Vous êtes sur la page 1sur 67

Université Hassan II

Faculté des Sciences & Techniques Mohammedia


Département d’Informatique

Partie II : Protocoles TCP/IP

Pr N.MOUMKINE
moumkine@gmail.com
Plan
• Introduction
• Concepts de l’Interconnexion
• Architecture de TCP/IP
• Le protocole Internet (IP)
• Addressage Internet
• Le sous adressage
• ARP : protocole de resolution d’adresse
• RARP : protocole de resolution d’adresse inverse
• Le protocle ICMP
• Routage des datagrammes
• Le protocole UDP
• Le protocole TCP
• Les services reseau
• Conclusion

Pr N.Moumkine 2
Introduction Historique

1969 : ARPA ( Advanced Research Project Agency ) a crée


un réseau de commutation de paquets expérimental
ARPANET.
1975 : ARPANET passe du stade expérimental au stade
opérationnel
1983 : - TCP/IP a été adopté comme norme militaire
- DARPA ( Defence Advenced Research Projects
Agency) implante TCP/IP dans la version BSD
d’Unix.
- La même année, ARPANET a été scindé en deux
réseaux : MILNET et ARPANET.
- ARPANET + MILNET = INTERNET.
1985 : NSF ( National Science Foundation) créa le réseau
NSFNET et se connecte au réseau INTERNET existant.
L’objectif de la NSF est d’étendre le réseau le réseau à
tous les scientifiques et ingénieurs des USA.

Pr N.Moumkine 3
Introduction Caractéristiques de TCP/IP

• Les normes TCP/IP sont ouvertes, gratuites, disponibles

• Développées en toute indépendance de tout matériel


informatique ou système d’exploitation.

• Indépendants par rapport au matériel réseau physique. TCP/IP


peut fonctionner sur Ethernet , Token Ring, FDDI, …

• Un système d’adressage commun, permettant à tout matériel


supportant TCP/IP de dialoguer grâce à une adresse unique avec
tout autre matériel situé n’importe où sur le réseau.

• Les protocoles haut niveau sont normalisés, ce qui permet


d’avoir des services utilisateurs variés et largement accessibles.

Pr N.Moumkine 4
Introduction Normalisation de protocoles

 Un protocole = ensemble de règles communes, connues et


indépendantes des spécificités des
interlocuteurs.

 TCP/IP est ouvert indépendants du système d’exploitation et de


l’architecture matérielle.

 TCP/IP fait communiquer des réseaux hétérogènes

 développement par consensus

 Les protocoles TCP/IP sont publiées dans les RFC


(Request For Comments)

Pr N.Moumkine 5
Concepts de l’interconnexion

 Problèmes :

 les réseaux à interconnecter sont de nature très diverse


 les différences entre tous ces réseaux ne doivent pas apparaître à
l'utilisateur

Pr N.Moumkine 6
Concepts de l’interconnexion (suite)

 Premiers solution:
Traîtement du problème au niveau applicatif

 Inconvénients :
 si les applications interfacent elles-mêmes le réseau (aspects
physiques), elles sont victimes de toute modification de celui-ci,

 plusieurs applications différentes sur une même machine


dupliquent l'accès au réseau,

 lorsque le réseau devient important, il est impossible de mettre en


oeuvre toutes les applications nécessaires à l'interconnexion sur tous
les noeuds des réseaux

Pr N.Moumkine 7
Concepts de l’interconnexion (suite)

 Alternative à cette solution :


Utilisation de niveaux d'abstractions
et structuration des protocoles en couches.

–" ...la couche N du destinataire reçoive une copie conforme des


objets émis par la couche N de la source....."

