Vous êtes sur la page 1sur 8

Bulletin d’information de

La société d’astronomie de Septembre 2007


Montréal et du vol. 21, no 3
Centre francophone de la SRAC Équinoxe d’automne

Calendrier automne 2007


Sommaire 11 septembre : " Les pulsars et la radioastronomie " par René Breton
15 septembre : Soirée publique au Parc-nature de l'Île-de-la-Visitation, à par-
Mot du président ......................... p. 2 tir de 19h00
18 septembre : " L'opposition de Mars " par Hugues Lacombe
Nouveau membre ........................p. 2
25 septembre : " Ciel du mois d'octobre " par Hugues Lacombe
CAFTA 2007..................................p. 3 2 octobre : "Comprendre l'existence des taches solaires, tout un programme!"
par Guillaume Barlet du Dép. de physique de l'Université de Montréal
Io devant Jupiter ..........................p. 4 9 octobre : Hugues Lacombe - Uranus et Neptune
16 octobre : Hugues Lacombe - La sonde Rosetta
Images du CAFTA ........................p. 4 20 octobre : Soirée publique au Parc-nature de l'Île-de-la-Visitation, à partir
de 19h00
La Lune rencontre........................ p. 5 23 octobre : Raymond Pronovost - L'évolution des modèles cosmologiques
30 octobre : Hugues Lacombe - Ciel du mois de novembre
Retour de Mars.............................p. 6
6 novembre : conférencier du Dép. de physique de l'Université de Montréal
Carte pour le retour de Mars .......p. 7 13 novembre : Damien Lemay : Les étoiles variables
20 novembre : Yvon Massicotte - Le temps et sa mesure en astronomie
Page SRAC .................................p. 7 27 novembre : Hugues Lacombe - Ciel du mois de décembre
4 décembre : conférencier du Dép. de physique de l'Université de Montréal
Photos gagnants CAFTA .............p. 8 11 décembre : Hugues Lacombe - Ciel du mois de janvier
18 décembre : souper de Noël

Les images sont de


G. St-Onge et L. Morin

La nébuleuse planétaire
Messier 27

L'image du haut à gauche en “vi-


sible”, telle que détectée au foyer
du télescope.

L'image de droite est en lumière


"proche infra rouge", aucune
émission majeure n’y est détec-
tée. La nébuleuse disparaît
M27 en filtre presque totalement, on ne voit
que les étoiles !
“[O III] (oxygène)”
L'image du bas, elle, est la compi-
lation de l'émission dans les
domaines "[O III] (oxygène), [SII]
soufre, et Ha Hydrogène", on y
À droite voit disparaître plusieurs étoiles,
M27 en filtre mais la nébuleuse nous
révèle bien des structures
“Ha” cachées au simple visible.

Pour voir le document couleurs allez à : http://astrosurf.com//stog/Travaux-Recherches-%c9tudes/m27_filtres/m27.htm


Le mot du président Enfin, vous voyez l'idée. Écrivez-nous
où appelez-nous. Toutes les sugges-
Par Michel Boucher tions sont les bienvenues. Bienvenue à notre
nouveau membre
Septembre signifie pour beaucoup
La météo s'est amusée à jouer au yoyo d'entre nous la fin de la belle saison,
cet été. Néanmoins, on a eu beaucoup mais c'est également le retour en Michel Monfette
de belles soirées pour faire de l'obser- classe… Ainsi, nous vous proposons
vation de qualité. J'en ai personnelle- pour la saison qui vient une brochette
ment profité pour ajouter plusieurs de conférences qui sauront sans nul
nouveaux objets Messier à mon doute vous intéresser et vous informer
tableau de chasse. comme vous pourrez le constater sur
notre calendrier d'activités. Venez-y en Collaborez à
Le CAFTA, comme chaque année, grand nombre. l’Astro-Notes
s'est déroulé de façon impeccable. Je
Bonne saison à tous et à bientôt ! Faites-nous parvenir vos
profite d'ailleurs de cette tribune pour photos, textes, dessins,
féliciter et remercier les bénévoles qui ou croquis...
année après année font un travail Michel Boucher Par la poste à l’adresse ;
remarquable pour assurer le succès de C.P. 206, Station St-Michel
cet évènement unique au Québec. Je Montréal, QC H2A 3L9
remercie également tous ceux qui y Si vous désirez joindre la SAM, vous Ou par courriel
ont participé et finalement félicitation à trouverez toutes les coordonnées sur “ gilberts@ca.inter.net “
tous les gagnants des prix attribués la dernière page de l’Astro-Notes.
lors du concours. Date de tombée
Hiver 2007-2008
Terrain d’observation à St-Valérien 7 novembre

