Vous êtes sur la page 1sur 41

Rapport d'activité 2015-2016

InSitu
L’association des étudiants et anciens
des masters d’affaires urbaines de
Sciences Po

RAPPORT
BILAN
D'ACTIVITE
2015-2016

Assemblée générale annuelle


6 octobre 2016
1
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po
Rapport d'activité 2015-2016

Le mot du président

Florian Peyrouse
Président de l'association

En octobre 2015, à l’occasion de son Assemblée générale, In Situ a fait du développement


des liens professionnels et de l’implication des alumni l’une de ses grandes priorités. Cette
stratégie a porté ses fruits avec : un nombre d’offres d’emplois et de stages en nette hausse
(250 sur l’année) ; l’élaboration d’une base de données complète relative à ses offres qui
permettront d’entretenir le lien avec les employeurs ; une augmentation du nombre
d’adhérents à 270 (juin 2016), soit une hausse de 30% par rapport au précédent exercice qui
avait déjà connu un fort accroissement ; le renouvellement de l’annuaire des anciens avec
une commande simplifiée par Internet et une livraison à domicile pour atteindre un
maximum d’alumni ; la publication très régulière de portraits d’anciens ; le développement
de l’activité et du rayonnement de l’association sur le réseau social LinkedIn.

La communication, qui s’est largement renforcée, a fortement contribué à ce succès. In Situ


a notamment développé sa visibilité sur les réseaux sociaux : Facebook et LinkedIn d’abord,
qui ont vu leur nombre de membres augmenter de 20 à 25%, mais également Twitter, avec
un compte créé en début d’année et qui compte déjà plus de 200 abonnés.

Un second axe de développement présenté en début de mandat consistait à faire de


l’association une plate-forme d’idées et de débats pour les étudiants et les alumni, qui s’est
traduit par la création d’un pôle recherche. Le bilan de cette activité est en demi-teinte,
faute de temps (travaux de recherche des étudiants) ou de volontaires (étude Paris-Mexico).
Malgré l’échec de certains projets, la création du blog participatif Urbadaboom en début
d’année est extrêmement prometteuse. Le blog n’en est qu’à ses débuts, sa gestion devra à
terme être assurée par une équipe dédiée et sa ligne éditoriale clarifiée. Mais l’association
semble avoir trouvé le format adapté pour que les étudiants et les alumni puissent partager
leurs intérêts et leur expertise, et nourrir le débat sur les problématiques urbaines.

3
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Cette année, l’association a également accéléré le rythme sur les évènements festifs et
conviviaux avec, en plus de l'happy hour des anciens et des traditionnelles soirées de
rentrée, de Noël et de fin d’année, l’organisation de « bières urbaines », pour encourager les
rencontres inter-masters et inter-promotions et participer à la cohésion étudiante au sein de
l’École. L’exercice aura également été riche en découvertes, avec trois voyages réalisés ou
programmés, à Rennes, Stockholm et Moscou, sans compter le voyage d’intégration à Lyon,
prévu pour la rentrée 2016.

Enfin, cette année a évidemment été marquée par la création de l’École urbaine, et avec elle
celle de l’Exécutive master Gouvernance métropolitaine. La cohésion et la visibilité nouvelles
au sein de Sciences Po des masters dédiés à la ville et aux territoires doit conduire In Situ à
interroger sa position et son rôle au sein de ce nouvel ensemble, en particulier vis-à-vis de
Sciences Po Urba, qui fédère les étudiants et anciens du cycle d’urbanisme. Nous pensons à
ce titre que les deux associations ont vocation à se rapprocher et même fusionner au cours
des prochaines années. En concentrant leurs ressources et leur énergie au sein d’une même
entité, elles trouveront la visibilité nécessaire auprès des employeurs et seront d’autant plus
efficientes dans l’animation du réseau alumni et étudiant.

D’ici-là, In Situ doit maintenir la dynamique qui l’anime depuis plusieurs années et qui la
conduit à se structurer un peu plus chaque année. Durant l’exercice 2015-2016, plus de 25
étudiants et alumni l’ont fait vivre directement, dans la durée ou de manière ponctuelle.
L’implication de tous ces volontaires, la hausse du nombre d’adhérents et leurs retours
positifs, le relai croissant des offres d’emplois et de stages, et la situation financière très
saine de l’association sont plus qu’un encouragement pour la suite.

Florian Peyrouse
Président d'In Situ
Rapport d'activité 2015-2016

Notre équipe : le bureau d’In Situ

Notre équipe : "la galaxy In Situ"

5
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Notre histoire – nos objectifs

In Situ est une association d'étudiants et d'anciens élèves


rattachée à l'École urbaine de Sciences Po. Paris. Elle
fédère et anime le réseau d'étudiants et de diplômés des
masters d'affaires urbaines de Sciences Po.

Fondée en 2007, In Situ est une association loi 1901 qui regroupe d’abord les étudiants et anciens du
master Stratégies Territoriales et Urbaines (STU) et intègre par la suite les promotions du nouveau
master Governing the Large Metropolis (GLM) et du double diplôme Urban Policy (UP) avec la
London School of Economics.

Elle compte aujourd’hui plus de 300 adhérents répartis sur 17 promotions de 3 masters différents et
est amenée à jouer un rôle clé au sein de la nouvelle École Urbaine inaugurée à la rentrée 2015.

In Situ vise à :
 Constituer et animer un réseau permettant de faciliter l’insertion et l’évolution
professionnelles des diplômés de l'École Urbaine. Elle s'attache notamment à promouvoir la
formation des masters et à développer leur visibilité auprès du monde professionnel.
 Renforcer les liens et échanges entre les étudiants et les anciens grâce à de nombreux
évènements intergénérationnels, inter-promos et inter-masters.
 Tenir ses adhérents informés des évolutions des métiers et être une plateforme de soutien
aux débats, projets et découvertes autour des questions urbaines.
Rapport d'activité 2015-2016

SOMMAIRE

Partie 1 : Rapport financier p.9

Partie 2 : Bilan d'activités p.17


Les événements p.20
Les alumni p.24
Les voyages p.30
La communication p.32
La recherche p.36

Conseil d’Administration
24 juin 2016

7
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po
Rapport d'activité 2015-2016

Partie 1

Rapport financier
Établi au 20 juin 2016
L'ensemble des documents financiers sont
à la disposition des adhérents sur demande.

9
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po
Rapport d'activité 2015-2016

Marco Madinier
Trésorier de l'association

Une situation financière très saine


Au 15 août 2016, le résultat de l’exercice est de +978 euros. Ce chiffre indique la bonne
santé financière de l’association.