Pr N.Moumkine 8
Concepts de l’interconnexion (suite)

Mise en oeuvre de l'interconnexion:

au niveau des protocoles gérant la couche


réseau de ces systèmes

Ceci affranchit l'utilisateur des détails relatifs aux


couches inférieures et finalement au réseau lui-
même (couche physique)

Pr N.Moumkine 9
Concepts de l’interconnexion (suite)

 Avantages :

 les données sont routées par les nœuds intermédiaires


sans que ces nœuds aient la moindre connaissance
des applications responsables de ces données

 la commutation est effectuée sur la base de paquets de


petite taille plutôt que sur la totalité de fichiers pouvant
être de taille très importante,

Pr N.Moumkine 10
Concepts de l’interconnexion (suite)

 Avantages (suite):

 le système est flexible puisqu’on peut facilement


introduire de nouveaux interfaces physiques en
adaptant la couche réseau alors que les applications
demeurent inchangées,

 les protocoles peuvent être modifiés sans que les


applications soient affectées.

Pr N.Moumkine 11
Concepts de l’interconnexion (suite)

 Le concept d'interconnexion ou d'internet repose


sur la mise en oeuvre d'une couche réseau
masquant les détails de la communication physique
du réseau et détachant les applications des
problèmes de routage.

 L'interconnexion : faire transiter des informations


depuis un réseau vers un autre réseau par des
nœuds spécialisés appelés passerelles (gateway)

Pr N.Moumkine 12
Concepts de l’interconnexion (suite)

 Une passerelle ( Getway ): possède une connexion


physique sur plusieurs réseaux
 Une machine ( hôte): possède une connexion physique
sur un réseau

Réseau A P Réseau B

La passerelle P interconnecte les réseaux A et B.


Le rôle de la passerelle P est: de transférer sur le réseau B,
les paquets circulant sur le réseau A et destinés au réseau
B et inversement.
Pr N.Moumkine 13
Concepts de l’interconnexion (suite)

Réseau A P1 Réseau B P2 Réseau C

 P1 transfère sur le réseau B, les paquets circulant sur


le réseau A et destinés aux réseaux B et C

 P1 doit avoir connaissance de la topologie du réseau;


à savoir que C est accessible depuis le réseau B.

 Le routage n'est pas effectué sur la base de la machine


destinataire mais sur la base du réseau destinataire

Pr N.Moumkine 14
Concepts de l’interconnexion (suite)

Réseau A P1 Réseau B P2 Réseau C


Ethernet X25 TR

 A l'intérieur de chaque réseau, les noeuds utilisent la


technologie spécifique de leur réseau (Ethernet, X25,
Token Ring, etc)
 Le logiciel d'interconnexion (couche réseau) encapsule
ces spécificités et offre un service commun à tous les
applications, faisant apparaître l'ensemble de ces
réseaux hétérogènes comme un seul et unique réseau.

Pr N.Moumkine 15
Concepts de l’interconnexion (suite)

Vue utilisateur Vue proche de


la réalité

Pr N.Moumkine 16
Architecture TCP/IP

Couche application
HTTP
Telnet FTP SMTP DNS DHCP PING

Couche transport
TCP UDP

ICMP IGMP
Couche Internet IP

ARP RARP
Couche réseau Ether T R FDDI PPP HDLC FR

Pr N.Moumkine 17
Architecture TCP/IP (suite)
• Encapsulation/decapsulation

Couche application
Données

Couche transport
En-tête Données

Couche Internet En-tête En-tête Données

Couche réseau En-tête En-tête En-tête Données

Pr N.Moumkine 18
Architecture TCP/IP (suite)
• Structure de données:

Couche application TCP UDP

flot message

Couche transport
Segment Paquet

Couche Internet Datagramme Datagramme

Couche réseau Trame Trame


Pr N.Moumkine 19
Architecture TCP/IP (suite)

Couche application
Telnet FTP SMTP DNS DHCP PING

Couche transport
TCP UDP

ICMP IGMP
Couche Internet IP

ARP RARP
Couche réseau Ether T R FDDI PPP HDLC FR

Pr N.Moumkine 20
Architecture TCP/IP (suite)
Couche Réseau:
 Rôle:
 Fournir au système les moyens nécessaires pour envoyer les
données aux périphérique directement connectés au réseau

 Ses protocoles doivent connaître les détails du réseau


sous-jacents ( Format des trames …)

