Vous êtes sur la page 1sur 3

EXAMEN

Semestre : 1 X 2
Module : Architecture des réseaux
Enseignant(s) : Hela CHAIEB, Anissa FARHATI
Classe(s) : STIC L2
Documents autorisés : OUI NON X Nombre de pages : 2 pages
Date : Heure Durée : 1 heure 30 minutes
ETUDIANT(e)
N° Carte : …………………………………………………………... Classe : ……………
Nom et Prénom : ……………………………………………… .. Salle : ………………

PARTIE I
(5 points = 1+1+1+1+1)
1) Schématiser la structure de la trame HDLC. A partir de quel champ peut-on distinguer
les différents types de trames ?

2) Dans la couche liaison de données, l’unité de données s’appelle


a. D-PDU
b. Trame
c. Suite de bits
d. Datagramme
3) Citer les différents types de trames HDLC et indiquer la particularité de chaque type.

HDLC est un protocole de transmission fiable qui opère en mode connecté : il existe trois
types 2 bits suffisent pour les distinguer
Trames de gestion de la liaison (U)
Demande de connexion, acceptation, refus, libération de la connexion
Trames d’informations (I)
Trames de transmission effective des données.
Trames de supervision de la transmission (S)
Acquittements : positifs et négatifs

4) Le code de Hamming permet :


a. Seulement de détecter l’erreur
b. Seulement de corriger l’erreur
c. De détecter et corriger l’erreur
d. La correction d’un bloc de données sur un seul bit
5) Comment s’effectue la synchronisation dans une procédure HDLC (High level Data Link
Control)?
La synchronisation dans HDLC est effectuée via le fanion d’entête : 01111110. Le codage
utilisé doit assurer assez de transitions dans le fanion pour que le récepteur puisse se
synchroniser

PARTIE II

Exercice 1 (3 points = 1,5+1,5)

Utiliser le code Miller et Manchester pour coder la suite binaire suivante

011101000010101

Exercice 2 (5 points = 2,5+2,5)

Soit la suite d’éléments binaires 0 1 1 1 0 1 0 0 0 0 1 0 1 0 1 .


a- Donner le bloc a transmettre sur le réseau pour ces données, en supposant qu’on utilise un
code polynomial de polynôme générateur x5 + x3 + 1.
On reçoit le bloc suivant : 0 0 0 1 0 1 0 0 0 0 1 0 1 0 1 0 0 0 1 0.
b- En utilisant le contrôle d’erreur avec le même polynôme générateur, quelle est la décision
prise par le récepteur concernant ce bloc ?

Le polynôme M(x) correspondant au message est égal à x13 + x12 + x11 + x9 + x4 + x2 + 1.


Multiplions-le par x5, ce qui donne :
P(x) = x5*M(x) = x18 + x17 + x16 + x14 + x9 + x7 + x5.
Le reste R(x) vaut x4 + x2 + x + 1. Le mot de code émis est :
P(x) = x18 + x17 + x16 + x14 + x9 + x7 + x5 + x4 + x2 + x + 1.
Le polynôme M(x) correspondant au mot de code reçu vaut :
x16 + x14 + x9 + x7 + x5 + x + 1.
Il n’est pas identique au mot de code émis. Effectivement, la division polynomiale donne
un reste non nul, valant :
R(x) = x4 + x2 + 1.
Le récepteur refusera donc le bloc de données.

Exercice 3 (5 points = 2,5+2,5)

On souhaite envoyer le bloc de données 1101.


a- Déterminer le bloc A ou mot code que l'on envoie effectivement sur le canal en
utilisant le code de Hamming. NB: Explication détaillée
b- On reçoit le bloc 1010100. Corriger l’erreur éventuelle
NB : on utilise la matrice de parité suivante :

Exercice 4 (2 points = 1+1)