11
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Rapport financier d'In Situ 2015-2016 - Situation au 15 août 2016 (date de clôture de l'exercice)
Objet Rentrées (sous-total) Sorties (sous-total) Rentrées (détaillé) Sorties (détaillé)
Adhésions 3015
Via Paypal 2505
En espèces 390
En chèques 120
Dons 8 8
Subvention vacataires annuaire 2016 1233 1233
Subvention impressions annuaire 2016 473 473
Vacataires annuaire 2016 1233 1233
Impressions annuaires 2016 725 725
Enveloppes pour envoi des annuaires 21,19 21,19
Frais d'affranchissement pour l'envoi des annuaires 144 144
Vente des annuaires 357
Via Morning (ex Payname) 324
A l'Happy Hour des anciens du 17 juin 2016 33
Subvention ScPo-DES Concours photo 395 395
Concours photo 589,12
Tirages photos et cadres 221,5
Produits alimentaires 126,97
Remise des deux 1ers prix (2 cartes duo MEP) 96
Vigile sécurité pavillon de l'Arsenal 144,65
Pulls Ecole Urbaine (112 pièces commandées) 85,4
Commission sur cagnotte prélevée par Leetchi 60,4
Pull offert à la Direction de l'Ecole Urbaine 25
Remboursements Participants voyage à Rennes 1498 1498
Voyage à Rennes du 18 au 20 septembre 2015 2210,55
Billets de train organisateurs (4 A/R TGV) 399,3
Hébérgement (Appart city) 964,25
Pass STAR (60 pass à 4€) 240
Réservation Café des Champs Libres 48
Cadeaux intervenants (chocolats) 34
Crêperie Participants 525
Voyage à Stockholm du 20 au 25 juin 2016 202,36
Billet d'avion A-R organisatrice (pris en charge à 50%) 78,86
Déplacements et hôtel organisatrice (pris en charge à 50%) 123,5
Happy Hour des Anciens du 17 juin 2016 200 200
Soirées étudiantes 189,8
Soirée de Noël (14 décembre 2015) 99,8
Soirée de fin d'année (27 mai 2016) 90
Remboursement 50% Billet A-R Rennes-Paris G. Dardier (participation au CA du 27/06/2016)
29,5 29,5
Fournitures de bureau et frais postaux (hors envoi des annuaires) 13,62 13,62
Intérêts acquis sur Livret A CIC pour 2015 2,81 2,81
Remise CIC trop perçu (20€ prélevés en juin 2015) 20 20
Frais bancaires CIC 145,78 145,78
Commissions Paypal 73,12 73,12
Hébergement Site internet (OVH) 28,66 28,66
Test Payname achat annuaire 6 6
Commissions Payname/Morning (2% +TVA à 20%) 6,22 6,22
Provision : conception du nouveau logo d'In Situ 120 120
TOTAL 7001,81 6023,32 7001,81 6023,32
Rapport d'activité 2015-2016

Solde 978,49
Report à nouveau exercice 2014/2015 (solde au 15/08/2015) 3069,98
Résultat de l'exercice 4048,47

Nota bene: Plusieurs frais ont été engagés durant cet exercice mais doivent être comptabilisés sur l'exercice 2016-2017
Objet Rentrées (sous-total) Sorties (sous-total) Rentrées (détaillé) Sorties (détaillé)

Voyage à Lyon du 23 au 25 septembre 2016 1283


Réservation Voyage A-R Paris-Lyon (SNCF) : 20% du coût total 466
Réservation Auberge de Jeunesse du Vieux Lyon (FUAJ) : 50% du coût total 760
Visite Lyon-Confluence (Primarêve) : 30% du coût total 57
Voyage à Moscou du 23 au 29 octobre 2016 2308,75
Frais d'engagement participants 100
Paiements billets d'avion participants (reçus au 15 août 2016) 2208,75
Hébergement Site internet (OVH) du 1/12/2016 au 30/11/2017 28,66 28,66
TOTAL 2308,75 1311,66 2308,75 1311,66
SOLDE à reporter à l'exercice 2016-2017 997,09

Ressources

Les adhésions représentent la principale source de financement de l’association (3015 euros reçus
en un an, du 15 août 2015 au 15 août 2016)1. Deux autres recettes importantes permettent de
financer des projets ponctuels et diversifier les ressources de l’association : la subvention de la
Direction des études et de la scolarité (395 euros pour le concours photo 2016) et la vente
d’annuaires qui a généré un encaissement de 357 euros (de fin avril à mi-août 2016).

Aucune subvention forfaitaire de l’École urbaine n’a été versée à In Situ cette année
(contrairement à l’année précédente où elle s’élevait à 1 000 euros, comptabilisée sur l’avant-dernier
exercice). Toutefois, l’École Urbaine a attribué une subvention conséquente (1706 euros au total)
qui a permis d’assurer la collecte des données nécessaires à l'Annuaire 2016 par des vacataires et
contribué à l'impression des différents exemplaires.

Dépenses

Les trois principales dépenses de l’association pour l’exercice 2015-2016 ont été le voyage à
Rennes (2 2210 euros au total, avec près d’un tiers de ce montant directement pris en charge par In
Situ), le concours photo (589 euros, avec une contribution nette d’In Situ à hauteur de 194 euros) et
l’impression des annuaires (252 euros). L’Happy hour des anciens n’a coûté que 200 euros à In Situ,
grâce à un tarif négocié. Parmi les autres postes de dépenses, on compte notamment les autres
voyages, les soirées étudiantes (190 euros) ainsi que les frais bancaires et de commissions diverses
(comptes CIC, Paypal et Payname) qui, si on les accumule, atteignent près de 230 euros.

1
À noter que les adhésions, en dehors de la période de rentrée universitaire, sont désormais effectuées quasi-
exclusivement en ligne via PayPal. Cet outil se révèle pratique pour enregistrer les nouvelles adhésions, malgré des
montants de commission pouvant dépasser légèrement les frais d’un système de paiement bancaire sur internet classique.

13
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Un résultat nettement positif

Le résultat largement positif de cet exercice s’explique principalement par trois raisons :

 Un nombre d’adhésions particulièrement élevé cette année, grâce notamment à l’efficacité,


au dynamisme et à la bonne communication de l’association.
 Un contexte particulier entraînant une limitation du nombre des événements organisés.
Les événements du 13 novembre 2015 ont conduit Sciences Po à renforcer drastiquement
ses mesures de sécurité dans la cadre du plan Vigipirate, ce qui a entraîné l’annulation ou le
report de plusieurs événements d’In Situ (conférence sur la ville intelligente, ciné-débat,
speednetworking...).
 Des événements misant sur la qualité et la sobriété en faisant bien sans dépenser
beaucoup. Les événements organisés par In Situ, grâce à la puissance de ses ressources
humaines, peuvent être réussis tout en limitant les ressources financières engagées, à
l’image du speednetworking sur la fonction publique (retombées très utiles pour les
participants à un coût monétaire nul pour l’association).

NB : L’association ne possède aucun actif, sa trésorerie mise à part. Ses seules possessions sont
quelques éléments d’usage que l’on peut estimer à une quinzaine d’euros au total. Nous avons donc
décidé de présenter un bilan simplifié de l’association, constitué par l’addition du compte de résultat
et du report à nouveau de l’exercice précédent.

Règles et procédures de gestion comptable


Les méthodes de gestion comptable rigoureuses et efficaces mises en place lors de l’exercice
précédent ont été maintenues, en innovant pour rendre la comptabilité de l’association plus
transparente et plus efficiente.
L’exercice comptable est clôturé chaque année au 15 août (inclus). Il suit ainsi l’année universitaire,
celle-ci débutant fin août à Sciences Po.
Afin de faciliter le contrôle de la comptabilité, les factures sont toujours accompagnées d’une fiche
propre détaillant l’objet, la date, l’émetteur et l’auteur de la dépense. Ces fiches peuvent également
fournir des commentaires sur la dépense. Chaque pièce est numérotée, pour mieux identifier la
dépense sur les relevés bancaires et le compte de résultat. D’autre part, le remboursement des
personnes qui auraient effectué une dépense au nom de l’association font l’objet d’une demande de
remboursement formalisée.
Plusieurs innovations ont permis d’améliorer le fonctionnement de l’association sur le plan
financier :
 constitution d’un budget prévisionnel détaillé, en se basant sur des fiches modèles-type à
remplir par chaque pôle pour avoir une meilleure visibilité sur ses activités de l’année.
 ouverture d’un livret A en début d’année universitaire afin de valoriser davantage la
trésorerie d’In Situ.
 engagement d’une réflexion sur une réforme des montants des cotisations (visant
notamment à une meilleure adaptation aux situations des différents adhérents).
Rapport d'activité 2015-2016

Des adhérents de plus en plus nombreux, aux profils diversifiés


In Situ compte 306 adhérents à jour de cotisation au 15 août 2016. Cela représente une
augmentation de près d’un tiers des effectifs par rapport au 15 août 2015, date à laquelle
l’association comptait environ 200 adhérents. Depuis le début de cet exercice, 206 adhésions (ou ré-
adhésions, pour un an ou deux ans confondus) ont été enregistrées.
Pour les étudiants en Master 1, l’adhésion est automatiquement de deux ans, pour un montant de 15
euros. Pour les étudiants en Master 2 et les anciens étudiants, l’adhésion est au choix d’un an pour
15 euros ou de deux ans pour 30 euros. Les adhésions se font de date à date (elles ne correspondent
donc pas forcément à l’année universitaire).

