Vous êtes sur la page 1sur 8

Université de Versailles-Saint Quentin

en Yvelines

1ère année de licence en droit

INSTITUTIONS JUDICIAIRES

Cours de Vincent Vigneau


professeur associé

1
Bibliographie

- R. Perrot, « Institutions judiciaires », Précis Domat. Montrchretien, 11eme éd. 2004


- J. Vincent, S. Guinchard, G. Montagnier et A. Varinard, « Institutions judiciaires »,
Précis Dalloz, 8eme ed. 2005
- G.Guidicelli-Delage, « Institutions judiciaires et juridictionnelles » Coll. Droit
fondamental, P.U.F., 6eme éd., 2001
- F.Kernaleguen « Institutions judiciaires », Litec, 3eme éd., 2003
- M.-L. Rassat « Institutions administratives et juridictionnelles » Ellipses Marketing,
2005, du même auteur « Institutions judiciaires », P.U.F, Coll. Premier Cycle, 2eme
ed. 1996, « La justice en France », P.U.F., Coll. Que sais-je, 6eme ed. 1999.
- R. Bernardini, N. Fricéro, « L'essentiel des institutions judiciaires », Gualino éditeur,
2eme ed. 2000

2
Plan de Cours

INTRODUCTION : Le pouvoir de rendre la justice

Section I. Le monopole de l’Etat de rendre la justice

Sous-section 1. La justification du monopole étatique: la structure bipartite de la


décision juridictionnelle

I. La jurisdictio
II. L’imperium

Sous-section 2. Conséquences du monopole

I. Aucune autre autorité ne peut rendre la justice


II. L’interdiction du déni de justice

Sous-section 3. Une exception limitée au monopole de l’Etat sur la justice:


l’arbitrage

Section II. La limite de l’acte juridictionnel : l’interdiction faite au juge de s’immiscer


dans la fonction législative

a) Les arrêts de règlement


b) Le déni de justice

1ÈRE PARTIE: LES JURIDICTIONS

Chapitre 1. La séparation des juridictions administrative et judiciaire

Chapitre 2. Les juridictions de l’ordre judiciaire

Section I. Les juridictions du premier degré

Sous-section 1. La juridictions de droit commun : le tribunal de grande instance


A) Son organisation
B) Le tribunal de grande instance en matière civile.
C) Le tribunal de grande instance en matière pénale.
1) Le tribunal correctionnel
2) Le juge d’instruction et le juge des libertés et de la détention
3) Le juge de l’application des peines
D) la justice des mineurs
1) Ses attributions répressives
2) Ses attributions civiles

3
Sous-section II. Les juridictions d’exception

I. Les juridictions civiles d’exception

A Le tribunal d’instance
1°) Organisation
2°) La formation civile
B) Le tribunal de commerce
1) Election et statut des juges consulaires
2) Organisation et fonctionnement
C) Le conseil de prud’hommes
D) Les juridictions de la sécurité sociale
1) le tribunal des affaires de sécurité sociale
2) Les tribunaux du contentieux de l’incapacité
E) Le tribunal paritaire des baux ruraux

II. Les juridictions pénales d’exception

A) Le tribunal de police
B) Les juridictions militaires
1) Les juridictions militaires en temps de paix
2) Les juridictions militaires en temps de guerre
C) Les tribunaux maritimes commerciaux
D) La Haute Cour de justice
1) L’organisation de la Haute Cour de Justice.
a) La saisine
b) L’instruction
c) Le jugement.
2) La compétence de la Haute Cour de Justice.
E) la Cour de Justice de la République.
1) Les compétences attribuées par l’article 68-1.
2) L’organisation définie par l’article 68-2

Section II . La cour d’appel

Sous-section 1. Organisation et compétence

I. Organisation
II. Compétence

Sous-section 2. Les formations

I. Les formations civiles


II. Les formations répressives
A) La chambre de l'instruction
B) La chambre des appels correctionnels
C) La chambre des mineurs
III. La cour d’assises
A) Généralités

4
B) la cour d’assises de droit commun
1) La cour
2) Le jury
a) Nombre symbolique et technique des jurés
b )Le choix des jurés
C) la cour d’assises spéciale
D) La cour d’assises des mineurs

