Vous êtes sur la page 1sur 350

Circuits Logiques

Jean-Claude Bajard

IUT de Montpellier
ARCHI1

Algèbre de Boole

Définition 1
L’ensemble {0, 1} muni des lois :


Jean-Claude Bajard 2
ARCHI1

Algèbre de Boole

Définition 1
L’ensemble {0, 1} muni des lois :
• “ou”, +

Jean-Claude Bajard 2
ARCHI1

Algèbre de Boole

Définition 1
L’ensemble {0, 1} muni des lois :
• “ou”, +
• “et”, .

Jean-Claude Bajard 2
ARCHI1

Algèbre de Boole

Définition 1
L’ensemble {0, 1} muni des lois :
• “ou”, +
• “et”, .
• “négation”, A ou encore ¬A

Jean-Claude Bajard 2
ARCHI1

Algèbre de Boole

Définition 1
L’ensemble {0, 1} muni des lois :
• “ou”, +
• “et”, .
• “négation”, A ou encore ¬A

est une algèbre de Boole.

Jean-Claude Bajard 2
ARCHI1

Propriétés





Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives





Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +


Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .


Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre


Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre
A(B + C) = AB + AC

Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre
A(B + C) = AB + AC et A + (B.C) = (A + B).(A + C)

Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre
A(B + C) = AB + AC et A + (B.C) = (A + B).(A + C)
• la négation est involutive ¬¬A = A = A

Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre
A(B + C) = AB + AC et A + (B.C) = (A + B).(A + C)
• la négation est involutive ¬¬A = A = A
• loi de Morgan :

Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre
A(B + C) = AB + AC et A + (B.C) = (A + B).(A + C)
• la négation est involutive ¬¬A = A = A
• loi de Morgan : A + B = A . B

Jean-Claude Bajard 3
ARCHI1

Propriétés

• + et . sont associatives et commutatives


• 0 élément neutre de +
• 1 élément neutre de .
• + et . sont distributives l’une sur l’autre
A(B + C) = AB + AC et A + (B.C) = (A + B).(A + C)
• la négation est involutive ¬¬A = A = A
• loi de Morgan : A + B = A . B et A.B = A + B

Jean-Claude Bajard 3
LES OPÉRATEURS DE BASE
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NON

A A
A 0
1

Jean-Claude Bajard 5
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NON

A A
A 0
1

Jean-Claude Bajard 5
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NON

A A
A 0 1
1

Jean-Claude Bajard 5
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NON

A A
A 0 1
1 0

Jean-Claude Bajard 5
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur ET, AND

A B A.B
0 0
A.B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 6
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur ET, AND

A B A.B
0 0
A.B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 6
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur ET, AND

A B A.B
0 0 0
A.B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 6
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur ET, AND

A B A.B
0 0 0
A.B 0 1 0
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 6
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur ET, AND

A B A.B
0 0 0
A.B 0 1 0
1 0 0
1 1

Jean-Claude Bajard 6
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur ET, AND

A B A.B
0 0 0
A.B 0 1 0
1 0 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 6
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur OU, OR

A B A + B
0 0
A + B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 7
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur OU, OR

A B A + B
0 0
A + B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 7
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur OU, OR

A B A + B
0 0 0
A + B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 7
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur OU, OR

A B A + B
0 0 0
A + B 0 1 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 7
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur OU, OR

A B A + B
0 0 0
A + B 0 1 1
1 0 1
1 1

Jean-Claude Bajard 7
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur OU, OR

A B A + B
0 0 0
A + B 0 1 1
1 0 1
1 1 1

Jean-Claude Bajard 7
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NAND

A B A.B
0 0
A.B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 8
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NAND

A B A.B
0 0
A.B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 8
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NAND

A B A.B
0 0 1
A.B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 8
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NAND

A B A.B
0 0 1
A.B 0 1 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 8
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NAND

A B A.B
0 0 1
A.B 0 1 1
1 0 1
1 1

Jean-Claude Bajard 8
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NAND

A B A.B
0 0 1
A.B 0 1 1
1 0 1
1 1 0

Jean-Claude Bajard 8
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NOR

A B A + B
0 0
A + B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 9
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NOR

A B A + B
0 0
A + B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 9
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NOR

A B A + B
0 0 1
A + B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 9
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NOR

A B A + B
0 0 1
A + B 0 1 0
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 9
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NOR

