Vous êtes sur la page 1sur 16

N°23 - Juin 2003

ISSN 1283-4181

PROMOTELEC

LE JOURNAL DE PROMOTELEC POUR LES PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT ET DE L’ÉLECTRICITÉ

Sommaire Actualité
Actualité
Du national au local :
des conventions adaptées 1/3
Du national au local :
Infos techniques
Les motivations de la nouvelle
NF C 15-100 4/5
des conventions
Borniers à connexion
rapide : une
innovation dans les
tableaux 5
adaptées
Le “six ordres” succède au
“quatre ordres” 6

Dossier technique 7/10


Climatisation :
un confort optimal
en toute saison

Infos techniques
Les collectivités locales misent
gagnant sur la GTB 11

Infos pratiques
L’Essentiel, dernière édition 12

Du changement pour Fil Pilote 12

Nouveau : un guide Promotelec


sur les installations
électriques dans les
espaces extérieurs13

Partenaires
Les Pros de la Réno :
et maintenant... des ateliers
techniques 14/15

Événement Démarches nationales ou expérimentations locales, Promotelec développe,


Pros de la Réno :
objectif atteint ! 16 grâce à des conventions, ses services dans les régions pour répondre au mieux
Promotelec au Musée EDF aux attentes de chacun de ses partenaires et clients finaux. Des idées à suivre…
Électropolis 16
Actualité
Promotelec
Créée en 1962, Promotelec est
une association chargée de
promouvoir la sécurité et la
qualité des installations
électriques dans le bâtiment.
Son conseil d’administration

Du national au local :
regroupe les organisations
professionnelles d’installateurs-
électriciens, de la construction
électrique et du bâtiment, EDF,
ainsi que des représentants des
utilisateurs et des consommateurs.

Un organisme de certification...
Promotelec délivre des labels
attestant la qualité de réalisation
des conventions
des installations, notamment dans
le cadre des offres EDF. Très
présente dans les secteurs du
logement, son activité touche D éclinaisons des offres natio-
nales (Démarche Confiance
Sécurité ou Label Promotelec)
conseiller technique logement à la
CAF.
Une convention va être prochaine-
également d’autres secteurs tels
que le tertiaire. ou expérimentations locales, ment signée par la CAF, la Régie du
les conventions de partenariat SIEDS, EDF et Promotelec. Elle
... et d’appui au Promotelec permettent de précise que la CAF fait la promo-
développement de l’électricité proposer des prestations adaptées à tion, auprès de ses allocataires, de
Historiquement centrée sur la des problématiques particulières. la Démarche Confiance Sécurité,
sécurité électrique, Promotelec Des constructeurs de maisons dans le cadre de son action sociale,
développe aujourd’hui son activité individuelles, des fabricants, des et rembourse le montant du
d’appui, dans les domaines du
organismes de logements sociaux diagnostic, soit 80 €, sur présenta-
confort et de la performance des
installations. Promotelec participe
ou la CAF (Caisse d’allocations tion de la copie de l’attestation
à la diffusion et à la vulgarisation familiales…) en ont déjà bénéficié. Consuel à l’issue des travaux réalisés
des techniques, en utilisant une Exemples. par des professionnels. « Nous
large palette de vecteurs de souhaitons faire réaliser plusieurs
communication : édition, presse, La CAF des Deux-Sèvres s’investit dizaines de travaux d’amélioration
Internet... dans la DCS issus des diagnostics. Pour cela, la CAF
Intervenant dans un univers qui Dans le cadre de la loi sur la décence a prévu deux enveloppes de finance-
s’ouvre à la concurrence, des logements, la CAF des Deux- ment pour rembourser les diagnostics
Promotelec s’engage résolument Sèvres a décidé de proposer à ses et assurer un prêt de financement
dans une démarche de allocataires (accédants à la réalisation des travaux par
compétitivité et de qualité de
ou futurs accédants à la des professionnels », souligne André
service.
propriété et propriétaires Simonnet.
bailleurs), une démarche Les deux distributeurs d’énergie
d’amélioration du niveau signataires de la convention se sont
de sécurité des installa- aussi engagés à assurer la promo-
tions électriques des tion de cette démarche en finan-
PROMOTELEC - Juin 2003 logements. Par l’inter- çant notamment une plaquette
Tour Chantecoq - 5, rue Chantecoq médiaire de la Régie du d’information. « Convaincus de
92800 Puteaux
Tél. : 01 41 97 42 22- Fax : 01 41 97 42 25 SIEDS (Syndicat inter- l’intérêt de cette convention, nous
www.promotelec.com communal d’énergie souhaitons encourager d’autres CAF
Directeur de la publication :
Dominique Leroy des Deux-Sèvres), la à suivre cet exemple », insiste André
CAF a demandé à Simonnet.
Rédactrice en chef :
Gaëlle Beauchesne Promotelec de réaliser
Correspondante rédaction Interkom : des diagnostics « pour Dans le domaine social aussi
Frédérique Chavane inciter nos allocataires Au sein des organismes de loge-
Rédaction : Franck Gauthier,
Frédérique Chavane. à mettre aux normes ments sociaux, les conventions
Crédits photo : Interkom, D.R. leurs installations portant sur des diagnostics se
Réalisation : INTERKOM
Tél. : 01 47 31 59 93 - Fax : 01 47 31 52 88 électriques, obtenir la développent également.
e-mail : info@interkom.fr certification et éviter Les propriétaires bailleurs sont
Dépôt légal : 2e trimestre 2003 les accidents domes- responsables en cas d’accident du
ISSN 1283-4181
tiques », explique locataire lié à une mauvaise installa-
André Simonnet, tion électrique. Les diagnostics leur
2
Actualité
Une expérimentation locale pour le PRP
De nouveaux services peuvent faire l’objet d’une
expérimentation locale avant une généralisation à tout le
territoire si elle se révèle concluante. Par exemple, la
convention régionale, signée le 14 octobre 2002 entre
Promotelec et Promodul, permet aux fabricants de PRP
(Plafond Rayonnant Plâtre) de garantir la qualité de la pose
de leur produit grâce à un accompagnement des