Fonctionnalités:

 Encapsulation de datagrammes IP dans des trames


 Correspondance entre adresse IP et adresse physique (MAC)

RFC 826: ARP,


RFC 894: spécifie comment les datagramme IP seront transmis sur des
trames Ethernet
Pr N.Moumkine 21
Architecture TCP/IP (suite)
Couche Internet:
 Contient le protocole IP définie dans le RFC 791

 Fonctionnalités:
 définir les datagrammes IP
 définir le système d’adressage
 router les datagrammes vers les sites distants
 fragmentation et réassemblage des datagrammes
 faire transiter les datagrammes entre la couche transport
et la couche réseau

 Caractéristiques d’IP:
 protocole en mode non connecté  IP n’échange pas des
informations de contrôle
 protocole non fiable  pas de détection de pêrtes de
datagrammes, pas de garantie de bonne livraison
Pr N.Moumkine 22
Architecture TCP/IP (suite)
Couche Internet (suite):  le datagramme IP

1 2 3
O 4 8 6 4 1
1 Version IHL Type de service Taille Totale

2 Identification Flags Déplacement fragment

3 Durée de vie Protocole Somme de contrôle


Entête
mots
4 Adresse Source

5 Adresse destination

6 Options Bourrage

Début de la zone de données ….

Pr N.Moumkine 23
Architecture TCP/IP (suite)
• Longueur maximale : 65535 octets (par défaut 1576 octets)
• Version : Version IP (4 actuelle)
• IHL : Longueur entête(en mots de 32 bits)
• Type de service: Type de service (délai, débit, fiabilité, coût : pour routeurs)
• Taille totale : Longueur totale datagramme
• Identification : Identifiant pour tous les fragments d ’un même datagramme
• Flags : Suivi de la fragmentation (Autorisée ou non & dernier frag.)
• DÉPLAC. : Décalage du fragment par rapport au bit 0 (OFFSET)
• DURÉE VIE : Durée de vie restante du datagramme
• PROTOCOLE : Type de protocole de niveau 4 utilisant le service (TCP,
UDP ou autres - RFC 1700)
• Somme CTRL : Somme de contrôle de l’entête (dont adresses)
• ADRESSES : IP V4 sur 32 bits
• OPTIONS : Facultatif. Concernant sécurité, routage ...
• Champ données :
– Segment TCP ou datagramme UDP
– Message de contrôle ou d’adresse (ARP,RARP,ICMP …)

Pr N.Moumkine 24
Architecture TCP/IP (suite)
Couche Internet (suite):  Routage des datagrammes:

Machine A1 Machine C1

Application Application

Transport Passerelle P1 Passerelle P2 Transport

Internet Internet Internet Internet

réseau réseau réseau réseau

Réseau A Réseau B Réseau C

Champ important de l’en-tête IP: Adresse IP destination

Pr N.Moumkine 25
Architecture TCP/IP (suite)
Couche Internet (suite):  Fragmentation de datagrammes:

Réseau
P X25
Ethernet

MTU=1518 octets MTU=128 octets

En-tête Données
En-tête Données
En-tête Données
IP sur Ethernet
En-tête Données
IP sur X25
Champs importants de l’en-tête IP:
Identification, Flags, Déplacement fragment
Pr N.Moumkine 26
 Fragmentation de datagrammes (Exemple):
V IHL
4 5 T TT=1476
DM
Id=12921 001
D f=0
2
Token R P Ethernet
TTL Prle SC
Adresse Source
Adresse destination
Les 1456 premiers octets
Le datagramme 1 est fragmenté en 2, 3 et 4 de données
V IHL
T TT=1476
1 4 5
DM
V IHL
T TT=2938 3 Id=12921 001
D f=182
4 5
DM TTL Prle SC
Id=12921 000
D f=0 Adresse Source
Adresse destination
TTL Prle SC 4 Les seconds 1456 octets
Adresse Source V IHL
T TT=26 de données
4 5
DM
Adresse destination Id=12921 000
D f=364
TTL Prle SC
2918 octets de données Adresse Source
Adresse destination
Les 6 dernies octets
de données
Pr N.Moumkine 27
Architecture TCP/IP (suite)
Couche Internet (suite):  Transmission de datagrammes à
la couche transport:

