Vous êtes sur la page 1sur 15

 Les réseaux sociaux : Définitions et fondements

L’arrivée d’internet, son monde virtuel et ses technologies ont complètement modifié notre mode
de vie : nous passons de plus en plus de temps derrière un écran pour rechercher des
informations, partager des passions, diffuser nos créations et communiquer avec notre famille,
nos amis ou des inconnus dans des communautés partageant les mêmes centres d’intérêt (jeux,
sport, technique, hobbies, études, profession…). Nous le faisons grâce aux réseaux sociaux. Ce
sont l’ensemble des activités numériques intégrant technologie, interaction sociale et création de
contenus.

 Historique des réseaux sociaux :

L’historique des réseaux sociaux est comme suit:

- En 1995, le réseau Classmates permettait aux américains de retrouver leurs anciens

camarades d’école, l’ancêtre de « Copains d’Avant » en quelque sorte.

- En 1997, naissance de l’un des premiers réseaux sociaux : sixdegrees. On peut le

considérer comme étant le premier site moderne de réseau social, avec la création de

profils et la possibilité de créer un réseau entre utilisateurs.

- En 1998, Open Diary permet à ses utilisateurs de publier leurs journaux en ligne de

manière publique ou privée sans avoir de connaissances HTML. Pour la première fois, les

utilisateurs peuvent aussi ajouter leurs commentaires.

- En 2001, Meetup.com est un site de partage d’intérêts et de passion. Suite aux attentats

du 11 septembre, son fondateur se donne pour objectif d’utiliser le web pour que les gens

se rencontrent et pas seulement online mais aussi dans la vraie vie.

- En 2002, le réseau social Friendster est le premier site à atteindre un million

d’utilisateurs !
- En 2003, ce sont trois grands sites qui font leur apparition et qui vont révolutionner notre

façon d’utiliser le web, que ce soit dans la sphère privée et dans la sphère professionnelle:

MySpace, WordPress et bien sûr LinkedIn.

- En 2004, Mark Zuckkerberg lance TheFacebook.com depuis sa chambre d’étudiant

d’Harvard. La même année, l’équipe de Flickr lance son site de partage de photos.

- En 2005, ce sont les vidéos qui sont à l’honneur avec le lancement de YouTube.

Depuis 2006, nous avons pris l’habitude d’écrire en 140 caractères avec Twitter.

- En 2007, Tumblr permet à ses souscripteurs de partager rapidement et facilement des

photos, des textes, des notes et des liens avec leurs communautés.

- Avec Foursquare, qui est apparu en 2009, vous pouvez suivre vos amis à la trace et

savoir où ils se trouvent et ce qu’ils font en temps réel.

- Plus récemment encore, Google a voulu concurrencer les réseaux sociaux comme

Facebook et Twitter et a créé Google + en 2011.

- Enfin, le dernier en date est Pinterest, créé en 2012, en tant que réseau social dédié à l’image

 Définition des réseaux sociaux :

Les réseaux sociaux existent depuis qu’il y a des individus et des groupes, mais cette notion a été
utilisée pour la première fois dans les années 1950 par JOHN A.BARNES.L’idée principale est
que nous évoluons au sein de groupes, que chaque individu représente un nœud, et que les
interactions entre ces individus produisent du lien .Ces nœuds et liens, qui se font, se défont et se
multiplient, créent un réseau d’individus qui donc « social » et qui évolue en permanence.

Pour John A. Barnes, un réseau social correspondrait à un ensemble d’identités


socialesreprésentées par des individus, des groupes d’individus ou des organisations reliées entre
elles par des liens générés lors d’interactions sociales.
Un réseau social désigne un site sur lequel, à partir d’un profil enregistré avec quelques
informations concernant son usager, il va être possible de sélectionner d’autres profils pour en
recevoir des éléments d’information. L’abonné pourra alors les commenter et émettre des
contenus de natures diverses: actualités, vie personnelle ou éléments destinés à faire sourire,
surprendre ou polémique.