La mise à jour du fichier des adhérents a été un chantier majeur mené par le trésorier cette année.
En coordination avec le secrétariat général, cette tâche a permis une recension complète et
exhaustive des adhérents, d’éviter la non-transmission des identifiants pour le site internet et de
mieux connaître les caractéristiques des adhérents d’In Situ.

Adhérents par master au 20 juin 2016

N/R Une majorité d’adhérents sont étudiants ou


13%
UP anciens étudiants du master STU (56%),
9% tandis que près d’un quart sont issus du
STU master GLM et environ 10% du master UP.
GLM
22% 56%

Adhérents par statut au 20 juin 2016

N/R Par ailleurs, si les adhérents sont


7%
majoritairement étudiants (près de 57%), les
Anciens
36% anciens sont également largement
2
représentés (environ 36%) .
Etudiants
57%

2
Ces données sont à relativiser du fait d’informations parfois non-renseignées (N/R) concernant la promo ou le master des
adhérents (respectivement 7% et 13%).

15
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Conclusion
La situation financière saine de l’association a pu être préservée et améliorée au cours de cet
exercice, grâce à des adhésions massives, des événements moins nombreux et ne requérant pas des
moyens financiers colossaux pour connaître le succès, ainsi qu’à une gestion efficace des ressources.

Plusieurs outils budgétaires et financiers ont été mobilisés pour gagner en transparence et en
efficience : fichier des adhérents actualisé, budget prévisionnel précisé et rendu plus transparent et
participatif, livret A ouvert afin de capitaliser sur des moyens financiers sous-exploités.

À l’avenir, d’autres projets peuvent être développés grâce aux ressources de l’association, en
envisageant par exemple un abonnement à In Design ou un voyage hors d’Europe.
Rapport d'activité 2015-2016

17
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Partie 2

Bilan d’activités
Rapport d'activité 2015-2016

19
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Les Événements

Laura Boulogne
Responsables du Pôle Événements

Conférences
En raison de l’état d’urgence à partir de novembre 2015, la programmation du pôle a été revue afin
d’y intégrer les mesures de sécurité et notamment les quotas de personnes externes à l’institution
autorisées à participer à un événement dans l’enceinte de Sciences Po.

Par conséquent, la conférence prévue au mois de mars avec Archinov sur les smart cities n’a pu être
programmée au cours de cette année universitaire.

En revanche, le pôle organisera au prochain semestre une conférence commune In Situ-Sciences Po


Urba destinée à marquer le premier anniversaire de l’École Urbaine.

Fête de Noël
Cet événement traditionnel s’est tenu le 14 décembre au Story Latin et a reçu une fréquentation
très satisfaisante.

Un budget dédié par In Situ à cette soirée a


permis l’achat de goodies (décorations,
accessoires) incitant à une ambiance conviviale.
Le temps particulièrement clément a permis de
prolonger la soirée sur la terrasse exiguë,
autorisant à envisager un lieu combinant
intérieur et extérieur pour la prochaine fête.
Comme pour l’ensemble des événements, la
communication avec les GLM gagnerait à être
dynamisée pour que ces soirées soient
davantage inclusives.
Rapport d'activité 2015-2016

Bières urbaines
L’idée d’un rendez-vous régulier sous le format
afterwork a émergé entre les deux semestres, porté
par les nouveaux membres du pôle.

Ces « bières urbaines » permettaient également


d’établir un palmarès des bars plébiscités pour y
organiser la soirée de fin d’année.

La première édition s’est tenue aux Grands voisins,


un bar associatif installé dans les anciens locaux de
l’hôpital Saint Vincent de Paul. Le lieu a fait
l’unanimité, permettant d’inaugurer le second semestre dans un esprit urbain et collaboratif.

La seconde édition s’est tenue le 9 mars au bar Mala Bavo, rue Saint Denis, rassemblant dans un
cadre chaleureux une trentaine de personnes, avec une fréquentation lissée sur la soirée. Malgré
les impondérables (actualité sportive, grève), un temps de convivialité inter-promos est pertinent à
cette période de l’année : première moitié de stage des M2, projets collectifs de plus en plus aboutis
des M1.

Une troisième édition était envisagée au Workshop


fin mars mais la période ne paraissait pas convenir à
la majorité des participants potentiels.

Il ressort de ces premières expérimentations qu’un


moment de convivialité inter-promos, organisé
toutes les 6 semaines environ, est pertinent. La mise
en place d’une véritable « mission afterwork » au
sein du pôle permettrait une meilleure coordination
des personnes disponibles et créneaux opportuns
pour l’organisation de ces événements réguliers. En
effet, inscrire ce type d’événement comme rendez-vous récurrent permettrait d’établir dès la
rentrée un programme semestriel voire annuel, relayé par des « Save the date » tant à l’occasion de
la Newsletter que des publications sur les différents réseaux sociaux dont dispose à présent In Situ.

Concours photo
Désormais rendez-vous incontournable de début d’année civile, le concours photo a confirmé son
succès – aussi bien quantitatif que qualitatif – à l'occasion de cette 5ème édition. Un succès qui
s'explique notamment par la présence dynamique d'un jury composé de professionnels :

Estelle Véret, director of picture development, Reuters

Marianna de Marzi, international development manager, Agence VU

Philippe Ayrault, photographe, Région Ile-de-France

21
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Ce jury s'est réuni plusieurs fois avec Romuald Nicolas et Jérémy Leugé, chargés de la mission «
concours photo », afin de passer en revue les 56 clichés recueillis sur la plateforme dédiée. Le thème
du concours (Nouvelles frontières), choisi pour la première fois cette année par les étudiants, a donc
inspiré nos photographes !

13 clichés ont finalement été retenus par le jury. Ces clichés ont été exposés dans le hall du 28 rue
des Saints Pères et soumis à la curiosité des étudiants appelés à voter en ligne pour désigner le prix
du public. Et avec plus de 400 votes enregistrés, on peut dire qu'ils ont répondu à l'appel !

Le lendemain de la clôture des votes, le


concours s'est terminé par la cérémonie de
remise des prix, organisée cette année dans
le somptueux cadre de la verrière du
Pavillon de l’Arsenal, mise gracieusement à
disposition par l'équipe du Pavillon.

Après la présentation des photos gagnantes


et la remise des prix à leurs auteurs,
lauréates, jury et participants ont pu profiter
d’un buffet offert par l'association. Ce fût
l’occasion de poursuivre cette cérémonie par un temps d’échanges informels et de recueillir l'envie
de tous de voir se dérouler l'année prochaine une 6ème édition du concours photo !

Le palmarès de l'édition 2016 du concours photo d'In Situ :

La diversité des profils des participants, des votants et des lauréates (une vient du Cycle d'urbanisme
et l'autre de l'École des affaires publiques) témoigne du large rayonnement de l'événement, qui va
au-delà de l'École Urbaine. Les lauréates repartent chacune avec un abonnement d'un an à la maison
européenne de la photographie.

NB : Les mesures de sécurité afférentes au plan Vigipirate ont imposé le financement d’une
prestation de vigile à l’entrée de la cérémonie de remise des prix. Le concours de la Direction de la
Vie Universitaire fût déterminant pour absorber cette surcharge financière imputée au budget global
de l’événement (589 euros environ, dont la majorité allouée à l'impression des 13 clichés finalistes
Rapport d'activité 2015-2016

afin d'avoir des rendus de qualité). Les délais de négociations de subvention sont à prendre en
compte, au-delà du dépôt formel du dossier de candidature car l’aval de l’École urbaine est
indispensable.

