2 3
les secteurs privés, territoriaux ou non-gouvernementaux, ainsi i
que vers l’enseignement. A la pointe du combat pour l’énergie,
il intervient dans la recherche de combustibles fossiles et dans
l’exploration minière. Il se consacre à la compréhension des Où ? Campus de la Plaine et du Solbosch
risques naturels, à l’aménagement du territoire, au génie civil…
Partie prenante du développement durable, il contribue active-
ment à la recherche et la gestion de l’eau tout en s’impliquant
dans la maîtrise des polluants.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine et du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Département des Sciences de la Terre et de l'Envi-
ronnement (DSTE) : Solbosch - Bât. D
Secrétariat ouvert lundi, mardi et vendredi matin

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 22 49
Fax : +32 2 650 37 48
mail : geoscien@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/sciences/dste
www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-GEOL.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
INFORMATIQUES

méthodes d’analyse et programmation, architecture des sys-


LES COMPÉTENCES tèmes et réseaux, bases de données…
VISÉES Il approfondit les concepts fondamentaux de l’informatique et
les outils mathématiques indispensables aux informaticiens.
L’informaticien conçoit et promeut de nouvelles applications de
traitement de l'information et de télécommunication. Il s'adapte Cinq options sont proposées : - Conception de logiciels et de
tout au long de sa carrière aux technologies nouvelles, analyse systèmes critiques - Optimisation et algorithmes - Intelligence
et met en œuvre des solutions intégrées souvent complexes. Il computationnelle - Systèmes Web et d'information – Multime-
doit, par conséquent, bénéficier d’une formation scientifique dia. Le programme développe également des compétences in-
polyvalente, tant théorique qu’appliquée. dividuelles à l’occasion de stages en entreprise ou au sein
d’équipes de recherche, ainsi que par un travail de recherche
A travers le Master en sciences informatiques, l’étudiant ac- scientifique menant à la rédaction d'un mémoire de fin
quiert des compétences pointues en informatique et développe d'études.
les capacités d’autonomie, d’organisation, de management et
d’innovation attendues de tout universitaire de qualité.
Le diplômé du Master en sciences informatiques est ainsi capa-
ble de suivre l’évolution scientifique et technologique de sa dis-
cipline, d’analyser les besoins logiciels et matériels d’outils de
LES SPÉCIFICITÉS
Le programme du Master est essentiellement composé de cours
traitement de l’information et de communication, de concevoir
avancés, nourris par les travaux de recherche, internationale-
et développer les solutions adaptées, efficaces et fiables
ment reconnus, des enseignants-chercheurs en informatique de
comme responsable d’équipes spécialisées.
notre Université ainsi que de la Vrije Universiteit Brussel.

Ces cours sont regroupés en cinq grands domaines : - Concep-


LE CURSUS tion de logiciels et de systèmes critiques - Optimisation et algo-
rithmes - Intelligence computationnelle - Systèmes Web et
Le cursus est organisé conjointement avec les facultés des d'information – Multimedia
Sciences et des Sciences appliquées. Il est formé de cours
donnés en anglais ou en français (un cursus complet en an- Par ailleurs, le programme prévoit explicitement la mobilité des
glais est possible). Le Master complète les solides bases in- étudiants : stages à l’étranger, séjours Erasmus, modules suivis
formatiques acquises en premier cycle : algorithmique, auprès de partenaires à la Vrije Universiteit Brussel.

1 2 5
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus de la Plaine
Les diplômés se voient ouvrir les portes de la plupart des sec-
teurs d'activités : banques, assurances, fabricants de matériels, MA-60 à Charleroi (en partenariat avec l’UMons)
développeurs de logiciels, compagnie de consultance, hôpitaux, ou
hautes écoles, universités, centres de recherche, administra-
tions nationales et internationales… Partenariat avec la VUB
Ils y exercent différentes fonctions : chef de projet, responsable
de réseaux et parcs informatiques, architecte de sécurité infor-
matique, formateur, enseignant et bien sûr chercheur.
Certains fondent et dirigent leur propre entreprise, d’autres
sont indépendants, cadres salariés ou fonctionnaires.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 56 14
Fax : +32 2 650 56 09
web : www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-INFO.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
MATHÉMATIQUES

La formation comporte deux finalités au choix : didactique et


LES COMPÉTENCES approfondie. Chacune implique la rédaction d’un mémoire et
VISÉES propose un important choix de cours à options. Ces derniers
sont articulés en 5 modules : géométrie et algèbre / analyse et
La mathématique joue un rôle fondamental dans notre société géométrie différentielle / physique mathématique et mathéma-
technologiquement avancée. Cette discipline en continuelle tique appliquée / probabilité, statistiques et mathématique fi-
évolution — des résultats nouveaux y sont obtenus à un rythme nancière / recherche opérationnelle et informatique.
de plus en plus soutenu — s'avère indispensable dans la plu- Lors des travaux personnels et du mémoire, l’étudiant dévelop-
part des domaines des sciences et techniques : cryptage et co- pera sa créativité et pourra même contribuer à l’avancement des
dage, imagerie médicale, télécommunications, théories mathématiques.
nouvelles en physique, recherche spatiale, bioingénierie, mé-
téorologie, modélisation écologique, économie et finance...
Le Master en sciences mathématiques développe les facultés
d'abstraction, de rigueur et d'inventivité. Ses diplômés sont ca-
pables de mettre en œuvre les méthodes existantes, d’élaborer
LES SPÉCIFICITÉS
Le Master s’appuie sur la réputation internationale des équipes
de nouvelles applications, de développer et transmettre leur
de recherche du Département de Mathématiques. Des collabo-
discipline. Le master conduit, par des choix appropriés d'op-
rations avec les départements d’économie, d’informatique et de
tions, à des carrières d'enseignement, des carrières centrées
physique de l’ULB ainsi qu’avec le département frère de la VUB
sur la recherche, et des carrières dans le privé.
élargissent l’offre de cours (certains donnés en anglais ou néer-
landais). De plus, une convention avec les départements de ma-
thématiques des institutions universitaires de Belgique
LE CURSUS francophone et du Nord de la France donne accès à d’autres en-
seignements avancés. Ainsi, l’étudiant peut se constituer un
Dans la continuité du BA, le Master en Sciences mathématiques programme d’études qui reflète son intérêt pour ses disciplines
forme les étudiants à l’analyse et à la résolution de problèmes mathématiques de prédilection.
tant théoriques qu’appliqués.
La souplesse de son programme permet aux étudiants de se
préparer à une large gamme de débouchés.

1 2 7
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus de la Plaine
Les débouchés sont variés. Moins de 10 ans après leur promo-
tion, 42% des diplômés travaillent dans le privé (banques, in- Collaboration avec la VUB, conventions avec institutions
dustries pharmaceutiques,...), 36% poursuivent une carrière de universitaires de Belgique francophone et du Nord de la
recherche (universités ou autres institutions), 15% sont profes- France
seurs (enseignement secondaire ou supérieur), 7% poursuivent
d'autres études.
La demande d’enseignants en mathématiques reste forte. Par
ailleurs, les fonctions accessibles dans le privé sont particuliè-
rement variées : postes à responsabilité dans les organismes fi-
nanciers, responsables d'études biostatistiques, consultants
pour l'aide à la décision,...

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 58 64
mail : presmath@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/facs/sciences/math/index.html
www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-MATH.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN SCIENCES
PHYSIQUES

LES COMPÉTENCES logie et microphysique - Physique statistique, physique non li-


néaire et optique - Physique de la matière condensée et matière
VISÉES molle. Pour cette dernière finalité, 15 crédits (au minimum) doi-
vent être obtenus hors de l’ULB.
La compréhension des lois de la nature reste au cœur des
préoccupations des physiciens. Aujourd’hui, un très large éven-
tail de secteurs fait appel à leurs compétences : l'aérospatiale,
la microélectronique, l’environnement, la médecine ou encore
les banques et assurances.
LES SPÉCIFICITÉS
La formation assurée aux physiciens doit leur permettre d’ac- Bruxelles possède depuis près d’un siècle des liens privilégiés
quérir une bonne maîtrise des outils mathématiques et informa- avec la physique, via les Conseils Solvay, créés en 1911. Le Dé-
tiques et de développer leur créativité et leur capacité partement de Physique de l’ULB abrite encore aujourd’hui la di-
d’innovation face à des problèmes nouveaux. Ils seront ainsi ca- rection des Instituts internationaux de physique et chimie
pables de développer de nouvelles méthodes, de nouveaux ou- Solvay. Son excellence est reconnue au niveau international,
tils ou de nouveaux équipements pour résoudre ces problèmes. comme en attestent les prestigieuses distinctions dont il peut
Le Master en Sciences Physiques, tout en répondant à ces exi- s’honorer : Nobel 1977, Fondation Wolf 2004, Gravity Research
gences de formation, a pour ambition de permettre aux étu- Foundation 1978, Franqui 1982, 2000 et 2006. Le Département
diants de s’orienter dans tous les champs disciplinaires de la se classe, par ailleurs, premier en Belgique en nombres de pu-
physique et de leur ouvrir des portes vers le monde de la re- blications et de citations.
cherche, du développement industriel ou encore de l’enseigne-
ment.
LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
LE CURSUS Les physiciens sont rarement sans emploi. Leur capacité
Le Master se décline en deux finalités se terminant toutes par la d’adaptation leur permet d’occuper des postes variés : cher-
réalisation d’un mémoire. cheurs en milieu académique ou industriel, enseignants,
La finalité didactique offre au futur enseignant une culture consultants… Ils se retrouvent là où naissent les nouvelles tech-
scientifique large ainsi qu’un approfondissement de ses compé- nologies, dans des laboratoires de recherche, dans des unités
tences en manipulations de laboratoire. de développement ou de production… Ils sont quotidiennement
La finalité approfondie prépare l'étudiant à la recherche fon- amenés à relever de nombreux défis tels que la conception de
damentale dans l'un des quatre axes forts du département de nouveaux matériaux, l’étude du climat et de la pollution, la
physique : Interactions fondamentales - Astrophysique, cosmo- conception de missions spatiales,…

1 2 9
RENSEIGNEMENTS i
Campus : de la Plaine
Horaire : de jour Où ? Campus de la Plaine
Secrétariat : Bât. NO - 4ème niveau - Local N.4.111A

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 56 18
Fax : +32 2 650 53 32
mail : dgellens@ulb.ac.be
web : www.ulb.ac.be/facs/sciences/phys/index.html
www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-PHYS.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S
SCIENCE S
MASTER
EN STATISTIQUES

LES COMPÉTENCES LE CURSUS


VISÉES La première année développe les fondements et consolide les
Enracinée à la fois dans les mathématiques et dans la pratique, bases théoriques communes aux finalités.
la Statistique est présente, virtuellement, dans tous les do-
maines de l'activité humaine. A ce titre, son enseignement fi- En seconde année, la finalité approfondie encourage l’étu-
gure aux programmes de toutes les Facultés — Sciences diant à passer un quadrimestre à l’Université Pierre-et-Marie
exactes, Sciences humaines, Médecine — et Écoles d'Ingé- Curie (Paris 6) dans le cadre des accords de coopération passés
nieurs. avec cet établissement. Il pourra selon les cours suivis, et le
Cette diversité, qui est l'une des caractéristiques les plus at- nombre d'ECTS acquis à Paris 6, obtenir un diplôme de Master
trayantes du métier de statisticien, se reflète dans les pro- conjoint ULB-Paris 6.
grammes du Master en Statistiques qui forme à l'art difficile de Le travail de fin d’études consiste en un mémoire ou la réalisa-
transformer en information les données d'observation et d'ai- tion d’un stage. Pour les étudiants désireux de réaliser une
der les décideurs ou les chercheurs d'autres disciplines à analy- thèse de doctorat, le travail de fin d’études pourra éventuelle-
ser cette information de la façon la plus efficace. L'outil ment consister en la rédaction — et la présentation sous forme
mathématique principal de la Statistique, le Calcul des Probabi- de séminaire — d’un « working paper » (l’un des chapitres de la
lités, joue un rôle majeur dans cette formation. future thèse de doctorat).
Le MA en statistiques à finalité approfondie propose trois op- L’étudiant doit être à même de lire des documents scientifiques
tions : en langue anglaise, de suivre des enseignements en anglais, et
> l’option « statistique théorique » donne à l’étudiant les présenter les compétences informatiques permettant l’appren-
bases méthodologiques nécessaires pour être un concepteur tissage des logiciels mathématiques et statistiques courants.
dans le domaine de la statistique et/ou de la modélisation sto-
chastique et/ou pour entamer des études doctorales dans le
domaine des probabilités et de la statistique;
> l’option « statistique appliquée » apporte à l’étudiant la
LES SPÉCIFICITÉS
formation nécessaire à une carrière dans les « métiers de la sta- Ce Master est organisé en collaboration avec la VUB. Les étu-
tistique » (que ce soit dans les domaines des sciences expéri- diants peuvent ainsi profiter des points forts de l'ULB en statis-
mentales, des sciences humaines, ou de l’industrie) aussi bien tique (la statistique mathématique, l'analyse des séries
que les outils pour entamer des études doctorales dans le do- chronologiques, la modélisation stochastique, l'économie
maine de la statistique appliquée. quantitative et l'économétrie, ...) et de ceux de la VUB en proba-
> l’option « économie et statistique » offre une formation bilité théorique.
de premier choix en statistique, en économie quantitative, en
économétrie et en finance. Ce programme, unique en Commu-
nauté française, est enseigné en anglais et attire, depuis sa
création, des étudiants du monde entier.