adaptées professionnels.
Elle est expérimentée, pour le moment, dans le Grand Sud-
Ouest (voir Fil Pilote n° 21 p. 5).
Christophe Amato, installateur-électricien et gérant de la
société Chriselec, raconte son expérience : « À l’origine, nous
avions développé, sur Perpignan, avec le BET Gubert, des
industriels et quelques installateurs, un système de contrôle de la
permettent de s’assurer de la tats. Ces démarches s’inscrivent mise en œuvre du PRP pour offrir au client final une garantie de
sécurité des installations. Michèle dans la volonté d’allégement des mise en œuvre des produits. Pour cela, le GIE Antic (Applications
Fournier Armand, présidente de procédures de délivrance du Label nouvelles technologies innovantes du confort) a été créé en 2000.
Mistral Habitat, organisme de Promotelec habitat neuf. Constatant que certains installateurs ne faisaient pas réaliser les
logements sociaux, a mis en place contrôles, le BET s’est rapproché de Promotelec, via Promodul,
un plan de sécurité pour le parc Qu’en attendent les Cmistes ? pour faire certifier ces contrôles donnant naissance à la
d’habitations sur quatre volets : gaz, « Nous travaillons depuis longtemps convention Promotelec-Promodul. Pour éviter les contre-
électricité, ascenseur, biens et avec Promotelec qui nous a proposé de références liées à la complexité du produit, ces contrôles devraient
personnes. Dans le cadre du plan signer une convention. Elle représente devenir obligatoires sur la région, puis dans toute la France.
de sécurité électrique, un diagnostic pour nous un “plus” et perpétue une Chriselec fait partie des premières entreprises contrôlées dans le
était nécessaire. Il s’est concrétisé bonne image de marque auprès de cadre de cette convention. C’est essentiel pour rassurer le client
par la signature d’une convention, nos clients », estime Jacques Peyret par rapport à un produit innovant et la charte de qualité
le 9 septembre 2002, entre Mistral de Prisme Le Muy (Le Muy, 83). attribuée à la suite de ces contrôles les conforte dans leur choix. »
Habitat (Avignon, 84) et la direction « Nous réalisons 90 % de notre Un bilan de cette convention Promodul-Promotelec est en
régionale de Promotelec de production en tout-électrique. Nous cours de réalisation pour déterminer si l’expérience doit
Marseille. participons et adhérons à tout ce qui être étendue au niveau régional voire national.
« Ces diagnostics offrent un bilan de apporte un plus. Par cette convention, « Nous avons besoin de l’adhésion de tous les partenaires,
l’état de l’installation électrique et, l’assouplissement des contrôles industriels, poseurs, qu’ils soient électriciens ou plaquistes, pour
pour l’organisme, définissent les simplifie les démarches, notamment que cette convention soit efficace et rassure le client final sur la
travaux à mener et les budgets de les déplacements. Notre objectif est qualité du travail réalisé », explique Michel Larrue, chargé du
rénovation pour que ces logements d’assurer la qualité de nos réalisations projet chez Promotelec. « Accompagner le professionnel par
soient en sécurité. Entre septembre et pour apporter le maximum de sécurité un contrôle pédagogique afin d’éviter les contre-références reste
décembre 2002, 98 diagnostics par à nos clients tout en allégeant les notre objectif prioritaire. »
sondage ont été menés, ce qui repré- procédures », précise Michel Cassar
sente environ 1 400 logements », de Maisons Avenir Tradition
explique Alain Toulouzan, techni- (Nîmes, 30). Des conventions, pour quoi faire ?
cien supérieur, chargé du gros « Grâce à la convention mise en
Par exemple :
entretien chez Mistral Habitat. place en mars 2003, le contrôle de • inciter, grâce au remboursement du montant du diagnostic, les
la qualité peut être réalisé par allocataires de la CAF à mener des travaux,
Des conventions qui allègent Promotelec en cours de chantier, • aider les organismes sociaux à budgéter les travaux de
les contrôles plutôt qu’à la fin des travaux. La rénovation,
Promotelec propose également des démarche est ainsi anticipée et • alléger les procédures et gagner du temps pour les
conventions aux constructeurs de permet d’accéder au label plus rapi- installateurs-électriciens,
• assurer une bonne image de marque auprès des clients.
maisons individuelles qui s’enga- dement. C’est une garantie pour le
gent à mettre en œuvre des actions client final », estime Catherine Qui contacter ? Votre animateur régional Promotelec.
pour améliorer le niveau de qualité Barascud, de Casanova Construction
de leur production. Les taux de (Entraigues-sur-la Sorgue, 84). v Contacts :
vérification sur chantier sont • Alain Amir, animateur régional Promotelec Marseille
adaptés en fonction de la qualité D’autres conventions ont encore e-mail : alain.amir@promotelec.com
constatée sur les opérations été signées ces dernières semaines. • Laurent Chanconie, animateur régional Promotelec Limoges
antérieures. Le nombre de contrôles Leur succès en démontre l’intérêt e-mail : laurent.chanconie@promotelec.com
est ainsi modulable en fonction du et appelle au développement de • Michel Larrue, Promotelec
e-mail : michel.larrue@promotelec.com
partenaire et de la qualité des résul- nombreuses autres. À suivre. ●
Fil pilote 3
Infos techniques

Les motivations
de la nouvelle NF C 15-100
Les concepteurs de la “nouvelle” câblage des prises de courant. Plus ou les onduleurs
souples, ils sont plus faciles à domestiques pour
norme NF C 15-100 se sont fixé trois employer, surtout avec les prises ordinateurs.
de courant en puits où, avec le En effet, les
objectifs majeurs pour modifier son repiquage, l’installateur doit faire interrupteurs
tenir six fils. Cela évitera de faire différentiels
volet habitat. Explications. entrer en force la prise dans le de type AC
boîtier avec les risques de casse qui équipent
(du boîtier et/ou des fils) que cela actuellement
Répondre aux besoins représentait. les installations
d’aujourd’hui Dans la cuisine, la multiplication n’ont qu’un
des équipements ménagers (grille- seul défaut : être
Un équipement informatique pain, cafetière, robot, four à “aveuglés” par les
domestique peut, aujourd’hui, micro-ondes…) justifie également courants de défaut à compo-
facilement “mobiliser” à lui seul le recours à un minimum de sante continue. Il n’y a d’ailleurs
une bonne demi-douzaine de quatre prises de courant sur le pas d’inconvénient à équiper
prises. Il en est de même pour un plan de travail. En outre, pour plus l’ensemble du tableau électrique
équipement “home cinema”. de sécurité et de confort, trois à l’aide d’interrupteurs différen-
L’augmentation, exigée par la circuits spécialisés au moins sont tiels de type A.
nouvelle NF C 15-100, du nombre prévus pour le gros électromé- Signalons enfin que, comme de
de prises de courant dans les nager : lave-linge, sèche-linge, plus en plus d’équipements élec-
pièces principales apporte une lave-vaisselle, four, congélateur, troniques sensibles sont présents
réponse aux besoins des usagers. plaque de cuisson… dans l’habitat (hi-fi, ordinateur,
À présent, chaque prise devrait magnétoscope, programmateurs
être logiquement moins “chargée”. Renforcer d’appareils électroménagers,
L’utilisation de fils de 1,5 mm2 de alarmes…), un parafoudre doit
section devient possible pour le la protection aussi équiper l’installation
À cela s’ajoute l’installation d’un suivant la région.
dispositif différentiel de type A
pour protéger les équipements Prévoir les évolutions
munis d’une régulation électro-
nique comme les lave-linge à de demain
essorage variable, les plaques de Chaque installation doit permettre
cuisson (à induction, notamment) de faciliter son adaptation

Locaux d’habitation :
le nouveau mémento
Retrouvez les nouveautés de la NF C 15-100 dans la dernière version
(20e édition) du mémento Locaux d’Habitation de Promotelec
(Réf. PRO 851-10).
Un marquage de couleur en marge du texte en facilite le repérage.

Prix : 9,5 € TTC – modalités de commande p. 12.

4
Infos techniques
Borniers à connexion rapide :
une innovation dans
les tableaux
Les interrupteurs
Le principe des bornes sans serrage par tournevis n’est pas
différentiels 40 A – 30 mA
de type A assurent la nouveau. En revanche, leur utilisation dans les tableaux
protection de l’installation
contre les courants de électriques constitue une réelle innovation et une avancée
défaut à composante
continue. en matière de sécurité contre les risques d’incendie.