Avec l’apparition de plateformes de communication et d’échange en linge, on parle des réseaux


sociaux numériques. La définition des réseaux sociaux numériques peut se résumer à un
ensemble de services web permettant de tisser des liens formalisés entre individus ayant pour
dénominateur commun un métier, un hobby, une école ,un club ,un contact. Il s’agit
concrètement de regroupement d’individus ou de communautés par centre d’intérêt ou affinités
sur un réseau virtuel.

Les réseaux sociaux et les communautés :

Il faut distinguer les termes « les réseaux sociaux » et « les communautés ». En fait, il y a une
relation d’ordre entre ces deux concepts : pour qu’il y ait communauté, il faut qu’il y ait réseau
social (mais l’inverse n’est pas vrai). On peut donc considérer qu’une communauté est un réseau
social auquel se greffent des caractéristiques propres. Dans une thèse consacrée à «la nouvelle
place des communautés virtuelles dans la construction et la gestion de la relation à la marque »,
Frédéric Lopez explique qu’il faut ajouter à un réseau social quatre éléments fondamentaux pour
constituer une communauté.

 «Un objectif commun partagé par tous les membres.» Il peut s’agir du partage
d’un intérêt commun.

 « Des rites, un programme. » au sein de la communauté, chaque participant a un


rôle

avec un programme d’actions prédéfinies. Par exemple sur un forum, on retrouve des visiteurs
anonymes, des membres enregistrés des modérateurs, un ou des administrateurs, etc.

 «Une structure sociale» la structure sociale est en fait l’organisation des


rôlesprécédemment évoqués.
 « Un sentiment d’appartenance », la conscience d’un genre. Naturellement, plus
on

s’investit dans la communauté, plus ce sentiment d’appartenance est saillant.

 L’objectif des réseaux sociaux :

Il s’agit tout d’abord de se donner les bons objectifs : les réseaux sociaux font aussi un travail
sur d’autres items que les ventes, comme la présence à l’esprit, la notoriété, l’implication dans
la marque. La capacité des réseaux sociaux à créer un bruit positif sur une marque, en un temps
record et à l’échelle mondiale.

Avant d’envisager une présence sur telle ou telle plateforme, il convient de définir les objectifs
généraux de l’entreprise dans le cadre de son investissement sur les médias sociaux.Les objectifs
généraux peuvent être regroupés selon leur nature : Objectifs Marketing; Objectifs
Produits; Objectifs Ventes; Objectifs Corporate

Pour chacune de ces catégories, voici des exemples d’objectifs généraux :

Objectifs Marketing

 Augmenter le trafic de mon site

 Améliorer la notoriété de mon entreprise

 Améliorer mon image de marque

 Améliorer l’e-reputation de l’entreprise

Objectifs Ventes

 Acquérir de nouveaux clients

 Fidéliser les clients existants


 Augmenter le nombre de leads

 Améliorer le support à la clientèle

 L’importance des réseaux sociaux dans le marketing digital

Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat… Les réseaux sociaux attirent de plus en
plus de personnes sur Internet. Apparentées d’abord à un passe-temps, ces plateformes sont
devenues de réels atouts marketing pour les entreprises.

Il est désormais essentiel et incontournable pour ces dernières d’apprendre à s’en servir pour
s’adresser à de nouvelles cibles et développer leur marché. Ce nouveau canal de
communication permet non seulement de renforcer la présence de sa société sur Internet, mais
aussi d’augmenter le nombre de clients et de recruter différemment de futurs collaborateurs. Si
pendant longtemps posséder un site web et des réseaux sociaux était un simple plus pour les
entreprises, il n’est plus imaginable aujourd’hui de s’en passer. Les sociétés qui se risquent à
ignorer internet passent à côté de l’élément-clé de la stratégie marketing de développement
d’une marque.

