Vous êtes sur la page 1sur 28

Lettriste – Situationniste – 1e Partie "Savoir

vivre" : 1946 – 1963


par François Letaillieur

Le savoir-vivre est l’Art majeur qu’a!irment Lettristes et Situationnistes. Cet objectif essentiel est resté caché
derrière le culte du créateur, héros unique, maître d’une doctrine unique.
Plus de 100 lettristes, plus de 70 situationnistes, plusieurs lettrismes, aucun situationnisme, des questions com-
munes, des réponses di!érentes.

Le lettrisme, poésie de lettres, est proclamé à Paris le 8 janvier 1946 par Gabriel Pomerand et Isidore Isou. Fran-
çois Dufrêne y participe dés 1946 puis Jean Louis Brau et Gil Wolman en 1949, Maurice Lemaître et Marc’O en
1950, Guy Debord en 1951, Jacques Spacagna en 1952…Tous sont nés entre les deux guerres. Leurs modes de
vivre et d’agir concourent à la nouvelle ambiance de vie qui naît à Saint Germain des Près et que Van der
Elsken photographie.

Aux 50 millions de morts de la guerre, ils ajoutent la mort des mots, de la poésie, des arts, des systèmes en
place, de Dieu… Pour dépasser ces morts, ils proposent de changer les relations dans tous les domaines : poé-
sie musicale, peintures lisibles, cinéma sans image, prise de pouvoir de la jeunesse…

La relation de l’art à la société devient centrale et divergente : vivre de l’art ou art de vivre ? Tout en continuant à
se nommer « lettristes », ils forment des groupes politiquement di!érents: externiste, lettriste de l’Internatio-
nale Lettriste, isouien, oïen.

Fondée en Belgique en juin 1952, l’Internationale Lettriste de Serge Berna, Brau, Debord, Wolman considère que
« l’exercice le plus urgent de la liberté est la destruction des idoles« . Ils di!usent gratuitement un bulletin, Pot-
latch, pour « troubler le circuit« . Ils dérivent, détournent des textes ou des mineures et proclament « Ne tra-
vaillez jamais ».

En Italie, en juillet 1957, pour ne plus construire « une situation sans avenir« ,
l’Internationale Lettriste, le Mouvement pour un Bauhaus Imaginiste
avec Asger Jorn et le Comité Psychogéographique de Ralph Rumney
fusionnent en Internationale Situationniste.

Au Danemark, en juin 1963, l’exposition RSG6 dénonce la stratégie de la peur nucléaire. Les cinq Directives
peintes par Debord se résument, comme les Thèses d’Hambourg de Debord, Kotányi et Vaneigem, à « réaliser la
philosophie », c’est-à-dire faire la révolution.

Chronologie des faits documentés.

Dates incertaines entre crochet [ ]. Faits importants en bleu. Commentaires en orange.


Janvier 1946 / Mai 1952 : Du lettrisme poétique aux
lettrismes

Année 1946

Le 8 janvier, Paris. Première manifestation lettriste. Une nouvelle révolution poétique.

Gabriel Pomerand, Isidore Isou, Georges Poulot, Guy Marester. Pomerand explique que la poésie, après une
phase d’expansion est dans une phase de concentration qui aboutit à la destruction concrète et pratique du
mot. Le mot brisé, dit Isou, la lettre prend une valeur nouvelle. Ce passage, d’une poésie de mots à une poésie
de sons, conduit Poulot (Perros) à définir le lettrisme comme une internationale de communication directe entre
les hommes. La poésie ayant aussi le sens de création, Marester conclut qu’être lettriste, c’est vouloir faire poésie
de tout.

21 janvier, Paris. Vieux Colombier La Fuite poème de Tzara. Les lettristes interrompent le présentateur Leiris, en
criant Dada est mort ce qui amorce la querelle sur l’antériorité dadaïste.

22 janvier, Combat. « Les « lettristes » chahutent une lecture de Tzara au Vieux Colombier » L’article de Nadeau
n’indique pas de noms et ne définit pas le lettrisme. La description des faits s’amplifiera avec les années : l’in-
tervention timide deviendra un combat avec destruction des décors.

Non daté [juin], revue La Dictature Lettriste N°1. Fondateur Isou, Secrétaire de rédaction Pomerand. Texte col-
lectif Principes Poétiques et Musicaux du Mouvement Lettriste est signé de 24 noms. Textes de Brasil, Miatlev,
Jo!e, Marienstras, Hirsch, Marester, Poulot, Dobre, Pomerand, Isou. Ce numéro restera unique.

17 août, Raoul Hausmann, leur écrit «ce n’est pas vous qui avez trouvé cela. C’était MOI. Comme preuve je vous
joins un de mes poèmes « phonétique » créé en 1918 « Fmsbw »».

14 novembre, Paris Salle de Géographie Deuxième manifestation publique du mouvement lettriste. Pomerand
Sur la nécessité historique du lettrisme. Caillens lit un Manifeste de la Peinture Lettriste, anonyme. L’idée est de
faire des peintures de lettres. Geo!roy dit des poèmes d’Isou.

[Fin 1946] Dufrêne, lycéen de 16 ans, rejoint le groupe.


Année 1947

Leur ambition est d’unir l’art de la représentation et l’art abstrait des idées dans un nouvel art de la communica-
tion. Pour l’atteindre, Pomerand pense que seules valent les expérimentations et les réalisations. Pour Isou,
mettre sur papier des idées, écrire des textes théoriques su!it.

3 avril Paris Théâtre de Rochefort, 3e manifestation publique du mouvement lettriste. Lecture de poèmes de
Poulot, Isou, Brasil, Lambaire, Hirsch, Dufrêne. Pomerand dirige son Opus VII.

La symphonie d’Isou La Guerre, inachevée ne peut pas être jouée.

11 avril Paris, Saint Germain des Prés. L’inauguration d’un club de Jazz, le Tabou, caractérise une nouvelle am-
biance. Pomerand y hurle Tabou, son poème «onomatopéique».

25 avril Gallimard publie d’Isou Introduction à une nouvelle poésie et à une nouvelle musique.

Sur les possibilités d’un art nouveau. Vingt récitations graves et joyeuses. La guerre.

17 au 30 juin Paris Librairie de la Porte Latine. Guy Vallot expose des peintures de lettres.

21 juin, Paris, salle de Géographie Après nous le lettrisme. La conférence contradictoire oppose dadaïstes et let-
tristes. Bryen, Iliazd … revendiquent la paternité. En défense, les lettristes Isou, Pomerand… exigent des
preuves d’antériorité indiscutables, « homologation » que les publications lettristes, non datées, ne permettent
pas.

[Non daté], [1 octobre ?] Tract lettriste Le Salon d’automne a refusé d’exposer les peintures lettristes

17 octobre, Gallimard publie Agrégation d’un nom et d’un messie d’Isou. Confession éthique, « c’est ici l’explica-
tion de l’exemple isouien. »
[5 ?] décembre, Salle des Sociétés savantes, Conférence Le mouvement lettriste entre dans la bataille politique
Les bases économiques et sociales d’une révolution de la jeunesse par Caillens, Dufrêne, Giraud, Isou, Lambaire,
Poulot, Pomerand et Speed (Malespine).

22 décembre, Salle des Sociétés savantes, 7e conférence de Gabriel Pomerand : « Je vous annonce le temps de la
circulation du sang, le temps des mines sous vos tatanes, le temps des attentats dans les bals de sous-préfec-
ture. […] L’être c’est le cri, et l’esprit la merde. […] notre révolution fera craquer des têtes comme l’autre les a
coupées. »

En 1947 Baratier et Pomerand travaillent à un « document » filmé sur Saint Germain qui deviendra Désordre.

Isou veut substituer isouien à lettriste, ce que Pomerand, cofondateur, refuse.

Année 1948

2 février, Paris, Fontaine publie Le Cri et son Archange. Contradiction entre un bâtard et son archange ou l’évolu-
tion d’un exmatriculé de Gabriel Pomerand. 520 exemplaires

Pomerand a!irme la prééminence du hurlement et du cri sur le silence et la parole et marque sa séparation avec
Isou. Deux textes imprimés en parallèle, sur deux colonnes, sont sans lien. Cette disjonction reprise pour ses
« Testament » sera la « discrépance » du cinéma.

février, Tunis, HiIkma N°2 publie Lettrisme et Révolution de la Jeunesse d’Isou et 2 poèmes lettristes de Pol Meyra
[Pomerand].

