Vous êtes sur la page 1sur 1

MINISTERE DE L’INTERIEUR,

DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES


LIBERTES LOCALES

Lille, le 01 avril 2019

Le sous-directeur, chargé de la police technique et scientifique

Michel Lalande, préfet du Nord

Monsieur,

Suite à la découverte du corps du professeur P.Nible, une enquête a été menée pour découvrir
les causes exactes de sa mort. Les inspecteurs ont découvert dans l’appartement de celui-ci 2
cheveux, dont les caractéristiques nous permettront certainement de découvrir le coupable. Voici
donc comment nous avons procédé pour déterminer celles-ci.

Grâce à la diffraction d’un faisceau laser, lorsque celui-ci traverse le cheveu, nous pouvons
alors observer « L » (voir dessin ci-dessous (1) ). La longueur de L varie en fonction de
l’épaisseur du cheveu, ce qui permet d’obtenir celle-ci. Lorsque le faisceau laser est dirigé
vers le cheveu, une figure de diffraction (dont la tâche centrale mesure 2L) se forme. Comme
les résultats obtenus étaient peu précis, nous avons utilisé une courbe d’étalonnage.

L L

2L

1 2

Pour réaliser cette courbe, nous avons utilisé des fils métalliques de longueurs égales à 40
µm, 60 µm, 80 µm, 100 µm et 120 µm. Un laser de longueur d’onde égale à 650 nm avec un support
et un obstacle avec une fente que permet d’accrocher le cheveu et les fils métallique (éloignés
de 130 cm du support), vont être intégrés dans le montage ci-dessus (2). Nous obtenons alors le
tableau suivant :
Cheveu 1 Cheveu 2
L en µm 1,5 1 0,75 0,625 0,5 0,75 O,75
Epaisseur
du cheveu 40 60 80 100 120 INCONNU INCONNU
en µm

Une fois les points placés sur le graphique, nous traçons la courbe d’étalonnage. Pour les 2
cheveux retrouvés, L= 0,75. L’abscisse du point correspondant à L est donc l’épaisseur du cheveu,
qui est ici égale à 80 µm. Nous espérons que ce résultat nous permettra de déterminer le
coupable. Vous remerciant à nouveau, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes
salutations distinguées.