A B A + B
0 0 1
A + B 0 1 0
1 0 0
1 1

Jean-Claude Bajard 9
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur NOR

A B A + B
0 0 1
A + B 0 1 0
1 0 0
1 1 0

Jean-Claude Bajard 9
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0
A ⊕ B 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0
A ⊕ B = AB + AB 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0
A ⊕ B = AB + AB 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0 0
A ⊕ B = AB + AB 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0 0
A ⊕ B = AB + AB 0 1 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0 0
A ⊕ B = AB + AB 0 1 1
1 0 1
1 1

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

L’opérateur XOR

A B A ⊕ B
0 0 0
A ⊕ B = AB + AB 0 1 1
1 0 1
1 1 0

Jean-Claude Bajard 10
ARCHI1 Les opérateurs de base

Entrées et sorties
• Fan-in nombre maximal d’entrées
• Fan-out nombre maximal de portes pouvant être alimentées
• Exemple:

• Exemple:

Jean-Claude Bajard 11
ARCHI1 Les opérateurs de base

Entrées et sorties
• Fan-in nombre maximal d’entrées
• Fan-out nombre maximal de portes pouvant être alimentées
• Exemple:

• Exemple:

Jean-Claude Bajard 11
ARCHI1 Les opérateurs de base

Entrées et sorties
• Fan-in nombre maximal d’entrées
• Fan-out nombre maximal de portes pouvant être alimentées
• Exemple:

ce qui s’écrit

• Exemple:

Jean-Claude Bajard 11
ARCHI1 Les opérateurs de base

Entrées et sorties
• Fan-in nombre maximal d’entrées
• Fan-out nombre maximal de portes pouvant être alimentées
• Exemple:

ce qui s’écrit

• Exemple:

Jean-Claude Bajard 11
ARCHI1 Les opérateurs de base

Entrées et sorties
• Fan-in nombre maximal d’entrées
• Fan-out nombre maximal de portes pouvant être alimentées
• Exemple:

ce qui s’écrit

• Exemple:

Jean-Claude Bajard 11
SIMPLIFICATIONS
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels


?
?
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


?
?
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A
?
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A
?
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
?
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B= A.B.A.B
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B= A.B.A.B= A + A + B + B
?

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B= A.B.A.B= A + A + B + B
?A + B

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B= A.B.A.B= A + A + B + B
?A + B= A.A.B.B

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B= A.B.A.B= A + A + B + B
?A + B= A.A.B.B= A + B + A + B

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Opérateurs universels

• NAND et NOR sont des opérateurs universels


? A= A.A = A + A
? A.B= A.B.A.B= A + A + B + B
?A + B= A.A.B.B= A + B + A + B
• Intérêt: les circuits CMOS (complementary metal oxyde semi-
conductor)

Jean-Claude Bajard 13
ARCHI1 Simplifications

Formes canoniques

Jean-Claude Bajard 14
ARCHI1 Simplifications

Formes canoniques

• Première forme canonique: expression écrite sous la forme d’une somme de


produits

Jean-Claude Bajard 14
ARCHI1 Simplifications

Formes canoniques

• Première forme canonique: expression écrite sous la forme d’une somme de


produits
exemple: ABC + E GC + ... + BD

Jean-Claude Bajard 14
ARCHI1 Simplifications

Formes canoniques

• Première forme canonique: expression écrite sous la forme d’une somme de


produits
exemple: ABC + E GC + ... + BD
• Seconde forme canonique: expression écrite sous la forme d’un produit de sommes

Jean-Claude Bajard 14
ARCHI1 Simplifications

Formes canoniques

• Première forme canonique: expression écrite sous la forme d’une somme de


produits
exemple: ABC + E GC + ... + BD
• Seconde forme canonique: expression écrite sous la forme d’un produit de sommes
exemple: (A + B + C) . (E + G + C) . ... . (B + D)

Jean-Claude Bajard 14
ARCHI1 Simplifications

Théorème de Shannon


Jean-Claude Bajard 15
ARCHI1 Simplifications

Théorème de Shannon

• Soit f une fonction simple de n variables


Jean-Claude Bajard 15
ARCHI1 Simplifications

Théorème de Shannon

• Soit f une fonction simple de n variables


• Première forme canonique:

Jean-Claude Bajard 15
ARCHI1 Simplifications

Théorème de Shannon

• Soit f une fonction simple de n variables


• Première forme canonique:
f(x1, ..., xi, ..., xn) = xif(x1, ..., 1, ..., xn) + xif(x1, ..., 0, ..., xn)

Jean-Claude Bajard 15
ARCHI1 Simplifications

Théorème de Shannon

• Soit f une fonction simple de n variables


• Première forme canonique:
f(x1, ..., xi, ..., xn) = xif(x1, ..., 1, ..., xn) + xif(x1, ..., 0, ..., xn)
• Seconde forme canonique:

Jean-Claude Bajard 15
ARCHI1 Simplifications

Théorème de Shannon

• Soit f une fonction simple de n variables


• Première forme canonique:
f(x1, ..., xi, ..., xn) = xif(x1, ..., 1, ..., xn) + xif(x1, ..., 0, ..., xn)
• Seconde forme canonique:
f(x1, ..., xi, ..., xn) = (xi + f(x1, ..., 0, ..., xn)) . (xi + f(x1, ..., 1, ..., xn))

Jean-Claude Bajard 15
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0
0 0 1
0 1 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1
0 1 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) =

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC
• Seconde forme canonique:

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC
• Seconde forme canonique:
f(A, B, C) =

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC
• Seconde forme canonique:
f(A, B, C) = (A + B + C)

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC
• Seconde forme canonique:
f(A, B, C) = (A + B + C) . (A + B + C)

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC
• Seconde forme canonique:
f(A, B, C) = (A + B + C) . (A + B + C) . (A + B + C)

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Application aux formes canoniques


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC table de vérité 0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

• Première forme canonique:


f(A, B, C) = ABC + ABC + ABC + ABC
• Seconde forme canonique:
f(A, B, C) = (A + B + C) . (A + B + C) . (A + B + C) . (A + B + C)

Jean-Claude Bajard 16
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification







Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence:





Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A





Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A





Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité:




Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1




Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1




Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0




Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant:



Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1



Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0



Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion:


Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A


Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A


Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité:

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité: A(B + AC) = AB + AC

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité: A(B + AC) = AB + AC et A + B(A + C) = (A + B)(A + C)

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité: A(B + AC) = AB + AC et A + B(A + C) = (A + B)(A + C)
• A(A + B) = AB

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité: A(B + AC) = AB + AC et A + B(A + C) = (A + B)(A + C)
• A(A + B) = AB et A + AB = A + B

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité: A(B + AC) = AB + AC et A + B(A + C) = (A + B)(A + C)
• A(A + B) = AB et A + AB = A + B
• (A + B)(A + B) = A

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Règles de simplification

• Idempotence: A + A = A et A.A = A
• Dualité: 1 = 0 et 0 = 1 d’où A + A = 1 et A.A = 0
• Absorbant: A + 1 = 1 et A.0 = 0
• Absorbtion: A(A + B) = A et A + AB = A
• Modularité: A(B + AC) = AB + AC et A + B(A + C) = (A + B)(A + C)
• A(A + B) = AB et A + AB = A + B
• (A + B)(A + B) = A et AB + AB = A

Jean-Claude Bajard 17
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Le principe:
? écrire une table de vérité en dimension deux où une seule variable est modifiée entre
deux cases voisines
? regrouper les valeurs identiques voisines: les 1 pour trouver la première forme
canonique, les 0 pour la seconde forme.

Jean-Claude Bajard 18
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
0 0 1 0
0 1 0 0
0 1 1 1
1 0 0 0
1 0 1 1
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1
1 0 0 0
1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1
1 0 0 0
1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1
1 0 0 0
1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1 0
1 0 0 0
1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1 0 1
1 0 0 0
1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1 0 1
1 0 0 0
1 1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1 0 1
1 0 0 0
1 1 1 1
1 0 1 1
1 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1 0 1
1 0 0 0
1 1 1 1
1 0 1 1
1 0 0
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC


A B C f(A,B,C)
0 0 0 0
f() C 0 1
0 0 1 0
A B
0 1 0 0
0 0 0 0
0 1 1 1 Table de Karnaugh →
0 1 0 1
1 0 0 0
1 1 1 1
1 0 1 1
1 0 0 1
1 1 0 1
1 1 1 1