Section III. La Cour de cassation

Sous-section 1. Le rôle de la Cour de cassation

I. Elle ne peut jamais être saisie en premier ressort (à la différence du


Conseil d’Etat)
II. En effet la Cour de cassation ne se prononce pas sur le fond de l'affaire,
elle ne juge que la décision attaquée

Sous-section 2. L’organisation de la Cour de cassation

I. Les formations juridictionnelles


A) Les formations ordinaires
B) Les formations solennelles
1) La chambre mixte
2) L’assemblée plénière
A) Les commissions juridictionnelles

II. Les formations administratives


A) La première présidence
B) Le bureau
C) L’assemblée générale

III. La formation spéciale pour avis

Sous-section 3. Le pourvoi en cassation

I. Les cas d'ouverture à cassation


A) Pourvois formés par une partie
1) Les erreurs de droit
2) Les erreurs de motivation
- Le manque de base légale.
- Le défaut de réponse à conclusions.
- Les vices de motifs.
- La dénaturation d'un acte clair.
B) Pourvois réservés au Procureur général près la Cour de cassation
1) Le pourvoi dans l'intérêt de la loi
2) Le pourvoi pour excès de pouvoir

II. Les effets du pourvoi

5
2EME PARTIE : LES ACTEURS DE LA JUSTICE

TITRE I. LES MAGISTRATS

Chapitre 1. Le recrutement des magistrats

Section I. Le recrutement par concours

Section II. Le recrutement sur titre

Chapitre 2. L’indépendance

Section I. Le principe de l’inamovibilité

Section II. La carrière des magistrats

I. La composition du Conseil supérieur de la magistrature


II. Ses attributions en matière de nomination des magistrats

A) La nomination des magistrats du siège


B) La nomination des magistrats du parquet

Chapitre 3. L’impartialité

Section I. Définition
Section II. Mise en œuvre du concept
Sous-section 1. Les incapacités
Sous-section 2. Les procédures tendant à faire modifier la composition
d’une juridiction
I La récusation
II. La demande de renvoi pour cause de suspicion légitime

Chapitre 4. La responsabilité des magistrats

Section I. Position du problème

Section II. La responsabilité de la justice

Section III. La discipline des magistrats

Sous-section 1. Droits et devoirs des magistrats

I. Interdictions
II. Incompatibilités

6
Sous-section 2. Définition de la faute disciplinaire

Sous-section 3. Procédure disciplinaire

Chapitre 5. Le statut du ministère public

Section I. L’organisation du ministère public

Section II. Les caractères du ministère public

Sous-section 1. La structure hiérarchique du ministère public

Sous-section 2. L’indivisibilité du parquet

Section III. Les attributions du ministère public

Sous-section 1. Attributions en matière civile

I. Le ministère public partie jointe


II. Le ministère public partie principale

Sous-section 2. Attributions en matière pénale

TITRE II. LES AUXILIAIRES DE JUSTICE

Chapitre 1. Les auxiliaires des magistrats

Section I. Les greffiers

Sous-section 1. Les greffiers en chef

Sous-section 2. Les greffiers

Section II. Les Assistants de justice

Section III. Les techniciens

Sous-section 1. Les experts

Sous-section 2. Les enquêteurs sociaux

Section IV. Les conciliateurs et les médiateurs

Sous-section 1. Les conciliateurs de justice

Sous-section 2. Les médiateurs judiciaires

7
Section V. Les administrateurs de biens d’autrui

Chapitre 2. Les auxiliaires des parties

Section I. Les avocats

Sous-section 1. Le rôle de l’avocat

I. Le conseil
II. La représentation
III. L’assistance

Sous-section 2. Organisation de la profession d’avocat

Sous-section 3. Le statut de l’avocat

I. Accès à la profession
II. Conditions d’exercice
A) Forme d’exercice
B) Droits et devoirs professionnels
1) Secret professionnel
2 ) L’immunité
3) L’inviolabilité du cabinet
4) Inviolabilité de la correspondance
5) Honoraires
6) Incompatibilités

Section II. Les officiers ministériels

I. Les avoués
II. Les avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation
III. Les huissiers de justice