Une croissance continue

Les réseaux sociaux en particulier, connaissent depuis ces 10 dernières années une croissance
exponentielle. Leur atout majeur est leur simplicité et leur rapidité. Pour la plupart des
utilisateurs, ils sont intuitifs, ne demandent aucun mode d’emploi, et ne présentent aucune
difficulté pour accéder à l’information. Il suffit qu’un internaute découvre un produit, un
service ou une personne qui l’intéresse, pour qu’il en informe aussitôt toute sa communauté. Le
potentiel des réseaux sociaux est donc énorme pour les entreprises qui veulent développer leur
base de clients, leur image de marque et leur chiffre d’affaires. L’atout majeur des réseaux est
aussi la possibilité d’influencer un panel de gens en fonction de leurs intérêts, mais sans avoir le
sentiment d’être guidés

Un retour client immédiat

Le principal avantage des réseaux sociaux, c’est la proximité avec les clients qu’ils offrent aux
entreprises. C’est un canal de communication direct qui permet aux utilisateurs de faire part de
leur expérience avec le produit ou le service. C’est un aspect qu’on ne retrouve pas toujours sur
les autres supports de marketing et de communication. Bien sûr, en exposant son entreprise aux
réseaux sociaux on prend le risque de commentaires négatifs préjudiciables à la marque. Il ne
faut pas y voir un danger, mais au contraire, l’occasion de rebondir sur l’avis négatif et de
proposer une solution individuelle à l’utilisateur. La plupart des utilisateurs racontent volontiers
leurs mésaventures sur internet. Comme il vous sera impossible d’éliminer les commentaires
négatifs présents sur le net, autant les contrôler au mieux en répondant aux plaintes, ce qui sera
plus facile si les commentaires se situent sur vos propres réseaux plutôt que sur divers forums
de consommateurs. En cas de remarque récurrente, vous pourrez remonter le problème à vos
collaborateurs et réfléchir à la façon de corriger cette tendance. La règle générale est donc de
réguler ses réseaux, sans laisser les consommateurs livrés à eux-mêmes.

Les avis positifs quant à eux, permettront de valoriser le produit et indirectement, l’image de
marque de l’entreprise.

C’est en restant attentifs à l’ensemble des commentaires que l’on peut anticiper les attentes des
clients et adopter la meilleure stratégie. Cette dernière pouvant concerner les innovations à
apporter aux produits ou les arguments marketing qui en feront un succès. De plus, les avis des
consommateurs sont bien souvent plus écoutés que le discours, parfois jugé trop commercial,
de la marque. L’utilisateur se sent rassuré par les avis de ses pairs : si un produit est conseillé et
recommandé par des centaines d’internautes alors il est fort probable qu’il me convienne aussi.

Les différents types des réseaux sociaux :

On distingue plusieurs catégories:

 Les réseaux personnels :

Ils se retrouvent au centre car ce sont ceux qui sont les plus liés à l’individu. On les qualifie de
personnels car ils sont, tout du moins à l’origine, destinés au partage avec ses amis, sa famille,
son entourage plus ou moins proche. Si on revient aux origines de Facebook, il n’y avait pas de
notion commerciale, pas de pages professionnelles et les centres d’intérêt n’avaient pas leur
page.

 Les réseaux visuels et sonores :


Ils mettent l’accent sur un type de média en particulier. On y retrouve les grandes plates-
formes type Youtube ou Sound Cloud. Ces réseaux ont pour objet de partager une passion, des
créations, ou de créer des playlists et albums.

3.Les réseaux informatifs :

Ils ont pour but de valoriser un type d’information créé par une personne (physique ou morale).
Il s’agit la plupart du temps de contenu original portant sur une thématique particulière. On y
retrouve les grandes plates-formes de blogging.

4. Les réseaux professionnels :

Il ne s’agit pas ici de réseaux à vocation publicitaire, mais de réseaux permettant de se mettre
en avant dans le monde du travail. Pour simplifier, ce sont des banques de CV en ligne
améliorées. On y crée son profil en indiquant son parcours et ses compétences et on a la
possibilité d’entrer en contact avec des collaborateurs, des clients, des prospects.