Soirée de fin d'année


Les lieux préalablement envisagés (Recyclerie, Point éphémère) supposaient des cautions de
montants trop importants et n’étaient pas disponibles pour répondre complètement à nos
demandes.

La soirée de fin d’année s’est finalement tenue au bar Le Biscornu, rue Montmartre, et a largement
atteint les objectifs de fréquentation avec la présence de près de 80 étudiants.

Le budget dédié a permis d’offrir un punch d’accueil aux premiers arrivants et la caution a pu être
intégralement restituée à l’issue de la fête. L’année se conclut donc sur un succès de convivialité.

23
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Les Alumni

Luc Aldon
Responsable du Pôle Alumni

Prise de fonction
La transition s’est faite en relation avec Gabriel Odin, Olivier Lucas et Cyprien Butin, qui assuraient
depuis 2013 l’organisation de speednetworking, l’actualisation des offres d’emplois et la relation
avec les alumni. En capitalisant sur leur travail de prospection présenté dans le dernier rapport
d’activité, voici les activités et les résultats :
1. Speednetworking Fonction publique
2. Une rencontre alumni – projet Our Cities
3. 10 portraits d’Alumni
4. Dynamisation de la communauté LinkedIn
5. 250 offres d’emplois et de stages
Un progrès vis-à-vis de l’année dernière aura été l’actualisation des contenus en anglais et en
français.

Événements du pôle
Objectifs

2 sessions de speednetworking
Concept lancé en 2014-2015 au sein de l'association, un speednetworking consiste à rassembler des
anciens et des étudiants autour de la présentation d'un secteur professionnel afin que les étudiants
puissent rencontrer des personnes travaillant dans ce secteur. La rapidité des échanges encourage
chaque étudiant à engager la conversation avec l’alumni en se présentant rapidement ainsi que ses
projets. L’objectif étant de non seulement recevoir un retour d’expérience de la part de l’alumni mais
aussi de donner à l’alumni un retour sur l’évolution de la formation à l’École urbaine et surtout créer
un intérêt pour une seconde rencontre.
Rapport d'activité 2015-2016

1 Happy Hour des Anciens


Lancé en 2014, l'Happy Hour des Anciens est un événement annuel qui rassemble les diplômés des
masters de l'École urbaine pour un moment de convivialité. L'objectif cette d'année était d'y associer
l'équipe pédagogique et administrative de l'École Urbaine ainsi que l'équipe de Sciences Po Urba.

Réalisations
Speednetworking spécial Fonction publique
Co-organisé avec Noémie Poulignier, M2 STU
Suite à un processus participatif, nous avons reçu de nombreux retours sur le secteur public. Grâce à
l’Annuaire nous avons contacté les alumni ayant passé les concours de la fonction publique ainsi que
celles et ceux ayant construit leur projet
professionnel au sein de la fonction
publique. Nous avons organisé cette
réunion pour un maximum de 20
personnes, en priorité les M2 STU et les
jeunes diplômés. Initialement prévu en
novembre – annulé suite aux attentats du
13 Novembre 2015 – les alumni ont
reconfirmé leur participation et leur
solidarité à la première date disponible : le
25 février 2016.

Format : discussion de 15 minutes par groupe de 5 (1 alumni et 4 étudiants)

Participantes :
 Marie-Laure Guihard (2006) : Fonctionnaire Titulaire chargée de projets d’aménagement à la
Communauté d’Agglomération Plaine Commune
 Imène Achaichia (2011) : Contractuelle chargée de mission urbanisme au cabinet de la Mairie
du 12ème
 Marion Bobenriether (2011) : Jeune diplômée INET, chargée de mission auprès de la
direction générale de la Communauté d’Agglomération Plaine Centrale
 Eve Robert (2011) : Jeune diplômée ENA, Inspectrice à l’Inspection Générale des Affaires
Sociales IGAS.
 Claire Melquiond (2014) : Élève à l’EHESP actuellement en stage à Paris.

In Situ a reçu des retours très positifs de la part de tous les participants. Nous étudions une
proposition de créer une activité l’année prochaine sous forme de tutorat méthodologique pour
aider les étudiants à préparer les concours.

Speednetworking : travailler dans le monde


Dans la continuité de ce qui avait été proposé l’an passé, nous voulions proposer un
speednetworking avec des alumni travaillant dans une région du monde. Principalement adressé aux
M1 de GLM et aux Urban Policy nous leur avons demandé quelle région du monde serait susceptible
de les intéresser. Le processus participatif, à travers les relais étudiants d'In Situ dans ces deux
promotions, a donné la préférence à L’Asie de l’Est. Après avoir ciblé des contacts sur place et des
25
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

alumni travaillant en France avec la région, nous avons essayé d’établir une date. Malheureusement,
pour des raisons de calendrier, nous n’avons pas réussi à conduire cette activité. Les alumni GLM et
STU en Asie restent disponibles et engagés en vers les étudiant.es voulant entrer en contact avec
eux.

Rencontre exceptionnelle avec Matisse Bonzon (1er juin 2016)


Nous avons également organisé, avec l’aide de l’École Urbaine et des alumni, une rencontre avec
Matisse Bonzon, ambassadeur de la plateforme d’innovation citoyenne Nossas Cidades / Our Cities.
Lauréat du Google Impact Challenge 2014, ce réseau de mobilisation politique citoyenne, sans
filiation, développe des technologies et des stratégies pour soutenir et engager les citoyens dans
leurs causes locales et métropolitaines en visant la transformation des politiques publiques. D’abord
Meu Rio, puis Minha São Paulo et maintenant Nossas Cidades est présent dans 9 villes brésiliennes et
bientôt dans d’autres villes en Amérique Latine, en commençant par Bogotá et la ville de Mexico, en
accompagnant les moments de transition d’échelle que chaque ville traverse en ce moment.
Lors de la réunion, Matisse a présenté le projet, sa méthodologie et ses instruments à 8 participants.
Dans la perspective d’importer le projet en France, In Situ s’est engagé à organiser une seconde
rencontre.

Happy Hour des Anciens


Co-organisé par Julie Teissedre et Luc Aldon.
Événement institutionnalisé, depuis 2014 In Situ a fait le choix d’organiser un grand rendez-vous
exclusivement pour les Alumni. L'Happy Hour de cette année a rassemblé, au Nouvel Institut, plus de
50 alumni, des membres de l’administration et du corps enseignant de l’Ecole urbaine.
In Situ a invité les membres à manger des plateaux de charcuterie et encouragé à la convivialité ! Ce
fut un plaisir de voir les membres des anciens bureaux, les jeunes diplômés et des alumni de
différentes promotions. À cette occasion, nous avons présenté l’Annuaire 2016 et reçu quelques
retours sur notre action cette année.
Le Nouvel Institut est sûrement une adresse où nous renouvèlerons nos soirées.