Couche application

Couche transport TCP UDP


En-tête Données
Protocole
Couche Internet En-tête En-tête Données

Couche réseau En-tête En-tête En-tête Données


Pr N.Moumkine 28
Couche Internet Adressage IP

 But : fournir un service de communication universel permettant à


toute machine de communiquer avec toute autre machine de
l’inter-réseaux

 Une machine doit être accessible aussi bien par des humains que par
d'autres machines

 Une machine doit pouvoir être identifiée par :


o un nom (mnémotechnique pour les utilisateurs),
o une adresse qui doit être un identificateur universel de la
machine,
o une route précisant comment la machine peut être atteinte.

Pr N.Moumkine 29
Couche Internet Adressage IP (suite)

 Solution : adressage IP, adressage binaire


assure un routage efficace

 Adressage "à plat" permettant la mise en oeuvre de l'interconnexion


d'égal à égal

 Utilisation de noms pour identifier des machines


(réalisée au niveau application)

Format d’une adresse IP: adresse IP = (netid, hostid)


32 bits

Net id Host id

Pr N.Moumkine 30
Couche Internet Adressage IP (suite)

Classes d’adresses IP: 5 classes


0 8 16 24 31

Classe A 0 Net id Host id

Classe B 10 Net id Host id

Classe C 110 Net id Host id

Classe D 1110 Multicast

Classe E 11110 Réservé

Pr N.Moumkine 31
Couche Internet Adressage IP (suite)

Notation décimale:

0 8 16 24 31

Net id Host id

8 bits 8 bits 8 bits 8 bits

Exemple: 10101100 00010000 00000001 00000010


172.16.1.2

Pr N.Moumkine 32
Couche Internet Adressage IP (suite)

Une adresse IP est sous la forme: a.b.c.d avec

classe Valeur de a Adresse réseau Adresse d’hote

A a= 1 … 126 a b.c.d

B a= 128 … 191 a.b c.d

C a= 192 … 223 a.b.c d

D a= 224 … 238

E a= 240 … 253

Pr N.Moumkine 33
Couche Internet Adressage IP (suite)

Adresses particulières :

désigne la machine
Tout = 0
courante
machine Host-id
Tout = 0 Host id sur le réseau courant
diffusion limitée sur
Tout = 1 le réseau courant

diffusion dirigée sur


Net id Tout = 1
le réseau Net-id

Adresse réseau
Net id Tout = 0

127 N’impotre quoi ( 1 ) boucle locale

Pr N.Moumkine 34
Couche Internet Adressage IP (suite)

 Adresses et connexions
Une adresse IP => une interface réseau physique.
Une interface réseau => une connexion à un réseau

Passerelle a plusieurs interfaces physiques  plusieurs adresses IP

 Une machine, a une adresse IP,


Si la machine est passerelle ou multi-domiciliée alors elle peut
avoir plusieurs Adresses IP

Pr N.Moumkine 35
Couche Internet Adressage IP (suite)

Exemple:

172.16.0.1
192.168.1.3

P
192.168.1.2
192.168.1.1 172.16.0.5
172.16.0.2
172.16.0.3

192.168.1.0 172.16.0.0

Pr N.Moumkine 36
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)

Le masque Net Id, Tout = 1 Host Id, Tout = 0


réseau:
Notation Notation binaire
décimale
Adresse IP d’hote 10.10.10.1 00001010 00001010 00001010 00000001
Adresse IP réseau 10.0.0.0 00001010 00000000 00000000 00000000
Masque réseau 255.0.0.0 11111111 00000000 00000000 00000000

Adresse IP d’hote 172.16.1.1 10101100 00010000 00000001 00000001


Adresse IP réseau 172.16.0.0 10101100 00010000 00000000 00000000
Masque réseau 255.255.0.0 11111111 11111111 00000000 00000000