1 3 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch et de la Plaine
Des statisticiens se retrouvent dans l'ensemble des secteurs de
l'activité économique. L'industrie pharmaceutique, les essais option « Économie et statistique »
cliniques et l'agroalimentaire sont de grands fournisseurs d'em-
Partenariats avec Université Paris 6 et VUB
plois ainsi que le secteur bancaire et celui de l'assurance, les
sociétés de consultance, les banques centrales et les Instituts
nationaux ou régionaux de statistique. La recherche, fondamen-
tale ou appliquée, elle aussi, fait abondamment appel aux sta-
tisticiens. Le secteur académique, en particulier, tant en raison
de ses liens avec la recherche que pour les besoins de l'ensei-
gnement, offre de nombreux postes.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine (finalité approfondie) - Campus du Sol-
bosch (finalité économie et statistique)
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 58 92 / 38 45
Fax : +32 2 650 58 99 / 44 75
web : ww.ulb.ac.be/facs/sciences/math/math/MAstat_web.pdf
www.ulb.ac.be/catalogue/sciences/MA-STAT.html
F A C U LT É S D E S S C I E N C E S &
DES SCIENCES APPLIQUÉES
MASTER
SCIENCE S
BIOLOGIQUE
AGRONOMIQUE S ET INGÉNIERIE
BIOINGÉNIEUR :
SCIENCES
AGRONOMIQUES

durable des agro-systèmes et des espaces ruraux. Il aborde les


COMPÉTENCES productions végétales et animales, en intégrant les exigences
VISÉES nouvellement posées par la société en matière de qualité des
produits, de risques environnementaux et de conservation de la
La compréhension des mécanismes de fonctionnement du vi- biodiversité. Il fournit également des outils pour une gestion in-
vant et de ses interactions avec la société ainsi que la mise en tégrée des espaces ruraux et des milieux naturels, en analysant
œuvre de procédés permettant la gestion durable de cette der- l’impact des activités humaines sur les processus écologiques à
nière constituent l’essentiel de la mission du bioingénieur. diverses échelles.
Ingénieur du vivant et de l’environnement, il occupe une Deux options sont offertes, permettant de décliner une même
place prépondérante dans notre société devant faire face à des approche dans deux cadres bien distincts : l’option « Agrono-
défis majeurs : épuisement et gestion des ressources natu- mie générale » développe les aspects liés à la gestion des es-
relles, garantie des services rendus par les écosystèmes, sécu- paces ruraux en milieu tempéré et l’option « Gestion des
rité alimentaire, développement et utilisation des organismes systèmes tropicaux », prolonge la longue expérience de l‘EIB
génétiquement modifiés (OGM), changements climatiques… en matière de coopération et développement.
La formation pluridisciplinaire en bioingénierie permet à l’étu-
diant de développer sa créativité et sa polyvalence afin de deve-
nir opérationnel dans les domaines variés des métiers
d’ingénieur (création, conception, production, optimisation) et
des sciences biologiques, agronomiques ou environnemen-
tales.
SPÉCIFICITÉS
Le bioingénieur formé à l’ULB bénéficie d’un environnement in-
terfacultaire unique, dans une université pluridisciplinaire, au
sein d’une grande ville européenne. La combinaison des ensei-
CURSUS gnements des Facultés des Sciences et des Sciences appliquées
(école polytechnique), constitue un atout majeur pour renforcer
Ce master est l'un des trois masters Bioingénieur à finalité le caractère polyvalent de la formation.
spécialisée organisés conjointement par les facultés de De nombreux accords d’échange nationaux, européens et inter-
Sciences et Sciences appliquées. nationaux favorisent la mobilité des étudiants. Via le mémoire
Le master en « Sciences agronomiques » s’inscrit dans l’évolu- de fin d’études, le master offre également des possibilités d’ex-
tion actuelle du monde agricole et vise à redéfinir la place de périences en Afrique ou en Amérique de Sud, valorisables par la
l’agriculture dans le développement territorial et la gestion des suite, lors d’une recherche d’emploi à l’étranger.
ressources naturelles. Ainsi, le cursus est axé sur la gestion

1 3 3
ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus de la Plaine et du Solbosch,
Les études menant au grade académique de master bioingé- site de Gosselies, campus du CERIA (Anderlecht)
nieur respectent la législation en matière d'accès à la profes-
sion et confèrent à leur titulaire le titre professionnel de
bioingénieur.
Les domaines d’application sur lesquels débouche la formation
sont variés.
L’agronomie, l’environnement, l’aménagement des territoires,
les biotechnologies… sont autant de secteurs dans lesquels le
bioingénieur pourra s’épanouir.
Il travaillera notamment dans l’industrie, les administrations
(nationales et internationales), les bureaux d’études mais éga-
lement dans l’enseignement et la recherche.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine et du Solbosch,
site de Gosselies; + campus du CERIA à Anderlecht.
Horaire : de jour
Secrétariat : Campus du Solbosch, Bât. U, niveau 2,
local UB 2 155

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 29 03
Fax : +32 2 650 35 38
mail : eib@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-IRBA.html
F A C U LT É S D E S S C I E N C E S &
DES SCIENCES APPLIQUÉES
MASTER
SCIENCE S
BIOLOGIQUE
AGRONOMIQUE S ET INGÉNIERIE
BIOINGÉNIEUR :
CHIMIE ET
BIO-INDUSTRIES

La deuxième année propose trois options différentes, repré-


COMPÉTENCES sentatives des grands secteurs du monde scientifique et indus-
VISÉES triel ainsi que des forces disponibles à l’EIB.
La première concerne la « bioinformatique » et aborde les
La compréhension des mécanismes de fonctionnement du vi- concepts et techniques d’analyse de données biologiques à
vant et de ses interactions avec la société ainsi que la mise en l’aide de moyens informatiques, ainsi que les applications de
œuvre de procédés permettant la gestion durable de cette der- ces approches dans les domaines pharmaceutique et agro-ali-
nière constituent l’essentiel de la mission du bioingénieur. mentaire.
Ingénieur du vivant et de l’environnement, il occupe une place La deuxième concerne les « biotechnologie et génétique ap-
prépondérante dans notre société devant faire face à des défis pliquées » et approfondit les notions de biotechnologies mi-
majeurs : épuisement et gestion des ressources naturelles, ga- crobienne, cellulaire et végétale.
rantie des services rendus par les écosystèmes, sécurité alimen- Enfin, la troisième option traite de la « biotechnologie agro-
taire, développement et utilisation des organismes alimentaire », abordant les différents aspects de mise au point
génétiquement modifiés (OGM), changements climatiques… et de fabrication de produits agro-alimentaires. Un stage en
La formation pluridisciplinaire en bioingénierie permet à l’étu- entreprise est d’office organisé dans cette option.
diant de développer sa créativité et sa polyvalence afin de deve-
nir opérationnel dans les domaines variés des métiers
d’ingénieur (création, conception, production, optimisation) et
des sciences biologiques, agronomiques ou environnemen-
tales.
SPÉCIFICITÉS
Le bioingénieur formé à l’ULB bénéficie d’un environnement in-
terfacultaire unique, dans une université pluridisciplinaire, au
sein d’une grande ville européenne. La combinaison des ensei-
CURSUS gnements des Facultés des Sciences et des Sciences appliquées
(école polytechnique), constitue un atout majeur pour renforcer
Ce master est l'un des trois masters Bioingénieur à finalité le caractère polyvalent de la formation.
spécialisée organisés conjointement par les facultés de De nombreux accords d’échanges nationaux, européens et in-
Sciences et Sciences appliquées. ternationaux favorisent la mobilité des étudiants.
La première année du master en « Chimie et bio-industries » est
commune, quel que soit le choix d’option ultérieur. Elle vise à
consolider la formation du BA bioingénieur tant dans les disci-
plines appliquées de l’ingénieur que dans celles, plus fonda-
mentales, de la chimie et de la biologie.

1 3 5
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus de la Plaine et du Solbosch,
Les études menant au grade académique de master bioingé- site de Gosselies, campus du CERIA (Anderlecht)
nieur respectent la législation en matière d'accès à la profes-
sion et confèrent à leur titulaire le titre professionnel de
bioingénieur.
Les domaines d’application sur lesquels débouche la formation
sont variés : les biotechnologies, l’industrie agro-alimentaire, la
chimie appliquée, l’environnement sont autant de secteurs
dans lesquels le bioingénieur en chimie et bio-industries pourra
s’épanouir. Il travaillera notamment dans l’industrie, l’adminis-
tration, les bureaux d’études mais également dans l’enseigne-
ment et la recherche.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine et du Solbosch, site de Gosselies;
+ campus du CERIA à Anderlecht.
Horaire : de jour
Secrétariat : Campus du Solbosch, Bât. U, niveau 2,
local UB 2 155

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 29 03
Fax : +32 2 650 35 38
mail : eib@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-IRBC.html
F A C U LT É S D E S S C I E N C E S &
DES SCIENCES APPLIQUÉES
MASTER
SCIENCE S
BIOLOGIQUE
AGRONOMIQUE S ET INGÉNIERIE
BIOINGÉNIEUR :
SCIENCES ET
TECHNOLOGIES DE
L’ENVIRONNEMENT

LES COMPÉTENCES les hydrosystèmes comme thème privilégié.


Le génie environnemental vise à utiliser les sciences de l’ingé-
VISÉES nieur pour améliorer la qualité de l’environnement (modélisa-
tion du transport des contaminants, optimisation du traitement
La compréhension des mécanismes de fonctionnement du vi- de l’eau, analyse des impacts environnementaux des procédés
vant et de ses interactions avec la société ainsi que la mise en industriels…).
œuvre de procédés permettant la gestion durable de cette der- L’analyse des écosystèmes s’inscrit dans une perspective de
nière constituent l’essentiel de la mission du bioingénieur. gestion durable et vise à comprendre le fonctionnement des
Ingénieur du vivant et de l’environnement, il occupe une place écosystèmes naturels et semi-naturels en réponse aux change-
prépondérante dans notre société devant faire face à des défis ments globaux.
majeurs : épuisement et gestion des ressources naturelles, ga- Des modules d’option permettant à l’étudiant de parfaire sa for-
rantie des services rendus par les écosystèmes, sécurité alimen- mation dans différents domaines de l’environnement sont pro-
taire, développement et utilisation des organismes posés en deuxième année.
génétiquement modifiés (OGM), changements climatiques…
La formation pluridisciplinaire en bioingénierie permet à l’étu-
diant de développer sa créativité et sa polyvalence afin de deve-
nir opérationnel dans les domaines variés des métiers
d’ingénieur (création, conception, production, optimisation) et
LES SPÉCIFICITÉS
Le bioingénieur formé à l’ULB bénéficie d’un environnement in-
des sciences biologiques, agronomiques ou environnemen-
terfacultaire unique, dans une université pluridisciplinaire, au
tales.
sein d’une grande ville européenne. La combinaison des ensei-
gnements des Facultés des sciences et des sciences appliquées
(école polytechnique), constitue un atout majeur pour renforcer
LE CURSUS le caractère polyvalent de la formation.
De nombreux accords d’échange nationaux, européens et inter-
Ce master est l'un des trois masters Bioingénieur à finalité nationaux favorisent la mobilité des étudiants. Via le mémoire
spécialisée organisés conjointement par les facultés de de fin d’études, le master offre également des possibilités d’ex-
Sciences et Sciences appliquées. périences en Afrique ou en Amérique de Sud, valorisables par la
suite, lors d’une recherche d’emploi à l’étranger.
Le Master en « Sciences et Technologies de l’Environnement »
cible l’interdisciplinarité via la double formation en ingénierie et
sciences de l’environnement. Les aspects socio-économiques,
juridiques et de gouvernance y sont développés, avec l’eau et

1 3 7
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus de la Plaine et du Solbosch,
Les études menant au grade académique de master bioingé- site de Gosselies, campus du CERIA (Anderlecht)
nieur respectent la législation en matière d'accès à la profes-
sion et confèrent à leur titulaire le titre professionnel de
bioingénieur.
Les domaines d’applications sur lesquels débouche la forma-
tion sont variés.
L’environnement, l’agronomie, l’aménagement des territoires,
la chimie… sont autant de secteurs dans lesquels le bioingé-
nieur pourra s’épanouir.
Il travaillera notamment dans l’industrie, les administrations
(nationales et internationales), les bureaux d’études mais éga-
lement dans l’enseignement et la recherche.

