Vous êtes sur la page 1sur 3

Les fondements historiques de la laïcité

DOC 1 - Chronologie

1789 La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen


1801 Signature du Concordat
1850 Loi Falloux : place prédominante à l’Eglise catholique dans l’enseignement public.
1886 Loi Goblet : l’enseignement public est réservé à un personnel exclusivement laïque.
1905 Loi de séparation des Eglises et de l’Etat.
1924 Le pape Pie XI reconnaît la loi de séparation de 1905
1941 Pendant la Seconde Guerre mondiale, le régime de Vichy remet en cause la loi de 1905
1946 L’article 1er de la Constitution de la IVe République proclame que « la France est une
République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

DOC 2 – Article 10 de la DDHC (1789)


« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble
l’ordre public établi par la loi. »

DOC 3 – Caricature de Didier Dubucq DOC 4 – Paul BERT, L’instruction dans une
pour la revue Les Corbeaux (1907). démocratie (1880).

Paul BERT est un médecin et homme politique français.


Député puis ministre de l'Instruction publique et des cultes
de 1881 à 1882. Anticlérical et partisan de la laïcité, il a été
l'un des fondateurs de l’« école gratuite, laïque et
obligatoire ».

« Et maintenant que conclure ? Qu’il faut interdire


au prêtre tout enseignement de la jeunesse ? Qu’il
faut lui fermer la bouche ? Loin de moi cette
pensée ! Certes je crois son enseignement
mauvais, pernicieux ; je suis persuadé qu’il fausse
l’esprit par l’intervention incessante du
surnaturel. »

DOC 5 – extrait de la loi de 1905 >

Questions

Q1 - En quoi la DDHC constitue-t-elle un premier pas


Qqq
vers la laïcité ?
Q2 - Expliquez ce qu’est le Concordat (1801) ?
Utilisez internet ou un dictionnaire .
Q3 - Quels reproches sont faits à l’Eglise catholique ?
Q4 – Expliquez le titre donné à la loi de 1905. Quelle
liberté fondamentale est garantie par cette loi ?
Expliquez.
Q1- Elle reconnait la liberté d’opinion, y compris religieuse.

Q2-Accord entre le pape et le gouvernement français(Napoléon Bonaparte)

Il prévit que le clergé doit être rémunéré par l’Etat, dont le chef a le pouvoir de nommer les évêques. Les
évêques et curés sont des fonctionnaires.

Un concordat fut appliqué jusqu’à la loi de séparation des églises et de l’état(1905) sauf en Alsace et en
Moselle.

Q3-
Le clergé à une forte emprise sur l’enseignement. Selon les Républicains, il est, néfaste et explique le
monde par le surnaturel.
C’est donc l’école de la République qui est à l’origine de la dégradation des relations avec l’Eglise et une
partie des Français catholiques.

Q4- La République met fin au Concordat (sauf en Alsace-Moselle).

L’Etat ne se mêle pas de la religion et la religion ne doit pas se mêler des affaires de la République, de la
politique.

Par exemple, en 1975, la loi autorisant l’IVG (Simon VEIL) est condamnée par l’Eglise.
Cette loi garantit la liberté de conscience.

Par suite du sondage, il y a une diversité d’opinion concernant la religion. Il y a 3 positions :


-personnes athées = personne qui ne croit à l’existence d’aucun dieu
- personnes agnostiques = c’est une personne qui pense qu’il est impossible de se prononcer sur
l’existence d’un dieu. Les agnostiques considèrent que l’esprit humain est trop faible pour connaitre dieu.
-personnes croyantes

La liberté de conscience n’est pas assurée dans tous les pays et à même tendance à reculer. Par exemple au
Pakistan, pays dans lequel 95% de la population est musulmane., avoir une autre religion différente est mal
vu.
En 2009, une chrétienne a été condamné à mort pour avoir bu de l’eau réservé au musulman.

La liberté de conscience c’est la liberté de chaque personne de penser, de croire sûr qu’elle souhaite.
Chaqu’un peut choisir d’avoir une religion ou pas. En France elle est garantie par une loi qui date de 1905.

La laïcité c’est la séparation entre la religion et l’Etat. L’Etat est neutre à l’égard des religions et n’intervient
pas dans l’exercice des cultes. C’est un principe constitutionnel républicain et démocratique. La laïcité
garantit l’égalité des citoyens quel que soit leur religion. 

Le sujet de la laïcité à l’école apparait en 1989 lorsque dans un collège trois élèves refusent d’enlever leur
voile. Après quelques semaines d’hésitation, le principe de laïcité est rappelé dans tous les établissements
scolaires et en 2004 une loi interdit les signes religieux trop voyants. En 2013 tous les établissements
scolaires doivent afficher la charte de la laïcité à l’école.
Conclusion générale :
ss
Aujourd’hui, une grande majorité de Français considèrent que la laïcité est une valeur importante de notre
République mais qu’elle est menacée.

Cette valeur doit donc être comprise et permet le vivre ensemble.