Consolider le réseau des anciens


Portrait d’Anciens

Objectifs
Julie Teissedre, responsable des portraits d’anciens, a réalisé 3 portraits et aidé à la dynamisation du
pôle. Les autres portraits ont été réalisés par des membres du bureau d’In Situ et des adhérents.
L’objectif étant de favoriser l’interconnaissance entre les différentes promotions et permettre aux
étudiants et jeunes diplômés d’avoir un premier aperçu des expériences professionnelles des alumni.
En comptant sur le renforcement de cette activité, nous proposons que, en plus des portraits, In Situ
soit une plateforme de présentation de projets des alumni. À ce titre nous sommes en contact avec
des projets personnels et start-up d’alumni et nourrissons l’envie de les mettre en avant à l’heure la
plus opportune.
Rapport d'activité 2015-2016

Structure
Le portrait aborde 4 moments : d’abord un retour sur le master, ce qui permet aussi à In Situ de
rappeler son rôle représentatif dans les conseils pédagogiques, et sur l’entrée dans le monde
professionnel suite au stage de fin d’études. Ensuite, nous revenons sur l’évolution de leur parcours
professionnel et leur mission actuelle. Enfin nous concluons chaque portrait avec des conseils pour le
réseau.
Nous avons contacté 14 alumni et réalisé un total de 10 portraits dont 6 ont été publiés, au rythme
de 1 par mois, en anglais et français. Les autres portraits viendront compléter les mois de l’été et la
rentrée. Par souci de droit à l’image, tous les portraits ont été relus et édités par l’alumni mis en
avant. Nous restons à leur disposition pour toute modification et précisons que ces portraits sont
pour la lecture exclusive des adhérents !

Les 10 portraits réalisés

LAURE CARDINAL – STU 2008 – juillet 2016 (non encore publié)

SARAH ZOUHEIR – URBAN POLICY 2010 – juin 2016

CAROLINE MEGGLÉ - STU 2008 – mai 2016

FRANK ZSCHIEGNER – STU 2006 – avril 2016

OLIVIER WOEFFRAY – GLM 2012 – avril 2016 (non encore publié)

THIBAULT HATTON – STU 2010 – mars 2016

CLÉMENTINE TRIBOUILLARD – GTU 2002 – février 2016 (non encore publié)

JEAN-BAPTISTE DELAPIERRE – STU 2011 - janvier

LAURANNE CALLET – GLM 2014 - janvier

L’opportunité d’une communauté In Situ sur LinkedIn

Dans la continuité du travail commencé par Gabriel Odin, nous avons maintenu l’effort de
dynamisation du réseau LinkedIn qui compte aujourd’hui 453 membres. C’est la plus grande
campagne d’adhésion à la communauté depuis sa création. L’objectif est de consolider une
communauté professionnelle avec les alumni des masters de l’École Urbaine afin d’échanger de
façon plus participative et réactive des offres d’emplois, des événements et autres informations.
À cette fin, nous avons eu une réunion avec l’École Urbaine afin de profiler une stratégie commune
sur ce réseau. Les objectifs sont l’harmonisation de la présentation de nos formations en incluant
notamment le logo de l’École Urbaine, le renforcement de nos liens de travail noués pendant le
master (projet collectif), la présentation adéquate des projets collectifs pour valoriser ce travail et ne
pas commettre d’impair auprès de futurs employeurs, la co-validation de nos compétences et la
meilleure visibilité auprès des services de recrutement des employeurs.

27
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Une présentation PowerPoint illustre les intérêts de se joindre au réseau et comment l’exploiter au
mieux ! Pour ce faire, In Situ fournira un document tutoriel pour accompagner la création et
l’actualisation de compte sur LinkedIn en accord avec l’École Urbaine. Nous proposons également au
corps enseignant de l’École urbaine d’intégrer le réseau et partager des informations permettant à
chacun et chacune de consolider ses projets professionnels et personnels.

Animer le pôle Alumni


Relai d'offres d'emplois et de stages

Sous la responsabilité d’Alice Duthuille, ce projet s’est réalisé à partir d’une coopération étroite avec
le Secrétaire général et le pôle communication.

Au total, In Situ aura présenté un total de 250 offres, soit une moyenne de 7 offres par semaine sur
la période Septembre 2015 – Juin 2016. Nous remercions l’engagement et la solidarité des alumni
qui ont relayé un total de 50 offres, principalement de stages, tout au long de l’année. Nous
remercions également l’École Urbaine d’avoir partagé avec nous un total de 50 offres et la visibilité
qu’elle nous donne auprès des employeurs. Cette année nous avons également reçu 20 offres
venant directement des services de recrutement des employeurs. L’équipe d’In Situ s’est donc
attachée à trouver des offres d’emplois (un total de 130) en cherchant à respecter la diversité des
missions, des régions en France et dans le monde. Nos recherches étaient essentiellement centrées
sur des postes de jeunes diplômés ayant jusqu'à 3 ans d’expérience.

Accès et visibilité des offres

Au cœur de la mission d’In Situ, l’animation du pôle Alumni a été une priorité cette année.
Maintenant la logique des années précédentes, les offres de stages, d’emplois et de « job » sont
disponibles en ligne sur l’espace carrières. En partenariat avec le Secrétaire Général, nous avons
amélioré la présentation des offres en nous concentrant sur 4 éléments :
1. Travail sur les mots clefs des offres : nous avons commencé à améliorer cet outil de
recherche disponible sur notre page Internet ; les offres sont identifiables par type de
contrat ; secteur ; localisation ; nom de l’employeur.
2. Traduction en anglais des offres et inversement
3. Systématisation de la description :
a. Présentation de l’employeur et identification par un logo ;
b. Descriptif de la mission ;
Rapport d'activité 2015-2016

c. Contact alumni ;
d. Offre complète.

Après consultation, nous avons également eu soin de ne pas utiliser la désignation « (H/F) » mais de
toujours indiquer le poste en le déclinant au féminin et au masculin : ex « chef(fe) de projet ;
chargé(e) de mission ».

Afin d’améliorer la visibilité et animer le réseau, In Situ dédit une publication par semaine, depuis
le mois de décembre, aux offres d’emplois et de stages. Ce rendez-vous du lundi, en fin de journée,
a offert une plus grande visibilité à notre association. Nous avons reçu des retours positifs de la part
des étuditant.es et alumni(s) ainsi que des employeurs que nous identifions sur ces publications. À
ce titre, nos communications ont atteint et reçu un « j’aime » de CartONG, CNIL, Engie,
Interconstruction, Impact Hub, Handicap Internacional France et Mouvement SOHILA.

Dans un premier temps, nous avons relayé ces publications hebdomadaires sur le réseau LinkedIn
mais ce suivi a été fait de façon plus irrégulière au long du semestre. Néanmoins, toutes les
publications (un total de 25) sont facilement retrouvables grâce à un # créé dès janvier :
#Points_sur_les_lundis. Il rassemble les annonces d’offres d’emplois publiées et permet aux
adhérents de retrouver l’ensemble des offres sur Facebook et retrouver le contenu sur leur espace
adhérent en ligne. Par ailleurs, nous étiquetons les employeurs sur Facebook afin d’étendre notre
communication et nouer des liens ceux qui le souhaitent.

Par ailleurs, une base de données des employeurs (avec plus de 200 entrées) a été créée et
alimentée au fil de l’année (jusqu’en mai). L’objectif, pour l’année prochaine, est d’entrer en contact
avec les services des ressources humaines et les alumni travaillant chez les différents employeurs
pour recevoir plus d’offres et dynamiser ce pôle.

Exemple d'un "Point sur les lundis" publié sur Facebook


29
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Les Voyages

Noémie Condomines et Léa Delmas


Responsables du Pôle Voyages

La création du pôle Voyages au sein d’In Situ répondait à deux souhaits exprimés par de nombreux
étudiants et par les membres du Bureau : permettre d'une part aux étudiants, toutes promotions
confondues, de rendre les problématiques étudiées en cours plus concrètes et favoriser d'autre part
les rencontres inter-masters et inter-promotions. La mise en place de voyages et d’événements,
échelonnés tout au long de l’année universitaire, a voulu répondre à cette volonté
d'opérationnalisation des connaissances et de rapprochement des élèves.

Au début du mandat, les voyages prévus étaient les suivants :


- Voyage de rentrée 2015 à Rennes (18-20 septembre 2015)
- Week-end à Londres (20-21 février 2016) dans le cadre du « LSE Local Economic
Development Forum »
- Mission d’études à Stockholm (20-25 juin 2016) : étude de plusieurs éco-quartiers de la ville
et de leur gouvernance

Au cours de l’année, des étudiants de GLM ont intégralement conçu et préparé un voyage d’études à
Moscou/Saint-Pétersbourg qui se déroulera du 23 au 20 octobre 2016, auquel le Pôle « Voyages »
apporte son assistance logistique.