RENSEIGNEMENTS
Campus : de la Plaine et du Solbosch, site de Gosselies;
+ campus du CERIA à Anderlecht.
Horaire : de jour
Secrétariat : Campus du Solbosch, Bât. U, niveau 2,
local UB 2 155

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 29 03
Fax : +32 2 650 35 38
mail : eib@ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/catalogue/sciences/MA-IRBE.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
ARCHITECTE

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES La spécificité de la formation d’ingénieur civil architecte à l’ULB
Le Master ingénieur civil architecte parachève une formation où est d’articuler principalement l’enseignement de l’architecture
s'intègrent intimement la démarche de l'architecte et celle de sur le processus constructif. L’apprentissage d’une démarche
l'ingénieur : les compétences visées allient nécessairement la de bâtisseur, capable d’une maîtrise d’œuvre complexe vient
maîtrise de l’ingénierie du bâtiment à une capacité à « créer de compléter cette première partie de la démarche. La formation
l’architecture », c’est-à-dire à proposer des lieux signifiants et vise également la compétence pour concevoir, coordonner et
favorisant le bien-être de leurs futurs utilisateurs. Les connais- réaliser des projets de grandes dimensions dans un entourage
sances scientifiques sont complétées par une capacité à conce- multidisciplinaire nécessitant une approche technique et scien-
voir et réaliser des édifices complexes par leurs structures, par tifique pointue.
leurs équipements et par les technologies qu’ils requièrent.
L'étudiant apprend à concevoir de grands projets d’architecture,
avec l’objectif de donner des solutions valorisantes à des LES ATOUTS
contextes problématiques. Il se prépare à agir à l’interface des
conduites du projet et du chantier, à devenir capable d’organi- PROFESSIONNELS
ser et de diriger, à œuvrer tant à la dimension humaine et cultu- Il existe un débouché professionnel pour une formation spéci-
relle de l’acte de bâtir qu’à la maîtrise de ses aspects fique d’ingénieur civil architecte, distincte de celle de l’archi-
techniques. tecte et de celle de l’ingénieur civil des constructions. En effet,
les grands projets de bâtiments nécessitent, dès leur concep-
tion et jusqu’à leur réalisation, l’intervention d’un chef de projet

LE CURSUS capable d’intégrer et de coordonner les aspects esthétiques,


programmatiques, structuraux et techniques. L’évolution de la
Le cours de « Projet d’architecture » représente 24% de l’en- construction et de l’équipement des architectures actuelles
semble de la formation. Il en constitue le cœur : il permet d’acti- rend en particulier cette synthèse de plus en plus difficile, re-
ver les connaissances acquises au profit de la création de quérant simultanément des connaissances en matière de chauf-
l’espace architectural. Le cursus comporte également des cours fage, ventilation, climatisation, électricité, informatique,
d’architecture, ainsi que des cours d’ingénierie des construc- comportement physique des matériaux et des structures, etc.
tions. Des enseignements consacrés à l’équipement des bâti-
ments, à la gestion de la construction, à la conception des
structures, ainsi qu’aux aspects de l’ingénierie architecturale re-
levant du patrimoine immobilier permettent de compléter la fi-
nalité spécialisée. Le cursus se termine par la présentation
d’un mémoire de fin d’études.

1 3 9
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch (certains cours suivis avec les étudiants
ingénieurs civils des constructions, ainsi qu’avec ceux de l’Insti- Où ? Campus du Solbosch
tut Horta).
Horaire : de jour
Secrétariat : Locaux spécifique à la filière : Bât. C - 5e niveau –
Local C5.219.

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/CetA
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRAR.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
BIOMEDICAL

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES Se former à l’ingénierie et au domaine biomédical à l'ULB
Tant pour la biomécanique et l’instrumentation que pour l’infor- garantit une formation au plus haut niveau débouchant sur un
matique et l’imagerie biomédicales, l’avenir est aux associa- diplôme reconnu, dans un environnement humaniste et multi-
tions d’équipes pluridisciplinaires. L’ingénieur civil biomédical a culturel. L’intégration de compétences multiples est primordiale
donc un rôle fondamental à jouer dans la synthèse des approches au développement de produits et de projets destinés aux
scientifiques et techniques des mondes de l’ingénieur et du mé- sciences biomédicales. A cette fin, la formation bénéficie d’une
decin. Cette formation trouve ses justifications dans l’évolution collaboration étroite avec le corps enseignant de la Faculté de
constante des technologies médicales : conception de Médecine et les hôpitaux liés à l’ULB qui disposent d’un équipe-
nouveaux implants et prothèses, capteurs, outils d’analyse et ment technologique de pointe.
d’aide au diagnostic, … Ces technologies bénéficient des retom-
bées et innovations provenant de secteurs divers tels que la
génétique, la biochimie, la micromécanique, la physique des LES ATOUTS
matériaux, le traitement de signal, les technologies de l’infor-
mation. PROFESSIONNELS
A l'issue de ses études, l’ingénieur civil biomédical sera en me-
sure de collaborer efficacement avec des collègues biologistes,
médecins et pharmaciens, pour faire face aux problèmes actuel-
LE CURSUS lement posés par les nouvelles technologies médicales, tant
Les deux premières années de grade de BA étant strictement dans les hôpitaux, que les industries, les assurances ou les ad-
identiques pour tous les ingénieurs civils, la spécialisation vers ministrations. Il pourra orienter sa carrière en devenant, par
le domaine biomédical débute en troisième année à travers 29 exemple, expert auprès d’hôpitaux, en s’intégrant comme ingé-
ECTS de cours spécifiques. Les années de MA sont organisées nieur de conception dans des équipes de développement d’ap-
suivant deux finalités : la biomécanique et l’instrumenta- pareillages médicaux, ou encore en poursuivant des recherches
tion, d’une part, et l’informatique et l’imagerie biomé- à l’Université.
dicales, d’autre part. En dernière année de MA, la formation
inclut un stage de longue durée, couplé au mémoire de fin
d’études, dans le milieu hospitalier ou en entreprise à orienta-
tion biomédicale. Ce stage est un lieu d’échanges et de confron-
tations, plongeant le futur ingénieur civil biomédical dans un
environnement réaliste correspondant à ses futures activités
professionnelles.

1 4 1
RENSEIGNEMENTS i
Campus : Érasme et du Solbosch
Où ? Campus du Solbosch et Érasme
Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/biomed
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRCB.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
DES
CONSTRUCTIONS

LES COMPÉTENCES technique et l'environnement requièrent aussi des approches


spécifiques de matériaux naturels (sol, roches,...) qui intervien-
VISÉES nent nécessairement dans toute construction et auxquels l'in-
génieur doit s’adapter. Les cours, travaux pratiques et
L'ingénieur civil des constructions formé à l'ULB se définit laboratoires sont complétés par de nombreux projets et un mé-
comme un « généraliste » de la construction, apte à répondre moire de fin d’études, permettant de mettre en pratique les
aux besoins des bureaux d'études et de contrôle (dimensionne- connaissances de base.
ment de constructions), des entreprises générales (gestion de
chantier), des administrations, ou des centres de recherche. Sa
formation s’appuie sur la connaissance des caractéristiques des
matériaux, la compréhension des mécanismes structuraux (géo-
technique, stabilité des structures) et développe une connais-
LES SPÉCIFICITÉS
sance générale de l’art de bâtir (gestion de projets, intégration Une spécificité de l'orientation provient de ce que les matières
architecturale, aspects environnementaux). Les méthodes péda- relatives à ces axes se répartissent à peu près en parts égales
gogiques utilisées favorisent le travail en équipe sur des pro- entre des enseignants attachés à temps plein à l'Université et
jets, permettant de développer des compétences d'autres dont les activités se déroulent principalement dans les
indispensables pour la poursuite d’une carrière professionnelle services publics, les sociétés et les entreprises nationales,
fructueuse. Ces deux types de qualités permettent à la forma- étrangères ou internationales.
tion d’ingénieur des constructions d’offrir un profil à la fois Outre sa spécificité liée à la conception intégrée des structures,
orienté vers des applications concrètes et polyvalent. ce Master permet également une ouverture internationale via
les nombreuses possibilités d’échanges ERASMUS ou la possi-
bilité d’effectuer sa 1re année à la VUB.

LE CURSUS
Pour atteindre ses objectifs, la formation de MA est axée sur la LES ATOUTS
démarche de conception de structures. L’appropriation des
technologies requises est basée sur les connaissances scienti-
PROFESSIONNELS
fiques développées en BA. Parmi les axes principaux de la for- Le secteur de la construction représente en Europe une part im-
mation, l’accent est mis sur la maîtrise des outils de portante de l’activité industrielle. Par sa nature, il est très diver-
modélisation des structures et des matériaux permettant de sifié : travaux publics, bâtiments (résidentiels ou non) ou
remplacer la réalité physique par des modèles performants, constructions industrielles. Les ingénieurs civils des construc-
traités par des outils mathématiques ou numériques. La géo- tions formés à l’ULB peuvent intervenir dans ces domaines

1 4 3
d’application à divers titres : gestion de chantiers, conception et
dimensionnement en bureau d’études, etc., Leur formation po-
i
lyvalente leur permet également de s’insérer dans d’autres do-
maines dans lesquels leurs compétences sont recherchées, tels Où ? Campus du Solbosch
que les industries mécanique ou aéronautique, la consultance,
les différents secteurs de l’informatique… MA1 - Possibilité de
Partenariat avec la VUB

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour
Secrétariat : Locaux spécifique à la filière : Bât. C - 5e niveau –
Local C5.219.

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/CetA
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRCN.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
ELECTRICIEN

L’option énergie traite des différents aspects de l'énergie élec-


LES COMPÉTENCES trique : production, transport, distribution, sécurité d'approvi-
VISÉES sionnement, qualité, conversion électronique, et enfin
utilisation dans les entraînements électriques pour l’industrie et
L'ingénieur civil électricien formé à l’ULB pourra répondre aux les transports. L’option processus industriels traite des outils
besoins des bureaux d'études, des entreprises, des administra- nécessaires à l'optimisation, la supervision, la commande et la
tions, ou des centres de recherche. Il sera apte à analyser et éla- sûreté de fonctionnement des systèmes industriels. L’option
borer des processus industriels complexes, c’est-à-dire mesurer électronique traite des supports matériels permettant la créa-
les grandeurs physiques et les transporter à distance, élaborer tion de signaux électriques dans les procédés industriels (ins-
des algorithmes de commande, évaluer les risques de pannes trumentation) et leur traitement complexe en temps réel (étude
et les détecter lorsqu’elles se produisent, créer les interfaces des systèmes analogiques et numériques). Ces systèmes repo-
homme-machine, mesurer l’impact des dispositifs qu’il crée sur sent sur des composants en circuits intégrés et donc sur la mi-
d’autres systèmes électriques et sur l’environnement. croélectronique. L’option télécommunications met l’accent
Par sa formation, il pourra contribuer à relever le défi de la four- sur les aspects matériels et logiciels du transport de l’informa-
niture permanente d’une énergie électrique de qualité, combi- tion. Cela couvre des domaines comme les communications par
née à l’utilisation plus rationnelle de cette énergie. L’électricité satellites et fibres optiques, les réseaux informatiques, les mé-
est aussi le vecteur de l’information (données, voix, images) thodes de modulation et de codage numériques… ainsi que les
dans les processus industriels et dans notre vie quotidienne ; dispositifs électroniques associés.
cette information doit être produite, traitée et transportée. L’in-
génieur électricien possède donc de solides connaissances dis-
ciplinaires comme l’électrotechnique, l’automatique,
l’instrumentation, le traitement de signal, la microélectronique,
les télécommunications, l’informatique temps réel, les mathé-
LES SPÉCIFICITÉS
La formation d’ingénieur civil électricien de l’ULB vise à mainte-
matiques. Les méthodes pédagogiques utilisées favorisent le
nir le tronc commun le plus large possible sur quatre ans, puis à
développement de compétences transversales comme la ges-
offrir des options pour permettre aux étudiants d’approfondir
tion de projet, le mélange d’autonomie et de capacité de travail-
un domaine plus spécifique. Elle bénéficie de synergies impor-
ler en équipe et la communication orale et écrite.
tantes avec les autres masters ingénieur en mécanique, en élec-
tromécanique et en ingénierie biomédicale. De nombreux
enseignants issus de l’industrie collaborent à la formation. Il est
LE CURSUS possible d’effectuer un stage industriel de 12 semaines au
début du MA2.
Sur une base commune acquise en BA et prolongée en MA1, le Ce Master permet également une ouverture internationale via
programme de la filière électricité permet d’approfondir une des les nombreuses possibilités d’échanges ERASMUS et une colla-
quatre facettes suivantes : l’énergie, les processus industriels, boration soutenue avec la VUB.
l’électronique et les télécommunications.