Sur une autre note, j'aimerais attirer


votre attention sur notre terrain d'ob-
servation à St-Valérien. À ma connais-
sance, trop peu de membres utilisent
ce site d'observation qui est pourtant à
distance raisonnable de Montréal et où
la qualité du ciel est très acceptable
comparativement à ce qu'on a à la
ville. Récemment, un membre nous a
rapporté que les arbres pourraient y
être taillés afin d'améliorer la vue vers
le sud. Sans doute quelques travaux
de rénovation amélioreraient aussi le
chalet afin de le rendre plus confor-
table et agréable. Un peu de bénévolat
serait le bienvenu afin de réaliser ces
quelques travaux. Mais ceci étant dit,
le but premier de mon intervention est
de sensibiliser les membres à utiliser
au maximum cet endroit privilégié qui
nous appartient.

J'aimerais par conséquent faire appel


à vous tous pour des suggestions d'ac-
tivités qu'on pourrait y organiser. On
pourrait par exemple, créer via notre
site internet, un système de co-
voiturage afin de rapprocher les mem-
bres et réduire les coûts de transport.

Septembre 2007 p. 2 Astro-Notes


Le CAFTA 2007 Les gagnants de cette année sont :
par Lorraine Morin
Mécanique : André Coulombe
Le Concours annuel des fabricants de Optique : Denis Bergeron
télescopes d'amateurs (CAFTA) en Originalité : Lise Charlebois et Rémi
était à sa 27e édition cette année et Lacasse
s'est tenu du 20 au 22 juillet dernier au Recherche : Simon Lavoie
Parc des Iles de St-Timothée. Photographie : Terry McLean
Débutant : Jacques Charron
Le CAFTA avait de neuf cette année le Finesse du travail : André Coulombe
chalet qui a été rebâti. Nous n’avions Mention honorable : Luc Béland
donc pas sur le terrain les roulottes qui
servaient de cabines l’an dernier. Il y Le prix Fred-Clarke, qui souligne
avait également l’observatoire du club l'ensemble de la contribution d'un
Orion, lui aussi rebâti. On sait que le astronome amateur à notre loisir scien- Patrice Scattolin remet le prix
chalet a brûlé au printemps 2006. tifique a été remis cette année à Fred-Clarke à Michel Rebetez
La fin de semaine a commencé sous la Michel Rebetez .
samedi soir. Une très belle participa-
pluie. Et quelle pluie le vendredi !
Le tirage des prix de présence et le tion le samedi. Et nombreux sont ceux
Heureusement que Hugues Lacombe
tirage spécial sont toujours un bon qui ont quitté le dimanche matin. Un
et René St-Germain étaient bien vêtus
moment au CAFTA parce que les com- autre CAFTA de réussi.
à l’accueil ! Moins d'astronomes qu'à
l'habitude pour ce premier jour. Le ciel manditaires sont généreux. Le laminé
de Rémi Lacasse, la nébuleuse de la Merci à tous et à l'an prochain !
a commencé à se dégager en soirée et
vers 22 heures, les plus braves ont Bulle cette année, est toujours un plus
et nous avions encore un kit de miroir Le site du CAFTA :
sorti leur télescope. Le ciel était
potable, sans plus. de 14' donné par AJ'S Telescope http://membres.lycos.fr/cdadfs/cafta.htm
Workshop, M. AJ Gentile. Photo des gagnants sur la
Le CAFTA est un concours, mais les dernière page devant
participants à ce concours ont été un Il y avait de nombreux télescopes sur l’observatoire Orion
peu moins nombreux cette place, et beaucoup d'ambiance le
année, ce qui n'empêche pas De gauche à droite :
de voir l'ingéniosité de certains
concurrents. Luc Béland, Rémi Lacasse, Simon
Lavoie, Jacques Charron, Terry
Nous avions deux con- McLean, André Coulombe
férenciers pour couvrir le thème
de la pollution lumineuse. En
première partie, Pierre Tournay Prix optique remis
que l'on connaît bien a parlé de par l’un des juges, Normand Fullum, à
l'éclairage public qu'on voudrait Denis Bergeron
moins présent, moins éclairant
vers le haut. En deuxième par-
tie Claude Duplessis, observa-
teur du ciel reconnu, parlait de
"L'observation et pollution
lumineuse". La conférence a eu
lieu en début de soirée mais on
sentait la fébrilité des gens à
s'installer pour une belle nuit
d'observation.
Michel Boucher, président de la SAM, a
Mais le CAFTA, c'est d'abord un participé au concours avec son fils
concours de fabrication de téle- Alexandre. Ils ont fabriqué le télescope
scopes. que vous voyez sur la photo.