U ne majorité d’incendies
d’origine électrique est due à
des connexions insuffisamment
borne possède son propre ressort,
le raccordement des conducteurs
souples ou rigides de différents
serrées ou qui se desserrent. Ces diamètres est donc toujours
aux besoins de demain. C’est connexions devraient être resserrées assuré par une pression constante
notamment le cas du point tous les ans dans le cadre de la et optimale sur chaque fil.
lumineux central dans le séjour, la maintenance de l’installation. Or, Ce procédé breveté existe en trois
cuisine et les chambres. La c’est rarement le cas. L’utilisation versions : pour le raccordement
discrétion du socle DCL (dispositif récente, par les fabricants, des de la terre, du neutre ou de la
de connexion pour luminaires) borniers à connexion rapide pour phase. Des cavaliers de pontage
permet aux habitants d’oublier sa les tableaux représente un progrès sont prévus pour le raccordement
présence s’il ne sert pas. En de taille en matière de sécurité. électrique de deux borniers de
revanche, l’occupant suivant pourra Ils permettent à l’électricien de même nature. Du point de vue
facilement y raccorder un lustre, s’il gagner du temps lors de l’installa- réglementaire, ces borniers sont
le souhaite. tion, d’éviter d’oublier de serrer conformes à l’interprétation de
Dans la même logique, une réserve un conducteur et de ne plus avoir l’UTE de juin 2002 (23 B/E 910-
de 20 % est prévue dans le tableau à resserrer toutes les connexions à 001). Ils sont également autorisés
électrique pour accueillir de futurs la fin du chantier. par la norme NF C 61-910 concer-
composants complémentaires. ● Chaque bornier comporte de clas- nant les tableaux élec-
siques cages à vis pour les triques. ●
conducteurs de 1,5 à 25 mm2 de
Date d’application section et des cages “sans vis”
pour les conducteurs de 1,5 à
de la NF C 15-100 4 mm2. Dans ces dernières, il suffit
Les dispositions de la norme d’introduire le fil rigide dans le
NF C 15-100 édition 2002 sont trou pour ouvrir le connecteur, un
d’application obligatoire pour les ressort maintenant ensuite le fil
installations électriques des locaux fermement en place sans l’en-
d’habitation dont la date de dépôt dommager. Chaque borne ne
de permis de construire (ou à reçoit qu’un fil comme l’exige la
défaut la date de signature de norme NF C 15-100. L’emploi de
marché ou encore à défaut la date fil souple est également possible
d’accusé de réception de
en “ouvrant” auparavant la cage
commande) est postérieure au
avec la lame d’un tournevis plat.
31 mai 2003.
Par sécurité, la déconnexion d’un
conducteur nécessite l’insertion
v Contact : d’un tournevis plat dans l’ouver- v Contact :
• Vincent Talon, Promotelec ture située juste au-dessus du • Vincent Talon, Promotelec
e-mail : vincent.talon@consuel.com e-mail : vincent.talon@consuel.com
conducteur à enlever. Chaque
Fil pilote 5
Infos techniques

Le “six ordres” (*) : 1 °C de moins


représente 7 % de

succède au “quatre ordres” consommation énergétique


en moins.

L e thermostat “six ordres” exigé


par le Label Promotelec habitat
neuf permet de tirer le meilleur
GLOSSAIRE
parti de l’offre Tempo d’EDF. Pour
le chauffage, abaisser automati- Thermostat “six ordres” par rapport
quement de 1 °C ou 2 °C la tempé- à “quatre ordres”
rature des pièces, sans pour autant
sortir de la zone de confort, permet Les deux ordres supplémentaires permettent :
de maîtriser au mieux sa consom- ➜ l’abaissement de température durant les périodes les plus chères du tarif
mation pendant les quelques jours Tempo (programmation tarifaire) sans recourir au passage de sondes qui
les plus chers (*). permettaient cet abaissement avant l'arrivée du “six ordres”.
Ces deux fonctions “confort – ➜ la fixation, sur certains gestionnaires d'énergie, de son niveau de RÉDUIT
1 °C” et “confort – 2 °C” s'ajoutent (programmation temporelle), qui est réglé habituellement à environ
à celles de l’ancien “quatre ordres” – 3,5 °C, et de choisir un – 1 °C ou – 2 °C.
(Confort, Éco, Hors-Gel, Arrêt) des
Programmation tarifaire
thermostats. Les thermostats
➜ cette fonction sert principalement dans le cadre du tarif Tempo pour la
“quatre ordres” restaient tolérés – à gestion des abaissements de température ;
condition qu’un gestionnaire ➜ elle assure la gestion dite “heures creuses” de la production d’eau chaude
d’énergie assure les six ordres – sanitaire ;
jusqu’en décembre 2002 pour les ➜ elle assure le plus souvent la gestion “heures creuses” d’un circuit de type
permis de construire ou juin 2003 machine à laver le linge.
pour les dossiers de demande de
label. À l’issue de cette période Programmation temporelle
transitoire instaurée par un ➜ elle permet d’assurer, de façon automatique, le passage d'un niveau de
CONFORT à un niveau RÉDUIT. La programmation hebdomadaire est
amendement au label, ils disparaî-
préférée à une programmation journalière qui oblige souvent une
tront définitivement des prescrip-
redéfinition de programme environ deux fois par semaine. Les
tions du Label Promotelec. ● programmateurs hebdomadaires, totalement paramétrables, apportent de
la souplesse. C'est dans ce cadre que certains gestionnaires permettent le
choix du niveau de RÉDUIT (-1, -2, -3,5 °C).

Commande centralisée
L’offre Tempo d’EDF : ➜ elle permet de passer du mode CONFORT au mode RÉDUIT de façon
permanente ou temporaire par action manuelle. Cette utilisation apporte
comment ça marche ? une extrême simplicité dans le pilotage de son chauffage. Toutefois, le fait
de ne pas disposer de programmes automatiques oblige à de fréquentes
Six périodes tarifaires composent l’offre Tempo manipulations.
d’EDF : 300 jours bleus, 43 jours blancs et
22 jours rouges, eux-mêmes divisés en heures Indicateur de consommation
pleines et en heures creuses (de 22h à 6h). ➜ il permet l'affichage de tout ou partie de la consommation d'une installation
électrique (CHAUFF, ECS, TOTALE…). L'affichage peut s'effectuer en kWh ou
Les jours rouges sont répartis entre le
être valorisé en euros. L'affichage kWh sera utile pour établir des bilans précis,
1er novembre et le 31 mars (hors samedi et
détaillant de fait la consommation HC/HP. L'affichage en euros permettra une
dimanche) ; les dimanches sont toujours des meilleure lecture et une meilleure appréciation de sa consommation.
jours bleus. Le tarif le plus avantageux (heures
creuses pendant les jours bleus) représente le Sonde extérieure/intérieure
dixième du plus cher (heures pleines pendant les ➜ la prise en compte des variations de température extérieure permet
jours rouges). La nuit est toujours à un tarif plus d'anticiper l'inertie de certains types de chauffage. Elle permet également
réduit que le jour, même si deux jours de pointe de limiter la dualité de fonctionnement d’équipements différents installés
se suivent, ce qui permet à l’usager de reporter dans une même pièce : par exemple, convecteurs en appoint d’un plancher
sur cette période les consommations impor- chauffant avec régulation agissant à partir d’une sonde extérieure ;
➜ les sondes intérieures sont le plus souvent “invisibles” car intégrées au
tantes : chauffe-eau, lave-linge, lave-vaisselle...
thermostat incorporé aux appareils ;
➜ elles constituent l’élément “sensible” de mesure de la température.
6
Dossier technique