1 4 5
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch et Campus de la VUB
Le tissu industriel concerné par la formation d’ingénieur électri-
cien est vaste. Il comprend notamment des bureaux d’études de Partenariat avec la VUB et avec Infrabel (module en techno-
réputation mondiale dans le domaine de l’énergie électrique, logie ferroviaire)
ainsi que tous les acteurs de la production, du transport et de la
distribution. De nombreuses multinationales possèdent en Bel-
gique des équipes de R&D qui élaborent des produits et procé-
dés diffusés dans le monde entier pour les télécommunications,
l’électrotechnique, l’électronique, l’industrie spatiale, la traction
ferroviaire, l’automatisation…
La plupart des entreprises des autres secteurs (industries chi-
miques et pétrochimiques, métallurgie,…) ont également un be-
soin croissant d’ingénieurs compétents dans les domaines de
l’électromécanique, de la mécanique et de l’électricité. Les ingé-
nieurs électriciens trouveront également des possibilités de car-
rière dans les services publics, dans la recherche et
l’enseignement supérieur, dans le secteur tertiaire.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/electromec
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IREL.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
ÉLECTRO-
MÉCANICIEN

cière, logistique, contrôle qualité, marketing, gestion des res-


LES COMPÉTENCES sources humaines), soit d’approfondir ses compétences tech-
VISÉES niques dans les domaines de la mécatronique, de l’énergie
et/ou des processus industriels.
L’ingénieur civil est parfois appelé un polytechnicien et l’ingé-
nieur civil électromécanicien est sans doute celui auquel ce
qualificatif s’applique le mieux. Cette formation électroméca-
nique couvre en effet un spectre très large de compétences
techniques en énergie, électronique, moteurs, mécatronique ou
LES SPÉCIFICITÉS
Cette formation est tout d’abord polyvalente. Elle permet en
encore en conduite des processus industriels. Elle offre aussi la
effet d’intégrer le plus grand nombre de cours généraux tout en
possibilité d’aborder divers aspects de la gestion industrielle,
approfondissant les connaissances en techniques de gestion.
au travers des cours mais aussi lors d’un stage de trois mois
Un programme a été mis en application dans ce domaine en
dans l’industrie, les bureaux d’études ou les centres de re-
2007. Il profite de la proximité de la Solvay Business School. Le
cherche. Cela permet à l’ingénieur électromécanicien de traiter
stage en industrie ou en centre de recherche se situe entre les
les multiples facettes des systèmes complexes auxquels il sera
deux années de master de mi-août à début novembre. Il permet
confronté et d’être préparé à gérer des projets industriels.
à l’étudiant d’acquérir une vision réaliste de son futur monde
professionnel et, souvent, une première possibilité d’em-
bauche. L’étudiant désireux de se spécialiser en néerlandais
LE CURSUS (outre l’anglais qui est au programme de tous les ingénieurs) a
la possibilité d’effectuer sa quatrième année à la VUB (Vrije Uni-
Ce Master fait normalement suite aux études de BA ingénieur versiteit Brussel). De nombreux étudiants profitent de la possi-
civil, option mécanique et électricité. Le programme du MA com- bilité de faire des échanges Érasmus.
prend une première année approfondissant les matières déjà in-
troduites dans le programme de BA, en électronique, électricité,
moteurs et turbines.
Une large place est faite à la conduite automatique des proces- LES ATOUTS
sus et au traitement numérique des signaux. Cette première
année comprend également un projet personnel dans le do-
PROFESSIONNELS
maine électromécanique. La deuxième année du master permet Les atouts de cette filière résultent du compromis entre, d’une
de placer l’étudiant en contact étroit avec le monde de l’entre- part, une importante formation de base destinée à préparer l’in-
prise lors d’un stage de trois mois (non obligatoire) qui pourra génieur à des fonctions de conception, de gestion et de direc-
ensuite être couplé ou non à la réalisation de son mémoire de tion et, d’autre part, une spécialisation dans une discipline
fin d’études. La suite de cette deuxième année permet soit d’ac- particulière. Les ingénieurs électromécaniciens trouveront de
quérir des compétences en gestion industrielle (gestion finan- vastes possibilités de carrière dans les bureaux d’études, dans
l’industrie, dans les services publics, dans la recherche et l’en-

1 4 7
seignement supérieur, dans le secteur tertiaire. Si les débou- i
chés sont nombreux dans les entreprises des secteurs de l’au-
tomatisation des processus, de la gestion informatisée, de
l’électricité, de l’électronique,… la plupart des entreprises des Où ? Campus du Solbosch, Campus de la VUB et
autres secteurs (industries chimiques et pétrochimiques, métal- site de l’ERM
lurgie,…) ont également un besoin croissant d’ingénieurs élec-
tromécaniciens, compétents et polyvalents. finalité « Gestion et Technologies »
MA1 - possibilité de

RENSEIGNEMENTS Partenariat avec la VUB et l’École Royale Militaire

Campus : du Solbosch
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/electromec
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IREM.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
EN CHIMIE ET
SCIENCE
DES MATÉRIAUX

LES COMPÉTENCES LES SPÉCIFICITÉS


VISÉES Se former au génie chimique et à l’ingénierie des matériaux à
Les ingénieurs en Chimie et science des matériaux ont la res- l'ULB garantit une formation polyvalente de haut niveau. Ces
ponsabilité de mettre sur le marché mondial des composés chi- domaines sont par essence multidisciplinaires. L’intégration de
miques, des matériaux et des produits qui répondent à des compétences multiples dans les domaines de la synthèse, de la
spécifications toujours plus exigeantes, en vue d’applications réactivité et de la caractérisation de matériaux et matières est
extrêmement variées. L’utilisation optimisée des matières pre- essentielle pour développer des dispositifs aussi variés que des
mières et le recyclage des matériaux en fin de vie sont égale- éléments microélectroniques ou des médicaments. Ces compé-
ment des préoccupations de ces ingénieurs. tences sont également indispensables dans le cadre du déve-
Leur savoir-faire est mis a profit lors de la conception, élabora- loppement durable. La formation de l’ingénieur civil en chimie
tion, caractérisation et production de ces produits. Leurs com- et sciences des matériaux à l’ULB prépare ses futurs diplômés à
pétences sont également précieuses dans le domaine des collaborer efficacement avec des scientifiques d’autres domaines
technologies de l’environnement et du développement durable. en les exposant à une recherche de pointe et en les intégrant à
des projets industriels. Elle prépare tant à la recherche qu’au
travail dans l’industrie.
Conscients des atouts de la maîtrise des langues, une partie de
LE CURSUS ce master est dispensé en anglais.
Durant la première année de la formation, les bases en génie
chimique, en informatique et en automatique, en chimie phy-
sique, en chimie inorganique, organique et analytique sont dis- LES ATOUTS
pensées. Des connaissances en biologie et en sciences de
l’environnement sont également enseignées. En deuxième
PROFESSIONNELS
année, les étudiants ont le choix entre plusieurs options leur Les ingénieurs en Chimie et science des Matériaux travaillent
permettant d’acquérir une plus grande spécialisation dans l’un non seulement dans les industries chimiques, pharmaceutiques
ou l’autre domaine spécifique à la filière. Les options propo- et d'élaboration et de mise en œuvre des matériaux mais sont
sées sont les suivantes : « Surfaces et Interfaces » ; « Ingé- aussi intégrés à des équipes pluridisciplinaires de tous les sec-
nierie des Matériaux » ; « Procédés » ; « Bioingénierie » et teurs: bureaux d'étude, centre de recherche, construction mé-
« Génie Environnemental ». Un mémoire de recherche doit tallique, aéronautique, électrotechnique, technologies du
être réalisé dans un des laboratoires de l’orientation. S’ils le bâtiment et du génie civil, etc
désirent, les étudiants peuvent effectuer un stage en entreprise.
Une partie de ce programme (environ 30 ECTS) est dispensé en
anglais en collaboration avec la VUB.

1 4 9
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch et, pour quelques cours et laboratoires,
Campus de la Plaine Où ? Campus du Solbosch et de la Plaine, Campus de la
Horaire : de jour VUB + UMons (finalité approfondie Materials Science)

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93 MA60 pour les étudiants ayant un MA (finalité approfondie
Fax : +32 2 650 40 85 « Material Science »)
mail : polytech@admin.ulb.ac.be Partenariat avec la VUB et UMons
web : www.ulbruxelles.be/polytech/chim-mat
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRMA.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL EN
INFORMATIQUE

ainsi que leurs applications pratiques, notamment dans le déve-


LES COMPÉTENCES loppement d'applications.
VISÉES > L’option "optimisation et algorithmes" vise à acquérir les
connaissances avancées en algorithmique avec des méthodes
Le Master en sciences de l’ingénieur en informatique a pour am- et techniques statistiques et de la recherche opérationnelle.
bition de fournir une formation scientifique de haut niveau dans > L’option "intelligence computationnelle" aborde diverses
les technologies de l’information. Le but est de former des ingé- techniques informatiques de pointe comme l'intelligence col-
nieurs capables de concevoir, de mettre en œuvre, de corriger et lective ou les systèmes biomimétiques. Elle permet ainsi d'éla-
de faire évoluer des applications informatiques et des systèmes borer des mécanismes adaptatifs capables d'un comportement
d’information en ayant une bonne connaissance des aspects intelligent dans des environnements complexes et dynamiques.
matériels et logiciels sous-jacents. Les compétences dévelop- > L’option "systèmes web et d’information" aborde la ges-
pées visent dès lors non seulement les notions fondamentales tion de l’information qu’elle soit structurée dans des bases de
de l’informatique moderne mais également les spécificités tech- données ou semi-structurée dans le web. Elle aborde également
niques liées à la formation d’ingénieur civil. En particulier, l’ap- le développement d’applications web et le web sémantique.
prentissage par projets permet à l’étudiant de développer des > L’option "multimédia" aborde les technologies liées à l’ac-
compétences pratiques dans cette spécialité. quisition, le traitement et la synthèse de données multimédia,
en particulier le son, l’image, et la vidéo.
Dans les cinq options, un large choix de cours optionnels est
LE CURSUS disponible dans la première et deuxième années du Master.