Septembre 2007 p. 3 Astro-Notes


Le passage du satellite Io devant le disque de Jupiter
par Stéphane Lemon
Autres images du
Il est toujours impressionnant de voir défiler le disque et/ou l’ombre d’un satellite CAFTA 2007
sur celui de la planète Jupiter. (Image de avril 2005)

En haut
L’abri du Coronado pour observer le
Soleil. Lise Charlebois et Rémi
Lacasse ont gagné le prix originalité
avec ce concept.

En bas, à gauche
On voit Victor Lefebvre, un des
fidèles du CAFTA.

En bas, à droite
Quelques-uns des télescopes avec
en arrière-plan, l’observatoire du
club Orion de Valleyfield.

Septembre 2007 p. 4 Astro-Notes


La Lune Le rapprochement le plus intéressant
sera celui avec Mars le 23 décembre
elle se lèvera vers 18h30 HAE. De
même le 21 décembre, dès que le ciel
fait de belles rencontres alors que la planète sera en opposition s'assombrira en fin d'après-midi, vous
au Soleil, et donc à son plus brillant. pourrez de nouveau voir la Lune tra-
par Hugues Lacombe verser les Pléiades.
La Lune ne croise pas uniquement les
Chaque heure, la Lune se déplace planètes. Son périple autour de la Pour ce qui est de l'Amas de la Ruche,
dans le ciel de ½ degré environ, soit Terre l'amène également à se rap- il faudra surveiller le rapprochement du
l'équivalent de son propre diamètre. À procher d'étoiles brillantes telles 28 novembre. Lorsque la Lune se
cette vitesse, elle met 27,3 jours à faire Antarès et Spica et d'amas ouverts tels lèvera vers 20h45 HNE, elle viendra
le tour de la Terre. Chemin faisant, elle les Pléiades (M 45) et l'amas de la tout juste de traverser M 44.
ne s'éloigne jamais plus de 5° de l'é- Ruche (M 44).
cliptique, là où se trouvent également Bonne observation.
les planètes. Sa révolution autour de Les Pléiades sont situées dans la con-
la Terre l'amène donc, à peu près stellation du Taureau et seront bien
chaque mois, à rattraper puis à placées pour l'observation dans le ciel
dépasser successivement toutes les du soir cet automne et cet hiver. Ce
planètes du système solaire, ce qui qu'elles ont en commun avec la Lune
donne lieu à de belles rencontres. c'est leur position proche de l'éclip-
tique.
La Lune met un peu plus de temps,
soit 29,5 jours, à rattraper le Soleil En effet, les coordonnées célestes des
parce qu'entre-temps, la Terre s'est Pléiades sont les suivantes : ascen-
également déplacée sur son orbite. sion droite : 03h47' et déclinaison :
C'est ce qu'on appelle la période de +24°07'. Pour la même ascension
lunaison, soit l'intervalle de temps droite, l'écliptique se situe à +20°, une
entre deux phases similaires, deux " différence de 4° environ. Or comme
Nouvelle Lune " ou deux " Pleine Lune on l'a vu, la Lune ne s'éloigne jamais Occultation des Pléiades par la Lune le 31
" par exemple. plus de 5° environ de l'écliptique, par- octobre 1991.
fois en-dessous et parfois au-dessus. L’image par G. St-Onge du parc St-Charles à
Quoique les rencontres de la Lune Quand son orbite l'amène à plus de 4° Dorval.
avec les planètes soient relativement au-dessus de l'écliptique, la Lune
fréquentes, elles ne sont pas toujours passe tout près ou directement devant Soirée du 27 octobre 2007
visibles ni spectaculaires. Par exem- Tôt dans la soirée du 27 octobre, la Lune
les Pléiades. De telles circonstances
ple, certains rapprochements ont lieu éclairée à 95% occulte les étoiles Electra,
donnent lieu à une série de multiples Maia, Merope, Celaeno, Alcyone et Pleione
le jour et ne sont tout simplement pas occultations d'étoiles brillantes qu'il entre 17 h 48 et 19 h 15 (HNE à Montréal).
visibles. Par ailleurs, la position de la nous est donné d'observer aux À cette occasion l'altitude de la Lune varie de
Lune à l'intérieur d'une bande de 5° de jumelles ou au télescope. 3° et 16° au-dessus de l'horizon est.
chaque côté de l'écliptique, fait en
sorte qu'elle passera plus ou moins À cet égard, nous sommes parti-
proche d'une planète. culièrement choyés cet automne car la
Lune passe plusieurs fois devant M 45.
Les circonstances ne sont donc pas Peut-être avez-vous déjà eu l'occasion
toujours les mêmes et peuvent varier d'observer ce phénomène le matin du
beaucoup d'une fois à l'autre. Dans le 3 septembre. Sinon, vous pourrez
meilleur des cas, la Lune va cacher vous reprendre le 27 octobre en début
une planète brillante la nuit, ce qui de soirée alors que la Lune s'apprêtera
donnera lieu à une spectaculaire à traverser M 45 de part en part quand
occultation.
Au cours des prochains mois, les rapprochements suivants seront particulière-
ment propices à l'observation.

21 octobre 23h45 HAE Neptune à 1,5°


22 octobre 21h00 HAE Uranus à 0,5°
26 novembre 23h45 HNE Mars à 1,4° Cette illustration vient du logiciel Coelix
23 décembre 21h12 HNE Mars à 0,3° de Jean Vallières.