Climatisation :
Un confort optimal
en toute saison
S’il y a quelques années la climatisation ou le rafraîchissement classait
une habitation dans la catégorie “grand luxe”, il n’en est plus de Adresses utiles
www.afpac.org : le site de
même aujourd’hui. Déjà présente sur leur lieu de travail et dans leur l’Association française des pompes à
chaleur, pour tout savoir sur les PAC.
www.eurovent-certification.com : pour
voiture, les Français y ont pris goût et aspirent à retrouver ce confort consulter la liste des matériels certifiés
Eurovent.
chez eux. La thermodynamique permet de répondre www.promotelec.com : pour
consulter la liste des matériels
à ce besoin à travers des solutions techniques performantes éligibles au Label
Promotelec.
et économiques à l’usage.

Réglementation et normes
1 - Pour le matériel • En revanche, le certificat Eurovent garantit l’architecte des bâtiments de France
• La consommation d'énergie des la précision des indications fournies (périmètre classé).
climatiseurs est, désormais, définie selon le (puissances thermiques, niveaux • Pour les planchers rafraîchissants,
type de climatiseur par un classement sonores…) par les fabricants dans leur l’installation doit être conforme à la
d'efficacité énergétique de A (économe) à documentation. NFEN1264 (résistances thermiques, règles
G (peu économe). Ce classement répond à de mise en œuvre, procédures d’essai) et
la Directive européenne portant sur les 2 - Pour l’installation NF P 52-307-1 (cahier des clauses
modalités d'application de la directive • Pour l’installation de l’unité extérieure, techniques décrivant l’exécution des
92/75/CE entrée en vigueur le 1er janvier s’assurer du respect du planchers chauffants) s’appliquent. Les
2003 (date obligatoire de mise en décret n° 95-408 qui définit le seuil des canalisations en matériaux de synthèse
application le 30 juin 2003). émergences sonores. Il s’agit de la doivent être sous Avis Technique du CSTB.
• Pour les climatiseurs, les pompes à chaleur différence entre le niveau de bruit ambiant, À cela s’ajoute le respect des prescriptions
et les ventilo-convecteurs comme pour comportant un bruit particulier, et celui du techniques spécifiques du CPT “planchers
d’autres produits, le marquage CE est bruit résiduel habituel. Le bruit particulier réversibles à eau basse température”,
rendu obligatoire par les directives ne doit pas dépasser, de 5 dB(A) le jour et publié dans les “Cahiers du CSTB” n° 3164
européennes. Le fabricant doit apposer ce de 3 dB(A) la nuit, le bruit ambiant d’octobre 1999. Elles concernent la
marquage sous sa seule responsabilité, sa habituel. structure, la résistance thermique et la
production ne faisant l’objet d’aucun • Dans l’existant, la mise en œuvre de ces température de départ.
contrôle de conformité aux normes par un équipements implique l’approbation de
organisme tiers. l’assemblée générale (copropriété) ou de
>>
Fil pilote 7
Dossier technique
>> 1 - Principe thermodynamique
U n climatiseur fonctionne sur le
même principe qu’un réfrigérateur.
Il repose sur le changement de phase
convecteurs, systèmes à diffusion d’air
(par son mode de fonctionnement, le
split réversible est une pompe à chaleur
d’un fluide frigorigène : son évapora- air/air ou air/eau) et, plus récemment,
tion entraîne une absorption de plancher réversible.
chaleur, sa condensation un dégage-
ment de chaleur. Tout climatiseur Une variété de solutions existe autour
comprend donc deux échangeurs (un de six systèmes :
évaporateur et un condenseur), un ● Air/Eau avec plancher chauffant ou
compresseur et un détendeur. Une plancher chauffant/rafraîchissant.
vanne quatre voies permet d’inverser le ● Eau/Eau avec capteurs enterrés
cycle frigorifique pour produire du horizontaux et plancher chauffant ou
chaud : l’évaporateur devient alors le plancher chauffant/rafraîchissant. 2 - Choix et dimension-
condenseur et réciproquement. ● Sol/Eau avec capteurs enterrés
La pompe à chaleur (PAC) puise les horizontaux et plancher chauffant. nement du matériel
calories dans l’air, l’eau (nappe) ou le sol ● Sol/Sol avec capteurs enterrés thermodynamique
(géothermie) et les transfère vers l’inté- horizontaux et plancher chauffant.
rieur. ● Air/Eau avec ventilo-convecteurs. La puissance calorifique du générateur
À l’intérieur, une PAC fonctionne avec ● Air/Air avec monobloc, split système thermodynamique
différents types d’émetteur : ventilo- ou multisplit. ● Pour les systèmes Air/Eau et Air/Air,
elle doit être supérieure à 0,6 fois les
déperditions des locaux.
● Pour les systèmes Eau/Eau et Sol/Eau,
Basse pression Haute pression elle est déterminée en fonction de la
température extérieure de base pour
une valeur comprise entre 0,8 et
1,2 fois les déperditions des locaux
VAPEUR

équipés d’un plancher chauffant.


● Pour les systèmes Sol/Sol, elle est
Evaporateur Condenseur déterminée en fonction de la
Q1 Q2 température extérieure de base pour
une valeur supérieure ou égale à 1,2 fois
les déperditions des locaux équipés d’un
plancher chauffant.
Compresseur ● Pour le système Air/Eau (avec ventilo-
LIQUIDE

Source W élec. Source convecteurs), la puissance d’une unité


froide chaude terminale en mode chauffage doit
couvrir 1,2 fois les déperditions de la
Détendeur
pièce à la température extérieure de
base, à la vitesse choisie pour le
dimensionnement.
W En mode refroidissement, elle doit
permettre de couvrir les charges
considérées du local.