Le cursus est organisé conjointement avec les facultés des


Sciences et des Sciences Appliquées de l’ULB et la VUB. Les
cours sont donnés en anglais ou en français (un cursus com- LES SPÉCIFICITÉS
plet en anglais est possible). Cette formation allie la polyvalence de l'ingénieur civil avec l’ex-
Le cursus comporte 5 options: "conception de logiciels et de pertise dans les technologies de l'information. Les compé-
systèmes critiques", "optimisation et algorithmes", "intelli- tences acquises au cours de sa formation font de l’ingénieur
gence computationnelle", "systèmes web et d’information", et civil informaticien un interlocuteur privilégié dans des projets
"multimédia". La polyvalence de la formation est assurée par le multidisciplinaires. Du fait de sa polyvalence, l’ingénieur est à
recours à un tronc commun aux cinq options comprenant l'ap- même de comprendre les enjeux et les contraintes technolo-
prentissage des notions de base en recherche opérationnelle, giques et industriels du domaine d’application dans lequel la
sécurité, calculabilité et complexité, théorie de l’information, solution informatique doit être déployée, ce qui garantit une
théorie des langages, et génie logiciel. meilleure adéquation de celle-ci vis-à-vis des exigences des uti-
> L’option "conception de logiciels et de systèmes cri- lisateurs.
tiques" aborde des concepts fondamentaux de l'informatique

1 5 1
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch et de la Plaine
Les technologies de l’information ont connu une expansion ful-
gurante au cours des dernières décennies et constituent un dé- Possibilité de
bouché majeur pour les ingénieurs. En tant que spécialiste en la Partenariat avec la VUB
matière, l’ingénieur informaticien se positionne dès lors de
façon idéale dans ce secteur. Par ailleurs, les compétences ac-
quises au cours de sa formation de base font de l’ingénieur in-
formaticien un interlocuteur privilégié dans des projets
multidisciplinaires.
Les ingénieurs en informatique trouveront des débouchés très
variés dans les secteurs directement orientés vers le transport
de l’information (données, images et son), c’est-à-dire les télé-
communications et les réseaux informatiques; dans les secteurs
dont l’activité principale est de manipuler de l'information:
banques, assurances, administrations; dans l’industrie manu-
facturière dont les besoins informatiques croissent sans cesse
non seulement pour la gestion, mais aussi dans le processus de
production, avec une forte tendance à l’intégration de ces deux
aspects; dans les nouvelles activités que les technologies de
l'information permettent de créer (multimédias, bioinforma-
tique …);
Il est bon de rappeler que l’Europe manque cruellement de spé-
cialistes des technologies de l’information et que cette pénurie
s’accentuera dans les prochaines années.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch et, pour quelques cours et laboratoires,
Campus de la Plaine
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/info
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRIF.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
MÉCANICIEN

qu’avec les techniques modernes de conception et de fabrica-


LES COMPÉTENCES tion, tandis que l’option mécatronique vise à fournir à l’étu-
VISÉES diant les outils nécessaires au développement de systèmes
intégrés électromécaniques et de machines autonomes (cap-
L'ingénieur civil mécanicien formé à l’ULB pourra répondre aux teurs, actionneurs, contrôleurs et systèmes mécaniques).
besoins des bureaux d'études, des entreprises, des administra- La finalité aéronautique vise à fournir à l’étudiant les connais-
tions, ou des centres de recherche. Il sera apte à élaborer un ca- sances en mécanique du vol, aérodynamique, acoustique, struc-
hier des charges, à développer des variantes de conception, à tures d’avion, avionique et systèmes de navigation nécessaires
implémenter la variante choisie, à la faire fabriquer, assembler à la conception de véhicules aériens avec ou sans pilote.
et à tester son fonctionnement.
Les domaines spécifiquement abordés sont ceux des machines
et des structures (constructions mécaniques), des avions (aéro-
nautique) et des systèmes intégrés électromécaniques ainsi que
des machines autonomes (mécatronique). Les méthodes péda-
LES SPÉCIFICITÉS
La formation d’ingénieur civil mécanicien de l’ULB vise à main-
gogiques utilisées favorisent le développement de compé-
tenir le tronc commun le plus large possible sur quatre ans, puis
tences transversales comme la gestion de projet, le mélange
à offrir des options en 5e année pour permettre aux étudiants
d’autonomie et de capacité de travailler en équipe et la commu-
d’approfondir un domaine. Elle bénéficie de synergies impor-
nication orale et écrite.
tantes avec les MA ingénieur en électricité, en électromécanique
et en ingénierie biomédicale. De nombreux enseignants issus
de l’industrie collaborent à la formation. Il est possible d’effec-
LE CURSUS tuer un stage industriel de 12 semaines au début du MA2, sauf
dans l’option aéronautique. Cette dernière comprend un socle
Sur une base commune acquise en BA et prolongée en MA1, le de cours partagés entre l’ULB, la VUB, l’ERM (École Royale Mili-
programme de la filière mécanique permet d’approfondir en taire) et l’ISIB (Institut d’ingénieurs industriels de la Haute
MA2 une des trois facettes suivantes : la construction méca- école Paul Henri Spaak), dispensés en anglais par des ensei-
nique, l’aéronautique et la mécatronique. gnants de ces divers établissements.
En finalité mécanique, l'option construction mécanique per- Ce Master permet également une ouverture internationale via
met à l’étudiant de se familiariser avec les méthodes de concep- les nombreuses possibilités d’échanges ERASMUS.
tion et de construction de machines et de structures, ainsi

1 5 3
LES ATOUTS i
PROFESSIONNELS Où ? Campus du Solbosch
Le tissu industriel concerné par la formation d’ingénieur méca-
nicien est vaste. Depuis les petites et moyennes entreprises finalité « Aéronautique »
technologiquement pointues (microtechniques, instrumenta- Partenariats avec VUB, ERM, ISIB
tion mini invasive pour le secteur médical, …) jusqu’aux groupes (finalité « Aéronautique »)
multinationaux travaillant dans les secteurs automobile et aéro-
nautique, on trouve l’ingénieur mécanicien dans les bureaux
d’études, dans le bureau de méthodes de fabrication, dans l’in-
dustrialisation, dans la gestion de la production, dans l’assu-
rance qualité, …
La plupart des entreprises des autres secteurs (industries chi-
miques et pétrochimiques, métallurgie,…) ont également un be-
soin croissant d’ingénieurs compétents dans les domaines de
l’électromécanique, de la mécanique et de l’électricité.
Les ingénieurs mécaniciens trouveront également des possibili-
tés de carrière dans les services publics, dans la recherche et
l’enseignement supérieur, dans le secteur tertiaire.

RENSEIGNEMENTS
Campus : du Solbosch
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/electromec
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRMC.html
F A C U LT É D E S S C I E N C E S A P P L I Q U É E S –
É C O L E P O LY T E C H N I Q U E
MASTER
SCIENCE S DE L'INGÉNIEUR
INGÉNIEUR CIVIL
PHYSICIEN

auxquels s’ajoute un module libre où l’étudiant peut choisir ses


LES COMPÉTENCES cours. Le MFE (Mémoire de Fin d'Etudes) permet une initiation à
VISÉES la recherche expérimentale ou théorique dans des domaines
très variés.
La formation d’Ingénieur civil physicien insiste sur la compré-
hension en profondeur des phénomènes physiques à la base
des technologies de pointe dans le but de les maîtriser, de les
améliorer et, surtout, d’innover. Ce projet requiert de fortes
compétences en physique au niveau microscopique, ce qui im-
LES SPÉCIFICITÉS
La formation d’Ingénieur physicien proposée est unique en
plique l’étude du monde quantique et de ses applications en
Communauté française par l’approfondissement des bases mi-
physique atomique, moléculaire, nucléaire et de l’état solide.
croscopiques des différentes applications de la physique. Elle
D’autres domaines de base de la physique comme l’optique et
prépare autant à la recherche qu’au travail dans l’industrie. La
l’acoustique sont aussi couverts. Enfin, l’étude de la physique
formation en Génie nucléaire au niveau du second cycle est une
moderne implique un approfondissement des connaissances en
spécificité de l’ULB qui est très demandée en Belgique comme à
mathématique et en informatique. La formation se veut suffi-
l’étranger. Elle peut aussi être obtenue en effectuant le MA2 en
samment générale pour permettre à l’étudiant d’aborder une
France à l’Institut National des Sciences et Techniques Nu-
grande variété d’applications lors de sa vie professionnelle.
cléaires. De nombreux étudiants profitent de la possibilité de
faire des échanges Erasmus.

LE CURSUS
Dans l’option « Physique » de BA3, l’étudiant reçoit une initia- LES ATOUTS
tion aux bases physiques des principales orientations du Mas-
ter. Un projet de Physique mathématique permet un
PROFESSIONNELS
approfondissement personnel d’une de ces matières. En MA1, Les débouchés pour les ingénieurs physiciens sont extrême-
des cours d’introduction à la physique atomique et nucléaire ment variés : institutions académiques et centres de recherche,
côtoient des cours plus appliqués comme « acoustique » ou en Belgique comme à l'étranger (France, États-Unis, …), indus-
« physique des réacteurs nucléaires ». Un projet de Physique trie nucléaire et entreprises associées, secteurs industriels où la
appliquée doit être réalisé dans une entreprise ou dans un labo- physique et les mathématiques appliquées sont présentes (té-
ratoire de recherche. Le MA2 permet un choix de deux mo- lécommunications, techniques médicales, technologies de l'en-
dules parmi six propositions (physique microscopique, vironnement, microélectronique…) ainsi que dans
physique des matériaux solides, optique et acoustique, génie l’informatique. Leurs capacités de modélisation sont deman-
nucléaire, ingénierie médicale, mathématiques de la gestion) dées dans le secteur bancaire.

1 5 5
RENSEIGNEMENTS i
Campus : du Solbosch, à l’exception de cours ou travaux
spécialisés donnés au CERN, au centre nucléaire de Mol ou à Où ? Campus du Solbosch, CERN, centre nucléaire de
l’hôpital Érasme Mol, hôpital Erasme
Horaire : de jour

Plus d'information?
Tél. : +32 2 650 40 93
Fax : +32 2 650 40 85
mail : polytech@admin.ulb.ac.be
web : www.ulbruxelles.be/polytech/physique
www.ulbruxelles.be/facs/polytech
www.ulbruxelles.be/catalogue/polytech/MA-IRPH.html
F A C U LT É D ’ A R C H I T E C T U R E
ART DE BÂTIR ET URBANISME
MASTER
EN ARCHITECTURE
Orientation générale

Le Master prépare à la formation de professionnels de l’archi-


EN GUISE D’INTRODUCTION… tecture aptes à conjuguer la nécessaire pertinence technique,
A la rentrée académique 2010-11, l’Institut supérieur d’architec- l’indispensable responsabilité sociale et la richesse imaginative,
ture de la Communauté française La Cambre et l’Institut supé- susceptibles d’assurer à chacun, et de manière responsable, de
rieur d’architecture Victor Horta auront pleinement intégré la larges possibilités d’expression et de créativité.
structure universitaire de l’ULB au sein d’une nouvelle Faculté
d’Architecture.
LE CURSUS
Ce processus d’intégration est progressif. Il a débuté en 2009-
10 avec l’organisation d’une première année de bachelier (BA1) D’ENSEIGNEMENT
commune et se poursuivra en 2010-11 avec l’organisation de la L’enseignement du Master en Architecture comporte deux
BA2. années d’études (2 x 60 ECTS) articulées autour de l’enseigne-
La mise sur pied d’un master commun est attendue pour ment du projet qui est au cœur de la formation (20 ECTS /
l’année académique 2011-12. année). Celui-ci est organisé sous forme d’ateliers “verticaux”
associant les étudiants de MA1 et MA2 autour de mêmes théma-
Dans l’attente, les étudiants intéressés par un Master en Archi- tiques d’études et de mêmes préoccupations architecturales.
tecture sont invités à prendre connaissance des programmes et Les étudiants ont le libre choix de leur atelier. Une grande partie
objectifs d’enseignement propres aux deux Instituts partenaires. des cours sont également à caractère optionnel. L’étudiant peut
Les étudiants mentionneront le cursus choisi lors de leur ainsi se construire un parcours autonome à l’intérieur d’une
inscription, laquelle s’effectue dorénavant, et uniquement, offre d’enseignements diversifiés, en phase avec la recherche et
auprès du service des inscriptions de l’ULB. les préoccupations actuelles de la société (développement
durable, urbanisme, paysage, infographie, etc).
Le cursus commun embrasse des cours d’histoire, de théorie,
LES COMPÉTENCES d’urbanisme, de sciences humaines, de construction, d’étude
des structures, d’infographie, de droit et de pratiques profes-
VISÉES sionnelles, etc.
Les années de Master en Architecture complètent la formation
générale des années de Bachelier tout en permettant aux étu-
diants un parcours autonome, susceptible de rencontrer davan-
tage leurs aspirations personnelles, leurs engagements futurs
LES SPÉCIFICITÉS
et les spécificités de la conception architecturale. Les enseignants partagent la même volonté de fonder une
L’objectif est de développer un enseignement pluraliste et Faculté citoyenne, à l’écoute d’un monde qui bouge, ouverte
émancipateur, attentif aux opinions critiques, aux explorations aux courants novateurs, consciente de ses responsabilités
innovantes de la discipline et à l’approfondissement des savoirs sociales, allant à la rencontre des partenariats qui, dans les
traditionnels du métier d’architecte. Il se veut aussi ouvert aux domaines de la vie politique, culturelle, associative, profession-
multiples facettes d’une discipline en pleine évolution, riche de nelle, sortent l’enseignement de son isolement pour le resituer
ses spécialisations et diversifications. au centre de l’espace sociétal auquel l’architecture donne, fina-
lement, sa forme.
1 5 7
Le corps enseignant est majoritairement composé d’architectes
qui mêlent leurs parcours à la fois professionnels et académiques.
L’enseignement en atelier s’organise de manière conviviale en
petits groupes ne dépassant pas une vingtaine d’étudiants par
enseignant.
La mobilité étudiante internationale est fortement encouragée
en première année de Master.