Adresse IP d’hote 192.168.1.1 11000000 10101000 00000001 00000001


Adresse IP réseau 192.168.1.0 11000000 10101000 00000000 00000000
Masque réseau 255.255.255.0 11111111 11111111 11111111 00000000

Pr N.Moumkine 37
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)
Réseau non segmenté

.1.8 .1.9 .1.7 .2.4 .2.3 .2.2

.5.3 172.16.0.0
.5.4 .5.2

Réseau segmenté

.8 .9 .7 .4 .3 .2
172.16.1.0 172.16.2.0
.10 .20
Routeur
.1
172.16.5.0
172.16.0.0
.2
.4 .3
Pr N.Moumkine 38
Couche Internet Adressage IP (suite)

Sous-réseaux
• extension du plan d’adressage initial
• utilisé pour: décentraliser la gestion des adresses IP
palier aux différences materiel et aux distances
améliorer les perfermences réseaux

 Utilisation d’un nombre de bits de la partie host id

Net Id Host Id

Net Id SubNet Host Id

Pr N.Moumkine 39
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)
Adressage sans sous réseaux

172 16 2 10 10101100 00010000 00000010 00001010

255 255 0 0 11111111 11111111 00000000 00000000

172 16 0 0 10101100 00010000 00000000 00000000

Adressage avec sous réseaux

172 16 2 10 10101100 00010000 00000010 00001010

255 255 255 0 11111111 11111111 11111111 00000000

172 16 2 0 10101100 00010000 00000010 00000000


Pr N.Moumkine 40
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)

Adressage avec sous réseaux n’est pas orienté octets

172 16 2 10 10101100 00010000 00000010 00001010

255 255 255 192 11111111 11111111 11111111 11 000000

172 16 2 0 10101100 00010000 00000010 00000000

Pr N.Moumkine 41
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)

Adresses IP privées et publiques:


Non utilisables dans le réseau public Internet
utilisables à l’intérieur d’un réseau privée
10.0.0.0
172.16.0.0 172.31.0.0
192.168.0.0

NAT: Network Address Translation:


Consiste à remplacé une adresse IP dans l’en-tête du datagramme IP
permet de: résoudre le problème de pérunité des adresses IP
sécurité des réseaux d’entreprises
Pr N.Moumkine 42
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)
172.16.2.0/24
172.16.2.1
172.16.2.3
194.204.1.1
150.50.1.1
.1
Internet

172.16.2.2

IP source IP desti
172.16.2.2 150.50.1.1 194.204.1.1 150.50.1.1
N
A
150.50.1.1 172.16.2.2 T 150.50.1.1 194.204.1.1

Pr N.Moumkine 43
Couche Internet Le sous-adressage IP (suite)

Deux types de NAT:


NAT Statique:
1 adresse privée une adresse public
NAT Dynamique:
plusieurs adresses privées plusieurs adresses public

Gestion des adresses translatées:

Adresse d’entrée Adresse de sortie + num port


172.16.2.2 194.204.1.1: 5000
172.16.2.3 194.204.1.1: 6000
172.16.2.5 194.204.1.1:6500

Pr N.Moumkine 44
Couche Internet Le protocole ARP
 Le besoin

 La communication entre machines ne peut s'effectuer qu'à


travers l'interface physique
 Ne connaissant que des adresses IP, comment établir le lien
adresse IP / adresse physique?

 La solution : ARP= Address Resolution Protocol

Rôle de ARP :
fournir à une machine donnée l'adresse physique d'une autre
machine située sur le même réseau à partir de l'adresse IP de la
machine destinatrice

Pr N.Moumkine 45
Couche Internet Le protocole ARP (suite)

.5 .1 .6

172.16.1.0/24

.4 .3

• Diffusion dans le réseau du message:


Qui à l’adresse IP 172.16.1.3 ?
• La machine qui possède l’adresse recherchée répond en indiquant son
adresse IP.
• Les autres machines du réseau ne répondent pas
• la réponse est conservée dans le cache de la machine
Pr N.Moumkine 46
Couche Internet Le protocole ARP (suite)