 Facebook :
Lancé en 2004 aux États-Unis et ouvert au public en 2006, Facebook est le véritable
géant des réseaux sociaux. Avec plus de 1,4 milliard d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde,
espace personnel sur lequel chacun peut à la fois s’exprimer, publier des photos, des vidéos et les
partager selon ses envies avec une ou plusieurs personnes, et même avec tous ses contacts,
Facebook constitue la plate-forme d’échanges par excellence.
 Twitter :
Lancé en 2006, Twitter compte aujourd’hui plus de 300 millions d’utilisateurs actifs mensuels
dans le monde. Il s’agit d’une véritable plate-forme de partage d’informations, diverses et
variées, visibles par tous, même pour les personnes qui ne possèdent pas de compte. Si le flux
continu de tweets se veut le reflet de l’actualité de la planète, Twitter revendique également
l’affranchissement des frontières entre les différents pays et les différentes cultures
 Google+:
Est le réseau social de Google créé en 2011 destiné à concurrencer Facebook. Google+ est moins
développé auprès du grand public. Google+ est néanmoins intéressant pour ceux qui publient des
contenus (via des blogs notamment) pour mieux les faire prendre en compte par Google.
Google+ fonctionne sur la base de cercles, ce qui permet d’adresser des messages différents à
différents interlocuteurs.
 LinkedIn :
Lancé en 2003, LinkedIn est le réseau professionnel le plus important au niveau
mondial. En 2015, le réseau compte près de 400 millions de membres. À raison de deux
nouveaux membres par seconde, LinkedIn est un réseau en forte croissance. LinkedIn propose à
ses utilisateurs de se créer un profil professionnel dynamique et complet, auquel on peut ajouter
des présentations PDF, des liens vers des pages Web, mais aussi des recommandations de la part
d’anciens collaborateurs ou employeurs. LinkedIn permet à ses membres de se regrouper sous la
forme de groupes. Le réseau comptait 1,5 million de groupes fin 2015.
 Viadeo :
Viadeo est un très bon outil en B to B. Il y a en France 10 millions de professionnels,
Viadeo est particulièrement adapté aux PME, que ce soit pour être visible ou pour trouver des
clients, mais aussi pour développer son business auprès des PME

 Instagram et Pinterest :
Les réseaux sociaux basés sur la photo, comme Pinterest et Instagram, sont très importants pour
les secteurs de la mode et, plus généralement, pour des marques life style (autrement dit, liées à
l’art de vivre). Dans ces secteurs, la photographie fait partie du métier et représente un excellent
moyen pour mettre en valeur l’esthétique du produit, provoquer une émotion, susciter une envie,
raconter des histoires et ils constituent un espace pour se rapprocher de consommateurs
potentiels et développer sa notoriété
 Le passage de la vente classique vers la vente en ligne

C'est au cours des années 1980 que les premiers échanges électroniques se produisent, grâce au
Minitel. Depuis, le développement d'Internet a permis l'explosion de ce type de transactions
commerciales. Ainsi, dans les années 1990, des sociétés telles qu'Amazon ou AOL surfent sur
cette nouvelle vague prometteuse. Face à l'expansion de ce nouveau modèle économique, le
Parlement européen adopte une directive sur le commerce électronique en 2000, transposée en
France en 2004 dans le cadre de la loi pour la confiance dans l'économie numérique. La vente
en ligne n'a de cesse d'évoluer grâce aux progrès technologies et à l'émergence, notamment, du
téléphone mobile, qui a fait naître le m-commerce.
 Les différents types de vente en ligne

La vente en ligne revêt des appellations différentes en fonction des relations qui la sous-tendent
:

 Pour les particuliers, elle est appelée B2C, pour "business to consumer" en anglais
;

 Entre l'entreprise et ses salariés, on l'appelle B2E, pour "business to employee" ;

 Entre une entreprise privée et le gouvernement, il s'agit de B2G, "business to


government" ;

 La vente en ligne interentreprises est appelée B2B, pour "business to business" ;

 Lnfin, entre particuliers, on parle de C2C pour "consumer to consumer".