LES ATOUTS
PROFESSIONNELS
Le Master en Architecture constitue le préalable indispensable à
la profession d’architecte dont l’accès est régi par un stage de
deux ans organisé par l’Ordre des architectes.
Au-delà, les ouvertures professionnelles sont à la mesure de la
diversité des domaines étudiés durant le cursus : des arts aux
sciences —exactes et humaines— en passant par la formation à
la conception ou la maîtrise de différents moyens d’expression.
L’acquisition de ce large panel de connaissances et de compé-
tences peut être valorisé dans un très large éventail de profes-
sions, tant dans le secteur privé que public.

RENSEIGNEMENTS
La Cambre
Place Flagey, 19 - 1050 Bruxelles
web : www.lacambre-archi.be
mail : isacf@lacambre-archi.be
Tél. : +32 2 640 96 96
Fax : +32 2 647 46 55

Horta
ULB - Campus de la Plaine - Bâtiment S - Accès 5
Boulevard du Triomphe - CP 248
1050 Bruxelles
web : www.ulb.ac.be/horta/
mail : isahorta@ulb.ac.be
Tél. : +32 2 650 50 95
Fax : +32 2 650 50 93

Horaire : Horaire de jour

FACULTÉ D'ARCHITECTURE

lacambrehorta
ULB MASTER
DEMAIN

Nos MA

Nos MA en suivant l’alphabet

■ Administration publique ● 57 ■ Linguistique ● 35


■ Anthropologie ● 51 ■ Logopédie ● 81
■ Architecture ● 157 ■ Médecine ● 89
■ Arts du spectacle ● 43 ■ Philosophie ● 15
■ Biochimie et biologie moléculaire et cellulaire ● 107 ■ Sciences actuarielles ● 113
■ Bioinformatique et modélisation ● 111 ■ Sciences biomédicales, à finalité approfondie ● 97
■ Bioingénieur : Chimie et bio-industries ● 135 ■ Sciences biomédicales, à finalité dermopharmacie et
■ Bioingénieur : Sciences agronomiques ● 133 cosmétologie ● 95
■ Bioingénieur : Sciences et technologies de ■ Sciences chimiques ● 115
l'environnement ● 137 ■ Sciences de la motricité ● 103
■ Biologie des organismes et écologie ● 109 ■ Sciences de la motricité, orientation Education physique ● 105
■ Communication multilingue ● 45 ■ Sciences de la population et du développement ● 63
■ Criminologie ● 71 ■ Sciences de la santé publique ● 91
■ Droit ● 69 ■ Sciences de l’éducation ● 83
■ Éthique ● 13 ■ Sciences dentaires ● 93
■ Études européennes ● 53 ■ Sciences des religions et de la laïcité ● 17
■ Gestion culturelle ● 73 ■ Sciences du travail ● 65
■ Gestion des ressources humaines ● 55 ■ Sciences économiques ● 79
■ Histoire ● 37 ■ Sciences et gestion de l'environnement ● 117
■ Histoire de l’art et archéologie ● 39 ■ Sciences et gestion du tourisme ● 119
■ Histoire de l’art et archéologie, orientation musicologie ● 41 ■ Sciences et technologies de l’information et
■ Information et communication ● 47 de la communication ● 49
■ Ingénieur civil architecte ● 139 ■ Sciences géographiques ● 121
■ Ingénieur civil biomédical ● 141 ■ Sciences géologiques ● 123
■ Ingénieur civil des constructions ● 143 ■ Sciences informatiques ● 125
■ Ingénieur civil électricien ● 145 ■ Sciences mathématiques ● 127
■ Ingénieur civil électromécanicien ● 147 ■ Sciences pharmaceutiques ● 99
■ Ingénieur civil en chimie et science des matériaux ● 149 ■ Sciences physiques ● 129
■ Ingénieur civil en informatique ● 151 ■ Sciences politiques ● 59
■ Ingénieur civil mécanicien ● 153 ■ Sciences politiques, orientation Relations internationales ● 61
■ Ingénieur civil physicien ● 155 ■ Sciences psychologiques ● 85
■ Ingénieur de gestion - cursus en anglais ● 77 ■ Sociologie ● 67
■ Ingénieur de gestion - cursus en français ● 75 ■ Statistiques ● 131
■ Kinésithérapie et réadaptation ● 101
Légende des pictogrammes :
■ Langues et littératures anciennes, orientation classiques ● 19
■ Langues et littératures anciennes, orientation orientales ● 21
MA accessibles à de très nombreux profils
■ Langues et littératures françaises et romanes ● 23 MA accessibles à de nombreux profils
■ Langues et littératures françaises et romanes, cursus entièrement en anglais
orientation français langue étrangère ● 25 cursus avec une large proportion de cours en anglais
■ Langues et littératures modernes ● 27 cursus moitié en néerlandais, moitié en français
■ Langues et littératures modernes, orientation orientales ● 29
horaire décalé
■ Langues et littératures modernes,
horaire aménagé (certains cours à horaire décalé, certains après 17h)
orientation germaniques ● 31
cours de jour
■ Langues et littératures modernes, orientation slaves ● 33

1 6 0
Nos MA par facultés, instituts et écoles

Faculté de philosophie et lettres: Faculté des sciences:


■ Arts du spectacle ● 43 Biochimie et biologie moléculaire et cellulaire ● 107
■ Communication multilingue ● 45 Bioinformatique et modélisation ● 111
■ Éthique ● 13 Bioingénieur : Chimie et bio-industries ● 135
■ Gestion culturelle ● 73 Bioingénieur : Sciences agronomiques ● 133
■ Histoire ● 37 Bioingénieur : Sciences et technologies de
■ Histoire de l’art et archéologie ● 39 l'environnement ● 137
■ Histoire de l’art et archéologie, Biologie des organismes et écologie ● 109
orientation musicologie ● 41 Sciences actuarielles ● 113
■ Information et communication ● 47 Sciences chimiques ● 115
■ Langues et littératures anciennes, Sciences et gestion de l'environnement ● 117
orientation classiques ● 19 Sciences et gestion du tourisme ● 119
■ Langues et littératures anciennes, Sciences géographiques ● 121
orientation orientales ● 21 Sciences géologiques ● 123
■ Langues et littératures françaises et romanes ● 23 Sciences informatiques ● 125
■ Langues et littératures françaises et romanes, Sciences mathématiques ● 127
orientation français langue étrangère ● 25 Sciences physiques ● 129
■ Langues et littératures modernes ● 27 Statistiques ● 131
■ Langues et littératures modernes,
orientation orientales ● 29 Faculté de médecine:
■ Langues et littératures modernes, Médecine ● 89
orientation germaniques ● 31 Sciences biomédicales, à finalité approfondie ● 97
■ Langues et littératures modernes, Sciences dentaires ● 93
orientation slaves ● 33
■ Linguistique ● 35
École de santé publique:
■ Philosophie ● 15
Sciences de la santé publique ● 91
■ Sciences des religions et de la laïcité ● 17
Institut des sciences de la motricité
■ Sciences et technologies de l’information
(anciennement Isepk):
et de la communication ● 49
Kinésithérapie et réadaptation ● 101
Sciences de la motricité ● 103
Faculté de droit/Ecole des sciences Sciences de la motricité,
criminologiques: orientation Education physique ● 105
Criminologie ● 71
Droit ● 69 Institut de pharmacie:
Sciences biomédicales,
Faculté des sciences sociales, politiques à finalité dermopharmacie et cosmétologie ● 95
et économiques / Solvay Brussels School of Sciences pharmaceutiques ● 99
Economics and Management :
Administration publique ● 57 Faculté des sciences appliquées/
Anthropologie ● 51 Ecole polytechnique:
Gestion des ressources humaines ● 55 Ingénieur civil architecte ● 139
Ingénieur de gestion - cursus en anglais ● 77 Ingénieur civil biomédical ● 141
Ingénieur de gestion - cursus en français ● 75 Ingénieur civil des constructions ● 143
Sciences de la population et Ingénieur civil électricien ● 145
du développement ● 63 Ingénieur civil électromécanicien ● 147
Sciences du travail ● 65 Ingénieur civil en chimie et science
Sciences économiques ● 79 des matériaux ● 149
Sciences politiques ● 59 Ingénieur civil en informatique ● 151
Sciences politiques, Ingénieur civil mécanicien ● 153
orientation Relations internationales ● 61 Ingénieur civil physicien ● 155
Sociologie ● 67
Institut d'études européennes
Études européennes ● 53
Faculté des sciences psychologiques et
de l'éducation: Faculté d’architecture
Logopédie ● 81 Architecture ● 157
Sciences de l’éducation ● 83 1 6 1

Sciences psychologiques ● 85
Quel MA pour mon BA ?

1
6
2
Vous avez accès au MA en...
Vous êtes titulaire d'un BA universitaire en...

Philosophie
Éthique
Sciences des religions et de la laïcité
Langues et littératures françaises
et romanes
Langues et littératures françaises et
romanes, or. Français langue étrangère
Langues et littératures modernes
Langues et littératures modernes,
or. Germaniques
Langues et littératures modernes,
or. Slaves
Langues et littératures modernes,
or. Arabes ou Orientales
Langues et littératures anciennes,
or. Classiques
Langues et littératures anciennes,
or. Orientales
Linguistique
Histoire
Histoire de l'art et archéologie
Histoire de l'art et archéologie,
or. Musicologie
Information et communication
Communication multilingue
Arts du spectacle
Sciences et technologies de
l'information et de la communication
Sciences politiques
Sciences politiques, or. Relations
internationales
Administration publique
Études européennes
Sociologie et anthropologie
Sociologie
Anthropologie

Philosophie A1 A1 A1 - A3 - - - - - - A2 A2 A2 A2 A3 - A1 A2 - - - A3 - - -
Sciences des religions et de la laïcité A2 A3 A1 - A3 - - - - - - A2 A2 A2 A2 A3 - A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures françaises et romanes A2 A3 A1 A1 A1 - - - - - - A1 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures modernes A2 A3 A1 - A3 A1 - - - - - A2 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures modernes, or. Germaniques A2 A3 A1 - A3 - A1 - - - - A2 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures modernes, or. Slaves A2 A3 A1 - A3 - - A1 - - - A2 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures modernes, or. Orientales A2 A3 A1 - A3 - - - A1 - - A2 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures anciennes, or. Classiques A2 A3 A1 - A3 - - - - A1 A3 A2 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Langues et littératures anciennes, or. Orientales A2 A3 A1 - A3 - - - - A3 A1 A2 A2 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Histoire A2 A3 A1 - A3 - - - - - - A2 A1 A2 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Histoire de l'art et archéologie A2 A3 A1 - A3 - - - - - - A2 A2 A1 A2 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Histoire de l'art et archéologie, or. Musicologie A2 A3 A1 - A3 - - - - - - A2 A2 A2 A1 A3 A3 A1 A2 - - - A3 - - -
Information et communication A2 A3 A1 - A3 - - - - - - A2 A2 A2 A2 A1 A3 A1 A2 A1* A1* A1* A3 - A1* -
Sciences politiques - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 A3 A1 A3 A1 A1 A1 A3 - A1* -
Sociologie et anthropologie - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 A3 A1 A3 A1* A1* A1* A3 A1 A1 A1
Sciences humaines et sociales - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3* A3 A1 A2 A1* A1* A1* A3 A3 A2 A1*
Droit - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 A3 A1 A3 A1* A1* A1* A3 - - -
Sciences économiques - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Ingénieur de gestion - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences psychologiques et de l'éducation - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences psychologiques et de l'éducation, or. Logopédie - A3 A1 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Médecine - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Médecine vétérinaire - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences dentaires - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences biomédicales - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences pharmaceutiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences de la motricité - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Kinésithérapie et réadaptation - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences mathématiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences informatiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A1 - - - A3 - - -
Sciences physiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences chimiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences biologiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences géologiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences géographiques - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences de l'ingénieur, or. Bioingénieur - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
Sciences de l'ingénieur, or. Ingénieur civil - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A2 - - - A3 - - -
Sciences de l'ingénieur, or. Ingénieur civil architecte - A3 A3 - A3 - - - - - - - - - - A3 - A1 A3 - - - A3 - - -
légendes A1 à A3 en page 164
Quel MA pour mon BA ?

Vous avez accès au MA en...


Vous êtes titulaire d'un BA universitaire en...