7 mai, Paris, Arc en Ciel Initiation au phénomène lettrique Baratier, Dufrêne, Pomerand, etc.

21 juillet Leysins, Suisse. Pomerand, gravement malade, est hospitalisé.

23 juillet, Paris, Arts publie une lettre d’Isou qui se déclare auteur du livre de Pomerand. Combat la refuse.

3 août, Leysins, Suisse, Pomerand écrit « je trouverais ça drôle, si j’avais le temps d’en rire ».

11 août, Leysins, Suisse. Pomerand pensant qu’il va mourir, écrit deux testaments, un légal et un littéraire, qui
seront imprimés en parallèle en 1951.

août, Paru N°45 Joé Bousquet Le cri et son archange « J’ai lu avec plaisir le manifeste de Pomerand ».

Année 1949

Pomerand « Si on voit ma signature sous un texte lettriste quelconque, elle ne s’y trouvera que dans les mêmes
conditions où elle se trouvait préalablement dans tous les textes lettristes depuis 1949, c’est à dire sans mon as-
sentiment. » Déclaration du 20-9-1962 à M. Lemaître, publiée dans La Lettre n°1.

20 janvier Paris, Les Ateliers Studio achèvent d’imprimer, Lettres ouvertes à un mythe ou les enfantillages d’un
amoureux transi de Gabriel Pomerand à 203 exemplaires. A la suite d’un procès, qui fait scandale dans la presse,
le livre sera saisi.

Non daté [Janvier ?] Aux Escaliers de Lausanne publie Isou ou la Mécanique des Femmes d’Isidore Isou. Le nom
de la maison d’édition évoquerait la ou les conférences faites, par Isou, sur des escaliers à Lausanne mais ces
conférences sont datées par Isou de décembre 1949 dans Précisions sur ma poésie. Samedi Soir titrera « Isidore
Isou veut enseigner l’amour à Saint-Germain-des-Prés, le quartier le plus chaste de Paris ».

[janvier ou mars], Dans les premiers jours de janvier*, Desjobert tire en lithographies Testament d’un archange
déçu de Pomerand illustré par Loiseau. « Quelle vie détestable que celle où toutes les belles choses ne sont
qu’apparentes. » *Texte daté 11 août 1948, achevé d’imprimer Premiers jours de janvier 1949, copyright Mars
1949.

29 juin Paris. Salle de Géographie 21 heures conférence de Gabriel Pomerand à la Salle de géographie Du Porno-
graphe à la manie du séquestre.

20 août Pomerand termine le commentaire de Paris ton décor fout le camp « document » réalisé, avec Jacques
Baratier, depuis 1947. Le film mêle prises de vue à Saint Germain, extraits de films et scènes symboliques. Po-
merand y détruit un piano, brûle un Picasso, brise une verrière et sur le toit, crie un poème. Le film, projeté sous
le titre Désordre à Antibes et à St Tropez est acheté par un distributeur qui exige que le commentaire de Pome-
rand soit remplacé. Pomerand transforme son texte censuré, en un long rébus, une métagraphie, qui paraîtra
sous un titre/jeu de mots : Saint Ghetto des Prêts. Le texte initial est imprimé en page de gauche, la métagraphie
en page de droite. Écrit pour être lu à voix haute par Pomerand, le commentaire devient dessins visibles, en
même temps qu’illisibles.

[3e trimestre] Aubervilliers Transit hors série, Rédacteur en chef C. Legros. O. Sten ; J. L. Brau.

[3e trimestre] Jean-Louis Brau et Gil Wolman se joignent aux lettristes. Le double prénom de Brau, devient
d’usage parmi les lettristes : Guy Ernest Debord, Jean Isidore Isou, Claude Pierre Matricon, Gil Joseph Wolman…
Brau parti, le 2e prénom disparaît ou devient une initiale.

26 octobre Paris. Salle de la Société de Géographie. Conférence de Gabriel Pomerand Des Avantages de la Prosti-
tution.

15 décembre, Conférence de Pomerand Considérations objectives sur la pédérastie. Elle est interdite par le pré-
fet de police.

19 décembre Conférence de Pomerand De la pluie et du beau temps, sonorisée par François Dufrêne.

Pomerand remplace la conférence précédente par une autre où il joue sur l’ambiguïté des mots.

[Sans date] Aux Escaliers de Lausanne publie Le Soulèvement de la jeunesse, d’Isidore Isou. Tome 1 Le pro-
blème. Le prolétariat est fini en tant que force révolutionnaire. Une nouvelle puissance, doublement enchaînée,
paraît dans l’Histoire : La Jeunesse.
Sont annoncés (p6-7) Tome II La dynamique. Tome III la solution.

Le livre parut fin 1949 ou début 1950. Dans la revue Esprit n°11, du 1er octobre 1945 Jean Jousselin a!irmait
déjà « la réalité politique de la jeunesse », « sa fonction révolutionnaire ».

Année 1950

24 février Le Libertaire Les livres Lemaître, article Le soulèvement de la jeunesse d’Isidore Isou.

[30 mai ou 3ème trimestre ?] Aux Escaliers de Lausanne publie Les journaux des dieux (p227/285) de Jean Isidore
Isou, précédé d’un Essai sur la définition, l’évolution et le bouleversement total de la prose et du roman (p23/224)
et d’une préface défi de Maurice Lemaître (p9/21). Des pages ont été métagraphiées avec l’aide de Michel Vande-
remme et Maurice Lemaître.

L’Essai est daté 30 mai 1950 et dépôt légal 3e trimestre. Les Journaux des dieux n’ont pas de date.

[Juillet ou 3ème trimestre ?] OLB publie Saint Ghetto des Prêts de Gabriel Pomerand, Grimoire, préface de
Jacques Baratier. Le texte est daté 20 août 1949, l’introduction de Pomerand, juillet 1950. Notes sur la prostitu-
tion est indiqué paru en 1950 mais Nota-bene indiqué « sous presse » est tiré en janvier 1949. Considérations ob-
jectives, imprimé le 15 décembre 1950, n’est pas mentionné. Les 20 autres titres indiqués (à paraître) ou (en ti-
roir) étaient écrits en 1948 et 1949 ou le seront en 1950.

Pomerand, le texte de Désordre métagraphié, réalise un autre film La Légende cruelle où comme Isou avec
Marc’O, Lemaître, Brau et Matricon, Dufrêne… les rapports avec la vision et l’audition changent. Une limite sera
atteinte avec le film de Debord et celui sans écran ni pellicule de Dufrêne.

15 août Isou commence son film Traité de Bave et d’éternité. Pomerand prévu comme assistant est remplacé par
Lemaître. Legros, Wolman, Marc’O, Brau, Lemaître y jouent. Achard, Barrault, Brunoy, Cendrars, Cocteau, De-
lorme, Dhermite, Gélin, Maurois, Salacrou, Valeanu y participent.
20 août / 6 septembre Antibes, Festival du film de demain, projection de Désordre 1ère version du film de
Jacques Baratier associé avec Pomerand. Commentaire de Pomerand.

18 septembre Biarritz, Rendez-vous de Biarritz, projection de Désordre 1ère version

Non daté, [1950 ?] Aux Escaliers de Lausanne publie Précisions sur ma poésie et moi suivies de dix poèmes magni-
fiques de Jean Isidore Isou.

1950-[11] Paris, Les Reflets, présentation de Désordre film de Baratier, 2ème version sans le commentaire de
Pomerand.

Non daté, [1950-11 ?] Front de la Jeunesse, N°1 Rédacteur en chef Lemaître Gérant responsable Pomerand. Co-
mité de rédaction Jean-L. Brau, M. Lemaître, G. Pomerand, Gil-J. Wolmann, Lips.

Jean-Louis Brau La jeunesse trahie par ses chefs, Cortes Nous voulons discuter, Isou La fédération anarchiste. Ar-
ticles de Lemaître, Pomerand, Brau, Wolman, Lips, Cortes, Isou.

décembre Pomerand termine le commentaire de La Légende cruelle,


film sur des tableaux de Léonor Fini.

1950 Jean Louis Brau réalise des planches métagraphiques, qu’il complétera et réunira en 1953 pour son film La
Citadelle.

1950 I.P.O publie Jean Pierre Rosnay présente SOS, Manifeste du Soulèvement d’Isou « si vous ne sauvez pas la
jeunesse, la jeunesse vous perdra », Appel de Dufrêne « Notre soulèvement dépasse étrangement toutes les
classes ».