Septembre 2007 p. 5 Astro-Notes


Le retour de Mars en décembre. L'opposition comme
telle aura lieu la veille de Noël, le 24
météo sur Mars collabore. Lors de
l'opposition de juin 2001, une malen-
Par Hugues Lacombe décembre. contreuse tempête de poussière avait
caché, pendant des mois, tous les
Si vous vous ennuyez de la planète Parce que Mars est déjà très brillante détails sur le disque de la planète.
Mars, c'est maintenant le temps de (magnitude -0,2), vous pouvez d'ores
dépoussiérer vos instruments. La et déjà suivre à l'œil nu son déplace- Pour les observateurs perspicaces,
planète rouge prend du gallon et sera ment dans le ciel. Ce sera encore plus vous noterez qu'à l'heure actuelle la
de nouveau belle à observer tout l'au- facile aux jumelles. Celles-ci vous per- planète Mars paraît légèrement
tomne et cet hiver. Oh, ce ne sera pas mettront de suivre de soir en soir le gibbeuse plutôt que ronde. C'est
le spectacle éblouissant de 2003 ni déplacement de Mars par rapport aux parce que Mars était en quadrature
celui de 2005. Cependant, mieux vaut étoiles d'arrière-plan, et d'admirer ses avec la Terre et le Soleil le 17 septem-
en profiter car les prochaines opposi- rapprochements avec plusieurs étoiles bre. Dans ces conditions, on voit la
tions de Mars seront encore moins des Gémeaux. Il y aura aussi les rap- planète légèrement de côté. Vue de la
favorables. En fait, il faudra attendre prochements chaque mois avec la Terre, Mars est alors illuminée à 86%.
2016 avant de retrouver des conditions Lune, notamment les 2 et 30 octobre, Cet effet diminuera progressivement
aussi bonnes. le 26 novembre et le 23 décembre. et, lors de son opposition en décem-
bre, la planète Mars sera illuminée à
Mars est la troisième planète du Soleil 100% et sera parfaitement ronde.
et elle met 687 jours à en faire le tour, Déjà les 16-17 septembre, Mars aura
soit un peu moins de deux ans. Étant passé à moins de 1° de M1, la À l'opposition, le 24 décembre, Mars
donné les mouvements relatifs de la Nébuleuse du Crabe. Le 4 octobre, la atteindra son éclat maximal pour cette
Terre et de Mars, les deux planètes se planète passera sous le bel amas année, soit la magnitude -1,6 et un
rapprochent l'une de l'autre tous les 26 ouvert M 35. Tout au long d'octobre, diamètre de 15,9 secondes d'arc. En
mois environ. Ainsi les derniers rap- Mars se déplacera en ligne droite vers comparaison, Mars avait atteint un
prochements ont eu lieu en août 2003 l'est. En novembre elle effectuera une diamètre de 25,1 secondes d'arc en
et octobre 2005. Celui de cette année boucle autour d'Epsilon des Gémeaux 2003 et de 20,2 secondes d'arc en