 L’impact des réseaux sociaux sur les ventes

D’une manière générale, on peut dire que les réseaux sociaux, qui sont directement
rattachés au marketing et à la communication, ont une influence sur absolument tous les
types de vente des entreprises. Ces réseaux sont une véritable vitrine virtuelle pour les biens
et services et sont très souvent aussi présents dans la publicité actuelle, notamment la
publicité en ligne. Facebook occupe la première place des sollicitations d’entreprise pour la
publicité.

Cet engouement des entreprises pour la publicité sur les réseaux sociaux vient du fait qu’il
est plus facile d’y cibler son public. En effet, lorsqu’un individu s’inscrit et interagit sur un
réseau social, toutes les informations générées ou demandées sont collectées par le réseau
qui pourra connaître ses envies, ses passions et même des données plus personnelles
pouvant aller jusqu’à son orientation sexuelle. Tranches d’âge, sexes, habitudes de
consommation, intérêts… tous ces facteurs permettent aux entreprises de toucher
directement les clients ou prospects qui pourraient être plus intéressés que d’autres.

En revanche, bien que la publicité sur les réseaux sociaux soit attirante sur le papier, il n’en
est pas de même dans la réalité. Trop peu d’emplacement, un désintérêt flagrant des
internautes pour ces publicités ciblées, une faiblesse croissante du taux de clics, un taux de
conversion dérisoire… autant d’arguments statistiques négatifs qui ne jouent pas en faveur
des grands réseaux sociaux, qui misent sur la publicité pour générer des revenus.

 Problématique

Les médias sociaux instaurent un nouveau paradigme de la communication et de l’échange


d’informations. Plusieurs millions de personnes sont dorénavant interconnectées et peuvent
échanger sur une infinité de sujets.

Conscientes des avantages potentiels des réseaux sociaux, Amazon utilise ces derniers en
vue d’augmenter ses ventes et améliorer son chiffre d’affaire. Donc, dans ce travail on va
essayer de répondre à la problématique suivante « quel es l’impact des réseaux sociaux sur
les ventes »

 Hypothèses

Pour répondre à notre problématique nous avons formulé les hypothèses suivantes :

 L’émergence de l’nternet permet une utilisation massive des réseaux sociaux par
les internautes.

 Aujourd’hui les consommateurs préfèrent l’achat en ligne plutôt qu’en magasin

 Les réseaux sociaux ont un impact positif sur les ventes des entreprises

Les objectifs et la stratégie d'Amazon des réseaux sociaux

En tant que plus grand détaillant en ligne au monde, il est juste de dire qu’Amazon a une emprise
claire et décisive sur les tenants et aboutissants du marché numérique, et que les connaissances
spécialisées sont parfaitement évidentes dans leurs efforts en matière de réseaux sociaux. Avec
un compte de marque central et des comptes vérifiés pour chacun de leurs produits distincts, y
compris Amazon Music, Amazon Video et Amazon Web Services, ils utilisent les réseaux
sociaux à leur plein potentiel comme un outil de marketing et un service à la clientèle
notamment.
La popularité d’Amazon est tout simplement phénoménale, et le marchand de livres
gargantuesque a réussi à se frayer un chemin dans pratiquement tous les aspects de notre vie -
des livres sur nos étagères aux appareils dans nos poches et les pièces dans nos voitures.

La question doit être - comment a-t-il fait cela?

Eh bien, en vérité, l’histoire du succès d’Amazon se résume à une variété de facteurs. Mais une
chose en particulier que l’entreprise a obtenu à maintes reprises au fil des ans est sa gestion des
réseaux sociaux - qui, en effet, il semblait maîtriser même avant une telle chose a vraiment
existé.

Allons un peu plus loin pour éclaircir ce point...

 Stimuler l’engagement des clients à tous les niveaux

Nous commencerons en considérant le système d'avis client d'Amazon.

