Vous êtes sur la page 1sur 2

Révision du Chapitre 3 Élève :

LA CONQUÊTE ET LE CHANGEMENT D’EMPIRE

Présence britannique à Montréal Rébellion autochtone Bataille de Québec Colons américains


Capitulation de Proclamation L'invasion Traité de
Montréal 1763 - 1766 royale 1774 américaine … 1780 … Paris

1760 Révolte de 1763 Acte de 1775 Arrivée des 1783


Pontiac Québec Loyalistes

La capitulation de Montréal Le traité de Paris Les instructions du Roi


La Grande-Bretagne remporte la La signature de ce traité met fin à a la Le roi George III envoie des
guerre de la Conquête. guerre de Sept Ans. La France cède instructions qui ont pour objectif
officiellement la Nouvelle-France à la d’assimiler la population canadienne.
La Nouvelle-France est conquise et
Grande-Bretagne.
passe aux mains des Britanniques. Les principales mesures sont :
l’application des lois civiles et
Le régime militaire La révolte de Pontiac criminelles anglaises et l’imposition du
La guerre de Sept Ans n’est pas Les Premières Nations craignent de serment du Test.
terminée en Europe. perdre leur territoire et forment une
coalition contre les Britanniques. Les concessions
Les Britanniques doivent maintenir
Le Département des Affaires indiennes Le gouverneur Murray considère qu’il
l’ordre et administrer la colonie.
est créé pour négocier la paix avec les ne peut pas appliquer les instructions
Le général Amherst met en place un du roi, car les Canadiens sont plus
groupes autochtones.
gouvernement provisoire. nombreux que les habitants d’origine
britannique.
La Proclamation royale
La population coloniale La composition démographique de la colonie
La Nouvelle-France devient la Province
L’élite coloniale française (des nobles,
de Québec. Le territoire de la colonie
des officiers et des administrateurs)
se limite à la vallée du Saint-Laurent.
retourne en France.
L’émigration des Canadiens

Il adopte une politique de compromis


à l’égard des Canadiens et de l’Église
catholique.
La grande majorité de la population Les autorités abolissent le régime
canadienne (les seigneurs, les militaire et mettent en place un Le départ de Murray
habitants et le clergé) demeure dans la gouvernement civil dans la colonie. Les membres du British Party sont
colonie.
Un gouverneur Murray est nommé par mécontents des concessions
Plusieurs marchands britanniques la métropole et détient tous les accordées aux Canadiens.
s’installent dans la colonie. pouvoirs dans la colonie.

La reconstruction
La guerre de la Conquête a dévasté la
colonie.
Québec en ruine

Ils font parvenir des pétitions au roi et


Les autorités coloniales réservent un ils diffusent leurs revendications dans
territoire aux Premières Nations afin la Gazette de Québec.
d’apaiser les tensions entre les deux Murray est remplacé par Carleton qui
Les autorités britanniques contribuent groupes. poursuit la politique de compromis
à la reconstruction de la colonie et à la avec les membres du French Party.
relance de l’économie.
L’agitation au sud La Révolution américaine La population coloniale
Le gouvernement britannique est aux Les Treize colonies doivent contribuer Les Canadiens francophones et
prises avec un mécontentement dans au remboursement la dette de la catholiques demeurent majoritaires
les Treize colonies. guerre de Sept Ans. La Grande- grâce à l’accroissement naturel.
Le Boston Tea Party Bretagne impose une série de taxes La composition de la population
sur divers produits.
La démolition de la statue de George III

Carleton souhaite s’assurer de la


loyauté de la population canadienne
envers la Couronne britannique. La Couronne britannique impose les L’arrivée des loyalistes fait augmenter
lois intolérables en réponse à la population anglophone. Ils
L’Acte de Québec l’agitation dans les Treize colonies. demeurent minoritaires.
La colonie s’agrandit. La Province de
Les insurgés adressent des lettres aux
Québec récupère la région des Grands
habitants de la Province de Québec
Le commerce des fourrures
Lacs, la vallée de l’Ohio et le Labrador. À la suite du changement d’empire, les
pour qu’ils se rallient à leur cause.
Le siège de Québec
marchands britanniques prennent le
contrôle du commerce des fourrures.
Les Canadiens poursuivent leur travail
de voyageurs.
Le transport des fourrures

Le serment de fidélité au roi remplace Les Treize colonies envahissent la


le serment du Test. Province de Québec sans succès.
Les révolutionnaires déclarent leur
Les lois criminelles anglaises sont
indépendance.
maintenues et les lois civiles françaises Avec le traité de Paris, les marchands
sont rétablies. sont privés du territoire au sud des
Le Traité de Paris
L’exercice de la religion catholique est Grands lacs. Ils réorientent leur réseau
Le traité de Paris met fin à la révolution
officiellement reconnu. de traite vers le nord-ouest.
des Treize colonies.
Le réseau de traite vers l’ouest
Les Réactions La Grande-Bretagne reconnait
L’Acte de Québec ne fait pas l’indépendance des États-Unis.
l’unanimité.

La population canadienne-française
accueille favorablement la nouvelle
constitution.
La Compagnie de la Baie d’Hudson et
L’Église catholique se réjouit : la dîme du Nord-Ouest se livrent une
est rétablie. La Province de Québec perd les concurrence féroce.
Les marchands sont satisfaits : le territoires situés au sud des Grands
Le commerce des fourrures demeure
territoire de traite s’agrandit. Lacs.
la principale activité économique de la
colonie.
Les loyalistes
Des habitants demeurés loyaux envers
Les religions
le roi George III quittent les Treize
colonies et viennent s’installer dans la L’Église catholique s’allie au pouvoir
britannique pour assurer le maintien
Province de Québec.
de son rôle social dans la colonie.
Les lieux d’établissements loyalistes
L’absence de chambre d’assemblée et
L’Église des Récollets
le rétablissement des lois civiles
françaises mécontentent la plupart
des Britanniques dans la colonie.

Les habitants des Treize colonies sont


insatisfaits : le territoire au sud des
Grands Lacs et la vallée de l’Ohio sont Les loyalistes s’allient aux membres du
L’Église anglicane devient la religion
donnés aux Canadiens. British Party et réclament des
officielle de la Province de Québec.
institutions britanniques.