a lieu en décembre 2007. alors qu'elle débutera son mouvement 2005.
rétrograde vers l'ouest. Ce mouve-
Le rapprochement de 2003 a été spec- ment est dû au fait que l'orbite de la Par la suite, Mars restera visible dans
taculaire en ce sens que la distance Terre étant plus petite que celle de le ciel jusqu'en mai 2008. Mais elle
entre les deux planètes a été la plus Mars, la Terre se déplace plus vite. s'éloignera alors rapidement de la
courte de l'histoire humaine. Cela lui permet de rattraper, puis de Terre et deviendra de moins en moins
Malheureusement pour les observa- dépasser Mars dans son orbite. brillante, étant de magnitude +1,3 le
teurs de l'hémisphère nord, Mars était 1er mai. Et son diamètre aura diminué
alors basse dans le ciel. Lors du rap- Le 9 décembre, ce sera l'équinoxe à 5,8 secondes d'arc.
prochement de 2005, Mars était 25% d'automne dans l'hémisphère sud de
plus loin de la Terre mais elle était très Mars. La calotte polaire sud sera donc
haute dans le ciel et, malgré sa taille invisible cette année. Par contre, au Amusez-vous bien.
réduite, on a eu droit à de belles vues. télescope, on pourra distinguer la
Mars est encore plus loin cette année calotte polaire nord qui sera alors
mais, comme en 2005, la planète sera tournée vers la Terre, ainsi que cer-
très haute dans le ciel, ce qui favori- taines grandes formations comme
sera son observation. En fait, elle sera Syrtis Major. L'usage de filtres,
à 70° au-dessus de l'horizon lors de comme les #21, #23A et #25, peuvent
son passage au méridien. On ne améliorer la perception de divers élé-
reverra pas de telles conditions avant ments à la surface de la planète. Mais
2022 ! il faut bien observer la planète sans fil-
tre d'abord pour apprécier la dif-
Présentement, Mars se rapproche de férence.
la Terre. Ce mouvement se traduit par
un déplacement rapide dans le ciel, Pour ceux et celles qui font de l'as-
dans la constellation des Gémeaux. trophotographie, ce sera une belle
La planète sera bien placée pour l'ob- occasion d'exercer vos talents. Et Dessin de Mars du 20 -10 1988
servation d'octobre à février. Elle sera faites-nous parvenir vos photos ! Par G.St-Onge au réfracteur 150mm F/15
à son point le plus proche de la Terre à l’observatoire de Dorval.
Il faudra par contre espérer que la
Septembre 2007 p. 6 Astro-Notes
tiel pour maintenir son orientation et
ses pièces mécaniques ne seront pas
éternelles. Les attentes sont que
MOST devrait être fonctionnel pour
encore quatre ans. La sélection de
cibles à observer se fait deux fois par
année. Il y a donc environ huit oppor-
tunités pour obtenir du temps d'obser-
vation.

