Vous êtes sur la page 1sur 2

4/16/2017 Paris, de la Renaissance aux Lumières | Apprendre le français avec TV5MONDE

SUIVEZ-NOUS

TV5MONDE TV5MONDE+ +AFRIQUE +JEUNESSE

Programmes Information Émissions Langue française Divertissement Voyage

TRANSCRIPTION
Extrait de l’émission diffusée en septembre 2013 :
« Paris, de la Renaissance aux Lumières 2/4 »
 
 
En s'appuyant sur quatre magnifiques plans dessinés entre les XVIe et XVIIIe siècles, le
Dessous des cartes étudie le Paris de l'époque de la Renaissance, montrant l’influence du
pouvoir monarchique sur l’esthétique de la ville ; puis présente les évolutions urbaines qui
ont transformé la capitale jusqu'à la Révolution française.
 
Regardez ce premier plan, œuvre des graveurs Olivier Truschet et Germain Hoyau. Il nous
montre Paris vers 1550, c'est‐à‐dire au début de la Renaissance. Vous voyez, cette vue est
assez surprenante : la Seine est représentée à la verticale, ce qui fait que le Nord,
habituellement en haut, se retrouve à gauche du plan. Pourquoi une telle orientation ? En
fait, cela permet au graveur de représenter de face la façade des églises, tout en
soulignant l'importance du fleuve dans la structure de la ville. Ainsi la Seine partage Paris
en trois parties distinctes : la ville commerçante, avec le Louvre qui est le centre du
pouvoir temporel ; le centre spirituel et religieux, avec la cathédrale dans l’Île de la Cité ;
et le centre intellectuel sur l’autre rive, puisque c'est là que se concentrent, depuis le XIIIe
siècle, collèges et universités. Ces trois parties, ces trois villes sont reliées par des voies de
communication dont certaines datent de l'époque romaine. Elles ont donné naissance à
nos actuelles rues Saint‐Jacques, Saint‐Martin, Saint‐Denis. Pour passer d'une rive à
l'autre du fleuve, les Parisiens utilisent, au XVIe siècle, quatre ponts principaux. Et si on
regarde de plus près, on constate que ces ponts sont tous recouverts de maisons. Ces
habitations et leurs boutiques en rez‐de‐chaussée ont perduré jusqu'au XVIIIe siècle.
Maintenant, arrêtons‐nous un instant sur le Pont aux Meuniers. Ce n'est pas vraiment un
pont, c'est plutôt une voie privée, sur laquelle sont construits des moulins. Et on voit très
bien les grandes roues à aube qui permettent de faire tourner les meules, au gré du
courant de la Seine. Allons maintenant faire un tour sur la rive gauche du fleuve. C'est ici
le lieu de l'université où sont implantés les principaux collèges qui ont fait la renommée
intellectuelle de Paris. Le plus célèbre, fondé en 1253 par Robert de Sorbon existe
toujours : c'est bien‐sûr la Sorbonne. Cette partie de la ville est encore protégée par
l'enceinte moyenâgeuse de Philippe Auguste. Alors que sur l'autre rive le rempart a
disparu. La ville commerçante a ainsi pu se développer. Elle va désormais jusqu'à
l'enceinte construite par Charles V au XIVe siècle. Rapprochons‐nous maintenant de cette
enceinte. On repère la forteresse de la Bastille voulue par le même Charles V et destinée
à sécuriser la Porte Saint‐Antoine et l'Est de Paris. Puis si on descend la rue Saint‐Antoine,
on arrive, comme toujours aujourd'hui, à l'hôtel de ville. C'est le siège du prévôt des
marchands chargé de la gestion matérielle et de la justice commerciale de Paris.
Terminons notre promenade en longeant la Seine. On découvre maintenant le Louvre. Ce
n'est plus l'austère forteresse construite par Philippe Auguste au XIIe siècle, mais une
résidence royale qui ne cessera de s'agrandir et de s'embellir. À ce Paris de 1550 vont se
superposer les grands aménagements du XVIIe siècle.

VOUS AIMEREZ PEUT‐ÊTRE

DU MÊME THÈME DE LA MÊME COLLECTION

THÈME : HISTOIRE ﴾/FR/NIVEAUX/B2‐AVANCE?TID=229‐HISTOIRE﴿

http://apprendre.tv5monde.com/fr/apprendre­francais/paris­de­la­renaissance­aux­lumieres­0 1/2
4/16/2017 Paris, de la Renaissance aux Lumières | Apprendre le français avec TV5MONDE

Comment recevoir TV5MONDE

TV5MONDE sur mobile TV5MONDE Presse Réception Publicité Contact Marchés publics Mentions légales et CGU Cookies

http://apprendre.tv5monde.com/fr/apprendre­francais/paris­de­la­renaissance­aux­lumieres­0 2/2