Dufrêne se lie avec Marc’O et Poucette.

30 décembre date d’impression de la revue Ur Cahiers pour un dictat culturel, n°1. Directeur Maurice Bismuth-
Lemaître. Couverture Serge de Turville. Maurice B. Lemaître Présentation. [Jean-Louis Brau] et CP Matricon,
Vingt questions sur le lettrisme. Albert-Jules Legros La foire aux poètes. François Dufrêne Désordre du jour. Gil J
Wolman Introduction à Wolman. Poèmes : Dufrêne, Berna, Lemaître, Matricon. Maurice B Lemaître Notes de tra-
vail, recherches et planches préparatoires pour Canailles, métagraphie. Serge Berna Un nommé Serge Berna. CP
Matricon et Gil J Wolman Pour une mort synthétique. CP Matricon Prélude à un autre. Maurice B Lemaître Carnet
d’un fanatique. Brau et CP Matricon De la narration signifiée à la période haeccitatique. Marc-Gilbert Guillaumin.
Ébauches d’un monde psychologique à venir. Jean-Isidore Isou Mémoires sur les forces futures des arts plastiques
er e
et leur mort : 1er mémoire. Eléments de la peinture lettriste. 2e mémoire La mort des arts plastiques et la métagra-
phie. Isou date le 1er de l’été 1946 et le 2e de décembre 1950 notant : « Il faut toujours se méfier des dates des au-
teurs qui sont tellement imprécis (ma chère). Et puis, quand commence l’écriture (avec la première inspiration,
la première ligne jetée sur une page ?).

Année 1951

Dans l’année, Pomerand, à partir de ses textes, réalise 42 tableaux pictographiques et métagraphiques.

26 janvier Clermont Ferrand, 5 conférences sur L’avant garde de Saint Germain des Près par Gros. Brau et Matri-
con prévus, sont absents.

29 février, En prison Pomerand tient un journal. Une page deviendra le tableau : Le prisonnier.

20 avril, Cannes, hors festival, projection d’une version inachevée du film d’Isou Traité de bave et d’éternité pro-
duit par Marc Gilbert Guillaumin (Marc’O). Aux scènes tournées à Saint Germain, à l’Etoile, sont insérées des par-
ties d’autres films. La pellicule est « ciselée » : rayée, altérée. La bande son, à une exception, n’est pas synchrone
avec l’image.Debord rencontre les lettristes présents Brau, Marc’O, Isou, Wolman.

21 mai Paris Champs Élysée Projection de La Légende Cruelle, film de Pomerand où il éclate l’image, déconnecte
commentaire et musique.

23 mai Paris Musée de l’Homme Projection de la version terminée de Traité de bave et d’éternité.

juin Paris Cinéma Les Reflets, projection de La Légende Cruelle de Pomerand.

juillet Paris, Musée de l’Homme projection de La Légende Cruelle de Pomerand.

août Lemaître produit et réalise Le film est déjà commencé ? 35mm, partiellement en couleurs.
15 septembre, Paris. Publication de Marginales autour de La Légende Cruelle de Pomerand.

20 septembre Julliard publie Testament d’un acquitté précédé de ses aveux publics de Pomerand.

Pour Hurlement en faveur de Sade, Guy Debord utilise des textes tout faits, supprime partiellement puis totale-
ment l’image.

septembre Wolman achève l’Anticoncept, film projetant une image fixe.

7 décembre. Ciné club du quartier Latin. Projection du Film est déjà commencé de Lemaître.

[1951] Brau et Matricon écrivent les dialogues de La barque de la vie courante, qu’ils enregistrent avec les voix de
Gabrielle Brio, Françoise Brau, Claude Pierre Matricon, Gil J Wolman.

[1951] Dufrêne écrit Tambours du jugement premier film pour lequel il délaissera la caméra, pour un cinéma
imaginaire.

Année 1952

Début [janvier] Pomerand commence une série de tableaux « les sept pêchés capitaux ».

23 avril, revue Ion N°1 Revue trimestrielle. Directeur Marc Gilbert Guillaumin. Sous couverture de Pomerand, Ion
Mise en garde, Jean Isidore Isou Esthétique du cinéma, Poucette Il nous arrive d’en parler, Gabriel Pomerand La
légende cruelle, Gil J Wolman L’anticoncept, Serge Berna Jusqu’à l’os, François du jugement premier Yolande du
Luart A propos de l’Idhec, Guy Ernest Debord Prolégomènes à tout cinéma futur, Hurlements en faveur de Sade
[dépassement du cri]. Monique Geo!roy D’Isou à Marc’o, Marc, O Première manifestation d’un cinéma nucléaire.

4 mai Cannes, cinéma Alexandre III Tambours du Jugement Premier, film « imaginaire » et lettriste de François
Dufrêne. Ce film sans écran, ni pellicule marquera Yves Klein.

printemps La Barque de la vie courante de Jean Louis Brau, film à démarche stressographique est sans image.

Juin 1952 / Juin 1954 : Externisme, Internationale Lettriste,


isouien, oïen

Année 1952

Les lettristes ne forment plus un groupe homogène.

Juin, Brau, Debord, Wolman se regroupent et fondent l’Internationale Lettriste à Bruxelles.

juin/octobre Paris Brau réalise une fresque lettriste chez Wolman. Il fait le relevé des portraits métagraphiques
de Pierre Joël Berlé et Jean Michel Mension.
juin, Soulèvement de la jeunesse N°1 Directeur Rédacteur en Chef du Luart, Directeur politique Marc’ O. 50000ex
Dufrêne Lettrisme et juventisme, Geo!roy, Dard, Mitterand, du Luart, Pomerand, Marc’O, Poucette, Barrier, Cau-
liez, Yves Klein [1er texte], de Beaumont. Manifeste Précisions et réponses ; Le Soulèvement. Dessin de Pomerand
Demain tout recommence. A!iche Demandons vendeurs
Journal de soutien politique, il n’est pas le journal d’Isou, comme le pense Cocteau.

juillet/août/septembre Soulèvement de la jeunesse N°2, N° de vacances. Poucette, Geo!roy, Dubouillon, de


Beaumont, du Luart, Bracq, Marc’O, Pomerand, Dufrêne (englobant), Sab. Dessin de Pomerand La pudeur.

29 octobre, Paris Hôtel Ritz, contre la campagne spectaculaire menée, pour la sortie du film de Chaplin Lime-
light, Brau et Wolman lancent le tract Finis les pieds plats signé Internationale Lettriste*.

*Preuve que, l’I. L existait avant ce scandale.

Octobre Soulèvement de la jeunesse N°3 Isou, Cocteau, Marc’O, du Luart, Mitterrand, Poucette, Dard, Debout,
Patrix, Isou, Geo!roy. Isou Lettre ouverte ; Cocteau Usage externe.

du 31 octobre au 7 novembre, Paris, galerie Palmes. Isou expose Les nombres, 36 toiles métagraphiques. Chaque
toile, en couleurs, est un poème transformé en rébus.

novembre, désavoué par Isou, les membres de l’I. L répondent que « l’exercice le plus urgent de la liberté est la
destruction des idoles« . Ils excluent Isou qui fait de même.

[Non daté], [novembre ou décembre] Internationale Lettriste N°1, Berna, Brau, Debord, Wolman, La revue
rend public le conflit

12 novembre, Paris, Ciné Club du Musée de l’Homme, Lemaître projette en avant première Le film est déjà
commencé.

7 décembre, Aubervilliers, 1ère conférence de l’Internationale Lettriste. Le texte manuscrit par Brau est signé par
Berna, Brau, Debord, Wolman : « Il ne s’agit pas d’être plus grand que Picasso mais d’avoir une vie aussi passion-
nante que Picasso dans la mesure où Picasso a eu une vie passionnante ». « C’est dans le dépassement des arts
que la démarche reste à faire ».

10/20 décembre, Paris, Maison des Lettres, Poucette expose, des « dessins, gouaches, peintures et… peintures
lettristes. » La sonorisation lettriste est de François Dufrêne.

Décembre Soulèvement de la jeunesse N°4 Marc’O, Dufrêne, du Luart, Marc’O, Talbo, Dalmain, Le Ganec,
Patrix, Binel.

Année 1953

janvier Villars en Suisse, Jorn fonde le Mouvement International pour un Bauhaus Imaginiste MIBI en réaction
au programme du « nouveau Bauhaus » d’Ulm dirigé par Max Bill.
5 février article Ur et Jerimadeth : « La revue «UR» [N°3] publie une œuvre de Gabriel Pomerand ».