L'équipe de MOST participera au


traitement des données avec vous. En
fait je soupçonne qu'ils feront le traite-
ment pour vous étant donné que con-
vertir les données en courbe de
lumière ou en fréquence d'oscillation
est un processus mathématique com-
plexe qui n'est pas à la portée des non
initiés. Le résultat des observations, si
il y a une découverte quelconque, sera
publié sous forme d'un papier scien-
tifique dont vous serez un co-auteur.

Comment faire? C'est assez simple.


Vous trouvez une cible qui serait
intéressante à observer. Vous allez sur
La carte de la trajectoire de Mars le site web http://most.oracology.net/ et
vous vous inscrivez. Je vous encou-
En fait même pas besoin d'être un rage à lire les papiers déjà publiés pour
Société royale astronome. vous donner une idée de ce qui peut
d’astronomie du se faire. Vous téléchargez le pro-
Canada MOST n'est pas un télescope typique gramme de validation des cibles. Ce
Centre francophone qui fait de belles images. C'est un pho- programme calculera si vos observa-
de Montréal tomètre de haute précision qui prend tions sont possibles avec MOST. Les
un train de mesures rapidement, sur mesures de microvariabilité sont possi-
Par Patrice Scattolin une longue période et en continu. Le bles avec des étoiles de magnitude 6
résultat est une courbe de lumière de ou plus, d'autres observations sont
l'étoile avec un grand nombre de possibles avec des cibles jusqu'à mag-
MOST mesures à l'heure et une courbe qui nitude 8 ou 10. La photométrie peut
Le premier télescope spatial Canadien peut contenir des données en continu aussi être faite sur de petits coins de
pour une période qui peut s'étendre nébuleuses. Le précédent existe. Mais
Le premier télescope spatial Canadien jusqu'à un mois. pour que l'observation en vaille la
est connu sous le nom de MOST. On peine il faut observer une surface qui
nous promet depuis quelques années MOST est un satellite qui n'utilise pas varie en intensité lumineuse à l'unis-
un concours où les amateurs auraient de carburant pour maintenir son orien- son ce qui suppose un mécanisme
la chance d'obtenir du temps d'obser- tation, qui n'utilise pas de réfrigérant physique qui fait varier la nébulosité.
vation sur le télescope. Vous pensez pour maintenir la température de la
bien que vous avez déjà lu cet article? caméra CCD et qui utilise des pan- Si vos observations sont possibles,
Et bien non. Cette fois-ci je vous neaux solaires pour obtenir toute l'é- vous remplissez l'application en ligne
annonce que c'est fait ! La première nergie nécessaire. Il est donc similaire et attendez patiemment le résultat.
différence avec le projet original est aux véhicules d'exploration de Mars, C'est l'étape ou j'en suis rendu. J'ai
que ce n'est pas un concours avec pro- Spirit et Opportunity, en ce qu'il n'y a quelques idées à explorer. Si j'ai du
motion et des règlements. C'est plutôt pas de limite à la vie utile de leurs mis- succès je vous tiens au courant.
une ouverture du processus de sions. Comme Spirit et Opportunity qui
demande de temps à tous les sont encore fonctionnels, MOST
Canadiens. Pas besoin d'avoir une devrait avoir encore une longue vie.
affiliation avec un institut de recherche. Ceci dit, MOST utilise un système iner-
Septembre 2007 p. 7 Astro-Notes
Bulletin d'information de
La société d'astronomie de Montréal et du
Centre francophone de Montréal de la
Société royale d'astronomie du Canada