Jean-Claude Bajard 19
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

Jean-Claude Bajard 20
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1
A B
0 0 0 0
• ⇒ AB
0 1 0 1
1 1 1 1
1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 20
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1 f() C 0 1
A B A B
0 0 0 0 0 0 0 0
• ⇒ AB ⇒ AC
0 1 0 1 0 1 0 1
1 1 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 20
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1 f() C 0 1 f() C 0 1


A B A B A B
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
• ⇒ AB ⇒ AC ⇒ BC
0 1 0 1 0 1 0 1 0 1 0 1
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 20
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1 f() C 0 1 f() C 0 1


A B A B A B
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
• ⇒ AB ⇒ AC ⇒ BC
0 1 0 1 0 1 0 1 0 1 0 1
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 0 1

• Premère forme: f(A, B, C) = AB + AC + BC

Jean-Claude Bajard 20
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

Jean-Claude Bajard 21
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1
A B
0 0 0 0
• A+B
0 1 0 1
1 1 1 1
1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 21
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1 f() C 0 1
A B A B
0 0 0 0 0 0 0 0
• A+B A+C
0 1 0 1 0 1 0 1
1 1 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 21
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1 f() C 0 1 f() C 0 1


A B A B A B
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
• A+B A+C B+C
0 1 0 1 0 1 0 1 0 1 0 1
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 21
ARCHI1 Simplifications

Tables de Karnaugh (suite)

• Soit f(A, B, C) = A.(B + BC) + ABC

f() C 0 1 f() C 0 1 f() C 0 1


A B A B A B
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
• A+B A+C B+C
0 1 0 1 0 1 0 1 0 1 0 1
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 0 0 1 1 0 0 1 1 0 0 1

• f(A, B, C) = (A + B) . (A + C) . (B + C)

Jean-Claude Bajard 21
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10
A B C
0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1
0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1
regroupements
0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1
regroupements
0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1

• f(A, B, C, D, E) =

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1
regroupements
0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1

• f(A, B, C, D, E) = ACD E

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1
regroupements
0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1

• f(A, B, C, D, E) = ACD E + DE

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1
regroupements
0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1

• f(A, B, C, D, E) = ACD E + DE + B C E

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude d’un exemple

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0 1 1
0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 1 0
0 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1
regroupements
0 1 0 1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1
1 1 0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 1 0
1 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 0 1 0
1 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 1 0 1 1

• f(A, B, C, D, E) = ACD E + DE + B C E + A B E

Jean-Claude Bajard 22
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Les regroupements correspondent à des puissances de deux: 2, 4, 8 l’exposant


représente le nombre de variables éliminées.
• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:
D E 00 01 11 10
A B C
0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0

Jean-Claude Bajard 23
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10
A B C
0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0

Jean-Claude Bajard 24
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0

Jean-Claude Bajard 24
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0

• f(A, B, C, D, E) =

Jean-Claude Bajard 24
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0

• f(A, B, C, D, E) = AC + ACE

Jean-Claude Bajard 24
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0

• f(A, B, C, D, E) = AC + ACE = ACE + CE

Jean-Claude Bajard 24
ARCHI1 Simplifications

Etude de cas des tables de Karnaugh

• Soit f(A, B, C, D, E) définie par:


D E 00 01 11 10 D E 00 01 11 10
A B C A B C
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 1 1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1
0 1 1 1 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1
0 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0
1 1 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0
1 1 1 1 0 0 1 1 1 1 1 0 0 1
1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 1 0 0 1
1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0

• f(A, B, C, D, E) = AC + ACE = ACE + CE = AC + CE

Jean-Claude Bajard 24
UNITÉ ARITHMÉTIQUE ET LOGIQUE
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0
• table de vérité: 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0
• table de vérité: 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0 1
1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0 1
1 1 1

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0 1
1 1 1 0

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0 1
1 1 1 0
• On en déduit que:

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0 1
1 1 1 0
• On en déduit que: c = ab

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition de deux chiffres binaires

• a et b deux chiffres binaires: nous avons


a+b=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
a b c s
0 0 0 0
• table de vérité: 0 1 0 1
1 0 0 1
1 1 1 0
• On en déduit que: c = ab et que s = a ⊕ b

Jean-Claude Bajard 26
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un half-adder