La puissance de l’appoint :
● Pour les systèmes Air/Air, Air/Eau (avec
Compresseur Q2=Q1+W ventilo-convecteurs) et Air/Eau, la
puissance de l’appoint est égale à
1,2 fois les déperditions des locaux
Q1 Evaporateur Condenseur Q2
traités moins la puissance thermique du
générateur à la température de base, dès
lors que :
Détendeur • le générateur thermodynamique peut
Q1 Q2 fonctionner en dessous de –10°C,
EF = COP = = EF + 1 • ses performances sont validées par la
W W
liste émise par Promotelec,
8
Dossier technique
3 - Régulation
La régulation doit être en mesure d’as- Pour les systèmes Sol/Sol, une régula-
surer une température de hors gel sur tion par thermostat(s) d’ambiance doit
tout le logement. être mise en œuvre et ce, en autant de
En présence d’appoint, le fonctionne- circuits indépendants qu’il y a de zones
ment du générateur thermodynamique couvertes. Toute fonction complémen-
doit être prioritaire. taire ou tout équipement greffé sur le
générateur ou l’installateur de chauffage
Pour les systèmes Air/Eau, Eau/Eau, doit faire l’objet d’un avis technique du
Sol/Eau, elle doit : CSTB.
● Garantir le maintien en toute
circonstance du débit nécessaire au bon Pour les systèmes Air/Eau avec ventilo-
fonctionnement du générateur convecteurs, en mode chauffage, la
thermodynamique. régulation du générateur doit être réalisée
● Piloter l’installation à partir, par un dispositif agissant :
a minima, d’un dispositif agissant sur ● Soit sur la base d’une loi d’eau en
l’ensemble de la surface équipée d’un fonction de la température extérieure
plancher chauffant/rafraîchissant. avec une sonde ou un thermostat
● Agir sur la base d’une loi de d’ambiance qui agit sur les vitesses de
température d’eau en fonction de la l’unité terminale.
température extérieure dans le cas ● Soit sur la base d’une température de
d’une installation intégrant un appoint départ d’eau constante avec une sonde
électrique ou sur la base d’un ou un thermostat d’ambiance qui agit sur
thermostat d’ambiance pour une une vanne de régulation au niveau de
installation n’intégrant pas d’appoint chaque unité terminale.
électrique.
● En mode rafraîchissement, fonc- Pour un système à air centralisé, elle
tionner avec une régulation d’am- s’effectue par thermostat d’ambiance
biance. agissant sur des registres motorisés.

4 - Spécificités
des capteurs
Forage vertical dans le cadre enterrés
d’un captage par le sol.
● Pour les systèmes Sol/Eau et Sol/Sol, les
canalisations assurant le captage doivent
• la différence entre la température être disposées horizontalement et enterrés
extérieure de base, à laquelle les à une profondeur généralement d’au
performances sont garanties, et la moins 60 cm, conformément aux
température d’arrêt est a minima spécifications fixées par les Avis
de 5°C. Techniques délivrés par le CSTB.
● Pour les systèmes Eau/Eau, les
● Pour les systèmes Eau/Eau et Sol/Eau, dispositions qui précèdent s’appliquent,
la puissance totale de l’ensemble mais il est aussi possible d’installer un
générateur thermodynamique + appoint captage vertical, solution particulièrement
électrique doit être égale à 1,2 fois les appréciée pour les terrains de petite
déperditions du local traité par le surface.
générateur thermodynamique. Le dimensionnement doit être effectué sur
Si l’appoint électrique dépasse 3kW, un la base de la puissance nominale en tenant
dispositif de délestage géré par utilisation compte de la puissance électrique du
de la télé-information du compteur compresseur.
électronique doit lui être associé. Le
délestage doit agir à partir de deux voies L’installateur doit avoir reçu une formation
au minimum (sauf pour les systèmes par le constructeur pour la pose des
Sol/Sol avec capteurs enterrés). capteurs enterrés. >>
Fil pilote 9
Dossier technique
Un crédit d’impôt pour les
PAC jusqu’en juin 2005
La Loi de Finances 2003 prolonge,
jusqu’au 31 décembre 2005, le crédit
d’impôt en faveur des équipements
utilisant une énergie renouvelable comme
les pompes à chaleur. Entrent dans le
champ d’application de ce crédit
d’impôt : les systèmes de captage (air, eau
ou sol) et les systèmes de stockage,
d’appoint et de production de chaleur.
>> 5 - Systèmes de restitution Ces mesures concernent l’intégration
d’une pompe à chaleur dans un logement
Critères de sélection : ● Possibilités d’accès et de dégagement. neuf ou en rénovation. Qu’il soit neuf ou
ancien, le logement doit être affecté à
● Architecture des locaux. ● Soufflage et reprise de l’air en dehors
l’habitation principale (maison individuelle
● Puissance frigorifique nécessaire en de la zone d’occupation et éloignés des ou appartement situé dans un immeuble
fonction des besoins, de la température sources de pollution. collectif) du contribuable (propriétaire,
extérieure, des apports solaires (larges ● Emplacement de la sonde de régula- locataire ou occupant à titre gratuit).
baies vitrées), internes (éclairage, électro- tion = reflets des conditions d’ambiance Le crédit d’impôt s’élève à 15% du
ménager) et des apports par renouvelle- de la zone d’occupation et à l’abri montant de l’équipement hors main-
ment d’air. d’éventuelles perturbations. d’œuvre, dans la limite de 3 050 € pour
une personne célibataire, 6100 € pour un
● Possibilités d’implantation des diffé- ● Pour éviter l’impression de chaud-
couple marié (majoré de 305 € par
rents éléments de l’installation. froid, la température intérieure ne doit personne à charge, 380 € pour le
● Nombre de points de fourniture de pas être inférieure à plus de 7 °C par deuxième enfant, 460 € à compter du
froid. rapport à la température troisième). Pour les logements achevés
extérieure. ● depuis plus de deux ans, ce
Recommandations d’installation : crédit d’impôt est cumulable
● Alimentation électrique séparée des avec la TVA à taux réduit,
lorsqu’il s’agit d’une pompe à
autres usages protégée par un disjonc-
chaleur installée dans une
teur adapté, puissance établie sur la maison individuelle ou un
puissance maximale d’installation et appartement d’un immeuble
prise de terre conforme. collectif, fournie, installée
et facturée par une
entreprise.

Points essentiels de contrôle


Choix et dimensionnement du matériel thermodynamique Contrôle et mise en service
• s’assurer de l’appartenance de la machine à la liste courante, • validation par le responsable de l’installation du contenu d’une fiche
• valider le dimensionnement du générateur avec les données du d’auto-contrôle à établir intégrant a minima les points essentiels du
constructeur, Label Promotelec, par exemple, ou ceux fixés par l’industriel (et la
• valider le dimensionnement de l’appoint au regard des déperditions charge de fluide frigorigène au regard des prescriptions du
du logement, constructeur pour les systèmes Sol/Eau et Sol/Sol),
• s’assurer que le schéma électrique permet bien le raccordement du • s’assurer de la remise au client des différents plans et notices de
délesteur aux organes de commande des résistances électriques. l’installation.

Calorifuge Plancher chauffant (pour les systèmes Air/Eau, Eau/Eau, Sol/Eau)


• s’assurer de la présence d’isolant sur les canalisations de fluide • s’assurer de l’existence d’un Avis technique sur le système de
frigorigène, d’eau glacée, situés à l’intérieur, d’eau chaude située à canalisations en matériau de synthèse.
l’extérieur ou en locaux non chauffés et/ou les conduits aérauliques.
Capteurs enterrés (pour les systèmes Eau/Eau, Sol/Eau, Sol/Sol)
Régulation • s’assurer, à partir des plans, du respect des distances minimales
• s’assurer de la présence d’un dispositif de régulation du générateur, entre les capteurs et les obstructions éventuelles,
en fonction d’une loi d’eau, • s’assurer, à partir des plans, de la surface du capteur et du respect
• s’assurer de l’existence d’une sonde d’ambiance dans le cas d’un des puissances de captage.
plancher rafraîchissant (pour les systèmes air/eau, eau/eau)
• s’assurer qu’une régulation par thermostat d’ambiance est mise en Acoustique (pour les systèmes Air/Eau, Eau/Eau, Sol/Eau)
œuvre avec autant de circuits indépendants qu’il y a de zones • s’assurer de la présence de canalisations flexibles pour les
couvertes (pour les systèmes Sol/Sol). raccordements des tuyauteries d’eau au générateur.