Les avis clients en ligne sont pratiquement synonymes avec Amazon. En effet, l'engrangement
d'avis d'acheteur a toujours été fondamental pour la stratégie d'Amazon. Comme quelqu'un qui a
jamais utilisé le site saura, les avis sont promus dans tous les deux; avant et après l'achat.

Chaque article qui est inscrit sur Amazon fait attribuer une évaluation d'étoile - par des clients
d'Amazon et elle est normalement accompagné par de nombreux avis laissés volontairement par
les acheteurs précédents du même produit. Les acheteurs, incidemment, peuvent aussi laisser les
avis de vendeurs.

Les avis de clients ont toujours été critiques au modèle d'Amazon. Puisque les acheteurs ne
peuvent pas toucher ou tester un produit avant qu'ils ne s'engagent à un achat, les évaluations
clients précédentes fournissent la responsabilité et servent d'un indicateur de qualité pour les
acheteurs qui autrement, il suffirait de prendre le vendeur au mot.

Mais, ce qui est tout aussi important, c’est le fait que les avis génèrent un véritable engagement
des consommateurs à l’égard de la plateforme. En effet, les colonnes très actives d’avis de clients
trouvées partout sur Amazon.com pourraient presque être décrites comme un réseau social axé
sur les consommateurs en soi.

Les clients apprennent à connaître leurs vendeurs préférés et interagir avec eux. Ils apprennent
également à connaître leurs critiques préférés et de faire confiance à leurs opinions, étoiles-
évaluations, et des recommandations. Pour rendre les critiques de produits encore plus utiles aux
clients, Amazon permet également la modération communautaire en encourageant les clients à
voter sur l’utilité et la pertinence de chaque avis qui est laissé, et les acheteurs peuvent même
poster des questions de suivi directement à l’examinateur. Et bien sûr, l’algorithme Amazon est
dans un état constant de up-sell (vente incitative) - 'Les clients qui ont vu/acheté cet article
également vu/acheté cet autre article', les acheteurs sont informés à pratiquement chaque tour.

Tout cela engendre une véritable interaction avec la plateforme Amazon.com. En effet, c’est plus
qu’un simple site de vente en ligne, c’est une communauté qu’Amazon nourrit depuis 24 ans.

Il n’est donc pas surprenant que lorsque les réseau sociaux ont pris leur envol au cours de la
dernière décennie, Amazon savait exactement comment jouer le jeu communautaire en ligne à
son avantage.

 Amazon sur les réseaux sociaux

Presque exclusivement, Amazon poste des promotions de produits à travers ses différents réseaux
sociaux, elle est en mesure de conduire plus de ventes que tout autre marchand en ligne.

 Facebook

Amazon a actuellement plus de 28,7 millions de J’aime sur sa page Facebook. Un chiffre
incroyable, mais si vous faites un défilé rapide vers le bas de son fil de nouvelles, vous pouvez
voir pourquoi il est si populaire. Amazon répond à une quantité stupéfiante de commentaires
laissés sur ses messages - et il le fait rapidement, poliment, fournit des informations utiles et des
liens, et ajoute la touche humaine en adressant les commentateurs par prénom, avec l’employé
d’Amazon qui signe chaque commentaire en utilisant son prénom aussi.

Lorsque quelqu’un pose une question, Amazon y répond. Si quelqu’un exprime une frustration,
une réponse est rapide et utile. Amazon crée et contribue également aux conversations, ce qui est
impératif pour le succès de la marque sur les réseaux sociaux. En effet, conformément à l’aspect
social des efforts d’Amazon sur les réseaux sociaux, les clients ayant des comptes connectés à
Facebook verront des critiques de produits écrites par leurs connexions Facebook apparaissent
dans leurs flux, ainsi que les produits que leurs connexions ont mis sur leurs Amazon Wish Lists
(de sorte que vous savez ce que vous pouvez acheter pour leur prochain anniversaire
directement d’Amazon, bien sûr).