Jean-Claude Bajard 27
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un half-adder

a b

Jean-Claude Bajard 27
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un half-adder

a b

s ou encore

Jean-Claude Bajard 27
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un half-adder

a b
a b

c
c HA

s ou encore s

Jean-Claude Bajard 27
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0
• table de Karnaugh:
0 1
1 1
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1
1 1
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1
1 1
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1 1
1 1
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1 1 0
1 1
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1 1 0
1 1 0
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1 1 0
1 1 0 1
1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1 1 0
1 1 0 1
1 0 1

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1
a b
0 0 0 1
• table de Karnaugh:
0 1 1 0
1 1 0 1
1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1
1 1 0 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1
1 1 0 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1
1 1 0 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0
1 1 0 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0 0

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0 0 1

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0 0 1
• On en déduit que:

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0 0 1
• On en déduit que: s = a ⊕ b ⊕ e

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0 0 1
• On en déduit que: s = a ⊕ b ⊕ e et que c = ab + ae + be

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Addition avec retenue entrante

• a et b deux chiffres binaires et e la retenue entrante: nous avons


a+b+e=2∗c+s
où c est la retenue et s le chiffre sortant
s e 0 1 c e 0 1
a b a b
0 0 0 1 0 0 0 0
• table de Karnaugh:
0 1 1 0 0 1 0 1
1 1 0 1 1 1 1 1
1 0 1 0 1 0 0 1
• On en déduit que: s = a ⊕ b ⊕ e et que c = ab + ae + be = ab + e(a ⊕ b)

Jean-Claude Bajard 28
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un full-adder

Jean-Claude Bajard 29
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un full-adder

a b

c
e

Jean-Claude Bajard 29
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un full-adder

a b

c
e

s ou encore

Jean-Claude Bajard 29
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un full-adder

a b

a b
c
e
c FA e

s ou encore s

Jean-Claude Bajard 29
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Schéma d’un full-adder

a b

a b
c
e
c FA e

s ou encore s

Jean-Claude Bajard 30
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres


Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture

Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c FA FA FA HA

s3 s2 s1 s0

Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c FA FA FA HA

s3 s2 s1 s0

• A+B=

Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c FA FA FA HA

s3 s2 s1 s0

• A + B = c24

Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c FA FA FA HA

s3 s2 s1 s0

• A + B = c24 + s323 + s222 + s121 + s020

Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

addition de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c FA FA FA HA

s3 s2 s1 s0

• A + B = c24 + s323 + s222 + s121 + s020 = S + c24

Jean-Claude Bajard 31
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres


Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c 1
FA FA FA FA

s3 s2 s1 s0

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c 1
FA FA FA FA

s3 s2 s1 s0

• A − B+24 =

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c 1
FA FA FA FA

s3 s2 s1 s0

• A − B+24 = c24

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c 1
FA FA FA FA

s3 s2 s1 s0

• A − B+24 = c24 + s323 + s222 + s121 + s020

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c 1
FA FA FA FA

s3 s2 s1 s0

• A − B+24 = c24 + s323 + s222 + s121 + s020 = S + c24

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

soustraction de deux nombres

• Soient A = a323 + a222 + a121 + a020 et B = b323 + b222 + b121 + b020


• Exemple d’architecture pour le calcul de A − B
a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

c 1
FA FA FA FA

s3 s2 s1 s0

• A − B+24 = c24 + s323 + s222 + s121 + s020 = S + c24


Si c = 1 alors A ≥ B sinon A < B

Jean-Claude Bajard 32
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Multiplexeur

• Selection par la commande t de l’entrée a ou b:

Jean-Claude Bajard 33
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Multiplexeur

• Selection par la commande t de l’entrée a ou b: s =

Jean-Claude Bajard 33
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Multiplexeur

• Selection par la commande t de l’entrée a ou b: s = bt + at

Jean-Claude Bajard 33
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Multiplexeur

• Selection par la commande t de l’entrée a ou b: s = bt + at


a b

Jean-Claude Bajard 33
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Multiplexeur

• Selection par la commande t de l’entrée a ou b: s = bt + at


a b

s ou encore

Jean-Claude Bajard 33
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Multiplexeur

• Selection par la commande t de l’entrée a ou b: s = bt + at


a b

a b


M t

s ou encore s

Jean-Claude Bajard 33
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur


Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur

• Exemple d’architecture:


Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur

• Exemple d’architecture:

a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

M M M M

c FA FA FA FA t

s3 s2 s1 s0


Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur

• Exemple d’architecture:

a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

M M M M

c FA FA FA FA t

s3 s2 s1 s0

• Si t = 0

Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur

• Exemple d’architecture:

a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

M M M M

c FA FA FA FA t

s3 s2 s1 s0

• Si t = 0 alors addition

Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur

• Exemple d’architecture:

a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

M M M M

c FA FA FA FA t

s3 s2 s1 s0

• Si t = 0 alors addition
• Si t = 1

Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

additionneur-soustracteur

• Exemple d’architecture:

a3 b3 a2 b2 a1 b1 a0 b0

M M M M

c FA FA FA FA t

s3 s2 s1 s0

• Si t = 0 alors addition
• Si t = 1 alors soustration

Jean-Claude Bajard 34
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Décodeur


Jean-Claude Bajard 35
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Décodeur
• Principe: activer la sortie correspondant au numéro entrant

Jean-Claude Bajard 35
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Décodeur
• Principe: activer la sortie correspondant au numéro entrant
• Exemple: décodeur à trois entrées

Jean-Claude Bajard 35
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Décodeur
• Principe: activer la sortie correspondant au numéro entrant
• Exemple: décodeur à trois entrées
• Exemple d’architecture:

Jean-Claude Bajard 35
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Décodeur
• Principe: activer la sortie correspondant au numéro entrant
• Exemple: décodeur à trois entrées
• Exemple d’architecture:

7 6 5 4 3 2 1 0

Jean-Claude Bajard 35
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Décodeur
• Principe: activer la sortie correspondant au numéro entrant
• Exemple: décodeur à trois entrées
• Exemple d’architecture:

7 6 5 4 3 2 1 0

Jean-Claude Bajard 36
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Encodeur



Jean-Claude Bajard 37
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Encodeur

• Principe: activer les sorties correspondant au numéro de la connexion entrante



Jean-Claude Bajard 37
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Encodeur

• Principe: activer les sorties correspondant au numéro de la connexion entrante


• Exemple: encodeur à huit entrées

Jean-Claude Bajard 37
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Encodeur

• Principe: activer les sorties correspondant au numéro de la connexion entrante


• Exemple: encodeur à huit entrées
• Exemple d’architecture: sans contrôle d’erreur

Jean-Claude Bajard 37
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Encodeur

• Principe: activer les sorties correspondant au numéro de la connexion entrante


• Exemple: encodeur à huit entrées
• Exemple d’architecture: sans contrôle d’erreur
0
1
2
3
4
5
6
7

c b a

Jean-Claude Bajard 37
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Encodeur

• Principe: activer les sorties correspondant au numéro de la connexion entrante


• Exemple: encodeur à huit entrées
• Exemple d’architecture: sans contrôle d’erreur
0
1
2
3
4
5
6
7

c b a

Jean-Claude Bajard 38
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique

Jean-Claude Bajard 39
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique


retenue
logique

A
S
B

F1

F0

selecteur additionneur

Jean-Claude Bajard 39
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique


retenue
logique

A
S
B

F1

F0

selecteur additionneur

Jean-Claude Bajard 40
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique


retenue
logique

A
S
B

F1

F0

selecteur additionneur

Jean-Claude Bajard 41
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique


retenue
logique

A
S
B

F1

F0

selecteur additionneur

Jean-Claude Bajard 42
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique


retenue
logique

A
S
B

F1

F0

selecteur additionneur

Jean-Claude Bajard 43
ARCHI1 Unité Arithmétique et Logique

Unité arithmétique et logique


retenue
logique

A
S
B

F1

F0

selecteur additionneur

Jean-Claude Bajard 44
PRINCIPE DE MÉMORISATION
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

C C

A A

si c = 0

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

C C C

A A A

si c = 0 si c = 1

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

C C C

A A A

si c = 0 si c = 1
• Schémas :

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

C C C

A A A

si c = 0 si c = 1
• Schémas :
C

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Eléments utiles

• Switch bilateral (interrupteur) en CMOS

C C C

A A A

si c = 0 si c = 1
• Schémas :
C
A

A
autre notation (venant du TTL) C

Jean-Claude Bajard 46
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


• Mémoire dynamique : par chargement d’une capacité

Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


• Mémoire dynamique : par chargement d’une capacité
A

Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


• Mémoire dynamique : par chargement d’une capacité
A

• Mémoire dynamique utilisant un inverseur

Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


• Mémoire dynamique : par chargement d’une capacité
A

• Mémoire dynamique utilisant un inverseur C

Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


• Mémoire dynamique : par chargement d’une capacité
A

• Mémoire dynamique utilisant un inverseur C

• Mémoire statique de base:

Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation


• Mémoire dynamique : par chargement d’une capacité
A

• Mémoire dynamique utilisant un inverseur C

• Mémoire statique de base:

Jean-Claude Bajard 47
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation suite

Jean-Claude Bajard 48
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation suite

Jean-Claude Bajard 49
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation suite

Jean-Claude Bajard 50
ARCHI1 Principe de mémorisation

Les bases de la mémorisation suite

Jean-Claude Bajard 51
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

Jean-Claude Bajard 52
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q

Q
S

Jean-Claude Bajard 52
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 - -
0 1
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 52
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 - -
0 1
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 53
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 - -
0 1
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 54
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 - -
0 1
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 55
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 - -
0 1 1 0
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 55
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0
0 1 1 0
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 56
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 56
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 57
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 58
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 59
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0 0 1
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 59
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0 0 1
S
table de vérité 1 1

Jean-Claude Bajard 60
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set)

R
Q
R S Q Q
0 0 Q Q
0 1 1 0
Q 1 0 0 1
S
table de vérité 1 1 0 0

Jean-Claude Bajard 60
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set) (fin)

R
Q

Q
S
se représente

Jean-Claude Bajard 61
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS (Reset,Set) (fin)

R
Q R Q

Q S Q
S
se représente

Jean-Claude Bajard 61
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS synchrone ou RST

R
R Q
T

S Q
S

Jean-Claude Bajard 62
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS synchrone ou RST

R
R Q
T

S Q
S T =1

Jean-Claude Bajard 62
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS synchrone ou RST

R
R Q
T

S Q
S T = 1 lecture

Jean-Claude Bajard 62
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS synchrone ou RST

R
R Q
T

S Q
S T = 1 lecture
T =0

Jean-Claude Bajard 62
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS synchrone ou RST

R
R Q
T

S Q
S T = 1 lecture
T = 0 mémorisation

Jean-Claude Bajard 62
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule RS synchrone ou RST

R R Q
R Q
T T
S Q S Q
S T = 1 lecture
T = 0 mémorisation

Jean-Claude Bajard 62
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule D

D
R Q
T
S Q

Jean-Claude Bajard 63
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule D

D
R Q
T
S Q
T =1

Jean-Claude Bajard 63
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule D

D
R Q
T
S Q
T = 1 lecture

Jean-Claude Bajard 63
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule D

D
R Q
T
S Q
T = 1 lecture
T =0

Jean-Claude Bajard 63
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule D

D
R Q
T
S Q
T = 1 lecture
T = 0 mémorisation

Jean-Claude Bajard 63
ARCHI1 Principe de mémorisation

La bascule D

D Q
D
R Q
T
S Q
T Q
T = 1 lecture
T = 0 mémorisation

Jean-Claude Bajard 63
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

Q
lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

D
maintien

Q
lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

D
maintien

Q
lecture lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

D
maintien maintien

Q
lecture lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

D
maintien maintien

Q
lecture lecture lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

D
maintien maintien

Q
lecture lecture lecture lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme de la bascule D

D
maintien maintien maintien

Q
lecture lecture lecture lecture

Jean-Claude Bajard 64
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge

Jean-Claude Bajard 65
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge

• Le principe : saisir l’information lors du changement d’état de l’horloge

Jean-Claude Bajard 65
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge

• Le principe : saisir l’information lors du changement d’état de l’horloge


front montant

T ou Ck

Jean-Claude Bajard 65
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge

• Le principe : saisir l’information lors du changement d’état de l’horloge


front montant

T ou Ck

• ou encore

Jean-Claude Bajard 65
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge

• Le principe : saisir l’information lors du changement d’état de l’horloge


front montant front descendant

T ou Ck T ou Ck

D D

Q Q

• ou encore

Jean-Claude Bajard 65
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge : exemple

• Cette bascule D comporte 3 RS (1,2) (3,4) et (5,6)

R
1 2 5 Q

D
3 4 6 Q
S

• T ou Ck

Jean-Claude Bajard 66
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge : exemple