10
Infos techniques
Les collectivités locales
misent gagnant sur la GTB
Assurant de nombreuses fonctions techniques du bâtiment,
la GTB (Gestion technique du bâtiment) est une réponse
tout à fait adaptée aux besoins de gestion
des collectivités locales.

U n système de GTB peut gérer


de manière automatique et
économique des fonctions aussi
payer en heures de nuit un employé
communal pour aller tout éteindre,
pièce par pièce. Et comme la gestion de
diverses que le chauffage, l’éclai- l’éclairage s’effectue souvent avec des
rage, la VMC (ventilation méca- détecteurs volumétriques, leur second Jacques Guillot, maire de Chamrousse (38)
nique contrôlée), l’eau chaude contact peut aussi servir au déclenche- « L’office de tourisme de Recoin bénéficie déjà d’une GTB certifiée
sanitaire, la climatisation, l’éclai- ment d’une alarme intrusion en dehors Europtibat. Le système installé est étroitement adapté aux besoins
rage de sécurité, les fermetures et des heures d’occupation normale des réels liés à des locaux à occupation discontinue. Pour la commune,
protections solaires ou la sécurité. locaux », explique Jean-Pierre Dié, c’est une source d’économies d’énergie notable de l’ordre de 50 %,
Tout en assurant des économies directeur technique d’Europtibat. sans que le confort des usagers en souffre pour autant. Une GTB
d’énergie et l’optimisation de est en cours d’installation dans l’établissement scolaire. La mairie
l’exploitation et de la maintenance, Pour un meilleur confort et un foyer pour les skieurs de fond vont bientôt suivre et les
ce système répond aux besoins de La RRQ (Résidence de Retraite de prévisions d’économies sont de l’ordre de 20 à 25 %.
flexibilité des équipements, de Quartier) Les Verts Feuillages à Lille L’autre avantage est la commodité d’emploi : tout sera géré depuis
confort et de sécurité grâce à plus (59) vient de renouveler sa GTB qui la mairie, ce qui est appréciable car ces différents bâtiments sont
très excentrés. »
d’automatismes. gère et maintient à distance le chauf-
« Pour une collectivité locale, l’intérêt fage individuel des chambres, un
est de pouvoir, depuis un seul point, plateau chauffant sur le centre de vie Pour avoir 19 °C la nuit à partir de
être en liaison permanente avec le ou et l’éclairage. Un contrôle mensuel 22 heures et 23 °C à partir de 6h du
les bâtiments communaux gérés par le du site relève les éventuelles anoma- matin, la GTB gère la puissance
système. À La Châtre (36), par lies, un bus qui fait défaut, par énergétique nécessaire en fonction
exemple, trois écoles sont gérées indivi- exemple, et permet d’anticiper la de la température extérieure.
duellement depuis la mairie. La GTB maintenance à distance plutôt que Ce nouveau matériel, très évolutif,
permet d’éviter de laisser un bâtiment d’intervenir sur place et de gagner pourra répondre aux besoins de
allumé toute la nuit. Plus besoin de en productivité. demain. ●

Europtibat fédère tous les métiers du bâtiment autour de la GTB


pour s’assurer du respect des normes en vigueur et des bonnes
pratiques professionnelles. À ce titre, Europtibat a défini une
offre d’intégration des fonctions techniques du bâtiment et de
leur gestion, qui s’appuie sur des solutions techniques
standardisées en utilisant un même support de communication
(bus) pour tous les équipements concernés. Promotelec est le
certificateur de l’offre Europtibat (Label Promotelec Europtibat).
Dans le secteur des collectivités locales, parmi les opérations déjà
réalisées suivant la démarche Europtibat, 17 % sont dans le
secteur enseignement, 14 % dans l’hébergement (maisons de
retraite, foyers de handicapés non médicalisés, résidences
étudiants) et 8 % dans le socioculturel (salles polyvalentes,
musées, piscines).
Exemple v Contact :
d’architecture • Europtibat – Tour Chantecoq – 5, rue Chantecoq – 92808 Puteaux
type avec bus Tél. : 01 41 26 56 30 – Fax : 01 41 26 56 35
Internet : www.europtibat.com
de terrain seul.
Fil pilote 11
Infos pratiques

L’Essentiel,
dernière édition
Rapport U ne nouvelle édition de L’Essentiel est en
cours de parution. Ce guide pratique, en
format de poche, explique, sous forme de
d’activité fiches, des points de mise en œuvre ou de
réglementation, de façon concise et illustrée. Il
version 2002 a été conçu pour être évolutif grâce à la réac-
Le rapport d’activité tualisation régulière de son livret.
Promotelec 2002 Cette mise à jour est liée aux évolutions de la quatre fils, simple allumage
vient de sortir norme NF C 15-100. Ainsi, la fiche concer- avec des retours lampes,
et est disponible nant “la mise en œuvre des canalisations au des retours poussoirs, des
à la Librairie Promotelec voisinage des baignoires et des douches” a navettes… Elle clarifie,
(Réf. PRO 1147-1). été profondément remaniée. Les règles d’en- grâce aux schémas, les couleurs à utiliser pour
Il est également castrement des canalisations dans la salle chacun des types de fil.
téléchargeable d’eau supprimées dans la nouvelle norme • “La hauteur d’installation des appa-
sur le site : l’ont été dans l’Essentiel. Elles ont été rempla- reillages électriques”
www.promotelec.com. cées par une partie approfondie sur les Cette rubrique indique la hauteur d’installa-
volumes de sécurité dans la salle d’eau. tion des prises de courant, des interrup-
Elle se complète également de deux teurs, des boutons poussoirs, des tableaux
nouveaux thèmes : électriques…
Pour • “La couleur des conducteurs” Cette fiche
commander présente les différents types de montage pour Prix unitaire : 10 € TTC (le livret-recharge).
le va-et-vient, télérupteur trois fils, télérupteur Référence : PRO 1 117-3. ●
Vous pouvez commander
les ouvrages en adressant
un courrier indiquant les
références souhaitées,
accompagné, le cas
échéant, de votre
règlement à l’ordre de
Promotelec :
Du changement pour
Librairie Promotelec
Tour Chantecoq
5, rue Chantecoq
92808 Puteaux cedex
Fil Pilote
Fax : 01 41 97 42 51 E n février 2003, Promotelec a fait réaliser une étude de lectorat
pour définir l’évolution de Fil Pilote en fonction des attentes de ses
lecteurs. Rendez-vous en septembre pour découvrir la nouvelle
Horaires d’ouverture :
de 8h30 à 13h formule de Fil Pilote. ●
et de 14h à 17h30
(16h30 le vendredi)
Un bon de commande est
disponible sur le site Ce que vous en pensez Ce que vous voulez
Internet Promotelec, D’après cette étude de lectorat, Fil Pilote diffuse Des lecteurs ont exprimé leurs attentes pour
rubrique “Commander la une information jugée sérieuse et crédible ; un une évolution de la formule avec des articles
documentation”. traité généraliste, synthétique, clair et facile à bien étayés par des illustrations (tableaux,
lire ; “un maximum d’informations dans un schémas, visuels techniques...).
Précision minimum de pages”. Le contenu interpelle le Le contenu, qui demeure synthétique, est axé
Pour accéder au site lecteur. Pour approfondir un sujet, il peut technique, réglementation et mise en œuvre.
de l’“Association HQE” citée ensuite aller plus loin grâce aux contacts, aux L’une des premières nouveautés, visible dès ce
dans Fil Pilote n° 22 page 8, brochures ou à Internet. numéro, est la création d’un cahier technique
il faut taper : Il en ressort également que les rubriques les qui explore de manière détaillée un procédé,
www.assohqe.org plus appréciées sont : Infos techniques, Infos une technique, un matériel… Cette fois-ci, la
pratiques, Actualité. climatisation (pp. 7-10).
12
Infos pratiques
Nouveau : un guide Promotelec sur
les installations électriques
dans les espaces extérieurs
Pour être à la pointe de l’évolution
des normes NF C 17-200
et NF C 15-100, Promotelec a
publié un nouveau guide.
Présentation.