Mars Soulèvement de la jeunesse N°5 Fouchard, Wahl, Dufrène, du Luart, Derieux, Talbo, Marc’O, Carney, Quoite,
Henri Jean, Geo!roy, Tassart.
Juin Soulèvement de la jeunesse N°6 Marc’O, Wahl, Dufrêne, Talbo, Tassart, Henri Jean, Fouchard, du Luart, Pou-
cette, JD, Masper Manifeste Externiste. Sa publication constitue un troisième groupe avec Marc’O : les Externis-
tes. A!ichette : Le premier devoir… Adhérer à l’Externisme A!iche Lisez le Soulèvement
juillet/août/septembre Soulèvement de la jeunesse N°7 Numéro spécial de vacances Dufrêne, du Luart, Fou-
chard, Spacagna Pourquoi je suis externiste, Carney, Talbo, Deharme, Tassard, Henri Jean, HB. p7 El Externismo
a todos. A!iche Lisez le N° Spécial

août L’I. L N°3, directeur Brau. Imprimée au format a!iche pour être collée sur les murs. En titre : Il faut recom-
mencer la guerre d’Espagne.

Brau, Debord, Wolman expérimentent des métagraphies associant images et écrits, sans rapport spatial avec la
structure textuelle. Les membres de l’Internationale Lettriste continuent de se nommer « lettriste » ce qui irrite
Lemaître.

Année 1954

15 avril Marseille Brau embarque pour la Corée puis l’Indochine.

mai L’union de la jeunesse N°1 Organe du mouvement externiste Directeur Tassart. G. Rachet, G. Fouchard, M O
de Stoppani Opinion et suggestions d’un Indépendant : « l’Union ne prêche pas la révolte mais le Relèvement
et l’Action » G. Fouchard, H J Cottin.

3 juin Fischbacher publie Qu’est ce que le Lettrisme ? de Lemaître. Le sous-titre : et le mouvement isouïen est im-
primé dans un corps minuscule.

11 juin Paris L’exposition Avant la guerre, laisse Debord insatisfait des métagraphies influentielles.

21 juin Gilles Ivain adresse plusieurs copies de sa lettre de démission : « Ce qui se joue, c’est la prise du
pouvoir » G E Debord. J’ai remis ma démission de l’Internationale Lettriste à Dahou, rédacteur en chef. Ce qui se
joue, c’est la liberté de l’homme. » Debord annoncera qu’il a exclu Ivain.

juin L’Internationale Lettriste N°4 titre La guerre de la liberté doit être faite avec colère.

L’Internationale lettriste se définit maintenant comme groupe français.

22 juin, Potlatch N°1. Le titre désigne une économie basée sur le cadeau somptuaire. Ce Bulletin d’information,
de 1 à 4 feuilles ronéotées, est envoyé gratuitement pour troubler le circuit. Potlatch, di!use les procédés utiles à
réaliser ses fins passionnelles : construction des situations, dérives, psychogéographie, détournement, urba-
nisme unitaire. Baj en adresse le premier numéro à Jorn.
29 juin Potlatch N°2 Wolman exclut Isou, Lemaître, Pomerand, Berna, Mension, Brau, Langlais, Ivain.

juillet Enjeu N°1 Directeur Tassart, rédacteur Boursault Faut-il mourir jeune ? Textes Camille Bryen, Gaston
Criel, Adrian Miatlev… Article sur Poucette : L’inclusion de lettre dans les tableaux pleins de fraîcheur confère à
cette peinture un étrange univers […]
septembre Paris, galerie Palmes. Lemaître Aphorismes et lettries hypergraphiques.

30 octobre Milano Asger Jorn Immagine e forma. EPI. Bolletino d’Informazioni del Mouvement International
pour un Bauhaus Imaginiste N°1 Redattore per l’Italia Enrico Baj. Un bandeau Eristica recouvrira des exemplai-
res, quinze autres auront une gravure de Jorn. [BIMIBI N°1-Eristica N°1]

novembre Le Soulèvement de la jeunesse N°8 Du Luart, Marc’O, MGG, C. Bourdet, R. Darius, O. Bonduelle, C. Ne-
maux, J. Boursault, R.M. Arlaud, R Ols.

décembre Le Soulèvement de la jeunesse N°9 Marc’ O. Déclaration.

décembre Enjeu N°2 Directeur- rédacteur Tassart. Conseiller Lemaître. Rédacteurs de la rubrique Arts Derieux et
Spacagna. Lettre au Ministre de la jeunesse signée Betron, Carel, Derieux, Isou, Korn, Langlois, Lemaître, Montau-
zier, Ortiz, Pomerand, Spacagna, Tassart.… Lemaître Le contrat père –fils. Isou Monsieur le Ministre, Messieurs les
membres du Corps enseignant. Isou Le néo-lettrisme [attaque contre Debord]. Korn Les jeunes allemands. Betron
Faut-il mourir jeunes ? La famille cette illusion. PJ Spacagna Le marbre. I Ortis Venise sur fond d’or. L Carel Le culte
de la vedette. Derieux Cinéma, sérials et Cie. Tassart J Dalès. Épître à Marcel Arland.

Année 1955

[février] Enjeu N°3. Tassart Externes, Lemaître Science du théâtre, Lettre à Caillens, Faut-il mourir jeune ? Isou
Manifeste du monolettrisme, Pommerand, Derieux, Spacagna. Notre prochaine enquête : « Pourra-t-on vivre
demain ? ».

printemps Enjeu N°4 Pélieu, Tassart, Gripari, Spacagna.


juin juillet, Milan, Il Gesto [n°1], n°2 du bulletin international d’information du Bauhaus immaginiste Epi edito-
riale periodici italiani. [BIMIBI n°2-Il Gesto N°1] Rassegna internazionale delle forme libere A cura del « movi-
mento arte nucleare » e della rivista phases. Édité à l’occasion de l’exposition Il Gesto à la galerie Schettini à Mi-
lan 18-06/18-07-1955. Il movimento nucleare ringrazia quanti hanno collaborato alla relizzazione della mostra Il
Gesto e particolarmente le signore Simone Petit, mati Jorn, fiamma Vigo, i signori Filippo Schettini, Edouard Ja-
guer, Dott, Giuseppe Palazzoli, Antonio Maschera, Siryu Morita, Pierre Alechinsky e la gallerie Suzanne Feigel di
basilea e Colette Allendy di Parigi.

Été Albisola. Seconde expérience du Mouvement International pour un Bauhaus Imaginiste.

25 août, à Alba. Premier Laboratoire d’expériences imaginistes du Mouvement Internationale pour un Bauhaus
Imaginiste fondé par le Dr. Giuseppe Gallizio et les peintres Piero Simondo et Asger Jorn .

22 décembre, Paris Galerie Prismes, vernissage de la première exposition collective de Isou Pomerand Lemaître
du groupe lettriste et hypergraphique. Jusqu’au 30 janvier 1956.

Année 1956

25 avril, Robert La!ont publie Les Puérils de Pomerand.

mai Front de la jeunesse N°7 L’Esthétique imaginaire d’Isou.

juillet, Alba. Eristica, Bolletino d’Informazione del Movimento Internazionale per una Bauhaus Immaginista
N°2 Rédacteur Simondo, directeur Verrone, secrétaire gal Jorn. Asger Jorn Forma e struttura. P Simondo E Verro-
ne Édité par Gallizio, Simondo, Verrone, Jorn. [BIMIBI N°3-Eristica N°2].

31 Juillet, tract Ordre de boycott Le festival de la Cité Radieuse, qui doit s’ouvrir le 4 août à Marseille, réunira sur
le toit de Firmin le Corbusier tous les écrivains et artistes contemporains connus pour avoir fondé leur carrière
sur la copie et la vulgarisation réactionnaire de quelque nouveauté antérieure, généralement elle-même de
faible portée. […] Pour l’Internationale Lettriste : G.E Debord, Asger Jorn, Gil J Wolman.

4 / 31 août Marseille Festival de l’art d’avant-garde. Le groupe lettriste, Estivals, Isou, Lemaître, Pomerand, Vallot
y participe.

2 / 8 septembre Alba, Italie, le Congrès des Artistes Libres, organisé par Jorn et Giuseppe Pinot-Gallizio, réunit
des représentants du MIBI, de Cobra, de L’I. L. Ils s’accordent sur la nécessité de construire un cadre de vie utili-
sant l’ensemble des arts et des techniques modernes. Des toiles «Pur coton» sont peintes de slogans comme
Nous sommes tous abstraits de père en fils de Wolman.