Événements réalisés
Le premier événement du pôle « Voyage » est le traditionnel voyage de rentrée du master.
L’édition 2015 a emmené les étudiants à Rennes du 18 au 20 septembre et a réuni une quarantaine
de participants. Les problématiques de ce voyage étaient aussi diverses qu’intéressantes : économie
sociale et solidaire avec Laurent Prieur, directeur de Réso solidaire, rencontre des ambassadeurs
locaux de la French Tech et visite des incontournables « Champs Libres » ont été autant d’occasions
de découvrir la métropole bretonne sous un jour nouveau, entre défis urbains (la santé dans la ville,
le logement social) et ses réussites nombreuses, notamment en termes de développement
économique et d’aménagement urbain. Si le voyage a été une expérience globalement positive chez
les étudiants comme les intervenants, les organisateurs du voyage ont relevé l’importance de
démarrer son élaboration plus en amont, tout en l’accompagnant d’une communication efficace.
Rapport d'activité 2015-2016

Organisé conjointement avec les camarades du master « Urban Policy » en double diplôme avec la
LSE, le week-end à Londres devait lui constituer un des points forts du premier semestre pour le
pôle Voyages et permettre d’assister au « Local Economic Development Forum » de la LSE auquel
nous étions invités par les équipes organisatrices. L’hébergement était assuré par les étudiants du
double diplôme qui proposaient de nous accueillir chez eux pour une nuit. Malheureusement, après
quelques mois de préparation, le voyage n’a pas pu avoir lieu pour cause de manque de
participants. Cet échec marque l’importante de prévoir une communication efficace et rythmée au
sein des masters.

Le pôle « Voyages » a également organisé une semaine d’études à Stockholm en juin 2016 sous la
direction de Candice PIGEARD (M1 GLM). Elle a permis à une équipe de 10 étudiants STU-GLM
d’explorer la ville de Stockholm et son modèle de « ville intelligente », où les problématiques de
développement durable et d’innovations technologiques se mêlent au modèle social « à la
scandinave ». La rencontre d’acteurs locaux (universitaires et membres de l’ambassade de France en
Suède) durant les deux premiers jours assortie d’une étude approfondie de deux terrains d’études
(Hammarby- Sjöstad et Stockholm Royal Seaport) a permis d’étudier le modèle scandinave d’éco-
quartier au travers de trois prismes : économique, social et environnemental.

Événements à venir
En septembre 2016 aura lieu le traditionnel voyage de rentrée d’In Situ, qui se déroulera à Lyon,
succédant à l’édition 2015 de Rennes. Co-organisé par Noémie Condomines, Léa Delmas (M2 STU) et
Antoine Schneider (M1 STU), ce voyage a pour ambition d’aller questionner les acteurs de
l’attractivité de la métropole des bords du Rhône : quelle gouvernance, quelles problématiques sous-
tendent ce territoire érigé par tous en modèle de dynamisme et de croissance ? Il est convenu
qu’une attention particulière sera donnée aux événements extérieurs (visites de sites et de quartiers)
pour permettre d’apprécier le patrimoine architectural de la ville, tout en profitant des Journées
européennes du Patrimoine qui ont lieu ce week-end.

Enfin, le pôle Voyages s’associe à l’élaboration d’une mission d’études qui se déroulera à Moscou à
la fin octobre. Intégralement conçu par sept étudiants du Master GLM, il est également ouvert aux
étudiants de STU. Ce voyage (20 participants au total) a pour but d’étudier la construction de la
métropole russe et le rôle des transports dans cette genèse (défis de mobilité et héritages de la
« Cité Radieuse » ; paysage résidentiel et transports à Moscou : portrait d’une ville postsocialiste ;
gouvernance de l’économie informelle à Moscou). Le pôle « Voyages » tient à saluer le
professionnalisme et le sérieux de l’équipe en charge du projet, qui a tout de suite proposé un
voyage « clef en main » à l’association.

31
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

La Communication

Guilhem Dardier
Responsable du Pôle Communication

État des lieux au 20 juin 2016


In Situ dispose d'une multitude de canaux de communication. Ils permettent d'atteindre des
publics variés et d'adopter des tons différenciés tout en assurant une grande visibilité à
l'association.
Tous ces médias de communication, et notamment les réseaux sociaux, se sont développés durant
l'année 2015-2016. Ainsi au 20 juin 2016, l'association comptait :
 Une page Facebook avec 854 like (+217 en 1 an) et un groupe Facebook avec 544 membres
 Un groupe LinkedIn avec 453 membres (+114 en 1 an)
 Un compte Twitter avec 214 abonnés (+214 en 1 an)
 Un site internet (www.insitu.asso.fr) et une adresse email (insituasso@gmail.com)
 Un blog participatif (https://urbadaboom.wordpress.com/)
 Une newsletter mensuelle envoyée à plus de 1000 personnes (étudiants, anciens, membres
de l'équipe pédagogique et administrative de l'École urbaine et associations partenaires)

Axes développés en 2015-2016


La diversification des canaux de communication d'In Situ
Ce premier axe de travail s'est matérialisé par l'ouverture d'un compte twitter (@InSituSP) ainsi que
par le soutien au lancement d'un blog participatif (Urbadaboom) par le pôle recherche d'In Situ et
des étudiants. Ces deux créations, couplées au renforcement des groupes et pages Facebook et
LinkedIn, assurent une large présence de l'association sur les réseaux sociaux.
En parallèle, la newsletter produite et envoyée via le site Mailchimp a été maintenue et le rythme
mensuel a été respecté. Le site internet a lui connu quelques ajustements concernant son
architecture mais son design est resté inchangé.

L'amélioration de la coordination entre membres du bureau


Ayant constaté des doublons et des réponses à des sollicitations extérieures parfois tardives, le pôle
communication a travaillé sur la gestion de la boîte mail et du compte Facebook par les membres
Rapport d'activité 2015-2016

du bureau. Un protocole de réponse a ainsi été mis en place et les champs de compétences de
chacun ont été clarifiés. Effectué en partenariat avec le secrétaire général et le président, ce travail
a permis une réduction des doublons et des délais de réponse (moins de 3 jours par mail et moins
d'1 jour sur Facebook).

Le renforcement de la visibilité et de la lisibilité de l'association


Avoir un fonctionnement compréhensible et transparent est une obligation envers nos adhérents
et partenaires. Communiquer sur nos activités est une nécessité pour l'association. C'est dans cette
double logique que nous avons réalisé de nouveaux organigrammes et que nous avons conduit en
octobre 2015 sur les réseaux sociaux l'opération "Qui c'est In Situ ?". Cette opération cherchait à
montrer les "visages" de l'association et à inviter des volontaires à nous rejoindre. Et l'appel a été
entendu puisque plus de 10 personnes nous ont rejoints suite à l'opération. Une nouvelle
campagne sera lancée fin juin sur les réseaux sociaux afin de mettre en lumière tout ce qu'a fait
l'association pendant l'année universitaire. Combinée à la publication du présent bilan annuel, elle
constituera un temps fort de la fin de l'année et préparera déjà la rentrée 2016, où le bilan sera
présentée aux adhérents et un nouveau bureau sera élu.

L'élargissement de la politique de partenariats


Suite aux retombées positives des partenariats noués l'année dernière, il a été décidé cette année
de continuer l'élargissement de la politique de partenariats. Concrètement, cela s'est d'abord
traduit par une collaboration accrue avec l'équipe de l'École urbaine et la DVU de Sciences Po,
notamment en matière de partage d'information, et par un rapprochement avec Sciences Po Urba
(invitations et participations croisées à des événements, partage d'informations, …). Nous avons
également organisé des événements en commun avec les associations À travers Paris (balades
urbaines) et Archinov (conférence ville-intelligente, finalement annulée pour des raisons de sécurité).
Enfin, nous avons à plusieurs reprises relayé des événements d'autres associations telles
qu'Urbanistes du monde ou Noise la ville.