16 24 31
Format de message ARP:
O 4 8
1 Type de matériel Type de protocole

2 LGR-MAT LGR-PROT Opération

3 Adresse MAC émetteur

4 Adresse MAC émetteur Adresse IP émetteur

5 Adresse IP émetteur Adresse MAC Cibles

6 Adresse MAC Cibles

7 Adresse IP cible
Type de matériel : spécifier le type d'adresse physique dans les champs Adresse MAC émetteur et
Adresse MAC cible
Type de protocole:spécifier le type d'adresse logique dans les champs Adresse IP émetteur et
Adresse IP cible
LGR-MAT:spécifier la longueur de l'adresse matériel
Pr N.Moumkine 47
LGR-PROT:spécifier la longueur de l'adresse logique
Opération: ARP: Q=1, R=2 RARP : Q=3, R=4
Couche Internet Le protocole RARP
 Le besoin
 obtenir une adresse IP en utilisant l’adresse physique

 La solution RARP= Reverse Address Resolution Protocol

Permet d'obtenir son adresse IP à partir de l'adresse


physique qui lui est associée.

 Fonctionnement
Serveur RARP sur le réseau physique; son rôle: fournir les
adresses IP associées aux adresses physiques des
stations du réseau;

Pr N.Moumkine 48
Couche Internet Le protocole RARP (suite)

B A .6

172.16.1.0/24

.4 .3
@MAC A  @IP A=172.16.1.2
@MAC B  @IP B=172.16.1.5

Pr N.Moumkine 49
Couche Internet protocole ICMP

ICMP: Internet Control Message Protocol


 Définit dans RFC 792

 Transmet ses messages en utilisant les datagrammes IP


 messages envoyés concernent:
 Contrôle de Flux: ( Source Quench Message)
 Détection d’une destination injoignable: (Destination Unreachable
Message
 Redirections de routes: (Redirect Message)
 État d’une machine distante: (Echo Message)

Pr N.Moumkine 50
Couche Internet protocole ICMP (suite)
 Format général d’un message ICMP:
1 2 3
O 4 8 6 4 1
1 Type Code Somme de contrôle

2 Pointeur Réservé

3 En-tête IP + 64 bits contenant les données initiales

Code
Type
Pointeur Donne des informations
Type de message: Si code = 0, complémentaire sur le type:
0 Echo Replay ce champ identifie
8 Echo Request L’octet où une Exemple type 3:
3 Destination Unreachable erreur a été
4 Source Quench Détectée 0 Network Unreachable
5 Redirect (change a route )
1 Host Unreachable
11 Time Exceeded (TTL)
2 Protocole Unreachable

Pr N.Moumkine 51
Couche Internet Routage de datagramme
C’est quoi le routage ?

172.16.2.3

150.50.1.1

Routage = fonction qui permet de trouver le meilleur chemin pour


acheminer les datagrammes d’une source vers un destination

Pr N.Moumkine 52
Couche Internet Routage de datagramme (suite)
Pour assurer le routage les nœuds doivent connaître :
 adresse IP de la destination
 la source des informations de routage
 comment choisir la meilleure route
 mise à jour des informations de routage

Types de routage:
 Routage direct:
Les deux interfaces sont sur le même sous-réseau
utilisation de @ MAC
 Routage Indirect:
Les deux machines sont sur deux sous-réseaux différents
Passage dans un ou plusieurs routeurs intermédiaires
Pr N.Moumkine 53
Couche Internet Routage de datagramme (suite)
Table de routage:
Les informations de routage sont stockées dans la Table de routage

Exemple de Table de routage:

172.16.2.0

150.50.0.0

Protocol Destination Interface de sortie metric


Connected 172.16.2.0 E0
Learned 150.50.0.0 S0 3

Pr N.Moumkine 54
Couche Internet Routage de datagramme (suite)
172.16.2.0
Fonctionnement:
.1