10 / 15 décembre Turin, Italie, Le Mouvement International pour un Bauhaus Imaginiste présente G. E. Debord,
Constant, Jacques Fillon, Giuseppe Gallizio, Garelli, Asger Jorn, Walter Olmo, Pietro Simondo, Elena Verrone, Gil
J Wolman conférence : Histoire de L’internationale Lettriste.

Année 1957
En 1957, Grâmmes N°1, revue du groupe Lettriste et Hypergraphique.

13 janvier, Exclusion de l’Internationale lettriste de Fillon et Wolman.

2 février, galerie Taptoe, Bruxelles. Asger Jorn et Ralph Rumney organisent la Première exposition de Psychogéo-
graphie, manifestation commune au MIBI, à l’I. L., au Comité Psychogéographique de Londres. Elle a lieu sans
Debord, Bernstein et Dahou à la suite d’un di!érent avec Jorn qui se réglera avec la réalisation de Fin de Copen-
hague.

4 février, galerie Taptoe, Bruxelles. Yves Klein conférence Monosonore. Les conférences de Rumney L’art brut de
vivre et Jorn Industrie et Beaux-arts, deux extrêmes de l’unité situationniste seront synthétisées par Debord dans
« Rapport sur la construction des situations et sur les conditions de l’organisation et de l’action de la tendance si-
tuationniste internationale.

Juillet 1957 / Juin 1963 : Situationnistes

Année 1957

27-28 juillet Cosio d’Arroscia, Italie. [1re] conférence réunissant le Comité Psychogéographique (Rumney), l’In-
ternationale Lettriste (Debord), le MIBI (Jorn, Olmo, Pinot-Gallizio, Simondo, Verrone). Sur la base du Rap-
port sur la construction apporté par Debord, fondation de l‘Internationale Situationniste.

En rupture, Baj redonne à Eristica le titre Il Gesto dont les numéros 2, 3 & 4 sont ceux de la revue du Movimen-
to Arte Nucleare.

Année 1958

25/26 janvier 2e conférence de l’Internationale Situationniste (I. S) Bernstein, Debord, Jorn, Khatib, Pinot-Galli-
zio, Olmo, Simondo, Verrone.

juin Paris Internationale Situationniste, bulletin central, N°1. Directeur Debord. Comité de rédaction Dahou, Pi-
not-Gallizio, Wyckaert. La règle est la rédaction collective. Les textes sont libres de reproduction et de mention
d’origine. La revue avertit de son opposition «à la survivance de formes telles que la revue littéraire ou la revue
d’art». Elle regroupe les pratiques expérimentées par l’I. L. et les théorisent en moyens d’intervention dans la vie
quotidienne, pour construire des situations momentanées et leur donner une qualité passionnelle.

L’activité situationniste étant expérimentale, la revue n’impose pas de doctrine. Les situationnistes ne forment
pas un mouvement, à l’opposé du lettrisme. Il n’y a pas de situationnisme.

décembre Paris Internationale Situationniste, N°2 Comité de rédaction Dahou, Jorn, Wyckaert.

La couverture défectueuse obligera à une réimpression en 1962.


Année 1959

17/20 avril, Munich. 3e conférence de l’I. S Armando, Constant, Debord, Eisch, Hölf, Jorn, Melanotte, Oude-
jans, Pinot-Gallizio, Prem, Stadler, Sturm, Wyckaert, Zimmer. Sur la proposition de Wyckaert, est adopté le
principe de la parution d’une nouvelle série de « Potlatch », pour servir à la seule liaison intérieure entre les sec-
tions de l’I S.

15 juillet, Amsterdam. Potlatch Nouvelle série, N° 1 Rédaction : Henri Polaklaan.

15 août, Salon des Arts du Var, vernissage de la NEP : Brau, Wolman, Berna, Papaï, Char.

[Non daté] Isou et Lemaître publient La revue lettriste, hypergraphique et esthapeirïste

décembre, Paris Internationale Situationniste, N°3 Comité de rédaction Jorn, Sturm, Wyckaert.

De 1959 à 1962, les Conférences situationnistes, à Munich, Londres, Göteborg, Anvers aboutissent à l’exclusion
ou à la démission des artistes, pour un conseil « révolutionnaire » de l’I. S. avec Michèle Bernstein, Debord, Attila
Kotanyi, Uwe Lausen, Jeppesen Martin, Jan Strijbosch, Alexander Trocchi, Raoul Vaneigem.

Année 1960

27 mai / 11 juin, Paris, Galerie l’Atome Isou présente l’art supertemporel.

[mai] Paris, L’Internationale Situationniste édite Jorn Critique de la politique économique suivi de La lutte finale
de Jorn. Deuxième des « Rapports présentés à l’Internationale situationniste ». Imprimé en Belgique, le rapport
est saisi à la frontière française car une photo de parachutistes, en 4e de couverture, est titrée « Tout le monde
ne peut pas lire Internationale Situationniste ».

juin, Paris Internationale Situationniste, N°4 Comité


de rédaction Jorn, Sturm, Wyckaert.

août, Munich Spur N°1 Revue de la section alle-


mande de l’Internationale Situationniste 1000ex Ré-
daction Helmut Sturm, Heimrad Prem, Hans Peter
Zimmer, Lothar Fischer et Jorgen Nash, Katja Lindell
et Christel Fisher.

24/28 septembre, London. 4e conférence de l’I. S De-


bord, de Jong, Jorn, Kotanyi, Lindell, Nash, Prem,
Sturm, Wyckaert.
octobre Spur N°2 1000ex Gruppe Spur Sturm, Zimmer, Prem, Fischer, Jorn.
1er novembre Grassin édite La danse et le mime ciselants lettristes et hypergraphiques de Lemaître
décembre Spur N°3 700ex originallithos der gruppe Spur : Sturm, Zimmer, Prem, Fischer und Jorn.
décembre Drakabygget, Orkelljunga Suède. Jorgen
Nash et Asger Jorn fondent le Mouvement pour un
bauhaus situationist scandinave. Ansgar Elde, Gor-
don Fazakerley, Jacqueline de Jong, Dieter Kunzel-
mann, JV Martin, Hardy Strid, Ambrosius Fjord et Lo-
thar Fischer, Heimrad Prem, Helmut Sturm, Hans Pe-
ter Zimmer. Fjord est le cheval de Nash.

décembre Paris Internationale Situationniste,


N°5 Comité de rédaction Debord, Jorn, Kotànyi,
Nash, Sturm, Wyckaert.

4éme trim. Aux Escaliers de Lausanne publie Initiation à la haute volupté roman Auteur Éditeur : Isidore Isou. Re-
nouvellement de l’érotisme. Révolution de l’art du roman. Ce livre qui raconte une histoire indépendante fait
partie d’un ensemble intitulé Les Journaux des Dieux. Au sein de cette organisation, il représente la XXII° section
: Le Cantiques des Cantiques. (Voir 1950-05-30)

Année 1961

janvier Spur N°4 Munich 1500ex Rédacteur Zimmer, comité Prem, Sturm, Fischer. Die Verfolgung des
Künstler rédaction Prem, Sturm, Zimmer. Sturm, Prem, Fischer, Kunzelmann, Zimmer Erklärung vor dem Fernse-
hen. Kunzelmann Der Kardinal, der Film und die Orgie.
11/13 avril Munich Troisième session du Conseil Central de l’I.S. Debord, Kotányi, Nash, Sturm. Asger Jorn
démissionne de l’I S mais collabore sous le pseudonyme de George Keller.

20 juillet Jean Grassin édite Le Lettrisme et l’Hypergraphie dans la Peinture et le Sculpture contemporaine d’Isou.
Manifestes de 1) l’œuvre plastique parlante sur toutes les longueurs d’ondes de la peinture et de la sculp-
ture mondiales. 2) la peinture pulvériste ou poudriste : la sculpture en miettes. 3) la peinture et de la sculp-
ture aoptiques ou rhétoriques l’art plastique détruit, doit être remplacée par les discussions des spectateurs 4)
la sculpture automatique dont chaque tracé obéit à une impulsion gestuelle spontanée, mais une libération de
tout contrôle (même esthétique) n’existe pas.

juin Spur N°5 Spezialnummer über den unitären Urbanismus. 1000ex Redaktionskomittee H. Sturm, H. Prem, H.P.
Zimmer, D. Kunzelmann, Katia und Jorgen Nash. Für Deutschland Dieter Kunzelman. Für Skandinavien Jörgen
Nash. Drakabygett Cite Potlatch n°5 (Jacques Fillon, Michèle Bernstein, Gil J Wolman) et Alba Wolman, Ivain.
août Spur N°6 Drakabygget Spur im Exil 1500ex lithographiés par Permild & Rosengreen. Redaktion Sturm, Prem,
Zimmer, Kunzelman, Katia und Jorgen Nash.