Le développement de services aux étudiants et


alumni
Si le pôle communication assume avant tout des
"fonctions-support" en interne, venant en appui des
autres pôles de l'association, il a également vocation
à proposer des services aux étudiants et alumni.
C'est dans cette perspective qu'ont été créés "Les
Points sur les lundis", le nouveau rendez-vous
hebdomadaire de l'emploi (cf. partie "Les alumni").
Un important relai des projets, bons plans et coups
de cœur des étudiants et diplômés a également été
assuré tout au long de l'année. Enfin, en accord avec
l'équipe de l'École, nous avons lancé en octobre les
tous premiers pulls de promo de l'histoire de l'École
urbaine. Cette opération, qui fut un grand succès
(plus de 110 pulls vendus en 4 jours !), est amenée à
être renouvelée l'année prochaine.

33
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Objectifs pour 2016-2017


Continuer le rapprochement avec Sciences Po Urba
Une première conférence commune au semestre d'automne 2016 est en cours d'organisation. Le
travail sur une communication unique autour de l'événement est également en cours.

Faire évoluer l'identité visuelle de l'association


Un prestataire extérieur (l'agence étudiante de graphisme de l'ESSEC PAO Bang) vient d'être
sélectionné pour la réalisation d'un nouveau logo pour l'association. Le lancement du nouveau logo
est attendu pour la rentrée 2016.
Si le travail du prestataire est conforme aux attentes d'In Situ, l'association pourrait décider de
continuer la collaboration afin de revoir le design de son site internet.

Encore plus de réseaux sociaux ?


Afin d'achever le déploiement d'In Situ sur les réseaux sociaux, de suivre l'évolution des modes de
communication et de diversifier toujours plus l'offre en direction de nos différents publics, la
question de l'utilisation de nouveaux services se pose actuellement (Instagram, Périscope, …). Une
première expérimentation de couverture en direct d'un voyage In Situ est en cours au moment de
la rédaction de ce rapport (suivi du voyage à Stockholm sur Instagram, twitter et Facebook). Ses
conclusions permettront de déterminer s'il est opportun de renouveler une telle expérience.
Rapport d'activité 2015-2016

35
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

La Recherche

Sophie Papin-Jan
Responsable du Pôle Communication

À la rentrée 2015-2016, In Situ a décidé de créer un Pôle recherche qui puisse servir de plateforme
d’échanges et de débats pour les étudiants et les alumni. Il devait mener à bien un voyage d’étude au
Mexique ainsi que trois travaux de recherche.

Projet Mexique
Le projet a été initié au printemps 2015 : In Situ a été contacté par deux étudiants de Sciences Po
(campus de Poitiers) ayant effectué leur troisième année au Mexique, à l'Universidad Autonoma de
Mexico (UNAM), et qui ont intégré l’École urbaine à la rentrée 2015. Ces deux étudiants nous ont
proposé de mettre en place un projet d'échange entre des étudiants de la faculté d'urbanisme de
l'UNAM et, via In Situ, des étudiants de l'École Urbaine de Sciences Po. À la clef, un séjour d'études
(workshop avec conférences, rencontres, débats, visites urbaines...) dans les capitales des deux pays
(Paris et Mexico), avec pour thème principal la question métropolitaine (gouvernance,
aménagement, transports, ségrégation spatiale...). Le projet consistait en deux échanges d’une
semaine en août 2016 (premier échange : séjour des étudiants de l'École urbaine de Sciences Po à
Mexico) et janvier 2017 (second échange : séjour des étudiants de la faculté d'urbanisme de l'UNAM
à Paris).

Ces échanges auraient dû être l'occasion de mettre en place des conférences-ateliers (workshops),
en lien avec des problématiques définies en amont.

L’élaboration du projet s’est poursuivie jusqu’en décembre 2015, date à laquelle un contrat a été
rédigé. Pendant cette période, le pôle a ainsi pris contact avec les interlocuteurs mexicains afin de
cadrer le projet, une campagne de communication a aussi été lancée. Il s’est cependant avéré
nécessaire de mettre un terme à ce projet à la fin de l’année, faute de volontaires, s’expliquant
notamment par l’absence de subventions potentielles.
Rapport d'activité 2015-2016

Projets de recherche
En début d’année, il été proposé aux étudiants qui le souhaitaient d’effectuer un travail de
recherche tutoré par un enseignant sur un ou deux ans, et éventuellement assisté par un alumni
qualifié dans le domaine concerné. Deux thématiques de recherche avaient été élaborées par les
étudiants : une comparaison sur le traitement d’un fleuve urbain entre Paris et Moscou et une
analyse de la politique de l’ONU pour la résorption des bidonvilles au Mexique. Un rendez-vous entre
les étudiants de Master 1 intéressés et Tommaso Vitale a permis de recadrer la nature du travail à
effectuer. Face à la charge de travail importante à laquelle ils ont rapidement été confrontés, les
étudiants ont préféré mettre de côté leur projet de recherche. Sans remettre en cause les ambitions
d'In Situ en matière de production intellectuelle, leur choix a poussé l'association à revoir le format
proposé aux étudiants pour susciter le débat d'idées. De cette réflexion est né le blog
Urbadaboom, qui apporte une réponse prometteuse pour l’association.

Urbadaboom

Urbadaboom est une nouvelle création d’In Situ. Projet imaginé au premier semestre, il se construit à
la rentrée du semestre de printemps dans l’effort de consolider le maillage entre les adhérents. Le
blog est un instrument qui invite à la participation et à l’interaction entre les étudiants des masters,
les alumni et puis, de fait, la blogosphère. Cet espace est donc libre, inclusif et participatif.

L’idée
Urbadaboom, est un espace pour parler de ce qui nous fait perdre la tête, battre le cœur, et nous
rassemble, l’urbain. Au départ, il y a le constat que si les groupes Facebook et le site internet d’In Situ
sont essentiels pour l’interaction et le partage d’information, conférences, rencontres, bonnes
lectures, films ou émissions, ces espaces créent également une autre envie, celle d’écrire et
d’échanger des contenus personnalisés. Texte, photo, texte, dessin, musique "sur les villes qui nous
entourent". Urbadaboom ambitionne être dans le même esprit que des espaces de lecture
privilégiés tels que Métropolitiques ou Global Urbanist. Il se veut aussi comme un espace pour les
étudiants en master complémentaire à Cities are Back In Town.

L’équipe
Le mot "participatif" est au cœur de notre projet. Urbadaboom est donc aux étudiants et aux alumni ;
sa coordination revient à In Situ. À la fondation, nous retrouvons 5 personnes dont 3 membres actifs
du bureau d’In Situ : deux étudiants M1 de STU ; une étudiante M1 Urban Policy ; une étudiante M2
STU ; un alumni de GLM. Ils composent la première équipe éditoriale d’Urbadaboom, dont la
gouvernance doit néanmoins évoluer pour mieux atteindre ses ambitions !
La gestion du blog
Cette première composition respecte non seulement la pluralité des formations et permet
également une interaction entre étudiants et alumni. En effet, parmi ses objectifs, Urbadaboom se
veut l’occasion de diffuser, au sein de la communauté des étudiantes, étudiants et alumni, les retours
d’expériences. Ce blog est donc un nouvel espace de communication centré sur l’échange et sur
l’indispensable participation des membres de l’École urbaine.