Sciences du travail
Gestion des ressources humaines
Sciences de la population et du
développement
Droit
Criminologie
Sciences économiques
Gestion culturelle
Ingénieur de gestion
Sciences psychologiques
Logopédie
Sciences de l'éducation
Médecine
Santé publique
Dentisterie
Sciences biomédicales à finalité
cosmétologie et dermopharmacie
Sciences biomédicales à finalité
approfondie
Sciences pharmaceutiques
Sciences de la motricité
Sciences de la motricité,
or. Éducation physique
Kinésithérapie et réadaptation
Sciences mathématiques
Statistiques
Sciences actuarielles
Sciences informatiques
Sciences physiques
Sciences chimiques

Philosophie A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Sciences des religions et de la laïcité A1 - A1 - A2 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures françaises et romanes A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures modernes A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures modernes, or. Germaniques A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures modernes, or. Slaves A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures modernes, or. Orientales A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures anciennes, or. Classiques A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures anciennes, or. Orientales A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Histoire A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Histoire de l'art et archéologie A1 - A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Histoire de l'art et archéologie, or. Musicologie A1 - A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Information et communication A1 A1* A1 - A2 - A1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Sciences politiques A1 A1* A1 - A2 - A3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Sociologie et anthropologie A1 A1 A1 - A2 - A3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Sciences humaines et sociales A1 A2 A1 - A2 - A3 - - - A2 - A2 - - - - - - - - - - - - -
Droit A1 A1* A1 A1 A2 - A3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Sciences économiques A1 A1* A1 - A2 A1 A3 - - - - - A3 - - - - - - - - A3 A1 - - -
Ingénieur de gestion A1 A1* A1 - A2 - A3 A1 - - - - A3 - - - - - - - - A3 A1 - - -
Sciences psychologiques et de l'éducation A1 A1* A1 - A2 - A3 - A1 A3 A1 - - - - - - - - - - - - - - -
Sciences psychologiques et de l'éducation, or. Logopédie A1 A1* A1 - A2 - A3 - A1* A1 A1* - - - - - - - - - - - - - - -
Médecine A1 - A1 - A3 - A3 - - - - A1 A1 - A1 - A3 - - - - - - - - -
Médecine vétérinaire A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - A1 - - - A3 - - - - - - - - -
Sciences dentaires A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - A3 A1 A1 - A3 - - - - - - - - -
Sciences biomédicales A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - A3 - A1 A1 A3 - - - - - - - - -
Sciences pharmaceutiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - A3 - A1 A1 A1 - - - - - - - - A3
Sciences de la motricité A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - - A1 A2 - - - - - - -
Kinésithérapie et réadaptation A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - - - - A1 - - - - - -
Sciences mathématiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - A3 - - - A1 A1 A1 A3 A3 -
Sciences informatiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - A3 - - - - A3 A3 A1 - -
Sciences physiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - A1 A1 A3 - - - A1 A1 A3 A3 A1 -
Sciences chimiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - A1 A1 A3 - - - - A3 - A3 A3 A1
Sciences biologiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - A1 A1 A3 - - - - A3 - A3 - -
Sciences géologiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - A3 - - - - A3 - A3 - -

1
Sciences géographiques A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - A3 - - - - A3 - A3 - -

6
Sciences de l'ingénieur, or. Bioingénieur A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - A1 A1 A3 - - - - A3 - A3 - A3
Sciences de l'ingénieur, or. Ingénieur civil A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - - - - - A3 A1 A3 A3 A3 A3

3
Sciences de l'ingénieur, or. Ingénieur civil architecte A1 - A1 - A3 - A3 - - - - - - - - - - - - - - - - A3 - -
légendes A1 à A3 en page 164
Quel MA pour mon BA ?

1
6
4
Vous avez accès au MA en...
Vous êtes titulaire d'un BA universitaire en...

Biochimie et biologie moléculaire et


cellulaire
Biologie des organismes et écologie
Bioinformatique et modélisation
Sciences géologiques
Sciences géographiques
Sciences et gestion du tourisme
Sciences et gestion de l'environnement
Bioingénieur : sciences et technologies
de l'environnement
Bioingénieur : sciences agronomiques
Bioingénieur : chimie et bio-industries
Ingénieur civil en chimie et science des
matériaux
Ingénieur civil physicien
Ingénieur civil électricien
Ingénieur civil électromécanicien
Ingénieur civil mécanicien
Ingénieur civil biomédical
Ingénieur civil en informatique
Ingénieur civil des constructions
Ingénieur civil architecte
Philosophie - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - Légendes
Sciences des religions et de la laïcité - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - A1 Accès inconditionnel
Langues et littératures françaises et romanes - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures modernes - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - A1* Accès direct avec OU sans
Langues et littératures modernes, or. Germaniques - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - programme complémentaire
cf. catalogue des cours
Langues et littératures modernes, or. Slaves - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - -
Langues et littératures modernes, or. Orientales - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - A2 Accès sans programme
Langues et littératures anciennes, or. Classiques - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - complémentaire si les options
Langues et littératures anciennes, or. Orientales - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - ou mineures adéquates
Histoire - - - - - A1 A3 - - - - - - - - - - - - ont été suivies en BA
Histoire de l'art et archéologie - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - - si pas   dossier
Histoire de l'art et archéologie, or. Musicologie - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - -
A3 Accès sur dossier
Information et communication - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - -
Sciences politiques - - - - - - A1 - - - - - - - - - - - - A3* Accès sur dossier
Sociologie et anthropologie - - - - - A1 A1 - - - - - - - - - - - - (sauf pour BA schum
Sciences humaines et sociales - - - - - - A1 - - - - - - - - - - - - de l’UMONS
Droit - - - - - A1 A3 - - - - - - - - - - - - avec l’orientation InfoCom =
Sciences économiques - - - - - A1 A3 - - - - - - - - - - - - accès direct)
Ingénieur de gestion - - - - - A1 A3 - - - - - - - - - - - -
Sciences psychologiques et de l'éducation - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - -
Sciences psychologiques et de l'éducation, or. Logopédie - - - - - - A3 - - - - - - - - - - - -
Médecine - - - A3 - - A1 - - - - - - - - - - - -
Médecine vétérinaire A3 - - - - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences dentaires - - - - - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences biomédicales A1 - A1 A3 - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences pharmaceutiques - - - - - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences de la motricité - - - - - - A1 - - - - - - - - - - - -
Kinésithérapie et réadaptation - - - - - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences mathématiques - - A1 A3 - - A1 - - - A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 -
Sciences informatiques - - A1 A3 - - A1 - - - A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 -
Sciences physiques - - A1 A3 - - A1 - - - A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 -
Sciences chimiques A1 - A1 A3 - - A1 - - - A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 -
Sciences biologiques A1 A1 A1 A3 - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences géologiques - - - A1 - - A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences géographiques - - - A3 A1 A1 A1 - - - - - - - - - - - -
Sciences de l'ingénieur, or. Bioingénieur A1 A3 A1 A3 - - A1 A1 A1 A1 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 -
Sciences de l'ingénieur, or. Ingénieur civil - - A2 - - - A1 - - - A1 A1 A1 A1 A1 A1 A1 A1 A3
Sciences de l'ingénieur, or. Ingénieur civil architecte - - - - - - A1 - - - A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A3 A1
1 6 5
ULB MASTER
DEMAIN

Quelques adresses bien utiles …

Aide au choix d’études Cellule des programmes InfOR-études


Campus du Solbosch d’échange (Information, Orientation
bâtiment S – niv. 4, bur 4.102 Campus du Solbosch Relations avec l’enseignement
avenue Adolphe Buyl, 87A Bâtiment S – niveau 5 secondaire et supérieur)
(par le hall d'accueil et des avenue A. Buyl, 87a – 1050 Campus du Solbosch
inscriptions) Bruxelles bâtiment S – niv. 4, bur 4.102
1050 Bruxelles Tél. : 02 650 42 23 – avenue Adolphe Buyl, 87A
Tél. : 02 650 36 36 Étudiants « outgoing » : (par le hall d'accueil et des
e-mail : infor-etudes@ulb.ac.be Tél. : 32 2 650 44 43 inscriptions)
www.ulbruxelles.be/services/ Étudiants « incoming » : 1050 Bruxelles
etudiants/infor-etudes.html Tél. : 32 2 650 25 16 Tél. : 02 650 36 36
e-mail : mobilite@ulb.ac.be e-mail : infor-etudes@ulb.ac.be
Aimer à l’ULB www.ulbruxelles.be/services/ www.ulbruxelles.be/services/
Campus du Solbosch etudiants/cellule-echange.html etudiants/infor-etudes.html
avenue Jeanne, 38 – 1050
Bruxelles Cours préparatoires aux études Office du logement
Tél. : 02 650 31 31 supérieures Campus du Solbosch – Bâtiment F1
e-mail : aimer@ulb.ac.be Campus du Solbosch avenue Paul Héger, 22 – 1000
www.ulbruxelles.be/services/ bâtiment S – niv. 4, bur 4.102 Bruxelles
etudiants/aimer-a-ulb.html avenue Adolphe Buyl, 87A Tél. : 02 650 21 73
(par le hall d'accueil et des e-mail :
Bibliothèques de l’ULB inscriptions) office.du.logement@ulb.ac.be
Bureau d’information central 1050 Bruxelles www.ulbruxelles.be/logements
Campus du Solbosch – Bâtiment Tél. : 02 650 36 36
NB Niveau 2 – Local NIV2-150 e-mail : infor-etudes@ulb.ac.be Plan Langues
Tél. : 02 650 23 77 / 47 00 www.ulbruxelles.be/services/ www.ulbruxelles.be/ba/
www.bib.ulb.ac.be etudiants/infor-etudes.html ba-apprentissagelangues.html

Cellule Emploi de l’ULB (CEREP) Crèche Presses universitaires de


Campus du Solbosch Campus du Solbosch – Bâtiment G Bruxelles
Bâtiment S – niv. 5 avenue Depage, 15 – 1000 Solbosch : Bâtiment V
avenue Jeanne, 44 – 1050 Bruxelles av. Paul Héger, 42
Bruxelles Tél. : 02 650 24 42/40 02 1000 Bruxelles
Tél. : 02 650 47 18 Tél. : 02 650 24 80
e-mail : cellule- École de sports e-mail : pbiondi@ulb.ac.be
emploi@ulb.ac.be Tél. : 02 650 21 78 www.ulbruxelles.be/ulb/pub
http://cellule-emploi.ulb.ac.be e-mail : Erasme : Bâtiment C
ecole-de-sports@ulb.ac.be Route de Lennik 808
Cellule Étudiants et handicap www.ulbruxelles.be/docs/sport/ 1070 Bruxelles
Campus du Solbosch ecole_de_sports.html Tél. : 02 555 64 29
Bâtiment E1 – Local E1.1.103A
avenue A. Buyl, 141 PsyCampus
1050 Bruxelles Campus du Solbosch
Tél. : 02 650 32 81 ou 35 57 avenue A. Buyl, 127 – 1050
(uniquement le matin) Bruxelles
e-mail : handicap@ulb.ac.be Tél. : 02 650 20 25
e-mail : psycampus@ulb.ac.be
www.ulbruxelles.be/services/
etudiants/psy-campus.html
1 6 6
Radio Campus Service médical Pour tout renseignement
Campus du Solbosch – Bâtiment F1 Campus du Solbosch – bâtiment M (inscriptions, logements,
dernier niveau – avenue Paul Héger, 28 – 1000 cours... ) concernant :
avenue Paul Héger, 22 Bruxelles
1000 Bruxelles Tél. : 02 650 29 29 / 35 35 L’École d’infirmièr(e)s
Tél. : 02 640 87 17 www.ulbruxelles.be/services/ Tél. : 02 555 35 47
e-mail : rcampus@ulb.ac.be etudiants/service-medical.html L’EPFC (cours de langues)
http://radiocampusbruxelles.org Tél. : 02 650 59 59
Service social étudiants (phone info 24h/24)
L’Institut d’Architecture Victor
Restaurants universitaires Campus du Solbosch
Horta
Localisations, menus de la Bâtiment S – niveau 5
Tél. : 02 650 50 95
semaine, etc. avenue A. Buyl, 87A
L’Institut d’Architecture La Cambre
www.ulbruxelles/services/etudia 1050 Bruxelles
Tél. : 02 640 96 96
nts/restaurants.html Tél. : 02 650 20 14
(vous pouvez vous adresser
e-mail : sse@admin.ulb.ac.be
directement à leurs secrétariats
Secrétariat central des www.ulbruxelles.be/services/
respectifs)
logements etudiants/service-social-
Campus du Solbosch etudiant.html
ULB Sports
avenue Paul Héger, 22
Campus du Solbosch – bâtiment
1000 Bruxelles Union des anciens étudiants de
F1 – 1er étage avenue Paul
Tél. : 02 650 21 54 l’ULB
Héger, 22 – 1000 Bruxelles
e-mail : Campus de la Plaine – Bâtiment F
Tél. : 02 650 21 78 – e-mail :
logements@admin.ulb.ac.be Tél. : 02 650 51 52
sdulfeneers@admin.ulbruxelles.be
www.ulbruxelles.be/services/ e-mail : UAE@ulb.ac.be
www.ulbruxelles.be/services/
etudiants/secretariat- www.ulbruxelles.be/ulb/uae
etudiants/info-sports.html
logements.html
ULB Culture
Service des (culture, musées, folklore,
relations/communication avec cercles …)
l’enseignement hors ULB Campus du Solbosch – Bâtiment F1
(voir InfOR-études) avenue Paul Héger, 22 - Niv.4
1000 Bruxelles
Service des inscriptions Tél. : 02 650 21 57
Campus du Solbosch e-mail : culture@ulb.ac.be
bâtiment S – niv. 4 www.ulbruxelles.be/culture
avenue A. Buyl, 87A
(par le hall d’accueil et des ULBJob
inscriptions) Campus du Solbosch
1050 Bruxelles Bâtiment M - niveau 2
Tél. : 02 650 20 00 Tél. : 02 650 21 71 / 20 22 (de
e-mail : inscriptions@ulb.ac.be 9h à 16h).
www.ulbruxelles.be/services/ e-mail : sse@admin.ulb.ac.be
etudiants/inscriptions.html veronique.van.brusselen@ulb.ac.
be www.ulbruxelles.be/services/
etudiants/ulb-jobs.html