• Si C = 1 alors R = S = 0, (5,6) est bloquée

R
1 2 5 Q

D
3 4 6 Q
S

• T ou Ck

Jean-Claude Bajard 67
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge : exemple

• Si C = 1 et D = 1 alors (3,4) est instable

R
1 2 5 Q

D
3 4 6 Q
S

• T ou Ck

Jean-Claude Bajard 68
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge : exemple

• Si C = 1 et D = 0 alors (1,2) est instable

R
1 2 5 Q

D
3 4 6 Q
S

• T ou Ck

Jean-Claude Bajard 69
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule sur front d’horloge : exemple

• si C & 0 alors (1,2) se stabilise, puis R bloque 4 et 1

R
1 2 5 Q

D
3 4 6 Q
S

• T ou Ck

Jean-Claude Bajard 70
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule D sur front d’horloge

Jean-Claude Bajard 71
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule D sur front d’horloge

• parfois nommée flip-flop

Jean-Claude Bajard 71
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule D sur front d’horloge

• parfois nommée flip-flop

D Q

T Q

• front montant

Jean-Claude Bajard 71
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule D sur front d’horloge

• parfois nommée flip-flop

D Q

T Q

• front montant ou encore

Jean-Claude Bajard 71
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule D sur front d’horloge

• parfois nommée flip-flop

D Q D Q

T Q T Q

• front montant ou encore front descendant

Jean-Claude Bajard 71
ARCHI1 Principe de mémorisation

Exemple : registre 8 bits

20 19 18 17 16 15 14 13 12 11

VCC
D Q D Q D Q D Q

ck ck ck ck
CLR CLR CLR CLR

CLR CLR CLR CLR


ck ck ck ck

Q D Q D Q D Q D
GRD

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Jean-Claude Bajard 72
ARCHI1 Principe de mémorisation

exemple de mémoire 3 bits


I0 I1 I2

Entrée des données


D Q D Q D Q

ck ck ck

RD

Jean-Claude Bajard 73
ARCHI1 Principe de mémorisation

exemple de mémoire 2X3 bits


I2
I1
I0
Entrée des données
D Q D Q D Q

ck ck ck

D Q D Q D Q
@
ck ck ck

CS
RD

Jean-Claude Bajard 74
ARCHI1 Principe de mémorisation

exemple de mémoire 4X3 bits


I2
I1
I0
Entrée des données
D Q D Q D Q

ck ck ck

D Q D Q D Q

ck ck ck

D Q D Q D Q
@1
@2
ck ck ck

D Q D Q D Q

ck ck ck

CS
RD
OE

Jean-Claude Bajard 75
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule JK sur front d’horloge

Jean-Claude Bajard 76
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule JK sur front d’horloge

J K Ck Q état
0 0 ↑ Q maintien
• table de vérité 0 1 ↑ J
1 0 ↑ J
1 1 ↑ Q échange

Jean-Claude Bajard 76
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule JK sur front d’horloge

J K Ck Q état
0 0 ↑ Q maintien
• table de vérité 0 1 ↑ J
1 0 ↑ J
1 1 ↑ Q échange

J Q
Ck
K Q

• front montant

Jean-Claude Bajard 76
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule JK sur front d’horloge

J K Ck Q état
0 0 ↑ Q maintien
• table de vérité 0 1 ↑ J
1 0 ↑ J
1 1 ↑ Q échange

J Q
Ck
K Q

• front montant ou encore

Jean-Claude Bajard 76
ARCHI1 Principe de mémorisation

Bascule JK sur front d’horloge

J K Ck Q état
0 0 ↑ Q maintien
• table de vérité 0 1 ↑ J
1 0 ↑ J
1 1 ↑ Q échange

J Q
J Q
Ck Ck
K Q K Q

• front montant ou encore front descendant

Jean-Claude Bajard 76
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme d’une bascule JK

Jean-Claude Bajard 77
ARCHI1 Principe de mémorisation

Chronogramme d’une bascule JK

Ck

lecture echange maintien lecture maintien

Jean-Claude Bajard 77
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 78
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 79
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 80
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 81
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 82
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 83
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 84
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 85
ARCHI1 Principe de mémorisation

Compteur avec des bascules JK

1 J Q 1 J Q 1 J Q 1 J Q
T Ck Ck Ck Ck
1 Q 1
1 K Q K K Q 1 K Q

A B C D E

Jean-Claude Bajard 86