Volume 21, numéro 3, septembre 2007 (Équinoxe d’automne) ISSN-0843-8978


La société d'astronomie de Montréal est un organisme à but non lucratif qui a comme objectif la promotion de l'astronomie. La société distribue à ses
membres ce bulletin trimestriel, L'Astro-Notes. Elle possède un terrain pour l'observation astronomique situé à St-Valérien de Milton, où des soirées d'ob-
servation sont organisées régulièrement. Un comptoir de vente de matériel astronomique permet aux membres et au public intéressé de se procurer,
lors des réunions, divers articles (livres, miroirs, oculaires, posters, cherche-étoiles,...). Les membres de la SAM peuvent également emprunter des livres
et consulter des périodiques astronomiques à la bibliothèque de la société, qui renferme plus de trois cents volumes. Les membres de la SAM ont égale-
ment l'option de devenir membres de la SRAC qui offre des avantages supplémentaires : un annuaire astronomique, l’"Observer's Handbook"; une revue
trimestrielle, "The Journal"; et un abonnement à la revue "SkyNews".

La société d'astronomie de Montréal : Conseil d'administration


Adhésion: 37$/année (20$ étudiant; 47$ famille) Président : Michel Boucher
Les réunions ont lieu les mardis à 20h00 Vice-président : Patrice Scattolin
Privilèges:
au Centre de loisirs St-Michel : Secrétaire : Serge-Antoine Melanson
- Assister aux conférences, causeries et par-
7110, 8e avenue, Montréal Trésorier : Patrice Scattolin
ticiper aux activités organisées;
(près du Métro St-Michel) Conseillers : Hernan Rivera, Françcois
- Astro-Notes (4 numéros/an);
- 10% de réduction au comptoir de vente; Chevrefils
Téléphone (répondeur) :
- Emprunts à la bibliothèque;
(514) 201-3982 Autres responsables
- Accès au terrain de St-Valérien.
Conférences : Hugues Lacombe
Correspondance : Bibliothèque : François Chevrefils
Centre francophone de la SRAC :
C.P. 206, Station St-Michel Site Web : David Boucher
Adhésion: 40$/année (doit être membre de la
Montréal, QC H2A 3L9 Astro-Notes : Gilbert St-Onge & L. Morin
SAM).
Page Web : CAFTA : Comité du CAFTA
Privilèges:
http://www.lasam.ca St-Valérien : Patrice Scattolin
- Annuaire "Observer's Handbook";
Courriel : Représentant à la SRAC : Patrice Scattolin
- Revues "The Journal" et "Sky News"(6 nos/an);
info@lasam.ca FAAQ : Hugues Lacombe
- Forum de discussion Internet "RASC List"
Liste de membres : René St-Germain

Le bulletin de la SAM, l'Astro-Notes est publié quatre fois par année, aux équinoxes et aux solstices.
La SAM invite tous les astronomes amateurs à contribuer à l'Astro-Notes.
La SAM n'est cependant pas responsable des erreurs qui pourraient se glisser dans l'Astro-Notes. De même, les informations et les opinions émises
dans les articles publiés dans l'Astro-Notes sont celles des auteurs individuels et n'engagent en rien la société d'astronomie de Montréal. Le respon-
sable de l'Astro-Notes se réserve le droit de refuser, de corriger ou de modifier légèrement les textes soumis.

Centres d'intérêt liés