Vous êtes sur la page 1sur 2

Grippes n° 6

2010-2011

sporadiques mercredi
13 octobre
2010

Les GROG sont membres


des réseaux européens
EISN
En partenariat avec EuroFlu
Fluresp
l’Institut de Veille Sanitaire I-Move

Quelques cas sporadiques de grippe A(H3N2), A(H1N1), B et C ont été récemment détectés dans
les prélèvements du Réseau des GROG. N’hésitez pas à prélever vos patients « grippés » et
à vacciner les personnes fragilisées par une maladie chronique ou par leur âge.
Les rhinovirus restent très actifs.
Petit récapitulatif. Depuis septembre, 5 cas de grippe ont été confirmés dans les prélèvements GROG :
- Semaine 36, GROG Ile-de-France (Noisiel, 77) : un cas isolé de grippe B chez un jeune homme de 17 ans pré-
sentant un tableau d’IRA avec fièvre à 38,5°C.
- Semaine 37, GROG Aquitaine (Biscarosse, 40) : un cas de grippe A(H3N2) chez une femme de 67 ans consul-
tant pour IRA/grippe clinique. Retour de Chine dans les jours précédant la consultation, d’autres cas parmi les
voyageurs du groupe. Pas de cas secondaires. Patiente non encore vaccinée.
- Semaine 38, GROG Bourgogne (Pouilly-en-Auxois, 21) : un cas de grippe A(H3N2) chez un homme de 34 ans,
consultant pour IRA avec fièvre à 38,7°C. Sa femme, sa petite fille et certains de ses collègues de bureau ont pré-
senté des syndromes grippaux. Aucune notion de voyage.
- Semaine 39, GROG Ile-de-France (Eragny-sur-Oise, 95) : un cas de grippe A(H1N1)2009 chez un homme de
50 ans consultant pour IRA/grippe clinique avec fièvre à 40°C. Signalement de symptômes grippaux au sein de la
famille proche. Aucune notion de voyage. Patient non vacciné contre la grippe pandémique en 2009-2010.
- Semaine 40, GROG Basse-Normandie (Caen, 14) : un cas de co-infection rhinovirus-grippe C chez un patient de
82 ans.

Vaccination antigrippale : paroles et questions de vigies GROG

D’un MG vigie GROG Géronto, Midi-Pyrénées. Le virus grippal A(H1N1)2009 a circulé de façon très
Concernant la vaccination du personnel cette année, j'ai prédominante en 2009-2010, supplantant les autres
le pressentiment que nous aurons un fort taux de refus; souches H1N1 saisonnières. Il est donc logique que
en effet j'ai déjà entendu à plusieurs reprises que le per- cette souche nouvelle soit dans le vaccin 2010-2011.
sonnel refuserait la vaccination car elle contenait des Pour autant les 3 souches A(H3N2), A(H1N1) et B sont
souches de grippe A(H1N1)2009. présentes en France et nul ne sait laquelle va circuler de
Avez-vous des conseils à nous donner ? façon prédominante. Mieux vaut protéger les personnes
Réponse GROG. Selon les médecins et pharmaciens fragiles contre ces 3 souches.
vigies GROG, il semble en effet que cet argument soit - Très régulièrement, des souches nouvelles sont intro-
régulièrement avancé pour refuser la vaccination saison- duites dans le vaccin saisonnier sans que, jusque là,
nière. Après les informations, contre-informations et personne ne s’en soit préoccupé !
autres polémiques de l’hiver dernier, cette situation D’un MG vigie GROG, Nord-Pas-de-Calais.
n’est pas étonnante. Je suis surpris de constater que les patients vaccinés par
Quelques éléments de réponse pour vos patients : l'IDE doivent faire l'avance des frais (sauf ALD). Peut-
- Le mode de production du vaccin saisonnier 2010- être aussi devront-ils payer la contribution sociale ?
2011 se fait sur le mode classique antérieur. Comment cela est-il pensable pour la santé publique ?
- Le vaccin antigrippal 2010-2011, comme tous les vac- Comment inciter les professionnels à partager cette
cins antigrippaux saisonniers, protège contre 3 souches tâche avec d'autres en pénalisant les patients ? On ne
de grippe A(H3N2), A(H1N1) et B. Le choix de ces 3 partage pas les actes, on les multiplie.
souches, fait au mois de février, s’appuie sur Pouvez-vous faire remonter l'information à qui de
les données épidémiologiques disponibles et permettant droit ? Je voulais vous faire partager ma surprise et ma
d’apprécier le potentiel épidémique des virus circulants. colère (contenue).
Compte tenu de la très grande imprévisibilité des virus
Réponse GROG. Message entendu. Nous remontons
grippaux, ce choix est toujours un peu un pari :
cette information aux autorités sanitaires et la relaierons
les experts « misent » sur les souches les plus à même
lors de la prochaine réunion du groupe de travail
de circuler plus de 6 mois plus tard.
concerné au Ministère.
Infections Respiratoires Aiguës (IRA) en médecine générale Situation épidémiologique de la grippe
Saison 2010-2011 en France métropolitaine
Comparaison avec les minima et maxima observés
entre octobre 1991 et avril 2010
Source : Réseau des GROG
40
35
30
IRA/acte (%), MG