1 6 7
ULB MASTER
DEMAIN

Plans des campus de l’ULB


Les enseignements de l’ULB sont essentiellement dispensés sur trois campus à Bruxelles.
Les campus du Solbosch (le campus principal de l’université qui abrite notamment son administration
centrale, EPI et le service des inscriptions) et de la Plaine (Pharmacie, une partie de la Faculté des
Sciences) sont situés à Ixelles à 1 km l’un de l’autre. Le campus de la Faculté de Médecine se trouve à
Anderlecht, à côté de l’hôpital Erasme.

Localisation des secrétariats


des Facultés Campus du Solbosch

Solbosch
La Faculté de Philosophie
et Lettres
Bâtiment A – CRB, porte Z –
niveau 2, square Jean Servais,
accès via av. Paul Héger.

La Faculté de Droit & École


des Sciences criminologiques
Bâtiment H – Sciences
humaines,
niveau 1, av. Paul Héger, 2

La Faculté des Sciences


sociales, politiques et
économiques / École de
commerce Solvay (SBS)
Bâtiment H – Sciences
humaines, niveau 3,
av. Paul Héger, 6

École de commerce Solvay (SBS)


Bâtiment H – Sciences
humaines, niveau 6,
av. Paul Héger, 6
02/2009

La Faculté des Sciences


psychologiques
et de l’Éducation
Bâtiment D, niveau 9,
av. Antoine Depage, 30

La Faculté des Sciences


appliquées (École
polytechnique)
Bâtiment U, porte B – niveau 4,
square « Groupe G »,
av. Paul Héger, accès 3

1 6 9
Campus de la Plaine

02/2009

Localisation des secrétariats des


Facultés
Plaine
La Faculté des Sciences
Accès 2, bâtiment B/C,
rez-de-chaussée

L’Institut de Pharmacie
Accès 2, bâtiment B/C,
rez-de-chaussée

1 7 0
Campus Érasme

Localisation des secrétariats des Facultés

Érasme

La Faculté de Médecine
Bâtiment J, rez-de-chaussée
L’École de Santé publique
Bâtiment A
L’Institut des Sciences de la Motricité
(ISM)
Bâtiment N

Vous trouverez les détails de ces plans à l’adresse :


www.ulbruxelles.be/campus/index.html

1 7 1
ULB MASTER
DEMAIN

Rejoindre les sites

On accède facilement à ces campus via les transports en commun (www.ulbruxelles.be/docs/campus/index.html).

Arriver sur les sites en train Arriver sur les sites en transports en commun
Gare centrale  ULB/Solbosch
 Bus 71

Gare centrale  ULB/Plaine


 Bus 71
 Métro 1A jusqu’à Delta

Gare centrale  ULB/Erasme


 Métro 1B jusqu’à Erasme ●

Gare du Midi  ULB/Solbosch



 Métro 2 jusqu’à la Porte de ●

Namur, puis Bus 71

Gare du Midi  ULB/Plaine



 Métro 2 jusqu’à Arts-Loi ●

 Métro 1A jusqu’à Delta



Gare du Midi  ULB/Erasme ●

 Métro 2 (Simonis) jusqu’à Arts-Loi puis ▲

Métro 1B jusqu’à Erasme ●

Gare d’Etterbeek  ULB/Solbosch ●


 Tram ligne 25


Gare de Schaerbeek  ULB/Plaine et Solbosch ●

 Tram ligne 25

1 7 2
ACADÉMIE UNIVERSITAIRE PÔLE UNIVERSITAIRE EUROPÉEN DE BRUXELLES
WALLONIE-BRUXELLES WALLONIE

Forte d’une longue tradition de Le Pôle universitaire européen de Bruxelles


collaboration, l’Université libre de Wallonie rassemble actuellement l'Université libre
Bruxelles, l’Université de Mons-Hainaut - de Bruxelles, cinq hautes écoles (Francisco Ferrer,
UMH et la Faculté polytechnique de Mons Lucia De Brouckère, Paul-Henri Spaak, Haute école
- FPMs (ces deux dernières ayant fusionné de Bruxelles et Haute école libre de Bruxelles-Ilya
depuis en UMons) se sont associés en Prigogine), l'École royale militaire, deux instituts
2004 pour constituer l’Académie d'architecture (l'Institut supérieur d’architecture de
universitaire Wallonie-Bruxelles. la Communauté française-La Cambre et l'Institut
supérieur d’architecture Victor Horta. NB: intégrés
L'Académie s'est fixé comme objectif de prochainement à l’ULB sous la forme d’une
répondre à la demande croissante de la nouvelle Faculté), quatre écoles supérieures des
société en termes d'enseignement, de arts (l'Académie royale des beaux-arts de la Ville
recherche, de développement de Bruxelles - ESA, l'École nationale supérieure des
économique, de services à la collectivité. arts visuels de la Cambre, le Conservatoire royal de
Bruxelles et l'INSAS, Institut national supérieur des
L'Académie a la charge d'organiser les arts du Spectacle et des techniques de diffusion).
Masters complémentaires ainsi que les
formations doctorales et les travaux À travers les 230 formations organisées par les
relatifs à la préparation des thèses de institutions partenaires, le Pôle propose à ses
doctorat. Elle a également créé un Centre étudiants la quasi-totalité des diplômes
de didactique supérieure poursuivant d'enseignement supérieur délivrés en Belgique
deux objectifs essentiels : d'une part, francophone. Ses objectifs sont notamment
valoriser les initiatives prises dans les d'optimiser le parcours de l'étudiant en lui offrant
différentes institutions pour favoriser la une formation correspondant le mieux à ses
réussite et, d'autre part, permettre une aspirations, qui tient compte à la fois de ses
réflexion commune et l'échange de potentialités propres et de son projet d'études.
pratiques dans les trois universités Et ce, quelle que soit l'orientation de départ.
partenaires.
Chaque étudiant du Pôle bénéficie de l’ensemble
Toute l’offre en matière de Masters de ses infrastructures, comme les bibliothèques ou
complémentaires organisés sous l’égide les équipements sportifs.
de l’Académie est accessible sur le site Toute l'offre proposée par le Pôle en matière de
Web : masters est accessible sur le site Web:

www.academiewb.be www.ulbruxelles.be/poluniv-bxl

1 7 3
Petit lexique universitaire

BA : pour bachelier. Études de premier cycle menant au grade


académique de bachelier, conféré après l’acquisition de 180 crédits,
normalement en 3 années d’études.

MA : pour master. Études de deuxième cycle organisées à l’université


ou dans l’enseignement supérieur de type long, valorisables pour au
moins 60 crédits acquis à l’issue d’une formation initiale d’au moins
180 crédits et menant au grade académique de master.

MC : pour master complémentaire. Études universitaires de deuxième


cycle correspondant à une qualification professionnelle particulière,
valorisables pour 60 crédits au moins obtenus après une formation
initiale d’au moins 300 crédits et menant au grade de master
complémentaire.

Dispensatoire : lorsqu’on dit que des interrogations sont


dispensatoires, cela signifie que l’étudiant n’aura plus à repasser cette
matière si elle est réussie.

ECTS : le volume des cours ne se définit plus en heures mais en crédits


ECTS (European credit transfert system). Dans le cadre de l'ECTS, le
volume de travail d'une année d'études vaut conventionnellement 60
crédits. 1 crédit ECTS équivaut, de manière absolue, à 24 heures de
travail étudiant.

Erasmus : c’est le nom des programmes de mobilité étudiante qui


permettent aux étudiants de passer l’intégralité ou une partie d’une
année académique dans une université étrangère.

Guidances : ce sont des activités, organisées par les Facultés,


destinées à accompagner l’apprentissage des étudiants. Ces activités
peuvent être suivies librement. Leurs objectifs sont divers : mise à
niveau, révision de la nouvelle matière, apprentissage de méthodes,
exercices pratiques.

Remédiation : il s’agit de l’ensemble des dispositifs


d’accompagnement pédagogique destinés à apporter un « remède » à
l’étudiant en difficulté. mars 2010

Quadrimestre : l'année est découpée en trois périodes d'environ 4 Ont collaboré à cet ouvrage
mois. La première s'achève fin janvier, à l'issue des examens portant
Coordination :
sur la matière du 1er quadrimestre (1e session-1e partie); le deuxième
Alain Dauchot et Isabelle Pollet
quadrimestre s'achève avec les examens de juin (1e session-2e partie);
le 3e quadrimestre est celui des vacances … ou de la 2e session. Rédacteurs :
Claude Henschel, Pierre Efratas,
Isabelle Pollet et Alain Dauchot

Photographes :
Michel Vanden Eeckhoudt,
Jean-Michel Clajot,
Cassandre Sturbois,
Gaël Turine et Jean-Marc Bodson

Graphistes : Jean-Christophe Geluck,


Thierry Suykens

Imprimerie : Bietlot

Remerciements à
toutes les personnes qui au sein
des facultés et des services
ont apporté leur pierre à la réalisation
de cette brochure.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Vous voulez en savoir plus ? Demande de documentation


À envoyer à
InfOR-études (Information, Orientation, Relations avec l’enseignement secondaire et supérieur)
Université libre de Bruxelles – av. F.D. Roosevelt 50 (CP 178)
1050 Bruxelles – Fax : 02 650 46 10

Vous êtes :
Élève dans le secondaire
Étudiant dans une Haute école
Étudiant dans une université
Étudiant à l’ULB
Autre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nom
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Prénom
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Rue/numéro
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Code postal / Localité


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Cocher les cases correspondantes :


Faculté de Philosophie et Lettres
Faculté de Droit – École des Sciences criminologiques
Faculté des Sciences sociales, politiques et économiques – Solvay Brussels School of Economics and Management
Faculté des Sciences psychologiques et de l’Éducation
Faculté des Sciences
Faculté de Médecine
École de Santé publique
Institut des Sciences de la motricité (anciennement ISEPK)
Institut de Pharmacie
Faculté des Sciences appliquées – École de Polytechnique
Institut d’Études européennes (2e cycle)
Faculté d’Architecture La Cambre - Horta

i Tous ces programmes de cours sont consultables sur le web à l’adresse : www.ulbruxelles.be/catalogue

Brochure Demain Étudiant


Brochure « Choisir sa voie »
Feuillet d’information sur les inscriptions
Feuillet d’information sur les bourses d’études
Feuillet d’information sur les logements
Documents relatifs à l’examen d’entrée en Sciences appliquées
Feuillet d’information sur les cours préparatoires aux études supérieures

Pour tout renseignement (inscriptions, logements, cours... ) concernant l’École d’Infirmier(e)s :


02 555 35 47, l’Institut d’Architecture Victor Horta : 02 650 50 95, l’EPFC (Cours de
langues : 02 650 59 59 ), et l’Institut d’Architecture La Cambre: 02 640 96 96
vous pouvez vous adresser directement à leur secrétariat respectif.

1 7 5
U N IVE RSITÉ LI BR E DE BRUXE LLE S, U N IVE RSITÉ D’E U ROPE

2010-2011

2010-2011
MASTER
DEMAIN
ULB DEMAIN MASTER

ULB

www.ulbruxelles.be
MEMBRE DE L’ACADÉMIE WALLONIE – BRUXELLES
ET DU PÔLE EUROPÉEN DE BRUXELLES WALLONIE