.1.5
La machine 172.16.2.1
150.50.0.0
• vérifie l’@IP destination Au niveau du routeur
• si dans le même sous-réseau • vérifie l’@IP destination
alors routage directe • si @IP destination appartient
• sinon envoie du datagramme à un sous-réseau directement
au premier routeur connecté
(passerelle par défaut) alors routage directe
• sinon
recherche d’une entrée valide
dans la table de routage:
si entrée existe, envoie
comme indiqué
sinon
rejet du datagramme
Pr N.Moumkine 55
Couche Internet Routage de datagramme (suite)
Mise à jour de la Table de routage: deux façon
 MAJ manuelle:  Routage Statique
 MAJ dynamique:  Routage Dynamique

Routage Statique Routage Dynamique

Les routes (entrées dans la Les routes (entrées dans la


tables de routage) sont tables de routage) sont
Déclarées manuellement apprise dynamiquement
par l’administrateur réseau. par échange d’informations
entre protocoles de routage
dynamique.
RIP
IGRP
OSPF …

Pr N.Moumkine 56
Couche Internet Routage de datagramme (suite)
10.1.3.1
R2
10.1.2.2 10.1.4.1

10.1.2.1 10.1.4.2
10.1.1.1

R1 R3
10.1.5.1
Configuration R1 Configuration R2 Configuration R3
IP route 10.1.5.0 255.255.255.0 10.1.4.2 IP route 10.1.3.0 255.255.255.0 10.1.4.1
IP route 10.1.3.0 255.255.255.0 10.1.2.2
IP route 10.1.5.0 255.255.255.0 10.1.2.2 IP route 10.1.1.0 255.255.255.0 10.1.2.1 IP route 10.1.1.0 255.255.255.0 10.1.4.1

Table de routage de R1 Table de routage de R3


C 10.1.5.0 255.255.255.0 is directly connected, Ethernet0
C 10.1.1.0 255.255.255.0 is directly connected, Ethernet0 C 10.1.4.0 255.255.255.0 is directly connected, Serial0
C 10.1.2.0 255.255.255.0 is directly connected, Serial0 S 10.1.3.0 255.255.255.0 [1/0] via 10.1.4.1
S 10.1.3.0 255.255.255.0 [1/0] via 10.1.2.2 S 10.1.1.0 255.255.255.0 [1/0] via 10.1.4.1
S 10.1.5.0 255.255.255.0 [1/0] via 10.1.2.2
Table de routage de R2
C 10.1.3.0 255.255.255.0 is directly connected, Ethernet0
C 10.1.4.0 255.255.255.0 is directly connected, Serial0
C 10.1.2.0 255.255.255.0 is directly connected, Serial1
S 10.1.5.0 255.255.255.0 [1/0] via 10.1.4.2
S 10.1.1.0 255.255.255.0 [1/0] via 10.1.2.1
Pr N.Moumkine 57
Couche Internet Routage de datagramme (suite)

172.16.2.0

150.50.0.0

Choix de la meilleur route:


 Protocole de routage à vecteur distance
metric = nombre de sauts
 Protocole à état de liens
Metric est fonction du trafic réseau et de l’état des liaisons

Pr N.Moumkine 58
Couche Transport Protocole UDP

 Protocole UDP ( User Datagram Protocol)

 Fonctionnalités:
 Protocole de transport des données des applications
 Met en relation des processus dans les sites communicants

 Caractéristiques d’UDP
 protocole en mode non connecté
 émission de messages applicatifs : sans établissement de
connexion au préalable
 pas de contrôle de flux de bout en bout
 l'arrivée des messages ainsi que l’ordonnancement ne sont
pas garantis.