L e guide Promotelec “Installations


électriques dans les espaces
extérieurs” remplace le mémento
Éclairage public, à la suite de l’évo- Guide Promotelec
lution des normes NF C 17-200 et Installations électriques
dans les espaces extérieurs
NF C 15-100. Cet ouvrage, à desti- (Réf. PRO 1 118-1)
nation de l’ensemble de la profes- Prix : 21 € TTC
sion, du concepteur et du maître Différentes modalités de réalisa- Disponible fin juin
d’œuvre, à l’installateur et au bureau tion sont présentées à travers des auprès de la Librairie
de contrôle, balaye les domaines de thèmes précis : Promotelec.
l’éclairage public, du mobilier urbain, - modes de mise à la terre et
des installations d’illuminations et de équipement internes des
l’éclairage des lieux accessibles au candélabres ;
public. Il s’inscrit dans une nouvelle - canalisations souterraines ;
collection “Les guides Promotelec”, - canalisations aériennes sur
d’un format plus important poteaux et sur façade ;
(17 x 24 cm). - installations extérieures
particulières ;
Un outil pratique - rénovation, modernisation de
L’objectif est de faciliter aux l’installation ;
donneurs d’ordres l’approche - vérification des installations à la
technique de la conception des mise en service.
installations électriques réalisées à Ce guide prend en compte les
l’extérieur et d’être un outil de dernières interprétations de la
travail clair et précis pour les agents NF C 17-200, diffusées en mai
d’études de projets et les respon- dernier par l’UTE (Union technique
sables confrontés aux problèmes de l’électricité).
“du terrain”.
Il a été conçu pour être pratique : Pour une lecture approfondie
- par ses nombreux schémas, Complété utilement par les “recom-
- par son souci de traiter de façon mandations relatives à l’éclairage
claire des sujets de controverse : des voies publiques” de l’AFE,
rapport entre la classe II et les traitant de la photométrie et des
installations, zones de frontières systèmes associés à l’éclairage, v Contacts :
entre installation d’extérieur et publiée par la société d’édition Lux, • Vincent Talon
d’intérieur, mise en conformité ce guide représente une mise à jour e-mail : vincent.talon@consuel.com
complète et mise en sécurité concordante des règles de l’art dans • Association française de l’électricité (AFE)
Internet : www.afe-eclairage.com
électrique. ce vaste domaine. ●
Fil pilote 13
Partenaires

Pour prolonger
l’esprit de la
Les Pros de la Réno :
campagne
événementielle et maintenant…
des ateliers
“Les Pros de la
Réno”, axée sur les
thématiques de la
qualité, de la
sécurité et du
techniques
confort électriques,
Promotelec a C ette offre de service, intitulée
“Les ateliers d’information
des Pros de la Réno”, est un outil
de connaître les évolutions de la
norme NF C 15-100 dans l’ha-
bitat. Avec L’Essentiel, il est
mieux valoriser son professionna-
lisme.
Quant au dernier module, il est
développé un d’animation proposé pour les possible en plus de compléter construit Sur Mesure en fonction
distributeurs de matériels élec- ses connaissances par l’étude des attentes des distributeurs.
programme triques à l’intention des installa- détaillée de plusieurs thèmes À la fin d’une session, chaque
teurs-électriciens. Elle leur permet (section des conducteurs, sépara- participant reçoit le ou les docu-
d’information de fidéliser leurs clients installa- tion des circuits, volumes de ments correspondants, comme le
teurs-électriciens et de se démar- sécurité dans la salle d’eau, mémento “Installation électrique
technique dans le quer de la concurrence en les liaisons équipotentielles…). Le des locaux d’habitation”. ●
faisant bénéficier de sessions d’in- Confortable permet en outre de
contexte de formation très pratiques. savoir comment s’inscrire dans la
Démarche Confiance Sécurité. Le
l’évolution de Cinq modules module Le Passionné, le plus v Contact :
Ces ateliers existent en cinq complet, donne aussi des infor- • Olivier Jourdan, chef de produit
la NF C 15-100. versions. Le Fondamental permet mations sur les labels, pour e-mail : olivier.jourdan@promotelec.com

Les ateliers d’information des Pros d


Module Sujets traités

Le Fondamental La NF C 15-100 : rappel sur le décret modifié du 6/3/01 - écarts entre NF C 15-100 2002 et 1992
L’Essentiel La NF C 15-100 : rappel sur le décret modifié du 6/3/01 - l’essentiel de la NF C 15-100

Le Confortable La NF C 15-100 : rappel sur le décret modifié du 6/3/01 - présentation détaillée de la NF C 15-100
La mise en sécurité : le savoir-faire sécurité
Le Passionné La NF C 15-100 : rappel sur le décret modifié du 6/3/01 - l’essentiel de la NF C 15-100
(1) Un exemplaire de chaque
document (correspondant au La mise en sécurité : le savoir-faire sécurité
module choisi) est offert aux La Démarche Confiance Sécurité
participants.
(2) Un montant de 18 € ht sera Le Label habitat existant simplifié
facturé par personne
supplémentaire. Le Sur-mesure La NF C 15-100 : rappel sur le décret modifié du 6/3/01 - exposé détaillé de la NF C 15-100
(3) Les prix sont en euros ht. Les
produits ci-dessus sont assujettis à et/ou : la mise en sécurité : le savoir-faire sécurité
la TVA au taux de 19,6 %.
et/ou : la Démarche Confiance Sécurité
et/ou : le Label habitat existant simplifié