28/30 août Göteborg 5e conférence de l’I. S Debord, Elde, de Jong, Kotányi, Kunzelmann, Larsson, Martin,
Nash, Prem, Stadler, Strid, Sturm, Vaneigem, Zimmer.

août Paris Internationale Situationniste N°6, Comité de rédaction Debord, Kotànyi, Nash, Sturm. Le 1er tirage
ayant 55 fautes, un 2e tirage est fait à 2000ex. Il aura 2 fautes nouvelles.
septembre Hambourg Au retour de la 5e conférence Debord, Kotányi et Vaneigem élaborent les « Thèses de
Hambourg » qui se résument à « Réaliser la philosophie. »

29 septembre/28 octobre, Paris, galerie Weiller Les peintres lettristes Isou Lemaître Pomerand Spacagna. Exposi-
tion placée sous l’égide de la biennale de Paris.

31 octobre Paris Biennale de Paris Brau donne en audition Ode à Djemila.

4 novembre Lettre de M. Lemaître : À la suite de l’envoi de notre protocole du 27 octobre […] considérant son
importance quant au développement du mouvement lettriste, nous procéderons à sa publication,
suivie de votre signature sauf réponse négative de votre part.

8 novembre En réponse, Debord télégraphie « Il vous est interdit, ordures, d’utiliser ma signature à quelque fin
que se soit. Prenez-y garde. »

[novembre ?] Fondation par Jorn de l’Institut Scandinave de Vandalisme Comparé.

Année 1962

[janvier], Munich. Spur n°7 direction Lothar Fischer. 1000ex Spur et Wir fusionneront en 1965-04, deviendront
Geflecht en 1966.

15 mars Drakabygget Suéde Le Mouvement pour un Bauhaus Situationist scandinave et l’I. S. rompent.

avril Paris Internationale Situationniste N°7, Comité de rédaction Debord, Kotànyi, Lausen, Vaneigem. Le dé-
pôt légal est daté 1 février 1962.

mai Hengelo Holland. The Situationist Times n°1. International edition. 1000ex Editors Jacqueline de Jong, Noël
Arnaud. Arnaud, Bucaille Le problème du point, gruppe Spur, Wemaëre, Serge V (Vandercam), Wolvecamp,
Schat, Barat Gebben, de Jong, The german art group Spur.

septembre Hengelo Holland. The Situationist Times n°2 1000ex Sweden: Ansgar Elde. Hollande: de Boer, Schat,
de Jong. France : Bucaille, Arnaud, Vian, Prévert, Dufrêne, Gagnaire.
19/25 septembre , Odense, Kunstbygnigen Seven rebels Exposition I .
6/21 octobre Göteborg galleri 54 Seven rebels Exposition II. Copenhague. Catalogue des expositions I et II par J. J
Thorsen avec Gordon Fazakerley, Jens Jorgen Thorsen, Jorgen Nash, Jacqueline de Jong, Ansgar Elde, Hardy
Strid, Hans Peter Zimmer.

12/16 novembre. Anvers. 6e conférence de l’I. S Bernstein, Debord, Kotànyi, Lausen, Martin, Strijbosch, Trocchi,
Vaneigem.
Année 1963

9 janvier, Paris, galerie Valérie Schmidt, exposition La lettre et le signe dans la peinture contemporaine les partici-
pants sont les informels à signes et les Lettristes : Altmann; Béthune; Brau; Bridoux; Cathelin; Char; Couband;
Descamps; Isou; Jessemin; Nina Lebel; Lemaître; Papaï; Pomerand; Roberd’hay; Spacagna; Vallot; Wolman;
Xerri.

janvier Paris Internationale Situationniste N°8, Comité de rédaction Bernstein, Debord, Kotànyi, Lausen, Mar-
tin, Strijbosch, Trocchi, Vaneigem. 4000ex. Le dépôt légal est daté 1 mars 1963. Dernière collaboration de Jorn
sous le pseudonyme de Keller.
janvier Hengelo Holland. The Situationist Times n°3. International british edition. 2000ex. The interlaced pattern
of overlapping situations. Erhenzweig, Bucaille, Alechinsky, de Jong. Les numéros 3(nœuds et entrelacs), 4 (la-
byrinthe), 5 (anneau) portent sur «the three patterns of European culture»
1-15 février Silkeborg, galerie modern Seven rebels Exposition III. Le catalogue des expositions I et II est réim-
primé sous couverture rouge avec des noms rayés et d’autres ajoutés en noir.

5 février, Revue AaAaA Directrice Papaï Participants Altmann, Brau, Cathelin, Harlo!, Isou, Lemaître, Lotte Char,
Papaï, Roberdhay, Spacagna, Villeglé, Wolman.

24 mars Paris TNP. Récital La poésie lettriste : Isou, Pomerand, Dufrêne, Brau, Wolman,
Spacagna, Béthune, Altmann.

avril Bruxelles. Der Deutsche Gedanke n°1 directeur Vaneigem. Debord peint cinq Directives. Dépasser l’art, Réali-
ser la philosophie appellent à la révolution.

23 juin Odense galerie Exi, manifestation RSG 6 de l’I. S. Debord Les situationnistes et les nouvelles formes d’ac-
tion dans la politique et dans l’art, édité en danois, français, anglais. Ce n’est pas un retour à l’art, mais une utili-
sation situationniste de l’art et d’une galerie.

A SUIVRE – 2e partie : 1963 après

Une deuxième génération de lettristes et de situationnistes nés après guerre apparaît dans un monde de chan-
gements politiques et économiques. Les lettristes accroissent leur e!ort vers le marché. Les situationnistes qui
considèrent que l’art doit être intégré se séparent de ceux pour qui l’art peut rester autonome.

Articles du même auteur

2017-04 Désordre 1ère version p 95/104, Désordre 2ème version p105/108, St Germain des Prés p 177/180 Cahiers
Jean Cocteau n°15 Edition Non Lieu

2016-01-31 Art de Vivre Vivre de l’art Editions Fonchavade 1 Naissance du Lettrisme 2-L’art intégral 3- Pourquoi
l’Internationale lettriste?
2015-09 « La ilegibilidad, un arte letrista » p 216-231 Catalogue de l’exposition La oficina de San Jeronimo Com-
missariat Eduardo Arroyo Fabienne Di Rocco à La Casa Del Lector Madrid 17 septembre 2015

2015-04 « Bah! » Pol Bury Instants donnés 50 ans de sculpture p 140-144 Catalogue de l’exposition Pol Bury à la
fondation EDF 28 avril 2015 Paris Edition Flammarion EDF

2014-10 Poucette Galerie 1900 2000 David et Marcel Fleiss Fiac Paris Texte de présentation

2014-03 Claude Parent Autrement Julie Cattand Eva Mahdalickova Claude Parent Texte de présentation Paris
Edition de l’Odéon

2013-10 Jean Louis BRAU, oeuvres de la Deuxième Internationale Lettriste 1963 – 1965 Galerie 1900 2000 David et
Marcel Fleiss Fiac Paris Texte de présentation

2013-02 : Gabriel Pomerand et Jean Cocteau, Au-delà des lettrismes Cahiers Jean Cocteau 10 11 Les amis de Jean
Cocteau (2012-2013) p 210-237

2012-10-12/2013-02-17 La crise des mots L’Art en guerre MAM Paris p 374. Texte sur le lettrisme traduit en espa-
gnol pour le Guggenheim de Bilbao.

Printemps 2011 Letrismos Situacionistas 1946-1968 Carta n°2 Revista del Museo National centro de Arte Reina
Sofia Madrid p 60-63 En espagnol.

2011 Oscar Dominguez y las ediciones Guy Lewis Mano, p137 -160 & p389 -393. Oscar Dominguez una existencia
de papel. TEA Tenerife Espacio de las artes. Texte en espagnol et en français.