Pr N.Moumkine 59
Couche Transport Protocole UDP

 Format du datagramme UDP 1 2 3


O 4 8 6 4 1
1 Port Source Port Destination
En tête
UDP
2 Taille Somme de Contrôle

3 Début de la zone de données …

Port source Port destination


Numéro utilisé pour Numéro utilisé pour
le processus applicatif Adresser le processus
source de communication applicatif destinataire

Taille
Taille de données Somme de contrôle
Envoyées en octets
Pr N.Moumkine 60
Couche Transport Protocole TCP

 Protocole TCP ( Transmision Contrôle Protocol)

 Fonctionnalités:
 Protocole de transport des données des applications
 Met en relation des processus dans les sites communicants
 Assure une transmission fiable des données
 Caractéristiques de TCP
 protocole en mode connecté
 full-duplex
 protocole de transport orienté octet
 segmentation et reséquencement des données
 détection d’erreurs
 contrôle de flux de bout en bout
Pr N.Moumkine 61
Couche Transport Protocole TCP (suite)

Initiation d’une connexion TCP: se fait en 3 voyages

Machine A Machine B

SYN

SYN, ACK

ACK, data

Pr N.Moumkine 62
Couche Transport Protocole TCP(suite)

 Format du segment TCP


1 2 3
O 4 8 6 4 1
1 Port Source Port Destination

2 Numéro de séquence

3
Port Source (16 bits) Numéro d’acquittement Port destination (16 bits)
En-tête
Numéro
Dépla du port Numéro du port
4 Résérvé Flags Fenêtre destination
cement
source
5 Somme de contrôle Pointeur Nécessaire

6 Options Bourrage

Début de la zone de données …

Pr N.Moumkine 63
Couche Transport Protocole TCP (suite)

 Format du segment TCP 1 2 3


O 4 8 6 4 1
1 Port Source Port Destination

2 Numéro de séquence

3 Numéro d’acquittement
En-tête
Dépla
4 Résérvé Flags Fenêtre
Numéro de séquence (32bits)
cement

5 Somme de contrôle Pointeur Nécessaire


Si SYN est non présent, numéro de Numéro d’acquittement (32 bits)
séquence
6 du premier octet de
Options Bourrage
données. Si ACK est activé, ce champ
Début de la zone de données …
contient la valeur de prochain
Si SYN est présent, il représente le numéro de séquence que
numéro de séquence initial (ISN). l’expéditeur s’attend à recevoir
Dans ce cas le premier octet
de données est ISN+1 Pr N.Moumkine 64
Couche Transport Protocole TCP (suite )
1 2 3
 Format
O
du segment
4
TCP
8 6 4 1
1 Port Source Port Destination

2 Numéro de séquence

3 Numéro d’acquittement
En-tête
Dépla
4 Réservé Flags Fenêtre
cement

5 Somme de contrôle Pointeur Nécessaire


Flags (6 bits)
URG: signification du champ Pointeur Fenêtre (16bits)
Déplacement
6 (4bits) Options Bourrage
Urgent Indique combien
ACK: signification du champ
Début de la zone de données … l’expéditeur
Nombre de mots acquittement souhaite accepter
de 32 bits dans PSH: fonction Push en nombre d’octets
l’en-tête RST: réinitialise la connexion
SYN: synchronise les numéros de
séquences
FIN: plus de données provenant
Pr N.Moumkine 65
de l’expéditeur
Couche Transport Protocole TCP (suite)
 Format du segment TCP

Somme de contrôle (16bits) 1 2


Pointeur Urgent (16 bits) 3
O 4 8 6 4 1
1 Somme de contrôle
Port Source Si URG=1 indique le numéro
Port Destination
portant sur l’entête de séquence de l’octet suivant
2 les données urgentes
et les données Numéro de séquence
3 Numéro d’acquittement
En-tête
Dépla
4 Réservé Flags Fenêtre
cement

5 Somme de contrôle Pointeur Nécessaire

6 Options Bourrage

Début de la zone de données …


Pr N.Moumkine 66
Couche Application Les services réseau
 DNS ( Domain Name System)
résolution de nom de domaine vers les adresse IP
 DHCP (Dynamique Host Contrôle Protocole)
Affectation de la configuration IP au machine dans un réseau
 SMTP
messagerie électronique
 TELNET
accès distant à une machine
 FTP
transfer de fichiers entre machines dans un réseau
 HTTP
web
Pr N.Moumkine 67