Sur le plan de la promotion, Amazon utilise également Facebook pour mettre en valeur ses
produits, et offre des coupons et des rabais liés à la date pour encourager les ventes. Lorsque la
fête des Mères approche, la page Facebook est inondée d’idées-cadeaux et de coupons-rabais
pour les acheter - les abonnés, qui allaient probablement acheter un cadeau en ligne de toute
façon, n’ont pas besoin de chercher ailleurs.

 Twitter

La campagne Twitter d’Amazon est aujourd’hui moins lourde sur les promotions qu’elle ne
l’était, et sert plutôt de véhicule pour conduire ses 2,7 millions d’abonnés vers les services
supplémentaires d’Amazon tels que Prime Video et Amazon Music. Le fil Twitter Amazon est
également utilisé pour promouvoir le contenu du blog de l’entreprise - dont beaucoup offre des
conseils aux petites entreprises qui vendent sur Amazon -et de fournir des nouvelles sur les
différentes choses et innovations que l’entreprise en est impliquée.

Essentiellement une plate-forme pour le marketing de contenu plutôt que de stimuler les ventes
directes, l’activité d’Amazon sur Twitter sert néanmoins à créer et à nourrir une communauté de
clients engagés, et encourager autant que possible vers l’adhésion Prime.

 Pinterest

Pinterest pour Amazon est essentiellement une extension de son magasin en ligne principal.
Pinterest est bien sûr le seul site de médias sociaux où un pourcentage important des utilisateurs
vont à la recherche d’idées d’achat. Mais quand ils trouvent une Pin d’Amazon, ils peuvent
simplement cliquer dessus et sont pris soit directement sur une page sur Amazon.com où ils
peuvent acheter le produit directement, ou autrement sur le site du vendeur où le client peut
compléter l’achat via Amazon.

Amazon utilise également Pinterest pour promouvoir des lignes sur mesure, telles que Handmade
at Amazon, Amazon Home Services, et Amazon Style for Women. Il est tout très soigneusement
mis en place pour conduire les utilisateurs de Pinterest vers les achats Amazon - et il fonctionne.
 Spark

L’année dernière, Amazon est même allé jusqu’à lancer son propre réseau social pareil à
Instagram / Pinterest Amazon Spark, qui pourrait être décrit comme un réseau social pour le
shopping.

Résidant dans l’application Amazon, Spark est conçu pour créer un engagement social qui
mènera directement à l’achat de produits.

Lorsque les utilisateurs s’inscrivent, on leur demande d’identifier des sujets d’intérêt à partir
d’un menu complet, qui comprend des catégories de produits ainsi que des domaines de style de
vie tels que les voyages, l’art et le design, la forme physique, et ainsi de suite. Les utilisateurs
reçoivent ensuite des images de produits et d’autres éléments d’intérêt dans un fil de nouvelles
jetable, où ils peuvent laisser des commentaires, faire des recommandations, et bien sûr cliquer
pour faire un achat.

En plus d’être encore un autre canal social à travers lequel Amazon peut générer des revenus
directs, Spark génère également des données, et donne à l’entreprise un tout nouvel ensemble de
signaux pour le ciblage des clients qu’il peut utiliser plus tard.

Bien sûr, Amazon sait déjà ce que ses utilisateurs recherchent et achètent, mais avec Spark, il
peut également en apprendre davantage sur leurs intérêts et leurs aspirations, qui peuvent tous
être utilisés pour informer les campagnes publicitaires ciblées à l’avenir.

 Conclusion

Amazon a toujours cru en une communauté florissante et engagée, même avant l’avènement des
médias sociaux. Mais grâce à l’utilisation étendue de Facebook, Twitter, Pinterest, et maintenant
son propre réseau Spark, l’une des clés du succès d’Amazon est de se promouvoir et ses produits
à travers une pléthore de canaux sociaux, et de faciliter la conversation, l’engagement et la
découverte parmi ses millions d’adeptes.