37
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Les défis présentés au départ étaient non seulement celui de la dynamisation d’un blog mais surtout
celui de de la qualité éditoriale. Pour cela, l’équipe a formulé quelques premières hypothèses de
« gouvernance ». En guise de préambule, Urbadaboom est sous la responsabilité d’In Situ.

Considérant le temps de travail et les objectifs de qualité, l’équipe Urbadaboom doit être composée
au minimum :

 d’une personne responsable de l’édition des contenus en ligne,


 d’une personne en charge, exclusivement, de la relecture des billets,
 d’une personne responsable de la boîte mail et de relancer les blogueurs et blogueuses
 d’une personne en charge d’écrire sur le blog au nom de la rédaction et du community
management.

Un Engagement éditorial
L’équipe d’Urbadaboom s’est constituée avec l’engagement de travailler pour un espace dynamique
innovant et réactif aux envies des lecteurs et lectrices. Ainsi, le premier engagement est pour la
qualité des textes proposés : l’equipe travaillera en relation avec les auteurs pour nous assurer de
leur liberté de ton, mais aussi l’adaptation des formats pour le blog et surtout une révision
grammaticale et orthographe de rigueur. Il ne doit échapper aux auteurs que ce contenu est public et
par la même engage l’image d’In Situ ainsi que celle de l’auteur. Nous avons publié une suggestion de
format patron pour les différentes rubriques de blog. Celle-ci évoluera en fonction des retours de
lectures.
Le second engagement est pour la disponibilité des textes dans les deux langues du master. Ceci est
un engagement a minima, puisque nous laissons la possibilité aux auteurs d’écrire la version originale
dans la langue de leur choix.
Troisième engagement pour des contenus engageants et engagés. Urbadaboom se veut un espace de
partage authentique, et de valorisation de l’observation et l’analyse urbaine. Nous encourageons les
auteurs à adopter une perspective propre, trouver un angle personnalisé qui fasse vibrer leur texte.

Premières expérimentations
Au mois de juin, Urbadaboom a 4 mois, 16 semaines, 24 articles publiés dont 17 billets et 910
visiteurs (uniques). Nos objectifs de publier en anglais et français sont maintenus et nous avons
également publié un texte en espagnol.
Engager les blogueurs et les blogueuses : blog.insitu@gmail.com
Rien de plus simple que d’écrire à Urbadaboom à l’adresse blog.insitu@gmail.com. Aussi réactif que
possible, par e-mail, nous avons d’abord écrit aux étudiants et alumni pour leur présenter le projet et
les encourager à écrire. Afin de stimuler les plumes et les claviers, nous avons les 3 premières
semaines soutenu un rythme de 3 articles par semaine. Suite à cela, nous avons reçu 4 propositions
d’articles. En nous essayant à notre métier, nous avons orienté les auteurs et fait la mise en relation
pour la traduction de ces mêmes articles. Chaque article étant rédigé dans la langue de choix de
l’auteur, le travail de traduction n’est pas à négliger pour répondre à nos objectifs d’inclusion des
différents masters et du partage efficace de connaissances. In Situ s’est chargé de la traduction et de
la révision des articles. Il est cependant primordial que l’auteur ait la dernière lecture sur sa
publication finale. Nous avons également reçu des propositions de collaboration entre des
Rapport d'activité 2015-2016

étudiants de l’école et des étudiants d’autres institutions. Dorénavant les co-rédactions sont
acceptées, mais nous considérons la participation d’un membre de l’École urbaine indispensable
pour une publication.
Par ailleurs, Urbadaboom a aussi fait des appels à la participation des étudiants pour faire vivre ce
blog en invitant à rejoindre l’équipe. Au regard de la période des projets collectifs, nous n’avons
confirmé aucune adhésion de fait, mais plusieurs expressions d’intérêt !
Engager à lire
Urbadaboom a également été attentif à l’envie des étudiants d’écrire et être lu. Nous avons envoyé
des articles ciblés à des alumni en les invitant à découvrir les textes et à réagir. En ce sens nous avons
confirmé que notre blog était lu, mais que la formule devait évoluer pour mieux accueillir la
participation des alumni.
À ce jour, notre blog propose les formats suivants :

 News : Cette section fut inaugurée par la publication du 21ème rapport de la Fondation Abbé
Pierre sur l’État du mal-logement en France. Elle doit être revue dans la prochaine version
d’Urbadaboom pour la rendre plus dynamique.

 Humeurs : Nous avons publié 7 photos de la semaine présentant un angle ou un instant de la


vie urbaine à Londres, Rio de Janeiro, Singapour, Paris, Venise, Shanghai. Nous avons
également publié 5 billets dans notre « Routard » partageant des contacts et bons plans sur
Bruxelles, Copenhague, Lilles, Lyon, Bangkok. Les Humeurs sont les points forts de la
première version d’Urbadaboom.
 Reportages : Nous avons publié 2 reportages, le premier sur l’expérience urbaine du campus
bostonien et l’autre sur le développement de l’agriculture urbaine comme instrument
d’inclusion sociale des migrants. Ce dernier a été traduit en français et en espagnol et
partagé sur la plateforme « migration4development ».

 Digged out : Nous avons publié 3 articles, mettant en avant les associations organisant des
promenades urbaines, sur un cycle de conférences organisé par la Mairie de Paris et le CAUE
sur la Place de l’enfant dans l’aménagement du territoire urbain et, enfin, une rétrospective
sur la série The Wire, indispensable à tous les membres de l’École Urbaine !
 Projets : nous avons publié un texte interrogeant la vision féministe des espaces urbains.
Nous avons également publié un témoignage de deux étudiantes lors d’un stage d’été à Kigali
réalisé pour Urbanistes du Monde.
Pour rendre l’expérience de lecture plus agréable, nous encourageons les auteurs à penser des
contenus modernes, visuels, ponctués d’image (photos ou dessins). Par ailleurs, Nous avons créé une
Playlist sur Spotify pour partager les chansons que nous aimons écouter en partant à la découverte
des villes, quartiers et rues de ce monde urbain. Nous recevons les conseils de musique et les
insérons sur cette playlist, qui s’écoute et se télécharge gratuitement.

Urbadaboom a un potentiel et une opportunité à saisir


En partenariat avec le pôle communication, nous avons dédié un rendez-vous Urbadaboom sur les
comptes Facebook et Twitter d’In Situ. #urbadaboom ! Le rendez-vous sera donc à réévaluer pour
les prochaines versions, en fonction des statistiques du blog.

39
In Situ – L'association des étudiants et anciens des masters d'affaires urbaines de Sciences Po

Le blog doit être au contact des étudiants, en leur proposant de publier leurs articles, leurs
impressions (par exemple des notes d’étonnement) ; mais aussi suggérer aux professeurs de
recommander des papers à la publication ! Enfin, il s’agit de trouver un moyen pour permettre aux
alumni d’écrire et partager des retours sur leurs intérêts, projets professionnels ou sur leur propre
expérience. C’est là une opportunité, beaucoup des écrits des masters ne sont pas exploités outre
mesure, nous souhaitons encourager les étudiants à publier les contenus dont ils sont fiers sous ce
format blog. Des professeurs nous ont déjà contactés dans cet élan, et nous souhaiterions confirmer
cette proposition dans les mois à venir.
Urbadaboom a également l’ambition de produire des notes de lecture sur les papers publiés des
étudiants de M2. Ces notes pourraient être l’occasion d’encourager des alumni à contribuer ou
apporter de la visibilité à ce travail. Dans ce sens, nous avons deux expériences entamées qui
demandent à être confirmées pendant l’été.
Au bout de 3 mois d’expérience (aucune publication en juin) le bilan est positif. Nous voulons
confirmer les acquis et repenser la formule en se basant sur les premières expérimentations.
Pendant l’été, nous recevrons les contributions du voyage à Stockholm et de différents projets
partant en « stage Urbanistes du Monde », mais pas seulement !
Rapport d'activité 2015-2016

41