25
20
15
10
5
0
36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14

Semaine

Activité des médecins généralistes Activité des pédiatres OCP médecins IRA SMOG
(324 sur 437) bronch (80 sur 112) bronch activité
GROG actes/j % IRA/a % AT/a particip <2 ans actes/j % IRA/a particip <2 ans en b.100 % IRA/consult.
Données Basse-Normandie 28 10% 4% 79% 38 13% 67%
cliniques Bretagne 25 9% 3% 84%
activité
30 3% 25%
activité
Centre 24 10% 3% 47% 25 13% 75% 0,0
stable stable
Haute-Normandie 38 11% 7% 75% 19 14% 67%
Pays-de-la-Loire 26 13% 5% 65% 16 16% 33%
Ile-de-France 23 12% 7% 75% en hausse 21 14% 92% en hausse 0,9

Base 100 en cours de Calcul

Base 100 en cours de Calcul


Alsace 26 8% 5% 65% 22 18% 62%
Semaine 2010/40 Bourgogne 27 12% 4% 78%
Champagne-Ardenne 26 10% 4% 71% 25 10% 80%
du 04 oct 2010 Franche-Comté 26 7% 4% 56%
activité activité
0,5
stable stable
Lorraine 25 12% 3% 89% 26 9% 100%
au 10 oct 2010 Nord-Pas-de-Calais 25 12% 4% 89%
Picardie 26 15% 5% 95%
Auvergne 26 15% 4% 56% 23 4% 36%
Lang.-Roussillon 28 5% 3% 40% activité activité
0,2
PACA 22 13% 4% 65% stable 26 25% 86% en hausse
Rhône-Alpes 27 12% 5% 83% 21 12% 81%
Aquitaine 21 17% 5% 55% 24 1% 100%
Limousin activité activité
Source : Midi-Pyrénées 25 12% 4% 85% stable 22 16% 86% en hausse
0,4
Réseau des GROG Poitou-Charentes 26 11% 3% 70%
France 25 12% 5% 74% 23 14% 71% 0,2

Agents Isolement Séro- Agents Isolement Séro- Bulletin rédigé par :


Confirmations infectieux Détections logie infectieux Détections logie
Anne Mosnier, Jean Marie Cohen,
virologiques
Grippe A(H1N1) 1 0 Métapneumovirus 0 - Isabelle Daviaud, Marion Quesne,
Marie Forestier, Françoise Barat et
Semaine 2010/39 Grippe A(H3N2) 0 0 Rhinovirus 100 - Tan Tai Bui avec l’aide de Catherine
du 27 septembre Grippe A non typée 0 0 Adénovirus 1 0 Burugorri, Isabelle Soulier, Laurent
au 3 octobre 2010 Verniest, Laurence Burnouf, Jean-
Grippe B 0 0 Entérovirus 29 1 Louis Bensoussan, Martine Valette,
Sources : Sylvie van der Werf, Dominique
VRS 4 0 Chlamydia 0 3 Rousset, Bruno Lina, Vincent Enouf,
37 laboratoires de
Para-influenza 1 1 0 Mycopl. Pneu. 1 3 Pierre Pothier, Emmanuel Debost,
virologie et Marcel Ruetsch, Hervé Berche, Ma-
CNR des virus Para-influenza 2 0 0 Fièvre Q 0 5 rie-Claire Servais, Sylvie Laganier et
influenzae des membres du Réseau des GROG
Para-influenza 3 6 0
Régions Nord et et des réseaux RENAL, EISN, Euro-
Sud Para-influenza 4 1 0 flu, Fluresp et I-Move.

Réseau des GROG France 2010-2011


Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 6 - mercredi 13 octobre 2010