14
Partenaires
“Profiter de la synergie
des Pros de la Réno”
« Après le succès des Pros de la Réno, “Répondre aux besoins d’information et
développer d’autres actions pour profiter
de cette synergie était nécessaire. La Michel Nicolas, délégué d’explications des installateurs”
pédagogie consiste à dire et à redire général de la FGMEE « Avec nos représentants, nous avons ciblé les artisans qui nous
plusieurs fois la même chose comme pour (Fédération des syndicats de paraissaient les plus concernés par la mise en application de la NF C 15-
enfoncer un clou, il vaut mieux des petits grossistes distributeurs en 100, afin de les faire participer à un atelier d’information “Les Pros de la
coups répétés qu’un seul et grand coup matériel électrique et Réno” sur cette norme. En effet, nous avions perçu une forte attente de
qui tord le clou. Les ateliers d’information électronique) la part des installateurs : le couperet tombait début juin et beaucoup
des Pros de la Réno s’inscrivent dans cette n'avaient pas d'information sur les modifications à venir. Avec Pascal
orientation. Poulanges de Promotelec, nous sommes tombés d’accord sur le module
À destination de tous les grossistes pour qu’ils en fassent le meilleur de L’Essentiel (deux heures). L’atelier a finalement duré plus longtemps,
usage, ces ateliers leur permettront de faire délivrer à tous leurs car il y avait beaucoup de questions sur la mise en sécurité. Nos
clients installateurs, dans leurs 1 200 points de vente, les mêmes commerciaux l’ont aussi suivi pour être parfaitement à niveau. Pour les
messages forts. installateurs présents, comme pour nous, le bilan de cet atelier est très
Il est essentiel qu’une large majorité des électriciens soit positif. Aussi, nous envisageons d’organiser ultérieurement d’autres
parfaitement informée des nouvelles normes, comme la sessions, mais nous réfléchissons à la répartition du coût. »
NF C 15-100, et, par là même, des possibilités commerciales qui
peuvent en découler. v Contact :
J’espère que cette possibilité sera largement diffusée par tous pour • Pierre-Yves Manhes – directeur
le bien de la filière tout entière. » de l’agence Isnard de Chambéry
e-mail : pymanhes@rexel.com

“Trois sessions pour former nos partenaires installateurs à la nouvelle norme NF C 15-100”
« À la mi-mai, nous avons accueilli les intervenants Pour eux, nous avons choisi le module L’Essentiel
de Promotelec dans nos locaux de Dijon pour un qui nous semble le mieux adapté à leurs attentes.
Lydie Maillard, atelier d’information “Les Pros de la Réno”. D’autres Deux heures de présentation devraient leur
animatrice sessions ont eu lieu à la même époque dans les permettre de s’informer sans bloquer leur planning.
commerciale agences SDME de Lons et de Dole. Ces ateliers Présents à leurs côtés, nos commerciaux vont
de SDME – Dijon concernent potentiellement tous nos partenaires également suivre cet atelier. »
(groupe Sonepar) électriciens du réseau Mat’Électrique. Nous les avons
contactés par mailing et nous prévoyons que plus v Contact :
• Lydie Maillard – SDME Dijon
d’une vingtaine d’entre eux devraient être présents à e-mail : lydie.maillard@sonepar.fr
chacun de ces ateliers.

de la Réno : cinq modules d’ateliers techniques au choix


Documentation offerte (1) Forfait groupe Durée Prix ht (3)
pour : (2)
Mémento “Locaux d’habitation Installation électrique” 20 personnes 1h 682 € ht
Mémento “Locaux d’habitation Installation électrique” 20 personnes 2h 792 € ht
Guide pratique L’Essentiel
Mémento “Locaux d’habitation Installation électrique” 20 personnes 4h 1 100 € ht
Guide pratique L’Essentiel, Le Guide de mise en sécurité
Mémento “Locaux d’habitation Installation électrique” 15 personnes 6h 1 210 € ht
Guide Pratique L’Essentiel
Guide travaux Démarche Confiance Sécurité - Le Guide de mise en sécurité
Cahier des Prescriptions Label habitat existant simplifié
La documentation offerte dans cet atelier technique est citée dans le module : Le Passionné. 15 personnes 1h30 2 sujets au choix :
Elle est fonction des sujets choisis. X nombre forfait de 990 €
de sujets choisis + 110 € par sujet
supplémentaire

Fil pilote 15
Événement
Pros de la Réno :
objectif atteint !
C ’est à Nice que le
rideau est tombé
pour la dernière fois,
un vif succès. Avec 600 personnes
en moyenne par soirée dont 70 %
d’installateurs-électriciens, cible
été crescendo. Promotelec doit ce
succès à ses partenaires (CNEE,
Domergie, FGMEE, UNA3E Capeb,
le 23 avril dernier, prioritaire, l’objectif a été atteint. FEDELEC, EDF).
sur le spectacle des Habitués à des réunions d’informa- Désormais, la marque “Pros de la
Pros de la Réno. tion classiques, les participants ont Réno” est une marque déposée de
Cette campagne été surpris et ont apprécié cette Promotelec pour développer de
de communica- soirée très conviviale avec un nouveaux services et, notamment,
tion, qui a démarré spectacle interactif et humoris- des outils d’information sur la
à Strasbourg, le tique. sécurité électrique. Les ateliers
16 octobre 2002, et Au fil des soirées, le bouche-à- d’information des Pros de la Réno
qui s’est tenue dans oreille de région en région a très (voir pp. 14 et 15) en sont une
13 villes de France, a rencontré bien fonctionné et l’implication a première déclinaison. ●

Exposition
Promotelec au Musée EDF
Électropolis
Depuis le 28 mai, Promotelec présente une exposition sur la sécurité électrique
au Musée EDF Électropolis de Mulhouse.
s’est imposée comme énergie incon- et “Savoir vivre avec l’électricité”
tournable de la vie quotidienne », pourront être distribuées aux
présente Catherine Blanchard, groupes scolaires pour leur
responsable collections et documen- permettre de continuer leurs travaux
tations du musée. pédagogiques après la visite.
« Promotelec est bien placée pour
Un espace attractif et interactif réaliser ces modules sur la sécurité
En fin de parcours, Promotelec électrique étant donné ses missions et
présente en cinq modules le thème ses compétences dans ce domaine,
“L’électricité et nous”, issu de la estime Catherine Blanchard. Cette
brochure Promotelec du même exposition complète notre approche
nom. L’objectif de cette exposition globale de l’électricité pour montrer
est de sensibiliser les visiteurs du qu’elle est essentielle, mais qu’il faut
musée et plus particulièrement les toujours rester prudents dans son utili-

É lectropolis, le plus important
musée d’Europe consacré
uniquement à l’énergie électrique,
enfants, au thème de la sécurité
électrique, avec deux jeux interactifs.
Qu’est-ce que l’électricité ? À quoi
sation. »

v Contacts :
propose un nouvel espace d’exposi- sert une prise de terre ? Qu’est-ce • Réjane Jouan, Promotelec
tion permanente sur plus de que la fonction disjoncteur ?… e-mail : rejane.jouan@promotelec.com
2 000 m2. « Le parcours de l’exposi- Autant de questions auxquelles • Musée EDF Électropolis, l’aventure de
tion offre une approche chronologique l’exposition répond de façon attrac- l’électricité – Mulhouse
pluridisciplinaire de l’histoire de l’élec- tive et ludique. Tél. : 03 89 32 48 50 - Fax : 03 89 32 82 47
Internet : www.electropolis.tm.fr
tricité et explique comment l’électricité Les brochures “L’électricité et nous”

16 Internet : www.promotelec.com