2010- 05 10 La fonction du vide avec Claude Parent p170-179 L’écart absolu Charles Fourier Musée des Beaux Arts
et d’archéologie de Besançon. (en partie sur les rapports Lettristes Situ et Fourier)
2010-05 Guy Debord Chefs d’œuvre ? Centre Pompidou Metz p 556-557, Réimpression 1er octobre 2010. La 1re édi-
tion de mai 2010 est fautive.
2009- 06/08 Le Saint Germain des Prés lettriste 1946-1950 Paris Plume N°49 p 58-61 avec 7 illustrations couleur.
2008-04-23 Mai 68 en mouvements Lettrismes, Cobra, Situationnistes, Happening, Fluxus Artcurial Paris
2006-12-20 From the lettrists to the situationists, from Pomerand to Debord. In Girum imus nocte The Situation-
nist International p46-47 Central Museum Utrecht Museum Tinguely Bale. éd. anglaise & éd. allemande.
Pomerand (2004) (Brau (1997), Spacagna (2004) galerie 1900-2000 Paris. Catalogue triple.
2001-04-16 La Légende cruelle Paris Revue Zeuxis n°3 p 20-23
1997-01 Gabriel Pomerand, le cri légendaire de Saint Germain des Prés Paris Revue Supérieur Inconnu n°6 Préface
Alexandrian

Biographie de l’auteur, extraits

1954 Passion très jeune pour les signes préhistoriques, les écritures monumentales vues à travers le monde et
des livres Des dieux, des tombeaux, des savants et L’histoire commence à Sumer de Kramer, en 1957, À la décou-
verte des fresques du Tassili de Henri Lhote en 1958, Le déchi!rement des écritures de Doblhofer, en 1960. Rêve
de déchi!rer une écriture inconnue et réunit des écritures anciennes et des écritures d’artistes Delaunay, Miro,
Ernst…
1973 Rencontre Antoine Grimaud et les lettristes, alors qu’en 1972 Pomerand est mort et les Situationnistes
dispersés.

Avec les lettristes, agit, expose, manifeste et réunit documents et œuvres essentiels de tous les lettristes depuis
l’origine : films avec Pierre Jouvet (1973/1979) ; télévision (1974) ; exposition collective lettriste L’art végétal Le
Ranelagh (1975); Salon de mai, collectif avec Isou, Jouvet, S Lemaître, Letaillieur, Sabatier, Tasiv (1976) ; Créa-
tion du Premier salon annuel de La lettre et du signe (1976) ; reliures lettristes dans l’atelier Mercher (1976) ; re-
vue lettriste La Novation (1977), AILS Collectif architecture Villers, Grimaud, Letaillieur, Bottier, Fauconnier
(1978). Au Salon Comparaisons participe au groupe Lettre et signe de Spacagna, puis l’organise (1978). A la librai-
rie galerie René Kie!er, Spacagna et Lir (Letaillieur) présentent Cent comparaisons que Daniel Knoderer reliera
de façon innovante (1978).

Musée du Luxembourg, Salon Ecritures : Conférence débat de Letaillieur (1978) et collages de bandes dessinées.
Salon de La lettre et du signe (1979), Livres illustrés lettristes René Kie!er (1979). Clermont-Ferrand Peuple et
Culture Poésie lettriste Broutin, Grimaud, Letaillieur (1979). Revue La Novation 1979/1980.

1981 Achat par le FNAC de Bulle décoincée de sa bande collage de Letaillieur 96,5x130cm.

Reconnaissance du mouvement

1981 Centre Pompidou Paris-Paris : Prêts d’œuvres et documents de Pomerand, Isou, Brau, Dufrêne, Lemaître,
Spacagna. 1981-09-21 Letaillieur : Rencontre avec Isou. Avec Michèle Schembri et Jean Yves Bosseur réalise Dé-
bandage sur son collage du FNAC. Avec Isou réalise Amos, Les illuminés des ténèbres et Jonas, films projetés au
Centre Pompidou en novembre 1982.

Étend sa collection et ses archives aux situationnistes dans une perspective historique critique.

1982-11-24/28 Centre Pompidou Paris Cinéma du musée Le cinéma lettriste Un choix de FL et 1982-11-29 Pré-
sence du lettrisme Revue Parlée et Cinéma Organisation de l’exposition des oeuvres et documents, de la se-
maine cinématographique et de la soirée avec le groupe lettriste Présentation FL avec Blaise Gauthier.

1983/1987 Organise ou participe aux expositions des galeries Kie!er, Créatis, Broomhead, Lara Vincy, Koryo,
Donguy…

1987 À partir des archives Pomerand, Spacagna, Brau… sur les débuts du Lettrisme, de l’Internationale Let-
triste, de la D. I. L., Letaillieur acquiert des preuves que l’histoire du lettrisme di!ère de sa version o!icielle.

1988-04 Le Demi-siècle lettriste, Galerie 1900-2000, Paris. Letaillieur organise avec Marcel Fleiss, la plus grande
exposition rétrospective lettriste avec 208 œuvres de 33 lettristes, et la redécouverte de l’œuvre picturale de Po-
merand. Catalogue 112 pages, 194 photos

1988-04/05 Les Lettristes entretiens avec François Letaillieur par Jean Pierre Bordaz, p68-9 & 136-7, Galeries Ma-
gazine N°24.

1989-03-21/26 Salon de Mars JP Ledeur La boite du restaurateur imaginé par 13 artistes contemporains : Ale-
chinsky, Brown, Bury, Jenkins, Klasen, Kopac, Lacampagne, Letaillieur, Pavlos, Pignon, Pons, Titus Carmel,
Yvaral.
1989-04-13 Lettrismo e cultura, Influenza e rapporti Conférence à l’Université Gabriele D’Annunzio,
Pescara, Italie.

Lettrismes et au delà

1989-11-25 Paris Galerie de Paris Référence déréférencée. Exposition personnelle

1989-11/12 Paris Grand Palais L’Europe des créateurs Utopies 89 Aabam avec Claude Parent.

1992-12 New York 537 Broadway The lettristes in the USA

1993-05/06 Saint-Lô France 3 Millénaires Avant- après. Exposition de la collection d’écritures et d’œuvres
lettristes.

1993-12-20/01-10 Musée Christian Dior Grandville France Arbres en fêtes avec Alechinsky, Parent, Wolman…

1996-07-06/10 FIAC Paris

1996-07-6/10-15 Marseille MAC L’Art au corps

1997-06-11/10-20 Galerie 1900-2000 Brau catalogue.

2000-11-21/12-12 Mainz, Gutenberg Pavillon Alphabets, Codes und andere Zeichen, texte FL

2004-03-4/04-11 Galerie 1900-2000 Paris Pomerand et Spacagna exposition et catalogues

2006-09-7/30 Galerie 1900-2000 Paris Esprit d’Equipes : Fluxus, Lettrisme, etc. Texte

2006/2007 Centraal Museum, Utrecht, Museum Tinguely, Bâle The Situationist International 1957-1972 Texte
From the lettrists to the situationist, from Pomerand to Debord

Digital Camera

2008/2009 Caen, Lisbonne, Ixelles L’un pour l’autre. Les écrivains dessinent. IMEC JJ Lebel Pomerand, prêt et
texte.
2008-01/08 Animations Fictions, Bucarest MNAC. Muzeul national de Artà Contemporanà, Bucarest. Commissa-
riat Ruxandra Balaci. Avec Erro, Pierre Joseph, François Letaillieur, Raymond Pettibon, Wang Du, Petra Mrzyk et
François Moriceau, Fabien Verschaere, Bertrand Lavier, Koo Jeong-A, Wim Delvoye, Jim Shaw, Suzanne Lafont,
Bernard Joisten, Pierre Huyghe, Mac Adams, David Mach, William Kentridge, Gérard Deschamps, Sandy Sko-
glund, Pierre Bismuth, Alain Séchas, Boris Achour.

2009-06/08 Le Saint Germain des Prés lettriste, 1946-1950 Reproduction du tableau Le Voyage 1951 de Pomerand
& L’art et les artistes dans le Saint-Germain d’après-guerre, p18/20, 3 ill. L’écume des années Vian. Musée des
lettres et manuscrits.

2009 Catalogue Bijoux d’artistes Jewellery by artists… David Fleiss 278 artistes dont Louis Bourgeois, Pol Bury,
César, de Jong, Duchamp, Dupont, Ellouet, Quentin exposition Passage de Retz Paris .

2010-05-10 La fonction du vide François Letaillieur & Claude Parent p170-179 Catalogue L’écart absolue Charles
Fourier Musée des Beaux Arts et d’Archélogie de Besançon (Le texte traite des positions lettristes et des situa-
tionnistes par rapport à Fourier).

2011-01-24/04-20 Architectures/Dessins/Utopies Curator R Balaci MNAC Bucarest Roumanie Œuvre et texte com-
mun Letaillieur, Parent.
2011-02-16/03-7 Festival Aether Centre Pompidou Paris, une proposition de Christophe Keller : Brau, Pomerand,
Debord, Vies éthérées.

2011-11 De la contre utopie architecturale à la fonction du vide Claude Parent, François Letaillieur, p8/11 Les ca-
hiers de la création contemporaine n°8 CNAP

2011/2012 Museo Nacional, centro de Arte Reina Sofia, Madrid. Prêt pour 2 ans d’œuvres de Brau 1950, Pome-
rand 1951 et Isou 1952, projection permanente d’extraits du film Désordre avec Pomerand. Première salle let-
triste permanente dans un musée.

2012-01-28/04-29 Escargots à gogo 100 artistes dont François Letaillieur Centre Daily Bul & Co La Louvière
Belgique

2012-06-21 Les lettrismes, avec Antoine Grimaud Emission littéraire « Bibliomanie » sur Radio Libertaire
15H/16H30

2012-06-29/07-26 Works peeked at and picked out by Jean Jacques Lebel Œuvres zieutées et choisies par Jean
Jacques Lebel Galerie 1900 2000 by Galerie Mehdi Chouakri, Berlin

2012-09-28/2013-01-07. Les dérives de l’Imaginaire Curator J Fronsacq Palais de Tokyo Paris François
Letaillieur Bandes lettristes Textes sur le lettrisme et Debord.

2012-10-11 Conférence Imaginaires et Dérives Lettristes François Letaillieur et Antoine Grimaud Palais de Tokyo
Paris

2012-11-27 / 2013-06-30 L’écriture est un voyage Curator Hervé Mikaelo! Espace éphémère Vuitton 170 boule-
vard Saint Germain 75006 Paris : Brau, Isou, Lemaître, Letaillieur Ça n’a pas d’importance Pomerand, Poucette.
Hains et des cadavres exquis. Conversation autour du lettrisme avec Hervé Mikaelo! et François Letaillieur dans
le cadre du programme des conversations animées par Laure Adler le 15 avril 2013.
2013-02 Museo Nacional, centro de Arte Reina Sofia, Madrid Réorganisation de la salle lettriste, installée en 2010
avec des œuvres de Jean Louis Brau, Isidore Isou et Gabriel Pomerand et des documents sur l’histoire du let-
trisme de 1946 à 1952.

2013-02-15/05-19 Sous influence Curator A Perpère La Maison Rouge Paris. Textes sur Guy Debord, Jean Louis
Brau, Gabriel Pomerand.

2013-03-16 / 06-3 MNAC Bucarest Roumanie Curator de l’exposition Lettrists Isou & Co General coordinator
Ruxandra Balaci

2013-03-15 Conférence en français FL Lettrists Isou & Co dédié à Jonathan petit fils de Pomerand qui défendait
sa mémoire Présentation Ruxandra Balaci MNAC Bucarest Roumanie
2013-08-27 « Gabriel Pomerand, Guy Debord, Iconoclastes ? » Conférence avec Jacqueline de Jong & le chœur
d’Antoine Grimaud, Présentation Olivier Kaeppelin Fondation Maeght à l’occasion de l’exposition de l’été 2013 «
Les aventures de la vérité » Commissariat Bernard-Henri Lévy, 27 août 2013

2013-11-29/12-28 « Dessins et œuvres sur papier » 60 artistes. Bulle François Letaillieur & Jean Louis Brau, Gabriel
Pomerand, Jacques Spacagna Galerie Jean Brolly Paris

2014-03-07 Participation au film d’Arthur Ghenne « Pol Bury La Poésie de la lenteur » produit par la Cinéma-
thèque de la Fédération Wallonie- Bruxelles 2013. Présentation du film projeté en avant première belge, Do-
maine de Sene!e Belgique, 7 mars 2014

2015-09-17/2016-03-27 Participation et prêt d’oeuvres lettristes pour l’exposition La oficina de San Jeronimo
Commissariat Eduardo Arroyo Fabienne Di Rocco Casa Del Lector Madrid

2016-05/06 Collages- Décollages- Recollages Galerie 1900 2000 Jack Bilbo, Jean Louis Brau, Victor
Brauner, Marcel Broodthaers, Max Bucaille, Jorge Caceres, Janny Chevallier, George Condo, Christian D’Orgeix,
Eric Dietman, Leo Dohmen, Jean Dubu!et, Marcel Duchamp, François Dufrêne, Pablo Echaurren, Aube Elléouët,
Max Ernst, Robert Filliou, Raymond Hains, Al Hansen, Georges Hugnet, Ray Johnson, Philippe Jusforgues, Ar-
thur Kopcke, Jean-Jacques Lebel, Maurice Lemaître, François Letaillieur, Conroy Maddox, Man Ray, Marcel Ma-
riën, Georges Mathieu, Claes Oldenburg, Giulio Paolini, Roland Penrose, Joan Rabascall, Franz Roh, Ivan Tovar,
Serge III, Jacques Villeglé, Wolf Vostel, James Waring.
2016-06-16/11-5 Alchemy of Words Abraham Abulafia Dada Lettrism, Tel Aviv Museum of Art, Exhibition curator
Ida Batsheva Goldman avec Jean-Louis Brau, Alain De Latour, Isidore Isou, Maurice Lemaître, François Le-
taillieur, Gabriel Pomerand, Alain Satié, Jacques Spacagna, Gil Wolman (Fonds Letaillieur, courtesy galerie 1900-
2000, Paris) et Antoine Grimaud (Portrait mobile de François Letaillieur, groupe de l’Ours au Zoo de Lausanne).

2016 Fait partie des artistes de la galerie 1900 2000.

2016-06-18 de 15H à 19H Hommage à Claude Parent/Tribute to Claude Parent (1923-2016) Architecte et auteur.
Cité de l’Architecture et du Patrimoine. Ouverture Guy Amsellem, Président de la Cité de l’Architecture et du Pa-
trimoine. Modération: Francis Lambert, Directeur de l’Institut français d’Architecture.

Table ronde 1 L’homme libre Ouvrir la voie, ouvrir la tête avec Odile Decq, Jean Nouvel, Claude Lévêque, Xavier
Veilhan.

Table ronde 2 L’infatigable auteur Concevoir, dessiner, écrire avec Christophe Joly, François Letaillieur, François
Seigneur, Béatrice Simonot, Claude Virilio.

Table ronde 3 L’univers mental Créer entre spatialité, matérialité et transversalité avec Loris Gréaud, Didier Fiuza
Faustino, Youssef Tohmé.

WebTV.ctechaillot.fr/video/hommage-parent

2016-12-16/2017-08-20 Arte I Cinema 120 anys d’Intervis La Caixa Barcelone puis Madrid Commissaire Domi-
nique Païni Pomerand Le cirque 1951
2017-08-12 François Letaillieur, Champollion du lettrisme, article » de Roxana Azimi, Le Monde Culture page 13,
en photo François Letaillieur devant sa bulle « Bandes lettristes » , fragment de sa « collection » Palais de Tokyo
2012-2013. Le « copain du copain » est Antoine Grimaud.

2017-10-19/22 FIAC Grand Palais Paris Galerie 1900 2000 Stand C30

Hans Bellmer, Gaston Bertin, Jean-Louis Brau, Victor Brauner, André Breton, Marcel Brood-
thaers, Claude Cahun, George Condo, William Copley, Jean Dubuffet, Marcel Duchamp, Wil-
helm Freddie, Al Hansen, Georges Hugnet, Ray Johnson, Tetsumi Kudo, Frédéric Léglise,
François Letaillieur, Georges Malkine, Man Ray, Georges Mathieu, Wolfgang Paalen, Fran-
cis Picabia, Joan Rabascall, Martial Raysse, Arpad Szenes, Raoul Ubac, Maria-Eléna Vieira
Da Silva, Julio Villani, Zao Wou Ki, Unica Zurn…

Liens

Galerie 1900-2000
Au Zoo de Lausanne

http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/08/11/francois-letaillieur-champollion-du-
lettrisme_5171266_1655012.html